Poine : ombres et lumières avec Dieu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Section de témoignages réservée aux croyants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 17:34    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
J'ai déjà ouvert un carnet dans la partie des dépendants « sans étiquette ».


C'est ici comme croyant catholique que je veux le faire.


Sans le porno, je n'aurais peut-être pas fait la rencontre personnelle avec Jésus. C'est donc un très grand espoir pour nous tous. Il y avait besoin de cette fêlure pour que Dieu me rejoigne.


Ensuite, du fait de cette rencontre, j'ai cheminé pendant 13 ans vers la vie consacrée. Puis Dieu m'a montré que je n'étais pas fait pour ça.
J'ai tellement reçu que ça me donne le vertige. Cinq ans de séminaire, cinq ans de formation à temps plein, c'est tout-à-fait exceptionnel pour un laïc. Seuls les religieux et les prêtres reçoivent une formation pareille.


Après ma libération totale du porno à mes 19 ans en 1991, je n'ai plus retouché à ça jusqu'en 2004 environ, c'est pour vous dire à quel point Dieu était vraiment intervenu pour me libérer.


Je savais cependant que rien n'était jamais joué.


Depuis, ce sont des défaites ponctuelles et des victoires durables. Généralement, je tombe plus ou moins par hasard sur des images de femmes nues, je m'y complais plus ou moins, je me masturbe puis j'accepte l'idée que je ne pourrai plus communier tant que je ne me serai pas confessé.


C'est répétitif mais c'est ainsi.


Les épisodes sont plus ou moins sévères, de quelques heures à quelques jours. C'est toujours humiliant, mais comme dit sainte Thérèse de l'Enfant Jésus quand on lui demande ce qu'elle fait : « Je tombe je me relève, je tombe je me relève… » et ainsi de suite.


Ça m'a beaucoup ennuyé de constater qu'après mon mariage, je n'ai pas pu me débarrasser de cette addiction pas trop sévère, mais je m'y attendais, donc je ne suis pas tombé de trop haut et ce n'a pas été trop grave.


Nous avons des relations sexuelles normales. Elles étaient tout-à-fait passionnées au début. Maintenant, elles sont plus sages, en particulier parce que du fait de certains médicaments ma femme ne peut pas avoir d'orgasme. C'est bien sûr moins stimulant pour moi, je n'ai pas à être inventif pour la faire atteindre cet état puisque c'est impossible. Je prie pour que nous gardions une belle harmonie dans cet aspect essentiel de notre vie de couple.


Concernant l'impact du porno sur notre sexualité, je n'ai pas dans ma tête le visage et le corps d'une autre femme quand nous nous unissons. Je lui suis pleinement présent, c'est très beau.
Heureusement, je ne traîne pas longtemps sur les images, du coup elles ne s'impriment pas vraiment.


Et puis ma femme est tellement belle et délicate que je ne vois pas pourquoi j'irais chercher ailleurs.  Wink
J'ai tellement de chance.
Sans elle je serais sûrement beaucoup plus accro.




Je reviens sur ma relation à Dieu.


J'ai donc fait une rencontre très puissante de Jésus en 91. Depuis je lui ai donné ma vie. J'aimerais pouvoir dire en toute sincérité : « Ma vie c'est le Christ ». Je ne peux pas le dire, mais en tout cas j'aspire à la sainteté de toutes mes forces, et je prie pour qu'il vienne, pour que nous soyons tous définitivement délivrés du porno, de tout mal, que toute larme soit séchée parce qu'il sera venu en gloire.


Ma prière, c'est vraiment : « Viens Seigneur Jésus »


Voilà mon histoire entre le porno, Dieu et moi.


Je continue donc avec le journal.
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 17:34    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 17:46    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Aujourd'hui je suis dans un état fébrile, comme je le dis dans l'autre carnet. 
 
 
 
Je prie pour ceux qui sont tendus, tentés et pour ceux qui succombent en ce moment et qui sont en train de regarder du porno. 
 
 
 
Après mon idiotie de la nuit dernière, je cache à ma femme ce qui s'est passé. D'ailleurs elle sait comment j'ai découvert la sexualité par le porno dans mon adolescence, mais je ne lui révèle pas ce qui se passe maintenant. J'ai peut-être tort, ça m'intéresserais de savoir comment vous vivez ça. 
 
 
 
Aujourd'hui, j'ai des tas d'images de femmes nues qui me passent par la tête. J'ai la vraie pulsion sexuelle. Je suis sorti prendre l'air tout à l'heure et ça va un peu mieux. Heureusement qu'il y a la chorale ce soir, ça me changera les idées. 
 
 
 
J'ai déjà commencé à dédramatiser, c'est cette tension intérieure qui doit petit à petit se résorber. 
 
 
 
Je précise que j'ai un problème : je ne travaille pas, je fais des bilans, je vois une nouvelle psy, j'ai beaucoup de temps à la maison et vous savez comme moi que ce sont évidemment des conditions propices à traîner devant les écrans et donc à arriver là où nous ne voulons pas arriver. 
 
 
 
Alors j'espère votre prière et vos conseils, en esprit d'humilité. J'ai de la chance, j'ai un certain nombre de prêtres et de consacrés, dont un carmel, qui prient pour moi de manière globale, sans savoir bien sûr que j'ai cette addiction. 
 
 
 
Alors je prie pour qu'il y ait une « cascade » entre les prières pour moi et ma prière pour vous. 
 
 
 
Pour nous les hommes, nous avons un solide protecteur, viril, capable de nous prendre dans ses bras de travailleur manuel : c'est saint Joseph. Je nous confie tous à sa prière. 
 
 
 
Merci de m'avoir lu aujourd'hui. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 17:09    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Aujourd'hui j'ai parlé à ma femme : quelle grâce !


Je découvre toutes les merveilles qui s'accomplissent sur ce forum et les cœurs merveilleux de celles et ceux qui veulent s'en sortir, ainsi que des compagnes de dépendants.


Quel océan de souffrance ! Quel immense besoin d'un Sauveur !


