Carnet d'un Oiseau Blessé

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 08:18    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
J'avais tapé un texte il y a une semaine, puis après l'avoir tapé je me sentais mieux déjà, alors je ne me suis pas inscrite sur le forum. De plus mon époux ne voulait pas que je m'y inscrive mais finalement voilà, j'en ai besoin. ça allait mieux et là je me sens à nouveau au fond du gouffre... Je vous lis beaucoup, ça m'a permis de comprendre beaucoup de choses, merci à tous.Mais même en comprenant, ça reste très douloureux.  Voici le texte en question et notre histoire si minablement banale et violente :



Bonjour,


Je viens vers vous car je suis complètement perdue, déboussolée, dégoûtée, choquée, en colère, triste, malheureuse et en stress permanent ponctué de crises d'angoisse. J'ai découvert il y a environ cinq semaines que mon mari se masturbait devant du porno quand je n'étais pas là. Nous sommes ensemble depuis 12 ans, mariés depuis 6 ans et avons 2 enfants. C'est un choc vraiment violent car il a toujours tout fait pour me faire croire que ce n'était pas du tout son truc, allant même jusqu'à dire qu'il trouvait ce genre de filles trop vulgaires pour être désirables. Il savait depuis le début que le visionnage de films X est une pratique que j’exécrais .


J'ai eu l'occasion d'en voir ado et j'avais tout de suite trouvé ça malsain malgré l’excitation que ça pouvait malgré tout provoquer en moi. Ma tête et mon corps n'étaient pas du tout en accord face à ça et j'étais choquée de ce que ces femmes subissaient et de l'image objet sexuel utilitaire que cela renvoyait de la femme. Après je pouvais comprendre malgré tout qu'un homme célibataire vivant une misère sexuelle pouvait du coup être faible face à ça sans prendre en compte la misère humaine subie par ces femmes. Il ne faut pas se leurrer, ces sites gratuits multiplient l'esclavage sexuel où les femmes sont exploitées puis jetées comme les kleenex usagés que les consommateurs de X utilisent. Un milieu très malsain de drogues, de maladies sexuelles, d'exploitation de personnes faibles...Bref, un monde qui m'horrifie et que j'ai toujours voulu garder à distance de ma vie tellement ça sentait le souffre. J'avais aussi rencontré des gens qui faisaient des maraudes pour apporter un peu d'humanité, un thé ou un café, des préservatifs à des prostituées et ce qu'ils m'avaient raconté m'avait profondément touchée. C'était des personnes qui faisaient bénévolement de la prévention dans les festivals contre les drogues et tous comportements à risques. J'ai aussi eu une copine qui a subi ce mensonge de son compagnon alors qu'elle était enceinte et ça m'avait horrifiée, je trouvais ce type vraiment détestable de faire ça à sa femme alors qu'elle portait son enfant, je le voyais comme un gros pervers . Mon mari était bien évidemment d'accord avec moi ! Est-ce qu'à un seul moment il s'est dit que vu l'état dans lequel ça me mettait, ce qu'il faisait en cachette était vraiment malhonnête, irrespectueux et dégueulasse ? Que je n'avais pas signé pour ça ? Eh bien non, il a continué comme si de rien n'était « pas vu pas pris » quoi !
Pour me conforter dans cette illusion, une fois que je m'étais déguisée hyper sexy mais avec une perruque et faux cils, il n'a pas voulu me faire l'amour parce qu'il ne me reconnaissait pas et que ça le perturbait. Petite déception passée, J'avais trouvé ça super mignon et je me disais que j'avais de la chance...


Je me suis aperçue de ce mensonge qui existait depuis toujours dans notre couple un soir où je suis rentrée et que ça faisait plusieurs jours qu'on ne s'était pas vus. J'ai évidemment voulu faire des câlins et j'étais très surprise du manque d'exitation . Je lui ai alors dit en le taquinant « toi tu t'es soulagé tout seul il y a pas longtemps ». Et ça me faisait toujours sourire parce que je n'avais rien contre la masturbation en elle-même que je trouve normale et saine quand on a besoin de libérer des tensions, hommes et femmes le font. Ce n'était pas la première fois que je le taquinais comme ça et j'aimais bien parce que ça semblait tellement être tabou et le gêner que je trouvais ça presque mignon qu'il ait cette pudeur. Je comprends maintenant que c'était à cause de ce qu'il me cachait... Ce soir là j'ai eu une peur et je lui ai simplement dit « par contre j'espère que ce n'est jamais avec support visuel », il m'a répondu un timide « non non » et s'est endormi. Moi j'ai très mal dormi parce que ce timide « non » ne sonnait pas vrai. Et le lendemain matin je lui ai demandé bien dans les yeux. Il a baissé le regard et m'a avoué que ça lui arrivait mais très rarement quand j'étais pas là et que je lui manquais et qu'il ne se sentait pas bien mais m'a assuré que ce n'était que des photos de « babes ». Déjà rien que ça m'a mise vraiment très mal . Il faut savoir que je suis une nana très disponible qui adore faire l'amour et même « m'occuper de lui ». Je me sentais déjà trahie, moche, insultée et pas respectée. Mais le pire était à venir, deux jours après je lui ai posé droit dans les yeux la question si il pouvait me jurer que ça n'avait été que des photos et jamais de porno vidéo. Là tout s'est effondré, il m'a avoué que de rares fois il passait aux vidéos mais seulement quand il n'arrivait pas à suffisamment s'exciter mais qu'il savait que c'était mal et essayait d'arriver à ses fins sans. Il insistait encore sur le caractère très rare de la chose mais sans pouvoir me dire une fréquence (visiblement on avait pas la même définition de « rare »...). Je souffrais énormément, il m'avait dit qu'il ne regardait jamais de porno, qu'il n'aimait pas ça, puis ensuite m'avait promis que ce n'était que des photos, puis ensuite que c'était très rare quand il n'allait vraiment pas bien et que c'était lié à un profond mal-être. Que des mensonges qui se suivaient alors qu'à chaque fois il me disait « ça y est tu sais tout ! Je te promets je n'aime pas ça !» .


