Après le sevrage...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
despues


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2018
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 18:13    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Bonjour à toutes et tous,

Ou plutôt re-bonjour... Car j'ai été un membre assez actif du forum il y a de cela 3-4 ans, au moment où j'ai entamé mon sevrage. Je n'ai pas désiré réutiliser mon pseudo car je n'ai pas envie de replonger dans cette période de ma vie où j'étais alors en pleine dépression


Je suis aujourd'hui sevré de la pornographie. Ou pour être plus précis, presque sevré... C'est à dire que je continue de regarder du porno une fois toutes les deux semaines environ, mais je ne me considère plus comme dépendant : il ne s'agit plus d'un besoin impératif, mais d'une forme de distraction, certes pas très bonne en soi, mais qui n'est plus du registre de la dépendance; un peu comme fumer une petite clope ou boire un petit coup de temps en temps.

J'ai aujourd'hui 23 ans, et j'ai été dépendant de mes 13 ans à mes 19 ans. Ma dépendance était alors très forte. Je pensais très souvent au porno aux cours de mes journées, j'en regardais souvent, avec une escalade dans l'abject, surtout entre mes 14 et 17 ans : j'ai vu des choses très dégradantes pour les femmes qui les subissaient. J'ai également posté des photos de moi sur divers sites internet, ce dont j'ai vraiment honte, malgré le fait que j'ai tout retiré depuis... Quand j'avais 18-19 ans, j'ai aussi beaucoup fait de chats "webcam" avec des inconnus, des hommes de mon age le plus souvent. C'était en partie liée à ma dépendance, mais aussi au fait que je voulais expérimenter les relations homosexuelles sans risque... car j'habitais alors dans un petit village, et j'avais peur du regard des gens, de ma famille, de mes amis de l'époque...

J'ai eu un déclic au moment de mes 19 ans, quand je me suis demandé ce que penserais ma famille si elle connaissait ma porno-dépendance. Je me suis rendu compte que ce que je faisais était mal. S'en est suivi une longue période d'angoisse, puis de dépression, avant de trouver ce forum qui m'a beaucoup aidé dans mon sevrage. J'en ai aussi parlé à ma mère, mais elle n'a pas vraiment voulu en parler et à très vite clos le sujet, ce que je regrette.

Cependant, je considère que je ne suis plus dépendant depuis presque 4 ans.

 Au début de mon sevrage, j'alternais des périodes de dépression et de grande anxiété où je me sentais sale. J'ai même sérieusement envisagé le suicide au début de l'année 2015, pendant près de 6 mois, tant j me sentais coupable, j'avais honte, je me sentais sale. Je ne l'ai pas fait, principalement pour ma mère, ma copine de l'époque et mes grands-parents, car je ne voulais pas les laisser sans explications, et j'avais peur qu'ils fassent eux-mêmes une bêtise. Je n'ai plus ce genre de pensées aujourd'hui.

J'ai cependant réussi mes études, dans une voie plutôt prestigieuse. J'ai voyagé, je suis parti plus d'un an à l'autre bout du monde, où j'ai oublié un peu tout ce passé qui m'accablai et où, je crois, j'ai été à nouveau heureux pour la première fois.



Mais voilà...

Cela fait 4 ans que je suis sevré, et aujourd'hui la culpabilité m'accable.

Ce n'est pas en permanence, mais par petites périodes de quelques jours où je me sens très triste et très angoissé

Quand je pense à mon passé, je me sens sale, pervers, dégueulasse. J'ai honte de ce que j'ai fais, de ce que j'ai regardé... J'ai honte pour toutes les femmes qui ont été exploités, que j'ai contribué à exploiter et à dégrader... J'ai honte, j'ai honte... Et je ne sais pas comment réparer cela. Je ne peux pas réparer cela. Je me dis que derrière ces photos, ces vidéos, ils y avaient des femmes qui étaient exploitées de manière dégueulasse, et que moi j'ai contribué à tout cela...

