Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 06:18    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Le 1 octobre 2013 (la vache, quatre ans déjà) j'écrivais pour le première fois dans ce forum le message suivant :

"Je fais ce témoignage comme marque de mon engagement à changer. Je n'ai lu que trois ou quatre autres posts alors peut être que mon histoire n'aura rien de nouveau mais c'est la mienne et je souhaite la mettre par écrit.

Après les affres de l'adolescence, qui n'ont pas été de la tarte, je suis parti à la fac (de droit) où j'ai eu deux histoires plutôt calamiteuses l'une comme l'autre. Ceci plus cela m'ont conduit à prendre la décision que lorsque je commencerais dans la vie active et que j'aurais mon premier logement, je le ferais seul, au moins pendant la première année.

Cela a coïncidé hélas avec les premiers forfaits internet illimités, d'abord en bas débit puis en haut débit et je me suis mis à télécharger des films et des photos d'internet pour compenser l'absence de vrai relation. J'ai estimé cette situation comme plus que satisfaisante : les films et photos me permettaient d'évacuer ma libido sans m'obliger à sacrifier ma liberté, mon indépendance, ma tranquillité

J'avais déjà entendu parler de personnes porno-dépendante, dans certains reportages aux infos mais je n'avais jamais pensé que cela me concernait : je n'étais pas acro, je satisfaisais juste mes besoins, sans plus. C'est en tout cas ce que je croyais.

J'ai fonctionné à peu près 16 ans comme cela. Ces deux dernières années je me suis mis à accumuler plus de films et d'extraits vidéo que pendant les autres années réunies, toujours sans me rendre compte de ce que cela impliquait. Mon entourage n'en a jamais rien su non plus.

Il y a un mois j'ai rencontré une jeune femme avec qui le courant est très bien passé. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai voulu lui faire l'amour et que je n'ai pas réussi à avoir une érection. Je n'avais jamais eu de problèmes avant. Je lui avais parlé de mon très long célibat et nous avons mis cela sur le compte de la nervosité et de la trop longue période sans rapport sexuel. La deuxième fois a été mieux mais insuffisante : j'ai eu une érection mais je n'ai pas pu la garder assez longtemps pour avoir un rapport complet. Là j'ai commencé à m'inquiéter.

J'ai consulté mon généraliste qui m'a donné des conseils et m'a prescrit du Cialis. Cela m'a aidé a garder mon érection mais je ne veux pas être dépendant d'une pilule pour faire l'amour, d'autant que je sais que je peux y arriver sans. Je me suis également mis a consulter les sites parlant des dysfonctionnements sexuels : troubles de l’érection, retard à l'éjaculation etc... Je suis passé de site en site, affinant mes recherches pour trouver des cas ressemblant de plus en plus à mon cas et je suis tombé sur ce site. C'est en lisant certains témoignages que j'ai réalisé que j'étais porno dépendant et que mes troubles sexuels venaient très probablement de là.

Ce fut un choc, une révélation, vraiment je ne m'en était pas rendu compte. Or je suis maintenant près à tout pour pouvoir avoir des relations sexuelles normales avec mon amie. De plus, grâce à elle j'ai réalisé la nature de mon addiction et je ne veux plus être comme cela, que je sois en couple ou célibataire. La preuve ultime de ma condition a été lorsque j'ai voulu effacer mes films, scans et photos. J'ai eu un mal de chien à appuyer sur la touche suppr. Je me suis fait violence et je n'ai maintenant plus aucun porno chez moi. Je me suis dit que je devais faire comme pour la cigarette : tout arrêter d'un coup, sans progression, en signe de mon engagement à changer.


Je suis maintenant à 4 jours sans porno et sans masturbation. Je reconnais les signes du manque car je les ai déjà combattus avec la cigarette. J'ai vaincu la première fois et je vaincrais cette fois aussi. J'ai avoué à mon amie une partie de la vérité : que mes problèmes au lit venaient de ma trop longue pratique de la masturbation et que j'allais devoir me réhabituer à une sexualité normale, avec son aide si elle le voulait. Elle m'a répondu que ça n'était pas grave, que nous allions juste devoir faire l'amour encore et encore jusqu'à ce que je sois « guéris ». Je crois que j'aime bien sa manière de voir les choses."

Voilà donc ce que j’écrivais il y a de cela déjà plus de quatre ans. Je suis ensuite resté très actif sur le forum pendant les six mois suivants avant de cesser de venir. Pourquoi ai-je arrêté le forum ? Un mélange de lassitude, d’agacement par rapport à certaines choses que j’y lisais et aussi l’envie d’arrêter de penser au porno une bonne fois pour toutes, de tourner la page.
Et me revoilà, après tout ce temps et vous vous en doutez ce n'est pas forcément une bonne nouvelle. Je vous en dirai plus dans un futur post mais pour l'heure je me contenterai de vous souhaiter à tous une très bonne journée.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 06:18    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 152
Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 06:54    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut à toi pour ton retour sur le forum
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Oct 2017 - 10:09    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut ppasmoi. 

 
Il doit y avoir un période où on baisse trop nos défenses ...  Rolling Eyes  
Mais si, comme je le crois, tu es comme moi en période de remise en route de ton sevrage, je pense pouvoir te rassurer : le deuxième n'a rien à voir avec le premier. 
Heureusement on a appris de nos erreurs.  Okay  

 
Par contre la souffrance de ma femme est beaucoup plus forte. Elle a le sentiment que si j'ai pu rechuter je le peux encore. Cette insécurité la ronge. 

 
Il faut absolument progresser dans mon combat contre mes démons (dépression, manque de confiance en moi, doutes constants, ...). Je ne sais pas si tu as les mêmes mais il semble que ce soit souvent le cas chez les dépendants. Elle sera rassurée si je recommence une thérapie. 

 
Et notre dépendance a tendance à vouloir nous prouvez qu'on ne vaut pas grand chose. Alors une rechute après tant d'années ...  
A l'inverse je me sens encourager par le fait que j'ai pu entamer ce sevrage sans réelles difficultés. Je me sens tout de même beaucoup mieux armé qu'il y a 4 ans. J'espère que ça va marcher aussi pour toi. 

 
Je suis avec toi. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Oct 2017 - 18:12    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Merci PMD. Content de te relire après tout ce temps même si comme pour moi ce n'est pas forcement une bonne nouvelle. Oui tu as mis dans le mille, remise en route du sevrage en espérant capitaliser sur mon expérience et ne pas faire les même erreurs. Comme tu le dis la démarche n'est pas du tout le même que la première fois mais on a aussi moins d'illusion sur notre propre force intérieure et ça ce n'est pas toujours une pensée très agréable.

Comme toi j'ai envisagé de suivre une thérapie. Je le ferai si cette nouvelle tentative échoue. Pour l'instant cela à l'air d'aller (11J) mais c'est le long terme qui sera difficile.

En tous cas bon courage pour ta reprise de sevrage. Je pense que je vais devoir me bloquer une soirée pour me mettre à jour sur ton carnet depuis le temps Wink . A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Oct 2017 - 18:23    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
ppasmoi a écrit:
Cela a coïncidé hélas avec les premiers forfaits internet illimités, d'abord en bas débit puis en haut débit et je me suis mis à télécharger des films et des photos d'internet pour compenser l'absence de vrai relation.


J'aime cette explication. Je n'ai pas de femme et n'en ai jamais eu alors c'est sans doute la raison de mes mauvaises "fréquentations" sur le web. Je devrais sans doute me trouver une femme mais j'hésite; parfois, je veux, parfois non... Confused

En tout cas, je dois absolument cesser ce cycle néfaste de la PMO !
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Oct 2017 - 00:19    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Oui Azimut, la solitude et l'absence de partenaire sexuel(le) sont un terreau extrêmement favorable pour y faire pousser des porno-dépendants. J'admire énormément les personnes qui tentent de se sevrer en étant chastes. Je ne sais vraiment pas si, moi, j'en serai capable.
 
En revanche être en relation ne suffit absolument pas à se sevrer, malheureusement. Cela peut aider, donner une motivation et aussi permettre de gérer une partie du manque. Mais il y a sur ce forum tout un tas d'hommes en couple ou mariés qui luttent toujours avec leur addiction et j'en fais partie.

Mais oui, pour ma part je pense qu'être en couple est souhaitable lorsque l'on cherche à se sevrer. Attention tout de même à ne pas faire souffrir notre partenaire avec notre addiction et çà ce n'est pas toujours évident.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Oct 2017 - 01:18    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
ppasmoi a écrit:
Oui Azimut, la solitude et l'absence de partenaire sexuel(le) sont un terreau extrêmement favorable pour y faire pousser des porno-dépendants. J'admire énormément les personnes qui tentent de se sevrer en étant chastes. Je ne sais vraiment pas si, moi, j'en serai capable.


J'ai déjà eu de longues périodes "chastes" mais les images finissent toujours par revenir. C'est profondément ancré dans notre mémoire de sorte que c'est très difficile de s'en débarrasser. Je crois que ça prend beaucoup de volonté. Okay
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 00:14    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous. Je pense qu'il est temps d'expliquer les raisons de mon retour sur le forum après une si longue absence.

Ce qui s’est passé après mon départ ? Disons pour faire court que je suis resté clean pendant environs deux ans puis que j’ai replongé. Je ne me souviens plus exactement des circonstances. Je ne peux que supposer que j’ai dû à ce moment-là passer par une phase de fatigue et/où de déprime. Je sais que dans ces moments-là je suis très vulnérable aux tentations. Mais ce n’est même pas certain et j’ai peut-être tout simplement cédé à l’envie de revisionner du porno. Comme je l’ai dit je ne me rappelle pas.

Après plusieurs semaines de rechutes ma femme a compris que j’avais replongé. Elle est au courant de mon problème d’addiction à la pornographie. Elle m’a confronté par rapport à ma reprise et j’ai de nouveau arrêté ma consommation de pornographie pendant plusieurs mois. Puis j’ai replongé, re-arrêté, replongé encore. j’ai alterné les périodes clean et les périodes de rechutes. Je ne comprends pas exactement moi-même pourquoi je n’arrive pas à me discipliner alors que j’ai déjà réussi à rester des années sans consommer.