Il s'est senti libéré de ce mensonge et sa libido a explosée, bizarrement la mienne aussi alors que j'étais complètement déprimée. J'ai pris conscience que cette libido là, c'était vraiment lui et tout ces mensonges avaient entaché notre relation intime depuis toujours. J'avais toujours trouvé ça curieux d'avoir plus envie que lui après ce que le cliché disait des hommes. C'était très douloureux de prendre conscience que ce monde que je détestais entachait ma vie alors que j'avais tout fait pour ne jamais y être confronté et que c'était l'un des critères numéro un pour avoir une relation sérieuse. De plus j'ai pris conscience que les remarques pas sympas qu'il avait pu faire sur mon corps étaient conditionnées par ce qu'il regardait depuis toujours même si il le nie. Pourtant je suis une femme grande, svelte avec des seins tout à fait corrects, je sais que je plais à la gente masculine. J'avais toujours eu besoin de me rassurer dans d'autres yeux que ceux de mon époux, ce qui est triste quand même quand on y réfléchit mais j'avais mis ça sur le compte de son côté perfectionniste...Alors qu'un mari est censé plutôt donné confiance à son épouse, moi c'était l'inverse.


J'ai beaucoup lu sur internet et comme mon mari a eu des épisodes dépressifs, je me suis dis que ça devait être lié et qu'il cherchait dans ces moments là à combler son gros mal-être et qu'il faisait ça dans les pires moments de sa dépression en recherchant ce phénomène de sensation de « récompense » du cerveau quand il se sentait seul et malheureux. Je lui ai parlé de mes recherches et il ne m'a pas contredit et confortée là dedans. A ce stade là malgré le choc que je vivais, j'arrivais à me dire qu'il fallait vraiment qu'il soit très mal pour avoir un comportement aussi destructeur. J'en venais même à compatir...


Mais alors que j'accusais encore le coup de tout ça, une nouvelle étape s'est révélée. Il n'avait pas souhaité venir avec moi un soir et avait fait le choix de rester à la maison. Comme il n'était pas en période dépressive et que c'était son choix, je n'étais pas très inquiète . Il ne voulait pas louper une activité qui lui tenait à cœur et donc on se retrouvait séparés une nuit. Quelques jours après, on discute de cette séparation et là il me dit « évidemment que j'y ai pensé, que je me suis dis qu'en temps normal j'aurais fais ça , mais t'inquiète pas comme je t'avais promis je n'ai pas recommencé ...» Sauf que là c'était un mensonge de trop et il a même pas tilté qu'il avait gaffé ! Il était en train de me révéler que c'était loin d'être aussi rare qu'il me l'avait promis et que c'était à chaque fois qu'on était séparés...Là vraiment j'ai encore plus eu le sentiment d'être prise pour une conne, parce que ces soirs là il ne pouvait pas être « dépressif » le temps d'une soirée, faut pas pousser non plus !!!


Voilà où j'en suis. Je sais que c'est mille fois moins pire que ce que vivent certaines mais ça m'a vraiment anéantie. NON ! Ce n'est pas DU TOUT virtuel ! Ce sont de vrais corps de femmes parfois violées (c'est rarement un choix et beaucoup se droguent pour supporter leur vie, c'est pas quelques billets balancés à la tronche qui vont enlever cette qualification) sur lesquelles il n'a pas hésité à se branler...Que c'est douloureux...Je me sens brisée et trompée et je n'ai plus confiance. Il aurait dû tout me révéler d'un coup et là il l'a fait au compte goutte. Il me promet que c'est vrai et qu'il n'y a rien d'autre à découvrir et qu'il est triste que je ne le crois plus. Je vois tous les efforts qu'il fait pour réparer les choses mais ce doute subsiste. J'aurais vraiment envie de le croire mais j'ai tellement eu le sentiment d'être trompée à de nombreuses reprises que je n'y arrive plus. De plus quand je lis tous les mensonges de certains, franchement j'ai trop peur de me voiler encore la face... Je vois bien qu'il se sent libéré de ce poids mais je ne sais pas quoi faire pour reconstruire une confiance. 12 ans de mensonges, c'est pas rien...Je n'aurais pas eu les enfants, je serai partie, peut-être seulement temporairement, je n'en sais rien. Je me sens prise en otage par ce mensonge car nous sommes mariés et nous avons des enfants et à aucun moment il ne s'est dit que cet engagement avait plus de valeur que son plaisir égoïste. Il n'a pensé qu'à lui et pourtant j'ai toujours été là pour le relever quand il était au fond du trou. J'ai donné énormément de ma personne pour lui. Je n'ai vraiment pas mérité ça. Je lui ai donné les plus belles et jeunes années de ma vie (j'avais 18 ans quand je l'ai rencontré, il en avait quasi trente)
et ça s'est construit avec ce mensonge. 12 ans d'intimité en partie gâchées .