Ce n'est pas tout le temps, mais par période de quelques jours à une semaine...

J'ai aussi honte de ce que pourraient penser ma famille, mes amis s'ils connaissaient mon passé de dépendant. Hier j'ai téléphoné à ma famille. Il y avait beaucoup d'affection. Je me demande si tout serait pareil si ils savaient, comment cela les blesseraient...

Tout me revient par flash (c'est vraiment ça, je suis en train de penser à quelque chose, et je sens une grande anxiété monter en moi et des images me reviennent, particulièrement fortes et immondes). Je traverse alors des périodes de grande anxiété, de 3-4 jours, suivi de périodes de dépression, de 3-4 jours également, avant de me sentir mieux.

En fait, par rapport à la personne que je suis devenue, j'ai honte du moi d'avant, et de la façon dont la pornographie a influencé ma vie.
Je fais souvent des cauchemars, ou j'ai des pensées récurrentes -totalement absurdes- concernant le fait que ma famille et mes amis découvrent mon passé de pornodépendant, qu'ils me jugent là-dessus, qu'ils trouvent les photos que je publiais sur internet... Cela me hante par moment et m’empêche de penser et de dormir. Je n'arrive plus à me concentrer sur mes cours, mon mémoire...

J'ai l'impression d'être un imposteur aux yeux des gens.



J'ai l'air de quelqu'un de bien, mais je ne le suis pas. Parfois je regarde les gens dans la rue, et je me dis qu'ils ne doivent surement pas être comme moi, que eux c'est des gens biens, qui n'ont pas connu la dépendance au porno.


Aujourd'hui, je milite dans un parti d'extrême-gauche, par conviction personnelle, parce que je crois qu'il est possible de créer une autre société, où l'homme n'exploiterait plus l'homme. Un parti très féministe aussi. Ce sont mes convictions, mais j'ai l'impression d'être un imposteur. J'ai regardé tant de choses dégradantes, où les femmes étaient traitées comme des objets... Des fois on me demande mon avis, sur un sujet à propos du féminisme... Et je me sens mal, j'ai l'impression d'être un imposteur total...

J'ai l'impression aussi que le porno a modifié mon rapport aux femmes.
J'ai parfois l'impression de les traiter ou de les considérer comme des objets, et cela me rend malade. Vraiment malade. Mais c'est un point dont je me suis rendu compte il y a peu et je fais un gros travail sur moi depuis quelques moi pour que tout cela change enfin.

Voilà, c'est un peu long...

Mais je voulais vous faire part du sentiment qui me saute dessus de temps en temps pendant 4-5 jours à deux semaines, 4 ans après être sorti de la pornodépendance. La culpabilité d'avoir participé à l'exploitation de femmes. L'angoisse face à ma famille, mes proches, s'ils apprenaient tout cela. La honte de ce que j'ai pu regarder et de ce que j'ai pu être. Tout ça me met très mal. Actuellement, comme parfois, je me sens très mal, mes pensées accaparées par ses sentiments, par ces flashs, sans possibilité de penser à autre chose. Je voulais en parler ici, pour me libérer un peu, car je ne peux parler de ça à personne, et mes amis/famille ont parfois du mal à comprendre pourquoi il m'arrive d'être triste sans raison, car je ne peux bien sûr pas leur dire.