Un début d’explication est peut-être que ces douze derniers mois ont été particulièrement éprouvants physiquement et nerveusement, tant sur le plan professionnel que personnel. Il ne s’agissait d’ailleurs pas toujours d’évènements négatifs, au contraire  mais en revanche il s’agissait toujours d’évènements stressant et fatiguant. Je me suis retrouvé à bout de force et de nerf plus d’une fois. Cela peut expliquer en partie mon incapacité à rester clean. Expliquer mais pas excuser, attention.

Voilà donc un petit résumé de ces quatre dernières années et la raison de mon retour sur le forum. J’ai entrepris un nouveau sevrage depuis treize jours et je tiens sans trop de soucis malgré des tentations assez fortes. Par rapport à mes précédentes tentatives j’ai décidé de changer deux trois petites choses afin de ne pas reproduire les même erreurs qui ont pu contribuer à mes rechutes. Je vous dirai cela plus en détail dans un autre post.
Bon courage à tous les anciens et nouveaux membres du forum. Merci à AFREG d’être toujours là pour administrer le site et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 01:28    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Juste un petit mot en passant.
Je viens de réaliser que lorsque l'on est en pleine crise de manque, rien, mais alors vraiment rien, ne vous semble plus important que de  reconsommer de la pornographie.
C'est très pénible. Sad

Allez, on serre les dents et on attend que cela passe.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 01:37    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Oui, quand on replonge, on y va à fond, si on peut dire...

Il faut apprendre à résister de toutes nos forces, même si la tentation est forte. Okay
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 06:57    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Merci Azimut. Sais tu ce que je fais en ce moment pour m'aider à résister ? Je lit ton carnet. Cela m'aide un peu.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 11:29    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Okay Okay Okay

Et ne fais pas les mêmes bêtises que moi !
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 13:43    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Ca va. La crise est passée. Jusqu'à la prochaine. Rolling Eyes
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 13:56    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Courage ! Very Happy
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 04:04    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjours à tous.

Toujours dans le sevrage sans incident pour le moment (20J). L’expérience m’a appris ne pas crier victoire trop vite, à ne pas crier victoire tout court d’ailleurs. C’est une guerre qui n’a pas de fin. Mais bon, cela reste encourageant.

Dans mon précédent post je vous ai donné les raisons de mon retour sur le forum dans les grandes lignes. Je me suis dit que je pouvais peut-être préciser pourquoi maintenant et pas plus tôt.

En un mot comme en cent j’ai senti pour la première fois que mon couple était en danger. Pas uniquement à cause de la pornographie, attention, mais au moins en partie. Comme je vous l’ai dit j’ai traversé douze mois d’enfer sur le plan de la fatigue physique et nerveuse et je suis passé plusieurs fois au bord du burn-out. C’est d’ailleurs en partie de ma faute car j’ai entrepris plusieurs choses dans un intervalle de temps assez (trop) court, sans mesurer les efforts que tous ces projets me demanderaient. Ajoutez à cela quelques soucis d’ordre professionnels et vous finissez sur les rotules. Il semble que ma femme n’ait pas été beaucoup mieux lotie que moi à ce niveau.

Le problème est qu’à cause de cela un sentiment d’exaspération a commencé à se créer entre ma femme et moi. Chacun de nous avait tendance à se replier sur lui-même et sur sa propre souffrance sans voir celle de l’autre. Chacun prenait aussi sur lui pour ne pas exploser et gardait sa rancœur pour lui. Résultat il y a environ quatre semaines il y a eu explosion et tout est sorti. Chacun a balancé à l’autre ce qu’il avait sur le cœur. Cela nous a fait du bien et nous a permis de nous retrouver, heureusement.
Par contre pour la première fois dans une de nos « discussions » l’éventualité d’une séparation a été évoquée. Ce n’était pas dit de manière très affirmée mais le mot a bel et bien été lâché et par les deux parties concernées. Aujourd’hui cela paraît presque impensable mais ce soir-là nous étions à un degré de fatigue et d’exaspération mutuelle tel que cela semblait tout à fait envisageable. Or dans les reproches que ma femme m’a faits, il y avait en bonne place le fait que j’avais récemment repris la consommation de pornographie, en grande quantité. Pour la première fois ma femme m’a dit à quel point cela la faisait souffrir, qu’elle y voyait une tromperie. Que répondre à cela ? Que voulez-vous rétorquer à quelqu’un lorsqu’il a raison ?

Vous l’aurez compris, je ne souhaite pas voir mon mariage se terminer prématurément. Mais même si aujourd’hui nous avons vidé l’abcès et sommes redevenus très complices ma femme et moi je ne suis pas naïf au point de croire que cela n’arrivera pas de toutes façons. On ne peut jamais savoir. Mais une chose est sure, si mon couple venait à se terminer je ne voudrais vraiment pas ce cela soit à cause de la pornographie. Ce serait vraiment trop stupide et en plus ce serait de ma faute.
En cas de séparation je tiens à pouvoir me regarder en face et me dire que ce n’est pas parce que j’aurai été faible et incapable de maîtriser cette sale pulsion qu’il y a en moi.

Si vous avez eu le courage de lire tout ce long post merci de votre intérêt et n’hésitez pas à réagir sur mon histoire. Bon courage à tous et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 13:36    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Je vois que tu reprends, moi aussi.
Bravo pour ta lucidité et ta détermination.
C'est motivant ! 
Ne pas être faible avec nous memes, c'est une motivation pour moi, etre fort ! 
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
Bennou


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2017
Messages: 32
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 15:55    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Rebonjour ppasmoi !

Tu as réagis ce matin à mes premiers messages sur ce forum. Ta réponse m'a donné envie de lire ton carnet. Pour l'instant je me suis arrêté en janvier 2015, mais j'y retournerai certainement y faire un tour.

Quoiqu'il en soit, tu as parcouru un sacré bout de chemin ! Et j'ai l'espoir que ta guerre prendra fin un jour ! Ton carnet m'inspire beaucoup dans le début de mon combat ! Maintenant, je sais où aller chercher la force en cas de faiblesse, et je t'en remercie !

N'étant pas à ton stade du sevrage je me vois mal donner des conseils, mais je te souhaite beaucoup de courage dans tes batailles futurs pour la liberté !

Ciao
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 17:41    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut ppasmoi et salut William. 

 
Notre présence à tous les 3, des vétérans, me donne des sentiments mitigés : la force de ne pas être seul mais aussi les frissons devant la force de cette dépendance. 

 
Je salue aussi la bleusaille  Very Happy  . Il faut qu'ils sachent que l'ennemi est fort mais qu'il n'est absolument pas invincible. Difficile à vaincre mais pas invincible.  
Et que même si ce n'est que pour 2, 3 ou 4 ans, la première victoire est merveilleuse. Et qu'elle peut être totale (pas éternelle  Rolling Eyes  mais totale). 

 
Ce que tu vis actuellement ppasmoi, et ce que tu as vécu, sont tellement proches de ce que j'ai et de ce je vis que c'est troublant. 

 
J'en retire une première conclusion : le deuxième sevrage semble plus facile mais méfions-nous. 

 
Nos femmes sont incroyablement tolérantes et bienveillantes mais nous avons été à la limite de la rupture. Et comme toi je ne veux pas la perdre, surtout pas pour un merde comme ça. Et je suis sûr que ma femme ne supportera pas une nouvelle rechute. Donc la victoire doit être maintenant totale mais surtout définitive. Plus jamais ça, plus de compromis, plus de demi-mesure. 

 
Notre ennemi intérieur sait utiliser nos moments de faiblesse, de fatigue, de déprime pour relancer ses attaques. Mais ça on le savait déjà.  
Ce qui est impressionnant c'est sa capacité à adapter son discours. En utilisant, par exemple, notre expérience pour nous faire croire que cette fois-ci on va pouvoir maîtriser notre consommation. Illusions 
Il nous faut être encore plus vigilant car notre expérience d'anciens combattants a été utilisé contre nous. Elle n'est donc pas suffisante.  
Reconnaître les pièges de notre Ego, reconnaître sa voix est primordial. 

 
Mais surtout la lutte contre notre dépendance, lutte primordiale, est insuffisante.  

 
IL faut supprimer les moments de faiblesse, de fatigue, de déprime, ... Et pour cela c'est toute notre vie qui doit être remise à plat : comment ne pas se retrouver professionnellement en surcharge, comment avoir plus de moments de détentes, comment lutter contre cette dépression, ... ?? 

 
Chacun a ses propres moments "pièges" et il nous faut bien les comprendre, les analyser et mettre en place des stratégies, des soins, ... Personnellement, il faut que je soigne ma dépression chronique. Plus facile à dire qu'à faire.  Laughing  

 
En tout cas je sais que la victoire est à notre portée et que le forum est un outil toujours aussi fort.  
Merci d'être là, tous, bleusaille comme vétérans. Merci de vous battre pour vous mais aussi pour nous tous. La réussite du groupe favorise les réussites individuelles. Et chaque réussite renforce la réussite du groupe. 

 

 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 23:06    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Je me permets de réagir ici à ton message Néo, tu as raison l'expérience ne suffit pas elle peut être utilisée contre nous. Belle leçon d'humilité. 
D'accord avec toi aussi sur la remise à plat de toute la façon de vivre, gros chantier... Encours...
A plus.
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
loran


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Nov 2017 - 11:22    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut Ppasmoi, 
quelle belle phrase qui motive : "En cas de séparation je tiens à pouvoir me regarder en face et me dire que ce n’est pas parce que j’aurai été faible et incapable de maîtriser cette sale pulsion qu’il y a en moi."
Revenir en haut
Fuego27


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2016
Messages: 127
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Nov 2017 - 16:36    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bravo pour ta persévérance !
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 04:03    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut loran.

Ce n'est pas une phrase très optimiste, je sais, mais curieusement c'est une bonne motivation. C'est d'autant plus utile que les tentations de porno surviennent souvent en cas de tension dans le couple justement. C'est à ce moment là qu'il faut se rappeler cette motivation. Échanger un mal pour un bien en quelque sorte. Neutral
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 04:26    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour tous.

