Mon histoire, NeverX

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:33    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Bonjour à tous,

  J’ai 25 ans, bientôt 26, et mon histoire commence un peu comme beaucoup d’autre du forum, bref je suis addict au porno.

  J’ai commencé vers l’age De 14/15 ans si je me rappelle bien, à l’époque Je me masturbais une fois par semaine ce qui de mon point de vus n’etait pas dramatique en soi. Sauf que ça a duré jusqu’à maintenant et il m’est arrivé d’avoir des « pauses » sans trop m’en rendre compte mais également des moments « hards » où je pratiquais plusieurs fois par jours.

  Ce qu’il faut savoir sur moi c’est que j’ai passé environ deux années en état de dépression ce qui a engendré un isolement social absolue et croyais-moi la solitude, c’est une grosse saleté. Je pense honnêtement que j’aurai envisagé le suicide si je n’avais pas eu le soutien constant de ma famille.

  Bref au jours d’aujourd’hui ça s’est amélioré un peu et je suis en plein travail sur moi-même, donc j’ai découvert la PMO. J’ai commencé une première fois, après avoir lu l’intégralité des articles du site qui sont vraiment très bien fait et très utiles pour nous. J’ai tenue 8 jours quand même après une première rechute et la seconde fois 7 jours (hier), je recommence alors encore une troisième fois mais en écrivant mon histoire cette fois pour avoir de l’aide de votre part (conseil, soutien) ce qui ne me fera absolument pas de mal

  Salut ! Moi c’est NeverX, ça fait 1 jours
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:33    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:37    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Ps : pour les plus observateurs d’entre vous, vous remarquerez que les dates des 10 prochains posts ne correspondent pas. Ceci est dû au copier/coller de mon histoire depuis le site votrecerveaudansleporno FAQ. Malheureusement ce site est un assez peu fréquenté voir abandonné donc je vous rejoins ici.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:37    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  Beaucoup, sur ce forum, avouent être puceau et n’avoir jamais eu de relations sérieuses dans leur vie, ce qui doit augmenter grandement la difficulté d’arreter le PMO j’imagine.
  D’autre parlent de leur copine / femme et se confient avec elle, voir se sentent beaucoup plus excité par elle qu’auparavant et du coup leur vie sexuelle ne fais que s’améliorer (je suis bien jaloux de votre situation ^^)

  Pour ma part ce sera ni l’un ni l’autre, je n’ai pas de compagne mais j’ai eu quelques relations sérieuses durant ma vie, la plus longue étant de deux ans et demie mais ça s’est mal terminé entre nous, nous étions trop différents, c’est du passé (et c’est un peu hors sujet), je suis donc seul.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:38    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  Mon opinion c’est qu’il n’y a pas de sevrage PMO correct avec des MO (Masturbation Orgasme). C’est donc tout ou rien et le sevrage n’en sera que bien plus efficace. Aucune excitation, aucun « toucher » aucun orgasme, du sevrage pur et dur.
  D’ailleur après seulement 2 jour sans PMO j’ai commencé à fantasmer sur beaucoup de femmes dans la rue, en voiture, au boulot ... non pas que je ne le faisais pas avant mais je le faisais beaucoup moins. A partir du 4 eme jour ça a été l’apocalypse, réveil avec un « chapiteau » , encore plus de fantasme sauf que là les images des sites pornographiques apparaissaient comme des flashs.

  Inconsciemment j’envoyais des images et des sons érotiques hard à mon cerveau, sûrement à cause du manque, sauf que c’etait environ pendant 60% de ma journée, créant une frustration inimaginable! 
  C’est à ce moment que j’ai découvert le concept de la « pleine conscience » et la thérapie ACT (Thérapie d’Acceptation et d’Engagement) très bénéfique, je travaille encore dessus pour mieux l’utiliser. Jetez y un coup d’oeil 
 , des livres existent sur ces deux sujets et ils ne sont pas cher.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:39    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  Ce matin encore un réveil en « chapiteau ». Ce n’est que le deuxième jours mais mes rechutes ne comptent « que » deux PMO et une MO, concrètement j’ai eu trois orgasmes ces 17 jours, ce qui fait que même si je ne suis qu’au deuxième jours de mon troisièmes essais (assez lourde cette phrase, j’espère que vous arrivez à suivre ) je suis déjà très en manque de dopamine, ou deltafosB pour être précis (réf. vidéo votrecerveaudansleporno) 

  je ne me permet pas de me toucher alors inconsciemment je me « frotte » contre le drap, la couette ou le lit mais dès que je m’en aperçois je m’arrête. J’evite aussi de me mettre sur le ventre sinon mon pénis et mes testicules sont légèrement compressés et ça m’exite encore plus. A tout ça il faut rajouter les flashs ou autre situations érotiques que je m’imagine.

