Carnet de sevrage-Albert

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 12:04    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour à toutes et à tous,


je suis un jeune homme de 25 ans, célibataire.


Je me suis inscrit sur ce site après une recherche rapide sur le net, pour me permettre de poser par écrit mes réflexions/doutes/pensées personnelles.


Pour développer un peu plus, sachez que j'ai pris conscience de ma dépendance au porno il y a déjà 7 ans. Depuis, j'alterne les périodes de résistance, de rechutes, de déni. J'ai déjà réalisé 2 sevrages de plus de 3 mois, notamment grâce à l'aide d'un groupe DASA.


Aujourd'hui, je suis en train de changer mes habitudes de vie, à plusieurs niveaux (manger plus sainement, me remettre au sport, lutter contre ma timidité, etc). Je pense donc qu'il est temps de plonger les mains dans le cambouis et en finir avec la pornodépendance, qui me coûte mon temps, et mon argent.


A bientôt  Wink  !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 12:04    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 15:36    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bienvenue sur ce forum.
Nous sommes là pour nous entraider de notre sevrage.
Tu as raison de vouloir arrêter cette addiction qui n'apporte que du malheur à long terme
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep 2017 - 19:42    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour,


merci pour ton message! Ça ne fait que trois jours ici, et ce n'est pas des plus évidents. Je crois que ce genre de forum aide bien au début, histoire de prendre le large petit à petit face à l'addiction.
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 1 022
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep 2017 - 20:05    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonne chance ! Ce n'est pas facile mais c'est possible de s'en sortir ! Okay
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep 2017 - 20:44    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
salut albert
courage
ici c'est le club des héros .. dont tu fais partie maintenant
si on est ici c'est que l'on progresse 
NE L'OUBLIONS JAMAIS
hugo
_________________
Hugo

" DECIDER DE CHANGER : c'est CHANGER
et CHANGER : c'est GAGNER
donc, DECIDER DE CHANGER c'est QUOI ????????????????? "
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Oct 2017 - 20:15    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonsoir tout le monde,


d'abord, merci pour les messages postés. Une des premières étapes, c'est de se rendre compte qu'on est pas les seuls à souffrir de cette dépendance qui est malheureusement difficile à assumer.


Je n'ai pas réussi à tenir plus de trois jours.


Je repars dès demain, mon premier objectif, c'est 7 jours. 7, histoire de me prouver que je suis plus fort que ce foutu cancer.
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 1 022
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Oct 2017 - 20:21    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Un jour à la fois ! Okay
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Oct 2017 - 20:29    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Hello tout le monde,


Ca y est, j'ai dépassé le cap des 7 jours! Prochain objectif: 21 (je vise 21 parce que j'ai pu lire à gauche à droite que le changement d'habitude requiert au minimum 21 jours. A vérifier).


Comme j'ai commencé un nouveau boulot, j'ai moins de temps à passer devant l'ordi, ce qui facilite grandement les choses.


Bonne soirée à tous!
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 06:29    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bravo, continue; un jour à la fois !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 12:07    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour à tous,

j'ai craqué hier. Retour sur un site de webcam histoire d'évacuer la pression des derniers jours.


Je reste positif, j'ai tenu 14 jours et ça m'a permis d'entrevoir ce que pourrait être ma vie sans le porno. Mais j'observe aussi qu'après quelques jours de sevrage, il y a comme un vide en moi. Un espèce de manque de quelque chose, c'est encore assez flou. Je sais bien que je vais devoir plonger là dedans et découvrir ce qui me reste en tête si je veux avancer plus loin.
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 12:45    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour Albert,


Bienvenue sur le forum, et bravo pour ta démarche courageuse.


Ici tu trouveras beaucoup de soutien ça je peux en témoigner.


Personnellement, je ne m'estime pas guéri à 100%, dans le sens où je pense avoir encore des petites choses à travailler. Toutefois, je suis arrivé sur le forum en 2011, et j'ai tenté plusieurs fois d'arrêter le porno. Et aujourd'hui je me sent serein avec ça, et à moins de m'attacher sur une chaise et de me scotcher les paupières, je ne vois pas comment je pourrai y revenir. Je me sent GUERI de la pornographie véritablement.


Et justement, je sais très bien ce qui a fait la différence cette fois-ci.
 
