En quête d'une nouvelle sexualité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
neverfap


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2018
Messages: 6
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 12:14    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Salut à tous,


Je me présente, étudiant de 23 ans, je suis depuis bien longtemps ce qu'on appelle un dépendant à la pornographie. 
J'ai commencé il y'a bien longtemps au début de mon adolescence je pense jusqu'à aujourd'hui avec des périodes plus ou moins riche en PMO.


J'en ai pris conscience il y'a environ 1 an et demi, début de mes "pannes" avec ma copine. Pour autant, les symptomes sont marqués depuis plus longtemps. En effet, j'ai eu plusieurs copines depuis mes 17 ans et je n'ai (presque) jamais réussi à éjaculer pendant l'acte.. En réalité, je n'ai pas jamais réellement pris plaisir pendant l'acte et la pénétration...


Au début, cela m'a pas mal inquiété mais je n'ai jamais fait le rapprochement. Puis il faut dire que mes copines ne s'en était jamais plaint.
Cependant, depuis 1 an et demi, j'ai commencé à avoir des problèmes d'érections avec ma copine. Je la trouve pourtant sublime et objectivement, elle l'est, elle plait à tous les mecs. Cela m'a détruit psychologiquement et j'ai pris conscience que cela était sans nul doute du au porn ou je n'ai jamais eu aucun problèmes avec ce support.


Depuis, j'ai tenté plusieurs fois d'arrêter, mais j'ai toujours rechuté avec un record d'une vingtaine de jours à peine. j'ai commencé à réavoir des rapports sexuels, mais plus mécanique, sans réel plaisir. Avant hier, après quelques temps sans rapport (ils ont drastiquement réduit), j'ai beaucoup parlé avec elle. 
Je ne lui ai pas parlé de mon addiction mais dans ses paroles, j'ai retrouvé les mêmes inquiétudes que d'autres compagnes d'addict : elle sent que je ne prend pas de plaisir, elle comprend pas mes pannes alors que ça ne lui était jamais arrivé avec personne avant... etc.


J'aime ma copine, plus que tout, et elle aussi j'en suis sur, mais je sais que continuer va mener à la fin de notre relation.
Cela fait longtemps, par désespoir, que je n'ai plus tenté une abstinence avec une réelle motivation. Or aujourd'hui, c'est ma dernière chance pour sauver mon couple. je n'ai jamais écrit sur un forum et j'espère être lisible et compréhensible.


Je viens d'avoir 23 ans, j'ai envie de passer un cap dans ma vie, car mis à part ma copine, je sais que c'est destructeur pour moi. Les périodes d'arrêts les plus fluctuantes pour moi sont celles où je me sentais le mieux dans ma vie. Le porn entraîne un manque d'estime en moi et une phase de dépression après chaque actes.


Mon dernier PMO date du 20/03/2018, soit hier. Je vais, avec votre aide je l'espère, tenter d'en finir et mettre toute mon énergie la dedans, en faire la priorité de cette année !
Je me suis également inscrit sur le site "stop fap" et recommence à pointer sous le pseudo "lafindufap" (je ne savais pas quoi mettre ahah).


N'hésitez pas à commenter, et si vous avez des conseils, des questions, ou des témoignages sur des problèmes erectiles qui se sont améliorés ou pas encore, je vous lirais avec grand plaisir.


Pardonnez moi pour les fautes, merci à tous et bon courage dans cette lutte ! Smile


Amicalement
_________________
27/03/2018
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 12:14    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jerome77170


En ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 160
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 14:30    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
salut Neverfap
bienvenu et courage
je suis comme toi, problème d'érection mais en plus vieux!! j ai 43ans
Je suis sur que ça va revenir, ne t en fais.
il faut juste réhabitué notre cerveau, le reconditionner à une sexualité normale.