Il arrive parfois à me rassurer et je vais mieux par bribes puis je re-panique en remettant en question tout ce qu'il m'a dit. J'arrive pas à sortir de ce cercle vicieux. Je m'enfonce de plus en plus dans ma déprime et mes angoisses. Il est très désolé et me le dit souvent il m'a promis qu'il a définitivement arrêté et que ça a été pour lui un choc, qu'il ne veut pas me voir souffrir. Nous voyons une conseillère conjugale qui me pousse à passer à autre chose mais je ne sais pas comment faire et j'ai tellement peur de souffrir à nouveau. J'ai tellement de questions dans ma tête et j'ai tellement été bernée, je veux la vérité !


-Le pire c'est qu'il a toujours érigé en valeur principale « la vérité » et il m'a menti à plusieurs reprises, pour d'autres choses aussi. Que dois-je penser ?


-Il me dit qu'il aime pas ça (j'espère vraiment que c'est vrai ça me dégoûte tellement), donc si je le crois en conclusion, quand on aime pas quelques chose mais qu'on le fait quand même, on est bien dans le domaine de la dépendance, non ? A moins qu'il me mente encore et qu'en fait il adore se mater ce que vivent ces jeunes filles, leur sexe, leurs seins, justement parce que ça l'excite plus que tout, qu'elles sont sont en vérité à son goût et que c'est un pervers... (edit : depuis il n'est plus dans le déni et a reconnu son addiction, c'est déjà ça, ça m'aide à avancer.)


-Comment pouvait-il m'embrasser, tout content de me retrouver et me regarder droit dans les yeux en me disant qu'il m'aime alors que la veille il s'est jeté sur des vidéos pornos ? Comment pouvait-il m'avoir au téléphone sereinement juste avant ou juste après s'être masturbé sur d'autres corps ? Sans que je me doute de rien pendant 12 ans...


-La seule explication qu'il a c'est que c'est juste une vieille sale habitude de son célibat et qu'il ne sait pas pourquoi il a continué malgré notre relation. Mais que ce n'est pas un problème pour lui d'arrêter...Si c'était pas un problème d'arrêter, pourquoi a-t-il fallu que j'en souffre autant ? Je ne supporterai pas une rechute...


-N'était-ce pas égoïste de construire une relation avec une jeune femme sensible qui, il le savait, ne supportait pas la pornographie ?


-Je suis tellement choquée de me dire qu'il pouvait se branler sur toutes ces femmes asservies, n'a-t-il donc aucune morale ? Comment sachant ce qu'elle vivaient cela pouvait-il l'exciter malgré tout ? Comment peut-il prétendre m'aimer et se masturber sur la première du web venue ? Comment peut-on à ce point se voiler la face sur ce monde ignoble et penser qu'avec sa bite ?


-Qu'est ce qui l'a amené à ça ?


