carnet de tsunami

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Fév 2018 - 13:25    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Il m'en aura fallu du temps pour me décider à déposer mon témoignage ici !  3 mois!


Tout d'abord je dois remercier l'auteur de ce blog pour m'avoir soutenu de nombreuses fois sans le savoir, en effet j'ai trouvé ce site par hasard en tapant les mots pornographie et infidélité quand je cherchais juste à savoir si ce que je prenais comme une infidélité était seulement  une vision de mon esprit ou quelque chose que d'autres avaient ressenti et j'ai découvert la pornodépedance dont je n'avais jamais entendu parler et l'idée selon laquelle je n'étais peut-être pas responsable de la consommation de pornographie de mon mari.
Quelque part dans ma détresse, je me suis sentie à la fois soulagée et moins seule.


j'ai lu avec attention et parfois plusieurs fois certaines des rubriques de ce site mais pas trop les témoignages, car ce que je lisais me déprimait tellement (toutes ces rechutes me laissaient entrevoir que ce serait long et comme le carnet de Maëlle qui dure plusieurs années, aurais-je le courage de supporter si longtemps?) et je ne m'imaginais pas venir apporter ma pierre  trop lourde.
D'une part je craignais que mon mari me reconnaisse (et j'avais tellement honte d'avoir découvert cette addiction et en même temps de ne jamais l'avoir soupçonnée) et d'autre part je n'avais envie d'en parler à personne, j'ai préféré confier mes émotions et mes tourments à un petit carnet de papier.


J'ai lutté pendant 3 mois nuit et jour avec moi-même et avec mon mari pour lui faire comprendre ma douleur, mon incompréhension, mon désarroi, mon impuissance, mon sentiment de trahison, ma perte de confiance, mon envie de mourir, mon effroi, ma peur, mes angoisses, ma honte... et rien à faire je n'arrivais pas à m'y faire ni à refouler mes larmes jusqu'à ce que je touche le fond et réalise que si je n'acceptais pas de le perdre tout entier ou en partie, si je n'acceptais pas qu'il continue à regarder du porno et qu'il me mente et bien ça ne s'arrêterait jamais et par ma faute il faudrait renoncer à 30 ans de mariage parce que, disait-il tant que je n'aurais pas à nouveau confiance en lui, il ne pourrait pas supporter d'être soupçonné en permanence et notre relation ne pourrait pas s'améliorer et que même par ma faute je risquais de le repousser vers le porno (je précise qu'il en regardait encore en me disant le contraire mais croyait que je ne le savais pas, que je l'imaginais seulement).


Alors je me suis résignée en espérant qu'un jour j’accepterai et que je pourrai retrouver goût à la vie .




Depuis 2 semaines je suis résignée, nos relations sont plus paisibles, j'évite de lui poser des questions, je ne parle plus de sa consommation ni de ce que j'en pense, nous n'avons pas retrouvé notre libido mais il y a du mieux, je ne vois plus traces de sa consommation de porno (mais je sais que ça ne veut rien dire car il est assez malin pour effacer ses traces) et je me dis que je m'avance vers la guérison (oui le sevrage c'est pour les pornodépenandts mais pour les victimes collatérales il faut bien surmonter ce choc et c'est loin d'être facile !), et j'essaie de ne penser qu'à notre relation et à ce qui peut l'améliorer, je pleure encore souvent (il suffit d'un reproche, d'un compliment, d'un souvenir, et ça me submerge) mais je commence à croire que la guérison est possible.


Si vous le voulez bien je reviendrai en arrière sur mon histoire, peut-être que d'autres femmes sont passées par toutes ces phases ?


j'ai aussi créé un blog pour rassembler des publications venant de différents sites, articles afin de résister à l'échelle du grain de sable à la pornographie.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle


Dernière édition par tsunami25102017 le Mer 23 Mai 2018 - 20:58; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Fév 2018 - 13:25    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Dim 4 Fév 2018 - 00:11    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ce soir, je ne suis plus aussi "résignée" qu'hier,
j'avais des tas de choses à faire mais  j'ai lu plusieurs témoignages de dépendants et de compagnes de dépendants et finalement je me fais l'effet d'être comme les dépendants en sevrage, j'essaie de me "sevrer" de la surveillance de mon mari (dans le but de me rassurer mais ça ne marche jamais), j'essaie de me "sevrer" de ma perte de confiance en moi, en lui, de mon sentiment de trahison, de ma colère, de ma révolte, de cette injustice, de mon sentiment de culpabilité, je me sens nulle, fragile, et fade.
mon homme est parti pour 3 jours et malgré mes caresses hier soir, il est resté impassible et il s'est endormi.
ce qui m'effraie c’est de lire que des dépendants rechutent encore des années après : mais ça ne s'arrête donc jamais ? je n'arrive pas à comprendre que l'on ne puisse pas arrêter si on le décide : mais c'est vrai que je n'ai jamais été addict à rien, je ne bois pas d'alcool, ni de café, je ne fume pas et la seule chose que je consomme régulièrement c'est du chocolat (et encore jamais plus de quelques carrés), j'avais coutume de dire que j'étais addict aux travaux manuels mais depuis 3 mois je suis bloquée, impossible de toucher à mes ouvrages alors que c"était le genre de choses qui m'aidaient en cas de baisse de moral ou de déprime.

retour en arrière quand j'ai commencé à voir que quelque chose clochait :
***
"20 octobre 2017 en déplacement
jeudi soir je l'ai encore vu regarder du porno quelques secondes,  mais comme dimanche dernier je n'ai rien dit, ça m'a perturbée, c'est comme s'il me trompait avec une autre et en plus ce n'est même pas pour se mettre en conditions puisqu'une fois au lit il s'endort en m'ignorant totalement. je me dis que lorsqu'il est frustré ou contrarié par mon comportement il doit se reporter sur :
les photos et vidéo porno
l'alcool
la nourriture
ça me mets mal à l'aise cette histoire, je n'arrive même pas à y penser sérieusement : dés que ça me revient à l'esprit c'est comme un vent de panique, il faut que je pense à autre chose. il faudrait pourtant que j'arrive à identifier ce qui ne va pas, aborder le sujet avec lui mais je n'y arrive pas.
j'ai vérifié l'historique et là j'ai vu  que non seulement il avait regardé des vidéo porno mais qu'en plus il avait téléchargé des vidéos sur le sexe anal. je n'ai rien regardé mais il y avait pas mal d'adresses différentes donc il est coutumier du fait mais pourtant jeudi soir quand je me suis couchée il m'a repoussée.
j'ai perdu confiance en lui : et si quand i l part en déplacement il allait batifoler avec des femmes, il me dit toujours "mais non" en rigolant mais ça me met le doute (aller voir du striptease, par exemple).
car au final à partir de quand il y a infidélité ? quand on regarde ? quand on fantasme ? quand on touche ? quand on pénètre ?
qui sait ? peut-être rentre-t-il en communication avec des filles sur internet, je sais que ça existe, internet c'est facile et ça ne laisse pas de traces.
il faudrait que j'aille voir ce qu'il regarde pour en avoir le cœur net ou lui poser des questions, mais je sais déjà qu'il niera ou dira "mais ce n'est pas du tout ce que tu crois, c'est comme de la masturbation c'est de l’instinct"."
***
à me relire je me dis que j'ai moins de doutes aujourd’hui, je sais à peu près à quoi m'en tenir maintenant, par contre c'est comme si moi aussi j'avais été dans le déni en ne voulant pas voir ce qui se passait sous mes yeux, comment ai-je pu être aussi aveugle ?
c'est bizarre , bien que je n'ai rien vérifié dans la journée, ce soir je sais qu'il a regardé du porno aujourdh'ui, c'est comme si je m'en étais doutée, je me sentais mal et les larmes sont revenues...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 906
Masculin

MessagePosté le: Dim 4 Fév 2018 - 18:29    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Tsunami. 

 
Moi si bavard parfois, je ne sais que te dire.  
Si ce n'est que tes souffrances font échos à celles de tant de compagnes ... et tellement à celles qu'expriment ma femme. 
Je suis vraiment désolé pour ce gâchis, pour ces pleurs, pour ces moments terribles que notre addiction vous font vivre. 

 
J'aimerais tant vous demander pardon et que vous sachiez que votre état de victimes est reconnu. Et que rien de ce que vous êtes ne peut expliquer notre addiction.  

 
Vous êtes toutes si différentes, vous les compagnes : fortes ou fragiles, douces ou dures, exigeantes ou accommodantes, avec beaucoup ou peu de libido, vieilles ou jeunes, CSP+ ou -, belles ou moins belles, mariées ou concubines, ... Il y a, chez les compagnes, des profils divers et variés sans réel points communs.  
Sauf un : nous. 
Nous qui sommes tous si banalement les mêmes : dépressifs, mal dans notre peau, des enfants gâtés qui n'ont pas su grandir et qui n'ont pas su comment affronter nos responsabilités, centrés sur notre nombril puis sur notre bite, égoïstes et égocentriques.  
Nous qui avons plongé la tête baissée dans l’échappatoire le plus efficace dès qu'il a été mis à notre disposition, sans frein, sans barrière, sans limite ... la pornographie. 

 
Je suis triste de savoir que mon cas et celui de ceux qui ont rechuté après plusieurs années t'ont fait perdre confiance en l'avenir. 
Une rechute c'est comme une récidive dans un cancer. C'est dur, il faut recommencer, revivre les mêmes thérapies. Et parfois les récidives sont fatales.  
Mais parfois, lors du récidive, on est mieux suivi, mieux préparé, et la guérison vient plus vite. 

 
Pour ce qui est de ton fils, là encore tu ne pouvais pas le protéger contre un ennemi inconnu et qui est venu frappé toute cette génération de façon quasi complète et surtout de façon insidieuse. 

 
Alors, comme d'hab je suis en fait trop bavard. Je te souhaite de trouver ta voie. 

 
Bon courage 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Fév 2018 - 22:16    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Tsunami.


L'infidélité commence à mon avis, dans le fait de consommer du porno.
Parce qu'en consommant, les addicts s'éloignent de leurs compagnes. 


Pensant que cela n'a pas d'incidence sur le couple, parce que c'est caché, ils se leurrent eux-mêmes. Et mettent une distance corporelle mais aussi sentimentale, affective, de confiance, de partage, une distance relationnelle et plongent dans une relation faussée, de surface, superficielle. 
L'attente de la connexion, l'anticipation du moment font que le porno devient omniprésent. Quand les pensées sont focalisées sur un but à atteindre pour son "bien-être" personnel, la relation de couple ou avec les enfants passe au second plan. Et la honte qui vient ensuite, ou non, n'arrange pas mais n'empêche pas non plus d'y retourner pour aller mieux. Sauf que c'est l'effet inverse qui se produit.


La pornographie n'est qu'un symptôme comme l'alcool, la drogue.
Rentrer dans une addiction quelle qu'elle soit, permet de combler une douleur, un mal-être qui ne sont pas forcément conscients.
C'est pour cette raison que ce n'est pas qu'une question de volonté pour arrêter. 


Comme l'a dit Neo Pere Mordu, tout un contexte permet la mise en place de cette addiction.
Il y a un excellent article de Jean-Yves Cathelin sur l'addiction à la pornographie que j'ai noté dans mon carnet, carnet de Gabrielle.


Tu as commencé à lâcher prise, dans le sens où "tu te résignes".  Te résigner dans le bon sens est essentiel : ce n'est pas ton combat, lui seul peut s'en sortir et le décider ou non.  Par contre lâcher prise en essayant, je dis bien essayant, de ne pas y penser est la meilleure démarche. Sinon, tu vas t'epuiser moralement, sentimentalement et physiquement.


Être  en colère, triste, y croire, laisser tomber, remonter la pente.... toutes ces phases sont communes pour les compagnes et normales. 
Quelque part, tu es dans une forme de deuil. Deuil du couple que tu pensais vivre. Deuil de l'image que tu avais de ton compagnon. 


La première personne à qui tu dois penser est toi-même. 


Prends soin de toi !
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Fév 2018 - 19:45    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Néo PMD,
je vais pouvoir dire à mon mari que je trouve du réconfort auprès d'autres hommes Sad !


votre réponse m'a tiré les larmes, ce qui prouve bien que je suis au bord du gouffre, pour qu'un inconnu me fasse pleurer!
J'aimerai tellement que mon mari dise ces paroles d'humilité, ses regrets de me faire souffrir mais non depuis peu il reconnaît avoir fait une faute d’aller vers le porno car c'était mauvais pour lui et pour nous mais dès les 1ers jours il a assuré avoir arrêté et a continué à mentir toujours et toujours alors qu'il consommait à peine moins qu’avant notre discussion.
Merci de prendre la peine de nous répondre et d'avoir de l'empathie pour nous et pour vous même.
J'ai lu une bonne partie de votre carnet et ce qui me frappe c'est qu'après plusieurs années la rechute soit encore au coin de la rue, alors ce n'est donc jamais fini? c'est désespérant!
En ce qui concerne mon fils, c'est pire que ce que vous croyez, j'en ai trois et ils consomment tous les trois et depuis des années! (je me sens minable!)


tenez-bon pour le sevrage, vous avez tout ce qu'il faut pour y arriver!
tsunami
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Fév 2018 - 19:57    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle,

je suis tout à fait d'accord pour votre position sur l'infidélité, moi aussi je la considère comme une infidélité puisqu'elle nous a éloignés de notre relation d'amour.
Et comme vous je pense que c'est bien plus qu'une addiction, c'est le symptôme d'un manque que je ne pourrai jamais combler car il doit s'enraciner dans l'enfance et que lui seul peut le résoudre; faut-il encore le vouloir!
Je vais aller lire cet article, de cathelin, mais comme d'habitude je ne pourrai pas en discuter avec mon mari, qui chaque fois que je lui parle d'un article, ou d'un témoignage, balaie d'un revers ce que je lui dis, comme si j'étais tellement loin de la réalité...


l'histoire du deuil est très juste aussi, c'est dur mais c'est exactement ça il faut faire le deuil!
Et moi les deuils j'ai du mal, j'en ai eu quelques-uns, et des bien douloureux, c'est pour cela que j'ai tant de mal à me séparer...de tout.
Me résigner ça a duré 3 semaines et puis rebelote : je lutte à nouveau, je suis triste, en colère... comme vous toutes apparemment, quelque part ça me rassure de venir ici déposer mon témoignage et trouver auprès des autres les mêmes réactions, je ne suis pas si "anormale".
Penser à moi, je n'y arrive pas encore tellement je suis obsédée, mais il le faudrait...
merci je vais retourner sur ton carnet que j'avais commencé à lire.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Fév 2018 - 23:23    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir

Finalement je renonce à publier le déroulement de notre histoire dans le détail, j'ai toujours eu du mal à parler de ma vie intime à des inconnus.
d'un coté je sens toute la bienveillance des habitués du forum et toute l'aide qu'ils apportent aux uns et aux autres mais de l'autre coté je pense à tous ceux qui peuvent lire mes écrits puisque le forum est public (et c'est tant mieux parce que moi j'en ai lu pas mal des témoignages!)
Et puis aussi je ne veux pas revenir sur ces 4 derniers mois car j'ai déjà pas mal ressassé tout ça et je veux essayer d'avancer et de reprendre espoir.
Surtout depuis que miracle il a reconnu qu'il regardait encore du porno de temps en temps, mais que ce n'était quasiment rien à coté de ce qu'il regardait (mauvaise nouvelle ça m'a fait un coup de savoir que c'était pire que ce que je croyais).
 il reconnait que c'est une faute et qu'il n'aurait jamais dû tomber dedans mais qu'à partir du moment où il a décidé d'arrêter pour lui c'était comme si c'était fait (d'où les mensonges). et que chaque fois qu'il y est retourné c'était pus fort que lui, et que c'était une question de temps!
Alors d'un coup je me suis sentie aidante plutôt que victime! mais ce n'est pas si simple, mon inconscient m'empêche de dormir, la libido est au point mort des deux cotés.