Pour ma part, c est dur car cela fait tellement longtemps que je suis dans le porno. Alors que cela fait plusieurs mois que je matte plus d eporno, j ai toujours la hantide de ne pas "bander"
Mais au fond de moi, je sais que c est la seule solution : le sevrage complet de porno et de masturbation jusqu a ce que mon corps, mo sexe et mon cerveau retrouve leur état "naturel"
et je comprends que , pour moi, le sevrage devra être permanent et que je ne pourraai plus jamais matter ou m exciter avec du porno , des tchat ou autres car mes rechutes mmême mineures me font tout recommencer à zéro!!
Comme un toxico ou un alcolo, on est définitivement sensible à notre "vice"! c est comme de la kryptonite, s en approcher aura des effets sur nous !

confie toi, lache toi, je sera la pour te remonter le moral car on est dans le mêm bateau!!
_________________
prise de conscience car problème d érection avec ma femme
envie d en sortir pour ne pas la perdre et redevenir un homme "normal"
Revenir en haut
neverfap


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2018
Messages: 6
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 17:15    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Salut Jérome,


Pour commencer, je te remercie de ta réponse et de ton soutien, d'autant plus que tu fais partie des carnets que j'ai lu avant de poster le mien.
Ton carnet est d'ailleurs une grande motivation pour moi, étant donné que cela fait quelques temps que tu le tiens. Maintenant que je suis inscrit, je pourrais également y répondre.


Cette hantise, je la connait aussi, et c'est malheureusement un cercle vicieux.
Plus on y pense, moins on lache prise, et plus cela peut revenir. Il faut réussir à faire sortir cette peur de notre inconscient... mais plus facile à dire qu'à faire.
Je pense que justement, le porno (ou chat sur internet dans ton cas) nous tue notre énergie et nous fait culpabilier, et donc repenser aux problèmes erectiles.


C'est pour cela qu'il faut arrêter définitivement, et ce même lorsqu'on ne se masturbe pas. Couper tout support d'excitation autre que naturel, et alors là avec le temps et les effets bénéfiques du nofap, on pourra déculpabiliser et aller mieux.


Pour des addicts comme nous tu as raisons, c'est un combat à mener tous les jours, et on peut pas se permettre comme un non-addict de consommer de temps en temps, il faut que ce soit définitif !


Bon courage à toi,
_________________
27/03/2018
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 994
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Mar 2018 - 22:10    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Bonsoir neverfap,

Bienvenue sur le forum.

Moi aussi tout comme toi j'ai commencé à aller voir du porno pendant l'adolescence. Je suis guéri depuis plus d'1 an et aujourd'hui j'essai d'aider les autres sur cette problématique. Moi aussi j'ai eu pendant des années des incapacités à éjaculer, à avoir des érections avec mes différentes copines. Et j'ai eu à gérer à peu près tous les effets secondaires issus de la consommation de pornographie.

Pour ma part, je ne vais pas prendre 4 chemins. Oui c'est une dépendance, et oui cela a un impact sur la santé du consommateur. Mais il est fondamental de ne pas s'enfermer dans le prisme du consommateur, car le porno ce n'est pas comme le tabac, et cliquer pose un réel souci en soi, qui va bien au-delà de sa propre santé.

L'enjeu n'est pas de ne plus se masturber (ça n'a aucune importance dans le fond, bien que je ne dis pas qu'il ne soit pas nécessaire d'apprendre à le faire d'une façon qui favorise la guérison et le retour à une sexualité plus épanouissante), mais avant tout d'arrêter d'alimenter de la demande pour cette industrie, qui fait partie de la prostitution, et qui est reliée au trafic sexuel (la traite des êtres humains).

Nul ne peut continuer de cliquer tout en essayant de mener une vie normale. Ce n'est pas possible.

C'est en prenant en compte cette réalité, et en ouvrant les yeux, en sortant des illusions qui sont parfois véhiculées sur le monde du porno (industrie dans laquelle il y a régulièrement des viols et des personnes filmées sous la contrainte) que l'on peut se recentrer sur la priorité et trouver la motivation nécessaire pour stopper.

Par contre, pour pouvoir vivre le sevrage en douceur, il ne faut PAS stopper la masturbation.

Tu as 23 ans neverfap, et plus qu'une personne de 40 ans, et surtout, plus qu'une personne qui n'a jamais été accro, tu as besoin de ça pour maintenir un équilibre.