Je ne vais pas tout développer ici, car certains de ces conseils ne sont pas forcément agréables à recevoir, pas toujours appropriés à la situation ou à la personne, et que de plus, j'aurais peur qu'ils induisent en erreur, et c'est aussi pourquoi je fais de plus en plus attention à ce que je dis et à qui je le dis, et la façon dont je le dis. 


Je pense avoir repéré beaucoup de choses qui ne vont pas dans l'approche de certains et qui les empêchent de guérir. J'aimerais tellement aidé plus, mais j'ai aussi souvent peur de mal faire.


Quoiqu'il en soit, je vais me risquer à te donner aujourd'hui un ou deux avis qui je l'espère, feront écho en toi et te permettront d'avancer. 




Je pense qu'il ne faut pas confondre abstinence et guérison.


Je m'explique...


Cette sensation de vide don tu parles, je crois que c'est parce-que l'addiction nous a amené à nous déconnecter du réel, et de nous-mêmes, et que pendant que nous compulsions, nous avons laissé notre vie nous échapper plus ou moins.


Donc, pour paraphraser un auteur que j'ai lu ce matin sur le site Yourbrainonporn : je pense que pour s'éloigner de la pornographie et de l'envie d'y retourner, il ne faut pas se concentrer sur le nombre de jours passés sans porno. (Biensûr, le temps est important, mais je crois que trop de dépendants restent obsédés par le compteur). Un compteur peut être utile oui je le crois.


L'auteur disait : trop penser à "ne pas voir de porno", c'est malgré tout rester concentré sur l'addiction, et qu'il faut apprendre à savoir ce qu'on désire changer dans notre vie, à part le porno.


Pour ma part, j'ai trouvé ça bien vu, et en effet je me rend compte qu'aujourd'hui, personnellement, si je me sent relax avec le porno, et suffisamment guéri pour pouvoir aider, c'est parce-que j'ai travaillé sur plusieurs aspects de ma vie, en douceur, à mon rythme, dans l'amour et la bienveillance le plus possible (même si c'est pas facile, on a tellement appris à se détester, à rechercher la performance pour s'estimer, la reconnaissance...). Je précise que j'ai commencé une psychothérapie, avec une personne qui m'a beaucoup aidé, pleine de clairvoyance, de sagesse et de conseils pertinents, enrichis par une longue expérience. 

Stopper la pornographie, en effet, c'est l'ultime priorité pour plusieurs raisons, entre autre pour retrouver une meilleure estime de soi, et lever le brouillard que l'addiction installe en nous-mêmes. 


Cela dit, il me semble essentiel de créer des fondations solides, en apprenant à se détendre (méditation et relaxation, avec travail sur le souffle), et en se concentrant sur sa vie, et non sur "je veux stopper le porno".

Voilà je pourrai te donner d'autres conseils éventuellement si tu le souhaites. Certains sont issus de ma propre expérience, d'autres de ce que j'ai appris en discutant avec d'autres membres du forum ces dernières années, d'autres que j'ai lu de personnes qui gèrent eux-mêmes des forums, et enfin, d'autres provenant de ma psy qui s'occupent aussi de pornodépendants, et de Gary Wilson, adminsitrateur du site Yourbraionporn.


N'hésite pas à m'écrire.


Tu peux retrouver des traductions de ces articles et vidéo ici :


https://pornosciencesante.blog/




Bon courage !


Dernière édition par Hetfield le Dim 15 Oct 2017 - 23:19; édité 1 fois
Revenir en haut
jerome77170


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 174
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 13:27    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Après presque un an de sevrage, je me reconnais dans ce que tu écris Hetfield.
Le porno bouche notre champ de vision. Pour s en  détacher il faut apprendre à regarder tout le reste et ne plus focaliser sur lui.
Je ne me sens pas guéri mais bien mieux et surtout j ai l impression que j ai repris les rennes de ma vie. Ces tmoi qui décide et pas le porno!
Par contre, le porno, l addiction peuvent ressurgir, je le sais , je le sens mais j en ai conscience et j ai prise sur cela laors qu avant, je ne me rendais compte de rien.
Le savoir c est la liberté! Donc je me sens plus libre mais en liberté surveillé Wink (pa rmoi même)
_________________
prise de conscience car problème d érection avec ma femme
envie d en sortir pour ne pas la perdre et redevenir un homme "normal"
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2017 - 14:44    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Jérôme...