Ce qui est dur c'est qu'il ne veut pas en parler et donc j'essaie de ne pas lui poser toutes ces questions qui me hantent (je pense à Fabian qui a dit qu'il ne voulait pas en entendre parler toute la journée mais remerciait sa femme d'avoir été ferme.

il m'a dit récemment qu'il me remerciait de l'avoir "ramené" à moi.
alors je commence à caresser l'espoir que nous allons surmonter cette nouvelle crise et que la séparation n'est pas au bout du chemin.
Par contre là où je suis sceptique c'est que je ne vois pas comment on peut s'en sortir s'en se poser les vrais questions de la cause de l'addiction pour éviter de retomber dedans, mais pour le moment je choisi de lui tendre la main et de ne pas sans cesse lui reprocher ce qu'il a fait.
je pleure un peu moins (il serait temps au bout de 4 mois!) mais je crains les rechutes d'autant que je n'ai plus de moyens objectifs de les détecter.

je m'accroche au dernier message de Betty qui dit qu'ils s'en sont sortis.
et je continue à me documenter sur la pornographie, pour alimenter petit à petit mon blog "thérapeutique".
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 811
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Fév 2018 - 10:40    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami,
le forum est public mais tu es anonyme ici tu peux dire ce que tu veux si cela te fais du bien comme c'est mon cas.
L'expérience des uns peut faire le bonheur des autres Wink
pour ma part ce n'est pas que je ne veux pas en parler mais répéter tout le temps la même chose ne mène nulle part juste à se faire encore plus de mal mais ce n'est que mon opinion.
Je te souhaite bcp de courage le temps adouci tjs les peine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Mar 2018 - 22:57    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonsoir,
ça fait maintenant plus de 4 mois que j'ai fait cette terrible découverte, et une fois de plus ce week-end il y a eu une crise incroyable, (j'en étais au point de ne plus me reconnaitre), je croyais avoir retrouvé mes esprits , mais c'est tout le contraire, je ne me sens complétement hors du temps, j'évite comme Gabrielle l'a conseillé de repenser sans cesse à ce qui s'est passé, mais ça démarre souvent par des broutilles, je ne me sens rejetée au quotidien et comme je lui ai dit, le fait de considérer cette pratique comme une infidélité (pour moi) et ses mensonges (par omission puis délibérés) a remis en cause toute ma vie, plus de 10 ans de porno, voire 15 ou 20 il est incapable de me dire ce qu'il en est (pour me ménager je suppose) alors que je ne m’en suis jamais doutée, me rend totalement perdue, je ne sais plus que penser, j'ai perdu totalement confiance en moi dans tous les domaines, je me contrôle en permanence pour ne rien montrer mais je peux lire sur mon visage tout ce que j'essaie de cacher.
je continue à me poser plein de questions.
il ne considère toujours pas que regarder du porno est une infidélité (il dit que c'était juste un moyen d'excitation et que ce n'est pas un drame puisqu'il est en train d'arrêter et qu'il faut regarder devant), est-ce que vous les pornodépendants ayant voulu arrêter, considérez-vous avoir été infidèles ou il n'y a que les compagnes qui ressentent ça ?
il reconnaît maintenant qu'il est allé trop loin mais il dit vouloir arrêter parce que ça me blesse, j'en conclus qu'il ne pense toujours pas que c'est d'abord pour lui qu'il doit arrêter, est-ce votre cas aussi ?
il me dit aussi que le porno lui a évité d'être infidèle (physiquement) lorsqu'il était frustré ou que ça n'allait pas entre nous, du coup ça me panique car je me dis que sans le porno il choisira l'infidélité le jour où... ou bien qu'il ne m'a jamais aimé...
il dit qu’il en regarde beaucoup moins (depuis 4 mois) et qu' il arrêtera quand nous aurons retrouvé une bonne relation de couple, mais j'ai peur que notre relation ne soit jamais satisfaisante pour lui tant qu'il y aura le porno, qu'en pensez-vous ?
peux-ton vraiment s'arrêter tout seul et progressivement ?
par moment j'ai l'impression que l'on avance et à d'autres j'ai l'impression que c'est sans espoir, j'imagine que c'est le lot de tous ?
merci de votre écoute et de vos conseils, vous êtes tellement bienveillants...
tsunami, encore sonnée par cette dernière crise
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Mar 2018 - 07:16    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Tsunami,


Il est normal de passer par des phases s'enchaînant rapidement,
Tu es perdue car tes repères ont volé en éclats.


La perte de confiance en toi découle de cette découverte et du fait que tu as l'impression qu'il n'a pas d'émotions. Alors que toi tu en débordes 


Après, dire que le porno lui a permis de ne pas être infidèle, c'est possible qu'il voit les choses ainsi ou qu'il se justifie comme ça. Cela dépend si l'addiction date d'avant toi ou apres toi.
Cependant, certains justifient en disant à leur compagnes que c'est de leur faute...
Mais ne comprennent pas que la base du couple est le dialogue et l'échange.et attendent d'être devinés.


S'il y a des frustrations non dites, elles restent connues que de ton mari.


Toi tu dis tes frustrations et ca ne lui plaît pas parce que ça le bouscule.
Si tu te sens rejetée, c'est ton ressenti et il est important. Passe-t-il moins de temps avec toi ? 


Il pense comme beaucoup que regarder n'est pas tromper.
Cela dépend du temps passé à visionner, anticiper et y repenser ensuite.
Tant que la tête est occupée à anticiper, chercher, regarder puis récupérer et à nouveau anticiper c'est du temps que vous ne passez pas ensemble, ou tu n'as pas de place dans son espace.


En tout cas, chercher des sites ce n'est pas de l'instinct. C'est une forme de voyeurisme. 


Mon mari n'a pas arrêté seul.
Il a réagi quand je lui ai demandé de quitter la maison, le temps de faire le point et de se soigner.
Il a eu très peur.
Il est en psychanalyse depuis 2 ans.


Plein de courage.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2018 - 22:46    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle a écrit:
Après, dire que le porno lui a permis de ne pas être infidèle, c'est possible qu'il voit les choses ainsi ou qu'il se justifie comme ça. Cela dépend si l'addiction date d'avant toi ou après toi.



Gabrielle merci de ta réponse rapide, j'apprécie à la fois la pertinence de tes réponses, et ta bienveillance malgré toutes les souffrances que tu endures

je pense qu'il essaie par tous les moyens de justifier ce qu'il a fait même s'il reconnaît maintenant que c'était une mauvaise solution, mais il refuse d'être le seul responsable, et d'ailleurs c'est ce que j'ai pensé au début "il n'est pas satisfait avec moi!" donc c'est de ma faute, je ne fais pas telle ou telle pratique, il est frustré.

l'addiction date d'après notre rencontre, puisque nous nous connaissons depuis plus de 30 ans et qu'à l'époque internet n'existait pas (mais le porno il l'a connu étudiant, revues, sex shop, prostituée, film mais à dose homéopathique semble t-il), ensuite il semble dire que les choses se sont accélérées avec l'arrivée de l'ADSL soit au bout de 15 ans de mariage, j'aimerai creuser pour savoir exactement ce qui a déclenché, si cela correspond avec une période difficile entre nous, ou si la période difficile est arrivée à cause du porno, mais il ne voit pas l'intérêt de revenir là dessus, ce qui compte c'est comment on en sort.

Gabrielle a écrit:


Cependant, certains justifient en disant à leur compagnes que c'est de leur faute...




c'est ce qu'il fait et d'ailleurs quand je lui demande quand il arrêtera, il commence par dire qu'il a arrêté et que ça dépend de moi, sous-entendu, sois joyeuse, aies confiance en moi, sois attentive à mes besoins et tu seras récompensée de tes efforts alors que si tu es dans le reproche et les pleurs, ça ne marchera pas.
il dit que s'il avait été dans mon cas, ça ne l'aurait pas dérangé que je regarde du porno mais ce que si c'était tout le temps il se serait posé des questions pour améliorer les choses, en gros il me reproche de dramatiser et de ne pas arriver à accepter les choses et de ne rien faire pour changer. peut-être qu'il a raison et que certaines ont l'air d'encaisser mieux que moi, sont plus aidantes

Gabrielle a écrit:

[/b]
Mais ne comprennent pas que la base du couple est le dialogue et l'échange.et attendent d'être devinés.


c'est ce qu’il pense en théorie, l'échange il ne demande que ça mais pour moi c'est surtout moi qui suis vampirisée, peut-être qu'au final je suis dépendante affective et que je n'ai pas su me faire respecter toutes ces années en acceptant d'être mal-traitée au lieu de me demander pourquoi il se comportait de cette façon ? comment pouvais-je deviner ? je n'avais aucune espèce d'idée que l'on pouvait regarder du porno aussi souvent!


Gabrielle a écrit:

Si tu te sens rejetée, c'est ton ressenti et il est important. Passe-t-il moins de temps avec toi ?



pour ça on peut dire que l'on passe beaucoup plus de temps ensemble, déjà pour moi c'est devenu une priorité de tous les instants alors que j'étais toujours très occupée et qu’il me le reprochait sans arrêt, il est très demandeur et fait énormément de choses pour me faire plaisir, au niveau des actes, comme je lui ai dit si je le rencontrais maintenant je tomberai amoureuse de lui, le problème c'est que je me sens blessée et que je n'arrive pas à dépasser cette souffrance, elle est là tapie et m'assaille à n'importe quelle occasion même quand je crois que ça va mieux. je suis sans doute maso à ne pas vouloir me satisfaire de tous les points positifs alors que jusqu'à maintenant c'est ce que je faisais, impossible d'être positive, comme si j'avais peur de me voiler encore la face comme pendant toutes ces années où je n'ai rien vu ?


Gabrielle a écrit:

Il pense comme beaucoup que regarder n'est pas tromper.
Cela dépend du temps passé à visionner, anticiper et y repenser ensuite.
Tant que la tête est occupée à anticiper, chercher, regarder puis récupérer et à nouveau anticiper c'est du temps que vous ne passez pas ensemble, ou tu n'as pas de place dans son espace.



absolument d'accord avec toi, pourtant il dit qu'il ne pensait pas me faire de tord puisqu'il ne "touchait" pas, nous ne sommes pas du tout d'accord sur le sujet, je crois que je ne pourrais jamais le convaincre...




Gabrielle a écrit:

Mon mari n'a pas arrêté seul.
Il a réagi quand je lui ai demandé de quitter la maison, le temps de faire le point et de se soigner.
Il a eu très peur.
Il est en psychanalyse depuis 2 ans.




jusqu'à ce week-end il n'envisageait pas de voir quelqu’un, il est tellement sûr qu'il n'a besoin de personne ! (d'ailleurs il a arrêté depuis bien longtemps ! et a encore menti hier soir alors que j'ai vu qu'il avait consulté quelques sites la veille et que j'essayais de savoir une fois de plus à quel moment il était tenté, ce qui déclenchait la tentation, non il préfère nier, alors autant ne plus poser de questions ?) pour lui avoir considérablement réduit veut dire arrêté.

donc après cette crise le WE dernier il a suggéré d'aller voir quelqu'un à deux (ce que je lui avais proposé il y a plus de trois mois, mais il disait que c'était moi qui allait mal et qui devrait consulter), par contre il me demande de faire la démarche alors que je trouve que c'est lui qui devrait "se mouiller"

est-ce vraiment bénéfique ?

[i]comme ton mari, il a une mère toxique (et un père écrasé), mais ne pense pas être du tout perturbé par elle (je ne partage pas mais bon je ne suis pas psy).

là depuis hier j'ai décidé de faire le deuil de l'amour de ma vie et de mon mariage, et d'essayer d'avancer comme il me le demande, est-ce que je vais l'aimer encore ? est-ce que tu aimes encore ton mari ? j'ai vu qu'au début de ton carnet tu étais fort en colère après lui et disais qu'il passerai après toi et les enfants.
est-ce que après cette épreuve on peut encore s'aimer d'un amour sincère sans avoir cette blessure au milieu comme un ravin qui nous sépare ?

merci de ton aide, finalement je ne voulais pas m'épancher mais quelque part ça aide à réfléchir

[/quote]
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle

Dernière édition par tsunami25102017 le Ven 8 Juin 2018 - 14:04; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Mar 2018 - 18:58    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
alors, pour mon aide, avec plaisir. Le forum est là pour ça, heureusement !




Citation:

..quand je lui demande quand il arrêtera, il commence par dire qu'il a arrêté et que ça dépend de moi, sous-entendu, sois joyeuse, aies confiance en moi, sois attentive à mes besoins et tu seras récompensée de tes efforts alors que si tu es dans le reproche et les pleurs, ça ne marchera pas.










non, cela ne dépend pas de toi. 
 
 
c'est lui qui visionne. 
 
 
tu ne lui as pas mis le couteau sous la gorge. 
 
 
en fait, il conditionne son arrêt au fait que tu dois être aimable, il retourne les responsabilités pour ne pas être à l'origine de ton mal-être. 
 
 
 
 
 
moi aussi j'ai eu cette forme de chantage 
 
 
je changerais si tu y mets du tien, si tu es plus souriante, plus enjouée 
 
 
 c'est un très joli tour de passe passe 
 
 
c'est retourner la situation et oublier que si on fait la tête c'est à cause des actes découverts et du sentiment de trahison  
 
 
 le manque de sourire est la conséquence de ces actes et non la cause ! 
 
 
 
 
 
Citation:
...il dit que s'il avait été dans mon cas, ça ne l'aurait pas dérangé que je regarde du porno mais ce que si c'était tout le temps il se serait posé des questions pour améliorer les choses, en gros il me reproche de dramatiser et de ne pas arriver à accepter les choses et de ne rien faire pour changer. peut-être qu'il a raison et que certaines ont l'air d'encaisser mieux que moi, sont plus aidantes.










il ne peut pas savoir quelle serait sa réaction, ce qu'il dit reste de la fiction puisqu'il ne l'a pas vécu 
 
 

 
 
 
pour le reste, tu réagis comme toi tu le peux. Ne te compares pas aux autres, tu es toi, seule et unique. 
 
 

 
 
 
Citation:

c'est surtout moi qui suis vampirisée, peut-être qu'au final je suis dépendante affective et que je n'ai pas su me faire respecter toutes ces années en acceptant d'être mal-traitée au lieu de me demander pourquoi il se comportait de cette façon ? comment pouvais-je deviner ? je n'avais aucune espèce d'idée que l'on pouvait regarder du porno aussi souvent!
 
 
 





alors, à mon avis, il s'agit là d'un point crucial. 
 
 
cette question de comment pouvais-je savoir, a tourné, retourné, tourbillonné dans ma tête 
 
 
  
 
 
j'ai eu aussi le sentiment d'être vampirisée. et c'était vrai 
 
 
dans le cas de mon mari, son psy lui a dit qu'il est dépendant affectif et qu'il a des réactions infantiles 
 
 
il attendait d'être aimé et deviné comme un enfant, relations sexuelles en plus 
 
 
 
 
 
alors quand les vrais enfants sont arrivés, ça a été la chute du piédestal 
 
 
et là, il m'a reproché de le tromper, ce qui était faux mais il devait trouver une raison à ce qu'il a pris pour du désamour


en même temps je travaillais avec un temps de transport journalier énorme, je m'occupais de tout à la maison, il ne faisait rien ! pas de courses, pas de ménage, pas à manger, pas du bébé


 il a vécu la naissance comme un abandon 
 
 
couplé à une perte de boulot en même temps
ça a été insupportable.
 
 
 
 
 
Citation:
il fait énormément de choses pour me faire plaisir, au niveau des actes


 
 




 
 
 
c'est pour te plaire ou c'est spontané ? 
 
 
 
 
 
mon mari m'a expliqué qu'il essayait d'être comme il pensait que je voulais qu'il soit... 
 
 
en fait, en faisant cela, c'est l'amour de sa mère qu'il recherchait, pas le mien 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Citation:
le problème c'est que je me sens  blessée et que je n'arrive pas à dépasser cette souffrance, elle est là tapie  et m'assaille à n'importe quelle occasion même quand je crois que ça va mieux. je suis sans doute maso à ne pas vouloir me satisfaire de tous les points positifs alors que jusqu'à maintenant c'est ce que je faisais, impossible d'être positive, comme si j'avais peur de me voiler encore la face comme pendant toutes ces années où je n'ai rien vu ? 




 
tu es blessée, c'est normal 
 
 
le doute va être là un bon moment et se manifester dans des moments incongrus 
 
 
tu n'es pas maso, tu es prudente 
 
 
femme avertie en vaut deux 
 
 


 
Citation:


il a suggéré d'aller voir quelqu'un à deux (ce que je lui avais proposé il y a plus de trois mois, mais il disait que c'était moi qui allait mal et qui devrait consulter), par contre il me demande de faire la démarche alors que je trouve que c'est lui qui devrait "se mouiller"
est-ce vraiment bénéfique ?


 

cela dépend bien sûr des couples pour le côté bénéfique 
ce que je trouve bénéfique est qu'il a changé d'avis
il a sans doute réalisé qu'il risque de tout perdre
 
 
dans notre cas, la thérapie en couple a été demandée par le thérapeute de mon mari. 
 
 


 
il a bien dit en couple et non de couple.  
 
 
le but étant de faire prendre conscience à mon conjoint des situations du passé qu'il rejouait avec moi, des moments ou il m'accusait de le critiquer alors que ce n'était pas le cas et que son auto-dévalorisation permanente le poussait à créer ces situations ubuesques pour revivre ce qu'il a connu avec sa mère tout en me manipulant d'une certaine façon pour se prouver et lui prouver que je n'étais pas quelqu'un pour lui 
 
 


 
peut-être peux-tu couper la poire en deux chercher des thérapeutes chacun de votre côté, en discuter et que lui appelle  
 
 
Citation:


là depuis hier j'ai décidé de faire le deuil de l'amour de ma vie et de mon mariage, et d'essayer d'avancer comme il me le demande, est-ce que je vais l'aimer encore ? 
 
 

si tu pars dans un thérapie de couple, c'est pour deux raisons : soit avancer ensemble, soit se séparer au mieux 
si tu as envie de continuer, 30 ans ensemble, ce n'est pas rien (j'en suis à presque 28) ne fais pas le deuil. Avance vers une renaissance 
 
 


 
quant à la question vais-je l'aimer encore, il faut du temps pour y répondre 
  
 
j'ai mis du temps avant de savoir réellement 
  
 
oui j'aime toujours mon mari 
 
 
 il change. Avec son psy, il grandit 
 
 
 
il apprend à aimer de la bonne manière 
 
 
en essayant de lâcher ses comportements d'enfant et d'arrêter d'essayer de correspondre à l’image du petit garçon parfait mais toujours insatisfaisant que sa mère lui a imposé pour recevoir son amour conditionnel 
 
 


 
moi aussi j'ai changé 
 
 
je ne réponds plus à ses chantages affectifs 
 
 
je le laisse prendre ses responsabilités 
 
 
s'il ne le fait pas, je les lui redonne 
 
 
 
 
je ne réponds plus à ses colères et ses sentiments de persécussions 
 
 
je ne me justifie plus quand il a l'impression d'être abandonné lorsque je suis occupée 
 
 
je n'essaie plus de lui prouver par A+B que je l'aime 
 
 


 
comme j'ai dit sur mon carnet, il est responsable de son propre bonheur 
 
 
je ne suis pas responsable de son sentiment de vide 
 
 


 
je suis responsable de mon propre bonheur 
 
 


 
nous sommes responsables du bonheur de notre couple ensemble 
 
 
 
 
j'ai été très longue aussi 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2018 - 08:55    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Pour en revenir au début du porno chez ton mari, il y a 15 ans, si vous allez voir quelqu'un a deux, ce sera forcément creusé.
Le ou la thérapeute ira en profondeur pour trouver l'élément déclencheur. Ton mari devra réfléchir.
Vouloir en sortir est très important mais ne pas comprendre la cause ne permet pas d'évacuer la raison de cette addiction. 