Sinon, tu vas te retrouver comme 95% des "nofappers", à vivre le sevrage de façon de plus en plus pénible, car tu accumuleras tout le temps plus de tensions sexuelles et donc de frustrations.

Je te recommande de lire ceci à ce sujet :

http://laveritesurleporno.unblog.fr/2018/01/20/le-nofap-pas-de-masturbation…

Enfin, d'une manière générale, tu trouveras plein de ressources et de réponses sur l'adresse suivante :

http://laveritesurleporno.unblog.fr/trouver-de-laide/

Je tiens à dire que j'ai des très bon résultats avec les personnes que j'ai accompagnées jusqu'à maintenant - je suis conseiller en addictologie désormais. Je peux t'aider si tu le souhaites neverfap, car j'ai été réglé tous les soucis qui sont en lien avec la dépendance :

- les fausses croyances sur les attentes de la partenaire,
-les troubles anxieux,
- le dialogue avec les parents,
- comment faire pour retrouver une vie meilleure,
- problème d'anxiété de performance,
- comment améliorer vraiment l'estime de soi,
- les soucis d'ordre romantiques et sexuels...

En tant qu'ancien dépendant ayant passé beaucoup de temps à étudier à la fois l'addiction et l'addictologie, et aussi les coulisses de la pornographie, je suis bien placé pour te fournir des solutions.

Tout ce que je demande aux personnes c'est d'aller lire la page

http://laveritesurleporno.unblog.fr/trouver-de-laide/

(au moins jusqu'au F.A.Q.)

En attendant tes questions, si tu en as, s'il-te-plait masturbe-toi. C'est important.

COURAGE !
Revenir en haut
jerome77170


En ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 160
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar 2018 - 13:47    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Bonjour les amis
Hetfield, je vais aller lire les liens que tu as mis car je me sens concerné au plus haut point


A bientôt
_________________
prise de conscience car problème d érection avec ma femme
envie d en sortir pour ne pas la perdre et redevenir un homme "normal"
Revenir en haut
jerome77170


En ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 160
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar 2018 - 13:48    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Merci Nerverfap pour ton gentil message dans mon carnet
cheminons ensemble vers la reconquête de notre corps et de notre sexualité
_________________
prise de conscience car problème d érection avec ma femme
envie d en sortir pour ne pas la perdre et redevenir un homme "normal"
Revenir en haut
neverfap


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2018
Messages: 6
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mar 2018 - 11:33    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Tout d'abord, je vous remercie pour vos messages 

 
Quelques jours que j'ai pas posté, et je repart à 0 aujourd'hui pour être honnête. On va dire que c'est un semi-échec, mais un échec quand même. 
En réalité, j'ai dormi chez ma copine et ce matin on s'est plutôt excité mutuellement sans rien faire de concret.. je rentre chez moi avec un mal HORRIBLE dans le bas du ventre (je suis sur que vous connaissez ahah). J'étais plié en deux, et voila... avant la douche j'ai craqué. 

 
Je parle de semi-échec car je n'ai pas regardé des vidéos... mais j'avais le portable à coté de moi et j'ai pas pu m'empêcher de regarder des photos un peu érotique au début avant de tomber sur un récit du même genre. Ce n'était donc pas une vidéo, mais bon, il y'avait quand même un support... 
J'étais dans un mood ultra-positif et je vous cache pas que j'ai pris un gros coup au moral là, c'est arrivé d'une façon tellement mécanique, comme si mon cerveau avait activé le mode "automatique".. 

 
Je lâche rien pour autant, j'ai tenu tout de même 5 jours (ou 6 je sais plus) depuis le commencement, et je repart aussitôt. 

 
Hetfield, je te remercie énormément, j'ai parcouru le site que tu m'as envoyés et les ressources sont très intéressantes.  
C'est vrai que je n'avais pas envisagé sous ce prisme l'arrêt, pour moi, cela devait également être une abstinence de masturbation mais je me rend compte que mon réel problème n'est pas ce dernier, mais la pornographie. En effet, je n'ai plus souvenir de m'être masturbé sans regarder des vidéos... Cela doit faire plusieurs années, c'est flippant dit comme ça ahah. 