  Je trouve ça très énervant de ne pas avoir le contrôle et que ce soit ma queue qui décide, je ne peux pas tout contrôler c’est certain, il faut parfois lâcher prises, mais être esclave d’une pulsion sexuelle à rallonge c’est inacceptable et honteux.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:40    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  3 jours
  Ça peut aller, c’est juste qu’en fin d’après-midi j’ai eu une pulsion qui me donnait envie de fourrer tout ce qui bouge, ça me rappelle la vidéo « qui veut épouser cokeman » sur YouTube, à mourir de rire.
  Mon but n’est pas de devenir un grand séducteur et de me taper toutes les nanas que je veux, je sais être romantique et j’ai toujours recherché une relation stable et durable, à long termes. C’est pour ça que ça me remplis de honte ces instants où j’ai une gole d’enfer et que je serai capable de me taper tout ce qui bouge. C’est comme si, pendant ces « pulsions sexuelles » j’etais esclave de mon envie.


Dernière édition par NeverX le Jeu 16 Nov 2017 - 01:42; édité 1 fois
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 01:41    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  4 jours
  Une bonne mâtinée au travail, je suis cartographe en réseau de télécommunications et certains plans datant de 1980 m’ont donnés du fil à retordre, pas mal de boulot, du coup bien occupé et la mâtinée est passée en vitesse.
  
  Gros problème en début d’après-midi, je recherche sur internet un tutoriel pour une manip d’Autocad (logiciel DAO) et de forum en forum je tombe sur une pub pour maigrir avec en présentation une nana en débardeur sport (mon big fantasme), avant que je calcule quoi que ce soit en un millième de seconde je clique dessus, comme par réflexe ou par habitude, et je tombe sur ce site de protéine ou je ne sais quoi pour maigrir et des femmes très bien sculptées... j’ai fermé la fenêtre aussitôt ! En plus j’etais au travail, honte à moi.
  Sur le moment ça m’as fait comme une grosse bouffée de chaleur déjà de honte mais également je pense parce que je ne suis pas aller plus loin. Encore de la frustration, toujours plus. Ce qui m’as gêné le plus c’est que ça m’est resté dans la tête tout le reste de l’après-midi, ce qui me déconcentrais constamment en plus des « flashs » habituels.

  J’imagine que ça fais partie du reboot et qu’au bout de plusieurs (même si un seul mois dans cet état vas être un enfer total) ces moments là seront beaucoup plus rares, moins intenses, moins long ou n’existeront plus.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 02:09    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
5 jours
  Ce sont ces moments là que je crains le plus, les week-ends où je ne vais pas voir ma famille (étant donné qu’ils habitent à plus de 150 km et financièrement je ne peux pas), ou j’ai une ou deux sortie « rapide » entre pots mais que dù à mon isolement social, je reste la plupart du temps seul et donc ça augmente les risques de rechutes.

  Un des grands points qui me permettent de tenir c’est de lire des témoignages sur les forum ou sur les articles du site votrecerveaudansleporno. Quand je lis que le sevrage a guéris l’anxiété sociale de certaines personnes, qu’elles ont beaucoup plus confiance en eux (sachant que je bosse mon estime de soi qui comprends la confiance en soi depuis un an en lisant) cela me fournis un boost de motivation.

  J’ai eu une idée il y a quelque jours qui pourrais me projeter légèrement en avant en me fixant un objectif. Je reconnais que j’ai un peu plus de facilités à parler avec tous types de personnes depuis quelque temps, je travaille continuellement sur moi même et la fin de mon sevrage (qui peux s’étendre à plusieurs mois) j’avais pensais à....un Speed Dating.
  Je sais qu’il ne faut pas s’attendre à des merveilles mais je pense que même dans le pire des cas où je repartirai sans aucun piste de cette expérience, cela ne peut me faire que du bien.
  J’ai lu plusieurs avis sur le net, positifs comme négatifs, mais si jamais l’un de vous a déjà testé cette expérience je serai ravis de lire son commentaire ! 