J'ai la chance de pouvoir prier presque chaque matin devant le St Sacrement pendant une demi-heure. Ce matin j'ai prié pour cheminer, pour avancer. Et j'ai été renforcer dans la conviction que je devais parler à ma femme.


À ceux qui veulent trouver la force de faire un pas, petit ou grand, s'approcher de Dieu même quelques minutes, même avec une toute petite espérance, c'est déjà la certitude d'être entendu, c'est déjà le début d'un chemin de libération.


Maintenant je vais commencer à tous nous prendre dans ma prière, tous ceux qui visitent et écrivent sur le forum.


La dépendance au sexe est devenue tellement facile à prendre, y compris chez les croyants aujourd'hui, que ce forum accomplit vraiment une œuvre de salubrité publique.
Je ne me rendais pas compte à quel point ça fonctionne comme la drogue : accrochage, dépendance, besoin d'en prendre toujours plus (pratiques toujours plus extrêmes dans le cas du porno), phénomène de manque…
Mais bien sûr, on connaît les différences avec la drogue : le porno est disponible à trente centimètres de notre visage, est le plus souvent gratuit, est plutôt bien vu par le discours ambiant sauf s'il est compulsif (mais qui peut vraiment établir une différence ?).


Il y a là un grand combat, car la sexualité n'est pas un élément parmi d'autres dans le plan de Dieu pour l'homme : la différence sexuelle est au cœur de l'identité humaine, et elle est le lieu de la fécondité. C'est pourquoi la corruption par le porno est encore plus grave que la corruption par la drogue. C'est pourquoi nous reconnaître pécheurs en ce domaine et implorer la miséricorde de notre Père est encore plus beau.


Vraiment nous sommes au cœur d'un combat si important que ça donne le vertige. Notre époque est encore plus touchée que les autres, avec cette facilité incroyable que donne Internet.


Qui aurait pu imaginer qu'un jour, en quelques clics, on puisse trouver près de chez soi quelqu'un avec qui avoir des relations sexuelles dix minutes plus tard ?


Oui nous sommes aux avant-postes de ce combat. À chaque petit acte que nous posons dans le bon sens, les anges se réjouissent, la cour céleste exulte, car c'est le combat des combats, et nous participons à la victoire.


Merci à tous.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Plus que vainqueur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2012
Messages: 1 992
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 18:51    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Je puis tout par celui qui me fortifie. Philippiens 4 13
_________________
Je puis tout par celui qui me fortifie.
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:20    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Aujourd'hui, ce matin pour être plus précis, j'ai vécu quelque chose que je n'avais pas vécu depuis des années. 

 
Dieu m'a parlé pendant plus de trois heures du mystère de la femme, entre autres, dans un sanctuaire marial. 

 
Je priais avant de me confesser parce que le prêtre n'était pas encore là. Je n'avais pas prévu ce temps de prière et je me disais que j'aurais bien voulu avoir plus de temps pour un autre rendez-vous. 

 
Et bien il faut croire que Dieu avait tout combiné car j'ai été complètement saisi, envahi, réduit à écouter les phrases qui se formaient en moi sans rien pouvoir y faire, et ce pendant des heures. J'ai capitulé. J'ai laissé Dieu me dire ce que j'ai écris ci-dessous. Je peux vous assurer qu'il y a énormément de choses écrites ci-dessous que je ne connaissais pas avant ce matin. La partie que je maîtrisais déjà représente vraiment une petite partie. 

 
En tant que croyant, avec crainte et tremblement, je crois pouvoir dire que j'ai vécu une révélation.  

 
Ce n'est pas la première fois, mais les autres fois, c'était pour moi tout seul. Alors là je suis un peu débordé. À vous de me dire si ça vous parle ou si vous voyez des erreurs, petites ou grandes, je ne prétends pas que tout vienne de Dieu bien sûr. 

 
Avant de continuer sur le terrain de la contemplation, je donne un petit témoignage : après ma confession, j'ai réellement pleuré sur nous tous les galériens de ce forum, et tous nos frères et sœurs dans la même situation qui n'ont pas la chance de connaître ce forum. Un moine disait que les larmes sont le sang du cœur. J'ai pleuré sur cette génération et l'océan de souffrance qu'engendre le désir sexuel mal dirigé. 

 
J'ai une forte tendance contemplative, il arrive donc que Dieu me parle à cœur ouvert, j'ai de la chance, et je vais appliquer avec vous la devise des Dominicains : « Contempler et transmettre ce que l'on a contemplé », car je sais bien que c'est pour vous que j'ai eu ces lumières ce matin. 

 
Mesdames, Mesdemoiselles, vous êtes sur cette terre le plus beau cadeau que Dieu nous a fait à nous les hommes !!! 

 
Je continue ci-dessous, c'est très long je préfère diviser en plusieurs billets. 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:20    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Mesdames, Mesdemoiselles, vous êtes sur cette terre le plus beau cadeau que Dieu nous a fait à nous les hommes !!! 
 

 
 
C'est ce que dit Adam en voyant Ève : « Pour le coup, elle-ci est la chair de ma chair et l'os de mes os ! C'est pourquoi on l'appellera : femme ». 
 
Quel émerveillement de la part d'Adam ! 
 
Ce beau regard, ce regard admiratif et contemplatif se manifeste avant le péché originel. Quand Dieu lui a montré Ève alors qu'elle était complètement nue, au sommet de son charme physique. 
 
Il l'a admiré et l'a désiré d'un désir pur, y compris dans son corps créé spécialement pour lui, pour le rassasiement de tout son être, de la manière que Dieu voulait. 
 

 
 
Jusque-là Dieu n'avait présenté à Adam que des animaux, mais là il reçoit un vis-à-vis parfait, en hébreu une ézer kenegdo, c'est-à-dire à la fois celle qui est si proche qu'on peut s'unir à elle, et à la fois celle qui est « contre » dans le sens où elle peut être une opposante constructive, quelqu'un qui peut résister aux mauvaises idées de l'homme et lui en suggérer de meilleures. 
 
Merveilleux non ? 
 