Toutes mes félicitations. C'est émouvant car tu respires la guérison.

Au stade où tu en es, c'est très intéressant pour tout le monde que tu viennes témoigner sur les conseils que je viens de donner.

Donc merci beaucoup pour ton intervention, et je suis ému de voir quelqu'un qui a repris le contrôle.

Si tu veux qu'on échange sur le sujet je serai très content.

tu dis "je sent que l'addiction peut ressurgir". Je serai curieux (dans le but de m'instruire pour mieux aider ensuite) d'en savoir plus.

Bon courage,
Sincèrement
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Oct 2017 - 19:06    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour Hetfield, d'abord merci pour ton message, que je trouve très inspirant. On sent que tu as compris, que tu as digéré ton expérience avec la pornographie.


En ce qui concerne le compteur, oui, je vois très bien ce que tu veux dire. A titre personnel, mes plus longues périodes sans porno se sont toujours accompagnées de changements d'habitudes majeurs (départ à l'étranger, contact avec un psychologue, etc). 
Je trouve que le compteur a une importance le premier mois, uniquement pour se sortir de ce que j'appellerai la couche de peinture, le vernis, càd la dépendance physiologique au porno. De mémoire, et de ce que j'ai lu à gauche à droite (à prendre avec des pincettes du coup), il faut 21 jours pour se débarrasser d'une habitude. Alors voilà, c'est peut-être dans la tête, mais je me dis qu'en ayant dépassé 21 jours, j'aurai passé une étape.


Pour le reste, je suis d'accord avec le fait que le porno cache un manque, un vide. Et comme le cerveau a horreur du vide, il faut bien le combler par quelque chose. Ca nécessite de la patience, de la rigueur, de la douceur, de l'introspection... Bref, un subtil dosage qui, je pense, est propre à chacun.


Ainsi, pour ma part, les psychologues que j'ai consulté ne m'ont pas été d'un grand secours, alors que les groupes de parole (DASA) m'ont fait avancer à grande vitesse.


Pour le reste, si tu as d'autres conseils, y compris ceux qui "font mal", je suis preneur (on ne s'en sort pas dans la vie sans quelques cicatrices, comme dirait l'autre Wink )
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 487
Masculin

MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 07:41    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Salut Albert

Comme tu le dis le compteur peut être utile au début pour se motiver et s'évaluer. Il ne faut cependant pas que ce compteur devienne une excuse pour replonger, dans le genre "je tiens tant de jours et je m'autorise un visionnage". Je pense que ce type de sevrage ne marche tout simplement pas. Mais ce n'est que mon avis.

Pour moi un compteur doit simplement servir à voir le chemin parcouru et à s'encourager a aller encore plus loin. C'est pour cela que les groupes du genre AA ont des jetons de sobriété: Pour mesurer les progrès accomplis et encourager l'addict dans la poursuite de ses efforts.

En tout cas bon courage et bonne chance pour ta nouvelle tentative.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 23:30    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonsoir Albert91,


Pour le reste, je suis d'accord avec le fait que le porno cache un manque, un vide. Et comme le cerveau a horreur du vide, il faut bien le combler par quelque chose. Ca nécessite de la patience, de la rigueur, de la douceur, de l'introspection... Bref, un subtil dosage qui, je pense, est propre à chacun.


Tu m'as l'air d'avoir la tête sur les épaules par rapport à tout ça. Super ! 


Je te donnerai d'autres conseils en temps voulu, car là comme ça j'aurais peur de surcharger inutilement.


COURAGE !
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Nov 2017 - 19:21    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonsoir à tous,


un rapide passage pour dire que mon sevrage continue, avec des hauts et des bas. Il y a quelques heures, je suis retourné visionner des shows webcams...
Pour moi, c'est important de passer ce que j'appelle l'étape physiologique du sevrage, càd la suppression de toutes les s***peries que le porno laisse dans le cerveau. Je me dis que ce n'est qu'après ça qu'on peut commencer une espèce d'introspection sur soi-même, peut-être que je me trompe à ce sujet là?


En tout cas, j'ai décidé d'être plus présent sur le forum, de me bloquer un moment dans la semaine pour parcourir les carnets de chacun. Je pense que c'est important de constater qu'ici, on a tous le même problème, avec les mêmes récurrences. Personnellement, ça me rassure, je me dis que c'est pas moi qui a les gênes de travers et que je suis incurable.


