Baptiste - Présentations et Souffrances

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 13:39    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Bonjour,
A travers mon témoignage, n’y voyez pas des plaintes ou une victimisation, tout ce que je vous écris n’est qu’une constatation.
Attendez-vous à ce que ce soit long,  j’en suis désolé, et encore j’ai abrégé ce texte.
Mais c’est le seul moyen de bien analyser la situation pour mon cas.
Merci à tous ceux qui auront le courage de lire tout ça.
SI ça été éprouvant d’écrire tout ça, ça pourrait l’être aussi pour ceux qui vont lire.

Je vais avoir 50 ans. je suis célibataire.
je suis quelqu’un d’excessivement gentil, sans me forcer, c’est dans ma nature, mon tempérament.
J’ai beaucoup de compassion de respects envers les autres.
Alors tout va bien vous allez dire ???
Non, loin de là.

Mes premiers souvenirs sont assez désagréable.
En effet je me rappelle encore avoir été un peureux à l’école maternelle.
Et quand j’ai eu une dizaine d’année, les dames de service de cette école ont confirmé que j’étais un souffre-douleur pour les autres élèves.
Mes parents n’ont donc pas hésité à faire en sorte que je sois absent régulièrement de cette école, pour me protéger.
Depuis, les couloirs d’école, ainsi que les portes manteaux qui y sont (pourquoi ?)
me donnent la nausée, même aujourd’hui.
Très petit, et pendant plusieurs années, j’avais parfois une sorte d’image subliminale dans la tête.
Je voyais , en flash-back, une voiture, avec un mec et une femme dedans.
La femme, y manger une carotte. Ça n’a aucun sens je sais.
C’est lors du déménagement, des années plus tard,
que j’ai compris d’où venais cette image.
je vous en parlerais ensuite.

J’ai toujours aussi été d’une très forte hypersensibilité et d’autre part de susceptibilité.
J’avais donc constamment cette peur de tout, et qui était accompagnée de stress et d’anxiété et qui n’ont jamais pu être résolus. J’étais sujet à des cauchemars..
Je rêvais de monstres, de vide, de tomber , de me retrouver seul.
J’ai passais des années à hurler pendant la nuit.
incapable de regarder le moindre film qui ne fasse qu’un peu peur.
Quand j’ai voulu regarder  pour la première fois «  Psychose », ou le clip «  Thriller » de Michael Jackson » ça été un calvaire pour mes parents que j’empêchais par mes cauchemars de dormir.

De nos jours c’est pareil, j’ai peur de tout, et surtout de la hiérarchie,
et même de certains de mes collègues qui le ressentent et en jouent.

Ce qui a empirer cette situation, c’est qu’à force d’être peureux, renfermé et solitaire, j’ai demandé au docteur d’etre dispensé de sport. Et comme je devenais asthmatique, il m’a tout de suite déclaré inapte au sport.  Et j ’ai fini par me réfugier dans la nourriture et à grossir.
A l’adolescence , je suis devenu le plus gros du collège.
j’avais déjà un physique «  pas facile » avant, mais à entendre les moqueries des élèves, j’étais un gros lard moche.  
J’avais assez d’une seule main pour compter mes rares amis, qui eux, aussi, m’appelais «  Gros »
Pendant qu’ils vivaient leurs premiers flirts, je restais désespérément seul.
bien sûr je suis tombé amoureux , mais me prenant un râteau avec un systématisme ne rajoutant pour moi que de la désespérance en plus .  
J’ai fini par ne plus avoir confiance en rien, surtout en moi, et finalement le reflet de la glace a fini par me dégouter.

Alors que mes parents étaient «  de la vielle école » , pour eux le sexe était plus que tabou, quelque chose dont on ne peut pas parler. Jamais ils n’ont fait la moindre allusion à ça, et dans les réunions de famille ils était gênés quand un invité faisait une blague sur le sexe
En plus d’être pudique, et pas du tout démonstratif ( c’est quoi un câlin ?)
Ils étaient très sévère et à cheval sur les programmes télé avec moi.
C’est-à-dire que les émissions ou l’ont voyais les danseuses de Benny hill, ou la playmayte Collaro je devais me retourner , la vision m’était interdite.
Un oncle s’ était fait copieusement engueulé quand il a voulu m’offrir pour mes 15 ans un porteclés avec une playmate dedans. Ça vous donne une idée de comment ils sont.

Il a fallu qu’un jour, chez un voisin, que l’ami de mes parents leurs disent le ridicule de la situation :
voir un jeune de plus de 12 ans qui se retourne  pour ne pas voir une scène ou une femme est à peine avec des dessous sexy.
Quand finalement ils ont cédés et autorisés que je puisse voir, c’est moi qui est devenu gêné, et j’ai fini par rester dans ma chambre continuellement plutôt que de regarder la télé.
Puis on a déménagé pour une maison.
L’appartement devenait trop petit, j’avais deux frères en plus.
Lors de ce déménagement, mes parents ont profité pour acheter un magnétoscope VHS.
En ramenant cet appareil, mon père avait aussi un sac plastique plus petit, j’ai demandé ce que c’était, mon père répond maladroitement «  rien , rien.. »

Je voyais bien par la forme que c’était une cassette , que contenait elle ?
ça c’est une autre histoire.
En attendant, dans le grenier, je regardais les objets entassés,
notamment un vieux projecteur super 8.
La bande y est encore dedans.
Et là j’ai eu le choc de ma vie.
Dans cette bande, on voyait, une voiture, un homme et une femme.
mais celle-ci ne mangeais pas une carotte comme dans mon vieux flash-back,
mais elle pratiquais une fellation.
Voilà j’avais compris, que quelqu’un dans ma famille, (mon père ?)
avait projeté un film porno devant moi quand j’étais très petit.

La même année, deuxième choc, j’ai fini par fouiller les armoires de mes parents, et j’ai trouvé cette foutue cassette, et c’était un film porno primaire, de très mauvaise qualité.
Le genre de film x qui coute  2 franc 50,  et qu’on achète sans oser trop regarder ce qu’on achète, par négligence, par gêne.
je me rappelle encore du titre «  Afro erotica »
Un nanar porno, mais très hard cependant.
le contraste avec mes parents très sévère avec moi sur les scènes sexy ou dénudés, et ce qu’ils regardent en privé n’a fait que rajouté à ma confusion.