24 jours depuis le redémarrage. Toujours des moments de tentation qui vont et viennent. La routine du dépendant hélas. Rien de bien nouveau.
Le coté un peu démoralisant est de savoir que ces tentations ne partirons jamais complètement. Après avoir tenu presque deux ans sans pornographie je sais au moins cela. Je sais aussi que les tentations s'espacent avec le temps et çà c'est plus positif.

Allez, un peu de nerf, c'est juste le manque qui parle. Bon courage à tous.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
loran


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 09:24    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
C'est très bien 24 jours ! 
tu as raison, les tentations vont s'espacer de plus en plus.
j'ai arrêté le tabac depuis 8 ans et je peux te dire qu'aujourd'hui je n'ai plus aucune tentation. si c'est pareil avec le porno, on est sauvé  Wink .
Courage pour cette journée ou tu es en manque, ça va passer, surtout ne reste pas seul et va prendre l'air ça fait du bien !
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 16:31    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut Loran, salut ppasmoi. 

 
Ancien fumeur j'avais tendance à dire comme toi, Loran. 

 
Mais ma récente rechute me fait penser qu'il y a une petite différence : avec la cigarette, on peut facilement se raccrocher à tous les effets négatifs dont on nous parle sans arrêt : les risques pour la santé, le souffle court, le coût, les vêtements qui puent, la perte d'odorat, ...  
Et tous ces messages, qui ne font qu'énerver les fumeurs-consommateurs, sont, à mon avis, d'une grande aide pour les fumeurs-abstinents.  
Et j'espère pour les jeunes non-fumeurs  Rolling Eyes  

 
Par contre pour la porno, il y a une tendance générale de la société à "valoriser" le sexe. Je joue à FreeCell sur mon téléphone, je regarde ma page Facebook, je vois des pubs pour des sites ou des applications qui valorisent le sexe hors mariage, avec des femmes seules, mariées, des étudiantes sans le sous, sans parler des photos des magazines, des clips de musique, ...  

 
il y a beaucoup de sexe dans notre société et personne nous dit quand on commence la pornographie "A consommer avec modération" comme pour l'alcool ou "Peut entraîner une forte dépendance" comme pour les jeux d'argent. 

 
Et en plus, notre ennemi intérieur passe son temps à nous rappeler discrètement, de façon insidieuse, à quelle point c'était bon de se laisser aller. Et c'est malheureusement vrai qu'on y trouve un certain plaisir  Twisted Evil  

 
Aucun message d'avertissement bien au contraire.  

 
La lutte est donc plus difficile. Et, même si certains n'y croient pas, je pense que la force de la dépendance nicotinique est moindre que celle du sexe compulsif. 
Je suis sûr et certain de ne jamais plus refumer. Mais je suis beaucoup moins serein vis à vis d'une fuite dans le sexe compulsif. 
Et c'est très inconfortable.  Wink  

 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 00:30    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Tu as raison, Néo PMD. Si on m'avait dit que la porno était nocive, je n'y aurait jamais touché. Mais on ne m'a jamais mis en garde...

Eh oui, depuis mai 68 et l'apostasie de l'Occident, c'est le sexe débridé. On fait ce qu'on veut, quand on veut, avec qui on veut et au diable les conséquences... Mad
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 01:20    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous. Merci pour les réactions.


Au risque de t'inquiéter loran je dois donner raison à PMD. J'ai aussi arrêté la cigarette, à ma grande satisfaction, lorsque j'ai terminé mes études. Gros fumeur, j'ai eu du mal et c'est exact que j'ai retrouvé un certain nombre de points communs entre le sevrage tabagique et le sevrage pornographique.


Mais c'est après que ça se gâte. Avec la cigarette il y un encouragement général de la société et des proches pour t'inciter à ne pas reprendre. De plus tu constates toi même des effets bénéfiques très concrets sur ta santé, ta forme physique, ton odeur, ton budget etc... Bref tu as toutes les raisons de continuer à rester non fumeur.


Avec la pornographie rien de tel. Aucun message du ministère de la santé ou de l'éducation, aucun encouragement de ton entourage, qui ignore ton addiction, ou même de la société en général, aucun impact visible à court terme sur ta santé et souvent aucun impact sur ton budget vu que beaucoup d'entre nous ne payent rien, ou très peu, pour leur porno.


A cela tu peux ajouter que l'accès à la pornographie n'est jamais qu'à un clic de souris. Pour la cigarette il faut tout de même aller jusqu'au bureau de tabac et il faut payer, cher, très cher même aujourd'hui. Avec le porno nous n'avons pas à bouger de chez nous et il n'y a rien à payer pour avoir accès à des milliers, des dizaines de milliers de vidéos de toutes sortes. C'est comme d'avoir un troisième robinet, un pour l'eau chaude, un pour l'eau froide et un pour le porno. C'est vraiment la gratuité qui fait le plus de mal je pense.


En fait c'est ça. Il faudrait réussir à convaincre les pouvoirs publics de taxer le porno comme le tabac. Sans rire. Cela ferait rentrer de l'argent dans les caisses tout en décourageant le plus grand nombre d'en consommer, à commencer par les plus jeunes.
Mouais, il n'est pas interdit de rêver.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 04:46    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour. Je viens, je pense, de faire une chose assez positive pour mon sevrage. Explication :


J'ai, dans l'historique de téléchargement de mon téléphone, une application de navigateur internet qui passe à travers le contrôle parental. Cette application n'apparait plus dans le store mais elle est toujours disponible via l'historique de téléchargement. 
Excusez mon langage mais cette saloperie pourrait facilement être responsable d'une rechute. Imaginez un alcoolique en sevrage obligé de se balader partout avec une flasque de whisky au fond de la poche. Je dis bien obligé parce qu'il n'y a pas moyen d'effacer soit-même ce fichu historique de téléchargement. J'ai vérifié.


Bref. Ce soir j'ai enfin envoyé un mail à l'assistance de mon téléphone leur demandant, soit de supprimer eux-même l'application de mon historique, soit de reclasser l'application de manière à ce qu'elle ne passe plus à travers le contrôle parental. J'espère que cela suffira mais dans le cas contraire je prendrai les grands moyens et je supprimerai purement et simplement mon compte. J'y perdrai de l'argent car j'ai acheté un certain nombre d'applications, mais pas tant que cela finalement. Peut-être même en profiterai-je pour passer à la concurrence, qui sait.
 

En tous cas cette décision toute simple m'a mis la pèche, alors que je trainais une espèce de blues de sevrage depuis quelque jours. Là d'un coup ça va mieux. Bon courage à tous et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Sam 11 Nov 2017 - 06:42; édité 2 fois
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 907
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 11:07    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour ppasmoi,

Déjà bravo pour ton attitude face à cette application. Ta démarche te sera profitable à mon avis Wink

Sinon, je t'ai répondu sur le carnet de Fuego, mais je préfère être sûr que tu reçoive mon message alors je fais un copié collé :

Oui le cerveau d'un addict est un truc assez incroyable. Il arrive à faire tout seul des associations d'idées dont nous serions incapable consciemment. Et toutes nous ramènent au porno.

Parfois je me dis que si nous arrivions à comprendre comment ce truc fonctionne nous arriverions peut être à reconnaître les signes avant-coureur et a stopper la machine avant qu'elle ne s'emballe


ppasmoi :

Bonjour ppasmoi,

ce phénomène d'après les scientifiques est créé, de façon similaire pour toutes les autres addictions, par l'enzyme DeltaFosB.

Le rôle de cette enzyme, après que l' "effet coolidge" du cerveau ait été "piraté" par l'exposition aux stimuli sexuels virtuels, est de "cadenasser" le sujet pour qu'il retourne consommer rapidement, imprégnant dans le Centre de Récompenses du Cerveau le message suivant :

"Cette activité est très très importante, alors retournes-y !"

Et pour assurer cette mission, la DeltaFosB créé ce qu'on appelle en Addictologie des "Indices" (ou "Cues" en anglais) qui eux-mêmes crééent des "ponts" entre les interactions du quotidien avec certains stimuli et la pornographie.

Chez l'alcoolodépendant, ces indices sont en général : bouteilles d'alcool aperçues dans un magasin, odeur de bière en passant près d'un bar, pub guiness ou pastis, vue d'une personne en train de boire etc...

Pour le pornodépendant, les indices sont/peuvent être : zones du corps dénudées, publicités trop "charnelles", vue d'une belle femme, langage un peu "chaud" ou "cru" au cours d'une conversation......

J'ai vulgarisé bien entendu, mais je te conseille de visionner ça pour comprendre la DeltaFosB :

https://pornosciencesante.blog/2017/08/26/adolescent-brain-meets-highspeed-…

et pour comprendre l'Effet Coolidge :

https://pornosciencesante.blog/2017/08/26/porno-nouveaute-et-effet-coolidge…

D'après Gary Wilson, ces deux liens sont importants à lire afin de mieux comprendre comment se comporte l'addiction au porno.

Je l'ai fait et ça m'a apporté beaucoup il y a plusieurs mois de cela.

COURAGE Wink
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 907
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 11:09    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Suite du copié collé:

Pour repérer les "signes avant coureurs", il faut prendre conscience de ces indices au quotidien, et apprendre à gérer les cravings.

Je suis en train d'écrire un GROS article sur le sujet des cravings (envies de consommer/rechuter).

En attendant, je te (vous) propose ça :

http://laveritesurleporno.unblog.fr/2017/10/30/faire-face-aux-cravings-depe…

Vous trouverez là l'exercice de Mantak Chia, la relaxation de Tara S., le "X Rouge" (que j'ai donné à Ultreïa d'aileurs), et d'autres méthodes...

ALLEZ VOUS Y ÊTES Là ! ON CONTINUE
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 12:02    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Super, Hetfield ! Merci pour toutes ces précieuses informations.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
loran


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 13:22    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut les ppasmoi et Hetfield, 


je suis tout à fait d'accord avec vous.avec l'arrêt du tabac on est aidé, mais avec le porno on se retrouve vraiment seul car trop tabou pour exposer son problème en public.


Là ou je voulais t'encourager ppasmoi, c'est que d'après mon expérience réussie avec le sevrage tabagique, plus le temps avance sans tabac et plus les envies/tentations s'espacent pour totalement disparaître avec le temps (beaucoup de temps des fois). on peut comparer cette similitude avec toutes les addictions je pense (jeux vidéos, jeux d'agent, alcool, drogues ...)


bonne continuation dans le sevrage


à bientôt
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 18:44    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut loran.