L'important est de bien choisir son thérapeute et d'être à l'aise avec lui.
Quant aux préférences, homme ou femme, j'ai constaté que mon mari est plus à l'aise avec un homme.


L'addictologue que j'avais consulté et le thérapeute de couple sont des hommes.
Je trouve que leur approche est intéressante et différente. 


Il est important de choisir a deux. Pour ne pas se retrouver dans la situation de "cette personne ne me convient pas, c'est toi qui a choisi".


Tu peux demander conseil à ton médecin ?


Internet permet une présélection en fonction de la description des thérapies proposées. Quelqu'un qui est familier aux addictions sera plus à même d'aider.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Avr 2018 - 15:15    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle,
j'aime beaucoup tes interventions m^me si je n'ai pas répondu, je trouve que tes remarques sont pertinentes et font réfléchir...
mais j'ai l'impression de ne pas avancer.
il a demandé à notre médecin une adresse pour une aide au couple, j'attends toujours le rdv alors je me dis que je vais prendre rdv pour moi, car au final c'est moi qui fait des crises, pas lui, c'est moi qui souffre, pas lui et c'est moi qui suis désespérée, pas lui, c'est moi qui suis enfermée entre 4 murs, pas lui, c'est en tous cas ce qu'il arrive à me faire croire, lui va bien, n'a pas de problème et son seul problème c'est que je ne sois pas heureuse, il ne veut pas que je parte.
la semaine dernière j'allais bien et je m’apprêtais à écrire un message sur le forum dans ce sens mais il a suffit d'un dérapage et j'avais envie de tout casser ... après avoir dit que j'allais le quitter et qu'enfin je me sentais libérée, bref des réactions hystériques comme une folle, donc c'est moi qui doit vider mon sac puisque visiblement il ne voit pas l'intérêt de vider le sien et d'essayer de comprendre le pourquoi du comment (à part en visionnant quelques vidéos pour comprendre ce que ça produit sur lui, après tout un ex-dépendant sur le forum l'a conseillé récemment à un dépendant pour essayer d'y voir clair... c'est peut-être aussi une solution).

bref
je voudrais perdre la mémoire, et commencer à vivre aujourd’hui sans passé, sans souvenir, sans blessure, mais pas moyen...
ça va venir, nos relations s'améliorent..parfois.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 13:14    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Salut Tsunami25102017

Je n'ai pas encore lu ton carnet mais je vais le faire dès que possible. Je voulais réagir suite à un post que tu as fais sur le carnet d'anoinecegid5.


« je ne répondrai pas à tes questions techniques précises car ça ne sert à rien de savoir ce que je fais ou ne fais pas, c'est plutôt à ta femme que tu dois demander, elle seule sait ce qui lui convient et ce qui te convient, apparemment nous sommes très différentes car je n'aurai jamais eu l'idée de proposer à mon mari de regarder du porno et maintenant que j'en ai vu, loin de m’exciter ça me révolte de visionner toute cette violence.
de plus je trouverai très humiliant de voir mon mari se masturber tout seul devant moi...mais je suis peut-être coincée ?
en tous cas je crois que je suis très mal placée pour intervenir sur les carnets de dépendants, car visiblement je ne suis pas très compréhensive
 » 


Je voulais te dire que personnellement j'ai trouvé la question du possesseur du carnet déplacée, voire suspecte mais que j'ai au contraire trouvé ta réponse excellente. Je ne pense pas du tout que tu doives t'abstenir d'intervenir sur les carnets des dépendants, si tu as des choses utiles à leur dire. Que cette expérience un peu lamentable sur le carnet d'antoinecegid5 ne te retiennes surtout pas de le faire si tu en a envie. Les compagnes de dépendants sont déjà assez rares à s'exprimer sur les carnets des dépendants (et vice versa) alors ne laisses pas tomber pour si peu.


A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
jerome77170


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 174
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 16:47    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Tout à fait d accord
L avis des compagnes est capital pour nous donner un point du vue indispensable.
Ton avis n est pas là pour faire plaisir! seule compte la sincérité même si elle peut parfois piquer, gratter, irriter... C est un bienfait qui doit nous aider dans notre remise en questions, nous, les hommes dépendants
Merci aux compagnes pour leur intervention et leur témoignage
_________________
prise de conscience car problème d érection avec ma femme
envie d en sortir pour ne pas la perdre et redevenir un homme "normal"
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 21:22    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Tsunami,


Ton mari est dans le déni.

De sa propre responsabilité avant tout.


En te faisant croire que son seul problème est que TU ne vas pas bien, c'est toi qui devient le problème et non pas ses actions.


C'est très égocentrique et montre une certaine incapacité à être dans l'empathie.
Et être adulte.
Etre adulte, c'est se remettre en cause. Il ne se remet pas en cause, il te dit que ton malheur est un problème pour lui.


En demandant un Rdv pour le couple, il sous-entend que c'est le couple qui a un problème pas lui.
Sauf que s'il n'était pas dépendant, tu n'en serais pas là. Et votre couple non plus.
A-t-il abordé sa pornodependance avec son médecin ? 
Ou s'est-il caché derrière les problèmes de couple, ce qui est plus facile à avouer et permet de répartir la responsabilité sur les deux protagonistes.


Donc un Rdv pour toi OUI ca ne peut que t'aider. 
A poser encore plus tes limites.
Bien sûr, tu aborderas tout ça. Mais le but n'est pas d'essayer de le comprendre lui, mais de comprendre tes propres réactions par rapport à tout cela.



Le soutenir oui, faire à sa place, non.
Le porno a remplacé sa pensée depuis longtemps justement pour empêcher le cerveau de tourner, 
il est comme un disque rayé.


Après, effectivement, il doit souffrir quelque part très loin. Au fond de sa mémoire. Justement ce qu'il ne veut pas affronter. Et qu'il a peut-être oublié.
A lui d'en prendre conscience.
Le porno agit sur lui comme une drogue ou l'alcool.


À toi de ne pas devenir droguée par les actions ou non actions de ton mari.
C'est très long à se détacher de cette souffrance.


C'est un coup de poing, de massue à chaque fois qu'il y a une découverte, une rechute.


N'oublie pas que c'est lui qui doit travailler sur le pourquoi du comment. Ce n'est pas de ta responsabilité.


Ta responsabilité est d'aller bien ou mieux pour toi en premier. 


As-tu des activités pour toi ? 
C'est important et permet de remettre les choses à leur juste place, de ne plus être envahie par cette horreur.


Il m'a été très difficile de me recentrer sur moi et de ne plus être submergée.
C'est là que l'empathie féminine pose problème : notre côté maternel fait que nous sommes habituées à porter, trouver des solutions, soutenir au risque de nous perdre. Et que les compagnons en profitent inconsciemment pour se décharger de ce qu'ils ne veulent pas assumer.
C'est une urgence d'inverser la vapeur mais c'est plus facile à dire qu'à faire. 

Prends soin de toi pour toi.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Avr 2018 - 22:42    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami.

Bien souvent lorsqu’on lit les les carnets de compagnes on est révolté par le comportement du conjoint, puis on se rappelle qu’on est membre du club aussi et on se sent tout péteux.
J’ai particulièrement été sensible à la partie où tu dis que ton mari conditionne l’arrêt total de la pornographie à l’amélioration de vos rapports. Comme le dit Gabrielle c’est clairement un excuse pour continuer à consommer doublée d’un moyen de rejeter la responsabilité sur toi. 


De tous les comportements qu’un dépendant peut avoir, rejeter la faute sur le conjoint me semble l’un des pires. Non, on ne peux pas rejeter la faute de sa propre faiblesse sur son conjoint et le rendre responsable du fait de ne pas se sevrer. C’est non seulement totalement faux et injuste mais surtout cela montre que la personne n’est absolument pas prête à arrêter. Et ralentir sa consommation ne règle rien du tout. Il n’y a guère de différence pour un addict entre visionner un peu ou beaucoup. Pour le conjoint non plus d’ailleurs, autant que je sache, la souffrance reste la même.


Pour le reste je te renvoie aux conseils de Gabrielle qui semble avoir très bien compris le problème et dont les avis sont excellents. Sois sûre d’une chose en tous cas : aucun conjoint de dépendant, que ce soit au porno ou à autre chose, n’a à accepter de souffrir sans rien dire à cause de l’addiction de son conjoint, ou à se sentir responsable. 


J’espère que ton mari finira par se réveiller et comprendre ce qu’il risque de perdre. A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 17:19    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi a écrit:
Salut Tsunami25102017

Je n'ai pas encore lu ton carnet mais je vais le faire dès que possible. Je voulais réagir suite à un post que tu as fais sur le carnet d'anoinecegid5.

Je voulais te dire que personnellement j'ai trouvé la question du possesseur du carnet déplacée, voire suspecte mais que j'ai au contraire trouvé ta réponse excellente. Je ne pense pas du tout que tu doives t'abstenir d'intervenir sur les carnets des dépendants, si tu as des choses utiles à leur dire. Que cette expérience un peu lamentable sur le carnet d'antoinecegid5 ne te retiennes surtout pas de le faire si tu en a envie. Les compagnes de dépendants sont déjà assez rares à s'exprimer sur les carnets des dépendants (et vice versa) alors ne laisses pas tomber pour si peu.

A bientôt.




merci pour ta remarque sur le carnet d’Antoine, je n'écrirai plus dessus et j'ai supprimé la partie de mon message qui était trop personnelle, je me suis laissée piégée en étant sincère mais visiblement il avait plus besoin de réponses techniques que mentales et plus envie de me mettre dans une case (coincée, pas ouverte à la pornographie...) alors que l'on ne se connait ni d'EVE ni d'Adam et qu'à priori ce n'est pas l'esprit du forum.
ceci étant dit je réfléchirai à deux fois avant de m'exprimer.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 17:54    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle a écrit:
Tsunami,

Ton mari est dans le déni.
De sa propre responsabilité avant tout.
En te faisant croire que son seul problème est que TU ne vas pas bien, c'est toi qui devient le problème et non pas ses actions.
C'est très égocentrique et montre une certaine incapacité à être dans l'empathie.
Et être adulte.
Etre adulte, c'est se remettre en cause. Il ne se remet pas en cause, il te dit que ton malheur est un problème pour lui.
En demandant un Rdv pour le couple, il sous-entend que c'est le couple qui a un problème pas lui.
Sauf que s'il n'était pas dépendant, tu n'en serais pas là. Et votre couple non plus.


bonjour Gabrielle,
je ne crois pas qu'il ignore sa responsabilité dans mon état actuel, nous en avons reparlé mais il n'accepte pas que je n'arrive pas à passer à autre chose (bientôt 6 mois), il voudrait que l'on tourne la page et que l'on fasse tout notre possible pour rendre les relations à nouveau satisfaisantes pour les deux, il fait beaucoup d'efforts de tous cotés, je le sais, mais je n'arrive pas à "oublier" durablement, j'aimerai tellement perdre la mémoire comme avant quand il y avait des choses blessantes ou désagréables, je finissais toujours par passer l'éponge et pardonner.
c'est là que je me dis c'est à moi de faire un travail pour surmonter cette épreuve, ça doit toucher quelque chose en moi qui bloque.
en relisant les 5 blessures de lise bourbeau, j'ai identifié que peut-être je cherche à tout contrôler et que ne pouvant aller au fond des causes de ce problème, je suis en panique de ne plus pouvoir contrôler la situation.
et en effet il considère qu'il n'est pas dépendant puisqu'il a décidé d'arrêter et que c'est en passe d'être complet et que le problème actuel, ça n'est pas le porno mais nos relations...vite dit! quelque part je me dit qu'il a raison, le porno c'est le révélateur de son insatisfaction au sein de notre couple.

parfois je te trouve très dure à l'égard des dépendants ou de mon mari par exemple, car moi je vois aussi les bons moments, les efforts, tout ce que nous avons comme attachement comme points communs mais je ne parle sur le forums que de ce qui ne va pas quand j'ai besoin de m'épancher ne ne sentant pas comprise avec mon mari.

le plus dur c'est qu'il ne veuille pas se retourner et creuser les causes mais simplement dire "on avance, j'ai changé" et ensuite qu'il ne condamne ni la pornographie ni les pratiques dégradantes, il considère que ça n'est pas son problème alors que je le considère comme complice et doublement puisqu'il n'a pas protégé nos garçons alors que LUI savait qu'ils pouvaient avoir accès à ce genre de contenu.
il n'a pas envie de porter la responsabilité de la terre entière, ce n'est pas son problème.
merci de ton aide
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 18:00    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
jerome77170 a écrit:

Tout à fait d accord
L avis des compagnes est capital pour nous donner un point du vue indispensable.
Ton avis n est pas là pour faire plaisir! seule compte la sincérité même si elle peut parfois piquer, gratter, irriter... C est un bienfait qui doit nous aider dans notre remise en questions, nous, les hommes dépendants
Merci aux compagnes pour leur intervention et leur témoignage


bonjour,
Merci Jérôme pour ton avis, en effet je constate souvent que les dépendants (moi je n'aime pas vous appeler comme ça car vous ne l'êtes plus vraiment en décidant d'arrêter) sont intéressés par notre avis mais je me pose souvent la question : ne suis-je pas plus préoccupée par ma souffrance, ma demande d'appui que d'aider à avancer ? tant mieux si ça aide, mon mari me dit souvent qu'il apprécie mon exigence...et ensuite trouve que c'est trop Smile
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Avr 2018 - 18:15    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi a écrit:
Bonjour Tsunami.

Bien souvent lorsqu’on lit les les carnets de compagnes on est révolté par le comportement du conjoint, puis on se rappelle qu’on est membre du club aussi et on se sent tout péteux.


Ppasmoi, oui moi aussi je l'ai remarqué!

je lui dis souvent que j'ai ma part de responsabilité dans sa frustration l'ayant probablement conduit au porno, mais que je ne lui ai pas demandé de régler son problème en allant vers le porno (moi je ne l'ai pas fait) et ensuite que je ne trouve pas normal qu'il aie ce besoin viscéral que je satisfasse tous ses besoins (affectifs,sexe et autres) comme si j'étais arrivée dans sa vie pour combler tout ce qu'il n'a pas eu AVANT). je m'en insurgeais déjà avant de découvrir sa consommation mais maintenant je l'explique aussi par ce problème.
quand on en parle à tête reposée il admet qu'il y a peut--être quelque chose à creuser mais dès qu'il a l'impression que je cherche à lui imposer cette idée, c'est insupportable.
je change d'avis comme de chemise et de méthode tous les 3 jours mais là, aujourd’hui je me dis qu'il me faut avancer (après tout il n'en regarde quasiment plus, m^me si ce n'est pas la méthode utilisée par la plupart des hommes, il a diminué progressivement et me dit qu'il a juste besoin de se dire je n'en regarde pas, pour ne pas en regarder) pour rendre les relations plus paisibles et peut-être qu'après il sera plus facile de creuser, j'ai tendance à être perfectionniste et à vouloir tout en m^me temps, à fond, et dans les moindres détails
lachez-prise, nous dit-on ....et bien c'est tellement dur!
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 10:42    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami.

J'ai lu tes derniers posts et, comme tu l'écris toi-même, tu sembles changer d'avis un peu toutes les cinq minutes sur la pornographie et le fait d'en regarder. J'imagine que ta situation n'est pas simple car tu voudrais pacifier tes rapports avec ton mari et pour cela tu es sans doute prête à faire des concessions, y compris avec le visionnage de pornographie.


Tu n'es pas la première conjointe à vouloir se convaincre que son conjoint dépendant arrive à maîtriser son addiction. J'ai même lu sur le forum une compagne qui écrivait que son conjoint s'était guéri de son alcoolisme et pouvait donc maintenant boire de temps en temps. On ne guérit pas de l'alcoolisme, on le sait pourtant. Mais c'est dans la nature humaine d’espérer que les choses s’arrangeront pour le mieux et d'utiliser la méthode Coué.


Je te dirai dans ce cas que ton mari et toi êtes adultes et donc responsables de vos actes et de vos choix de vie. Mais dans ce cas je t'invite à te décider si oui ou non tu es en paix avec le fait que ton mari et tes enfants visionnent de la pornographie. Parce que désolé de te le dire mais depuis quelques posts ton discourt manque singulièrement de clarté. On ne sait plus très bien ce que tu espères ni qui tu blâmes, toi ou ton mari. Lorsque tu auras la réponse fait le nous savoir.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 10:58    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Tsunami, Je pense qu'il y a des choses primordiales dans ce que tu exprimes
tsunami25102017 a écrit:
je ne crois pas qu'il ignore sa responsabilité dans mon état actuel, nous en avons reparlé mais il n'accepte pas que je n'arrive pas à passer à autre chose (bientôt 6 mois),  






Deux façons différentes d'exprimer sa souffrance, une pornographie de 10 ans, ta peine et ta douleur de 6 mois
Deux poids, deux mesures


Il n'accepte pas que je n'arrive pas à passer à autre chose 


tsunami25102017 a écrit:
il voudrait que l'on tourne la page et que l'on fasse tout notre possible pour rendre les relations à nouveau satisfaisantes pour les deux, il fait beaucoup d'efforts de tous cotés, je le sais, mais je n'arrive pas à "oublier" durablement, j'aimerai tellement perdre la mémoire comme avant quand il y avait des choses blessantes ou désagréables, je finissais toujours par passer l'éponge et pardonner.