A cette époque, à l’école on ne faisait pour ainsi dire aucune éducation sexuelle.
Alors je restais avec mes questions, je ne pouvais les poser à personnes, et je restais sans réponses.

Au lycée, entre 18 et 20 ans, j’avais une carrure très imposante, une sorte de rugbyman, mais sans muscles, et surtout sans la moindre autorité, sans assurance.
Mais du coup, j’étais tellement gros (117 kilos) qu’ on me laissait tranquille.
Plus aucun élève ne m’embêtais.
Ce n’est pas pour autant que j’avais plus d’amis qu’avant, au contraire j’ai fais en sorte de m’isoler un peu plus.

Pour mon travail certains chefs ont profité de mon côté excessivement gentil, faible et soumis, pour m’en demander plus que les autres employés, me faire vivre la vie dure, et moi pendant ce temps je ne bronche pas, je ne me révolte pas, j’encaisse. Alors ils redoublent de leurs pouvoirs, et en profitent.

Ce qui m’a sauvé de tout ça, c’était la musique.
J’adore ça, et donc je passe un temps considérable à écouter les radios Fm, des disques.
j’avais récemment acheté un Pc, et je commençais à avoir une belle collection de chansons.
Et au début de l’année 2000, l’un de mes rares vrais potes, qui a internet, et connaissant ma passion me recommande de me mettre à internet.  

Chose proposée, chose faite.
Le modem était alors en 512 k !
J’ai installé le logiciel que l’ami m’avait conseillé, ça s’appelait «  Kazaa »
Un peer to peer, qui permet de télécharger de tout, musiques, logiciels, et films

Années après années, j’ai découvert le porno, j’en ai vite abusé, et j’en était dépendant.
J’en voulais de plus en plus, je ne pouvais pas m’en passer.
De nos jours, en analysant les choses, je me rends compte que les producteurs ont les mêmes intentions et les mêmes principes que les fabricants de cigarettes.
Eux, ajoutent des ingrédients cancérigènes et provoquant la dépendance.
Les producteur de films X, eux, le font exprès de proposer des scènes de plus en plus hard et d’avoir des actrices avec une apparence jeune, les prenant dès 18 ans, et leur font tourner des scènes insoutenables et parfaitement pas applicables dans une vie intime de couple classique.
On veut une cigarette pour fumer , mais on obtient un cancer.
On veut matter un porno, on obtiens quelque chose qui va au-delà de ses propres fantasmes.
Ma propre imagination n’allait jamais aussi loin que ces films x.
Mais ces vidéos ne semblaient n’avoir aucune limite.

Heurtement mon comportement avec tout le monde était irréprochable, gentil, poli, calme, respectueux. Je faisais bien la distinction entre ces pornos et la vraie vie.
Mais dans le fond, comme disait un de mes collègues de travail  qui m’emmerdait tout le temps »
« mais putain tu ne vis pas toi ! »
Il disait ça car quelques minutes avant il me demandait de réciter une chanson de Renaud.
Connaissant son répertoire par cœur, je me suis exécuté.
Pas pour mettre mes capacités de connaissance musicales en avant mais pour qu’il arrête de m’embêter.

Pour revenir aux films x que je regardais, j’avais une préférence pour les films des années 70, 80, notamment ceux avec Brigitte Lahaie ou encore Tracy Lords.
Dans un reportage qui était passé pour Arte, j’ai été choqué de savoir que Tracy avait à peine seize ans dans ses premiers films, que personne ( producteurs, et acteurs ) n’était au courant car elle avait falsifié son passeport, et qu’elle avait créé le scandale  et qu’elle a bien failli créer le glas du porno aux états unis.

Un jour je suis tombé sur un film qui m’a plus culpabilisé que d’habitude.
L’actrice y étais vraiment très très jeune, je lui donnais , allez, pas plus de 15 ans.
Petite, brune, avec des couettes.
J’avais des problèmes de conscience, mais ou étais-je en train de mettre les pieds ?
j’ai vérifié son nom sur wikipedia, et j’ai poussé un ouf de soulagement sur le coup.
Car elle avait 19 ans quand elle a commencé sa carrière.
Les producteurs l’avais pris pour sa petite taille et son air juvénile.
Aux états unis des personnes ont été arrêtés pour possession de film pédopornographique à cause de son apparence. Il parait que c’est elle-même qui a du confirmer sa majorité afin d’innocenter les possesseurs de ses films pornos.

Comment ça un ouf de soulagement ?
sa majorité  me donnait bonne conscience, mais son apparence me faisait prendre conscience que j’étais allez très loin dans cet engrenage.
Parfois j’ai essayé d’arrêter, mais c‘est comme toute drogue, quand on a pas résolu le problème qui se cache, on retombe dedans.
Et à chaque fois, je cède.
Récemment sur Facebook j’avais créé de faux profils pour espérer entrer dans des groupes privés ou secret ou l’on partages des images explicites.
mais Facebook est devenu très stricte, et la délation est devenue monnaie courante.
Le dernier faux profil je l’ai perdu après un énième avertissement pour avoir partagé une image a peine sexy, en noir et blanc de l’actrice des années 60, concurrente de Marilyne Monroe : Jayne Mansfield.
Alors j’ai trouvé un autre réseaux, avec beaucoup moins de censures.
Je ne trouve en vérité jamais de solution, je ne fais que déplacer les problèmes plutôt que de les résoudre.
intimement j’ai eu quelques copines, dont une  qui avait déjà été divorcée, elle voyait son ex-mari uniquement lors de la garde de son enfant.
Elle me disait que j’étais bien plus beau que je ne le pensais, qu’elle m’aimais, un beau baratin et qu’elle voulait un enfant le plus vite possible avec moi. ( On avait tous les deux dépassés les 40 ans)
Un jour, je l’ai accompagné avec son fils à la gare pour qu’il rejoigne son père.
Ma copine s’en va au toilettes, l’ex-mari me tends sa main, comme si il me soutenais,
et le plus sincèrement du monde me dit «  Barre toi mon pote , ou alors… bon courage ! »
Je lui demande – « Pourquoi tu dis ça ?
il me réponds : elle ne veut de toi que comme géniteur, c’est tout.
Le pire c’est que j’ai pu constater qu’il avait raison.
Alors que j’ai tant de mal à trouver une copine, et que j’ai peur d’aborder les femmes, voilà que je perdais toute raison d’en chercher une autre. Pour moi c’était fini, je ne voulais plus revivre une telle expérience. Je vivrais définitivement célibataire.

pour finir, il y a quelques jours je suis tombé par hasard sur un témoignage d’un mec qui parlais de sa dépendance pour les films pornos.
j’ai compris sa souffrance, elle ressemblait par certain point à la mienne.
c’est là que j’ai compris qu’il fallait au moins que je m’exprime.
Alors j’ai cherché un site , un forum afin que je puisse à défaut d’être compris, ou aidé, être lu et enfin commencer à mettre des mots à mes maux.