J'avais compris l'intention et je t'en remercie. Je ne voulais pas être pédant ou défaitiste. Je suis d'accord que les épisodes de manque et de craving s'espacent avec le temps et c'est une très bonne chose.
 
Par contre et c'est là le drame du porno-dépendant, si les cravings sont moins fréquents ils ne perdent pas en intensité, contrairement à l'envie de fumer qui elle diminue au fil du temps. L'addiction au porno s'appuie sur nos pulsions sexuelles "normale" et les détourne en désir de porno. A moins de devenir asexuel (ce qui est impossible) c'est quelque chose dont il faudra se méfier toute notre vie.

C'est en partie à cause de cela que j'utilise cette citation de Thomas Jefferson comme signature.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
loran


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Ven 10 Nov 2017 - 10:21    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Tu as tout à fait raison ! 
méfions nous ! en tout cas ça fait plaisir de discuter avec des personnes qui vivent le même calvaire que moi.


allez, on ne lâche rien. comme dirait mon idole : VAMOS !!!
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Nov 2017 - 03:42    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonsoir.
Voilà, voilà l'exemple parfait de ce que j'écrivais plus haut. Une saine excitation sexuelle, non assouvie car on a pas toujours la possibilité, transformée par l'addiction en réminiscence de pornographie.


Là, en l’occurrence, je me suis réveillé en pleine nuit avec en tête le souvenir d'une de ces BD de poche érotiques que l'on pouvait acheter avant chez les marchands de journaux. Bon sang, j'ai du lire cette BD il y a entre 20 et 25 ans ! Faut-il même lutter contre des souvenirs d'adolescence qui remontent durant votre sommeil.


Résultat, comme de bien entendu, la libido qui crève le plafond, le souffle court et un cerveau qui s'emballe. J'ai été obligé de me lever pour aller me calmer un peu sur le forum. Ça a marché et la crise est passée, même s'il en reste encore des traces.


Parfois je me dis que je devrai me faire une sorte de tableau de chasse : noter quelque part les crises en mettant la date, les circonstances, l'intensité de 1 à 10 et la méthode utilisée pour y résister. Peut être demain, là il faut que j'essaye de me rendormir. Bonne fin de nuit à tous et de meilleurs rêves que moi.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 10:51    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.

J’ai écrit dans un post précédent que j’avais changé deux trois petites choses dans mon protocole de sevrage par rapport aux fois précédentes. Je précise tout d’abord que l’essentiel de la méthode reste la même : abstinence TOTALE de porno et de masturbation. Je rejoins complètement AFREG sur ce point-là : seul l’arrêt complet donne véritablement des résultats. Ralentir sa consommation signifie que l’on consomme toujours. Un non-dépendant peut éventuellement se le permettre tout comme une personne non alcoolique peut consommer de l’alcool de temps en temps. Un dépendant ne le peut pas.


J’en parle avec d’autant de force que malheureusement je suis tombé dans cette douce illusion dernièrement. L’illusion qu’il était possible de consommer « un peu », juste assez pour calmer les pulsions. Quelque chose comme un soir par semaine, par exemple. Le pire c’est qu’on est content de sa connerie sur le moment. On s’imagine avoir trouvé l’équilibre, maîtrisé la bête. On n'a plus les sensations de manque du sevrage sans avoir pour autant la boulimie du gros consommateur.


Bien sûr c’est de la foutaise. Tout d’abord consommer c’est consommer, quelle que soit la quantité. Notre dépendance ne fait pas la différence. Nos proches non plus d’ailleurs s’ils s’en rendent compte. Ensuite tôt ou tard ce soi-disant contrôle vole en éclat et on se retrouve à re-consommer avec la même frénésie qu’avant, si ce n’est pire.


Du coup, si je garde la méthode de l’abstinence totale, qu’est ce qui change ? Eh bien tout d’abord c’est l’idée d’être plus fort que l’addiction, d’avoir le contrôle, que tout n’est qu’une question de volonté. Ce n’est hélas pas si simple et la volonté, même si elle est essentielle, ne fait pas tout. Notre esprit d’addict est retord et nous joue parfois des tours assez incroyables pour nous inciter à consommer. Que faire alors ? Eh bien utiliser la connaissance durement acquise que l’on a de soi-même et de ses faiblesses pour anticiper les crises et prévoir des contres mesures. L’une de ces contres mesures, parmi les plus efficaces, est d’aller sur ce forum. Mais il y en a d’autres.


Voilà l’un des axes autour duquel ma nouvelle tentative de sevrage va s’articuler. Je parlerai des autres dans un nouveau post. Bon courage à tous et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 11:24    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
J'aurai pas dit mieux  Smile
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 991
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 12:39    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Okay Okay Okay
Revenir en haut
loran


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 14:41    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour ppasmoi, 


je suis tout à fait d'accord avec toi. J'étais tombé aussi dans une consommation plus calme mais au final, cela t’entraîne dans une consommation pire.
je suis aussi pour l'abstinence totale. 
Est-ce que tu élimines aussi les relations sexuelles conjugales?
j'aimerai le faire de mon coté et tester sur un mois pour voir les bénéfices.


à bientôt
Loran 
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 15:49    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Le sevrage est déjà difficile. Pourquoi vouloir s'infliger un supplice de plus en supprimant les relations conjugales ? 
 
 
Pour moi, pour elle aussi, elles sont des moments réparateurs. Des ancrages dans la réalité dans ce qu'elle a de meilleur.  
Ces moments sont, en plus d'être agréables, des points de résilience, une motivation supplémentaire, un moyen de rester dans le désir et plus dans le besoin, ... 
 
 
Et, personnellement, il n'y a aucun risque de confondre les 2 sexualités !!  
 
 
Alors peut-être, qu'effectivement si lors des relations sexuelles conjugales, le porno-dépendant retrouve les mêmes schémas (neuronaux et autres) que lors de ses dérives liées à son addiction, peut-être, alors faut-il se poser la question. 
 
 
Ce que j'en sais, pour le lire ici, c'est que souvent les dépendants célibataires nous envient notre statut d'homme en couple. Cela ne doit pas être pour le partage des tâches ménagères.  Wink  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 11:27    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous. Merci loran, PMD et Azimut pour vos réactions.

Concernant ta question loran, la réponse est non, pas d'arrêt des relations sexuelles conjugales en ce qui me concerne.
Surtout pas même et pour un tas de raisons.


_Primo, comme le dit PMD, il n'y a presque aucune chance de confondre le fait de faire l'amour à sa femme et la consommation de pornographie. Ce n'est pas la même chose, ça n'appuie pas sur les mêmes boutons. Je ne me ferais pas plus hypocrite que que je ne le suis en vantant l'immense supériorité des rapports sexuels en vrai par rapport à la pornographie. La dessus chacun est libre de son opinion. Je me contenterai de répéter que ce sont deux choses très différentes.


_Secundo, l'un des objectif du sevrage est, à terme, de remplacer une activité sexuelle malsaine (la pornographie) par une saine (le sexe en vrai) et faire en sorte que cela devienne ou redevienne notre norme. Faire l'amour et si possible le faire souvent, me semble un bon moyen d'accélérer ce processus.


_Tertio, je l'ai dis dans un post précédent, l'addiction se sert de nos pulsions et frustrations sexuelles normales contre nous. Dès lors et bien logiquement, garder ce type de pulsion à un niveau assez bas est préférable. Bien sur il ne faut par faire l'amour juste pour cela ni sauter sur sa femme à chaque fois que l'on se sent fragile. Çà ne marcherait pas de toutes façons; Si on pouvait soigner la porno-dépendance juste en faisant l'amour cela se saurait. Mais avoir une activité sexuelle consensuelle et régulière avec une partenaire aimante, cela aide.


_Quarto, mais là il s'agit vraiment d'une opinion toute personnelle : nos compagnes souffrent généralement d'une grande perte d'estime d'elles-mêmes, par notre faute. Elles se demandent si elles nous suffisent, si nous les trouvons toujours désirables, voire même si nous les avons jamais vraiment désirées. Il nous revient de réparer les dégâts et donc de leur montrer que nous les trouvons toujours adorables, belles, sexy.
Là encore il ne s'agit pas que de sexe mais plutôt un comportement général d'attention, de gestes de tendresse, de petits compliments. Mais dans cette optique imaginez quel effet cela aurait de refuser d'avoir des rapports ou même simplement de ne pas les rechercher. Cela risquerait de confirmer les craintes de nos compagnes quant à notre manque d’intérêt pour elles.


Voilà les principales raisons qui font que moi, je n'envisage pas une seconde d'arrêter d'avoir d'avoir des relations sexuelles avec ma femme pendant le sevrage. Cette liste n'est évidemment pas exhaustive et peut varier d'un individu à un autre, d'un couple à un autre. J'espère néanmoins avoir répondu à ta question loran.
Bon courage à tous.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Nov 2017 - 06:35    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.


Un mois aujourd'hui depuis mon redémarrage, sans craquer. Bizarrement je n'arrive pas à m'en réjouir. Sans doute la déception de me rendre compte que je suis déjà passé par là et que je n'ai pas réussi à garder mon cap. Peut être aussi le sentiment que ce n'est que la première marche d'un très long escalier.


Probablement aussi qu'après un mois sans porno on est dans le creux de la vague : on se prend la pleine charge du manque avec une pointe de nostalgie et nos souvenir de consommateur sont encore très vivaces. Le processus de détachement n'a pas encore commencé. Difficile de se sentir très joyeux dans ces circonstances.


Ou alors j'ai tout simplement faim. Allez, un bon petit déjeuner et ça devrait aller (un peu) mieux.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Nov 2017 - 10:13    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bon appétit et surtout bon courage.
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 12:21    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.
37 jours depuis ma dernière consommation si mes comptes sont corrects. J'ai l'impression que les souvenirs commencent à s'estomper et les crises à s'espacer. Je reste quand même très vigilent mais j'apprécie le moment de calme, même s'il s'accompagne d'une légère flatline. Ben oui, sinon ce ne serait pas drôle. Wink


Je suis toujours à lire le carnet de PMD qui est assez dense, surtout si on lit tous les liens et articles associés. Du coup je n'ai pas pu me mettre à jour sur beaucoup d'autres carnets. J'espère que tous va bien pour tout le monde.
Justement en parlant des carnets je me rappelle avoir lu dans plusieurs d'entre eux une chose qui m'a un peu interpellé. Ainsi j'ai vu à plusieurs reprises des expressions du type « il ne faut pas se faire violence » ou bien « il faut écouter son corps ». Ces expressions suivaient généralement des rechutes de pornographie et/ou de masturbation ou expliquaient pourquoi le rédacteur préférait la méthode progressive à l'arrêt total.