J'ai tellement besoin de savoir ce qui se passe dans sa tête. Je ne voudrais pas que notre famille soit brisée mais j'ai tellement peur de souffrir toujours plus.
Je me sens si mal aimée, je me sens trompée, je n'arrive pas à réaliser toutes ces centaines de filles qu'il doit avoir en tête, je ne sais pas si quand il me fait l'amour il a des images d'autres femmes...Il me dit que non mais certains de ces fantasmes me révèlent d'autres choses. Quel gâchis... J'ai perdu confiance en moi alors que je me sentais à l'aise avec mon corps. Je ne sais pas comment me reconstruire. Je me fais faire des photos de charme pour lui offrir et aussi pour moi, pour me sentir belle et désirable. Cette idée ne lui plaît pas trop et il a prit ça comme une vengeance. Il ne veut pas que la photographe puisse en diffuser sur son site alors qu'il y en a tout à fait correct ! Ça m'énerve ce côté, « je veux pas qu'on voit me femme même un chouilla même si moi je me suis pas gêné pour en matter des centaines en me branlant dessus ». J'ai de la tristesse, du dégoût et de la colère mêlée, je ne pense qu'à ça. J'ai pas l'impression qu'il se rende compte vraiment à quel point il m'a brisé et a brisé nos liens et la confiance qui est indispensable au couple... Comment se reconstruire et faire confiance ? Je ne sais même pas si je peux lui accorder cette confiance, il m'a tellement menée en bateau...La conseillère nous dit que c'était maladroit de sa part, qu'il a cherché à minimiser pour ne pas m'en dire trop d'un coup, de peur que je ne le supporte pas mais j'ai tellement peur qu'il y ait d'autres choses ou bien qu'il ne tienne pas promesse... J'ai besoin de me sentir belle dans ses yeux, qu'il me rassure, qu'il m'aime et qu'il n'aime que moi, qu'il ne désire que moi. J'aurais tellement aimé que ce ne soit pas un mirage... Je ne sais plus quoi faire mais ça fait du bien de déballer son sac...A tous les dépendants, ex-dépendants, imaginez vous seulement un dixième de la souffrance que cela provoque ? S'il vous plaît éclairez moi, il a l'impression que ce sujet est clos et ça le saoule que je le remette tout le temps sur le tapis. Mais je souffre tellement...Et comment puis je le comprendre si il ne se comprend pas lui même ? Je ne sais plus avec qui je vis, ma sécurité affective est mise en péril, je doute de tout...Je voulais juste aimer et être aimée en retour par un mari sincère...
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 08:18    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Blutch


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 418
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 15:14    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Bonjour,
Je partage ta peine et suis vraiment désolé de te rajouter dans la longue liste des victimes du porno...
J'ai lu ton écrit il y a 2h et je t'avoue que, même si je voulais répondre pour t'apporter mon soutien, je ne savais pas quoi répondre à part comme toi constater ta peine sans pouvoir t'aider...
Après réflexion, je peux peut-être répondre maladroitement et te donner des pistes.


Au sujet de votre conseillère conjugale, je te conseillerais peut-être d'en changer. Elle n'a pas l'air de vraiment réaliser la peine que tu as. J'ai été choqué qu'elle te dise de passer à autre chose!  Shocked  Une telle souffrance ne s'efface pas comme ça ou ne se range pas dans une petite boite au fin fond de ton cerveau.


Je vous conseillerais même de voir plutôt un psy qui s'y connait en addictologie ou mieux, en porno-dépendance. Et que ton mari le voit également seul pour des séances supplémentaires afin de connaitre comment il est tombé dedans (traumatismes dans l'enfance comme certains ou banalement...). En parler, se libérer et mettre en place un travail pour résoudre ce problème.
Au sujet de l'amour qu'il te porte et de tes interrogations par rapport à ça (comment peut-il t'aimer et regarder du porno?), nous, dépendants, sommes capables de faire les deux sincèrement. Comme si nous étions deux personnes différentes dans un même corps. Quand j'étais avec mon ex, j'étais fou d'elle, complètement amoureux et je faisais tout pour elle (ce qui m'a perdu) et d'un autre côté, capable de ne penser qu'à moi et à ma perversion de regarder du porno. Je peux tout à fait admettre que c'est difficile à comprendre...


Il doit aussi comprendre ta souffrance, ta colère et ton besoin d'en parler. Répondre, "OK, tu es au courant, j'arrête mais on en parle plus" est trop facile (comme pour la conseillère). Je ne dis pas que c'est une façon de s'échapper pour être tranquille et pouvoir recommencer (retour dans le déni en étant plus prudent pour ne pas se faire prendre). Je sais qu'en disant ça, je ne te rassure pas du tout mais c'est une réalité chez les dépendants. Maintenant il est vrai qu'à partir du moment où on a mis en marche la machine de l'abstinence, et qu'on essaie d'oublier notre côté sombre, il est pénible qu'on nous renvoie nos faute au visage. D'un côté, nous l'avons bien mérité! Il serait pas mal d'instaurer un moment de dialogue constructif régulier sur ce sujet avec petit "rapport" de la semaine (comment tu gère? T'as eu des envies? Etc...)