J’avais commencé ce témoignage en disant que physiquement j’étais gros et moche, mais parfois, je me dis que vu d l’intérieur c’est pire, comme pourrait le dire Gainsbourg « c’est pas beau, même assez dégoutant »
Baptiste.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 13:39    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 850
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 15:34    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Salut Baptiste.

Déjà tu peux te dire que tu n'es pas seul. Ton histoire peut être celle de nombreuses personnes ici, peut-être pas dans sa totalité ou dans la force des coups reçus. Mais tu n'es pas seul et ton repli sur toi-même, la construction de ta carapace molle, ta fuite dans la pornodépendance sont des réactions courantes.

Alors, je sais que savoir qu'on n'est pas le seul dans son cas ne soulage que très peu.

Mais ce que je voulais te dire c'est que tu es ici entouré de personnes qui peuvent t'entendre et te comprendre parce qu'elles ont peu ou prou vécu les mêmes difficultés.
Alors soit le bienvenu.

Et comme tu le dis, mettre des mots sur tes maux est déjà libérateur d'une certaine tension. Et soit rassuré, tu as été lu, tu le seras encore.

Tu n'attends pas de réponse, tu ne poses pas de questions parce que tu penses avoir la réponse à tout et tu finis sur ça : je suis un être mauvais !
Et pourtant tu as commencé en disant tout le contraire.

Et les qualités que tu as énoncé sont à mes yeux celles d'un être de cœur, d'un être humain et gentil.

Comment peux-tu considérer que tu es mauvais quand, très jeune enfant, les adultes responsables n'ont pas su te protéger. Car si la première réponse à tes brimades ça a été de te montrer qu'il fallait fuir (absentéisme) comment voulais-tu, à ton âge comprendre que c'était la pire solution ?
La fuite, c'est la méthode qu'il t'ont donné (détourner le visage). Comment aurais-tu pu choisir une autre méthode que celle de fuir dans la prise de poids ?

Que des adultes responsables de ton avenir n'est pas su, pour des raisons qui leur sont propres, te donner les bons outils, fait-il de toi un être mauvais ?

Que ta gentillesse soit utilisée par des personnes pour te rabaisser et ainsi espérer se donner de la valeur fait-il de toi un être mauvais ? Ou ne sont-elles pas, elles, de mauvaises personnes ?
Alors c'est vrai que la gentillesse n'est pas un métier et que être agressif est de plus en plus valorisé, mais est-ce une bonne chose ?

Un homme sur 5 (on est passé de 10% à 20% en 20 ans) n'a jamais vécu en couple (cf INED). Et il est de plus en plus difficile de trouver des couples qui durent. Les raisons en sont nombreuses. Donc être un homme seul à 50 ans est devenu très courant. Je comprends que cela crée un terrain favorable pour que le virus de la pornographie s'installe.
Mais avoir attrapé ce virus, cette maladie, fait-il de toi un être mauvais ?

Le fait que tu te rebiffes, que tu ais ouvert les yeux, que tu sois sorti du déni alors que personne ne t'a averti, mis en garde et que la société dans sa globalité tende à valoriser la pornographie n'est-il pas signe d'un être sensible et intelligent ?

Alors si tu ne poses pas de question, moi je te les poses. Tu n'as évidement aucune obligation de répondre.

En tout cas, crois sincèrement en ma bienveillance.
Et arrête d'écouter la petite voix du petit diable qui a élu domicile sur ton épaule près de ton oreille et qui te susurres toutes ses fausses vérités sur ce que tu es.

Écoute ton cœur. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 20:09    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Bonjour Néo PMD

Grand Merci pour ton accueil et ton commentaire.
c'est même à ce niveau un soutien que je ne pensais pas obtenir.

Avec ta réponse, je n’avais pas compris quelque chose, et je viens de la réaliser.
En effet, devant l’adversité, devant les ennuis de la maternelle, mes parents ont voulu me protéger en ne me mettant pas toujours à l’école, en vérité ils n’ont appris que la fuite plutôt que d’affronter le conflit.
Ce genre de comportement me poursuit plus de 45 ans plus tard.
Avec mes chefs successifs, avec mes collègues, avec 99 % de tout le monde.
Je dis oui,  amen, à tout , même quand j’aimerais dire autre chose.
Je ne suis même pas César de la planète des singe qui lui sais dire… NON. 

je sais, je compare avec un personnage de fiction, et le fait que ce soit un singe pourrait croire que je ne m’estime si peu,
que je pense même pas être un primate.
Non je n’en suis pas encore là !

Ce que je veux dire c’est que j’aimerais avoir ce courage, de dire non, de refuser des choses, de me battre pour ce qui me semble juste.
De ne plus accepter et de me faire marcher sur les pieds.

Il y a un film qui montre exactement comment je peux être.
Avec un personnage auquel je ressemble pas du tout physiquement mais tout à fait par son comportement : Georges mac fly.
ce père, considéré par tous, comme une mauviette, quelqu’un qui ne sais pas affronter les situations conflictuelles, qui ne tiens jamais la tête à qui que ce soit.
Sans exagération je dirais même que je dépasse cette autre fiction.
Je suis pire que lui.

Sinon, pour te répondre, ce qui fait de moi un être mauvais, n’est pas dans ce que je fais au quotidien car je suis vraiment quelqu’un de gentil, calme , posé, poli et respectueux
Ce qui fait de moi un être qu’on pourrait pointer du doigt, c’est ce que je regarde.