 
 
Vous avez donc, Mesdames et Mesdemoiselles, une valeur infinie aux yeux de Dieu puisque c'est par vous que Dieu révèle à l'homme des dimensions fondamentales de son être. 
 
C'est en vous regardant que les hommes peuvent mieux comprendre qui est Dieu. 
 
Vous êtes porteuse d'une révélation inouïe par votre seule existence. Vous êtes une partie de la Révélation de Dieu sur cette terre, que vous en ayez conscience ou non. 
 

 
 
Vous avez donc une dignité infinie pas seulement par votre simple humanité, mais également par votre féminité. Les hommes ne peuvent pas pleinement comprendre Dieu sans vous contempler, sans contempler votre mystère propre. Ainsi l'a-t-il voulu dans sa sagesse souveraine. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:21    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Si Dieu nous a créé homme et femme, c'est pour que nous puissions mieux saisir son mystère et notre propre mystère en contemplant : 
 
- l'homme 
 
- la femme 
 
- le couple 
 

 
 
L'homme ne peut donc se comprendre pleinement lui-même qu'en contemplant son propre mystère, celui du sexe opposé, et celui du couple qu'ils sont appelés à former. 
 

 
 
Donc quand je vois une femme, n'importe quelle femme, Dieu veut me dire quelque chose de lui par elle. Ça se produira si j'ai le bon regard. Génial non ? 
 

 
 
J'ai entrevu ce mystère insondable ce matin, je pense que, nous les hommes, nous devons tous prier et nous encourager à prier pour obtenir un changement total de notre regard sur la féminité, sur la femme en général et sur chaque femme en particulier. 
 

 
 
Dieu seul peut nous donner ce regard. Dieu seul peut nous purifier pour que, prenant son regard, nous nous disions en voyant une femme : « Mais qu'elle est belle ! Combien Dieu doit-il être beau puisque je distingue cette beauté dans cette femme quel que soit sa disgrâce physique, sa laideur, ses rides, son air ridicule, suffisant… » 
 

 
 
Mesdames, voyez combien nous avons besoin de vous ! 
 
Voyez combien vous êtes précieuses même si vous vous sentez inutiles, insignifiantes ou occasions de chute ! Par votre seule existence vous nous parlez de Dieu ! 
 

 
 
Cela nous aide d'ailleurs à comprendre pourquoi le péché sexuel est si universel, si grave, si dégradant, et entraîne des conséquences aussi catastrophiques : c'est parce que Dieu veut se révéler à travers la sexualité, qui est l'expression du mystère de l'union de l'homme et de la femme. 
 

 
 
Dieu est le créateur de la sexualité, elle est un de ses chefs-d'œuvre, puisqu'elle permet d'évoquer l'union de l'homme avec Dieu par l'union de l'homme et de la femme. 
 

 
 
C'est merveilleux ! C'est pour ça que le démon veut à tout prix démolir, salir, avilir, empoisonner cette merveille. C'est pour cela que nous sommes sur ce forum. C'est parce que c'est beau que c'est si affreux quand on la déforme. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:22    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Si donc Dieu veut se révéler à travers ces mystères, alors il est logique que le combat dans ce domaine soit sans merci ni repos. 
 

 
 

 
 
L'attirance de l'homme pour la femme a été créée, et donc voulue de la manière la plus claire et la plus forte par Dieu. Cette attirance a justement pour but de nous révéler Dieu en nous portant vers le mystère de l'autre sexe. 
 

 
 
Cette attirance a bien sûr une dimension physique : Adam a vu le corps d'Ève et l'a désiré tout comme le reste de sa personne. L'union sexuelle fait totalement partie du plan de Dieu et cela avant de parler de la fécondité physique, ce qui est très important car jusqu'à il y a peu, même dans l'Église catholique, on se refusait à voir ça bien en face, à voir que la sexualité est d'abord au service de l'union des époux avant d'être le moyen d'avoir des enfants. 
 

 
 
Par l'union sexuelle, Dieu se révèle à moi. Dit comme ça, on aurait presque envie de ricaner. Mais c'est ignorer le fait que nous sommes incarnés, en chair et en os, donc que notre corps, notre esprit et notre âme sont appelés à être totalement unifiés en Dieu. 
 
Quand on dit que nous sommes corps, esprit et âme, c'est pour nous aider à mieux comprendre qui nous sommes, mais dans le plan de Dieu nous sommes indivisiblement un. 
 

 
 
M'unir à ma femme est une manière de cultiver mon union à Dieu, puisque ma femme me révèle le mystère de Dieu. Pourquoi est-ce qu'elle ne serait plus une révélation de Dieu justement dans l'acte le plus intime ? Pourquoi l'acte de chair serait-il exclu du champ de cette révélation ? 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:23    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Mais si je suis attiré par la femme, est-ce que ça me révèle que je dois me laisser attirer par Dieu ? Oui bien sûr ! Et est-ce réciproque ? Est-ce que Dieu est attiré par moi ? 
 
Oui bien sûr ! 
 
Dieu est amour ! Il est l'amour même ! Il nous veut au sens le plus fort ! 
 
On distingue traditionnellement trois types d'amour : eros, filia et agapè (mots grecs). 
 
Eros, c'est l'attirance la plus directe, la plus immédiate. Sur cette terre, c'est ce qui désigne l'attirance physique, d'où découle le mot érotisme. 
 
Filia, c'est l'amour d'amitié, qui peut être très puissant. 
 
Agapè, c'est l'amour gratuit, qui est souvent décrit comme le plus beau, le plus pur, puisqu'il n'attend rien en retour. On dit aussi que c'est le plus rare, que beaucoup de personnes ne le connaissent pas, qu'il est vraiment le propre de Dieu et que l'homme le pratique rarement. 
 

 
 
Eh bien au risque de choquer et de scandaliser, le pape Benoît XVI a eu l'audace de dire qu'il y a de l'eros en Dieu. Dieu nous désire de manière directe, pas physiquement bien sûr puisqu'il n'a pas de corps. Mais il ne nous désire pas que sous un nombre limité de modalités (filia et agapè seulement), il nous désire aussi de manière immédiate, simple, ici et maintenant. 
 