Je ne sais pas si ça pourra t'aider mais je te souhaite beaucoup de courage!
_________________
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 15:53    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Merci beaucoup pour ton soutien . C'est difficile d'avoir cette impression de parler à un mur car il n'a pas lui-même réponse à certaines de mes questions... Non la conseillère est vraiment bien, je me suis mal exprimée concernant ses conseils. elle a été la première à expliquer à mon époux que j'étais en état de stress post-traumatique et jamais elle n'a minimisé. Mais une fois qu'on a réussi à tout déballer avec elle, qu'elle a elle-même conseillé à mon homme de consulter (ce qu'il fera étant déjà suivi pour autre chose), il n'y avait aucune raison de tourner en rond comme je le fais et de répéter en boucle. Là on la revoit que dans un mois car il faut laisser le temps au temps pour que je digère. Comme j'ai des hauts et des bas c'est pas facile, juste après le rdv j'étais persuadée que j'y arriverais. Mais le mutisme de mon mari qui a l'impression d'avoir tout dit et ne sait pas quoi me dire d'autre, ne m'aide pas. Je suis tellement choquée, j'ai l'impression que je m'en remettrai jamais. C'est un garçon sensible et intelligent, comment a-t-il pu occulter toute la souffrance et l'ignominie de ce monde abject qu'est le monde du porno, comment ça a pu l'exciter sachant tout ça? Comment a-t-il pu autant se voiler la face? Pourquoi continuer quelque chose qu'il n'aime soit-disant pas ? pourquoi n'a t-il pas arrêté quand il a vu à quel point j'étais répugnée quand c'est arrivé à une copine ? Pourquoi a-t-il fallu que je subisse cette révélation pour qu'il aille mieux et qu'il ait le déclic d'arrêter (en espérant que ce soit vrai sinon je le quitte) ? Ne pouvait-il pas comme un grand garçon, se dire que c'était vraiment trop immonde et que ça me détruirait et arrêter de lui-même ? il 'a aucune réponse à ces questions. il est fatigué de cette histoire car il bosse dur et à chaque fois ça revient sur le tapis, d'habitude je suis son soutien et là je n'y arrive plus... Je meurs à petits feux...Je crois que je vais l'obliger à regarder avec moi un documentaire sur les coulisses du porno, même si ce sera une épreuve pour moi, je suis prête à tout essayer mais je ne sais pas si c'est une bonne idée... Je ne sais plus quoi faire, je n'ai plus de force.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 07:28    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Bonjour Oiseau Blessé,


Tu es en souffrance parce que tu cherches à comprendre l'incompréhensible. Même ton mari ne sait pas pourquoi il a fait cela. Il y a certainement une logique, mais enfouie loin. Et qui ne regarde que lui.
Tu cherches à rationaliser, ce qui est normal mais perturbant et inutile car en te posant 1000 questions, tu n'arrêtes jamais, tu t'enfonces dans une spirale infernale de descente et tu ne penses qu'à ton mari et ce qui s'est passé.
Résultat : tu n'es que souffrance. Et ton cerveau en surchauffe.


Tu as une vie, un travail sûrement, des ami(e)s, des loisirs. Raccroche-toi à ce qui te fait du bien.ce qui te ramène au réel.
Recentre toi sur TOI.
C'est le combat de ton mari. Ne te bas pas à sa place. 
Pour votre couple oui. Mais ne te torture pas avec des questionnements sans fin qui te font du mal. 
Et qui risquent de le braquer et de l'emmener de plus en plus dans le mutisme.
Je sais que c'est difficile, je suis passée par là.
Et j'en suis sortie. 


Le temps fera son œuvre. La bonne volonté de chacun aussi.
Cela paraît impossible puis tout se met en place.


Mais pense d'abord à toi. Mets des questions sur pause.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 07:53    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Souvent, les compagnes pensent que cette addiction est une réaction contre elles.
La plupart du temps, non.
Cela vient souvent de l'enfance du consommateur.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 07:57    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Merci pour tes conseils Gabrielle. J'ai sincèrement essayé, hier alors que ça n'allait pas du tout j'ai fais des choses pour moi en me disant que ça passerait, en sortant . Rien à faire, c'est comme si mon plat préféré avait un goût de cendre. Cela serait plus facile si je ne faisais pas de cauchemars horribles depuis trois nuits...J'en ai même peur de dormir, j'angoisse quand le soir arrive à cause de ça et je me réveille tout le temps avec ces horreurs.J'ai pas mérité ça... Très dur...
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 08:01    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
J'ai réussi à comprendre que ce n'était pas lié à moi grâce notamment à ce forum, des articles. Mais ça me dégoûte tellement que ces horreurs que subissent ces filles aient pu l'exciter. C'est comme si il cautionnait tous ces viols, ces filles anéanties... Et il ma conforté dans le fait qu'il trouvait ce monde abject (et il le pense en plus...). Je sais je me pose trop de questions, mais j'ai besoin de comprendre pour passer à autre chose. Et lui voudrait juste passer à autre chose sans creuser la question du pourquoi...Quand je lui parle de son enfance il me dit qu'il faut que j'arrête de faire style je m'interesse et je connais la psychologie. il ne supporte pas que je considère ses parents comme responsables alors que je SAIS (et pour pleins d'autres choses comme le manque de confiance en lui) qu'ils l'ont bien cassé depuis tout petit.Vous êtes trois à dire qu'il faut qu'il creuse et comprenne ce problème : la conseillère conjugale, Blutch et Gabrielle... Mais lui ne veut surtout pas d'explication qui pourrait entacher ses parents, il ne veut pas creuser. il se sent libéré de me l'avoir dit, ça lui a fait un déclic et il va mieux mais c'était à mes dépens...Il veut mettre un mouchoir sur ce qui reste de moche et je devrais accepter ça...
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 09:34    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Il m'a fallu presque 1 an et demi pour aller réellement mieux.


Cela prend du temps. 
Tout a tourné en boucle dans ma tête pendant longtemps.


J'ai travaillé aussi sur moi.