Bien entendu le long de ma vie, jusqu’à présent, les personnes qui ont jouées avec mes faiblesses et ma gentillesse, sont pour le coup , mauvaises par leur actes, leurs comportements. Il y a peu de choses aussi basses que de profiter de la faiblesse d’un autre.
Je vaux mieux qu’eux dans un sens.

j’avais oublié de préciser que je suis même aller voir une psy pendant deux ans  et que la seule chose qu’elle avait proposée , ce sont des calmants, des antistress, et ça ne m’a fait aucun effet, et j’ai eu les pires difficultés à arrêter ces médicaments sans intérêt, du coup j’ai arrêté également la psy.
Qui, si elle m’écoutais, ne cherchais pas à poser des questions, à faire des recherches sur mon cas.

J’aimerais être ce gars qui sors  en week end, qui se promène, et qui va rejoindre des amis, pour une ballade à la plage, ou dans un parc, autour d’un bon verre.
Mais je ne suis pas ce gars-là.

j’aimerais tant être autre chose que ce gars qui n’a pas d’autres solutions, vu le salaire médiocre qu’il a, d’habiter encore chez ses parents à 50 ans.
ce n’est pas une tare, j’ai un toit, ce n’est pas comme si je n’avais rien.

Bref , j’ai conscience de ce que je suis, et je suis conscient de savoir ce que j’aimerais être.
mais j’ai hélas conscience de ce que je fais, de ce que je regarde.
Ça m’apporte quelque chose d’éphémère, presque inutile.
Mais ce besoin est pour l’instant est plus fort que moi.
C’est facile de dire « je peux être maitre de moi-même »
Faut-il encore que ce «  soi »  puisse être  prêt a évoluer, à changer pour une vie plus équilibrée et sereine.
Ce poids du porno me semble récemment bien plus lourd que mes nombreux kilos en trop

il y a un long, long chemin devant moi.
j’ai un choix en vérité, prendre le destin en main, mais seul ça va être très compliqué.
J’ai bien fait, je le pense, de m’exprimer ici, afin d’être moins seul, d’être écouté et même compris.

Je me dis que si je suis un chemin d’ouverture aux autres , petit à petit, que je m’éloigne de ce poison, j’aurais peut être un début de fierté de moi-même.
Et il est temps que je réagisse, car à force , même dans mon quartier, si ce n’est pas déjà le cas, on va finir par se dire « mais c’est quoi ce monsieur qui vis encore chez ses parents et qui a l’air toujours de culpabiliser et d’avoir quelque chose à se reprocher.

j’ai des pensées parfois très négatives.
j’ai peur qu’avec hadopi, qui redouble ses avertissements en ce moment,un de ces quatres matins je me fasse arrêter.

Imaginez un peu le tableau, un gros, moche, célibataire, 50 ans, chez papa, maman, qui se retrouve devant la barre pour téléchargement excessifs de pornos…..
Mmmm c’est suspect ça. C’est quoi ce pervers ?
je correspond pile poil à l’image abjecte de ce mec que la société veux pendre.
Ce jour-là , ma gentillesse, mon comportement extérieur ne sera pas pris en compte,
je serais jugé, et je serais considéré à tort, comme une sorte de monstre écœurant pour la justice .
Avec une condamnation au bout ?
Quoi ? , on ne condamne pas à de la prison ferme un mec qui télécharge du porno ?
Combien vous pariez ?
Le juge, lui aussi, devant le "caliméro pathétique" que je suis me prendra pour exemple et me fera payer pour les autres qui eux, sont allez plus loin qu’un téléchargement de films X.

Et même les rares amis qui pourtant me connaissent depuis plus de 30 ans ,
prendront plus de considération envers trois lignes d'un journal, oups pardon, d'un torchon qu’on appellerait  « la voix du Porc »
Ce jour la , je me retrouverais vraiment seul.
Les gardiens de ma cellule, à leur tour, s’amuseraient à me faire mener la vie dure...

Mais tout ça n’a pas eu lieu, pourquoi imaginer des trucs pareils ? Pourquoi avoir de telles images néfastes pour mon moral ?
Plutôt que d’imaginer le pire,  il faudra bien un matin me lever avec une ambition positive.
Je pense en m’inscrivant ici, avoir lever un premier pied.
Et si je commençais la marche vers la libération ?
et si j'apprenais tout simplement à vivre ?
Sortir de ma cage, de ma bulle de mon cocon.
J'ai finalement un choix à faire...  
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Déc 2017 - 08:37    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Bonjour, Hier soir j'ai parcouru quelques témoignages de ce forum.
Et moi qui pensais être un cas grave, qui souffrait beaucoup,
j'étais loin de penser que non seulement  je n’étais pas seul,
mais que des personnes avaient autant souffert sinon plus.
Comment j'ai pu être nombriliste, égoïste et centré sur ma petite personne.

Et ce matin j'ai fait un truc de fou !!
J'ai pris mon dossier globale X et d'un manipulation rapide " Maj - suppr /ok "

j'ai tout supprimé, tout !
Qu'ai je fait la ?
Je me rends compte qu'en fait je n'ai rien perdu de grave ou d'important.
Je suis toujours la, en bonne santé.

Mieux, j'ai supprimé mes liens internet.
Je ne suis qu'au début, j’espère ne pas aller trop vite .
Mais je trouve ça assez impressionnant d'avoir fait un truc pareil.
Bonne journée à tous
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 850
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Déc 2017 - 09:58    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Félicitations 
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 850
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Déc 2017 - 10:49    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Salut Baptiste.

Il ne faut jamais chercher à comparer, à soupeser, les souffrances.
Une souffrance est une souffrance !

Et, en plus, on ne peut pas s'occuper de la souffrance des autres tant qu'on ne s'est pas débarrasser des siennes.

Et ce n'est pas de l'égocentrisme, du nombrilisme ou de l'égoïsme. Au contraire : grâce à ce travail tu pourras aider les autres, de façon efficace. Et comme tu aimes les humains, grande qualité d'ailleurs, tu seras heureux de le faire. Mais avant il y a du boulot d'introspection. Donc soit centré sur toi pour le moment.