Je vous souhaite une bonne soirée!
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 487
Masculin

MessagePosté le: Jeu 2 Nov 2017 - 16:50    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour Albert.

Si ce que tu dis c'est que tu veux que ton cerveau se déshabitue à recevoir sa dose de dopamine alors cela prend de quelques semaines à quelques mois. C'est apparemment variable en fonction de ton niveau de consommation passé et du type de sevrage que tu entreprends. Certains appellent cette étape le reboot du cerveau.

Si en revanche ce que tu veux dire c'est que tu attends de ne plus avoir de flashback de pornographie j'ai peur que tu attendes longtemps. Ce type d'image et de souvenir est dès plus tenace malheureusement. C'est une des principales difficultés du sevrage pornographique.

En tous cas bonne idée d'être plus présent sur le forum, ça aide bien, surtout au début. Bon courage.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Nov 2017 - 20:49    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Albert91,

Attention à la partie de toi qui va chercher mille excuses pour rester dans une demi consommation ou que sais-je.

Non tu peux déjà démarrer un travail. Il n'est jamais trop tôt pour aller "gratter" en soi. As-tu été voir ceci ? :

http://www.pornodependance.com/liste.htm
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Nov 2017 - 16:06    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Oui Hetfield, tu as sans doute raison, c'est jamais trop tard pour démarrer une recherche sur soi-même. Après, je ne trouve pas ça évident car à force de creuser, on trouve toujours des blessures.
Ce que je veux dire, et ce que j'ai pu parfois constater sur certains forums, c'est une tendance à surexpliquer, surconscientiser le problème, et ça, c'est le pire, parce que dès que tu rechutes, tu te sens super coupable.


Voilà, ici, je viens d'aller consommer du prono, après 2 grosses semaines d'abstinence. J'essaie de pas me juger, même si j'ai une part légitime de déception à mon égard. J'essaie de pas me torturer l'esprit avec ça, de pas me faire violence comme on dit. Car quand on réfléchit bien à cette expression, qu'est ce que ça veut dire? Qu'on se parle mal pour forcer une partie de soi à faire (en l'occurrence, ne pas faire) quelque chose. Et ça, je crois que ça se voit à l'extérieur, et je doute que ce soit très profitable.


Tu vois, l'autre jour, j'ai eu une expérience assez chouette. J'allais me coucher, j'étais un peu perdu dans mes pensées, dans ma salle de bain. J'ai regardé mon reflet dans le miroir, et j'ai senti les larmes monter durant quelques minutes. Puis mon reflet m'a souri, a fait un clin d'oeil et est parti éteindre la lumière. Je dis mon reflet, car ce jour là, j'ai ressenti que j'étais plus que moi-même, c'était vraiment intense. D'ailleurs, je suis bien incapable de décrire clairement comment j'ai vécu ce moment.
Je n'adhère à aucune religion d'aucune sorte, mais je crois que ce genre d'expériences va se reproduire, et que je vais en sortir grandi.


Donc on remet le compteur à zéro, mais on ne part pas depuis le début.
Revenir en haut
Valdien


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2017
Messages: 227
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 06:54    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour,

bienvenu à toi sur ce forum. Tu es dans la bonne démarche pour sortir de cette dépendance. Souvent, elle cache d'autres problèmes personnels.

Bon courage.
_________________
Pour chaque chute, je me suis relevé. Je me relèverai toujours jusqu'au jour où je ne chuterai plus.
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 01:04    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Ce que je veux dire, et ce que j'ai pu parfois constater sur certains forums, c'est une tendance à surexpliquer, surconscientiser le problème, et ça, c'est le pire, parce que dès que tu rechutes, tu te sens super coupable.

Albert91 : ce que tu dis là est très important. Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris, mais ce que j'en comprend c'est qu'en gros, tu penses que parfois une rechute est juste un phénomène physiologique et qu'il n'y a pas forcément d'explications ?
Quoique tu veuille dire c'est intéressant car il ne s'agit pas d'accabler les autres. Aussi j'espère ne pas t'avoir fait te sentir "over guilty" par des trucs que j'ai pu écrire.

"je ne trouve pas ça évident car à force de creuser, on trouve toujours des blessures."

