Carnet de LibrePourAimer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 139
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 10:44    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Je continue mon carnet ici, je quitte la section « sevrage réussi », ce qui vient de se passer est trop grave. Ceux qui veulent connaître mon passif peuvent s'y référer sur « Carnet de Poine » 
 

 
 
Je suis bipolaire. Du fait d'une phase haute, je me suis réveillé hier à 1h30 du matin. Et hélas, pour la première fois depuis des années, j'ai regardé du porno sur mon téléphone. L'hypersexualité est classique en phase haute, la maladie rend bien plus difficile l'auto contrôle. J'aurais du me lever et aller voir un film (normal !!!), même groggy, ça m'aurais éviter cette chute. Je n'aurais pas dormi plus, mais au moins je ne serais pas retombé dans mon addiction. 
 

 
 
En journée ça a été pire car ma femme s'est absentée. J'ai regardé du porno sur mon ordinateur cette fois, donc avec un bel écran bien grand, dans l'après-midi, pendant au moins une bonne heure je pense, peut-être deux. Pour la première fois depuis des années, j'ai même regardé des vidéos, et j'y ai même pris du plaisir. J'essaie de ne pas trop culpabiliser du fait de la maladie. J'essaie surtout de ne pas paniquer, de me dire que c'est une phase, qui va se résorber comme d'habitude. 
 
À cause de la maladie, j'ai de gros problèmes de mémoire, et d'ailleurs les images commencent déjà à s'estomper, sauf une ou deux. Quelle chance !!! 
 

 
 
Je prie pour que cela n'aie pas d'impact sur les relations avec ma femme. Elle est très fine. Déjà hier soir, notre union quotidienne a été altérée, je n'ai pas pu éjaculer car je m'étais masturbé le matin et dans la journée. Je ne lui en ai pas parlé, je le ferai si les choses s'aggravent, par exemple si ça devient quotidien. 
 

 
 
Je trouve terrible de me dire que je suis en quelque sorte un client de prostitués, puisque les gens que je regarde se font payer pour se mettre nus, dans des poses dégradantes, et avoir des rapports sexuels devant moi, et c'est parce que je regarde que ça rapporte des sous à leur employeur et à eux. Quelle tristesse… Ça m'attriste aussi parce que, rien à faire, je n'arrive pas, quand je suis tenté, à en faire une motivation suffisante pour me retenir d'y aller. 
 

 
 
Ce matin j'ai plein de choses à faire car on a absolument besoin d'argent rapidement, on risque l'expulsion. Ma femme et moi sortons peu, on travaille à la maison : tant mieux pour le porno ! Elle vient souvent dans la chambre et je ne peux donc pas m'isoler. Je n'ose imaginer ce qui se passerait si elle travaillait à l'extérieur. J'en profite pour me fortifier pour l'instant. 
 

 
 
Et voilà. Je ne suis qu'un pauvre petit homme. Je ne sais pas ce qui se passera, je pense que j'ai une stratégie de plus pour la nuit. L'insomnie m'a cueillie avec un réveil très tôt dans la nuit, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps. La prochaine fois, j'espère bien avoir le courage de me lever dans la nuit plutôt que de sombrer. Merci à tous. 
 

 
 
Je fais un tableau comme Jerzy, je trouve que c'est une bonne idée. 
 

 
 






Âge
46 ans 
Découverte du porno
à 17 ans 
Objectifs
Avoir de bonnes stratégies quand la méga pulsion arrive pour éviter la chute
Se relever à chaque fois
Garder le contrôle le plus paisible possible de mes pensées, de mes émotions et de mes actions
Rester libre et positif quoi qu'il arrive : je ne suis pas un pervers, j'ai une addiction au porno que je combats courageusement
Moyens
Supprimer toute soi-disant « bonne raison » de m'approcher du porno. Exemple : « tester » des logiciels de filtrage, sous le prétexte, un jour « d'aider les gens »
Occupations pour penser à autre chose
Travail le plus intense possible
Montage de projets
Activités familiales (emmener ma fille à l'école, cuisiner, repasser, faire le ménage, la vaisselle)
Prière personnelle (au moins 15mn par jour)
Marcher
Motivations
Conserver mon couple.
Être un bon père
Ne pas me voir végéter et déprimer
Cesser de faire souffrir les pauvres personnes qui se livrent à ces affreux spectacles pour gagner un peu d'argent, et aussi pour faire tomber ce business qui se nourrit d'une déviance des plus belles capacités humaines : l'union des personnes, la famille et la procréation.

