Vers la guérison : carnet de tsunami

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 7
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Fév 2018 - 13:25    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Il m'en aura fallu du temps pour me décider à déposer mon témoignage ici !  3 mois!


Tout d'abord je dois remercier l'auteur de ce blog pour m'avoir soutenu de nombreuses fois sans le savoir, en effet j'ai trouvé ce site par hasard en tapant les mots pornographie et infidélité quand je cherchais juste à savoir si ce que je prenais comme une infidélité était seulement  une vision de mon esprit ou quelque chose que d'autres avaient ressenti et j'ai découvert la pornodépedance dont je n'avais jamais entendu parler et l'idée selon laquelle je n'étais peut-être pas responsable de la consommation de pornographie de mon mari.
Quelque part dans ma détresse, je me suis sentie à la fois soulagée et moins seule.


j'ai lu avec attention et parfois plusieurs fois certaines des rubriques de ce site mais pas trop les témoignages, car ce que je lisais me déprimait tellement (toutes ces rechutes me laissaient entrevoir que ce serait long et comme le carnet de Maëlle qui dure plusieurs années, aurais-je le courage de supporter si longtemps?) et je ne m'imaginais pas venir apporter ma pierre  trop lourde.
D'une part je craignais que mon mari me reconnaisse (et j'avais tellement honte d'avoir découvert cette addiction et en même temps de ne jamais l'avoir soupçonnée) et d'autre part je n'avais envie d'en parler à personne, j'ai préféré confier mes émotions et mes tourments à un petit carnet de papier.


J'ai lutté pendant 3 mois nuit et jour avec moi-même et avec mon mari pour lui faire comprendre ma douleur, mon incompréhension, mon désarroi, mon impuissance, mon sentiment de trahison, ma perte de confiance, mon envie de mourir, mon effroi, ma peur, mes angoisses, ma honte... et rien à faire je n'arrivais pas à m'y faire ni à refouler mes larmes jusqu'à ce que je touche le fond et réalise que si je n'acceptais pas de le perdre tout entier ou en partie, si je n'acceptais pas qu'il continue à regarder du porno et qu'il me mente et bien ça ne s'arrêterait jamais et par ma faute il faudrait renoncer à 30 ans de mariage parce que, disait-il tant que je n'aurais pas à nouveau confiance en lui, il ne pourrait pas supporter d'être soupçonné en permanence et notre relation ne pourrait pas s'améliorer et que même par ma faute je risquais de le repousser vers le porno (je précise qu'il en regardait encore en me disant le contraire mais croyait que je ne le savais pas, que je l'imaginais seulement).


Alors je me suis résignée en espérant qu'un jour j’accepterai et que je pourrai retrouver goût à la vie .




Depuis 2 semaines je suis résignée, nos relations sont plus paisibles, j'évite de lui poser des questions, je ne parle plus de sa consommation ni de ce que j'en pense, nous n'avons pas retrouvé notre libido mais il y a du mieux, je ne vois plus traces de sa consommation de porno (mais je sais que ça ne veut rien dire car il est assez malin pour effacer ses traces) et je me dis que je m'avance vers la guérison (oui le sevrage c'est pour les pornodépenandts mais pour les victimes collatérales il faut bien surmonter ce choc et c'est loin d'être facile !), et j'essaie de ne penser qu'à notre relation et à ce qui peut l'améliorer, je pleure encore souvent (il suffit d'un reproche, d'un compliment, d'un souvenir, et ça me submerge) mais je commence à croire que la guérison est possible.


Si vous le voulez bien je reviendrai en arrière sur mon histoire, peut-être que d'autres femmes sont passées par toutes ces phases ?


j'ai aussi créé un blog pour rassembler des publications venant de différents sites, articles afin de résister à l'échelle du grain de sable à la pornographie.
_________________
tsunami (femme et mère de consommateurs)

http://resisteporno.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Fév 2018 - 13:25    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 7
Féminin

MessagePosté le: Dim 4 Fév 2018 - 00:11    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
ce soir, je ne suis plus aussi "résignée" qu'hier,
j'avais des tas de choses à faire mais  j'ai lu plusieurs témoignages de dépendants et de compagnes de dépendants et finalement je me fais l'effet d'être comme les dépendants en sevrage, j'essaie de me "sevrer" de la surveillance de mon mari (dans le but de me rassurer mais ça ne marche jamais), j'essaie de me "sevrer" de ma perte de confiance en moi, en lui, de mon sentiment de trahison, de ma colère, de ma révolte, de cette injustice, de mon sentiment de culpabilité, je me sens nulle, fragile, et fade.
mon homme est parti pour 3 jours et malgré mes caresses hier soir, il est resté impassible et il s'est endormi.
ce qui m'effraie c’est de lire que des dépendants rechutent encore des années après : mais ça ne s'arrête donc jamais ? je n'arrive pas à comprendre que l'on ne puisse pas arrêter si on le décide : mais c'est vrai que je n'ai jamais été addict à rien, je ne bois pas d'alcool, ni de café, je ne fume pas et la seule chose que je consomme régulièrement c'est du chocolat (et encore jamais plus de quelques carrés), j'avais coutume de dire que j'étais addict aux travaux manuels mais depuis 3 mois je suis bloquée, impossible de toucher à mes ouvrages alors que c"était le genre de choses qui m'aidaient en cas de baisse de moral ou de déprime.