 
 
Il désire nous étreindre, et là aussi au risque de choquer, l'acte sexuel n'est pas sans nous donner une idée de cette étreinte. Dans l'acte sexuel, il y a bien un moment où l'on s'abandonne, où l'intelligence cesse de fonctionner. 
 
D'ailleurs certains ont comparé l'extase mystique à l'orgasme, et ce n'est pas du tout un blasphème. 
 

 
 
D'ailleurs l'érotisme est présent dans la Bible. Le Cantique des Cantique est un magnifique poème érotique. 
 
Le pape Jean-Paul II a dit qu'il fallait d'abord interpréter ce texte au sens littéral avant de parler des sens spirituels. Il s'agit donc bien de magnifier la sexualité humaine, et non d'abord l'union de l'homme et de Dieu. 
 

 
 
Le bien-aimé parle de la bien-aimée en termes complètement charnels : tes yeux, tes cheveux, tes dents, tes lèvres, tes joues, ton cou, tes deux seins, la courbe de tes flancs, ton nombril, ton ventre, ton nez… 
 
Le bien-aimé a des audaces étonnantes dans un texte sacré quand il parle de la bien-aimée : 
 
« Dans ton élan tu ressembles au palmier, tes seins en sont les grappes. J'ai dit : Je monterai au palmier, j'en saisirai les régimes. Tes seins, qu'ils soient des grappes de raisin. » 
 
Les visées du bien-aimé sur les seins de la bien-aimée sont tout-à-fait clairs non ? 
 
Dieu dit que cela est bon puisque ce texte est sa Parole éternelle ! Formidable non ? 
 

 
 
Il y a un passage où est clairement évoqué une union sexuelle : 
 
La bien-aimée dit : « Je te ferai le don de mes amours. Les mandragores exhalent leur parfum. » On prêtait à l'époque de nombreuses vertus à la mandragore. Dans ce contexte, il est clair que c'est sa vertu aphrodisiaque qui est évoquée. Donc la bien-aimée parle d'une union sexuelle. 
 
Eh oui : l'amour humain érotique, sensuel, est évoqué de manière explicite dans la Bible. Ne condamnons pas le fait que nous ayons des désirs très érotiques, ils font partie du plan de Dieu. Dieu veut que notre désir soit poussé à son paroxysme, c'est ça la vérité du Dieu de la Bible, du Dieu annoncé par les chrétiens. 
 
Les désirs sont bons en eux-mêmes, mais ils deviennent destructeurs s'ils sont dirigés vers de mauvais objets. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:24    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
L'orgasme et l'extase ne doivent pas être confondus mais on peut établir une analogie entre eux. En effet, dans les deux cas, l'intelligence ne peut plus fonctionner, il y a un abandon du fait de la puissance de ce qui se produit. Dieu l'a voulu ainsi. 
 

 
 
J'ai moi-même expérimenté plusieurs fois, dont ce matin dans le sanctuaire, ces moments où l'intelligence est totalement débordée par l'envahissement divin. 
 

 
 
Je crois que je peux dire sans exagérer que j'ai vécu une forme d'extase. 
 

 
 
Dieu se déverse à plein. On a un avant-goût du Ciel, on ne sait plus très bien où on est. C'est comme une fontaine qui déborde : tout est inondé autour d'elle. 
 
On a l'impression de planer un peu. Je pense que c'est ce que cherchent aussi certains drogués. Eux aussi sont sans le savoir « en manque de Dieu ». 
 
Certains appellent cet état mystique la « sobre ivresse de l'Esprit ». 
 

 
 
On peut aussi utiliser l'analogie de la brûlure. « Dieu est un feu dévorant » nous dit le prophète Jérémie. Alors certains cherchent à se réchauffer. D'autres se jettent dedans et brûlent sans se consumer, comme le buisson ardent que Moïse a vu dans le désert. Puissions-nous tous désirer vivre cette brûlure de Dieu, cette ardeur pour vivre de lui et être ses témoins. 
 

 
 
On parle d'un homme qui brûle de désir pour une femme, ou l'inverse. Eh bien on peut brûler de désir pour Dieu et Dieu, lui, brûle toujours de désir pour nous, et ce de manière absolue, unique, pour nous combler de lui, nous consumer entièrement. Parfois même on ressent une douleur tellement c'est fort, ça m'est arrivé. On a envie de lui dire : stop c'est trop, c'est tellement fort que ça devient désagréable ! 
 
Il nous attend, il nous veut, il nous presse de tous côtés, il veut déverser les flots de son amour sur nous. 
 

 
 
Dieu ne nous veut pas à moitié, il nous veut totalement. Dès cette terre, il nous attire, et nous pouvons nous laisser attirer, jusqu'à ressentir de véritables étreintes. Mais ce n'est qu'un avant-goût, Dieu attend avec impatience le moment où il déchirera le voile et nous aspirera alors totalement et définitivement en lui : ce sera l'étreinte éternelle. Pour nous croyants, c'est vraiment la bonne manière d'envisager la mort corporelle, même si Jésus lui-même en a eu peur. C'est une digression dont je veux bien parler avec ceux qui le voudraient. 
 

 
 
Donc si Dieu a créé l'attirance pour la femme, c'est qu'il veut que je sois attiré par lui en contemplant l'incroyable merveille qu'est la femme, toute femme. 
 

 
 
Dieu a créé le désir au service de notre bonheur : ce désir doit se porter vers le bien, mon bien, celui des autres et le Bien suprême qui est Dieu. Ce désir est conçu pour aller vers l'extrême, vers l'absolu. Dieu veut que notre désir soit totalement incandescent : il veut que je m'aime sans orgueil mais pleinement, il veut que j'aime les autres au point de livrer ma vie pour eux si nécessaire, il veut bien sûr que je l'aime lui « de toute ma force, de tout mon cœur et de tout mon esprit » comme dit la Bible. 
 