Je suis cependant conscient qu'il faut aller de l'avant. On a pas de prise sur son passé, mais on peut construire son futur. Voilà, c'est con à dire, mais j'espère que ça ira et que je deviendrai quelqu'un de bien.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 18:13    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
despues


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2018
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 19:02    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
J'ai peut-être été un peu long et pas vraiment clair

J'ai envie de trouver un moyen de faire de toute cette histoire du passé une bonne fois pour toute, de devenir enfin quelqu'un de bien
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 86
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 20:14    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Bonsoir, en tant que compagne qui a découvert que son époux mattait des pornos en cachette quand il se sentait mal , ce que je vais te dire ne va pas forcément te plaire. Pour moi, ta dépendance n'est pas du passé dans le sens où tu te replonges dedans régulièrement. ça peut te paraître peu par rapport à avant mais ça reste beaucoup. Je pense qu'il te faut, pour tourner la page et ne plus avoir ces flashbacks également, stopper complètement. Car là tu souffres de ce qu'on peut appeler d'une forte dissonance cognitive. Tu vas tout de même matter du porno tout en te rappelant à quel point c'est abject. Logique que tu te sentes mal et quoi que tu en dises, ce n'est pas seulement lié à ton passé. Ce passé t'y replonges régulièrement. De plus même si tu es passé à des choses plus "soft", cela ,n'enlève rien au fait que la très grosse majorité de ces femmes sont exploitées, en souffrent et souvent se droguent pour supporter leur misérable existence. ça reste de la prostitution filmée. Pour ma part je trouves que regarder tous les jours ou toutes les deux semaines, c'est cautionner tout autant... Désolée ce n'est pas forcément ce que tu voulais lire mais cela me paraît une évidence criante.Si tu veux te sentir mieux, finis en avec ces horreurs (parce que non c'est pas comme un verre d'alcool, ce plaisir fait du mal à d'autres que toi, toutes ces femmes soumises et détruites pour des plaisirs égoïstes).Donc , pour te sentir un homme meilleur et mettre fin à ces sentiments destructeurs, mets ce passé au placard une bonne fois pour toutes et tu peux pour soulager ta conscience et aider ces femmes asservies à s'en sortir, faire un don à une association d'aide ou encore y donner de ton temps. Bon courage, tu es sur la bonne voie, tu t'es juste fourvoyé sur le "de temps en temps c'est pas grave Wink" n'y vois aucun jugement surtout !
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
despues


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2018
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2018 - 00:20    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Oui, je pense que tu as raison quelque part, peut être que mon problème vient du fait que je continue d'en regarder de "temps en temps"...
Je vais essayer de suivre ton conseil et d’arrêter définitivement, ce qui, je pense, ne me posera pas trop de problèmes... Tu as parfaitement raison
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 86
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2018 - 09:33    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Tu vois ça me fait un peu penser à mon mari, qui consommait régulièrement lorsqu'il était célibataire et malheureux. Évidemment il ne voyait pas sa consommation comme un problème dans son mal-être, pour lui c'était comme pour beaucoup, son mal-être était juste lié à sa solitude et à sa misère sexuelle. Mais concrètement même les célibataires ça les tire vers le fond...
Lorsqu'on s'est mis ensemble il m'a soigneusement dissimulé et menti sur sa consommation, il ne le faisait que quand je n'étais pas là et ce pendant 12 ans...Et pour lui il n'était plus addict (j'ai mis du temps à lui faire admettre qu'il l'était avant de me rencontrer). Le fait d'avoir fortement diminué fait qu'il pensait qu'il contrôlait la chose, et pourtant il y retournait sans trop savoir pourquoi, par vieille habitude quand je n'étais pas à ses côtés. Et il occultait vite ce qu'il avait fait et ce que impliquait cette horreur pour les femmes, les exploitées et moi-même. Il avait honte et se sentait plus mal après mais continuait dès que je lui manquais. Il m'apparait évident, après de longues nuits de désespoir et de réflexion, que lorsque je ne suis pas là et qu'il dort seul à la maison, ça le renvoie à cette période de sa vie et il reproduit les schémas.Des fois il continue à se mentir en disant qu'il aurait pu facilement arrêter, ha oui? Pourqoi ne l'a-t-il pas fait alors même qu'il disait ne pas aimé ça?  Le fait de tout me révéler (je lui ai tiré les vers du nez car j'en ai eu l'intuition suite à des rapports bof bof à mon retour, cette saleté a impacté notre intimité pendant 12 ans...Je digère pas...) lui a fait un effet électrochoc, j'en ai vomi tellement il m'a dégoûté et menti et j'ai failli partir avec les enfants. A présent il se sent libéré et sa libido a explosé, c'est enfin sain et il n'est plus enfoncé dans son mensonge. Donc il va mieux, de plus il sait que je suis toujours là pour se confier et simplement très disponible. Si je ne suis pas là, je ne vois aucun inconvénient qu'il se soulage tout seul les tensions, c'est son corps, c'est naturel, tant qu'il me trompe pas en mattant des putes esclaves...Le pornographie c'est tout sauf de la sexualité. Maintenant il me faut aller mieux...J'en ai gravement souffert et c'est pas simple, on se fait aidés par une conseillère conjugale. Je te souhaite de tout cœur que ce soit simple pour toi d'arrêter complètement . Bon courage !
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
despues