Dernière édition par NeverX le Jeu 16 Nov 2017 - 02:27; édité 1 fois
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 02:13    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  7 jours ! Une semaine !

  Salut tout le monde ! Je tiens le coups, deux jours qui sont bien passés, demain j’arriverai à mon record personnel : 8 jours
  Je prends de plus en plus conscience du bien que me fait le sevrage, surtout au niveau de la sensibilisation : j’ai beaucoup plus de facilité à me concentrer et les événements extérieurs sont moins dérangeants, et au niveau de la désensibilisation : je reprends goût à la vie et j’eprouve même du plaisir dans des actions quotidiennes. Ces deux termes sont très bien expliqués sur le site.

  Je n’ai absolument pas peur d’entrer dans une flatline (une sorte de perte totale de libido) mais j’ai très peur de devenir plutôt précose tellement je deviens « sensible » au toucher.

  Ça me rappelle l’histoire de mgrroucas qui est devenue un peu précose avec sa femme alors qu’il ne l’était pas. Il l’as même considéré comme un « contre effet du sevrage ».
  Son histoire est passionnante, avec des rebondissements et de l’humour, je vous là conseille !!
Vous là trouverai dans « journaux / ma désintoxication »  
Dans le FAQ du site votrecerveaudansleporno 


Dernière édition par NeverX le Jeu 16 Nov 2017 - 02:28; édité 1 fois
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 02:18    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  8 jours ! Record !

  Je vais arrêter de raconter ma vie ne vous inquiétez pas ^^ c’est juste que c’est très dur à tenir durant les débuts.
  Si j’ecris aujourd’hui c’est pour vous faire découvrir un nouveau site que j’adore, peut être que vous le connaissez déjà 

  Fight the new drug. ( http://fr.ftnd.org/ )

  Un site excellent qui peut être traduit en français, pratique pour ce qui ne maîtrise pas l’anglais (comme moi). Il contiens beaucoup d’informations intéressantes et ..... il y a de superbes vidéos, très bien tournées, qui parlent d’experiences de certaines personnes, pour qui le porno a détruit leur vie. Je le conseille, jetez y au moins un coup d’oeil c’est très intéressant !


Dernière édition par NeverX le Jeu 16 Nov 2017 - 02:30; édité 1 fois
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 02:21    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  12 jours

  Bientôt deux semaines, même si j’ai l’impression que ça fait deux mois que je n’ai rien fait.

  En parlant de « rien fait », je me suis « toucher » hier matin en prenant la douche. Oui, à force de se lever avec une trique aussi dure qu’une barre de diamant pure, et bien je me suis caressé un peu sauf que je suis devenue tellement sensible que là tension est montée très rapidement et j’ai du utiliser mon muscle PC (muscle Pubo Coccygien qui est utilisé quand on veut arrêter d’uriner ou pour contrôler son éjaculation et donc son orgasme) pour ne pas avoir un orgasme. Ça a marché.

  Dans ma lutte contre la PMO, le M semble avoir pris un petit coup. Si je faisais les challenge mensuel PMO je serai éliminé, mais ce sont mes règles et je décide de ne pas en tenir compte du moment que j’en ai conscience et que je ne le renouvelle pas. Je vous avoue aussi que ça me découragerai assez de casser mon compteur de 12 jours, même si ce nombre de jours ne représente pas grand chose et que ce n’est que psychologique.

  En parlant de muscle PC, je pense que je le travaillerai pour retarder ma jouissance et être en accord celle d’une femme. Mais je le ferai plus tard, j’estime que ce n’ai pas le bon moment pendant le sevrage.



Dernière édition par NeverX le Jeu 16 Nov 2017 - 02:31; édité 1 fois
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 02:22    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  0 jours

  Malheureusement j’avais tellement les « dents qui rayaient le parquet » en rentrant du travail tout à l’heure que je me suis légèrement toucher. Avant que je comprenne ce qui se passe j’avais ejaculé et eu mon orgasme.