retour en arrière quand j'ai commencé à voir que quelque chose clochait :
***
"20 octobre 2017 en déplacement
jeudi soir je l'ai encore vu regarder du porno quelques secondes,  mais comme dimanche dernier je n'ai rien dit, ça m'a perturbée, c'est comme s'il me trompait avec une autre et en plus ce n'est même pas pour se mettre en conditions puisqu'une fois au lit il s'endort en m'ignorant totalement. je me dis que lorsqu'il est frustré ou contrarié par mon comportement il doit se reporter sur :
les photos et vidéo porno
l'alcool
la nourriture
ça me mets mal à l'aise cette histoire, je n'arrive même pas à y penser sérieusement : dés que ça me revient à l'esprit c'est comme un vent de panique, il faut que je pense à autre chose. il faudrait pourtant que j'arrive à identifier ce qui ne va pas, aborder le sujet avec lui mais je n'y arrive pas.
j'ai vérifié l'historique et là j'ai vu  que non seulement il avait regardé des vidéo porno mais qu'en plus il avait téléchargé des vidéos sur le sexe anal. je n'ai rien regardé mais il y avait pas mal d'adresses différentes donc il est coutumier du fait mais pourtant jeudi soir quand je me suis couchée il m'a repoussée.
j'ai perdu confiance en lui : et si quand i l part en déplacement il allait batifoler avec des femmes, il me dit toujours "mais non" en rigolant mais ça me met le doute (aller voir du striptease, par exemple).
car au final à partir de quand il y a infidélité ? quand on regarde ? quand on fantasme ? quand on touche ? quand on pénètre ?
qui sait ? peut-être rentre-t-il en communication avec des filles sur internet, je sais que ça existe, internet c'est facile et ça ne laisse pas de traces.
il faudrait que j'aille voir ce qu'il regarde pour en avoir le cœur net ou lui poser des questions, mais je sais déjà qu'il niera ou dira "mais ce n'est pas du tout ce que tu crois, c'est comme de la masturbation c'est de l’instinct"."
***
à me relire je me dis que j'ai moins de doutes aujourd’hui, je sais à peu près à quoi m'en tenir maintenant, par contre c'est comme si moi aussi j'avais été dans le déni en ne voulant pas voir ce qui se passait sous mes yeux, comment ai-je pu être aussi aveugle ?
c'est bizarre , bien que je n'ai rien vérifié dans la journée, ce soir je sais qu'il a regardé du porno aujourdh'ui, c'est comme si je m'en étais doutée, je me sentais mal et les larmes sont revenues...
_________________
tsunami (femme et mère de consommateurs)

http://resisteporno.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 889
Masculin

MessagePosté le: Dim 4 Fév 2018 - 18:29    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Tsunami. 

 
Moi si bavard parfois, je ne sais que te dire.  
Si ce n'est que tes souffrances font échos à celles de tant de compagnes ... et tellement à celles qu'expriment ma femme. 
Je suis vraiment désolé pour ce gâchis, pour ces pleurs, pour ces moments terribles que notre addiction vous font vivre. 

 
J'aimerais tant vous demander pardon et que vous sachiez que votre état de victimes est reconnu. Et que rien de ce que vous êtes ne peut expliquer notre addiction.  

 
Vous êtes toutes si différentes, vous les compagnes : fortes ou fragiles, douces ou dures, exigeantes ou accommodantes, avec beaucoup ou peu de libido, vieilles ou jeunes, CSP+ ou -, belles ou moins belles, mariées ou concubines, ... Il y a, chez les compagnes, des profils divers et variés sans réel points communs.  
Sauf un : nous. 
Nous qui sommes tous si banalement les mêmes : dépressifs, mal dans notre peau, des enfants gâtés qui n'ont pas su grandir et qui n'ont pas su comment affronter nos responsabilités, centrés sur notre nombril puis sur notre bite, égoïstes et égocentriques.  
Nous qui avons plongé la tête baissée dans l’échappatoire le plus efficace dès qu'il a été mis à notre disposition, sans frein, sans barrière, sans limite ... la pornographie. 