Il veut que, comme lui, je devienne flamme, feu, pour embrasser le monde de son amour. C'est cela être « à la ressemblance de Dieu », c'est cela la sainteté. (notons au passage que la perfection morale n'est qu'une conséquence de cette brûlure et non sa cause) 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:25    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Et voici la preuve « en creux ». Le péché sexuel démarre le plus souvent par un regard marqué par le péché originel. L'attirance est là, mais au lieu d'être une attirance de contemplation, c'est une attirance « d'appétit » : j'ai envie de « dévorer » la femme qui est devant moi. 
 

 
 
D'ailleurs, on montre souvent des caricatures où l'on voit un homme qui se lèche les babines devant une fille aguichante. 
 

 
 
C'est à ce moment-là que la femme cesse d'être un sujet pour devenir un objet de consommation. 
 
Et puisque Dieu a créé le désir pour être absolu, le mauvais désir comme le bon désir peut être absolu, c'est là qu'intervient notre liberté. 
 

 
 
Parenthèse : dans les cultures asiatiques, on cherche souvent à éteindre le désir, c'est la vision bouddhiste. Dans nos pays, le désir est une donnée culturelle évidente, et c'est déjà bien plus facile pour Dieu de travailler quand le désir est valorisé. Fin de parenthèse. 
 

 
 
Alors que se passe-t-il si le désir créé par Dieu se déforme et voit la femme comme un objet ou une nourriture ? Eh bien nous le savons tous malheureusement : il va s'en repaître. Cela commence par la vision de femmes nues, cette fois non pas pour les admirer mais pour rêver de les posséder. Cela continue par la vision d'actes sexuels réels ou simulés. Puis vient la volonté de « consommer » réellement la femme, que cette femme se livre gratuitement, vénalement ou même qu'elle refuse et là on bascule dans la violence physique. 
 

 
 
Mais tout cela est dans la logique du désir voulue par Dieu. Il ne faut pas s'étonner d'en aboutir là. Dieu nous veut violemment, il a donc placé en nous un désir violent, ça fait partie de notre création à son image. 
 
Il a pris le risque que cette violence pour le bien se tourne en violence pour le mal. Quand on dit qu'il y a de la violence dans le monde, c'est pour parler de la « mauvaise » violence car c'est celle qui crève les yeux, surtout avec sa couverture médiatique qui entraîne une curiosité malsaine. 
 

 
 
Mais ce type de violence, cette exacerbation du désir vers le mal n'est-il pas l'expression déviée du désir déposé en nous par Dieu ? 
 
Généralement, ceux qui choisissent d'être prêtres, consacrés, moines ou moniales le font parce qu'ils ont un violent désir de servir Dieu et les autres. On parle peu de ce désir, car il est évidemment plus discret que la violence au sens courant. 
 
Mais c'est pourtant toujours la même logique du désir déposé en nous par Dieu. 
 

 
 
Le monde est un immense champ de bataille où les deux types de désir s'affrontent dans une lutte sans merci en nous et autour de nous, et la sexualité est forcément au centre de cette bataille, puisqu'elle est le lieu où toute l'humanité se retrouve, où tout le monde est concerné, où l'on touche au plus intime, donc au plus important. 
 

 
 
Notons d'ailleurs que c'est là que Dieu a déposé le mystère de la fécondité, ce qui renforce encore la gravité de ce combat. 
 
Dans la merveilleuse sexualité que Dieu nous a donné, il y a chez ceux qui ne sont pas stériles le pouvoir incroyable de concevoir un autre être humain. 
 
Lui aussi est au centre du combat, lui aussi peut être violemment désiré ou au contraire violemment rejeté. 
 
Et devinez qui porte l'enfant ? La femme. 
 

 
 
Encore et toujours le mystère de la femme. La femme est pour l'homme révélation de Dieu non seulement par tout ce que nous venons de dire, mais également parce qu'elle est dépositaire du mystère de la fécondité physique. 
 

 
 
Elle nous fait contempler, si nous avons les yeux suffisamment clairs, le mystère de la fécondité divine, le mystère de Dieu qui a créé et qui continue de créer toutes choses. 
 

 
 
En regardant la femme qui porte l'enfant, nous voyons Dieu qui est « gros » du monde. L'histoire de l'humanité est celle d'une grossesse. Certains anciens aimaient dire que nous vivons aujourd’hui notre condition mortelle comme un bébé dans un utérus : nos perceptions sont très pauvres, nos mouvements très limités, nous vivons un enfermement et notre capacité d'expression est très faible, comme les petits coups de pied que la maman sent dans son ventre. 
 

 
 
C'est justement en contemplant la femme enceinte que les anciens ont trouvé cette analogie. Une fois de plus, en contemplant la femme, nous comprenons mieux qui est Dieu et son plan pour nous. 
 

 
 
En effet, si telle est notre condition sur cette terre, alors nous comprenons que le bonheur qui nous attend est au-delà de tout ce que nous pouvons vouloir ou même imaginer. Tout notre être, après notre vraie naissance, notre naissance au Ciel s'ouvrira à des potentialités qui sont à la mesure de Dieu, infinies. 
 
Voilà ce que je peux contempler en regardant une femme enceinte, en pensant à elle. 
 

 
 
Rendre une femme enceinte grâce à l'union sexuelle, lui donner de devenir mère c'est manifester que Dieu est la générosité même, celui qui nous enfante sans arrêt à la vie divine. 
 
Heureusement que la fécondité d'un couple ne s'arrête pas à la fécondité physique, sinon les couples stériles seraient encore plus à plaindre qu'ils ne le sont déjà. 
 
Mais clairement la femme enceinte montre quelque chose de Dieu qu'elle est seule à montrer, en particulier la fragilité qui normalement génère la tendresse, autre qualité de Dieu. 
 

 
 
Que tout cela est beau !!! 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:26    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
J'ai parlé du regard que Dieu porte sur les femmes, la femme, la féminité en général et chaque femme en particulier. 
 

 
 
Je parle maintenant aux femmes dépendantes du porno et / ou au sexe. 
 