  Grosse déception, c’est aberrant de s’en rendre compte que c’est le sexe qui contrôle ma vie. Non seulement je pense être devenue assez précose étant donné les quelques 20 secondes que j’ai tenu mais je gâche mon conteur de 14 jours, qui devient alors mon nouveau records.

  C’est pas grave, je retente encore pour retrouver et augmenter les effets positifs de cette privation que je me rappelle : le bien être, la dissipation de l’anxiete sociale, le contrôle et la confiance en soi.
  Je vais y arriver je le sais, il faut « juste » que je passe la barre des 20 jours.

Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 09:19    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Salut NeverX
bienvenue sur ce forum. Comme tu vois ça bouge pas mal, et il peut y avir de vrais soutiens et partages.
Tu es très lucide et tu te bats avec courage, c'est positif.
Bravo pour ta volonté de sevrage total. C'est rude ! Mais tu te ressaisis aussitôt, c'est fort. Une bonne chose que cette rechute se soit faire sans support vidéo.
Tu as déjà accomplis beaucoup et ça compte aussi sur le plan physiologique je pense.
Bonne route ! 
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 20:59    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  3 jours
  Merci pour ce bel encouragement Wallace, c’est très motivant ^^, je suis en train de lire tout ton récit, on peut dire que tu es un vrai combattant. Je continue ma lecture ^^


  Atteinte des 3 jours sans PMO sans trop de difficultées je dirai car je suis assez stressé et mélancolie par manque d’épanouissement dans mon travail. Je cherche ailleurs dans le domaine et j’en ai même trouvé un, avec de meilleures conditions et un meilleur salaire mais le changement me fait extrêmement peur.
 L’idee de la perte de ma « routine infernale »  ne fait qu’augmenter mon anxiété sociale et je me replis comme toujours. L’inaction tue mes possibilités d’epanouissement à long terme.


  Je garde à l’esprit que ce stress me permet de moins penser au sexe et le sevrage va plus vite. Les « flashs porn » (les scènes erotiques que je m’imagine à toutes heures de la journée dans ma tête) diminuent mais ne disparaissent pas. Ce qu’il faut, c’est se concentrer sur les amélioration s
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 21:12    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  Il y a une phrase qui m’as marqué quand je l’ai lu sur le forum. Elle a était écrire par le pseudo byebye17


 « La pornodependance est un symptome, vouloir s'en sortir simplement par l'abstinence ça ne marche pas. En revanche repenser complétement sa vie fini par rendre le porno juste inutile. Ne reculez devant aucun changement !! »


  Profond et réfléchis, mais dans le cas où on s’abstient et que l’on se remet constamment en questions (expérience personnelle quotidienne) n’est-ce pas la porte ouverte à l’instabilité permanente ?
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2017 - 21:56    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Bonsoir NeverX,


Bienvenue sur le forum, tu y trouveras du soutien et justement, un sentiment de solitude amoindri  Wink


En effet, la plus grosse erreur est de rester dans une approche comportementale, c'est-à-dire à vouloir traiter la pornographie comme une cause (certes d'un côté elle en est une : hypofrontalité avec dérégulation émotionnelle, troubles cognitifs, dysfonctions érectiles, isolement, sans parler des troubles sur la société), et non comme un "symptôme" (même si encore une fois il serait mal avisé de la réduire à ça).


Pourtant, il est clair aujourd'hui que bien souvent, sortir de la dépendance nécessite un "travail de fond" (psychothérapie) et/ou un accompagnement professionnel par un(e) addictologue (conseiller, éducateur spécialisé, médecin ou psychiatre addictologue...), afin d'aller véritablement guérir sur le pourquoi il y a cette addiction à la compulsion. Des choses traînent parfois depuis des années dans la psychée, et travailler dessus apporte un immense soulagement, et peut amener à diminuer très fortement l'envie de compulser (et donc des cravings), rendant le sevrage plus facile.


Profond et réfléchis, mais dans le cas où on s’abstient et que l’on se remet constamment en questions (expérience personnelle quotidienne) n’est-ce pas la porte ouverte à l’instabilité permanente ?