 
Je suis triste de savoir que mon cas et celui de ceux qui ont rechuté après plusieurs années t'ont fait perdre confiance en l'avenir. 
Une rechute c'est comme une récidive dans un cancer. C'est dur, il faut recommencer, revivre les mêmes thérapies. Et parfois les récidives sont fatales.  
Mais parfois, lors du récidive, on est mieux suivi, mieux préparé, et la guérison vient plus vite. 

 
Pour ce qui est de ton fils, là encore tu ne pouvais pas le protéger contre un ennemi inconnu et qui est venu frappé toute cette génération de façon quasi complète et surtout de façon insidieuse. 

 
Alors, comme d'hab je suis en fait trop bavard. Je te souhaite de trouver ta voie. 

 
Bon courage 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 85
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Fév 2018 - 22:16    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Tsunami.


L'infidélité commence à mon avis, dans le fait de consommer du porno.
Parce qu'en consommant, les addicts s'éloignent de leurs compagnes. 


Pensant que cela n'a pas d'incidence sur le couple, parce que c'est caché, ils se leurrent eux-mêmes. Et mettent une distance corporelle mais aussi sentimentale, affective, de confiance, de partage, une distance relationnelle et plongent dans une relation faussée, de surface, superficielle. 
L'attente de la connexion, l'anticipation du moment font que le porno devient omniprésent. Quand les pensées sont focalisées sur un but à atteindre pour son "bien-être" personnel, la relation de couple ou avec les enfants passe au second plan. Et la honte qui vient ensuite, ou non, n'arrange pas mais n'empêche pas non plus d'y retourner pour aller mieux. Sauf que c'est l'effet inverse qui se produit.


La pornographie n'est qu'un symptôme comme l'alcool, la drogue.
Rentrer dans une addiction quelle qu'elle soit, permet de combler une douleur, un mal-être qui ne sont pas forcément conscients.
C'est pour cette raison que ce n'est pas qu'une question de volonté pour arrêter. 


Comme l'a dit Neo Pere Mordu, tout un contexte permet la mise en place de cette addiction.
Il y a un excellent article de Jean-Yves Cathelin sur l'addiction à la pornographie que j'ai noté dans mon carnet, carnet de Gabrielle.


Tu as commencé à lâcher prise, dans le sens où "tu te résignes".  Te résigner dans le bon sens est essentiel : ce n'est pas ton combat, lui seul peut s'en sortir et le décider ou non.  Par contre lâcher prise en essayant, je dis bien essayant, de ne pas y penser est la meilleure démarche. Sinon, tu vas t'epuiser moralement, sentimentalement et physiquement.


Être  en colère, triste, y croire, laisser tomber, remonter la pente.... toutes ces phases sont communes pour les compagnes et normales. 
Quelque part, tu es dans une forme de deuil. Deuil du couple que tu pensais vivre. Deuil de l'image que tu avais de ton compagnon. 


La première personne à qui tu dois penser est toi-même. 


Prends soin de toi !
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 7
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Fév 2018 - 19:45    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir Néo PMD,
je vais pouvoir dire à mon mari que je trouve du réconfort auprès d'autres hommes Sad !


votre réponse m'a tiré les larmes, ce qui prouve bien que je suis au bord du gouffre, pour qu'un inconnu me fasse pleurer!
J'aimerai tellement que mon mari dise ces paroles d'humilité, ses regrets de me faire souffrir mais non depuis peu il reconnaît avoir fait une faute d’aller vers le porno car c'était mauvais pour lui et pour nous mais dès les 1ers jours il a assuré avoir arrêté et a continué à mentir toujours et toujours alors qu'il consommait à peine moins qu’avant notre discussion.
Merci de prendre la peine de nous répondre et d'avoir de l'empathie pour nous et pour vous même.
J'ai lu une bonne partie de votre carnet et ce qui me frappe c'est qu'après plusieurs années la rechute soit encore au coin de la rue, alors ce n'est donc jamais fini? c'est désespérant!
En ce qui concerne mon fils, c'est pire que ce que vous croyez, j'en ai trois et ils consomment tous les trois et depuis des années! (je me sens minable!)