C'est bien de vouloir aller de l'avant. C'est très positif. Mais encore une fois il voudrait 


Si tu n'arrives pas à oublier, que tu parles de perdre la mémoire "comme avant quand il y avait des choses blessantes ou désagréables", c'est que tu as tes raisons.
Et que les choses pour lesquelles tu as passé l'éponge t'ont peut-être marquée ou blessée plus que ce que tu pensais. 
Et viennent se rajouter à la douleur de la découverte 


tsunami25102017 a écrit:
c'est là que je me dis c'est à moi de faire un travail pour surmonter cette épreuve, ça doit toucher quelque chose en moi qui bloque.
en relisant les 5 blessures de lise bourbeau, j'ai identifié que peut-être je cherche à tout contrôler et que ne pouvant aller au fond des causes de ce problème, je suis en panique de ne plus pouvoir contrôler la situation.






Peut-être mais tu as aussi le droit de souffrir et d'exprimer ta souffrance.
Le fait que ton mari ne supporte pas que tu restes bloquée touche certainement aussi quelque chose chez lui.


tsunami25102017 a écrit:
le plus dur c'est qu'il ne veuille pas se retourner et creuser les causes mais simplement dire "on avance, j'ai changé" 








Tu dis que tu cherches à tout contrôler, mais peut-être que ton mari aussi : il n'accepte pas que tu ne passes pas à autre chose, tu dis que tu aimerais perdre la mémoire comme avant pour oublier les choses désagréables et blessantes et ton mari te dit "on avance, j'ai changé" 


Au risque de paraître dure, je souligne ce qui me gêne 
Je trouve, à travers ce que tu rapportes, que ton mari conditionne beaucoup votre couple avec ses ressentis et ses désirs. 


Heureusement que vous avez des choses en commun et un attachement et que tu vois les efforts. Cependant, cela n'efface pas ce qui te fait souffrir.


tsunami25102017 a écrit:
je ne trouve pas normal qu'il aie ce besoin viscéral que je satisfasse tous ses besoins (affectifs,sexe et autres) comme si j'étais arrivée dans sa vie pour combler tout ce qu'il n'a pas eu AVANT). je m'en insurgeais déjà avant de découvrir sa consommation mais maintenant je l'explique aussi par ce problème.







Encore un point crucial.



Quand je dis que ton mari manque d'empathie, c'est parce que ce que tu exprimes lui semble difficile à supporter et, avec ce que tu as dis et que j'ai repris dans les citations, il a du mal à accepter tes ressentis.  


Et que sûrement, il a ce besoin viscéral que tu satisfasses tous ses besoins. Qui lui semblent probablement plus importants que tout et que lorsque qu'ils ne sont pas comblés, la frustration est insupportable à gérer.


tout cela se travaille en thérapie


Bon courage. 
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 21:05    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi a écrit:
Bonjour Tsunami.

J'ai lu tes derniers posts et, comme tu l'écris toi-même, tu sembles changer d'avis un peu toutes les cinq minutes sur la pornographie et le fait d'en regarder. J'imagine que ta situation n'est pas simple car tu voudrais pacifier tes rapports avec ton mari et pour cela tu es sans doute prête à faire des concessions, y compris avec le visionnage de pornographie.

... je t'invite à te décider si oui ou non tu es en paix avec le fait que ton mari et tes enfants visionnent de la pornographie. Parce que désolé de te le dire mais depuis quelques posts ton discourt manque singulièrement de clarté. On ne sait plus très bien ce que tu espères ni qui tu blâmes, toi ou ton mari. Lorsque tu auras la réponse fait le nous savoir.

A bientôt.


Ppasmoi, je te remercie pour ton commentaire, qui m'invite à réfléchir. en effet mon discours peut paraître sans doute confus.
ce qui est clair pour moi c'est que regarder de la pornographie est non négociable, je ne l'accepte pas et je l'ai bien signifié à mon mari, il est d'accord avec moi en ce qui concerne sa consommation à lui mais en attendant l'arrêt total, je suis bien obligée de faire avec les "rechutes" (pour ceux qui les appellent comme ça) ou les faiblesses (comme lui les appelle).
là où je change d'avis c'est sur l’attitude que je dois avoir moi pour moins souffrir : accepter que cela prenne du temps, faire l’autruche, m'interroger sur pourquoi ça me blesse autant ?
il me semble que toutes les compagnes subissent les rechutes, les re-rechutes avec parfois plus ou moins de patience ?
après 30 ans de vie commune et quelques crises, il n'est pas question de dire juste on se sépare, on a chacun de bonnes raisons (et des sentiments) pour tenter de recoller les morceaux mais là c'est plus dur que les autres fois il me semble.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 21:15    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
gabrielle,
merci de tes réponses.
d'un coté mon mari est impatient de retrouver une relation épanouissante et de l'autre tu me rassures en me disant que mon incapacité à digérer n'est pas surprenante, alors c'est vrai que je balance entre les deux avec moi aussi une soif de passer à une vie plus heureuse parce que depuis des mois je "déguste". déjà j'ai repris à petite dose mon activité favorite de loisirs que j'étais complètement incapable de faire il y a 1 mois.
et toi il t'a fallu combien de temps pour sortir de la souffrance ?
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Avr 2018 - 08:30    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Tsunami,
Il m'a fallu plus d'un an pour sortir de ma souffrance. 
Par rapport à la pornographie, j'ai réussi à dépasser ma souffrance un peu avant la première date anniversaire de ma découverte.  
Mais la confiance a été très longue à revenir. 


Ayant lu mon carnet, tu as pu constater que la porno dépendance de mon mari recouvrait quelque chose de beaucoup plus profond, un mal-être venant de son enfance et de son adolescence et qui était toujours enfoui loin mais qui est remonté à la surface dans notre vie de couple.  
Ce mal-être est revenu lorsque nous avons habité réellement ensemble. Je pense qu'a cette époque la pression psychologique de sa mère a du être terrible. D'ailleurs mon mari a dit qu'il avait arrêté lorsque nous nous sommes rencontrés et repris sa consommation ensuite.


Pour ce que je t'ai écrit dans mon précédent post, je ressens que ton mari d'après ce que tu dis, à une forme de dépendance vis-à-vis de toi mais aussi de l'image que tu lui renvoies de lui-même. 


Faire une thérapie individuelle et/ou en couple permet de creuser relativement loin et mettre en évidence que le mode de fonctionnement de l'addict est bien souvent la résultante de blessures d'enfance, même si ton mari justifie sa consommation par un éloignement dans votre vie de couple a un moment donné.


Et de comprendre comment cela s'ajuste avec ta propre histoire.


Donc si tu en ressens le besoin, je t'encourage sur cette voie.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 12:01    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour,
J'ai juste envie de HURLER!!!#
Ça fait quelque temps que je n'ai pas écris sur mon carnet.
Après mon cri de colère
http://pornodependance.vraiforum.com/t4277-JE-SUIS-EN-COLERE.htm#p118549
Une crise supplémentaire a abouti à ce que je fasse mon sac en pleine nuit, pour ne plus entendre ses horreurs,et ses mensonges. je ne sais pas s'il a vraiment pris peur mais il m'en a empêchée et il a avoué avoir chuté.
La pression Est retombée d'un coup et il y a eu une accalmie.
Mais un déplacement à l'étranger et un comportement au retour plein de reproches et je découvre, qu'il n'a pas «juste» été incapable de résister, non il a anticipé en emportant une clé avec une collection de vidéos classées, par dossier et qu'ils ont été visionnés.
En plus des trucs dont il m'a dit qu'il n'était pas du tout intéressé par ...
Il va falloir qu'il fasse le deuil de toutes ses maîtresses virtuelles, car sinon c'est de moi qu'il va devoir faire le deuil!
Je ne peux même pas le mettre devant le fait accompli car soit il nie soit il s'insurge d'être surveillé et de toutes façons, c'est toujours parce que je ne suis pas assez affectueuse ou parce que je ne suscite pas le désir.
Il y avait du mieux il me redit souvent qu'il veut finir sa vie sa vie avec moi et nous avions décidé de fait tout pour revenir à de bonnes relations mais retour à la case départ!
Se concentrer au travail est juste impossible, aujourd'hui, ma mère est morte depuis 40 ans.
J'ai juste envie d'HURLER ou d'aller la rejoindre...
Croyez-vous qu'un psy puisse aider à supporter ça?
Comment font les compagnes quand elles subissent depuis des mois?
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blutch


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 418
Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 14:50    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami,
Je suis vraiment désolé qu'il ait rechuté de plus belle comme ça  Neutral
Un psy pourra peut-être t'aider à déballer toute ta tristesse. A côté de ça, peut-être trouver une activité qui pourrait te défouler et donc de te décharger de toute ta colère qui est totalement compréhensible...
J'espère que ça ira et te souhaite beaucoup de courage
_________________
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 17:48    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Blutch, merci de ton empathie
pour la colère j'ai déjà essayé de me défouler sur une souche d'arbre avec une hache au fond du jardin, ça épuise bien, mais au bureau je ne l'avais pas! Sad
je vais rechanger ma signature, "ex consommateur" c'est pas pour demain!
je cherche comment je pourrai me défouler sur lui : le brûler vif? le torturer? tout casser à son bureau ? je comprends mieux les crimes passionnels!
et ne me dites plus que les dépendants sont des victimes!
s'ils pouvaient prendre des décisions avec leur cerveau au lieu de leur appendice!
7 mois et toujours pas débarrassé de ce "truc juste pour compenser un manque".
et il a le culot de me dire que je ne vais pas assez vers lui!
il irait lui, vers son bourreau ?

au bout du rouleau...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 21:10    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
salut  Tsunami.

Je m’associe à Blutch pour t’exprimer ma tristesse que les choses ne se soient pas arrangées avec ton mari. N’ayant pas eu de nouvelles depuis un certain temps on pouvait espérer qu’il en ai été autrement, dans le style pas de nouvelle bonne nouvelle. Hélas cela n’aura pas été le cas ici.


Tu te retrouves malheureusement  dans la situation de nombreuses compagnes de dépendants et pas uniquement des porno-dépendants. Tu es partagée entre la colère ressentie devant la faiblesse de ton mari et sa mauvaise fois, l’espoir qu’il décide de changer et que les choses s’arrangent et enfin la réticence bien compréhensible à tirer un train sur 30 ans de vie commune. 
C’est une situation impossible que je ne souhaite à personne. C’est pour ça que ton idée d’aller consulter quelqu’un pour en parler me semble excellente. D’une part cela te permettra d’extérioriser un peu cette colère qui bouillonne, d’autre part cela pourrait te permettre de poser à plat les données du problème pour les examiner de manière dépassionnée et ainsi prendre la décision qui sera la meilleure pour toi.


En attendant je souhaite te renouveler mon affirmation qu’en aucune manière une compagne de porno-dépendant ne dois se sentir responsable de l’incapacité de son conjoint à arrêter la pornographie. Pas plus qu’elle n’est censé accepter la situation gracieusement au motif du respect du « jardin secret » de l’autre. Ne te laisses surtout pas convaincre du contraire, même si cela peut être tentant pour calmer le jeu.

Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite et j’espère que tu nous donneras des nouvelles. A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Ven 18 Mai 2018 - 05:33; édité 2 fois
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2018 - 22:04    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Tsunami 


Un psy ne t'aidera pas forcément à supporter mais te permettra de trouver pourquoi tu le supportes actuellement.
Ce qui est assez déroutant mais permet d'avancer sur ce qui est supportable et ce qui ne l'est pas mais surtout d'acter par des faits. 
Et des prises de décisions pour ton bien être psychique.


Les rechutes sont fréquentes mais comme le dit ppmoi, les excuses bidon concernant son addiction en réaction à ce que tu n'es pas sont intolérables.
Par contre, ton mari t'avait dit qu'il arrêtait or, il cache ses activités comme un enfant et te ment sur la nature de ce qu'il regarde, ce qui est plus préoccupant.

"Juste ce truc pour compenser un manque"
Rien que cette phrase montre qu'il minimisé lui-même la situation...

Ce n'est pas juste "un truc" puisque cela a une incidence sur le couple
Ce manque ne vient sûrement pas uniquement de toi mais de plus loin. 
Ce n'est pas à toi de le combler mais à lui de travailler dessus... bref, tu connais le refrain 


Continues à bouger pour toi.
Protèges toi.
Prends soin de toi.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2018 - 10:44    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Avec l'antipation de son voyage et la préparation de ses dossiers sur la clé, le fait qu'il souhaite vieillir avec toi montre que ton mari fait un clivage entre les sentiments et le sexe. 
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Mai 2018 - 23:18    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonsoir,
une fois de plus impossible de m'endormir...
ppasmoi et Gabrielle, merci pour vos rapides réponses que j'ai pu lire dans la nuit qui a suivi mon cri de colère une fois de plus (depuis que mon chagrin a diminué, je suis plus souvent en colère).
il faut vraiment que ça touche en moi quelque chose de violent pour que ça me mette dans cet état, moi qui contrôle toujours mes émotions et qui paraît être quelqu'un de zen et de cool ....

docteur jekyl et mister hyde : voila mon quotidien
le 17 dans la nuit j'ai eu mister hyde (le méchant) et quelques horreurs qui m'ont fait comprendre qu'il n'arrêterait pas de regarder du porno, tout simplement parce qu'il n'a jamais eu l'intention d’arrêter totalement, finalement à part le fait que ça me met dans un état incroyable il n'y voit pas trop d’inconvénient (le trafic sexuel, il s'en fout, il faut que j'arrête d'essayer de le culpabiliser, il ne regarde que du gratuit!!)

avant de perdre complétement espoir j'ai décidé que j'allais aller voir ailleurs chaque fois que je serai en colère (un film, une expo, un massage, une sortie ...seule)

la nuit suivante j'ai eu Dr jekyl, que j'ai écouté calmement et qui pour finir m'a demandé ce que j'étais prête à mettre sur la table pour continuer

j'ai promis 2 choses(même si je trouve aberrant de devoir "payer" pour que le crime s'arrête!!)

1) ne plus le surveiller (dans mon propre intérêt parce que ça me fait trop mal et que je deviens incontrôlable), car il ne supporte pas que je le surveille en permanence (ce qui est faux mais je "vérifie" de temps en temps)
et qu'après tout c'est son problème s'il veut rester dans sa merde (ça je l'ai gardé pour moi).

2) aller vers lui (puisque d'après lui ce serait la cause de tout) et c'est là que ça se corse, parce que avec toutes ces images, ces remarques blessantes, ces reproches...

3) celle là c'est mon joker secret, pour aller vers lui il me "suffit" de penser à l'homme de mes rêves (celui qui me faisait rêver il y a longtemps avant que le porno ne s'invite à mon insu)et garder à l'esprit pourquoi je l'ai choisi et réfléchir à ce que je veux vivre avec lui à l'avenir. (accepter le porno à terme, n'est pas une option, par contre)

ça a marché...3 jours

"ma pauvre tu n'es pas sortie du porno"...
c'est dans le porno qu'on apprend le mépris? Bannir

donc je fais comme les dépendants, je repars au combat je remet le compteur à zéro et j'essaie de tenir plus longtemps.
et j'attends avec impatience mon rdv chez le psy, pour voir si je peux améliorer les choses pour moi puisque de son coté, pas question d'aller en voir un et pas question d'aller voir un conseiller conjugal à 2.

je devrais aussi arrêter de me documenter sur le porno parce que dans les commentaires on lit pas mal d'horreurs aussi et ça ne m'aide pas vraiment à tourner la page.

suite au prochain épisode ! Sad
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 00:56    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
tsunami25102017 a écrit:
j'ai promis 2 choses(même si je trouve aberrant de devoir "payer" pour que le crime s'arrête!!)

Tu as mis dans le mille avec cette phrase Tsunami. Tu n'as pas a offrir une contrepartie pour que ton mari arrête de faire quelque chose qui te fais souffrir. Cette idée est tout à fait révoltante. La seule chose que tu peux offrir à ton mari c'est ton soutient dans une démarche de sevrage et encore, seulement si cette démarche est sérieuse et pas juste une façade.


De toutes manières ce n'est pas avec ce genre d'attitude que ton mari arrêtera la pornographie, même pas dans un million d'années. Le fait qu'il te réclame une contrepartie montre qu'il n'a pas conscience d'avoir un problème et qu'il n'envisage d'arrêter la pornographie que parce que toi tu le réclames. Voilà pourquoi il se croit autorisé à te réclamer une compensation : il ne le fait que pour t'être agréable et attend donc que tu lui renvoie l'ascenseur. Tu ne dois surtout pas le conforter dans cet état d'esprit et lui céder, tu ne fera qu'entretenir son illusion de ne rien faire de mal et de n'avoir rien à se reprocher. Tu l'as vu de toutes façons toi-même : il n'a tenu que trois jours. Ça prouve bien que cela ne marche pas.


Tu dois être intransigeante Tsunami, vraiment. En matière d'addiction les compromis sont la pire chose qui soit. Dès qu'il y a compromis il y a échec, c'est ce qu'il ressort de nombreux carnets de dépendants sur ce forum. J'aurais juste une dernière question Tsunami et j'espère ne pas ici dépasser les bornes : dirais tu que ton mari est quelqu'un de plutôt fier et content de lui-même ? Parce que cela pourrait expliquer un certain nombre de choses.