Le regard que vous portez sur vous-même est généralement terrible : je suis honteuse, je ne vaux rien, ou même moins que rien, il vaudrait mieux que je n'existe pas, je ne suis pas intéressante. Ou pire : je suis une ou je ne suis qu'une… et rajoutez tout ce qui vous passe par la tête moi je ne veux pas l'écrire. 
 

 
 
Pensez-vous que Dieu vous regarde comme ça ? Si oui, vous êtes dans l'erreur la plus complète. À votre insu, le démon vous a embrouillé l'esprit et vous a induit en erreur, ce qui est sa spécialité et sa marque de fabrique, puisqu'il est écrit qu'il est le père du mensonge. 
 
Mais vous n'êtes généralement pour rien du tout dans cette illusion d'un regard de Dieu comme juge impitoyable, car c'est une réaction tout-à-fait naturelle. 
 
Une fois cela dit, il est bon de se rappeler que si nous n'arrivons pas à nous relever nous-même, c'est parce que nous avons besoin d'un sauveur, et ce sauveur a un nom : c'est Jésus qui est mort sur une croix pour prendre nos péchés et les engloutir dans sa mort et sa résurrection. 
 

 
 
D'ailleurs, si, à juste titre, nous nous voyons comme des pécheurs et pécheresses, Jésus nous dit comme à celle qui a failli être lapidée : « Moi non plus je ne te condamne pas. Va et désormais ne pèche plus. » 
 
Regardez la délicatesse de Jésus : il ne lui dit pas qu'elle n'est pas pécheresse car ce serait faux, il ne lui dit pas que ce n'est pas grave car ce serait faux, il lui montre un chemin de conversion et l'encourage. 
 
Alors on peut se dire : « mais je suis condamnée parce que je suis retombée ! Il a dit ne pèche plus et j'ai péché à nouveau !!! » 
 
Mais celui qui dit ça est aussi celui qui a dit à Pierre qu'il fallait pardonner 70 fois 7 fois. Et lui, Jésus, pardonnerait-il moins que Pierre ? 
 

 
 
Le rapport entre Jésus et les femmes est splendide, il leur révèle vraiment leur dignité et leur grandeur. 
 

 
 
C'est chez Marie de Magdala, appelée aussi Madeleine, que ça éclate le plus. 
 

 
 
Mesdames qui commettez des péchés sexuelles, je vous propose de la regarder et de la prier.  
 

 
 
Imaginez d'abord ce qu'elle a du faire pour avoir en elle sept démons ! Dans la Bible, sept est le chiffre de la perfection, le chiffre de Dieu. Avoir 7 démons veut dire qu'elle était totalement possédée, et donc Jésus a accompli en elle ce que lui seul, lui qui est Dieu, qui est donc le « Sept », la perfection même : expulser les 7 démons, la purifier totalement, elle qui était totalement au pouvoir de Satan, totalement possédée. 
 

 
 
On dit habituellement qu'il s'agissait d'une prostituée. Eh bien cette prostituée est devenue une des plus proches suivantes de Jésus. Déjà Jésus devait faire un peu scandale en se laissant suivre par un groupe de femme, en opposition complète avec les maîtres spirituels de son époque. 
 
Mais se faire suivre par une ex-prostituée, là ça devait carrément en scandaliser beaucoup ! 
 

 
 
Marie de Magdala fait partie des rares femmes qui soient restées au pied de la croix. Il est clair que son amour pour Jésus était bien plus fort que sa peur d'être montrée du doigt pour être proche de cette loque humaine pendue à cet infâme gibet, à ce gueux qui, croyait-on, s'était prétendu de manière ridicule roi des juifs. Peut-être d'ailleurs que l'amour de Marie était si grand que la peur n'est même montée en son cœur, mais peu importe. L'important c'est qu'elle était là. 
 

 
 
Mais le plus beau est à venir : c'est Marie de Magdala au matin de la résurrection. 
 
Mesdames les pécheresses, c'est à une de vos semblables que le Ressuscité est apparu en premier le matin de Pâques !!! 
 
Une fois de plus, Dieu rétablit la femme coupable de péché sexuel dans sa dignité parce que c'est dans la sexualité que le combat est le plus grand et la guérison la plus radicale. 
 

 
 
Ô mort où est ta victoire ? Chantons-nous dans la liturgie. 
 
Avec Marie de Magdala, nous pouvons dire : toi le péché sexuel, comment peux-tu imaginer me vaincre définitivement alors que le Ressuscité lui-même vient me guérir, vient panser mes plaies, vient me dire que je vaux infiniment plus que ce péché là tout spécialement ? 
 

 
 
Et puis on voit que Dieu, dans la Bible, veut nous montrer une femme dont tous les sens sont éveillés, une femme brûlante, non plus d'un désir de dévoration, de consommation, mais d'un désir pur pour celui qu'elle aime. Elle est en effet tout en pleurs devant le tombeau vide. Et puis c'est très incarné : elle veut pouvoir se recueillir sur le corps de Jésus mort. Elle ne supporte pas que son corps ne soit plus là. 
 
Marie nous montre une fois de plus combien Dieu veut que notre amour soit incarné, physique. 
 

 
 
Mesdames qui n'arrivez pas à canaliser votre désir, ne cherchez pas à l'éteindre, mais laissez plutôt Jésus vous attirer à lui comme il a attiré Marie de Magdala. 
 
Est-ce qu'elle a eu envie de l'étreindre physiquement nous n'en savons rien, mais en tout cas c'est une grande amoureuse, cela ne l'a pas dérangé que les apôtres se moquent d'elle quand elle a rapporté avoir vu Jésus ressuscité. 
 

 
 
(Parenthèse : on a évidemment imaginé que Jésus et Marie de Magdala avaient été amants. Je n'entre pas dans ce débat car je me cantonne à ce qui est dit dans la Bible, les spéculations sur ce sujet ne m'intéressent pas.) 
 