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2018
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2018 - 10:47    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Oui, j'ai lu ton carnet et je comprends...
Après il faut bien comprendre que c'est une addiction qui commence lentement et qui s'implante très profondément, surtout si on a commencé jeune. Ce n'est pas une question de volonté d'être accro ou non, plus des situations qui nous ont mis là dedans. Par contre c'est une question de volonté d'en sortir. Il me semble que ton mari espère sincérement sortir de cet engrenage vicieux, pour toi et pour ses enfants.

Il le fait sincèrement et c'est ça le plus important

Le passé, on ne peut plus le modifier, c'est trop tard, et il faut faire avec, avec tout ce que ça comporte (pour ma part, sentiment récurrent de culpabilité pour les personnes qui ont été dégradées, honte de moi, tristesse...).

Mais le futur on peut encore le modifier et essayer de devenir des gens bien. C'est ce que j'essaye de faire et c'est, il me semble, ce qu'essaye de faire ton mari, pour lui et pour vous...
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 86
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2018 - 11:25    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
On ne peut pas modifier le passé mais on peut modifier l'impact qu'il a sur notre présent. Pour ce faire il faut parfois comprendre ce passé et remuer des choses qui nous déplaisent mais pour mieux savoir comment et pourquoi la page peut enfin se tourner sans mauvaise surprises pour plus tard avec des trucs pas réglés (du genre se tromper soi-même en occultant le fait que consommer du porno même de temps en temps est un problème et vite oublier une fois la chose faite tout en en souffrant, comme mon mari). Je pense très sincèrement que tu n'auras plus ce sentiment de honte, de tristesse, quand tu auras réussi à totalement laissé ce passé derrière toi. Comprends, analyse ce qui s'est passé en toi, ne laisse pas d'incompréhension ou de zones d'ombres et lorsque chaque démon aura été débusqué, tu seras libéré. Un homme neuf, avec un passé douloureux derrière lui sur lequel tu n'aurais pas tenter de mettre une chape de plomb mais au contraire toute la lumière et enfin une distance par rapport à cette période de ta vie. pour l'instant ce n'est pas encore derrière toi, mais à te lire c'est pour bientôt ! courage ! pour ta nouvelle vie pleine de bonheur, de cohérence entre tes pensées et tes actes, d'équilibre. Tu vas y arriver! Tu as raison c'est que qu'a fait mon mari et il y ait parvenu, là c'est moi qui en souffre encore mais lui tout va bien visiblement.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
despues


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2018
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Nov 2018 - 13:52    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Aujourd'hui je suis fatigué...

Je continue de ruminer tout ça dans ma tête et ça me rend malade

Je suis anxieux, j'ai honte de tout ça et je me sens coupable. J'aimerais revenir en arrière pour que tout ça n'ai jamais eu lieu. Je souffre beaucoup en ce moment, j'ai du mal à travailler, faire des choses simples. Je ne peux en parler à personne et cela me fait encore plus mal. J'ai honte, j'ai honte, j'ai honte...