Bon courage et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Blutch


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 418
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 07:56    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Je rejoins ppasmoi, je suis vraiment choqué de lire qu'il te demande à toi de faire des efforts et le premier pas pour "l'aider" dans son sevrage.
Je peux déjà te dire que ce n'est que de la poudre aux yeux qu'il te jette. Rien qu'en lisant ça, il n'a pas du tout l'intention d'arrêter et veut juste que tu sois moins chiante et moins sur son dos et qu'il puisse en plus du porno, profiter de toi et de ton corps.
Et je parle en connaissance de cause parce que j'ai déjà eu exactement la même réaction à une période avec mon ex... J'étais ok d'arrêter mais alors elle avait intérêt à assurer en contre partie... Je me sens tellement honteux d'avoir été comme ça bordel!  Crying or Very sad Bannir
Donc je ne sais vraiment pas quoi te conseiller (par rapport à ta situation familiale, je ne vais pas te dire de le quitter) mais le mieux c'est vraiment que tu penses à toi et plus qu'à toi... Occupe toi seule (comme tu as dis: expo, ciné...) et laisse le dans sa merde (désolé de la grossièreté mais c'en est...). J'ai l'impression en fait que t'es prise en otage et que tu n'as aucun moyen de pression contre lui...
Courage!
_________________
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 07:58    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour tsunami,


Je rejoins ppasmoi et blutch
En faisant des concessions pour continuer, tu vas rabaisser l'estime de toi même.
Ton mari se confortera seul dans le fait qu'il a raison sur toute la ligne puisque que tu acceptes des marchandages...




tsunami25102017 a écrit:
la nuit suivante j'ai eu Dr jekyl, que j'ai écouté calmement et qui pour finir m'a demandé ce que j'étais prête à mettre sur la table pour continuer.....

j'ai promis 2 choses(même si je trouve aberrant de devoir "payer" pour que le crime s'arrête!!)










Je ne comprends pas le point de vue de ton mari.
Il regarde du porno, tu en souffres mais tu dois mettre des choses sur la table pour continuer .... à ce qu'il vive comme il l'entend et accepter que tu es responsable de son désert sexuel qu'il entretient lui-même...


Ton mari a complètement renversé la vapeur. Je crois que pour lui, le sexe est primordial  et surtout ses satisfactions personnelles et pulsionnelles. Ou sont les sentiments ? Il ne tient pas compte de tes ressentis. 


En acceptant des compromis, tu as sûrement pensé bien faire et surtout calmer les choses. 
Finalement tu te retrouves prise dans un piège. 


Je crois que ton mari doit penser qu'il a raison puisque tu as cédé alors que c'était lui qui avait peur que tu le quittes et là il agit comme si c'était toi qui avait peur.
Ce n'est pas à toi de faire des efforts par rapport au porno et par rapport au sexuel en plus. 
Parce que là tu acceptes deux choses opposées. 


C'est plus facile lorsque l'on est déjà passé par là et que l'on n'est pas dans la relation de sentir les pièges. 
Le plus important est de te respecter toi-même.


ton mari a réussi à faire que tu ne te respectes plus et que tu admettes implicitement qu'il a raison. 
 Tout est dans des non-dits qui le confortent dans ce qu'il doit penser 


Tu as lâché du lest pour calmer les choses mais penses-tu pouvoir tenir des années ainsi ?


Courage tsunami agis pour toi !







_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 09:29    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Salut Tsunami.

Une petite suggestion pour te permettre de reprendre la main,Tsunami : Tu as accepté de faire un effort et de son coté ton mari n'a pas respecté sa part du « contrat ». Tu peux donc en profiter pour invalider ce contrat qui est de toutes façons injuste pour toi et malsain pour vous deux, sans passer pour la méchante.
Ensuite tu ne dois plus rien céder, dans ton intérêt comme dans celui de ton mari. Je sais que ce ne sera pas facile, tu es clairement une personne de compromis mais là il faut te faire violence ou c'est voué à l'échec. Tu dois faire comprendre à ton mari que c'est le porno ou toi et qu'il doit choisir mais pour cela tu dois y croire toi-même.

Beaucoup de courage à toi et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Mer 23 Mai 2018 - 21:42; édité 1 fois
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 21:10    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonsoir et merci à gabrielle, blutch et ppasmoi pour vos réactions éclairées.

tout d'abord j'ai changé le titre du carnet car "vers la guérison" m'apparait totalement ridicule et relève plus de la méthode couet
je ne peux pas répondre correctement ce soir faute de temps, je le ferais demain.
par contre vous avez tous les trois bien identifié le problème : je suis piégée.
j'alterne entre résignation, rage, chagrin depuis le début et le moins que l'on puisse dire c'est que ça ne progresse pas vite.
j'ai besoin de dormir, 4-5h ce n'est pas suffisant.
Merci
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 811
Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 11:38    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonjour,


ma femme a consulté un psy au début mais, pour notre cas personnel, elle est très croyante et je me suis donc converti à sa religion et j'ai confessé tout mes pêchers.
depuis elle a l'air d'avoir fait la paix avec elle-même et avec moi
je ne sais pas si ça peux t'apporter de l'aide mais pour nous ça a marché.
à côté bien évidemment j'ai stoppé toute consommation de porno et suis comme un livre ouvert
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 22:01    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonsoir,
Curieusement ce soir je me sens paisible, pas de chagrin, pas de colère.
je sais pourquoi mais je ne sais pas combien de temps ça va durer car j'ai déjà connu ces accalmies rarissimes depuis 7 mois mais qui donnent beaucoup d'espoir.

l'avantage que vous avez sur moi (blutch, ppasmoi,gabrielle et fabian) c'est que vous connaissez la pornodépendance et vous avez le recul qui permet de voir des choses que je ne vois pas (ou ne veux pas voir).

"l'avantage" que j'ai sur vous c'est que je connais toutes les facettes de notre relation et pas seulement les noires que je décris ici, quand je n'en peux plus.

et justement hier soir et ce matin avant de partir en déplacement, mon mari a manifesté une grande tendresse et une empathie non feinte.

il a reconnu que sa consommation de porno était une forme d'infidélité (ce que je me tue à lui faire admettre depuis le début en lui disant que ce n'est pas à lui de décider si c'est de l'infidélité ou pas, c'est moi qui sais si je me sens trahie et trompée), il avait déjà reconnu une fois que j'avais bien fait de le "ramener" sur notre chemin et une autre fois que le porno était une mauvaise solution et qu'il estimait être allé trop loin.

j'ai vu qu'il est en souffrance, pas vraiment à cause du porno mais sur le sens de sa vie, son besoin d'être utile... sans doute comme beaucoup cherche -t-il à prouver qu'il vaut la peine d'être aimé...

mais pourquoi utiliser des moyens violents, agressifs et qui me plongent dans une douleur sans nom ?

je ne pense pas que le porno explique tout, ce n'est pas qu'une histoire de sexe, c'est une quête sans fin, une fierté sans limites (je n'ai besoin de personne MOI, MA liberté est au dessus de tout, un besoin de trouver des solutions rapides à tout, et le porno c'est la solution de facilité pour oublier, pour se procurer du plaisir sans effort, rapide, sans dépendre de personne, sans rendre de comptes, sans s’exposer à un refus, sans barrière, sans responsabilité... je ne suis pas psy mais il me demande parfois mon avis (dr jekyl) tout en refusant d'aller voir lui-même un psy, ou d'aller étaler nos problèmes devant un tiers.et dès que je commence à "faire la maîtresse", "le procureur" ou qu'il a l'impression que je me place au dessus c'est l'escalade vers plus d'agressivité de de méchancetés, d'humiliation (Mr hyde).

je suis catholique et pas seulement par convention, je partage profondément les valeurs, donc me venger pour le faire souffrir n'est pas dans mon objectif car je ne pourrai plus me regarder en face, pardonner c'est ce que j'ai toujours fait mais là c'est pas encore dans mes capacités.

la fidélité et la confiance pour moi c'est essentiel, je ne suis pas mariée à l'église par tradition, j'y croyais dur comme fer, alors qu'il n'ait pas respecté notre promesse mutuelle, c'est complètement inacceptable émotionnellement.

D'ici quelques jours j'ai rdv avec un psy et j'avoue que j'ai un peu peur car je n'ai pas envie de parler dans le vide, j'espère qu'il y aura des échanges, j'espère que ma souffrance ne lui semblera pas ridicule, quelque part je me sens déjà jugée, culpabilisée, mais j'y vais pour avancer.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 22:15    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Blutch a écrit:
Je rejoins ppasmoi, je suis vraiment choqué de lire qu'il te demande à toi de faire des efforts et le premier pas pour "l'aider" dans son sevrage.

il ne me demande pas de l'aider dans son sevrage puisqu'il considère qu'il a déjà arrêté et le peu qui reste n'est pas si "grave", pour lui le problème ce n'est pas le porno, c'est la masturbation et il estime que "notre problème" c'est d'avoir une relation épanouissante pour les deux et complète. et dans ce cas là évidement j'ai ma part de responsabilité, nous sommes bien d'accord. sauf que moi j'ai quand m^me du mal à passer l'éponge sur cette trahison de très longue durée et que blessée je ne suis plus en mesure de contribuer à égalité.

Blutch a écrit:
Et je parle en connaissance de cause parce que j'ai déjà eu exactement la même réaction à une période avec mon ex... J'étais ok d'arrêter mais alors elle avait intérêt à assurer en contre partie... Je me sens tellement honteux d'avoir été comme ça bordel! 

tu vois ça me donne de l'espoir, car tu le dis toi-même tu as eu ce genre de réaction que tu n'acceptes pas des autres aujourd'hui et après coup tu réalises.
ce matin mon mari ma dit que s'il se regardait il se détesterait (dr jekyl)

quand est-il lui même ?

Blutch a écrit:
Donc je ne sais vraiment pas quoi te conseiller (par rapport à ta situation familiale, je ne vais pas te dire de le quitter) mais le mieux c'est vraiment que tu penses à toi et plus qu'à toi... Occupe toi seule (comme tu as dis: expo, ciné...) et laisse le dans sa merde (désolé de la grossièreté mais c'en est...). J'ai l'impression en fait que t'es prise en otage et que tu n'as aucun moyen de pression contre lui...]

en effet de l'extérieur c'est facile de conseiller de quitter, mais de l’extérieur, on n'a jamais toutes les cartes (et de l'intérieur non plus!) et comme tu dis je n'ai pas vraiment de moyen de pression, quand il est de mauvaise foi, impossible de faire boire un âne qui n'a pas soif!
et si je me mets à sa place avec son ego et sa fierté évidement il ne peut que résister en tapant!
merci de ton message , j'ai beaucoup de respect pour ce que tu vis.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 22:58    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle a écrit:

Je ne comprends pas le point de vue de ton mari.
Il regarde du porno, tu en souffres mais tu dois mettre des choses sur la table pour continuer .... à ce qu'il vive comme il l'entend et accepter que tu es responsable de son désert sexuel qu'il entretient lui-même...


son letmotiv, c'est "comment on en sort de cette situation ?" il estime avoir fait sa part : arrêter la masturbation, arrêter le porno (de temps en temps c'est tellement moins que ça ne compte pas pour lui), faire plus attention à moi, changer des petites choses matérielles


Gabrielle a écrit:
Ton mari a complètement renversé la vapeur. Je crois que pour lui, le sexe est primordial  et surtout ses satisfactions personnelles et pulsionnelles. Ou sont les sentiments ? Il ne tient pas compte de tes ressentis. 


c'est surtout sa satisfaction personnelle qui est prioritaire,la satisfaction de ses besoins passe avant le fait de ne pas me faire souffrir.
je lui ai dit c'est qu'il peut changer tout ce qu'il veut matériellement tant qu'il continuera à avoir cette position inacceptable pour moi de regarder du porno comme on prend un verre d'alcool, je ne pourrai pas guérir, FAIRE des choses pour me faire plaisir ça ne changera rien à ses pensées, ne pas être convaincu que le porno est toxique pour nous, ne fera que reporter sa consommation à la prochaine insatisfaction, il me répondait que moi non plus je ne changeais pas puisque je restais bloquée sur ma douleur....bon ce matin comme je le disais il a dit l'inverse et semblerait changer de position : jusqu'à la prochaine dispute ?
il dit que moi aussi je dis des choses terribles (c'est vrai mais c'est toujours pour me défendre et généralement je dis après que j'ai exagéré ou que je regrette)


Gabrielle a écrit:

En acceptant des compromis, tu as sûrement pensé bien faire et surtout calmer les choses. 
Finalement tu te retrouves prise dans un piège.
 

en effet puisqu'il ne semblait pas vouloir arrêter totalement/aller voir un psy/reconnaitre son infidélité, je me suis dis qu'il ne me restait qu'à montrer ma bonne volonté, soit pour jouer le catalyseur qui va déclencher la bonne réaction, soit pour le faire réfléchir et l'entrainer dans une spirale vertueuse...


Gabrielle a écrit:
Je crois que ton mari doit penser qu'il a raison puisque tu as cédé alors que c'était lui qui avait peur que tu le quittes et là il agit comme si c'était toi qui avait peur.
Ce n'est pas à toi de faire des efforts par rapport au porno et par rapport au sexuel en plus. 
Parce que là tu acceptes deux choses opposées.
 

il est persuadé que je n'aurai jamais le courage de le quitter, donc il n'a pas peur que je le quitte, il a peur du suicide. j'ai dit que si je le quittai, ce ne serait pas une question de courage, mais pour fuir la souffrance.
dr jekyl peut aussi bien me dire 1h plus tard que la vie sans moi n'a pas de sens ! manipulation ou comportement typique du dépendant ?




Gabrielle a écrit:


Tu as lâché du lest pour calmer les choses mais penses-tu pouvoir tenir des années ainsi ?

j'ai déjà du mal pendant 3 jours alors des années... non, c'est plutôt la solution de la dernière chance, inverser la vapeur, croire à la vertu de l'exemple, "tu vois je suis capable de mettre ma souffrance de coté et toi peux-tu faire ce à quoi tu 'es engagé en te mariant : fidélité et respect ?"

parfois je me dis que si j'avais été plus susceptible, moins tolérante, il m'aurait davantage respectée? apparemment des ex-dépendants sur ce forum m'ont l'air tout a fait respectueux et ça ne les a pas empêché de devenir dépendant, je ne sais plus quoi penser.

j'essaie surtout de me protéger, d'aller mieux pour faire face à l'avenir.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 23:09    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Fabian a écrit:


ma femme a consulté un psy au début mais, pour notre cas personnel, elle est très croyante et je me suis donc converti à sa religion et j'ai confessé tout mes pêchers.
depuis elle a l'air d'avoir fait la paix avec elle-même et avec moi
je ne sais pas si ça peux t'apporter de l'aide mais pour nous ça a marché.
à côté bien évidemment j'ai stoppé toute consommation de porno et suis comme un livre ouvert


merci pour ton retour, nous sommes mariés à l'église, donc à priori on a les mêmes valeurs, mais considérer que regarder du porno en se masturbant n'est pas de l'infidélité c'est arranger à sa sauce la notion de fidélité : je ne touche pas donc je ne suis pas coupable....coté sombre, c'est ce qu'il dit, coté lumière il admet sa "faute" mais passe très vite à : comment on s'en sort par le haut ?
confesser ses péchés, ce n'est pas dans ses cordes je pense...
arrêter le porno, c'est possible mais pour combien de temps ?
être un livre ouvert ? il m'a menti pendant des années alors il n'a jamais rien avoué que je sache déjà ou alors c'était encore pire que ce que je croyais donc je l'ai mal pris...
un jour je pardonnerai, je n'oublierai pas par contre.
ton partage sur le texte de la femme adultère, m'avait interpellé ...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 23:42    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi a écrit:

Tu as mis dans le mille avec cette phrase Tsunami. Tu n'as pas a offrir une contrepartie pour que ton mari arrête de faire quelque chose qui te fais souffrir. Cette idée est tout à fait révoltante. La seule chose que tu peux offrir à ton mari c'est ton soutient dans une démarche de sevrage et encore, seulement si cette démarche est sérieuse et pas juste une façade.

je n'ai jamais eu l'impression que je pouvais l'aider dans une démarche de sevrage, puisqu'il a dit dés le départ, "j'ai compris, j'ai arrêté" et 2 fois "je n'ai pas pu m'empêcher", circulez ya rien à voir! il m'a dit c'est mon problème je le régle seul!


ppasmoi a écrit:
qu'il n'envisage d'arrêter la pornographie que parce que toi tu le réclames. Voilà pourquoi il se croit autorisé à te réclamer une compensation : il ne le fait que pour t'être agréable et attend donc que tu lui renvoie l'ascenseur.


bien vu!
pour lui le problème ce n'est pas le porno, c'est le fait que je ne l'aime pas assez, je ne lui montre pas assez, je ne suis pas assez ceci ou cela, en gros je n'en fais jamais assez! ça va beaucoup plus loin qu'une histoire de sexe et mon idée c'est que c'est un besoin qui n'a rien à voir avec moi, mais je suis censée combler tout ce qui lui manque...je n'attends pas ça de lui ,moi.




ppasmoi a écrit:
Tu dois être intransigeante Tsunami, vraiment. En matière d'addiction les compromis sont la pire chose qui soit. Dès qu'il y a compromis il y a échec, c'est ce qu'il ressort de nombreux carnets de dépendants sur ce forum. J'aurais juste une dernière question Tsunami et j'espère ne pas ici dépasser les bornes : dirais tu que ton mari est quelqu'un de plutôt fier et content de lui-même ? Parce que cela pourrait expliquer un certain nombre de choses.


j'entends bien, mais intransigeante je le suis et justement c'est que qu'il me reproche : "tu ne peux rien exiger, ce n'est pas comme ça que tu me feras changer, vient vers moi, sois plus attentive"
tu réponds quoi à ça ?
moi j'ai envie d'hurler parce que je me sens tellement impuissante!
le quitter ? j'en suis incapable... du moins pas avant d'avoir tout essayé pour s'en sortir. je suis comme ça, je crois en la bonté de l'homme, je pers difficilement espoir....pourtant cette fois-ci c'est super dur!
et toi comment ta femme a fait, tu as avoué tout seul ou elle t'a découvert et mis au pied du mur ?


fier de lui et content ? il dit que non , mais ça crève l'écran à 20km à la ronde, les gens qui ne l'aiment pas, c'est à cause de ça, il écrase, il méprise, il est imbu, sûr de lui, invincible, inatteignable ...ça c'est mister Hyde, je n'ai jamais pu m'y faire...mais je connais aussi l'autre face et ceux qui l'apprécient aussi.