 
Je vais continuer à lire plus en détail le site que tu m'as envoyés, tu as l'air d'avoir bien cerné cette addiction, et un grand merci d'intervenir sur ce site alors que tu as réussis à t'en sortir. 

 
Tu as raisons, dorénavant, je vais continuer à me masturber quand l'envie me prendra, dans la douche ou autre, mais à la façon "masturbation contrôlé" tel que décrite dans le site. Toutefois, je vais tout de même limiter cette pratique pour me réserver à ma copine. Cela ne devrait pas me poser de problèmes car je ne suis jamais tenté de me masturber si je n'ai pas de support style pornographique, c'est donc réellement cela que je dois éviter car c'est la pornographie et ce qu'il y'a autour qui cause mon addiction. 

 

 

 

_________________
27/03/2018
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 994
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mar 2018 - 21:06    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Bonsoir neverfap,

Hetfield, je te remercie énormément,

Pas de souci je suis là pour ça.


En fait j'ai vécu moi-même cette addiction, et surtout, j'ai passé 1 an à me former toujours plus sur le sujet. Aujourd'hui je reçois même en consultations privées, et j'ai des bons résultats avec les gars.

L'approche que tu avais est assez classique, et malheureusement elle est fort peu productive. Tu as bien raison de te masturber, tant que tu le fais en"pleine conscience", c'est-à-dire de façon contrôlée.

Je vais te dire ici des choses qui ne te feront pas plaisir, mais que tu dois absolument savoir :

1 - voir du porno et développer une estime de soi c'est contradictoire. Ca c'est une chose qu'il faut écrire en gros. Tu peux prendre soin de toi, et d'ailleurs je t'encourage à le faire dès maintenant (mieux manger, heures de coucher plus régulières, pratiquer la relaxation, te détendre - tu peux aussi pratiquer la HCH :

http://laveritesurleporno.unblog.fr/meditation-amour-compassion/

2 - Tu ne peux pas voir du porno et sortir ensuite dans la rue en menant cette double vie, tout en étant courtois avec les femmes. Je ne dis pas ça pour te culpabiliser, mais simplement pour t'expliquer qu'il n'y a pas de solutions alternatives à part ARRÊTER. Beaucoup de gens en sevrage se disent qu'il ont un souci d'estime d'eux-mêmes et que c'est ça le fond du problème.

C'est faux. Qu'il y ait un souci d'estime de soi à régler oui, et qu'il soit antérieur à l'apparition de l'addiction c'est possible. Mais néanmoins, vouloir améliorer son estime de soi en continuant de voir du porno c'est comme pisser contre le vent. Ca ne fonctionne pas. Ca fait partie des choses qui ne font pas plaisir à lire mais qui sont précisément le genre de réalités qui peuvent faire apparaître une grande détermination. Quand tu vois du porno, tu te sens coupable, et c'est normal. Je ne dis pas que la culpabilité est forcément une bonne chose (ça se discute, car je pense que ça dépend de quelle culpabilité on parle). Par contre, elle est un indicateur, un phénomène naturel. Et si elle se manifeste, c'est parce-qu'en l'occurrence, elle veut te faire comprendre que tu ne peux pas nourrir ton cerveau de ces images plus longtemps, ni continuer de cliquer sur ces sites.