Ce post n'a pas grand intérêt, mais ça me fait du bien de l'écrire je crois

J'aimerais tellement revenir en arrière, revenir à l'enfance à nouveau, mais c'est impossible, c'est trop tard. J'ai beaucoup d'idées noires ces derniers temps. Beaucoup de honte aussi.

J'espère que ça finira par aller mieux
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 86
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Nov 2018 - 11:21    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Ton message m'a vraiment attristée. Autant parfois, la plupart des hommes qui ont été où sont consommateurs de pornos, j'ai l'impression qu'ils ont besoin de ne plus se voiler la face sur cette industrie immonde, certains ne prenant en considération que le fait que ça leur pourrit la vie mais ne prenant pas en compte qu'il y a des humains derrière tout ça. Mon mari le premier m'énerve lorsqu'il minimise en me disant que c'est ma vision du porno et que lui ne regardait que du soft (j'ai pété un câble quand il a osé me sortir ça, il croit quoi ? quelque soit la pratique même si c'est pas du hard ça n'empêche pas que ce soit de la traite humaine). Je ne sais pas pourquoi il préfère nier ça, sans doute pour ne pas trop culpabiliser...Mais ça me rend dingue.


Autant dans ton cas, cette culpabilité qui devrait être un moteur pour t'aider à arrêter est à un point où ça te détruit. L'état dans lequel tu es ne va pas t'aider à aller mieux et toute la culpabilité ne va pas sauver ces gens non plus hélas. Là il faut aussi que tu penses à toi. Il faut que tu arrives à te pardonner. Finalement toi aussi tu es trop sensible pour ce monde de brutes... Tu sais les premiers responsables restent ceux qui tournent ces films et exploitent tous ces humains, ils savent pertinemment qu'en en diffusant gratuitement ils ferrent les poissons et les gardent dans leurs filets. Si il y a autant de gratuit ce n'est pas sans raison. Alors même si on a toujours notre part de responsabilité dans les choix qu'on fait, cette manière d'agir est très réfléchie et détruit beaucoup de gens. Ils savent à quel point ça impacte le cerveau. Les autres responsables sont les politiques qui ferment volontairement les yeux sur toutes ces horreurs et ne font rien même pas pour la prévention ! Notre société de consommation en est à un point où on veut faire admettre au sein même des ménages que la pornographie est normale et jusque dans les magasines féminins on fait culpabiliser les femmes qui ne supportent pas ça dans leur couple ! Pas à un seul moment dans ces articles on ne parle de ce que cela signifie, on tait complètement l'aspect esclavage sexuel et ça contribue à faire oublier cet aspect, notamment en appelant les prostitués des "acteurs", tout est fait pour minimiser ce que c'est.



Je pense très sincèrement que si on avait présenté cela différemment à la plupart des consommateurs, ils ne seraient jamais tombés dedans... Il y en a tellement qui ne réfléchissent pas et se disent "si c'est dispo en 1 clic c'est que c'est légal et contrôlé". C'est aussi la faute à cette société qui nous fait croire que tout nous est prémâché et qui nous dépossède de nos décisions à coup, d'obligations et d'interdits. Les seules obligations et interdits que je me poserai seront toujours réfléchis en adéquation avec mes valeurs et ainsi je ne me perdrai pas moi-même.



Il faut aussi que tu te dises que même si dans le cas de la pornographie, l'exploitation est criante parce que ce c'est ce qu'on voit, il y a d'autres domaines, d'autres drogues où le consommateur préfère ne pas réfléchir aux conséquences autres que sur lui-même. Un consommateur de coke ne va pas se demander comment cette drogue est arrivée jusqu'à lui alors même qu'il arrive souvent que des enfants meurent pour sa production et son transport... Quand il se sevrent, ils se sevrent souvent que pour eux-mêmes, pas en pensant à l'horreur de cette mafia et ce que cela engendre. Et c'est de même pour toutes les drogues.