Je ne condamne évidemment pas les rechutes, je serai mal placé pour çà. Pareillement même si je ne crois pas à la méthode progressive je respecte le choix de ceux qui la préfèrent à la méthode de l'arrêt total. Non, ce sont les raisonnement associés qui me font quelque peu tiquer.

Ainsi je trouve personnellement qu'un sevrage EST un acte violent par essence. On prive quelqu'un, à savoir soi-même, d'une chose qui compte plus à ses yeux que le boire et le manger. Pire, on lui dit que plus jamais il ne pourra avoir cette chose si importante, si vitale pour lui. Ensuite la personne en sevrage passe par des phases de manque où son corps lui hurle qu'il lui faut sa Bannir .Or dans le cas de la pornographie le soulagement est généralement juste là, à porté de main. Mais non, on ne peut toujours pas, on doit se forcer à ne pas re-consommer. C'est le moment où justement il ne faut surtout pas écouter son corps.


Voilà pourquoi je j'estime qu'un sevrage est un acte violent et brutal mais le comble c'est que c'est tant mieux. Je ne suis pas masochiste mais je crains que dans le cas de la dépendance une forme de brutalité auto-infligée soit nécessaire pour nous forcer à bouger, nous obliger à nous remuer. Car l'addiction favorise aussi la procrastination et l'immobilisme, elle s'en nourri. Tout ce qui peut nous inciter à bouger est bon à prendre.


Donc vous l'aurez compris je trouve irréaliste de vouloir se sevrer sans se faire un minimum violence. Cela ne me semble tout simplement pas possible. En revanche rien n'empêche de compenser la brutalité du sevrage par d'autres petits plaisirs et là oui, là je suis d'accord qu'il faut savoir écouter son corps.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Mer 22 Nov 2017 - 13:38; édité 3 fois
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 13:55    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
On parle tous beaucoup de combat, de bataille, de guerre, ... ça n'est pas du au hasard.  Sad  

 
Mais ce qui est impressionnant avec notre lutte contre notre ennemi intérieur c'est qu'il n'a de force que celle qu'on lui donne. Ce n'est pas lui le maître à bord. 

 
Il a un fort pouvoir de nuisance, c'est évident. Mais il ne faut pas grand chose pour l'obliger à rester dans sa grotte.  

 
C'est un peu comme un feu de forêt : un verre d'au la première minute, un seau la deuxième, une citerne de d'un mètre cube à la troisième !  

 
Si on laisse notre ennemi intérieur prendre la parole, on peut facilement le faire taire au début. Il va vite se planquer. Mais si on le laisse parler il prend de la force et, comme un dragon de papier, il va gonfler, gonfler. Mais il n'est qu'en papier. 

 
J'utilise souvent la visualisation afin de le combattre. Je le fais alors disparaître dans une feu de joie.  

 

 
bon courage et joyeuse lutte à toi. 

 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 18:43    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Merci ppasmoi de ton message et bravo pour ces 37 jours et les beaux résultats.
C'est stimulant t'as raison, fait accepter de se faire violence pour résister et éviter de tomber dans la justification de "j'en ai besoin"... Je souscris à cette démarche pour moi.
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
Anonyme_030


Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2017
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 01:11    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
J'aime ta manière de voir les choses. Continu dans cette direction Okay
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Nov 2017 - 11:29    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Je n'avais pas prévu d'intervenir sur mon carnet aujourd'hui mais je viens de lire un carnet qui n'est plus actif depuis 2016. Ca a été rapide vu que le possesseur du carnet a effacé tous ses posts pour ne laisser qu'un long post final.


Ce genre de post est précisément l'une des choses qui m'a fait quitter le forum 3 ans plus tôt. J'ai été outré et plus qu'énervé par ce que j'ai lu. Je crois sincèrement que tout le monde a le droit d'avoir un avis et que ce n'est pas parce que que l'on est pas d'accord qu'on doit empêcher les autres de s'exprimer. Mais tout de même, aller accuser AFREG et le forum d'être la cause d'une augmentation de sa consommation de pornographie tout en niant l'existence même de la porno-dépendance, j'ai trouvé cela un peu fort de café, en plus d'être contradictoire. Et l'auteur de conclure, en gros, qu'il valait mieux continuer à regarder du porno et tous se branler dans le joie et la bonne humeur que d'aller contre notre nature et se laisser interdire des choses par d'autres.
Bon sang, venir marquer ça ici ! Autant cracher directement à la figure de toutes les personnes qui tentent de se sevrer de la pornographie ou d'aider d'autres à le faire.


Je ne sais pas ce que vous en pensez vous mais moi je trouve que ce genre de post a au moins un intérêt : montrer à quel point on peut tomber bas, très bas, à cause de la pornographie. Cela permet de nous rappeler pour quoi et contre quoi nous lutons. Entre autres choses pour ne pas devenir comme ce pauvre type. Comme quoi finalement même un message malveillant peut avoir son utilité.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Nov 2017 - 08:25    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Oui je viens de lui répondre. Après 5 ans de lutte, je comprends que tu tombes de haut.


Quand on voit les cris de détresse qu'on lit ici, on se demande ce qui se passe dans l'esprit de Accro, ça fait penser à un pétage de plomb.


Oscar Wilde "La meilleure manière de résister à une tentation, c'est d'y céder". ça fait un peu penser à ça, une manière de baisser complètement les bras.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 10:20    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour tous.
46 jours sans replonger. Les choses ont l'air de se tasser même si les souvenirs reviennent toujours de temps à temps.


Un nouveau post sur mon protocole de sevrage. Je rappelle à tout hasard que j’ai déjà fait une précédente tentative de sevrage qui a tenu deux ans. J’essaye aujourd’hui de capitaliser sur cette précédente tentative, garder ce qui a fonctionné et changer ce qui a fait que cela n’a pas tenu sur la longueur.
On serait tenté d’être fataliste, de dire que les rechutes sont inévitables tôt ou tard et que ce n’est pas si grave tant qu’on se relève. Je ne veux pas partir sur un tel raisonnement. Ce sont des pensées comme celles-là qui fragilisent notre résolution et nous conduisent à la rechute. Ce que je vise c’est l’arrêt définitif et ce qui suit est une autre des pistes que je compte suivre pour y parvenir.

 
On parle beaucoup de déni dans notre milieu. Ainsi beaucoup d’entre nous, y compris votre serviteur, ne croyaient pas être porno-dépendants avant qu’un événement particulier ne leur ouvre les yeux. Mais ce qu’on sait moins c’est qu’on peut aussi être dans le déni après être devenu conscient de notre dépendance. Ce déni peut prendre de nombreuses formes : on peut minimiser la gravité de notre addiction ou bien l’impact que celle-ci a sur notre vie ou encore sur nos proches. Ce ne sont que quelques exemples.

 
Moi, mon déni était de croire que je n’aimais pas vraiment la pornographie, que seule l’addiction et l’habitude liée à une longue pratique faisaient que j’avais autant de mal à m’en détacher, que rien ne venait véritablement de moi en somme. Si on suivait la logique de ce raisonnement il me suffisait de ne pas consommer pendant assez longtemps pour être définitivement guéri. Sauf que cela n’a pas marché, pourquoi ?
Ce ne fut pas facile mais il m’a fallu me rendre à l’évidence, j’aime la pornographie. Qu’est ce que j’aime dans la pornographie ? On s’en fiche, ce n’est pas pertinent. Est-ce que j’ai toujours aimé cela avec autant de force ou est-ce que cela m’est venu à l’usage ? Je ne sais pas et là encore, peu importe. Ce qui compte c’est que ce penchant pour la pornographie est là et bien là. Le nier serait laisser une ouverture dans ma défense contre d’addiction.

 
Dans son article « comment se sortir de la porno-dépendance » AFREG titre son chapitre III. B. de la manière suivante : « apprenez à détester la pornographie ». J’ai cru y être arrivé car je déteste effectivement la pornographie, sur le plan intellectuel. Mais il me reste encore à le faire au niveau viscéral et là j’avoue que j’ai du mal. J’espère un jour y arriver mais pour l’instant j’en suis encore loin et tant que ce ne sera pas le cas, tant que je ne pourrai pas dire de tout mon cœur « je déteste la pornographie » je devrai me méfier de moi-même.
 
 
Pour résumer donc, je vais m’efforcer de rester très méfiant de cette part de moi qui aime toujours la pornographie, au lieu de nier son existence. Je vais également essayer d’apprendre à vraiment ne plus aimer la pornographie, jusqu’au plus profond de moi. Mais là j’avoue ne pas encore très bien savoir comment.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Jeu 30 Nov 2017 - 17:01; édité 2 fois
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Nov 2017 - 10:53    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Le point commun et le point d'entrée de toute addiction est le PLAISIR.

Sans plaisir on arrêterait au premier essai.

Et puis personne ne nous dit les conséquences pour les acteurs et actrices, amateurs ou professionnels. Ni aucun avertissement sur la dangerosité à terme, aucune prévention ... (sauf AFREG et quelques rares voix dans les médias)

Et surtout le résultat du visionnage est toujours plus d'excitations renouvelées et de plaisirs faciles. Pourquoi notre cerveau ne réclamerait-il pas de plus en plus sa dose ?


Mais ce n'est pas pour rien que les dépendants cherchent à rendre ça plus "correct", plus socialement acceptable. Tu sais les "mais tout les hommes le font", "ya pas de mal à se faire du bien", ...
C'est parce que, quand on prend du recul, quand on réfléchit, on trouve ça moche. On trouve ridicule de se palucher pendant des heures sur des images ou des mots toujours plus virtuels et artificiels.