Je pense comprendre. Moi-même je me suis toujours remis tout le temps en question. Mais d'après mon expérience, tu prends le problème à l'envers ici. La dépendance maintient dans un brouillard cérébral qui perturbe la remise en question, et c'est là que l'assistance professionnelle peut avoir un grand intérêt. Quand on est dans la dépendance, on est effectivement dans une instabilité émotionnelle et cognitive, et donc on se remet tout le temps en question. Mais de par l'hypofrontalité occasionnée par la consommation de porno, on a tendance à se remettre en question mais de façon aléatoire, avec souvent pas mal de confusion et d'agitation, sans réussir à construire. En fait, c'est souvent aussi l'anxiété générée par le porno qui agite l'esprit. L'instabilité dont tu parles est temporaire et se rétablit avec le temps, et si tu as déjà un bon potentiel de remise en questions alors je pense que c'est bon signe. Mais traiter "le fond" n'augmentera pas l'instabilité au contraire puisqu'il s'agir d'avancer et de reconstruire. 


COURAGE !





 
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Nov 2017 - 18:38    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Never X, bah dis donc t'es courageux toi vu la quantité de pages...

Hetfield, hypofrontalité ? Est ce que c'est le fait que le cerveau baigné de dopamine reste sur la partie arrière (instincts, confusion, archaïque, animal, addiction) et que du coup la partie avant (réflexion, raison, homme, liberté...) est comme anesthésié ?
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Nov 2017 - 23:07    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  3 jours


  C’est pas un problème pour moi Wallace, depuis mon sevrage j’ai beaucoup plus de plaisir à lire et encore plus lorsque cette lecture m’apprends des conseils  Okay


  Merci pour ton intéressement Hetfield, ça me touche sincèrement et pour la réflexion que tu apportes au sujet.
  Je suis du même avis que toi pour l’approche comportementale / cognitive et devine quoi : je suis un psychothérapeute spécialiste en thérapie cognitivo-comportementale depuis à peu près 7 mois. A la base je ne suis pas aller le voir pour ça mais plutôt pour un mal-être général, ce n’est qu’ensuite (il y a à peu près trois semaines) que je lui ai parler de cette addiction et du sevrage PMO. Bien sur il est avec moi et me soutiens.


  Mon compteur est retourné à 3 jours étant donné que j’ai chuté ce week-end encore une fois mais ce n’est pas grave, cette fois-ci c’est la bonne. Je ne chute qu’en ayant un orgasme du coup mon sevrage « uniquement porno » lui dure encore et serai à 21 jours ! En tout cas c’est ce que je me dis et ça me rappelle les effets positifs que tout cela m’apporte. Le besoin de porno a considérablement baissé même si parfois je me fais peur avec ces satanés pop-up sur le web. Le plus dur reste de résister à la privation de sexe totale, j’ai grandement envie de copuler avec une femme bien réelle et de prendre mon temps.
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 10:26    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Bravo pour les 21 jours. On dit que c'est un seuil important dans un processus de changement d'habitude. Tout mon soutien.
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 18:08    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  4 jours 


  Merci Wallace, j’ai lu que ton combat étais très dynamique, je vais suivre ta progression.
  Ps : le fait de se parler à soi même ou à ses organes (cerveau et penis) j’adore ^^


Dernière édition par NeverX le Mar 21 Nov 2017 - 21:14; édité 2 fois
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 18:25    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Mdr  Very Happy ah oui, c'est vrai je fais ça !! Le mec un peu barré !  Razz Y'a pas à dire le porno ça joue sur les nerfs lol. Blague à part ça m'aide à réaliser que je ne suis pas mon addiction... Forza
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 21:50    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  Voilà ! Quand je dis que j’aime rechercher des conseils :


  Le fais de nommer ses organes, de les considérer comme des parties indépendantes de soi dans le but de defusionner ses pensées et donc de ne pas être son addiction


  En actions !
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 18:59    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  5 jours