tenez-bon pour le sevrage, vous avez tout ce qu'il faut pour y arriver!
tsunami
_________________
tsunami (femme et mère de consommateurs)

http://resisteporno.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 7
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Fév 2018 - 19:57    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Gabrielle,

je suis tout à fait d'accord pour votre position sur l'infidélité, moi aussi je la considère comme une infidélité puisqu'elle nous a éloignés de notre relation d'amour.
Et comme vous je pense que c'est bien plus qu'une addiction, c'est le symptôme d'un manque que je ne pourrai jamais combler car il doit s'enraciner dans l'enfance et que lui seul peut le résoudre; faut-il encore le vouloir!
Je vais aller lire cet article, de cathelin, mais comme d'habitude je ne pourrai pas en discuter avec mon mari, qui chaque fois que je lui parle d'un article, ou d'un témoignage, balaie d'un revers ce que je lui dis, comme si j'étais tellement loin de la réalité...


l'histoire du deuil est très juste aussi, c'est dur mais c'est exactement ça il faut faire le deuil!
Et moi les deuils j'ai du mal, j'en ai eu quelques-uns, et des bien douloureux, c'est pour cela que j'ai tant de mal à me séparer...de tout.
Me résigner ça a duré 3 semaines et puis rebelote : je lutte à nouveau, je suis triste, en colère... comme vous toutes apparemment, quelque part ça me rassure de venir ici déposer mon témoignage et trouver auprès des autres les mêmes réactions, je ne suis pas si "anormale".
Penser à moi, je n'y arrive pas encore tellement je suis obsédée, mais il le faudrait...
merci je vais retourner sur ton carnet que j'avais commencé à lire.
_________________
tsunami (femme et mère de consommateurs)

http://resisteporno.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tsunami25102017


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2018
Messages: 7
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Fév 2018 - 23:23    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Bonsoir

Finalement je renonce à publier le déroulement de notre histoire dans le détail, j'ai toujours eu du mal à parler de ma vie intime à des inconnus.
d'un coté je sens toute la bienveillance des habitués du forum et toute l'aide qu'ils apportent aux uns et aux autres mais de l'autre coté je pense à tous ceux qui peuvent lire mes écrits puisque le forum est public (et c'est tant mieux parce que moi j'en ai lu pas mal des témoignages!)
Et puis aussi je ne veux pas revenir sur ces 4 derniers mois car j'ai déjà pas mal ressassé tout ça et je veux essayer d'avancer et de reprendre espoir.
Surtout depuis que miracle il a reconnu qu'il regardait encore du porno de temps en temps, mais que ce n'était quasiment rien à coté de ce qu'il regardait (mauvaise nouvelle ça m'a fait un coup de savoir que c'était pire que ce que je croyais).
 il reconnait que c'est une faute et qu'il n'aurait jamais dû tomber dedans mais qu'à partir du moment où il a décidé d'arrêter pour lui c'était comme si c'était fait (d'où les mensonges). et que chaque fois qu'il y est retourné c'était pus fort que lui, et que c'était une question de temps!
Alors d'un coup je me suis sentie aidante plutôt que victime! mais ce n'est pas si simple, mon inconscient m'empêche de dormir, la libido est au point mort des deux cotés.

Ce qui est dur c'est qu'il ne veut pas en parler et donc j'essaie de ne pas lui poser toutes ces questions qui me hantent (je pense à Fabian qui a dit qu'il ne voulait pas en entendre parler toute la journée mais remerciait sa femme d'avoir été ferme.

il m'a dit récemment qu'il me remerciait de l'avoir "ramené" à moi.
alors je commence à caresser l'espoir que nous allons surmonter cette nouvelle crise et que la séparation n'est pas au bout du chemin.
Par contre là où je suis sceptique c'est que je ne vois pas comment on peut s'en sortir s'en se poser les vrais questions de la cause de l'addiction pour éviter de retomber dedans, mais pour le moment je choisi de lui tendre la main et de ne pas sans cesse lui reprocher ce qu'il a fait.
je pleure un peu moins (il serait temps au bout de 4 mois!) mais je crains les rechutes d'autant que je n'ai plus de moyens objectifs de les détecter.

je m'accroche au dernier message de Betty qui dit qu'ils s'en sont sortis.
et je continue à me documenter sur la pornographie, pour alimenter petit à petit mon blog "thérapeutique".
_________________
tsunami (femme et mère de consommateurs)

http://resisteporno.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 677
Masculin

MessagePosté le: Hier à 10:40    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami Répondre en citant
Bonjour Tsunami,
le forum est public mais tu es anonyme ici tu peux dire ce que tu veux si cela te fais du bien comme c'est mon cas.
L'expérience des uns peut faire le bonheur des autres Wink
pour ma part ce n'est pas que je ne veux pas en parler mais répéter tout le temps la même chose ne mène nulle part juste à se faire encore plus de mal mais ce n'est que mon opinion.
Je te souhaite bcp de courage le temps adouci tjs les peine
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:48    Sujet du message: Vers la guérison : carnet de tsunami
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com