 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 10:44    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 139
Masculin

MessagePosté le: Dim 17 Juin 2018 - 12:23    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Je me sens très tendu. J'ai vécu une sale semaine. La décompression dûe à une absence de défis à relever après un mois « exaltant », où j'ai mis en place plein de choses, dure plus longtemps que je ne le pensais.


Depuis le séisme d'avant-hier, j'ai des « répliques » continuelles. Je repense à une scène en particulier, et j'ai terriblement envie de me faire des femmes. J'ai des pensées sexuelles très fréquentes. L'hypersexualité liée à la bipolarité est présente parce que rien ne vient la remplacer, je n'ai pour l'instant pas de bonne envie, je suis plutôt déprimé.


J'ai peur d'être seul, de ne pas avoir ma femme à proximité, car si elle sort, plus rien ne me retient, en 3 clics c'est foutu. J'accumule de la pression je le vois bien.


Il faut absolument que je me motive pour tous les travaux que nous avons à faire, nous devons absolument gagner de l'argent sous peine d'expulsion et je culpabilise de plus en plus de traîner au lieu de travailler.
Deux dangers : tomber dans le porno et déprimer au lieu de travailler.


Je crois que je dois me permettre de ne pas travailler immédiatement si ça m'est insupportable et de faire des choses qui me détournent du porno au lieu de déprimer, par exemple, regarder un film ou un documentaire, même si je ne risque pas de gagner de l'argent en faisant ça ! Wink


Bref, je suis clairement en zone de danger, très tendu, entre la peur paralysante et l'avachissement.


C'est fou comme une séquence imprévue d'une heure peut avoir d'effets dans les jours qui suivent, les pourrir jusqu'à l'os.
Je n'avais pas connu ça depuis quelques mois, ce n'est vraiment pas facile d'avoir le porno disponible en 3 clics et de ne pas succomber. Et aucun filtre n'y peut rien. Ou bien ils sont vraiment aussi nuls les uns que les autres, ou bien les pornographes conçoivent leurs sites de manière si subtile que les filtres passent complètement à côté. Il est vrai que je n'ai pas testé de filtre payant, mais bon si je dois passer ma vie à tester des filtres en risquant de voir du porno, c'est vraiment débile.


Allez les amis, je continue, ce n'est pas toujours rose la vie, mais chaque seconde sans porno est une victoire.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 139
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Juil 2018 - 08:18    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Moins d'un mois après, je me sens mieux.


Pas trop de tentations, un travail prenant, car je suis en train de monter une entreprise.
Mais je dois me souvenir encore et toujours que je suis fragile. Hier, j'ai fait quelque chose de très dangereux, une fois de plus parce que je suis tombé par surprise sur une vraie  tentation.


En faisant défiler les films disponibles sur un service bien connu de vidéo à la demande, je suis tombé sur l'étiquette d'un groupe de films érotiques. Et j'ai commencé à regarder la liste. Là j'ai engagé  la lecture de l'un d'eux, et heureusement que les 30 premières secondes ne montraient rien d'érotique, sinon le cauchemar aurait recommencé. Ma femme m'attendait à côté, j'ai été « obligé » d'arrêter, quelle chance !!!


Le désir est là, tapi, attendant que je ne sois pas vraiment occupé pour m'attirer et me faire tomber. Sur ce service de vidéo à la demande, seuls les programmes classés ouvertement comme porno nécessitent le fameux code parental. Les programmes dits simplement « érotiques » sont en accès libre !


Qu'on se le dise dans les familles : ne laissez pas vos enfants curieux sans jeter un œil de temps en temps pendant qu'ils surfent et visionnent sur ces services, sinon, sans même l'avoir chercher, ils vont cliquer innocemment sur un de ces films et voir… ce que vous savez.


Moi ce matin je suis encore tout retourné. Le pouvoir obsessionnel du porno est effroyable. Pas étonnant qu'on écrive qu'il affecte les capacités cognitives et relationnelles : il ne fait penser qu'à ça ! il paralyse l'intelligence, l'imagination, l'empathie ! Il désintéresse de tout le reste !


Notre vie est forcément orientée vers quelque chose. Si le porno nous saisit, alors c'est surtout vers lui que notre vie va être orientée, et il est un maître jaloux. Il tient sous sa coupe le désir naturel le plus puissant de l'être humain si nous le laissons faire.


Courage à tous.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 139
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Juil 2018 - 13:03    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Je pense encore à ce que j'ai entrevu avant-hier : j'ai vraiment envie de voir ce film érotique !