Alors oui, il faut prendre conscience des conséquences de nos actes et prendre notre part de responsabilité mais il faut aussi que cette culpabilité nous aide à avancer. Tu es une bonne personne, c'est pour cela que ça te ronge autant. Sois fier d'avoir pris conscience de ça, il y en a tellement dans le déni. Ta prise de conscience prouve ta capacité à avoir tes propres valeurs, loin de ce gros déni de société. Sois fier de ça. plus il y en aura qui réfléchiront comme toi, plus les choses pourront changer. Je voudrais aussi revenir en arrière sur cette saleté que je n'arrive pas à digérer de la part de mon mari. Mais ce n'est pas possible alors je vais aussi essayer d'avancer, comme toi. J'ai eu la chance d'avoir eu une enfance merveilleuse et des parents conscients des dangers de ces choses, qui ont trouvé les mots pour nous mettre en garde, tout en nous élevant dans l'idée que la sexualité en soit est une bonne chose plaine d'amour et de partage. Ca n'a pas été le cas pour mon époux, et ça aussi ça change la donne.L'education y est pour beaucoup. J'espère qu'aujourd'hui tu te sens un peu mieux. Je suis touchée de ressentir ta détresse et ta sensibilité. Tu es une bonne personne. Tu mérites de t'en remettre et de te pardonner. Bon courage.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
despues


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2018
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Nov 2018 - 19:14    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Merci d'avoir commenté mon carnet, ça me touche beaucoup...


Je ne sais pas quoi te dire de plus, j'espère que toi et ton mari vous arriverez à franchir ce cap sur le chemin du bonheur

Pour ma part, ça va, ça vient. Je me sentais un peu mieux en début de semaine, mais là je suis à nouveau mal. J'ai honte de tout ce passé, j'aimerais pouvoir l'effacer, mais on ne peut pas. Ca fait 4 ans que je suis sorti de tout ça, mais avec le recul ça me parait horrible. Quand j'étais dedans je ne me rendais pas compte du mal, je considérais celà comme normal, mais maintenant que j'ai pris conscience du problème, je me trouve dégoutant, j'ai honte, je culpabilise. Je ne sais pas quoi faire pour aller mieux, mais ça me fait toujours du bien d'écrire ici. Je suis vraiment pas bien ces derniers temps, j'y pense tout le temps et ça impacte sur mon travail (productivité=0) et sur mes relations amicales. Je n'arrive plus à sourire car je pense à tout ça constament et je reste à ruminer ma honte toute la journée.

Mais écrire ici me fait du bien. Voilà, je n'attends pas de réponse en particulier, j'écris juste car ça me permet d'extérioriser un petit peu tout ça.
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 86
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Nov 2018 - 09:09    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Finalement on en est un peu au même point d'un point de vue émotionnel. Ce qui est assez paradoxal, étant donné que notre souffrance vient de la même merde mais pas dans le même sens.

Les hauts et les bas je connais. Là où moi j'arrive pas à digérer ce que j'ai appris sur mon mari, toi tu as finalement du mal à digérer ce que tu as appris sur toi-même.

Donc face à ce type de traumatisme, il faut du temps et de la patience. Même si ta prise de conscience s'est faite il y a 4 ans, tu n'as finalement totalement arrêté que récemment, donc dis toi que ça ne fait pas si longtemps.

Le risque de la souffrance du traumatisme c'est que ça tourne à l'obsession et je crois que tu en arrives là. Parfois j'en suis moi-même pas loin, mais c'est par phases donc avec la patience de mon mari et son amour, ses preuves d'amour aussi, ça passe. Et puis ça revient... Là je suis à nouveau dans les bas... Ce qui ne doit pas être facile pour lui j'en conviens, mais en même temps on n'en serait pas là si il avait été honnête dès le début.