Ce n'est pas pour rien que tu ne peux pas être psychanalyste sans avoir toi-même été en psychanalyse. Même si chez beaucoup de psy elle n'a pas bien marché Mr. Green


Je reviens à ce que tu as fait en te séparant de ta collection et de tes liens. C'est une très très bonne chose, le début d'un chemin qui va t'amener vers plus de liberté mais surtout, j'espère, une meilleure estime de toi.

Je te propose un petit exercice.
Repense à ce petit garçon à qui on a imposé la vue d'images pornographiques.
Essayes de le visualiser et de lui parler.
Si tu y arrives, parles lui comme à un enfant, avec des mots d'enfants, comme un adulte bienveillant. Dis lui que c'est normal d'avoir été choqué et de ne pas avoir compris ce qu'il voyait. Dis lui surtout qu'il n'y est pour rien et que ce sont les adultes qui ont été défaillants.
Il faut, même après plus de 45 ans, lui redonner sa place de victime et pas celle de coupable. Et ainsi le libérer.
Le sentiment de culpabilité t'empoisonne toujours car tant que cet enfant en toi n'aura pas retrouvé sa sérénité il continuera à hanter ton inconscient et à servir d'arme à ton ennemi intérieur.

Si tu y arrives et que tu es sincère avec lui, ce fantôme de ton enfance pourra enfin s'estomper.

Bon courage. Tu es sur la bonne route.

Et si tu es concerné, arrête les boissons sucrées et les frites. Smile  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Déc 2017 - 12:42    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Je suis en effet concerné par les boissons, les frites...
la pâtisserie et la charcuterie !
Quelque chose me dit que ça va être difficile
de m'adapter à un régime plus équilibré Very Happy

Le petit garçon que j’étais n’étais effectivement pas coupable
par contre l'homme que je suis devenu est devenu responsable de ce qu'il regardais.
j'ai du mal à appréhender le fait de m'adresser.. à moi même à cet age la
c'est " étrange" ...Mais pourquoi pas après tout ?

Je repense depuis ce matin constamment à ce que j'ai fais, d'avoir tout effacer.
je n'en tire pas une satisfaction, mais je suis surpris d'avoir fait ça.
c'est dingue quand même !  C'est hyper rare que je fasse quelque chose sur un coup de tête !
Quelque chose que je n'aurais même pas imaginé il y a que deux jours !
je dois maintenant savoir comment faire dans les prochains jours, les prochaines semaines, pour changer, évoluer.

Merci encore 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Déc 2017 - 10:10    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Mais quel témoignage !

Bienvenue, mais vraiment bienvenue sur ce forum. ça serait d'ailleurs intéressant de savoir comment t'es venue l'idée de changer de chemin, quel a été ton mode de recherche pour trouver un site anti porno, et comment tu a décidé d'écrire un témoignage aussi intime.

Baptiste tu es étonnant. Tu as vidé ton sac, c'est le moins qu'on puisse dire. Je rejoins PMD : chacun souffre à sa manière, mais les souffrances ne se comparent pas, mais 45 ans à devoir supporter tout ça, c'est incroyable, tu as des capacités de survie que tu ne soupçonnes sans doute pas.
Je suis sûr que dans ton cas, de nombreuses personnes auraient sombré dans la dépression depuis bien longtemps ou en tout cas n'auraient pas réussi à travailler, moi compris.

Le fait de sortir du personnage de George McFly n'a rien d'évident quand tout le monde te regarde de cette manière, je comprends ça parfaitement. Dans les films, c'est rare qu'on montre le héros évoluer graduellement, parce qu'un film c'est court, et qu'on préfère donc montrer un sursaut immédiat, une rupture franche, souvent du fait d'une situation ou d'une rencontre.

Ce sursaut est possible Dieu merci. Plus souvent, ça peut être autre chose. Comme tu vas le voir sur ce forum que tu découvres, il peut aussi s'agir d'un parcours long, mais qui a plus de noblesse parce que justement ce sont des victoires qui ne font pas de bruit et qui permettent à celui qui les obtient de les consolider avec le temps.

Je comparerais ces deux situations à d'une part le gagnant du loto et d'autre part l'épargnant consciencieux. Non pas que cet épargnant soit un triste sir, mais il n'a pas le choix s'il veut s'en sortir.

En tout cas, c'est possible.

Je partage l'avis de la majorité ici : le porno est surtout un symptôme, c'est à la racine qu'il faut surtout traiter la question, et d'ailleurs tu le fais dans ton exposé : toute ta vie est celle de quelqu'un qui a été habitué dès la plus tendre enfance à se faire marcher dessus par des "grands" : tes parents, tes camarades puis tes collègues.

Tu nous le dit, et c'est formidable : tu VEUX changer, évoluer. A une époque, j'ai ouvert un carnet où je notais CHAQUE "victoire" de ma journée le soir : j'ai réussi à faire ceci, cela... ça peut aussi se conjuguer à ce que je n'ai pas fait. Je n'ai regardé que 10mn de porno au lieu d'une demi-heure, je n'ai pas mangé de... etc.

Moi ça m'a un peu aidé quand j'étais en état semi-dépressif.

C'est une petite chose, mais de toute manière si tu dis que tu veux changer, il va bien falloir commencer justement par de petites choses.

Un ami vietnamien me disait : face à un mur, il y a plusieurs réactions possibles :
- l'américain arrive avec un bulldozer et passe à travers
- le français cherche tous les moyens pour le contourner
- le vietnamien commence à le gratter avec son doigt. ça prendra peut-être des années, mais il s'en fiche, l'important pour lui est de gratter chaque jour. Un peu comme les Dalton qui cherchent à sortir du pénitencier en creusant un tunnel avec leurs cuillères.

Tantôt tu auras la cuillère, et tantôt tu auras parfois la dynamite pour de grands bons en avant !

En supprimant tes liens et fichiers, ça ressemble déjà un peu à de la dynamite. Mais je l'ai dis, c'est aux racines qu'il va falloir s'attaquer.

Je te souhaite tout le courage du monde, tu es sur le bon chemin en tout cas, et j'espère que tu vas recevoir un vrai soutien de la part des membres de ce forum.