  Je tiens le coup, j’ai du mal à dormir en ce moment malgré une alimentation saine et un exercice physique soutenu. Mon envie de lire et de m’instruire redescends, cela m’inquiète et ne me plaît pas, j’ai pris l’habitude de lire avant de m’endormir (un moyen comme un autre pour reposer un peu son cerveau ou le centrer sur autre chose que du sexe)
  Comme toujours l’envie de copuler avec une femme me hante beaucoup, le contact avec autrui ne s’ameliore pas mais ne se dégrade pas non plus. Quand j’arrive à m’imaginer réellement dans un speed  dating, je me sens honteux et ridicule alors que ce serai un moyen de me rendre plus sociable et d’aller vers une relation.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 20:57    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  1 jours


  Encore échec ! Une ejaculation limite précose en se levant. Ce n’est pas grave je recommence. Je sais que le sevrage me fait beaucoup de bien et les flashs porns diminuent, mon obsession dans le domaine sexuel a grandement chuté.
  J’arrive à garder mon calme et à garder le contrôle dans des situations où je n’y arrivais avant. L’intéressement que j’ai pour la méditation y est pour quelque chose mais pas seulement, mes pensées sont moins dispersées et plus structurées.
  C’est comme si le potentiel de mon cerveau était resté le même mais qu’au lieu d’en utiliser 50% pour  des représentations sexuelles pour ma vision aux yeux des autres et autre pensées sans intérêt, j’utilisai 100% des ses capacités pour faire ce que je fais. La base de la concentration !
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 22:41    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Bonsoir NeverX,

Mais pourquoi remets-tu ton compteur à 0 ? De quel échec parles-tu ?

Tu as éjaculé parce-que ton corps en avait besoin point. Tu n'as pas revu de porno ? Alors ce n'est pas une rechute.

A moins que tu ne te lances dans un sevrage anti-orgasme, mais à part t'épuiser et te rendre frustré je ne vois pas ce que ça va t'apporter.

A bon entendeur hé hé
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 18:04    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  Salut hetfield
  Je remet mon compteur à zéro parce que l’orgasme est dû à de la masturbation, des caresses ou tout autre excitation différente de celle que je pourrai avoir avec une femme réelle.


  Comme je l’ai expliqué je fais (ou j’essaye en tout cas) un reboot / sevrage hardcore sans PMO (Porno Masturbation et Orgasme) mais je n’ai pas expliqué pourquoi. Si je fais ce sevrage à la dure c’est parce que mon esprit est en rapport constant avec le sexe, par des flashporns, d’imagination avec d’autre femmes et de jugement physique en rapport avec elle. Et ça, je ne le supporte plus, c’est en contradiction totale avec mes valeurs. Bien sur il arrive des moments, voir des jours entiers comme mon post de hier, ou ma concentration est à 100% sur une seule tache et cela m’arrive de plus en plus souvent.


  D’apres les nombreux articles que j’ai pu lire sur le sujet, l’arret de la masturbation durant un sevrage pornographique accélèrerait grandement le procesus. Je me suis donc fixé 20 jours, puis si j’y arrive je continuerai pendant 60 jours et mon ultime objectif est d’attendre les trois mois (90 jours)
  Quand j’aurai atteins ce stade, je me considerrai comme « sevré » et je reprendrai (si j’en ressens le besoin) la masturbation mais jamais là pornographie.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 18:17    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  2 jours




  Bien sûr je pourrais faire uniquement le sevrage sans Porno (quand on y réfléchis c’est quasiment ce que je fais) mais je trouve ça absolument aberrant de ne pas pouvoir se contrôler juste pendant une période donnée et limitée dans le temps. Je me dis qu’automatiquement il y a un passage « compulsif » qui fais que je dois me « vider »


  Autre petite « correction », après seulement 5 jours de privation, je pense fortement que ce n’est « mon corps » qui en avais besoin mais seulement mon cerveau.
  La preuve flagrante que mes voies neuronales en rapport avec la pornographie sont encore très actives !