 
 
Jésus est selon la Bible « le plus beau des enfants des hommes ». Il n'est donc pas étonnant que des femmes l'ait suivi, et pas seulement à cause des paroles et des actes qu'il accomplissait, mais aussi parce que c'était un homme attirant sous tous rapports. 
 

 
 
Donc vous les femmes, il n'y a rien de mal à vous laisser attirer par Jésus, même si, peut-être, avec la sensualité qui est la vôtre, vous pourriez avoir un désir physique. Ça n'a rien de ridicule. 
 
Je n'en sais rien je ne suis pas une femme. En tout cas, dans les monastères, les moniales mettent un anneau à leur doigt lors de leurs vœux définitifs, pour manifester leur union nuptiale avec Jésus. Que personne ne me fasse croire que les moniales n'ont plus de désir sexuel dès qu'elles ont fait leurs vœux. Elles restent des êtres humains avec les désirs qui vont avec, et qui sont, comme nous l'avons dit, bons. Elles ont à les sublimer, ce qui nous difficile à comprendre mais ce sont les chemins de Dieu qui ne sont pas les nôtres. D'ailleurs des saintes canonisées ont témoigné qu'elles avaient eu pendant de nombreuses années de violentes tentations contre la chasteté. 
 

 
 
Mais la violence de votre désir, qui vous fait si mal quand vous vous livrez au péché sexuel, est un énorme atout quand vous vous livrez à Dieu, car justement il vous fait aller plus vite et plus loin que ceux qui ont un faible désir, qu'il soit dans un sens ou dans un autre. C'est exactement ce que nous venons de voir avec Marie de Magdala. 
 
Son désir brûlant manquait sa cible avant de connaître Jésus. En connaissant Jésus, elle a ajusté son tir et mis dans le mille ! 
 

 
 
Femmes de violent désir, continuez à désirer violemment ! Que vous êtes belles quand vous vous battez pour la chasteté, pour aimer avec justesse ! 
 

 
 

 
 
Je dois parler aussi de la femme samaritaine. 
 
Jésus lui a révélé qu'elle avait eu cinq maris et que celui avec qui elle vivait n'était pas son mari. Elle aussi a réajusté son désir : ayant reconnu Jésus, elle va dire à tout le village « Cet homme m'a dit tout ce que j'ai fait, ne serait-il pas le Christ ? » 
 
Quel courage ! Elle était à coup sûr la risée permanente du village puisqu'elle venait puiser l'eau en plein midi, au soleil, pour ne pas être moquée par les autres femmes qui viennent toujours puiser le matin tôt. 
 
Voilà une femme de désir ! Son désir charnel s'est mué en courage sous le regard bienveillant et libérateur de Jésus. 
 
Voilà ce que vous, femmes de désir, pouvez devenir sous le regard de Jésus. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 21:29    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Vous ne serez pas étonnés que je vous parle aussi de Marie mère de Jésus. 
 

 
 
Là, évidemment, celles qui sont dans le péché sexuels peuvent avoir peur du contraste entre Elle et elles. 
 
La Toute Pure face à moi qui suis si sale. Est-ce que je ne dois pas me cacher pour éviter de mourir de honte si je croise son regard si pur ? 
 
Mais Marie n'est pas une simple mère, elle est TA mère. Et cette bonne mère est là pour t'aider à faire porter ton désir vers Jésus. 
 

 
 
Femme comme toi, elle peut te comprendre et t'accompagner comme aucun homme ne le peut. 
 

 
 
Elle est la première des sauvés. De quel sexe est le premier simple être humain à être entré au Ciel corps et âme ? De sexe féminin. (quand je dit simple, c'est bien sûr parce que Jésus n'étais pas un simple être humain, il était aussi et d'abord Dieu) 
 

 
 
Femme, ta dignité est si grande que Dieu a voulu que ce soit une de tes sœurs qui porte le Sauveur et entre au Ciel la première. 
 

 
 
Rappelons aussi que Marie de Magdala la pécheresse était au côté de Marie mère de Jésus pendant la vie publique de celui-ci et aussi au pied de la croix. 
 
Elles se connaissaient et se parlaient, c'est évident. La pécheresse et la mère du Sauveur se côtoyaient. Quelle rencontre entre femmes de désir ! 
 

 
 
Marie veut entrer en dialogue avec toi, femme pécheresse, non pour te condamner mais pour te conduire à Jésus qui veut te guérir. 
 
Marie veut t'accompagner avec la tendresse d'une mère et te dire comme aux noces de Cana : « Fais tout ce qu'il te dira. » en te parlant de Jésus. 
 

 
 
Marie est tellement belle, elle veut tellement te montrer ta beauté, ton immense beauté, la beauté infinie que Dieu a déposé en toi comme en elle, la beauté inaltérable qu'aucun péché ne peut détruire, fut-il le plus répugnant. 
 

 
 
Sa pureté ne la met en aucune manière à distance de toi. Ton péché au contraire la fait se pencher vers toi et te manifester la tendresse maternelle de Dieu pour toi. 
 
Car Dieu, bien que Père, a une tendresse maternelle qu'il veut te manifester. Marie est le visage de tendresse de Dieu penché sur toi, te tendant la main, te disant : « oui c'est possible, car rien n'est impossible à Dieu et quand je le prie il m'exauce car j'ai tout pouvoir sur le Cœur de mon Fils. » 
 

 
 
Marie a contemplé Jésus en croix, elle a eu le cœur transpercé. Elle a toujours le cœur transpercé en te voyant sur ta croix de douleur, ta croix de honte et de peur, et elle veut te donner le courage de tenir bon dans ta terrible épreuve en te rappelant que rien n'est impossible à Dieu, qu'il a le pouvoir de te sauver, si bas que tu sois tombée. 
 

 
 
Marie prie son fils en permanence pour toi, elle n'a « que ça à faire ». Et tu dirais que tu ne vaux rien ? Femme, tu as une valeur infinie, puisque la mère du Sauveur intercède pour toi à chaque seconde de ton existence, spécialement quand tu chutes. 
 

 
 
Oh je prie pour que tu fasses cette rencontre personnelle avec Marie et que tu la prennes comme ta mère et ta confidente, loin de toute piété sucrée. 
 