Merci Baptiste, tu es une belle personne qui s'ignore.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Déc 2017 - 10:24    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Bonjour poine  et merci pour ton accueil.

c'est venu car juste avant de venir ici, j'avais "changé de méthode"
plutôt que d'aller regarder comme j'en ai l’habitude depuis des années
un des films du disque dur, ou d'aller sur un de mes liens favoris,
j'ai voulu faire des recherches par google
ce qui était assez rare  en fait.
ce n’était pas une seconde mon intention de " faire le ménage"

le hasard de mes recherches, fait que je suis tombé sur un témoignage bouleversant plutôt que sur un truc X
Et je me suis laissé emporter par la lecture car ça me parlais.
par certains points j'avais l'impression que c’était moi qui avait écris le texte.

j'ai pris conscience que  le fait de regarder ces films x , ne venait pas que d'une envie, d'une sorte de passion malsaine, mais que c'était une partie de l'iceberg que je ne voyais pas et qui ne faisait que confirmer mon mal être.

Je sais que je ne changerais pas du jour au lendemain.
et que sur des tas de points je ne veux pas changer (Gentillesse, politesse...)
mais que peut être, semaines après semaines, mois après mois
je vais me découvrir une personnalité plus assurée, plus franche.
J'aimerais avoir moins peur de tout, de diminuer ce stress et cette anxiété maladive.
J'en ai compris les raisons.
Maintenant il va falloir surmonter tout ça.

Passez tous un bon week end et merci pour vos réponse et votre soutien inespérés.
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Déc 2017 - 10:42    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
C'est très beau ce que tu nous dis là.

Bien sûr que ta gentillesse et ta politesse sont de grandes qualités. ça me rappelle aussi le titre d'un livre : arrêtez d'être gentil, soyez vrai !
Il s'agit d'une nuance bien sûr.

Au lieu de dire gentil, on peut dire empathique, c'est plus que gentil, c'est quelqu'un qui ne va pas te proposer seulement une compréhension, mais t'aider à aller plus loin.

Pour ce qui est d'être vrai, c'est ce que tu commences maintenant : vouloir être plus assuré, plus franc, dire davantage ce que tu ressens et ce que tu penses.

C'est aussi mon combat depuis bien longtemps. Pas facile d'exprimer son ressenti devant des gens habitués à ton image de McFly.

Tu as les raisons : quelle force ! quel atout !

Tu vas maintenant avoir un but dans la vie : devenir ce que tu portes profondément, découvrir ce qui est bon pour toi. ça semble important chez toi de rendre service : tu pourras d'autant mieux le faire que tu seras à l'aise avec toi.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Dim 3 Déc 2017 - 12:03    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
J'ai commencé ce parcours le 30 Novembre
on est le 3 décembre.
cette nuit, j'ai fais un rêve érotique très soft.
je ne fais jamais de rêve de ce genre !
je ne me rappelle même plus si un jour j'ai déjà rêvé de cette manière.
Habituellement ma dépendance n'influence pas mes rêves.
Je fais des rêves souvent bizarres,
ou des cauchemars, mais jamais de trucs érotiques ou porno.
Et la, que je n'ai pas regardé quoi que ce soit depuis quelques jours ,
voila que je fais ce genre de rêve , est-ce bon signe ?   
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 850
Masculin

MessagePosté le: Dim 3 Déc 2017 - 13:56    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Salut Baptiste. 
 
 
C'est une très bonne nouvelle ce rêve. 
Selon le travail fait par ma psychothérapeute, en tout cas. 
 
 
Si tu as 5 minutes, je t'explique.  Smile  
 
 
Déjà il ne faut pas voir les rêves nocturnes comme ceux qu'on fait de jour : quand on rêve le jour de devenir un beau prince charmant ou de gagner au loto, ce sont des expressions conscientes de nos désirs. Le mot "rêve" est alors pris pour celui de "désir".  
Je rêve de = je souhaite. 
A cause de Freud, qui lui aussi avait quelques problèmes  Mr. Green , beaucoup de personnes pensent que nos rêves expriment, la nuit, nos désirs, de plus ceux refoulés le jour. Ils se trompent selon de plus en plus de psy et en particulier les junguiens et en particulier ma psy. 
 
 
Là où on est d'accord c'est que le rêve nocturne est l'expression de notre inconscient, un message en destination de notre conscient. Mais, je le répète, pas celui de désirs refoulés. 

Le problème qu'on rencontre tous c'est que notre inconscient s'exprime en images et notre conscient en mots. Il y a donc une difficulté pour comprendre, pour prendre conscience du message. Le travail de Jung et d'autres sur les archétypes est une aide. Mais ça reste sujet à interprétation et donc à polémique.  
Car la traduction n'est pas toujours facile. Par exemple, le symbole de la "mer" est soit l'image qui remplace le mot "mère" mais qui peut aussi symboliser l’inconscient du rêveur. 
 
 
La théorie de l'école de ma psy est que le rêve est un message de notre inconscient qui profite du sommeil paradoxale pour faire le bilan de l'état de notre psyché, de nos progrès ou de nos blocages.  
Reste à traduire. 
 
 
Dans le cas de ton rêve, il faut que tu partes du principe que le mot conscient "amour" est souvent traduit en image par notre inconscient par "faire l'amour".  
 
 
Donc un rêve érotique, surtout soft, serait plutôt signe d'un retour en amour : n'as-tu pas l'impression de plus t'aimer depuis 2 jours ?  Okay  
 
 
Je te laisse avec cette question. Mais je suis sûr que tu as bien progressé sur ton estime de toi. 
 
 
J'espère que je ne me trompe pas parce que c'est vraiment ce que je te souhaite. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc 2017 - 09:38    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Oui je comprends ce lien qui peux sembler bizarre entre la réalité et les images des rêves qu'on fait la nuit.
Par exemple, dans un Columbo ( oui c'est une fiction) une personne reve d'un personnage avec un Monocle.
En vérité , le celebre lieutenant comprends qu'elle parle de son oncle ( Monocle / mon oncle)

Si je dois faire le même travail sur ce rêve,
je dirais que depuis pas mal de temps je ne désire pas de femmes,
je ne souhaite pas tomber amoureux.
car je me trouve si laid que je suis persuadé qu'elles non plus ne peuvent pas m'aimer.
Et puis ma barrière et mon cocon sont tellement grands et renforcés ,
que je n’était plus apte à aimer.