  En espérant avoir répondu à ta question.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Sam 25 Nov 2017 - 13:40    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
  1 jours


  Encore raté. Aujourd’hui Je me rends compte que j’ai peut être aussi une addiction aux jeux vidéo. Après plusieurs heures passées devant ma PlayStation, j’arrete et je commence à rentrer dans un état de dépression avec autant de pensées négatives que je pouvais l’imaginer. Je vais creuser le sujet.
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Fév 2018 - 18:06    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Yep ! Salut tout le monde ! Je suis pas revenu depuis un petit moment, je ne met plus de compteur de jours, le fait de se concentrer sur le nombre de jours d’abstinences de porno fait penser....au porno
J’ai rechuté cinq fois depuis. J’ai remarqué qu’inconsciemment je matais des photos d’actrices de films (pas forcément pornographiques ni érotiques) et après réflexion je crois que j’ai associé le mal de la pornographie à la masturbation, ce qui fait que si je me masturbe pour m’empecher de chuter ou simplement de me satisfaire, je ressens un malaise de suite après.
C’est assez compliqué pour moi en ce moment entre les changements au niveau de mon travail.
Mon côté social s’ameliore mais très lentement et le fait de rester seul n’aide pas à mettre en valeur les quelques progrès que je fais.
Je garde espoir et je continu la pratique de sports, on va voir ce que ça donne d’ici quelque semaine
Revenir en haut
NeverX


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2017
Messages: 29
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Fév 2018 - 19:05    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Bonjour tout le monde ! Le sevrage « intensif » continu de plus belle et pas sans mal. Le fait de ne pas avoir de partenaire sexuel (difficulté à être en couple et absolument contre les plan uniquement sexuel) n’arrange rien et ne permet pas de « libérer » cette tension qui devient permanente et journalière. L’arrêt de la masturbation reste le plus dur pour le moment


Si vous connaissez des conseils et astuces pour réduire ce calvaire, moins penser au sexe, à la masturbation ou au porno, faciliter le sevrage pour arriver à un stade où ce sera plus facile , n’hesitez pas à m’en faire part. Même si je lis beaucoup de vos journaux et que je connais déjà ces conseils, ce n’est pas grave, ça ne fera que les renforcer.


Merci à vous et tenez bon !
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2018 - 21:06    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
Bonsoir NeverX,

Entre le moment où tu m'as répondu et maintenant, j'ai écrit un article qui va te montrer que la façon dont tu aborde le sevrage est le parcours classique de la plupart des personnes qui viennent en sevrage :

Si je fais ce sevrage à la dure c’est parce que mon esprit est en rapport constant avec le sexe, par des flashporns, d’imagination avec d’autre femmes et de jugement physique en rapport avec elle. Et ça, je ne le supporte plus, c’est en contradiction totale avec mes valeurs. Bien sur il arrive des moments, voir des jours entiers comme mon post de hier, ou ma concentration est à 100% sur une seule tache et cela m’arrive de plus en plus souvent.

Si tu n'es pas d'accord aucun souci et tu n'es pas obligé d'accepter, mais de par mon expérience, tu as besoin de repenser ton approche. Je peux te dire que j'ai tout simplement l'impression de me lire quelques années plus tôt. Ainsi qu'un grand nombre de personnes pornodépendantes qui entament un sevrage, et qui elles aussi ont reproduit cet effet de "transfert". C'est un phénomène TYPIQUE NeverX.

Là tu es simplement en train de déporter ta culpabilité liée à l'addiction sur tout ce qui entoure les choses parallèles au porno (masturbation, libido, fantasmes, imagination, flashbacks...). C'est tout le temps comme ça NeverX, et ça ne conduit à rien de bon. C'est sur le porno qu'il faut être strict et déterminé. Et là OUI, sur ce sujet précis, je n'encourage pas la fuite de toute forme de culpabilité. Cette dernière peut être un moteur, dans une certaine mesure.

Je te conseille vivement de lire l'article ci-dessous, qui te proposera une approche très différente, beaucoup plus dans le calme, la compassion et la patience. Les fantasmes ça se gère, ainsi que les "flachbakc" et autres penssées sexuelles et images pornographiques qui reviennent dans la tête. Tu n'as aucune raison de culpabiliser pour ces choses. Ces choses ne font de mal à personne. Je pense que tu devrais vraiment lire cette page pour apprendre à faire la part des choses.

http://laveritesurleporno.unblog.fr/trouver-de-laide/

J'espère que ta situation s'améliore.

COURAGE !
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2018 - 21:14    Sujet du message: Mon histoire, NeverX Répondre en citant
PS : une approche de la guérison basée sur la punition ne t'amènera qu'à toujours plus de mal-être et de culpabilité.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:39    Sujet du message: Mon histoire, NeverX
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com