Elle est la femme forte qui se tenait debout au pied de la croix. Elle a supporté tout ce qu'on a infligé à son fils sans jamais condamner ses bourreaux. Elle n'est pas cette figure évanescente qu'on lui prête sur beaucoup de tableaux. 
 
Elle a tenu la maison de Nazareth et a du travailler dur tout comme Joseph. 
 
Dès que Jésus bébé a été présenté au Temple, elle a du vivre avec cette parole de Siméon sur elle : « Une épée te transpercera le cœur ». Sympa de vivre avec au-dessus de la tête une menace pareille non ? 
 
Elle ne pouvait pas ne pas comprendre que quelque chose de terrible allait arriver à son fils unique. 
 
Quelle mère vivrait dans l'insouciance après une parole pareille ? 
 

 
 
Eh bien toi tu ne vis pas du tout dans l'insouciance, la souffrance est ton pain quotidien, ton pain de douleur, et elle a connu ça, donc elle peut te comprendre et être à tes côtés. 
 

 
 
Voilà la grandeur et la beauté de Marie : être avec toi qui souffre comme elle a été avec Jésus qui souffrait. C'est sa mission. Elle est la mère des hommes et des chrétiens. Si tu ne la connais pas, elle te connaît. Si tu n'es pas proche d'elle, elle est proche de toi. 
 

 
 
Femme, qu'elle est grande ta dignité puisque Dieu a voulu prendre corps dans le sein d'une femme ! 
 

 
 

 
 
Voilà ce dont je me souviens de mon expérience merveilleuse de ce matin. Dites-moi si vous discernez des choses qui ne vous semble pas de Dieu, je les supprimerai très probablement, j'ai trop peur que des lecteurs s'avancent sur un mauvais chemin alors que je prétends, excusez du peu, avoir eu une « révélation » !!! Merci à tous. 
 

 
 
PS : je donnerai volontiers les références des textes bibliques à qui les demande. Il est facile pour les trouver de copier-coller les citations dans un moteur de recherche, généralement les références apparaissent immédiatement. 
 
Je suggère vivement que nous lisions ou relisions la superbe « Lettre aux femmes » de Jean-Paul II 
 
C'est un court texte, mais quelle force ! Quel éloge de la femme ! Elle est lisible ici : 
 
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/letters/1995/documents/hf_jp-ii_let_29061995_women.html 
 

 
 
PS 2 : je dédie ce texte à une personne avec qui j'ai échangé hier 23 novembre par message privé. Sans elle je pense que rien de tout cela ne se serait produit, c'est en particulier en pensant à elle que tout s'est déclenché ce matin. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Sam 25 Nov 2017 - 11:14    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Aujourd'hui 25 novembre, journée mondiale contre la violence faite aux femmes.

Je prie pour toutes celles qui subissent ces violences, en particulier les violences sexuelles. Je pense à celles qui deviennent des esclaves, qui sont enchaînées dans des bordels et qui périssent souvent sous les coups ou les outrages.


Je prie pour leurs bourreaux, qui sont bien plus à plaindre du point de vue spirituel, puisqu'ils seront face à Dieu qui est miséricorde mais qui est aussi celui qui voit ce que contiennent les cœurs.


Ne nous lassons pas, frères, de prier pour notre délivrance et pour ne pas sombrer, nous qui avons une vision déformée et injuste de la femme, dans des péchés plus graves encore.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Nov 2017 - 16:07    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
Déjà 6 jours que je me suis inscris.


Quel chemin parcouru !!! Ça me donne un peu le tournis.
Dieu est bon, il me donne de témoigner de ce que j'ai reçu. Ma nouvelle psy m'encourage sur le chemin de la libération du porno. Elle, au moins, ne croit pas au porno soft, j'ai de la chance !


Alors j'avance sûr de l'amour de Dieu qui me veut, qui nous veut libre.


Ce soir je témoignerai du meilleur antidote contre tout avilissement : .
Dieu lui-même.


C'est combattre le désir mauvais par un désir infiniment plus fort, le désir de Dieu.


"Donne-moi quelqu'un qui aime et il sentira la vérité de ce que je dis. Donne-moi un homme tourmenté par le désir, donne-moi un homme passionné, donne-moi un homme en marche dans ce désert et qui a soif, qui soupire après la source de l'éternelle patrie, donne-moi un tel homme, il saura ce que je veux dire." St Augustin, docteur de l'Église
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
poine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Nov 2017 - 10:34    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu Répondre en citant
J'ai donné mon témoignage hier dans une église, et mon sevrage continue, avec l'aide de Celui que je connais et que j'aime. 
Voici le témoignage de celui qui veut voir et toucher le Seigneur. Nous sommes souvent obsédés par le fait de voir et toucher le corps des femmes, et c'est là que nous tombons. Désirer voir et toucher Jésus, voilà notre guérison. 
 
 
Nous aussi nous voudrions pouvoir voir Jésus, pouvoir parler avec Lui, sentir encore plus fortement sa présence. Durant de longues années d’étude et de méditation, a mûri en moi l’idée de transmettre dans un livre un peu de ce qu’est ma rencontre personnelle avec Jésus : pour aider quasiment à voir, entendre, toucher le Seigneur, en qui Dieu est venu nous rencontrer pour se faire connaître. » 
 
Ce témoignage, c'est celui du pape Benoît XVI. Pas vraiment un sentimental en apparence diront certains… Et bien ce texte prouve qu'ils se trompe et que lui aussi est un "sensuel", quelqu'un qui ne se contente pas de réfléchir sur Jésus, mais qui désire d'un grand désir le voir, l'entendre et le toucher. 
 
 
Quelle merveille ! Quel exemple ! 
 
 
Jésus me donne sa force pour avancer. "Ton bâton et ta houlette me rassure" 
 
 
Jusqu'à quels abîmes serais-je tombé sans lui ? 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:42    Sujet du message: Poine : ombres et lumières avec Dieu
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Section de témoignages réservée aux croyants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com