Oui c'est pour ça qu'il faut y aller à son rythme je crois. Mais oui l'exploration de soi c'est pas toujours facile Neutral

"Qu'on se parle mal pour forcer une partie de soi à faire (en l'occurrence, ne pas faire) quelque chose. Et ça, je crois que ça se voit à l'extérieur, et je doute que ce soit très profitable."

Oui en effet je pense que ça n'amène à rien de bon. Je pense qu'il ne s'agit pas de se faire violence en effet.

Tu vois, l'autre jour, j'ai eu une expérience assez chouette. J'allais me coucher, j'étais un peu perdu dans mes pensées, dans ma salle de bain. J'ai regardé mon reflet dans le miroir, et j'ai senti les larmes monter durant quelques minutes. Puis mon reflet m'a souri, a fait un clin d'oeil et est parti éteindre la lumière. Je dis mon reflet, car ce jour là, j'ai ressenti que j'étais plus que moi-même, c'était vraiment intense. D'ailleurs, je suis bien incapable de décrire clairement comment j'ai vécu ce moment.
Je n'adhère à aucune religion d'aucune sorte, mais je crois que ce genre d'expériences va se reproduire, et que je vais en sortir grandi.


Excellent ! Expérience forte visiblement. Sentir qu'on est "plus que soi-même" comme tu dis oui. J'ai également vécu ce type d'expériences puissantes. Et en effet, ça m'a fait grandir. Je suis sûr qu'il en ira de même pour toi et je te le souhaite Wink
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Nov 2017 - 13:08    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonjour à tous,


petit bilan après ces quelques semaines.


Je dois reconnaître qu'à mon grand regret, le résultat n'y est pas: je suis retourné à plusieurs reprises sur des sites pornographiques, principalement des show webcam. Il s'agit de petits échecs à répétition, mais je crois que ce sont bien ceux là qui sont les plus difficiles pour le moral et la confiance en soi (un peu comme en boxe: ce sont rarement les coups surpuissants qui vous mettent au tapis, ce sont plutôt l'ensemble des petits coups qui vous touchent et vous rendent le souffle court).


Surtout, je sens que mon esprit voile tout ça, se protège et se distancie par rapport à cette attitude. Bref, je ne parviens pas à reconnaître la gravité de ma situation. 


Pourtant, objectivement, je pers environ 100 à 200 euros par mois dans ces conneries. Pire encore, voilà quelques semaines que je cotoie une fille, et j'ai l'impression d'être vide, d'être incapable d'aimer (dans le sens, aimer être avec elle, aimer ce qu'on fait ensemble, etc). Je fais comme si, comme un acteur de cinéma, mais au plus profond de mon être, je ne ressens rien. Et je sais que le prono en est la conséquence.


C'est pour ça que j'ai téléphoné à un sexologue ce matin, pour prendre rendez-vous et suivre une consultation. Vouloir s'en sortir seul est une erreur, et je ne trouve pas sur ce site la motivation supplémentaire pour m'en sortir.


Je continue bien sur à poster ici pour faire état de mon avancement.


J+0
Revenir en haut
Albert91


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2017
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Déc 2017 - 00:23    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bonsoir à tous,


je poste ici directement après ma rechute (ce qui explique l'heure tardive à laquelle j'écris ces lignes. D'ailleurs, c'est une conséquence néfaste du prono que j'ai remarqué très récemment, on se sent vraiment très épuisé puisqu'on ne respecte pas les heures de sommeil dont notre corps a besoin).


Rechute après un total de 12 ou 13 jours. Même si c'est un échec, je pense être sur la bonne voie. Je vois un psychologue samedi prochain et j'espère découvrir certaines choses sur moi.


Ce soir, j'ai manqué de volonté. J'ai perdu une cinquantaine d'euros dans un show webcam. Plaisir illusoire.


A l'instant, toujours un peu honteux et confus, je pense à mon petit neveu de 7 ans. Je lui souhaite de ne jamais tomber dans cette drogue.
Revenir en haut
OlivPA


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2015
Messages: 221
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Déc 2017 - 02:05    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert Répondre en citant
Bon courage pour te remettre la tête dans le sevrage Albert!

Le sommeil joue beaucoup oui mais nos vies souvent trop remplies, trop speed font que nous faisons trop l'impasse sur ce côté...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:32    Sujet du message: Carnet de sevrage-Albert
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com