Je pense que tu es sur une mauvaise pente et si ça dure trop, il serait bien que tu consultes, quitte à prendre quelques temps des anti-dépresseurs. C'est pas forcément longtemps et je suis la première à ne pas en vouloir c'est vrai, mais ça peut-être une bonne béquille. Là il faut que tu arrives à te pardonner.Il n'y a que toi qui peut savoir ce que tu penses pouvoir faire pour aller mieux. Je crois que tu as dis être militant pour d'autres choses. Implique toi dans une bonne cause et fais le bien autour de toi grâce à ça. Tu verras bien que tu es une bonne personne, pas seulement dans ton coeur, mais aussi dans l'action peut-être ? Tu retrouveras une bonne image de toi dans les yeux des autres aussi ? Parce que là tu te dévalorises trop. Bon courage ! Je comprends ta souffrance même si ce n'est pas la même. C'est pas facile de trouver le déclic pour aller mieux.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 909
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Déc 2018 - 15:09    Sujet du message: Après le sevrage... Répondre en citant
Salut despues. 

Selon moi, c'était ton ennemi intérieur qui te poussait à aller vers ce qu'il y avait de plus dégradant et de plus aliénant afin de détruire ton estime de toi.
Pourquoi faisait-il cela ? Parce que si tu n'avais plus d'estime pour ce que tu as de foncièrement humain en toi (empathie, affection pour les tiens, respect des autres et des femmes en particulier), il pouvait alors prendre le pouvoir sur toi.


Tu as su lutter, le combattre et le vaincre. C'est super et tellement rare que tu devrais être très fier de toi.
On ne choisit pas de tomber malade. Par contre, c'est bien toi qui a su gagner la bataille. Vraiment tu dois t'en féliciter.
Comme le dit Oiseau, il faudrait avertir tous les jeunes que la pornographie doit être consommée avec modération et qu'elle peut engendrer une dépendance forte. Le genre de messages qui existent pour l'alcool. Malheureusement personne ne nous avertit et encore moins les jeunes. Tu n'as pas à te sentir coupable d'être tombé dans ce piège, invisible et si profond. Et si commun maintenant  Neutral


Combien ici aurait aimé être informé avant !! Car combien n'arrivent pas à s'en sortir ... toi si.


Mais gagner cette bataille n'est pas gagner cette guerre. L'ennemi reste tapi au fond de nous. Il y sera toujours et il nous combat de l'intérieur en connaissant par cœur nos fragilités.
C'est pour ça qu'il a fait le "mort" un certain temps. Mais il a gardé une arme : un peu de porno et beaucoup de culpabilité.


La culpabilité est une de ses armes préférées. Elle lui permet à moindre frais de te tenir. Ne l'écoute pas. N'écoute pas cette voix qui cherche, là encore, à diminuer ton estime de toi. 


Car consciemment, honnêtement, intellectuellement, si tu analyses froidement ta situation : tu as vaincu une addiction très très forte, tu as réussi un sevrage très difficile.
Et tu sais que tu as fait tout cela alors que tu étais très jeune et que la dépendance s'était mise en place très tôt. 
Tu as réussi des études, ton entrée dans la vie d'adulte et professionnelle. Tu es aimé par des gens que tu aimes. 


Opposes ces vérités aux mensonges de ton Ego : même si on apprenait ton passé de porno-dépendant on aurait toutes les raisons d'être fier de toi, encore plus sachant ce que tu as vaincu.


Alors combat le maintenant comme tu l'as fait il y a 4 ans : ne l'écoute pas, ne le laisse pas prendre le pouvoir avec des peurs, des critiques imaginaires (ou tout le moins exagérées).
Ne suis pas cette voix, suis ta voie, celle d'un homme tourné vers les autres.
Tout l'inverse de ton ennemi intérieur 
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:02    Sujet du message: Après le sevrage...
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com