Tu viens de découvrir, c'est normal que tu réagisses ainsi.


Laisse toi du temps. 
Refaire des activités sans avoir de flash black est long.
Mais cela redevient possible peu à peu.


La personne la plus importante de ta vie c'est toi. En premier lieu.
Car si tu flanches, comment iront les enfants ?


D'ailleurs comment vont-ils ? Ils ont sûrement ressenti des tensions.


Relève la tête. Pour toi. 


Je te souhaite qu'un jour cela ne soit plus qu'un mauvais souvenir.


Ton histoire m'a touchée car ramenée en arrière.
Heureusement qu'il y a des compagnes qui répondent. A l'époque j'ai été aidée aussi, je pense à Maëlle, Léa. 
Le discours de Léa me gênait et me troublait mais elle avait raison.
Et des dépendants actifs qui ne sont plus dans le déni, comme Blutch.


Courage à toi. 
Et merci pour ton mot sur mon carnet.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 11:28    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Merci pour ton message. C'est pas facile avec les enfants et j'arrive pas à tout bien gérer comme avant. Je lui en veux aussi pour ça, d'avoir tout gâcher et cassé ma joie de vivre et la petite dernière est juste insupportable et me colle tout le temps. J'essaie de faire des choses pour moi, mais pour l'instant c'est quasi sans saveur. Je fais des photos de charme(il a toujours été contre mais là j'ai dis qu'il avait pas son mot à dire, car j'ai besoin de me sentir jolie, mon ego en a pris un coup magistral et je veux aussi lui prouver que je peux être mieux que ces putes avec lesquelles il a pourri son cerveau pendant + de 20 ans ! C'est pas une vengeance, j'ai toujours voulu le faire mais j'avais respecté à l'époque son avis et sa soit disante pudeur...). Heureusement, il a quand même trouvé chouettes les premières photos mais il a été surpris (je pense que par phots de charme, il s'attendait aux trucs crus dont il avait l'habitude et je comprends mieux pourquoi il voulait pas. Mon but c'est d'avoir de jolies photos artistiques où je me respecte, il croyait quoi ?).



il m'avait proposé de donner de l'argent à une association d'aide aux victimes de la prostitution, je me dis que ça peut être aussi une étape. il a sa part de responsabilité dans ces horreurs et je veux qu'il l'assume. C'est trop facile de dire "c'est pas de ma faute ce qu'elle vivent, c'est dispo et gratuit, j'ai fais que cliquer ! ". Il me dit qu'il a toujours regardé des trucs soft. J'espère pouvoir le croire...Je doute de tout c'est très dur.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Blutch


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 418
Masculin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 15:37    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Comme dit Gabrielle, il va te falloir du temps comme toute chose qui fait souffrir...
Ça ne disparaîtra jamais mais ça finira par diminuer et petit à petit, tu reprendras goût à une vie normale.


Le fait qu'il mette autant de force pour ne pas creuser dans son enfance cache pour moi quelque chose de vraiment, vraiment douloureux... Tant qu'il ne voudra pas le faire, tu te buteras à un mur. Je ne connais pas de méthode pour arriver à l'amener doucement à en parler... Peut-être qu'un psy pourrait y arriver.
Essaie quand même d'instaurer un dialogue entre vous, je pense que c'est vraiment le plus important. Et peut-être que petit à petit, sans le braquer il pourra s'ouvrir plus...
_________________
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Oct 2018 - 18:45    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Oui on essaie de garder le dialogue comme nous l'a conseillé la conseillère conjugale, mais c'est plus difficile sans elle et parfois je suis compatissante et parfois j'explose...Donc il y comprend plus rien je crois...Je pense que son passé est simplement celui d'un enfant élevé avec une éducation d'une autre génération, sans discussions, avec beaucoup de tabous et de non dits. Je pense qu'il a vécu de la carence affective et son père l'a toujours rabaissé, diminué, ce qui n'aide pas pour se construire surtout ado...Après j'aimerais effectivement qu'il prenne bien conscience des racines du mal qui le ronge. Et ça doit être douloureux à replonger dedans quand même. Mais sans ça j'ai peur qu'il rechute, il faut qu'il parvienne à laisser son passé derrière, lui il met des mouchoirs dessus et pense que c'est suffisant. il a déjà construit notre relation avec des briques pourries, on doit tout recommencer! je ne le laisserai pas remettre des briques pourries ! 
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Oct 2018 - 07:24    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Ce que tu dis me parle car mon mari était dans le même état : carence affective, absence de dialogue vrai avec sa famille et surtout ses parents, humiliation et rabais constants et emprise maternelle.


Je me suis battue pendant des années pour maintenir notre indépendance de couple, ce qui a été difficile et surtout incompréhensible pour mon mari.


Il lui a fallu une thérapie individuelle et en couple pour qu'il accepte que sa mère était toxique. 
Deux thérapeutes hommes.


Ça a été douloureux mais nécessaire.


L'éducation fait des ravages.
Le manque de considération envers les enfants est terrible et brise des vies à l'âge adulte.