Mais ce rêve, est une sorte de signal, qui me dit " tu es sur la bonne voie, une femme pourras aussi t'aimer"
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 297
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc 2017 - 11:19    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Bonjour Baptiste.

Bienvenu sur le forum. Intéressante la manière dont tu y es arrivé. Tu cherchais de la pornographie sur Google et à la place tu a trouvé des sites sur la porno-dépendance. Je suppose que safesearch devait être activé.


Bravo pour ton long témoignage. On sent que tu y a mis ton cœur. Ton histoire est la tienne et celle de personne d'autre mais tu constateras que beaucoup de carnets ont des points qui se recoupent, des trais de personnalité qui ressortent plus souvent que d'autres. Ainsi il n'aurait pas fallu grand chose pour que mon enfance ressemble beaucoup à la tienne.
Je rejoins Poigne et PMD lorsqu'ils disent que ce n'est pas parce que d'autres ont des parcours plus chaotiques que le tiens que ta souffrance en devient moins importante. Nous sommes tous égaux à ce niveau et la pire des choses serait de commencer à faire des concours de longueur, que ce soit pour se valoriser ou se dévaloriser.


Je parlais de trais de personnalités qui ressortent plus souvent que d'autre. L'un d'eux est justement la gentillesse, l'affabilité. Or est ce une coïncidence si le mot « affable » ressemble tellement au mot « faible »? Probablement, sauf que beaucoup ne le voient comme cela. Celui qui a dit « l'homme est un loup pour l'homme » disait des conneries. Chez les loups, l'alpha ne ressent nul besoin d'écraser constamment le loup gamma ou omega juste pour rappeler qu'il commande. Ca c'est propre à l'homme.


La personne trop gentille est donc souvent sujet de brimades, de moqueries, parfois de violences. Avec les femme il peut être perçu parfois comme un ami, un confident mais rarement comme un partenaire sexuel. La version hétéro du bon copain gay. Une situation que j'ai vécu plusieurs fois et que je ne souhaite à personne.


Tu l'as fort justement dit toi même dans un de tes précédent post, la solution c'est d'apprendre à dire « non ». C'est en tous cas un bon début et ce n'est pas si facile qu'on le croit, surtout lorsqu'on à passé sa vie à dire « oui ». Mais, comme tout, ça s'améliore avec la pratique. Mais c'est vraiment important pas contre. Non ! Je ne peux pas faire ce que tu me demandes parce que j'ai déjà énormément de travail. Non ! Je ne te chanterai pas cette chanson de Renaud parce que je n'ai rien à te prouver. Non ! Je n'ai pas envie qu'on soit juste ami, si tu ne veux pas sortir avec moi alors au revoir.
Et non ! Je n'ai pas besoin de regarder cette cochonnerie de pornographie, surtout si elle me tire vers le bas.


Tu sembles avoir déjà pris un très bon départ. Je te souhaite de persévérer. Bon courage pour la suite et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Lun 4 Déc 2017 - 11:37; édité 1 fois
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc 2017 - 11:35    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Je me rends compte depuis ces premiers jours à quel point c'est un fléau.
j'en avais aucune idée.
Ce qui me semblait "génial" intéressant" "excitant" " Indispensable"
devient en ce moment intolérable, insupportable, inadmissible, indigeste.
Me rendre compte de cela,
c'est comme découvrir que j'avais pendant des décennies les yeux bandés,
j’étais persuadé de vivre dans la réalité
Mais non, tel un zombie, je survivais, hypnotisé par des images 
non respectueuses de la femme, du plaisir,
et qui sont exactement le contraire de ce que je suis.
C'est un peu comme si en  moi il y avait " Docteur Jekyll et Mister Hyde"

J'en suis encore qu'au tout début du parcours.
je lis jours après jours des témoignages ici
et je fais attention de ne surtout pas crier victoire 
surtout dès le début.
Par contre je me dis " continue comme ça, tu y arriveras"
 

 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 297
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc 2017 - 13:33    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Salut Bapiste.
Nos précédents messages se sont croisés apparemment. C'est fréquent avec les SMS. Plus rare sur un forum.


Tu sembles être entré dans la phase dite de révolte. C'est une très bonne chose car la révolte traduit une volonté de changement et donne l'énergie pour y arriver, ou du moins pour se lancer dans l'aventure. Tu trouves la pornographie « intolérable, insupportable, inadmissible, indigeste ». C'est excellent là encore. Accroches toi à ce sentiment le plus longtemps possible car il a tendance à s'affaiblir avec le temps. Tant qu'il dure il est un allié précieux, un de ceux que l'on regrette une fois qu'on l'a perdu.


Pour finir, je citerais une personne pleine de sagesse en te disant : continues comme ça, tu y arriveras.
 
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc 2017 - 18:51    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
ppasmoi, merci également
décidément cette inscription m'apporte beaucoup en quelques jours !
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 852
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Déc 2017 - 23:51    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Bonsoir Baptiste,

J'ai lu attentivement tout ton carnet, et j'avais préparé un long message (je ne vais pas te le cacher, il était très long, car à plusieurs niveaux, ton courageux témoignage m'a interpellé, même si je tenais à faire un feedback nuancé dessus).

Mais il n'est plus d'actualité, car je vois que ton état d'esprit à changer.

Ta conscience s'élargit en ce moment.

et qui sont exactement le contraire de ce que je suis.
C'est un peu comme si en moi il y avait " Docteur Jekyll et Mister Hyde"


Oui. C'est la désillusion. L'égo en prend un coup... mais c'est excellent ! Ce n'est pas la phase la plus agréable. C'est un peu "l'atterrissage".

Tu es très bien parti. Tu commences à être choqué par la pornographie. De puissantes guérisons peuvent naître de cette prise de conscience que tu semble vivre.

Personnellement je dirais que ma guérison a pour moi aussi été une grande part de désillusion, qui m'a appris à faire la part des choses.

Bienvenue sur le forum Baptiste, et accroche-toi.

Tu peux être fier de regarder le problème en face, et de vouloir changer les choses.