Alors Accro dit que c'est notre culpabilité qui nous empêche d'en profiter pleinement. C'est dans le même but : pouvoir consommer sans limite, en supprimant les derniers freins que notre lucidité nous mets : la honte, l'image de soi que ça projette,  ...

Alors sans honte, en prenant du plaisir, ils peuvent consommer toujours plus et s'enfoncer dans une consommation toujours plus excessive aux conséquences toujours plus nocives.
Qu'il refuse ou non l'idée que c'est une addiction ne changera rien aux effets sur ses relations avec la vraie vie, avec les vraies personnes, avec la vraie sexualité.

 Mais sans frein il risque de s'en rendre compte trop tard ... voir jamais.

Alors ne plus aimer la pornographie est effectivement un atout énorme. Retrouver un plaisir sexuel intense avec sa compagne permet aussi de relativiser le plaisir ressenti lors des branlettes solitaires. C'est un cercle vertueux.
Et là, être en couple est un énorme atout. Je ne sais pas si j'y arriverai aussi facilement si j'étais célibataire. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Déc 2017 - 08:27    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Oui PMD, retrouver des rapports sexuels épanouissants est un effet une grande aide mais hélas, si la pornographie peut faire perdre goût au sexe avec un partenaire, l'inverse n'est pas vrai. Ce serait bien pratique mais malheureusement ce n'est pas le cas.


Je vois également un autre problème par rapport à cela, en tout cas dans mon cas. C'est que j'ai constaté dernièrement que je pouvais tout à fait regarder de la pornographie et y prendre plaisir sans masturbation ni éjaculation. C'est ce qui m'a permis de me sortir la bonne excuse du : C'est moins grave vu que je ne me masturbe pas, c'est juste pour le plaisir des yeux. Un plaisir d'esthète en somme. Ouais, tu parles, en partie peut-être mais une toute petite partie alors.


C'est d'ailleurs en ayant constaté que j'appréciais la pornographie même sans la masturbation que j'ai compris à quel point j'étais dans la panade. J'aimais vraiment cette saleté et pas juste comme support de masturbation. Cela signifiait que j'aurai encore plus de mal à m'en détacher que je ne l'avais prévu au départ et pour me faire passer cet engouement aucun rapport sexuel aussi satisfaisant soit-il ne pouvait m'aider. Pour surmonter cela pour l'instant je ne vois que le temps et un strict contrôle sur mes pensées.


J'ai lu les articles du site YBOP et je veux croire qu'une partie de ce que je prend pour de l'engouement vient en fait de ce que, à force d'usage, mon cerveau s'est formé à reconnaître la pornographie comme hautement plaisante et souhaitable. Ce que YBOP appelle « sensitization ». Quelle proportion vient de cela et quelle proportion vient de moi, bien malin qui pourra le dire et dans la pratique, est-ce que cela change quelque chose ?
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Déc 2017 - 19:00    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonsoir à tous.

J'écris beaucoup en ce moment. Petit passage à vide dû essentiellement à la fatigue, rien de bien grave. Rien qui ne puisse se régler avec du sommeil, quelques moments de détente et éventuellement une pizza. Malgré tout je constate que l'ennemi intérieur, pour paraphraser PMD, en profite pour venir gratter à la porte. Couché sale bête, retourne à la niche. Enfin rien de bien surprenant, on sait tous qu'il faut être doublement vigilent lors des moments de fatigue.


Pour lutter contre les petites tentations je relis certaines articles du site. À cette occasion je me suis apperçu que je n'avais jamais lu la charte du forum. Oups !
Mieux vaut tard que jamais, je l'ai enfin lue et ai eu la satisfaction de me rendre compte que je suivais déjà les règles, enfin je crois. En même temps il s'agit de règles de bon sens alors la plupart d'entre nous doivent les suivre même sans les avoir lues.


Une chose a particulièrement retenu mon attention, c'est la partie ou AFREG demande aux possesseurs de carnet de ne pas supprimer leurs messages en fin de sevrage, réussi ou non. J'avais moi aussi constaté, déjà il y a quatre ans et encore plus récemment, que certains possesseurs de carnet faisaient cela avant de quitter le forum. Ou même sans intention de le quitter, juste comme cela, sur un coup de tête.
J'ai toujours été profondément agacé par cette pratique, la trouvant égoïste vis à vis des autres membre et surtout irrespectueuse envers toutes les personnes qui avaient pris la peine d'intervenir sur le carnet et dont les réponses devenaient incompréhensibles. Ce qui me sidérait le plus était que certaines de ces personnes indélicates espéraient encore recevoir des réponses sur leur carnet après avoir fait cela.
Malgré cela j'étais un peu partagé, me demandant si je n'étais pas trop intransigeant (cela m'arrive) et si après tout, chaque possesseur de carnet n'était pas libre d'en faire ce qu'il en voulait. Mine de rien cette pensée me turlupine depuis un bon moment. Bien fait pour moi, je n'avais qu'à lire la charte plus tôt. J'y aurai vu que cette pratique y était non seulement désapprouvée mais surtout interdite sous peine de bannissement.


Me voilà donc tranquillisé, au moins sur ce sujet. C'est toujours cela de pris. Bonne soirée à tous.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Déc 2017 - 21:25    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.

Voilà un petit moment que je ne suis intervenu sur mon propre carnet même si je suis resté assez actif sur le forum. Plus de chose à dire aux autre que sur moi j'imagine. Le sevrage se poursuit sans trop de soucis même si je dois encore me méfier des tentations qui repointent le bout de leur nez ses derniers temps. J'en suis pourtant à deux mois moins 6 jours sans craquer et contrairement au premier mois, j'attends ce « moisiversaire » avec une certaine impatience. Sans raison particulière, juste comme ça, bêtement.


Je vais en profiter pour donner mon troisième axe de ma nouvelle tentative de sevrage.
Je rappelle que le premier axe était de ne pas se croire plus fort qu'on ne l'est face à l'addiction. Accepter qu'on puisse être faible par moment et anticiper ces moments de faiblesse afin de ne pas se laisser submerger.
Le deuxième axe était de ne pas se mentir à soi-même, si tant est qu'une telle chose soit possible. Où du moins se mentir le moins possible, en particulier dans son rapport à la pornographie. Donc reconnaître qu'on aime la pornographie, encore maintenant et se méfier de cet engouement. Essayer également si possible de s'en défaire, apprendre à détester la pornographie.


Le troisième axe pourrait être le plus difficile et le plus important. En gros les autres fois où j'ai arrêté la pornographie, même si j'ai réussi à arrêter assez longtemps, je ne suis pas sur que j'avais vraiment arrêté en fait. Pas dans ma tête. Mes souvenir peuvent être biaisés mais je ne pense pas que j'avais véritablement tiré un trait sur la pornographie même des mois et des années après avoir arrêté. Je crois qu'au fond de moi je me disais que lorsque j'aurai arrêté pendant assez longtemps je pourrai m'autoriser à revisionner de temps en temps sans que cela n'entraîne une reprise complète. On sait aujourd'hui à quel point ça a bien marché.
Donc mon troisième axe c'est de vraiment, mais alors vraiment, faire le deuil de la pornographie. De l'usage de la pornographie plutôt. Bien se mettre dans la tête qu'il n'y a pas de consommation acceptable, non pas parce que c'est mal mais parce que c'est, à terme, le retour assuré à la consommation à outrance et peut être même pire qu'avant. Réussir vraiment à me mettre dans la tronche que cette fois c'est fini et bien fini, sans qu'il subsiste le moindre doute dans mon esprit.
Je vous le dit franchement, je n'en suis pas encore là, mais j'y travaille.

Bon courage à tout le monde et bonne fin de week-end.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Dim 7 Jan 2018 - 09:07; édité 2 fois
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Déc 2017 - 14:56    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Faire le deuil, visualiser (plus qu'envisager) sa vie futur sans plus aucune images pornos !! 
 
 
Je suis tout à fait d'accord avec toi. C'est d'ailleurs valable pour toutes les autres addictions alors pourquoi pas avec celle-là.  
 
 
Et c'est donc indispensable de faire le deuil. 
Mais aussi de travailler sur les fragilités, les fissures qui existent en nous et qui ont servis de point d'ancrage à cette plante grimpante, à cette mauvaise herbe qui a poussé en nous et qui a enfoncé ses racines jusqu'à faire grandir ces failles. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Déc 2017 - 08:37    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Merci PMD pour ta réponse. J'ai aussi pris connaissance de celle dans ton propre carnet. J'aime la comparaison avec les étapes du deuil mais je ne sais trop si on doit faire le deuil de la pornographie, le deuil de l'homme que l'on était lorsque l'on regardait de la pornographie ou le deuil de l'homme que l'on était avant de commencer à regarder de la pornographie. Sans doute les trois mais là cela fait beaucoup d'enterrement et pas un seul mariage.


En parlant de mariage j'ai fait état plus tôt dans mon carnet que c'est lors des moments de tension dans le couple qu'on ressent fortement l'envie de rechuter. Hier, alors que normalement cette journée aurait du être une journée placée sous le signe de la joie et des retrouvailles, ma femme m'a dit une chose qui m'a profondément blessé. Je précise à toutes fins utiles que cela n'avait rien à voir avec la pornographie. J'en suis encore retourné et j'en ai dormi à peine trois heures cette nuit. Dire qu'en plus aujourd'hui on est sensé fêter quelque chose. Cela promet, j'espère que j'arriverai à faire bonne figure. Ou peut-être pas.


Ma femme traverse en ce moment une période un peu compliquée à cause de soucis de santés au sein de sa famille et je comprend que dans ces situations des mots peuvent être dits sans en mesurer l'impact. Néanmoins je constate une récurrence dans ce type de comportement. Une sale habitude de me prendre comme punching-ball (verbal) lorsqu'elle n'est pas bien pour une raison X ou Y. Dieu merci cela n'arrive pas souvent mais cela arrive tout de même un peu trop régulièrement à mon goût. Les premières années de notre relation ma femme se rendait compte qu'elle avait dépassé les borne, elle s'excusait et même une fois elle m'a acheté un petit cadeau. Depuis que nous sommes mariés je ne pense pas qu'elle se soit excusée une seule fois. Ce genre de choses me font vraiment me demander si sous vieillirons bien ensemble.