Il est difficile de s'en rendre compte sans aide extérieure, tant le déni est grand pour maintenir une image maternelle ou parentale parfaite.
Pour laisser le passé derrière, il faut replonger dedans.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Oct 2018 - 08:52    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
ça fait du bien de sentir que d'autres vivent la même chose.Nous c'était au point que pendant des années son père rentrait chez nous avec sa clé, parfois le matin j'entendais la clé dans la porte et je devais me précipiter pour aller m'habiller parce qu'il rentrait sans prévenir. Tout le monde semblait trouver ça normal, mon mari et ses parents, tout ça parce que la maison où on vit leur appartient! A ce moment là si c'était le prix à payer pour le "service " qu'ils nous rendaient, j'en voulais pas moi ! Mais non, j'étais ingrate de me plaindre de ça, mon mari me faisait sans arrêt remarquer que j'étais ingrate et il fallait en plus les remercier... j'ai pris sur moi pendant des années, au moins 10 ans. Puis j'ai gentiment dit un jour, très diplomatiquement, qu'on avait besoin d'intimité et que je voudrais qu'ils appellent avant de venir ou au moins sonner à la porte, j'ai même utilisé le prétexte de la sieste de la petite...ça a fait un clash incroyable ! hallucinant ! C'est tout sauf sain comme situation ! Incroyable cette emprise qu'ils maintiennent sur mon mari ! Pour lui, c'est bon c'est du passé, mais il n'est pas si détaché que ça, ils arrivent à toujours le faire culpabiliser de beaucoup de choses, ça me met en colère !
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Oct 2018 - 21:14    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Ah ! J'ai eu le coup de l'arrivée inopinée avec la clé de secours aussi. Sauf que c'était dans notre maison, achetée par nous-mêmes. Ma belle-mère avait envoyé mon beau père car on ne répondait pas au téléphone...


C'est fou comme les gens pensent qu'on leur doit quelque chose. 
Et comme certaines familles ont du mal à comprendre que la vie privée de leurs enfants existent et a le droit d'exister et de ne pas être sous leur contrôle.
Vous êtes toujours dans cette maison ?
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Oct 2018 - 08:53    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Hé oui on y est toujours, mais depuis, ils appellent avant de venir et en fait ils viennent presque plus. Au point que c'est à moi d'appeler pour que mes filles les voient, de toute façon ils n'ont jamais été très demandeurs de voir les enfants.D'ailleurs quand on leur a annoncé chaque grossesse ils tiraient la tronche ou nous ont fait des reproches...On espère que mon époux aura un poste ailleurs l'année prochaine, en attendant on est bloqués. On va pas déménager pour si peu de temps en attendant, là il faut que je prenne mon mal en patience. Mais comme m'a dit une amie, autant que tous les trucs négatifs soient vécus ici, où j'en peux plus, pour repartir sur de bonnes bases dans notre nouveau chez nous, un vrai nouveau départ quoi. Et comme pour l'instant j'arrive toujours pas à digérer,que je suis pleine de doutes, je n'arrive pas à faire de beaux projets. Le pire c'est qu'un coup mon mari reconnaît avoir été dépendant (mais il ne l'est plus selon ses dires et selon son psy, sans doute l'effet électrochoc ), un coup il minimise et résume ça à une vielle habitude. Ce qui me met hors de moi, j'avais envie de le frapper quand il m'a sorti ça car c'est ce qu'il y a de plus blessant et il ne le comprend pas. Quand il minimise, c'est comme si il avait pu arrêter tout seul et que donc j'aurais potentiellement pu ne pas en souffrir de la sorte. Et quand il présente ça comme ça, j'ai juste l'impression que si c'était pas une addiction, alors en toute logique c'est qu'il aimait ça. Et là je le vois comme juste un gros pervers dégueulasse et égoïste. Et pourtant il m'assure qu'il n'aimait pas ça et qu'il ne sait pas pourquoi il continuait, que c'était lié à un mal-être. Et du coup je lui redis que si c'est vraiment ça et qu'il est honnête avec moi et lui-même, alors il a été dépendant. Et quand le schéma de se retrouver tout seul,  comme quand il était célibataire et qu'il consommait beaucoup, ça reprend le dessus... Oulhà je ne sais pas si mon raisonnement est très compréhensible...  En tout cas je ne comprends pas pourquoi régulièrement il se remet à minimiser alors qu'il l'avait reconnu, c'est épuisant.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 09:37    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Bon, ça va un peu mieux, j'ai des hauts et das bas toujours mais j'arrive à nouveau à m'occuper de la maison et de ma famille. Mon mari, après une phase où il était épuisé et avait du mal à être aussi attentif que j'en avais besoin, s'est finalement repris et a pris le temps de me rassurer. Quand ça va pas, je relis les lettres qu'il m'a écrites, ce système de lettre est vraiment bien, ça lui évite de répéter 1000 fois les mêmes choses. J'ai compris intellectuellement le fait qu'il n'aimait pas la pornographie mais émotionnellement c'est toujours très difficile, alors je relis ses explications quand ça va pas. De son côté il était nécessaire que je sois au courant, c'est ce qui a mis un trait final à cette sale habitude. ça lui a permis de s'ouvrir à moi et de briser ses tabous de discuter sexualité avec moi. Il se trouve qu'il se faisait des blocages tout seul, pensant qu'il ne pouvait pas autant me solliciter dès qu'il en avait envie. Il avait une vision négative de la sexualité elle-même finalement, pensant avoir de trop gros besoins, alors que je suis hyper disponible et hyper demandeuse (même plus que lui en fait ) . Il m'a promis que je sais tout maintenant, je fais de mon mieux pour le croire même si la confiance est encore bien abîmée. Il n'a jamais été voir de porno quand j'étais dans la maison, en général c'était quand on était séparés la nuit. Discuter est vraiment indispensable au couple. Je suis tombée des nues quand il m'a dit qu'il trouvait tout aussi grave de se masturber tout seul que avec un super visuel !!! c'est la faute à son éducation archaïque qui a fait qu'il ait considéré la masturbation comme quelque chose de mal et honteux ! j'en veux beaucoup à ses parents. Il s'est senti rassuré que je trouve la masturbation normale et que je n'y vois pas de problème à ce qu'il le fasse si le besoin s'en fait sentir. Je me sens trompée que si il s'excite sur d'autres corps (prostitution filmée, maltraitance de la porno empire mon sentiment de dégoût en plus du sentiment de tromperie). J'ai toujours été très ouverte à la discussion et ça fait toujours mal de voir qu'il n'a avoué son mensonge qu'au bout de 12 ans de vie de couple. ça il faut encore que je le digère aussi. Mais je vois enfin un coin de ciel bleu pour notre avenir même si certaines plaies sont toujours à vif. Ce qui m'empêche de vivre correctement ce sont les cauchemars incessants et les peurs, dégoûts et doutes qui en découlent, crises d'angoisses.  Beaucoup de films pornos sont exactement des snuffs movies! le fait que mon mari est occulté cet aspect abject me paraît encore insurmontable .  Lui qui est si sensible, qui me disait détester tout ce qui était vulgaire, et moi qui trouvais ça tellement mignon...J'ai un deuil à faire sur la personne que je croyais qu'il était et ça ma rendue très jalouse. Moi qui pensais être la seule femme de sa vie, accepter qu'il ait fait entrer dans NOTRE vie intime ces centaines de corps de femmes est très dur à encaisser. Quelles sont les saletés qui lui restent en tête ? les images? les situations lorsque nous faisons l'amour ? ça a pourri notre relation intime, ça lui a pollué le cerveau. Y a t-il moyen d'effacer toutes ces images de son cerveau ? J'aimerais tellement. j'essaie d'être désirable, je fais faire des photos de charme de moi pour lui (et aussi pour reprendre confiance en moi) . Voilà où nous en sommes. Nous voyons la conseillère conjugale la semaine prochaine, je me demande ce que ça va donner, tout est très brouillon dans ma tête.
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Blmiss