Courage.
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Déc 2017 - 19:02    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Premier échec
Hier soir, plutôt que de rester à rien faire devant le pc
j'ai voulu par curiosité regarder le " réputé mais non mérité"
50 nuances de grey.
Avec sa  réputation je m'attendais à voir quelque chose comme Basic Instinct.
Finalement c’était nul nul et encore nul.
Autant regarder une publicité pour un yaourt, ce sera plus osé !


ou est le piège vous allez me dire ?
Et bien j’étais frustré, je n'ai pas eu la  " dose"
de  ce que ce film pouvait prétendre montrer
Ensuite j'ai lu que la chaine Tf1 avait censuré ce film
pour qu'il puisse passer avant 22h30.

Alors malheureusement je suis allez chercher une version non censurée sur le net,
et ça a dégénéré, vers des films x pas besoin de vous donner les détails...

Je ne suis pas trop en colère de cet échec,
je me dis que je ne suis qu'au début du parcours, et que rien ne peux se guérir du jour au lendemain.

J'ai bien l'intention de poursuivre ce chemin.

Bonne soirée à tous.
 

Ps : merci Hetfield !!
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Déc 2017 - 20:38    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Tu confirmes une fois de plus l'une des grandes causes de nos problèmes : l'ennui.

C'est marrant, mais ce soir, actualité aidant, je pense aux bouquins. D'Ormesson vient de mourir, et même s'il pouvait être horripilant, c'est difficile de dire qu'il n'était jamais drôle.


Est-ce que l'un ou l'autre ici s'en sort avec de la lecture ? C'est plus facile quand on est complètement seul qu'en famille.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 297
Masculin

MessagePosté le: Mer 6 Déc 2017 - 01:51    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Salut Baptiste.

Tu as fais une erreur de débutant, ce que l'on peut tout à fait comprendre.
La manière dont cela s'est passé en revanche conduit à se demander si tu as bien appréhendé ce que c'est que d'être porno-dépendant et de vouloir se sevrer. L'une des choses que cela implique notamment c'est que des films comme Cinquante Nuances de Grey sont à totalement à proscrire. Inutile d'ailleurs d'envisager un sevrage si on est pas prêt à faire un tri assez drastique dans un certain nombre de nos habitudes de la vie courante.


Je te suggères de lire les articles d'AFREG sur le sujet, en particulier ces deux là :

http://www.pornodependance.com/D%E9finitionPornoDependance.htm

http://www.pornodependance.com/erreursanepasfaire.htm


Maintenant ce n'est pas la fin du monde. Une petite erreur d'appréciation tout au plus. Bon courage pour ta reprise et n'hésites pas à poser des questions si tu as des doutes par rapport à ce qui est conseillé ou déconseillé de faire. Nous sommes là pour cela et nous sommes avec toi. A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Baptiste59


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2017
Messages: 11
Masculin

MessagePosté le: Jeu 7 Déc 2017 - 12:35    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Merci ppasmoi,
je vais lire avec attention les differents liens.

J'analyse la situation ,
je me dis que j'ai à la fois surestimé mes capacités à résister
et bien que conscient de mes problèmes j'ai sous-estimé à quel point il est dangereux 
d'aller regarder en ce disant " ça c'est plus soft donc je peux"

c'est un sacré piège de se déresponsabiliser et de 
s'autoriser une vision qui mène à une chute.

Je me relève, et je poursuis ce chemin.
 

 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 297
Masculin

MessagePosté le: Jeu 7 Déc 2017 - 13:14    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Salut Baptiste

Comme tu as pu le constater toi même, le soft est tout aussi dangereux que le hard car il provoque un sentiment de frustration doublé d'une forte nostalgie de visionnage de pornographie. L'ensemble a toutes les chances de conduire à la rechute et si ce n'est pas le jour même ce sera le lendemain ou la semaine d'après. Pour moi tout ce qui est plus sexy ou dénudé que, disons, un film avec James Bond, est à éviter.


Mais attention aussi aux sources de tentation moins évidentes comme certaines publicités pour des produits cosmétiques qui montrent de jolies femmes dénudée ou topless, les dépliants de grandes surfaces qui proposent des photos de lingerie avec modèles, les clips musicaux qui sont de plus en plus osés, les sites de partage de vidéos non-porno dont certains sont plus que complaisants envers les vidéos sexy etc etc...


Je sais que je parle comme un vieux prude. Crois moi je ne le suis pas, loin de là. En d'autres circonstances je serai tout à fait ravi par tout ce que j'ai décris plus haut. Mais c'est lorsque l'on essaye justement de se soustraire à ce type de stimuli que l'on se rend compte à quel point notre société moderne est hyper-sexualisée et qu'il est difficile d'échapper à ce genre d'influence. Difficile mais en aucune façon impossible.

Bon courage pour la suite.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Jeu 7 Déc 2017 - 21:03    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
200% d'accord avec ppasmoi.


Nous autres dépendants sommes particulièrement vulnérables aux images, nous le sommes devenus bien malgré nous. En prendre conscience est un énorme pas en avant. Jusqu'à récemment, je n'allais pas assez loin dans cette attention qui est, reconnaissons-le, fatiguante. Mais si voulons être libres, nous ne pouvons pas faire comme si les images qui nous sont jetées à la figure dans la rue ne nous faisaient rien.


J'ai d'ailleurs un témoignage : quand j'étais au Sahel pendant 2 ans il y a bien longtemps, vous imaginez qu'il n'y a avait pas une pub tous les 10 mètres. Eh bien sans image provocante, je n'ai pas eu envie de "consommer" pendant 2 ans. Pourtant j'avais 23 ans et donc une libido au top de sa forme.


Comme quoi négliger l'impact de notre environnement visuel, surtout en ville, serait se voiler la face complètement.


Merci pour ce témoignage ppasmoi, il n'y a vraiment que sur ce forum qu'on peut voir quelque chose comme ça ! (à ma connaissance en tout cas, il faudrait voir ailleurs, aussi sur des sites anglophones sans doute).
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 297
Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Déc 2017 - 09:13    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances Répondre en citant
Pas de quoi Embarassed
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:38    Sujet du message: Baptiste - Présentations et Souffrances
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com