Ensuite, et désolé j'enchaîne avec les mauvaises nouvelles (un article va apparaître bientôt ) sur ce sujet :

3 -tu ne peux pas faire grandir ta relation amoureuse en continuant le porno. Point. Là aussi, (et j'ai bien connu ça), la personne dépendante est toujours tentée d'aller chercher le souci ailleurs (c'est parce-que ma copine est trop comme ci ou comme ça). Certes, là encore, je ne dis pas qu'il n'y a pas des soucis intrinsèques liés directement au couple en parallèle, et je ne dis pas que la copine en face est parfaite (qui l'est ?). Par contre là encore, il faut écrire ça en gros qq part :

Si tu regardes du porno (surtout le hardcore), tu cultives ce que Freud appelait l'ID, qui est ton instinct primaire, animal. Et tu ne peux pas cultiver ce dernier tout en voulant t'épanouir sur le plan amoureux. C'est impossible. Ton coeur veut de la complicité, de l'amour, des sentiments, de la douceur, et ton ID est connecté au porno, plein d'images contradictoires avec ce que désire ton coeur. Et en plus, comme tu le sais, le porno créé des dysfonctionnements érectiles et problèmes d'éjaculation.

LES BONNES NOUVELLES MAINTENANT Okay

1 - Pour tes soucis d'érections et d'éjaculation, j'ai connu ça aussi. Pas de souci. Une raison de plus pour ne surtout pas stopper la masturbation (tu as raison de vouloir la limiter pour favoriser les relations sexuelles avec ta copine cela dit), afin d'éviter la "flatline". Ca va revenir ne t'inquiète pas.

2 - Il n'y a aucune raison pour que tu n'y arrives pas. Par contre, il faut qu'il y ait le déclic nécessaire, et c'est pour cela que je t'ai exposé les mauvaises nouvelles. Si on marche en dehors de la réalité, alors on ne peut pas saisir les enjeux ni trouver la motivation efficace. La bonne nouvelle ici c'est que ta conscience se portera bien mieux si tu vires tout ce qui est site porno/érotiques etc., et que tu choisis un support issu de photos de sportives de haut niveau, ou encore de stars hollywoodiennes.

Utiliser un support en début de sevrage comme pallier de décompression peut être un excellent moyen de gérer le sevrage.

tu devrais lire ceci :

http://laveritesurleporno.unblog.fr/2018/01/23/je-narrive-pas-a-me-masturbe…

Voilà. Si tu as des questions n'hésite pas à m'écrire par mp, ou sur mon carnet.

COURAGE !
Revenir en haut
Vico


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Mar 2018 - 23:11    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Bonsoir,


Hetfield je souhaite rebondir sur ton message.


Pour ma part cela fait un an que j'essaye de me sevrer, et j'ai remarqué que l'une des raisons de mes rechutes c'est la masturbation (sans porno) qui me conduit ensuite à une seconde masturbation avec porno (les mauvaises habitudes reviennent vite).


Je met juste en garde car moi je n'arrive pas à concevoir la masturbation dans le sevrage, ça ne marche pas pour moi et je pense qu'on est tous différents. Peut-être pour les uns ça va marcher, pour d'autres non.


L'autre problème, c'est que continuer la masturbation déclenche forcement des fantasmes vu en virtuel...on a besoin de s'exciter. Et la masturbation (son excès) est néfaste pour la sensibilité du pénis. Mais encore une fois on est tous différents et ces observations sont propres à chacun (moi j'ai ce manque de sensation).


La flatline c'est un passage obligé, tout comme l’abstinence. Si on veut se soigner il faut souffrir, c'est comme ça. Je ne vois pas d'autres issus.


Bien à toi.
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 994
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2018 - 18:55    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Bonsoir Vico,

Je connais bien la polémique, mais en fait il s'agit à priori d'une mauvaise compréhension de ta part. Je m'explique :

En fait le truc c'est que là tu parles de te masturber sans te contrôler. Quand je dis qu'il faut se masturber, il ne faut pas le faire n'importe comment, il faut le faire de façon contrôlée. A-tu lu l'article suivant ?

http://laveritesurleporno.unblog.fr/2018/01/20/le-nofap-pas-de-masturbation…

Les choses seront plus claires quand tu auras lu ceci car là en fait tu ne parles pas de la même masturbation que moi. Tu verras aussi la réalité de l'addiction par intermittence, liée au NoFap, et le problème de la "cocotte minute", qui augmente le risque de rechute de façon plus ou moins exponentielle, à mesure que la personne réprime toute forme d'excitation, accumulant toujours plus de tensions sexuelles et de frustrations.