Pourtant de mon coté j'ai vraiment l'impression de faire beaucoup d'efforts, dont l'arrêt de la pornographie n'est qu'un parmi d'autres. J'ai parfois l'impression que cela ne sera jamais assez. J'attends le jour où il me sera reproché de passer trop de temps sur ce forum alors que je prend sur mon temps de loisir pour cela.


Quel rapport avec la pornographie me direz-vous et pourquoi est-ce que je vous em...bête avec mes problèmes de couple. Comme je disais j'ai déjà constaté que lors des tensions et déceptions de couple l'envie de reconsommer est assez forte. En effet à l'envie de se sentir mieux viens se rajouter un coté revanchard vis à vis de sa conjointe. Et aussi l'envie de dire « à quoi bon, à quoi bon se priver, à quoi bon souffrir si mes efforts ne sont même pas appréciés. »
Je ne vais pas craquer, rassurez vous et ce pour une raison que j'ai déjà écrite plus haut. Je ne veux pas, ne veux plus, que la pornographie rentre dans l'équation de mes histoires de couple. Ce serait me mettre en position de fautif sans aucun argument pour me défendre. Je veux pouvoir me regarder en face et me dire que j'ai essayé et que si cela n'a pas marché ce n'est pas parce que je n'ai pas pu me passer de pornographie.


Encore toutes mes excuses de vous avoir imposé mes problèmes triviaux mais comme vous avez pu voir il fallait que cela sorte. Meilleure journée à tous.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Blmiss


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2017
Messages: 60
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Déc 2017 - 10:44    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Courageux guerrier.
Ne t'excuse surtout pas de venir déposer tes problèmes ici.
La dépendance crée de la dopamine, du bien-être. Il y a bien sûr un lien évident entre la dépendance et le mal être. Sort tout ce que tu as besoin de sortir ! Le forum et nous sommes aussi là pour cela. Être aider et rendre l'aide reçu.
Je te comprends bien tu sais. Moi je suis INCAPABLE de dormir près de mon chéri après une dispute c'est physique.
Je ressens comme des ondes négatives qui me brûlent de l'intérieur.
Je lui ai déjà dit que si l'expression réconciliation sur l' oreillers existent c'est pas pour rien. C'est à mon sens pour évacuer les tensions. Je me demande même si finalement ce n'est pas le rôle de la sexualité permettre au couple d'évacuer les tensions ensembles. Et ce sentir bien, heureux 😂.
As tu expliqué à ta femme que tu n'avais pas pu dormir hier ?
Revenir en haut
gr33n


Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2017
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017 - 12:09    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
As-tu essayé de parler avec elle?Penses-tu qu'il y a plus de points positifs à rester avec elle qu'à essayer de se trouver quelqu'un d'autre?
Ces questions peuvent t'aider.... et sont capitales, à mon avis. 
Courage!
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017 - 14:14    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous, bonjour Blmiss et Gr33n.


Gr33n, au vu de ta question j'ai peur de m'être mal fait comprendre dans mon dernier message. Je ne suis pas en train d'envisager une séparation, même pas un petit peu. J'étais juste en train de dire que la chose pourrait arriver, qu'un jour je pourrai me trouver à bout de patience et de nerf et faire ma valise.
Il faudrait encore pas mal d'incidents comme celui d'avant hier pour que j'en arrive là et avant cela j'aurai probablement essayé un certain nombre de choses pour éviter justement d'en arriver là. Ce n'est qu'après avoir tout essayé, tout tenté, que je pourrai être amené à prendre une décision grave et définitive mais on en est encore très loin. Désolé mais mon émotion du moment m'a peut être fait mal m'exprimer et brosser un tableau plus noir qu'il ne l'est en réalité.


Blmiss, je n'ai pas parlé à ma femme de cet incident parce que comme je l'ai écris, la journée d'hier devait normalement être une journée de célébration et je voulais essayer qu'elle le reste malgré mon humeur du matin. C'était d'ailleurs un bon calcul car la journée s'est très bien passée, a été plutôt agréable et m'a fait quasiment oublier ma colère et ma tristesse de la veille.


De plus, je ne crois pas que ma femme ai réalisé qu'elle m'avait blessé car les mots qu'elle m'a dit n'étaient pas spécialement blessant en eux-même. Il s'agissait d'un reproche mais pas fait de manière très véhémente, plutôt comme une observation, une critique. Le problème est que d'une part le reproche était injuste et que d'autre par le moment était vraiment mal choisi. Pour utiliser une métaphore, imagines que tu sauves un enfant d'un appartement en flammes. Tu es plutôt content de toi et de ce que tu as fait. Et là sans prévenir et au lieu de te remercier on vient te reprocher d'avoir cassé une vitre pour entrer dans l'appartement. Tu te sentirais blessé et douché par une telle attitude, avec un fort sentiment d'injustice. Voilà comment je me suis senti. Mais je doute de pouvoir l'expliquer, surtout après-coup.


Bon, comme je l'ai dit il s'agissait plus d'une maladresse que d'une malveillance et depuis j'ai récupéré. Oublions cela. Merci à vous deux de vous être intéressé à ce petit problème personnel et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Blmiss


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2017
Messages: 60
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017 - 16:06    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour
Je suis heureuse de lire que ta soirée fût belle.
C'est un beau geste amoureux de ta part que d'avoir pris sur toi pour ne pas gâcher la fête.
Comme je te l'ai dit, n'hésite pas à venir décharger tes émotions, on est là pour t'aider. N'oublions pas que le but est d'éviter d'oublier les problèmes à coup de dopamine.

Bonne fin de semaine à vous deux
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 17 Déc 2017 - 19:09    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.

Deux mois (et un jour, je me suis laissé distraire) depuis mon début de sevrage et ça va. Les tentations reviennent toujours de temps en temps mais de moins en moins souvent. Pareillement je trouve les flash-back de plus en plus facile à ignorer. En fait là ou cela devient un peu plus difficile c'est dans la zone un peu floue de ce qui est permis mais dont il faut se méfier.


De quoi est ce que je parle ? J'avoue avoir du mal a formuler ma pensée car j'ai peur de paraître bien prude ou bien frileux. Je ne parles pas des scènes de sexe explicite ou de nue intégral que l'on trouve dans certains films et même dans certaines séries maintenant. Ces scènes là sont clairement à proscrire à cause de la frustration et de l'envie qu'elles provoquent. Je parle des scènes dans les films ou séries à peu près tout public où une ou plusieurs actrices apparaissent en maillot de bain où en sous-vêtements.


En période de consommation de porno de telles scènes ne font ni chaud ni froid, ou peu s'en faut. Mais là, après deux mois sans pornographie, je me surprend à regarder parfois de telles scènes avec ce que j'appelle « l’œil du porno-dépendant ». C'est très difficile à décrire vu que c'est plus une sensation qu'un acte conscient. Disons que cela pourrait ressembler à la différence qu'il y a entre regarder et reluquer.


Bien sûr on pourrait dire que je pinaille ou que je pèche par excès de prudence. On pourrait également dire que si l'on ne peut même plus regarder des filles en bikini autant entrer directement au monastère. C'est bien possible mais j'ai déjà été « imprudent » par le passé et je sais que ce genre d'imprudence risque d'en appeler une autre et une autre et ainsi de suite. De plus ce n'est pas que je ne veuille plus regarder les filles, je ne veux plus les regarder d'une certaines manière. Disons que ce sera mon objectifs de troisième mois, même si je doute qu'un mois suffise pour cela.

Bon courage à tous et bonne fin de week-end.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
gr33n


Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2017
Messages: 105
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Déc 2017 - 04:27    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Nous restons des mâles, avec "radar a femelles"... je pense que c'est naturel et qu'il faut accepter cet etat temporaire d'excitation (relative) quand un petit cul passe a proximité. C'est la vie, un signe de bonne santé.
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Déc 2017 - 12:38    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
J'aime bien votre humour à tous les deux.

Il se trouve que je me suis posé (pendant peu de temps) la question d'entrer au monastère et que j'aime bien y passer quelques jours de temps en temps. Pas de "petit cul" à regarder là-bas, c'est vrai, mais ne croyez surtout pas que les moines, bien qu'ayant fait vœu de chasteté, ne soient pas tentés d'approcher de près le beau sexe, ce sont des hommes, des vrais !


La littérature ne fait pas mystère de tentation parfois terribles et durables en la matière, pourtant sans sollicitation par un support visuel.

Cela n'a est tout-à-fait normal, et comme vous le dites, c'est un signe de bon équilibre personnel.


Nous autres hommes ne sommes pas et ne seront jamais des anges, quel que soit notre état de vie !
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Déc 2017 - 11:18    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.

Bon, les fêtes sont passées avec leur lot de tentations. A ce propos je ne suis pas très content de moi. Je n’ai pas rechuté, rien d’aussi tragique, je n’ai même pas été près de le faire mais j’ai tout de même flirté avec l’idée plus que je ne m’y autorise normalement. J’ai aussi laissé mon regard airer un peu sur les publicités omniprésentes en cette période pour des sous-vêtements et autres. Il y avait clairement un relâchement dans ma discipline avec également une tendance aussi à regarder les femmes dans la rue avec un peu trop d’attention. C’est effrayant de constater à quel point un petit relâchement en entraîne un autre puis un autre à la vitesse d’un feu de broussailles.


Bien sûr la sanction a été immédiate : retour des flash et des tentations qui m’avaient pourtant laissé tranquille dernièrement. Également la sensation assez désagréable d’avoir perdu du terrain sur ma route vers la guérison. Pas beaucoup mais un peu tout de même.
Je relativise quand même, il n’y a pas eu rechute alors il n’y a rien de grave au fond. Mais l’expérience m’a appris dans la douleur qu’on a tort de négliger ce genre de petits incidents. Je les considère en effet comme les signes avant-coureurs d’une, possible, vrai rechute, surtout si on laisse la dérive se poursuivre sans contrôle.