ça cache sans doute une souffrance...mais on a le droit de changer les lignes, non ? on n'est pas obligés de la faire payer aux autres ?

ppasmoi a écrit:


Ensuite tu ne dois plus rien céder, dans ton intérêt comme dans celui de ton mari. Je sais que ce ne sera pas facile, tu es clairement une personne de compromis mais là il faut te faire violence ou c'est voué à l'échec. Tu dois faire comprendre à ton mari que c'est le porno ou toi et qu'il doit choisir mais pour cela tu dois y croire toi-même.

Beaucoup de courage à toi et à bientôt.


c'est justement parce que à bout je lui ai demandé de choisir entre moi et ses maitresses virtuelles, qu'il a répondu "et bien pars!" (depuis il dit que c'est parce que je lui avais fait tellement de reproches qu'il en avait marre)
et on fait comment pour empêcher son mari de regarder du porno ? si tu as la solution dis-moi le!
par contre effectivement je suis sans doute pas prête à tout perdre sans avoir tout tenté et ça se voit!
merci en tous cas de ta franchise.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Ven 25 Mai 2018 - 17:26    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami.

Merci d'avoir répondu de manière aussi complète. Pour répondre à ta question si j'ai avoué à ma femme ma porno-dépendance ou si c'est elle qui l'a découvert : je l'ai découvert un mois après que nous nous soyons mis ensemble, suite au fiasco de nos premiers rapports intimes dû à des problèmes d'érection. J'ai ensuite attendu un mois de plus (28 jours) pour lui avouer, le temps de rassembler le courage de le faire. Voilà pour mon grande déballage.


Concernant tes différentes réponses je tiens à clarifier une chose dans mes précédents messages qui aurai pu être mal interprétée : Je ne suis en train de t'encourager à quitter ton mari. Non pas parce que ce n'est pas la choses à faire mais parce que ce n'est pas à moi de le faire. Comme tu le dis nous n'avons qu'une vision partielle de la situation, un genre d'instantané qui ne montre que les mauvais cotés ou presque. Toi seule possède la vue d'ensemble et toi seule sait ce que tu ressens vraiment. Tu es donc la seule à pouvoir en conscience décider d'une chose aussi grave qu'une séparation. La seule chose que je me sens autorisé à te conseiller c'est de faire ce qui es le mieux pour toi, de penser d'abord à toi.


Tu me demande si je sais comment on fait pour empêcher son mari de regarder du porno et je devine qu'il s'agit d'une question rhétorique. Comme tu t'en doutes il n'existe bien évidemment aucun moyen d’empêcher un homme adulte de regarder de la pornographie, surtout avec les moyens techniques qui existent aujourd'hui. La décision doit venir de lui ce qui implique qu'il reconnaisse qu'il a un problème avec ça. Ce qui m’amène justement à mon point suivant.


Je t'ai demandé si ton mari était quelqu'un de plutôt fier et content de lui-même. Je te remercie pour ta franchise dans la réponse, à savoir :
tsunami25102017 a écrit:


fier de lui et content ? il dit que non , mais ça crève l'écran à 20km à la ronde, les gens qui ne l'aiment pas, c'est à cause de ça, il écrase, il méprise, il est imbu, sûr de lui, invincible, inatteignable ...


Je ne peux pas dire que ce soit une surprise même si cela dépasse mes craintes. Car si même toi, sa femme, qui le vois avec les yeux du cœur, a des mots aussi durs pour le décrire cela doit être vraiment quelque chose. Et c'est une très mauvaise nouvelle parce que ce type de personnalité est le pire candidat pour ce qui est d'abandonner une dépendance. Pourquoi ? Parce que comme je l'ai écris plus avant le prérequis indispensable pour cela est de reconnaître qu'on a un problème.
Un homme méprisant, imbu de lui même, sûr de lui etc... ne reconnaîtra presque jamais une telle chose. Il vit dans un monde construit autour de lui et de la certitude de son infaillibilité. On trouve beaucoup ce genre de personnalité en politique ou dans les postes à hautes responsabilités. 
L’inconvénient c'est que pour une telle personne reconnaître qu'il a une dépendance reviendrait à ce que son monde s'écroule, une véritable crise existentielle. Beaucoup ne sont pas disposés à traverser de telles crises, surtout passé un certain âge, alors ils préférerons trouver des excuses ou blâmer les autres plutôt que de reconnaître qu'ils sont faibles et faillibles comme le reste d'entre nous. Je connais pour ma part plusieurs personnes ayant ce type de personnalité, c'est pourquoi je suis à même d'en parler un peu. Dit moi si le tableau de semble ressemblant par rapport à ce que tu vis et ce que tu vois.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Mai 2018 - 22:41    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonsoir PPasmoi,
je me suis mal exprimée (il était tard)
les mots que j'ai utilisés, ce ne sont pas les mots que j’emploierais pour le décrire, ce sont les mots qui le décrivent tel qu'il se montre, l’impression qu'il dégage dans les pires moments, c'est ce que moi je vois dans les yeux de ceux qui le regardent.

ça me fait souffrir énormément bien sûr qu'il véhicule cette image quand je sais qu'il peut être tout le contraire.

je me dis que c'est peut-être tout simplement qu'il ne s'aime pas (il m'a dit il y a quelques jours que s'il se voyait il se détesterait) et donc il a une attitude que je qualifierai de suicidaire... en gros, je suis détestable et je te le prouve!

je pense que c'est pour ça qu'il a tant de mal à reconnaître ses torts depuis ma découverte (il me dit je n'ai pas de problème, moi, à part ta douleur, tout va bien),reporter la faute sur moi est une manière de se dire "je ne suis pas si mauvais", "je ne veux pas être le pervers que tu me montres dans le miroir" (alors que je ne lui ai jamais parlé de pervers, j'ai montré toute la souffrance que m'inspirait son comportement vis à vis de moi, de notre couple et du trafic sexuel qu'il encourageait en cliquant).
ceci étant dit les fées ont oublié de lui verser un peu d'humilité dans son berceau. Wink

est-ce que le porno l'a rendu aussi insensible ou est-ce parce qu'il était insensible qu'il est allé vers le porno, je n'en sais rien ...

finalement j'ai découvert lors d'une discussion il y a une semaine qu'il allait vers le porno avant de me connaître (mais c'était moins facile et plus cher à l'époque). ma déception a été telle que c'est ce qui a déclenché la fin de la trêve (tu sais le fameux contrat) au bout de 3 jours, il s'est senti rabaissé paraît-il...
et moi je ne me suis pas sentie minable d'avoir choisi cet homme là peut-être? et de n'avoir rien vu ?

pour en revenir à ton histoire, si c'est toi qui a avoué, à mon avis ça change complétement la donne, il faut du courage et de l'humilité comme tu dis...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mai 2018 - 07:52    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami 


tsunami25102017 a écrit:
les mots que j'ai utilisés, ce ne sont pas les mots que j’emploierais pour le décrire, ce sont les mots qui 
le décrivent tel qu'il se montre, l’impression qu'il dégage dans les pires moments, c'est ce que moi je vois dans les yeux de ceux qui le regardent.
ça me fait souffrir énormément bien sûr qu'il véhicule cette image quand je sais qu'il peut être tout le contraire.






Ton mari montre donc son ambivalence à d'autres qu'à toi.

tsunami25102017 a écrit:
je me dis que c'est peut-être tout simplement qu'il ne s'aime pas (il m'a dit il y a quelques jours que s'il se voyait il se détesterait) et donc il a une attitude que je qualifierai de suicidaire... en gros, je suis détestable et je te le prouve!.





Je pense que tu as compris des choses essentielles le concernant.


tsunami25102017 a écrit:
je pense que c'est pour ça qu'il a tant de mal à reconnaître ses torts depuis ma découverte (il me dit je n'ai pas de problème, moi, à part ta douleur, tout va bien), reporter la faute sur moi est une manière de se dire "je ne suis pas si mauvais", "je ne veux pas être le pervers que tu me montres dans le miroir" (alors que je ne lui ai jamais parlé de pervers, j'ai montré toute la souffrance que m'inspirait son comportement vis à vis de moi, de notre couple et du trafic sexuel qu'il encourageait en cliquant).






C'est un mécanisme de défense, une déformation de la réalité, une façon de ne pas prendre ses responsabilités et de les attribuer à d'autres, toi en l'occurrence.


tsunami25102017 a écrit:
est-ce que le porno l'a rendu aussi insensible ou est-ce parce qu'il était insensible qu'il est allé vers le porno, je n'en sais rien ...





L'insensibilité est peut-être une façade. Le porno l'aide à le soulager psychiquement pour des raisons qui lui appartiennent. Et il y a recours pour retrouver cet oubli et ce sentiment de soulagement.... qui ne font qu'empêcher d'autres sentiments de sortir, qui recouvrent sûrement quelque chose de lointain et très douloureux. 


Dans ce que te dit ton mari, "il se détesterait s'il se voyait", "je ne suis pas si mauvais" et "je ne veux pas être le le pervers que tu me montres dans le miroir" c'est flagrant et il ne se supporte pas.
La dernière phrase surtout, fait qu'il te reproche de lui montrer une image de pervers mais en fait c'est lui qui se voit ainsi et c'est certainement insupportable.  Il vaut mieux, pour lui, se persuader que cette image vient de toi...


tsunami25102017 a écrit:
finalement j'ai découvert lors d'une discussion il y a une semaine qu'il allait vers le porno avant de me connaître (mais c'était moins facile et plus cher à l'époque). ma déception a été telle que c'est ce qui a déclenché la fin de la trêve (tu sais le fameux contrat) au bout de 3 jours, 
il s'est senti rabaissé paraît-il...





Je t'avais demandé de quand datait son addiction. Il t'a dit que c'était parce que tu n'allais pas assez vers lui...
Or, c'est complètement faux.
C'est une autre histoire qui apparaît et qui montre que le porno n'a rien à voir avec toi et ton attitude.
Mais ton mari a essayé de t'en rendre responsable et de te culpabiliser et de mettre un marché pour que tu continues alors qu'effectivement, il t'a quand même manipulée sur tout la ligne....


Ne sois pas déçue pour cela, je comprends, mais c'est un point crucial qui est ressorti.
Peut-être une nouvelle base de discussion pour que vous alliez voir un psy ensemble ou lui seul ? Il faut peut-être que l'idée fasse son chemin...
Et puis s'il résiste autant, c'est qu'au fond de lui, il s'accroche à cette image d'homme sans problème mais il sent  peut-être que ce n'est que de la poudre aux yeux. 


Je pense que la dernière phrase est très importante.
Il s'est senti rabaissé...


Il est clair que ton mari a une piètre estime de lui-même.


Je retrouve des points communs avec ma propre histoire et tout ce que cela recouvrait....
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Mai 2018 - 08:56    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami.

Cela a été très dur de l'avouer à quelqu'un effectivement et depuis je ne l'ai plus jamais fait. Je ne l'ai avoué à ma -à l'époque- future femme que parce que j'envisageais alors de lui proposer de venir vivre avec moi et que je voulais qu'elle ai toutes les cartes en main pour se décider. Cela me semblait normal, une élémentaire question de savoir vivre, il fallait tout de même qu'elle sache où elle mettait les pieds, dans quoi elle s'engageait. De mon coté c'était peut être aussi un petit test : voir si elle pouvait m'accepter avec mes qualités mais aussi mes faiblesses.


Tous cela pour te dire que je comprend que tu ai été désagréablement surprise de savoir que ton mari regardait déjà de la pornographie avant de te rencontrer et qu'il ne te l'ai pas dis. A sa décharge s'il ne réalise pas qu'il a un problème avec ça aujourd'hui, il ne le savait pas non plus à l'époque mais j'imagine que c'est une maigre consolation.
Par contre l'histoire du « ma déception a été telle que c'est ce qui a déclenché la fin de la trêve , il s'est senti rabaissé paraît-il... » ça c'est de l'enfumage en règle, comme tu t'en doutes probablement. Il aurait craqué de toutes façons, il a juste sauté sur cette excuse là parce qu'elle était commode. « ma femme me met trop la pression... » et « ma femme n'est pas assez disponible sexuellement... » sont les deux grands classiques chez les porno-dépendants pour rejeter leur responsabilité sur leur conjointe.


Tout cela pour te dire de ne pas te laisser avoir. Tu n'es pas responsable si ton mari regarde du porno, vu qu'il le faisait déjà avant de te rencontrer et tu n'es pas plus responsable s'il continue à le faire aujourd'hui. Tu fois vraiment te blinder avec cette idée parce que ton mari fera probablement tout son possible pour te persuader du contraire et s'il y arrive, il aura gagné et vous aurez tous les deux perdu.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mai 2018 - 13:39    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Ppasmoi me rejoint dans mes conclusions : si ton mari regarde du porno, cela n'a rien à voir avec toi mais concerne sa propre histoire et son passé.
C,est seulement plus commode de trouver un bouc émissaire et tellement plus confortable de croire que cela vient de son épouse...car ainsi, le porno dépendant n'est pas en cause...
En te rendant responsable, il renoue peut-être avec quelque chose du passé, quand il ne pouvait pas agir et subissait. La, il se persuade qu'il subit, se positionne en victime 


J'ai mis moi aussi longtemps à comprendre que l'addiction à la pornographie de mon mari n'avait rien à voir avec moi mais avec son enfance...
Conclusion qui a été tirée par les psy qui nous sont suivis : la mienne, celui de mon mari, le psy de couple et le psy des addictions 


Et mon mari a mis plus d'un an et demi à comprendre, avec l'aide de son psychanalyste, que mes réactions étaient logiques par rapport à son attitude et qu'il avait des réactions infantiles et que cela m'epuisait. Son psy a du lui dire texto pour qu'il réagisse. Ainsi qu'être adulte ce n'est pas accuser les autres, c'est se remettre en cause.
Avant il était dans le déni 

C'est aussi la raison pour laquelle j'avais consulté un psy spécialisé dans les addictions pour comprendre...


Mon mari aussi se sentait rabaissé ou critiqué par mes propos qu'il déformait de façon à coller à ses ressentis de moins que rien... et qu'il me reprochait ensuite.
En fait, ce sentiment de rabais vient de lui et non de toi, mais là encore, il est plus simple de l'attribuer à l'autre qu'à soi-même. 
Tu m'a parlé d'une belle-mère toxique. Le rabais, le sentiment de rejet vient probablement de là. Inconsciemment, il fait certainement un amalgame entre l'imago maternelle et toi.


La rencontre avec le psy va sûrement t'aider.
En tout cas, t'apporter un certain éclairage.