Et j'en profite pour affiner encore plus : NON la masturbation n'est pas un problème. Ce qui pose souci c'est les pensées que tu utilises pendant.

Là encore, dans l'article que j'ai mis en lien, tu auras plus d'explications et un lien vers la méthode de masturbation "contrôlée".

MESSIEURS :

La masturbation en soi ne sera jamais un frein au sevrage. C'est la façon de la pratiquer qui détermine si ce sera une béquille ou au contraire un facteur de rechute (tout ça d'après mon expérience, en tant qu'ancien dépendant ayant pratiqué le "nofap" pendant longtemps sans résultats concrets - malgré une abstinence de masturbation de 8 mois, et en tant que reconverti comme personne qui accompagne les dépendants, et surtout, quelqu'un qui se sent serein avec tout ça, et avec sa sexualité)

Je précise aussi que je connais personnellement au moins 1 autre personne qui accompagne des personnes pornodépendantes depuis des années et qui fait le même constat.

Pour terminer, je tiens à mettre en garde tous les lecteurs contre le "Nofap" aussi pour d'autres raisons. Clairement, le NoFap n'est pas recommandable.

- Non seulement se retenir augmente sévèrement le risque de rechute (et je pèse mes mots- voir la consommation par intermittence), mais en plus, le phénomène de répression de la masturbation amène souvent les personnes à se "couper" de leur libido. C'est à dire qu'à force de réprimer la masturbation, on finit par devenir "flippé" de ressentir l'envie de se masturber. Et ça c'est très problématique, et ça n'amène qu'une guérison en demi-teinte.

- D'autre part, et c'est un peu la suite logique, la personne ne peut alors pas redécouvrir sa sexualité, car elle reste dans la peur d'être excité.

Ce dernier point n'est pas une vérité absolue, mais c'est ce que j'ai pu remarqué chez BEAUCOUP de personnes qui choisissent de stopper la masturbation ("NoFap" donc)

Voir le témoignage suivant :

« La nuit dernière, j’étais assis en train de me relaxer après l’entraînement, occupé à ne pas me masturber (vous savez bien de quoi je parle) et bien sûr, je pensais au sexe. Puis j’ai pris conscience de ça : j’aime vraiment penser à de belles femmes. Je veux dire que ça me rend HEUREUX. Je me suis senti m’affirmer, en acceptant d’être excité sexuellement sans le voir comme un problème. Pour la première fois de ma vie je ne le voyais pas comme un problème à régler. J’ai réalisé que c’est mon état naturel en tant qu’homme... »

« Pensez-y: si vous êtes pris dans le cycle quotidien du PMO, vous considérez que votre désir sexuel est un problème qui a constamment besoin d’être régler. Nous avons en quelque sorte peur d’être excités parce qu’à chaque fois que nous commençons à ressentir ce désir, nous commençons immédiatement à nous protéger jusqu’à ce qu’il s’en aille. POURQUOI? La nuit dernière, j’ai découvert que si vous ne vous précipitez pas pour « éteindre ce feu », il se trouve que ce feu est celui qui devrait être constamment en train de brûler dans tous les hommes, nous poussant dans le monde pour avancer. "

La flatline c'est un passage obligé

NON. Certainement pas et... heureusement Wink Moi aussi j'ai cru ça pendant longtemps... Et ça fait partie des plus gros poncifs en lien avec le sevrage. Au contraire, la flatline, tu ne l'as pas (ou très peu) quand tu te sèvres en CONTINUANT la masturbation. Et la flatline est assez peu constructive je trouve, car là encore, elle déconnecte de ce que le monsieur décrit très bien plus haut : la libido. Après elle peut être une expérience intéressante pour certaines personnes peut-être, mais elle n'est pas à rechercher, n'étant pas une aide en soi (car de toute façon, la libido ne peut pas être contenue éternellement, et je trouve plus constructif de réapprendre à la connaître sans en avoir peur).

Si on veut se soigner il faut souffrir, c'est comme ça


Je pense réellement qu'il y a souffrance et souffrance.