Je me suis à ce sujet créé une expression personnelle : la micro-rechute. J’ai beaucoup de mal à expliquer ce que c’est bien que ce soit très clair dans ma tête parce que cela se situe tout de même beaucoup au niveau du ressenti personnel. En gros c’est lorsque je m’expose à une source d’excitation sexuelle mineure sans avoir pu m’en empêcher. Ce n’est pas tant le fait d’avoir regardé quelques affiches publicitaires un peu trop décolletées ou les courbes de quelques jolies passantes qui pose problème. C’est le fait de sentir que je n’avais pas le contrôle à ces moments-là, que j’ai cédé à une pulsion. D’où le terme de micro-rechute car même s’il n’y à pas effectivement consommation de pornographie la perte de contrôle à ce moment là ressemble tout de même beaucoup à celle de la rechute. En plus comme avec une vrai rechute la micro-rechute en appelle une autre puis une autre et ainsi de suite.


Bref je m’applique depuis à ne plus me soumettre à ce genre de laisser aller. Bon courage à tous et bonnes fêtes de fin d'année.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Jan 2018 - 12:30    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Je reviens ici après les fêtes, et j'aime bien ce terme de "micro-rechute". Le fait de nommer les choses est une des activités les plus élémentaires de l'esprit humain, et elle est féconde car c'est souvent déjà une manière d'objectiver le danger, puisque quand on est exposé à quelque chose de terrible et d'inconnu, on parle d' « innommable ».
Merci pour ça.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Jan 2018 - 08:17    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Pas de quoi, LibrePourAimer, ce forum sert aussi à cela: se refiler des tuyaux les uns aux autres. Si mes petites expériences syntaxiques peuvent aider c'est parfait.


Bientôt trois mois avec comme je l'ai dit une petite baisse de vigilance qui m'a montré que j'étais encore très influençable. En fait je me demande même si on ne l'est pas plus après quelques mois de sevrage qu'au tout début. C'est vrai qu'on s'est tellement isolé des sources d'excitation (normalement) que la moindre d'entre elles nous fait un effet pas possible. Pour réutiliser une analogie qui plais assez sur ce forum, c'est comme de prendre une bouffée de tabac après avoir arrêté pendant longtemps, ça fait tout de suite tourner la tête.


On pourrait alors se demander ce qu'il faut faire. Continuer à détourner le regard comme un bégueule ou au contraire s'efforcer de vivre normalement pour se désensibiliser. La logique voudrait qu'on choisisse l'option n°2. Après tout le but est tout de même de retrouver une vie la plus normale possible. C'est d'ailleurs le choix que j'avais fais la première fois, il y a de cela 4 ans.


Aujourd'hui je suis beaucoup moins convaincu que se soit la bonne solution. Après tout, qui peut dire que ce n'est pas notre esprit d'addict, notre petit démon interne, qui nous souffle cette bonne idée pour nous faire replonger. On le sait bien, on arrive à se trouver des excuses incroyables pour reconsommer, des trucs à faire ruer un cheval de bois mais qui sur le moment nous paraissent parfaitement sensées. Par exemple : « je voulais juste tester ma capacité à avoir une érection » , « je voulais juste voir si cela me faisait encore quelque chose », « je voulais juste tester les limites du contrôle parental » etc, etc... Qui me dit que cette idée de juste vouloir se désensibiliser aux images sexy présentes dans la vie de tout les jours afin de pouvoir reprendre une vie normale n'est pas une excuse de plus.


Personnellement je n'ai pas la réponse alors je préfère appliquer le principe de précaution et ne pas courir le risque. Après tout ce n'est pas si difficile de détourner le regard même si parfois cela peut être lassant. Et puis je trouve que c'est un bon exercice de volonté et de self-contrôle et bien souvent c'est justement ça qui nous fait défaut.

Bon courage à tous et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Mar 9 Jan 2018 - 02:55; édité 1 fois
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Jan 2018 - 22:48    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
100% dans le même schéma. J'aime bien cette idée de principe de précaution, car c'est exactement le même danger que l'odeur du tabac ou du cannabis : ATTENTION DANGER !


Depuis ma micro-rechute de novembre, je suis devenu bien plus sensible aux pubs de sous-vêtements dans la rue. Bégueule ou pas je m'en tamponne, il est infiniment plus important de ne pas rechuter que de se sentir ridicule ou même de paraître ridicule si quelqu'un s'étonne de me voir ostensiblement détourner le regard : JE M'EN TAPE ! Je sais que je NE SUIS PAS bégueule, je ne joue pas, je ne fais pas semblant.


Mieux vaut avoir l'air bégueule que d'être vraiment addict, là-dessus je pense que personne ne me contredira ici !
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Jan 2018 - 09:02    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour et bon dimanche à tout le monde.

Bien dit LibrePourAimer. Rien a faire de l'avis des autres et des apparences. Seul notre objectif compte.

Bonne fin de week-end.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018 - 08:51    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous.

A l'approche de mes trois mois clean je fait un petit mot pour dire que tout va bien. Je reste ferme dans mes résolutions avec assez peu de tentations globalement. J'ai de temps un temps une petite bouffée de nostalgie pour la pornographie mais il suffit le plus souvent de repousser l'idée pour que cela passe. Toujours un peu de mal dans la zone grise située entre ce qui est permis et ce qui ne l'est pas mais on dirait que là aussi je progresse. J'ai moins de mal à détourner le regard. Il reste encore beaucoup de travail cependant.
Je me traîne tout de même un dernier fetish dont j'ai du mal à me débarrasser et je sais que je vais devoir être super vigilent avec celui-là. Mais au moins je le sais alors ça devrait aller.


Au niveau personnel ça va mieux aussi. Ma femme a entrepris un travail sur elle-même pour la gestion du stress et des émotions et cela semble lui faire du bien. Par voie de conséquence cela m'en fait aussi vu que lorsqu'elle ne va pas bien j'ai tendance à ramasser (verbalement). Depuis qu'elle a entamé ce travail le calme et la tendresse sont revenus chez nous et franchement ça fait un bien fou. J'espère juste que cela va durer mais je veux y croire.


La fatigue chronique que je traînais depuis plus d'un an semble également en train de se résorber. Du coup j'ai augmenté un peu la fréquence de mes exercices physiques et je prévois de l'augmenter encore pour tacher de revenir à mon niveau d'avant. Le retour prochain des beaux jours devrait aider pour cela. J'ai aussi recommencé à bricoler chez moi et c'est à la fois un bon signe et une bonne chose car j'ai un peu de travail en retard à ce niveau.


Bref, comme vous pouvez le voir, que du positif et je pense que l'arrêt de la pornographie y est pour beaucoup. Pas uniquement, il y a tout de même d'autres facteurs qui entrent en ligne de compte, notamment les efforts que ma femme et moi faisons pour que les choses aillent mieux. Malgré tout je sais que l'arrêt de la pornographie rentre tout de même pour beaucoup dans l'équation.


Pour mon troisième moisiversaire de sevrage je prépare une liste de toutes les raisons pour lesquelles il faut tenir bon et ne pas replonger. Cela peut paraître étrange comme démarche mais je pense que c'est justement lorsque l'on attaque la période 3-6 mois qu'une nouvelle forme de combat s'engage contre l'addiction : la guerre d'usure. A ce stade, ne pouvant plus vous avoir par des assauts frontaux, l'addiction va s'efforcer de saper petit à petit votre résolution par des bouffées de nostalgie, des souvenirs embellis de la période ou l'on consommait et par des illusions de contrôle de soi-même. Cette liste se veut comme un premier rempart dans cette guerre à venir.

Je vous souhaite à tous beaucoup de réussite dans vos combats respectifs et je vous dis à dans deux jours.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 872
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018 - 11:18    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Il n'y a pas de hasard : si ta femme va mieux c'est en écho avec ton état (et vise et versa). 
 
C'est chouette ce que vous vivez là. Je suis content pour vous. 
 
Bon chemin à vous 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Yamiya


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2017
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Mer 17 Jan 2018 - 16:58    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Salut ppasmoi, ton carnet est super intéressant ! J'aime beaucoup ton concept de micro-rechute.
Tout ce que tu dis me parle. Merci de partager ton expérience et content de voir que tu es, toi et ta conjointe, sur une bonne pente !
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 331
Masculin

MessagePosté le: Jeu 18 Jan 2018 - 11:25    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Bonjour à tous,

Merci PMD et Yamiya pour vos encouragements.
Avec un peu de retard, car j'ai été assez occupé, voici ma liste des raisons de ne surtout pas replonger dans la pornographie. Vous verrez que certaines d'entre elles sont assez futiles mais je m'en fiche. Toute motivation, aussi mesquine soit-elle, est bonne à prendre du moment qu'elle vous pousse à faire ce qu'il faut.


Donc, à la question de « pourquoi ne faut il surtout pas que je retourne vers la pornographie ? » je répond :

  •   Parce que ma femme me tuerait et ensuite divorcerait d'avec mon cadavre.
  •   Parce que tous nos projets communs, qui sont beaux et nombreux, finiraient à l'eau.
  •   Parce que cela perverti mon regard sur les femmes au point que j'en évite de les regarder.
  •   Parce que cela me fait perdre un temps monstrueux alors que j'ai tant de hobbies intéressants.
  •   Parce que cela me déprime.
  •   Parce que cela me fait sacrifier mes heures de sommeil.
  •   Parce que je ne veux plus claquer du fessier à chaque fois que ma femme touche à mon ordinateur.
  •   Parce que ma libido et mes rapports sexuels n'ont jamais été aussi satisfaisants que depuis que je suis clean.
  •   Parce que je n'aime pas ne pas avoir le contrôle sur ma vie, mes pensées et mes actes.
  •   Parce que cela fait souffrir mon épouse.
  •   Parce que je ne veux pas avoir la honte de venir ici avouer que j'ai rechuté.
  •   Parce que c'est un défit et que je n'aime pas perdre.
   

Voilà déjà une bonne petite liste, chacune de ces raisons me paraissant suffisante à elle seule. J'en rajouterai peut être d'autres plus tard. Comme je l'ai dit plus avant, j'attaque la période 3-6 mois. Je la considère comme plus calme mais aussi plus risquée car souvent la vigilance se relâche après quelques mois. Je vais donc renforcer mon attention et m'efforcer de continuer à progresser dans mes différents chantiers de travail sur moi-même.


Bon courage à tous et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Jan 2018 - 21:16    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant ! Répondre en citant
Je raffole de cette liste !!! Quelle précision !!! J'espère que toi et d'autres viendront la compléter. Merci.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:47    Sujet du message: Ca par exemple, je suis toujours porno-dépendant !
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com