Garde la tête haute pour toi.
Et ne perds pas de vue que ses ressentis de rabais ne concernent que lui mais qu'il t'en attribue l'origine 
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mai 2018 - 15:55    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi a écrit:

que tu ai été désagréablement surprise de savoir que ton mari regardait déjà de la pornographie avant de te rencontrer et qu'il ne te l'ai pas dis. A sa décharge s'il ne réalise pas qu'il a un problème avec ça aujourd'hui, il ne le savait pas non plus à l'époque mais j'imagine que c'est une maigre consolation.


tout à fait d'accord, il ne pensait pas être dépendant quand je l'ai mis devant les faits, il disait "tout le monde en regarde", "2-3 fois pas semaine", "je peux arrêter quand je veux" et patati et patata, le blabla habituel d'après ce que j'ai lu

il a m^me reconnu qu'il n'avait jamais pensé que ça pouvait me blesser ou alors "que j'étais au courant et que ça ne me dérangeait pas" !

tu parles ! il me connait très bien et savait parfaitement que j'aurais hurlé si je l'avais su, d'ailleurs il a dit qu'il n'était pas surpris par ma réaction juste qu'il n'avait pas mesuré que ça m'atteindrait autant: que des propos contradictoires qui montrent qu'il tentait par tous les moyens de se déculpabiliser.
culpabilité qu'il assume quelques rarissimes fois, toujours après des crises majeures.


il soutient même que mon attitude de reproche (castratrice) contribue à le faire retourner vers le porno et que si j'avais été compréhensive dès le début il aurait pu arrêter facilement

ben voyons! il y serait toujours! (nous étions dans une bonne période en plus avant ma découverte) et la preuve quand je ne savais rien (donc j'étais compréhensive et tolérante), ce n'est pas pour cela qu'il a arrêté tout seul, toutes ces années il en a eu la possibilité, n'est-ce pas ?

il est resté dans le déni le plus total parce que c'était plus confortable que reconnaitre avoir un problème... et puis la compréhension est possible si on avoue une faute ou une faiblesse (comme toi par exemple), pas si tu es pris "la main dans le sac" et qu'en plus tu rejettes la faute sur l'autre qui lui a des sentiments et se sent blessé au plus profond (et donc perd tout discernement).


ppasmoi a écrit:
Par contre l'histoire du « ma déception a été telle que c'est ce qui a déclenché la fin de la trêve , il s'est senti rabaissé paraît-il... » ça c'est de l'enfumage en règle, comme tu t'en doutes probablement. Il aurait craqué de toutes façons, il a juste sauté sur cette excuse là parce qu'elle était commode. « ma femme me met trop la pression... » et « ma femme n'est pas assez disponible sexuellement... » sont les deux grands classiques chez les porno-dépendants pour rejeter leur responsabilité sur leur conjointe.


excuses-moi en fait si je n'ai pas été assez claire, je suis obligée de préciser ce que j'ai voulu dire par "la trêve" a été rompue, il ne s'agissait pas de porno mais de relation affective positive qui nous permettrait de sortir de la crise.

il a repris ce ton méprisant pour dire que je n'étais pas sortie d'affaire avec le porno (réflexe de défense face à ce qu'il prend pour une humiliation, d'être offensée par le fait qu'il regardait déjà du porno avant que l'on se connaisse),
ben oui! moi, je n'ai jamais eu envie de regarder du porno et je n'ai jamais eu besoin de voir des films pour savoir "comment faire" et quand je dis ça pour lui c'est de la prétention, tu comprends c'est insupportable pour lui j'imagine de tomber si bas dans mon estime...


j'ai bien conscience que de ne plus surveiller est une façon de me voiler la face (ce que je refuse depuis 7 mois) mais là on est arrivé à un point où ça me détruit tellement que je préfère m'accorder une pause pour reprendre des forces et si par hasard ça pouvait lui mettre un peu moins de pression qui conduirait à une spirale vertueuse...on peut rêver non ? (j’ai vu ces derniers temps qu'il pouvait tenir jusqu'à 3 semaines, donc il y a du mieux, d'accord je ne sais probablement pas tout, mais en tous cas, pas à la maison)

je suis effectivement bien persuadée que je ne suis pas responsable de ses visionnages du porno (alors que comme toute compagne, au départ j'ai tout de suite culpabilisé, pensant que j'étais forcément la cause), par contre j'aimerai qu'il en soit persuadé aussi et ça n'est pas gagné visiblement...

Là où j'ai ma part de responsabilité c'est dans la qualité de nos relations (dans toutes les dimensions), il n'y a que rarement un méchant et une innocente, chacun doit contribuer ... c'est ce que nous avions prévu au départ... et manifestement chacun n'a pas fait le maximum. (rien à voir avec le porno bien sûr mais ça peut être un élément pour sortir par le haut)

je ne voulais pas trop raconter ma vie, sur ce forum mais finalement les échanges sont constructifs, je ne regrette pas même si je le sens pas très à l'aise avec ça.
merci de ton avis.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mai 2018 - 16:11    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
merci Gabrielle pour ton intervention.
je partage ton avis.
j'ai parfois l'impression qu’il se comporte comme un enfant à qui j'aurais enlevé son jouet, qui a peur de déplaire à sa maman et se cache pour ne pas être pris en flagrant délit
c'est insupportable pour les deux :
pour lui de se sentir autant rabaissé (lui l'homme fort, sûr de lui, zorro et superman à la fois)
et pour moi en me donnant l'impression d'être une matrone castratrice (ou tout simplement comparée à sa mère, dont le comportement manipulateur vis à vis de son mari et de ses proches m'insupporte), elle a quand m^me essayé de leur faire croire que son AVC était dû à la dispute qu'elle avait eu avec mon mari 2 semaines avant!

j'essaie de penser à moi, et de regarder devant.
merci de ta disponibilité
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Mai 2018 - 21:52    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ta belle mère fait fort quand même ! J'espère que sa famille et ton mari ne l'ont pas crue.


Prends soin de toi.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 08:58    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
pour moi, Montagnes russes mais sous le niveau de la mer
pour lui, dr jekil et mister hyde
résistance de part et d'autre
chacun reste coincé dans sa bulle

****
"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer de qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 811
Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 10:18    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
à part un médiateur qui va vous en faire sortir ?
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 10:44    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Salut Tsunami.


Tu te bas pour ton couple et pour votre équilibre mental à tous les deux. Lui se bat pour garder son petit plaisir égoïste. C'est pour ça que tu ne dois pas céder, dans votre intérêt à tous les deux.
Une question, ton mari a t'il été sur le forum ou a t'il regardé des articles d'AFREG, au moins par curiosité ? Je suppose que non. Le lui as tu proposé ?


A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 10:56    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Fabian,
le «plus fort» des deux?
Le temps?
Un miracle?
****
Moi, probablement, si j'arrive à tuer cette sal...ie de chagrin et perdre cette manie de faire des reproches...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 11:46    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi
à sa décharge, il se bat pour le même objectif : vivre heureux ensemble.
il a promis de continuer à ne plus regarder de porno, tout va bien donc ?

mais je suis trop exigeante,
je voudrais qu'il n'ait plus jamais envie d'en regarder
et il continue à plaider non coupable et trouve que je mets trop de temps à pardonner (presque 8 mois).


je lui avais donné le lien du site il y a des mois, il ne l'a que survolé, et dernièrement je lui ai suggéré d'aller lire des témoignages de compagnes pour qu'il comprenne que je ne suis pas la seule à patauger dans mon chagrin et ma colère, mais ça ne l'intéresse pas, il en a marre de parler de ce sujet.

je pense que la position des addicts sur ce forum est radicalement différente de ceux qui pensent pouvoir se passer tout seul d'une "mauvaise habitude", et c'est j'imagine la m^me chose pour les compagnes qui échouent ici et celles qui se sentent comprises par les addicts responsables.


je m'accroche à cette citation trouvée hier et qui correspond tellement à ce que je traverse : le passé ne peut être modifié, je dois l'accepter.

je ne suis pas douée pour tourner la page, je ne suis pas douée pour le deuil.
..mais je suis tenace.
pourquoi c'est si dur? il doit bien y avoir un "truc" que je n'ai pas encore essayé, un truc qui est bloqué chez moi !

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer de qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Juin 2018 - 06:49    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami 


tsunami25102017 a écrit:

je m'accroche à cette citation trouvée hier et qui correspond tellement à ce que je traverse : le passé ne peut être modifié, je dois l'accepter.

je ne suis pas douée pour tourner la page, je ne suis pas douée pour le deuil.
..mais je suis tenace.
pourquoi c'est si dur? il doit bien y avoir un "truc" que je n'ai pas encore essayé, un truc qui est bloqué chez moi !






Le passé ne peut pas être modifié mais pour l'accepter, il est important de travailler dessus.
Accepter sans travail préalable risque de faire un effet boomerang.


Travailler sur le passé n'est pas le ressasser mais trouver les liens entre les évènements pour pouvoir avancer et ne plus être aspirée par la peine.



tsunami25102017 a écrit:
pour moi, Montagnes russes mais sous le niveau de la mer
pour lui, dr jekil et mister hyde
résistance de part et d'autre
chacun reste coincé dans sa bulle






Tant que chacun sera enkysté sur sa douleur, ce sera compliqué d'avancer et de garder le positif en tête.
D'ailleurs la résistance est là.


Il faudrait que ton mari accepte ta difficulté à pardonner, cela t'appartient et tu en as le droit.
Tant qu'il aura des difficultés avec tes ressentis, il ne sera pas vraiment à ton ecoute émotionnelle.

Tu n'es pas trop exigeante à mon sens en demandant l'arrêt total du porno.

Ne cherche pas ce qui bloque en toi, cela te fixe sur du négatif.
Avance autrement, avec des petits plaisirs pour toi et en couple.
Programmez une sortie au restaurant en dehors de la maison, un concert, un spectacle... quelque chose sortant de l'ordinaire que vous partagez ensemble.


Essayer de ne pas camper sur vos douleurs respectives. Reconstruisez ensemble avec du partage, du dialogue tourné vers l'avenir.


Courage tsunami sors la tête de l'eau.
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Juin 2018 - 08:08    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Salut Tsunami.

Je vois que tu recommence à t’auto-critiquer. Je suis plutôt partisan de l'auto-critique et de se remettre en question alors je ne vais pas te dire que ce n'est pas bien. Ainsi tu as raison : les reproches continuels dans un couple ne sont pas constructifs. Surtout si ces reproches reposent sur des choses passées, comme d'avoir regardé de la pornographie alors que ton mari savait que tu n'approuvais pas. Ce n'était pas bien, tu t'es sentie trompée et tu le lui a dit clairement donc inutile de s'appesantir dessus. Je ne te dis pas d'oublier mais plutôt de passer au dossier suivant.


Si (mais seulement si) ton mari s'abstient bel et bien de regarder du porno il fait déjà un très gros effort pour toi. Dans cette optique lui faire des reproches pour des actes antérieurs alors qu'il est dans une logique de bien se comporter pourrait avoir l'effet inverse à celui que tu souhaites. Ton mari risque de considérer que puisque le résultat est le même qu'il consomme ou pas, autant consommer alors. Et ensuite il te diras que c'est de ta faute. Ce ne sera pas vrai mais lui en sera persuadé.


Tu ne peux pas demander l'impossible comme de vouloir que ton mari n'ai plus envie de regarder du porno ou qu'il ne l'ai jamais fait. Il en aura probablement toujours envie et on ne peux pas effacer le passé. Tu dois décider si tu es capable de t'accommoder de ces deux vérités et si oui, faire la paix avec.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018 - 18:40    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Merci Gabrielle et ppasmoi,
tout ce que vous dites est très juste
ne pas ressasser, faire des choses agréables, accepter, faire la paix, en espérant qu'un jour peut-être je comprendrai, j'aurai des réponses (que je ne peux pas trouver toute seule) et puis peut-être mettre ce sujet sous le tapis pour un temps.

l'actualité est parfois source de "remettre sur le tapis" justement avec l'enquête parue vendredi.

https://www.lemonde.fr/addictions/article/2018/06/08/une-etude-alerte-sur-l…

quelque part je ne sentais moins seule de voir que le sujet est pris en compte mais en lisant des commentaires, c'était à pleurer, à croire que les réactions étaient sélectionnées, puisqu'il a fallu que j'envoie 5 messages pour en voir un publié.
je ne sais pas si ce genre d'enquête intéresse les pornodépendants mais peut-être les compagnes ?
j'avais tendance à croire comme hetfield qu'il faut faire chacun sa part pour lutter contre la pornographie mais peut-être que j'ai voulu mener trop de batailles en même temps ?
si je peux juste l'enlever de ma vie dans un premier temps...

j'ai testé une séance de méditation pour voir (moi qui ne suis pas du tout portée là dessus, je crois qu'au point où j'en suis si on me proposait une séance d'hypnose pour en sortir, je signerai direct! Very Happy ), je ne peux pas dire que ce soit miraculeux mais ça m'a apaisé...un peu

https://www.youtube.com/watch?v=lCkN48iqtNg
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Juin 2018 - 22:40    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Tsunami,


Je rebondis sur ce que la discussion, même si tu sais déjà un peu ce que je pense. Je pense que les derniers éléments et messages apportés sont intéressants. Je pense notamment au message de ppasmoi sur lequel je souhaite rebondir.




Là où je suis d'accord, c'est que oui, faire des reproches ce n'est pas bon. Je pense qu'il est important d'avoir des conversations où chacun peut s'exprimer sincèrement, avec diplomatie.


Si ton mari utilise l'arrêt du porno comme un moyen de te montrer qu'il fait un sacrifice pour toi, alors je crains que tu conserves une tension en toi. Parce-que le problème n'est pas que d'arrêter, mais aussi de comprendre pourquoi il le fait. 


Oui car en ayant parlé un peu avec toi, je pense que tu n'as pas juste besoin qu'il arrête, comme on arrête le tabac. Je pense que tu attends de lui qu'il vive une plus grande prise de conscience sur ce qu'est vraiment l'industrie du x et de la prostitution, et qu'il se responsabilise davantage. 


D'une certaine manière, le fait que dans ce contexte il arrête mais sans que ce dernier point ne fasse partie de ses raisons, cela te met en porte à faux car tu peux ressentir une forme de culpabilité de continuer de te sentir mal avec lui alors qu'il a arrêté. 


donc je pense que le problème ne se limite pas au fait d'arrêter. Je pense que c'est aussi un problème de communication.




Peut-être que je me trompe, car je ne te connais pas bien et nous n'avons pas parlé beaucoup.


Mais si tu as le sentiment d'être dans ce cas de figure, alors je pense qu'il est normal que tu ne te sente pas apaisée, car 1 - peut être que ce n'est pas la première fois qu'il te fait la promesse, et que donc tu as plus de mal à lui faire confiance, 2 - il arrête mais tu ne te sens pas à l'aise car tu as l'impression qu'il se fiche de la vie des personnes qui sont derrière l'écran. 


Mais du coup, je pense que ce qu'il faudrait ce serait que tu aies une vraie bonne discussion; sincère et calme, en allant au fond des choses. Sans être dans le reproche ou la colère, mais en expliquant les choses posément. Mais avant je crois qu'il faut que tu identifient vraiment ce que tu ressens vis-à-vis de lui et de la situation.


Si (mais seulement si) ton mari s'abstient bel et bien de regarder du porno il fait déjà un très gros effort pour toi. 




Du coup, étant donné ce que j'ai dis précédemment, je ne suis pas d'accord avec ppasmoi sur ce point. Je pense qu'il n'est bon pour personne que quelqu'un de dépendant arrête en étant dans cette démarche de sacrifice. Ca risque de placer l'autre personne dans une position de culpabilité (parce-que comme le dit ppasmoi, il fait un gros effort pour la personne), et le dépendant reste dans une abstinence fragile (arrêter pour faire plaisir à quelqu'un ça ne peut pas amener à un meilleur épanouissement. Cela va créé d'autres tensions.) 
 
 

 
 
 
Ton mari risque de considérer que puisque le résultat est le même qu'il consomme ou pas, autant consommer alors 
 
 
 
 
 
voilà. C'est ce que je disais. Je pense que le problème va au-delà du fait d'arrêter. C'est justement le fait de limiter les enjeux de l'arrêt à la satisfaction de l'autre qui révèle que la décision est fragile. Si la personne y retourne, ce sera son choix, et cela prouvera donc que la détermination n'était pas vraiment là. 


Et personnellement, je n'aimerais pas que quelqu'un me dise qu'il arrête pour moi. Cela place dans une position inconfortable. Si je sens que c'est vraiment sincère, et que c'est plus dans le sens "je le fais pour notre couple", alors ça déjà plus sain,et ça me mettrait davantage en confiance sur l'envie de l'autre d'avancer. Mais je serais moi-même très méfiant d'un discours qui dirait "j'arrête pour toi".  
 
 
D'autant que comme je l'ai dit, je pense que ça aurait un effet de culpabilité sur l'autre personne, qui du coup ne se sentirait plus dans la légitimité d'en reparler. 
 
 
Hors, et si j'encourage Tsunami à faire ce qu'elle peut pour pardonner, il faut aussi que tout le monde respecte et accepte que ça ne se fera pas comme cela.  
 
 
 
 
 
Bonne soirée à vous, 
 
 
 
 
 
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 13:39    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour,
Merci pour ton intervention hetfielfd qui est complètement juste....
Comme tu dis :
sans conviction personnelle que le porno est mauvais pour lui, le couple et moi-même,et en soi (exploitation) c'est fragile....

D'ailleurs
Après 3 semaines sans le contrôler, j'ai profité de son absence pour vérifier mes craintes, vu que je n'ai pas vu d'amélioration, au contraire.
10 jours sans, 10 jours avec porno, avec une promesse écrite de «continuer à ne plus en regarder», il y a 5 jours.
il y a comme un problème...

Repartir dans la rage? Le chagrin? Je réfléchi...

Dans un premier temps, je vais transférer sur mon tout nouveau compte personnel 100 euros par jour «porno» et j'ai commencé une liste des achats ou plaisirs que je me suis toujours refusée ou reporté car je suis naturellement peu dépensiere
et mon bien être passera d'abord.
Ça ne le changera pas (on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif) mais ça me donnera peut-être la force «d'accepter ce qui ne peut être changé» (marc aurele), ou de prendre une décision...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gilles_andré


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2016
Messages: 46
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 18:03    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour tsunami , la citation si je l'ai bien reprise est "Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre." elle est reprise un peu partout ces ci temps dans les films ou autre mais elle est déplorable. D'abord qu'es ce qui peut être changer ou pas,un menteur forcené, un tueur en série, une veuve noir, chaque personne peut être changé et pensé le contraire rend la vie bien triste.D'autre part pour moi on ne change pas quelqu'un. Après pour ton ami es ce que cela se fera cette année , dans dix an ou jamais nul ne le sait, poser un ultimatum n'est pas une preuve selon moi d'amour, tu pars ou tu restes , tu acceptes l'état actuel et la possibilité que cela ne se guérisse jamais ou tu pars, après ce sont tes choix. Bonne soirée tsunami en espérant que les flots s'apaisent.
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 22:06    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
merci gilles André
ça c'est du message constructif!
tu as juste oublié quelque chose : cet homme je l'ai choisi, aimé, j’étais relativement heureuse avec lui jusqu'à ce que le porno nous sépare.
et figures-toi que j'ai un cerveau et un cœur
je me demande si c'est ton cas.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juin 2018 - 07:08    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
@ gilles andré 


1- La citation que tsunami a choisi a du sens pour elle, parce qu'elle s'y retrouve. Si tu la trouves déplorable, c'est ton choix mais tu n'y mets pas les mêmes ressentis car tu n'as pas son vécu. 
Citation:
  Elle est reprise un peu partout ces temps ci dans les films ou autre mais elle est déplorable 









Je ne l'ai jamais entendue mais le fait qu'elle soit reprise "partout" n'enlève rien à sa valeur pour tsunami.