S'investir, faire des efforts, travailler dur pour obtenir la vie qu'on veut oui. Souffrir dans le sens mal-être, pour moi ça ne guérit de rien du tout. Je te propose de lire ceci Wink

http://laveritesurleporno.unblog.fr/meditation-amour-compassion/

COURAGE !


Dernière édition par Hetfield le Jeu 29 Mar 2018 - 19:10; édité 2 fois
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 994
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2018 - 19:03    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
PS : encore un dernier argument qui va à l'encore du NoFAP :

LA plupart des pornodépendants ont de l'anxiété liée à leurs relations sexuelles ("anxiété de performances sexuelles" on dit parfois). Les amener dans une Flatline risque d'empirer le souci, et de créer de l'anxiété inutile, si ils se retrouvent avec une libido "morte" dans leur couple...
Revenir en haut
Vico


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2018 - 22:37    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 994
Masculin

MessagePosté le: Sam 31 Mar 2018 - 20:41    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Bonsoir,

Beaucoup de choses à dire sur cette vidéo, mais globalement, le positif est qu'il ne condamne pas la masturbation. Par contre, attention car là encore, il parle de masturbation compulsive lorsqu'il dit que d'après lui,se masturber tous les jours est mauvais. Se masturber de façon controlée (on peut parler de masturbation en pleine conscience si on veut), n'a rien de mauvais à être pratiquée tous les jours (en sachant que pour bien encadrer sa pratique, il convient de définir une fréquence qu'il faut essayer de ne pas dépasser, et que pour une personne entre 15 et 30, se masturber tous les jours n'a rien d'anormal quoiqu'on en dise. Et surtout, se rappeler que dans la phase de rétablissement, il est normal de se masturber plus que lorsque la période dite de "sevrage" est terminée).

Ensuite, il est bon de se laisser un peu tranquille sur des sujets qui sont, quoiqu'on en dise, non prioritaire. Arrêter le porno reste la priorité numéro 1. Enfin , la masturbation juste au toucher : je ne recommande pas nécessairement. Si ça marche pourquoi pas, mais il faut qu'il y ait du PLAISIR. Si le fait de devoir faire le vide total dans sa tête lors de la masturbation fait apparaître une aversion pour cette activité (chose qui peut être inconsciemment désirée), alors cela peut poser un souci en terme d'homéostasie (comme dirait l'auteur).

Tout ça est très comportemental, et j'encourage à ne pas rester bloqué sur ces paramètres, qui ne forment que des outils pour mieux vivre la phase de sevrage. Mais il est important aussi de faire la part des choses, de travailler sur l'anxiété, la relation de couple, la perception des attentes du sexe opposé et de la sexualité, distinguer pensées et actes pour savoir si ça vaut la peine de se culpabiliser, et aussi donc , apprendre à connaître la culpabilité pour arrêter d'en avoir peur, et s'en faire un allié précieux, et se former à la réalité de la pornographie.
Revenir en haut
Vico


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Avr 2018 - 21:20    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Salut Hetfield,


Je me suis masturbé sans porno dimanche, je me suis dis tiens...pourquoi pas me relâcher. Résultat : une fois ma petite affaire terminée, j'ai craqué et impossible de m'en empêcher, je suis reparti sur du porno pour 2 autres masturbations (j'étais sevré depuis 15 jours...).


Pour moi c'est niet, si mes mains s'agitent sur mon penis, je suis condamné.


Le seul moyen c'est le NoFap pour moi. A chacun sa voie.
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 402
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 06:20    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité Répondre en citant
Salut neverfap.


Comme tu peux le voir le sujet de la masturbation pendant le sevrage divise et donne lieu à des débats très intéressants entre les pros et les antis. Un avis sur la question manque néanmoins : le tien. Après tout c'est ton carnet et tu n'as sans doute pas choisi ce pseudo par hasard.
Après avoir lu les avis de Hetfield et de Vico et au vu de ton expérience personnelle comment te situes tu par rapport à ce sujet ?


J'espère que ton sevrage se passe bien et te dis à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:59    Sujet du message: En quête d'une nouvelle sexualité
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com