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2017
Messages: 116
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 10:02    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Bonjour oiseau blessée, 
J'avais décidé de ne plus écrire sur le forum. Il m'arrivait de venir relire mes écrits pour trouver la force d'avancer  Ne pas banaliser cette souffrance qui est et a été mienne  
Ton pseudo m'a attiré et pour une fois je suis revenue lire les écrits de quelqu'un d'autre..
Tu m'as bouleversé tant j'aurai pu écrit quasiment chaque mots que tu as écris.
Moi j'ai perdu le combat  j'apprends à vivre avec mes souffrances et à penser à moi  Je fais le deuil de la fidélité des hommes je n'y crois pas. 
Courage à toi dans ce combat j'espères qu'il sera avec une meilleure issue que le mien  
_________________
Et commence pas à te cacher pour moi
Oh non, je te connais trop bien pour ça
Je connais par cœur ton visage
Tes désirs, ces endroits...
Revenir en haut
Oiseau Blessé


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 32
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2018 - 13:34    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé Répondre en citant
Je suis vraiment désolée pour toi Blmiss, j'ai lu ton carnet et ce que tu as vécu est effroyable. J'espère que tu arriveras à te reconstruire et à être heureuse. En ce qui me concerne j'ai fais le choix de le croire dans ses explications, j'ai vu sa souffrance quand j'ai failli partir avec les enfants et je pense qu'il est sincère. Même si des fois je panique c'est à cause du passé que je ne digère pas et du traumatisme qui entraîne des angoisses. Là il est patient et plein d'attentions, alors je m'accroche.Il m'a promis ne jamais retoucher à cette horreur, aussi bien pour lui que pour nous. il a conscience que ça ne l'a jamais apporté de bonheur et que ça n'a fait que l'enfoncer dans sa déprime. Bon courage <3
_________________
Trop sensible pour ce monde de brutes...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:59    Sujet du message: Carnet d'un Oiseau Blessé
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com