2- Tsunami n'a pas posé d'ultimatum à son mari, elle se parle à elle-même


3- Et je ne suis pas d'accord avec toi : poser un ultimatum est une preuve d'amour ( et de protection) envers soi-même. 


4- tu lui conseilles d'accepter ou de partir mais tu as raison, ce sont ses choix.
Mais c'est aussi son carnet et ses réflexions 
Relis ce que disait Hetfield :  
Citation:
 Or, et si j'encourage tsunami à faire ce qu'elle peut pour pardonner, il faut aussi que tout le monde respecte et accepte que ça ne se fera pas comme cela










@ Tsunami,
tu as raison de te faire plaisir et de penser à toi.
Peut-être que cela t'aidera à avancer sur un choix, ça va surtout te recentrer sur toi et c'est très bien.



_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juin 2018 - 12:33    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Merci Gabrielle d'avoir décrypté mon message.
Même avec une bonne dose d'empathie les dépendants ne peuvent pas imaginer le mal qu'ils font à leur compagne, même dans mes pires cauchemars, je ne l'avais pas imaginé, on pourrait croire que je dramatise mais plus je lis les réactions des compagnes plus je me rends compte de l'ampleur du problème, qui ne relève pas de ma petite personne.


De l'autre côté, je ne comprends toujours pas comment on peut regarder des femmes se faire humilier, démolir physiquement et moralement ET en éprouver du plaisir jusqu'à l'orgasme, et pire encore, une fois que l'on a compris ça, continuer dans cette voie sans issue! Sans compter, l'immense majorité des dépendants affirmer haut et fort qu'ils aiment leur femme (même quand ils vont jusqu'à aller voir une escort et trouver ça pas grave parce que sans sentiments, j'ai juste envie d'HURLER), ça dépasse l'entendement sauf à croire que comme la rappelé ppasmoi sur un carnet, il y a une altération du cerveau ou alors qu'il y a eu un souci dans la construction du cerveau.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juin 2018 - 12:56    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Pour revenir sur la citation que j'utilise,
Accepter ce qui ne peut être changé, ne veut pas dire nécessairement, d'accepter cette addiction (comme la psy qui me dit que «si je veux continuer avec cet homme il va falloir accepter sa sexualité différente»)
Pour moi ça veut dire qu'il faudrait accepter que le passé ne puisse être changé, que ça peut prendre du temps comme le dit hetfield, qu'il me mente en attendant d'avoir réglé son «problème», accepter que je sois encore en colère, que j'ai encore du chagrin et qu'il refuse mon aide ou d'aller voir un professionnel...


Et changer ce qui peut l'être, ce n'est pas le changer lui-même, je n'y crois pas, mais plutôt changer ma façons de percevoir les choses, prendre du recul, être patiente (en repensant à ce qu'il m'a dit une fois : ce n'est pas si facile d'arrêter), penser à moi, ne pas subir, essayer malgré tout de trouver un sens à ma vie, aller de l'avant, ne pas vouloir tout comprendre (même si ça m'aiderait sacrément)...

Et discerner les deux.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 811
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Juin 2018 - 13:20    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
bonjour tsunami,

tu ne peux pas changer un paraplégique mais je pense sincèrement que l'on peut changer ses idées, façons de voir les choses et donc changer soi-même
mais cela prend du temps...
Revenir en haut
gilles_andré


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2016
Messages: 46
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Juin 2018 - 17:29    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour tout le monde




@tsunami




Sur l'aspect coeur, les personnes ici militent pour l'amélioration des situations comme moi même, effectivement les formes n'y était peu etre pas, pour l'intelligence peu etre que tu en as moins ou plus que moi, dans tout les cas chacun a droit au respect sur ce point, bonne vie , bon carnet et puis voilà.
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 04:33    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Salut Tsunami.

Tu dis que tu ne comprends pas les comportements des porno-dépendants et c'est en un sens bien normal. Beaucoup de porno-dépendants ne comprennent pas eux-même leurs propres réactions ou du moins certaines d'entre elles. Du coup certains d'entre nous adoptent des théories vaseuses pour donner un semblant de normalité à des comportement autrement inexplicables. Des théories comme celle de l'adultère moins grave lorsqu'il est fait sans sentiment, par exemple.


D'autres personnes tentent de comprendre un peu ce qui se passe au niveau du cerveau et lisent des articles ou regardent des clips sur le sujet. Le problème de ces articles sur le fonctionnement du cerveau est qu'ils ont presque autant d'adeptes que de détracteurs et qu'au final on en sais toujours très peu sur le cerveau et son fonctionnement. Néanmoins lorsque ces articles collent presque parfaitement à ce que vous même vous vivez, vous ne pouvez vous empêcher de leur donner un certain crédit. Après tout c'est en lisant des articles de ce genre et en leur prêtant fois que beaucoup d'entre nous ont réalisé qu'ils étaient porno-dépendants.


L'un de ces clips vidéo explique d'une manière intéressante le comportement de l'addict, même s'il parle plutôt d'addiction à la drogue ou à l'alcool. Le porno-dépendant s'y retrouve tout de même, il suffis de remplacer l'alcool par le porno. Dans la vidéo le gars explique qu'un addict voit son cortex préfrontal se modifier de manière à ne plus remplir son rôle qui est d'orienter les choix en fonction de la morale et de la raison. L'addict de ce fait agira en fonction de ses désirs et de ses pulsions, un peu à la manière d'un enfant mais dans un corps et avec des désirs d'adulte.


Le clip se termine par un exemple un peu cru mais très parlant : posez un verre d'alcool devant un homme et lorsqu'il tend la main pour le prendre pointez lui un revolver sur la tête. Le non-addict se dira « je ne vais pas boire ce verre parce que je n'ai pas envie de me faire tirer dessus » et ce sera fini. L'addict lui aussi se dira qu'il ferait mieux de ne pas boire mais juste après il commencera à chercher un moyen pour boire quand même : « est ce qu'il tirerait vraiment si je prenais ce verre ? Est ce qu'il a seulement des balles dans ce revolver ? Est ce que son doigt ne va pas glisser ? Est ce que je n'aurai pas le temps de boire ce verre avant que la balle ne m'explose la cervelle ? » et ainsi de suite. Voilà quelle serait la cruelle différence entre un cerveau normal et un cerveau d'addict.


C'est ce qui expliquerait en partie les comportements parfois aberrants du porno-dépendant. Je réitère cependant qu'il s'agit de théories sujettes à controverse même si à titre personnel j'aurai tendance à y croire. De plus je tiens à préciser que je ne cherche surtout pas à trouver des excuses aux personnes qui n'arrivent pas à se sevrer. Juste à comprendre pourquoi quelque chose qui extérieurement peut sembler très simple : ne pas regarder de pornographie, est en fait si compliqué.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 20:45    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Ppasmoi,
ton message est fort intéressant, c'est donc en effet que je n'ai jamais connu l'addiction (juste la passion mais ça donne des ailes plutôt).

j'avais coutume de dire que j'étais addict à mon hobby mais c'est que je ne savais pas ce que pouvait être une addiction (je n'ai jamais mis en péril mon couple pour ça, je m'en passe depuis 8 mois, et ça s'est fait du jour au lendemain, je n'ai jamais menti et je ne me suis jamais cachée pour le pratiquer).

je pensais que mon mari, n'était pas quelqu'un qui pouvait être addict, je le croyais fort et avec une haute estime de lui, une grande confiance en lui.

En fait il n'en est rien, comme d'autres il s'est fait piégé et il ne veut pas l'admettre ou il ne veut tout simplement pas ME l'admettre, sinon comment expliquer qu'il puisse mentir avec autant d'aplomb?


j'ai assisté à une conférence du pr Liedo
https://www.forbes.fr/management/pierre-marie-lledo-neurosciences-pour-meil…
https://www.youtube.com/watch?v=m6GGZgztCAQ

et à la fin je lui ai posé la question de l’addiction aux écrans et comportementales, est-ce qu'elles modifient le cerveau? il a répondu "ça peut mais ce ne sont pas des addictions comme c'est le cas avec des substances"
je suppose qu'il ne connait pas forcément de près cette addiction.

en tous cas ton exemple du verre d'alcool, me parle.ça aide à comprendre.

tous ces éléments même s'ils ne sont qu'empiriques , me donnent la force d'avoir la patience d'attendre la victoire sur cette addiction, même si je ne suis pas autorisée à en suivre l'évolution, juste à la subir sans broncher.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 23:06    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Salut Tsunami.

Je sais que tout le monde te le répète alors je ne fais qu'enfoncer une porte ouverte mais tant pis : Tant que ton mari ne reconnaîtra pas qu'il a un problème d'addiction à la pornographie il ne pourra pas commencer à essayer de changer. C'est un prérequis indispensable, un sine qua non.


Cependant tu as forcément du semer en lui la graine du doute en lui disant et redisant qu'il est porno-dépendant. De plus, ses tentatives pour arrêter qui se sont soldés par des incapacité à le faire ont tout de même du lui mettre la puce à l'oreille. Il faut maintenant espérer que son ego ne sera pas tel qu'il préférera nier l'évidence que de reconnaître qu'il puisse avoir des faiblesses.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Juin 2018 - 18:03    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
j'ai déjà mis ce message dans la rubrique des compagnes parlent aux dépendants, mais je le conserve dans mon carnet comme reflexion à moi-même.

comme tant d'autres, découvrir le visionnage de porno par mon mari, m'a fait perdre mon estime de moi-même.
qu'il me dise que je suis belle n'a rien changé, je ne le crois plus.

il a toujours regardé des femmes nues, d'après lui : pour la beauté des corps (et dans le porno, c'est aussi ce qui l'attire).

je ne suis ni belle ni moche, juste un peu passée et pas pulpeuse, passée par plusieurs grossesses, je suis juste normale avec des imperfections.

jusqu'à quarante cinq ans je ne me suis jamais préoccupée de mon apparence, mon corps m'allait c'est tout, je ne me comparais pas aux autres et je me sentais belle quand mon mari me regardait, et puis les petites remarques blessantes et récurrentes on commencé à mettre à mal ma confiance, puis quelques kilos sont venus renforcer cette impression de ne plus être assez désirable.

10 ans plus tard grâce au porno, d'un seul coup je me suis sentie moche, minable, pas désirable et comparée.

dans ma démarche de prendre soin de moi, ce midi, je suis allée m'acheter une robe (ce que je n'avais pas fait depuis 1 an) et bien qu'ayant perdu ces quelques kilos, dans le miroir, j'ai vu les photos des nues qu'il a visionné récemment, et définitivement je n'atteindrai jamais leur corps bien fait et je sais que je serai toujours comparée, quelques soient les mots censés me rassurer.
vu mon âge ça n'ira pas en s'arrangeant
mon estime de moi est morte, puisqu'il ne voit pas où est le mal à "regarder" des femmes nues (il a oublié qu'il ne les voit pas par hasard mais les a recherchées, ce qui fait une énorme différence).

je suis donc ressortie avec une robe...en pleurant.

je ne vous demande pas de vous apitoyer, ni même de compassion.
pensez juste à tout ce que vous détruisez en vous comportant comme un animal qui suit son instinct au lieu de choisir ce qu'il a décidé de faire.
je sais que ce sont des histoires de "bonnes femmes auxquelles je pensais avoir échappé, c'est mon problème et celui de personne d'autre, l'estime de moi ne concerne que moi.

je sais que je ne peux rien changer ni exiger, je pose juste mon paquet trop lourd.

le coté positif, c'est que si je l'avais découvert il y a 15 ans, je me sentirai moche depuis 15 ans...

_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Juin 2018 - 18:06    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
ppasmoi a écrit:
Salut Tsunami.

Je sais que tout le monde te le répète alors je ne fais qu'enfoncer une porte ouverte mais tant pis : Tant que ton mari ne reconnaîtra pas qu'il a un problème d'addiction à la pornographie il ne pourra pas commencer à essayer de changer. C'est un prérequis indispensable, un sine qua non.


Cependant tu as forcément du semer en lui la graine du doute en lui disant et redisant qu'il est porno-dépendant. De plus, ses tentatives pour arrêter qui se sont soldés par des incapacité à le faire ont tout de même du lui mettre la puce à l'oreille. Il faut maintenant espérer que son ego ne sera pas tel qu'il préférera nier l'évidence que de reconnaître qu'il puisse avoir des faiblesses.

A bientôt.


Ppasmoi, il a reconnu qu'il a peut-être une "petite" addiction mais vu que je ne mets "rien dans la corbeille" et que je parle que de ça, c'est pas étonnant qu'il n'arrive pas à s'arrêter, c'est aussi simple que ça...
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Juin 2018 - 19:42    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
tsunami25102017 a écrit:
...je ne mets "rien dans la corbeille" et que je parle que de ça, c'est pas étonnant qu'il n'arrive pas à s'arrêter, c'est aussi simple que ça...

Sans commentaire, j'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur le sujet. J'espère juste que tu ne gobes pas cette salade.


Bon courage.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 139
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2018 - 07:47    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour tsunami,


Cela fait du bien de s'acheter des vêtements ou de s'offrir des soins.
Cependant, si cela se superpose avec les images que ton mari regarde, ce n'est pas positif.
N'oublie pas, je sais que ce n'est pas facile, que cela n'a rien à voir avec toi. Ne te laisse pas envahir.
Recrée ton propre espace de liberté même si tu as l'esprit envahi.
Ne peux tu reprendre ton hobby ? 


tsunami25102017 a écrit:
il a reconnu qu'il a peut-être une "petite" addiction mais vu que je ne mets "rien dans la corbeille" et que je parle que de ça, c'est pas étonnant qu'il n'arrive pas à s'arrêter, c'est aussi simple que ça...





Ce qui me frappe, c'est l'attitude passive de ton mari qui conditionne l'échec de son arrêt à ton attitude, même si l'on sait que c'est un faux prétexte. 


Il ne peut et ne veut prendre aucune décision et finalement se complaît dans ce destin où il "subit" au lieu d'agir. 
Ton mari semble spectateur de sa propre vie et agit comme s'il n'avait aucune prise sur ses actions. 


Il semble voir uniquement ce qui le dérange chez toi : l'arrêt de l'addiction, le fait que tu protestes et te positionnes. 
De son point de vue, l'addiction ne lui apporte que du positif : beauté des corps et aucun reproche puisque ces personnes ne sont pas en relation directe. 


Il semble aussi passif dans sa relation à toi que dans son addiction afin de ne rien modifier qui entraînerait un changement dans le bien-être artificiel qu'il s'est aménagé pour fuir la réalité.


Un article de Marion Blancher  a retenu mon attention : en voila un extrait : 


"Avec l’analyse de la genèse possible de l’addiction, il est apparu que l’investissement affectif qu’une personne accorde à l’objet de l’addiction qui semble la satisfaire provient du mouvement de fuite d’une situation d’insécurité dont l’intensité est insupportable. Ce n’est pas seulement la satisfaction de l’objet qui est mémorisée, dans l’esprit comme dans le corps, mais c’est l’enchaînement d’une situation invivable à une satisfaction qui joue le rôle de délivrance. La force de l’enchaînement et l’intensité des affects en présence sont enfin renforcées par la répétition de cette délivrance d’une part, et par son univocité d’autre part : il peut alors sembler aux personnes addictes qu’un bonheur, ou bien-être, ainsi que la stabilité qui lui est nécessaire ne sont possibles que dans cet unique comportement". 


Si tu souhaites le lire http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/du-lien-pathologique-de-laddiction-a-une-possible-autonomie-dans-la-relation/


Mais il y a du positif dans ce qu'il a admis : peut-être une petite addiction.
Si l'on passe outre le "peut-être" et la "petite" qui sont des moyens de minimiser, c'est un très grand pas en avant ! 








_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 66
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juin 2018 - 22:15    Sujet du message: carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle a écrit:


Un article de Marion Blancher  a retenu mon attention : en voila un extrait : 
Si tu souhaites le lire http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/du-lien-pathologique-de-laddiction-a-une-possible-autonomie-dans-la-relation/


après une énième crise très violent il y a 1 semaine (c'est chaque fois pire), le calme est revenu avec une volonté commune de tout faire pour que la situation s'arrange, donc je ne reviendrai pas dessus pour le moment.

ton article est très intéressant, j'ai commencé à lire tous les textes sur les addictions, le fait d'intellectualiser le problème m'aide à accepter (la psy m'a dit que je n'arrive pas à accepter ce que je ne comprends pas),

même si dans le même temps je me sens responsable pour mes enfants : si on part du principe que la mère est souvent en cause... après je ne connais pas leur niveau de dépendance et dans un premier temps égoïstement ce n'est pas encore mon problème. le sujet je l'ai déjà abordé plusieurs fois avec chacun d'entre eux et ça ne passe pas.

..et j'ai repris contact avec mon hobby et des copines qui y sont liées, ça m'a fait le plus grand bien.
mon mari est inquiet pour moi, mais j'ai l'impression d'aller mieux.
je m'en méfie car ces mots là je les ai déjà dits à plusieurs reprises.
_________________
tsunami

"Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l'être; mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre". Marc Aurèle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:53    Sujet du message: carnet de tsunami
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com