Je DOIS admettre que je suis accroc. Ça me fait peur, mais c'est comme ça. Aujourd'hui, j'ai envie de voir des scènes que je dois pas voir. Je me sens très attiré. Je sens une fois de plus que si j'étais seul à la maison, j'aurais beaucoup de mal à tenir. Pour moi, c'est vraiment un signe de dépendance.


Je travaille à fond sur un projet d'entreprise ça me fait du bien, mais la pulsion revient de manière lancinante. Pourtant le câlin d'hier avec ma femme était superbe. Eh bien j'ai l'impression que ça ne change rien.


Bon je retourne au boulot. J'espère que la tempête émotionnelle va se calmer, bonne journée à tous.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 139
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Aoû 2018 - 13:59    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Je viens de lire deux livres de Michaela Marzano sur le porno : « La pornographie ou l'épuisement du désir », et « Malaise dans la sexualité ».
Ce sont des livres de sciences humaines, il vaut mieux avoir une formation culturelle solide pour les lire.
Mais certaines infos sont très intéressantes pour moi. Il y a sûrement beaucoup de personnes sur ce forum qui les connaissent.
Le porno tue le désir. C'est pour ça que les relations sexuelles de couple sont souvent altérées quand un des 2 membres du couple visionne régulièrement du porno.
D'autre part, les images sont dévastatrices pour les ados, car beaucoup de garçons pensent que le porno est juste une manière de voir « ce qu'il faut faire », comme le manuel d'utilisation d'un lave-linge par exemple.
La soi-disant « liberté » est souvent un prétexte pour pousser les jeunes à ne jamais se retenir de faire quoi que ce soit. Sur des forums, des filles demandent « mon copain voudrait qu'on fasse ça, mais ça me semble dégradant, est-ce que je dois accepter ? », et souvent les modérateurs ordonnent presque de le faire : « si tu es vraiment une femme libre, tu dois le faire ». Où est le fameux « consentement » dans ces conditions ?
C'est comme le consentement présumé pour les actrices porno. Elles ont signé un contrat, mais l'auraient-elles signé si elles avaient su toutes les pratiques dégradantes qu'on leur demanderait au moment de tourner ?


Pour moi, je reconnais que ces livres ont relancé mon cerveau vers le désir de « voir ». Comme j'ai beaucoup de "pensées automatiques" (c'est typique de la maladie bipolaire), elles tournent autour de ça, et j'ai encore risqué de voir un site de sexe en voyant par hasard une fille aguicheuse sur le net et en cliquant dessus. Heureusement que mon filtre a fait son boulot.


Je tâche de bosser dur, d'autant plus que me femme et moi lançons notre entreprise, mais ça ne va pas forcément être facile de tenir. Heureusement que nous ne nous quittons pas beaucoup.


Je retourne au boulot, merci à tous.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 806
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Aoû 2018 - 15:07    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Bonjour Libre,

Courage à toi dans ton combat.
Difficile de bosser en couple je suis passé par là
De mon côté j'ai chuté après plus de 14mois...
Fatigue, chaleur, moins attentif, la merde totale
Mais j'ai repris de suite donc oui j'ai chuté mais demi chute ça m'a servi de leçon.
Le couple en a évidemment pâti et on est sur la corde raide
J'enchaîne les prières pour mon couple et me sortir de ce fléau

Ne baisse jamais ta garde c'est très, trop vite arrivé
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 139
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Aoû 2018 - 16:10    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer Répondre en citant
Merci Fabian. C'est encourageant ce que tu me dis là.


Mon expression prêtait à confusion ! Je voulais dire que c'est bien mieux pour moi que nous bossions ensemble ma femme et moi. Ça va m'aider à tenir contre le porno, car je sais que quelqu'un est là, et je ne peux pas être devant mon ordinateur tout le temps n'importe comment.


Si elle bossait à l'extérieur et que je doive chercher du travail depuis chez moi, seul, ça serait l'enfer car je ne suis assez stimulé au quotidien pour ne pas avoir envie d'aller voir du porno. La dopamine me manque !


Je vais prier pour toi. Il y a des tas d'exemples de saints couples qui peuvent nous aider, Louis et Zélie Martin par exemple, je ne sais pas si tu les connais bien.


Effectivement, ne jamais baisser la garde c'est la règle d'or, d'autant que nous créons un site Internet, donc on passe beaucoup de temps devant les écrans, ce n'est pas possible autrement.
Ton exemple est instructif, car tomber après 14 mois, ça prouve de manière complète et définitive qu'on ne peut jamais se dire que la page est définitivement tournée, qu'on est immunisé contre toute tentation, c'est tout simplement stupide de croire ça.


Merci, je prie pour toi et ton couple.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:58    Sujet du message: Carnet de LibrePourAimer
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com