Témoignage, sevrage et journal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MajorTom


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2017
Messages: 5
Masculin

MessagePosté le: Sam 12 Aoû 2017 - 19:55    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Bonjour à tous, 
 
 
C'est les larmes aux yeux que j'écris ce premier message. 
 
 
Je suis un jeune homme de 25 ans, porno dépendant et au comportement compulsif généralisé (cigarette, gras, sucre, alcool). J'ai commencé à consommer de la pornographie très tôt, tout d'abord en étant exposé à des films érotiques à l'âge de 8 ans. Cette première exposition m'est restée longtemps dans la tête, avant de revenir plus tard. 
 
 
A l'âge de 11 ans, j'ai commencé à me servir de l'ordinateur familial. Très vite, tard le soir, j'ai appris à esquiver les bloqueurs de contenus et les filtres google de l'époque pour visionner mes premiers contenus pornographiques. Tout d'abord des images de femmes nues. Ce fut ma première masturbation, un peu par hasard, sans savoir ce que c'était réellement (je viens d'une famille catholique traditionnelle où l'on ne parle pas de sexe, encore moins de masturbation). 
 
 
J'étais limité à l'époque par mon innocence d'enfant, et je ne savais pas trop chercher d'autres choses que "femmes nues" ou "chatte", "cul"... bref. Je ne savais pas où trouver de vidéos, et je croyais dur comme fer que les sites pornographiques étaient tous payants, et que cela se verrait sur la facture de mes parents...  Laughing  L'innocence vous disais-je... 
 
 
 
 
Je traînais pas mal sur les forums à l'époque, où je suis tombé sur mon premier site de streaming pornographique. C'est ce jour-là que tout a basculé. Ma toute première vidéo était bien hard. 
 
 
Ma consommation est très vite devenue excessive et, à cette époque, débridée avec mes amis, qui partagions tous la même passion pour le porno. C'était bon, c'était cool, ludique... 
 
 
Puis vinrent les premiers smartphones, et ce fut la catastrophe. La consommation partout, n'importe quand. 
 
 
Jeune, je pouvais me masturber 4 fois dans la même soirée, puis d'autres jours rien du tout. Cette consommation "compulsive"  s'est ensuite progressivement installée, et a déraillé... 
 
 
 
 
Aujourd'hui j'ai l'impression d'être un véritable "Dr Jerkyll & Mr Hyde". Chers forumeurs, vous êtes les premières personnes à qui je confesse cette addiction. Personne, absolument personne, dans mon réseau proche & moins proche, ne le sait, ni même ne s'en doute. 
 
 
Mes amis pensent que cela ne m'intéresse pas, que j'ai une sexualité totalement libérée avec ma compagne. Mais c'est faux. Nous n'avons pas fait l'amour depuis bientôt un an. Nous nous aimons, terriblement, mais je n'ai plus d'excitation sexuelle. Rien ne me stimule, ni le visuel, ni le contact physique. A l'exception du porno bien sur, et de l'interdit. 
 
 
J'ai progressivement déraillé sur des critères de sélection pornographique toujours plus hard, toujours plus pervers. Le "POV", les faux scénario, le chantage sexuel, le voyeurisme, et parfois des scènes se rapprochant presque du viol et qui me font honte... mais je ne peux m'empêcher d'être excité en voyant ces images. Pourtant, rien au monde ne me fera jamais violer une femme. Je suis dépendant de ces images, de ces situations virtuelles. Je suis prisonnier de ce mensonge, et de ce shot de dopamine.  
 
 
 
 
J'ai tenté plusieurs fois des sevrages, et je suis tombé dans tous les panneaux présents dans les articles sur la rechute de ce site. Les substituts (photos, érotisme), les récompenses (j'ai bien tenu, j'ai bien le droit à ça), et j'en passe. Rien n'arrive à m'arrêter, rien. 
 
 
Pourtant je vois mon couple se disloquer petit à petit, repoussant sans cesse l'inéluctable. Que faire ? Je ne pourrai jamais lui avouer. Mais si je ne guéri pas, je la perdrai, rapidement. J'ai malheureusement aux yeux des autres cette image de leadership, de personne droite dans ses bottes, déterminée, forte. Je sais que c'est essentiellement une projection mentale de ma part, mais je n'aurai pas la force aujourd'hui de lui avouer. Je veux d'abord gagner ce combat seul. 
 
J'ai cet état de conscience qui me dit "ne retombe pas", mais le moindre stimuli me fait rechuter. 
N'importe quelle image aguicheuse sur internet, dans la rue, les fesses d'une passante, certaines de mes amies... 
 
 
Sous l'emprise de l'alcool, j'en viens parfois à perdre complètement la raison et à regarder très intensivement les femmes. Je fait ça depuis quatre ans, jusqu'à que je percute récemment que cela mettait les femmes extrêmement mal à l'aise (non, sérieusement ?!), car oui, ça se voit énormément ! Je n'ai jamais trompé ma compagne, tout se passe dans ma tête. Je transpose les films pornographiques avec des femmes réelles, mais cela m'occupe tellement l'esprit... avant de s'en aller comme si de rien n'était. 
 
 
J'ai aujourd'hui l'impression que quand je rencontre une belle femme (et dans mon métier, c'est très récurrent), j'entame une approche de séduction et qu'il y a une tension sexuelle. Ce n'est que pur fantasme, il n'y a évidemment jamais rien, mais le film se déroule tout de même dans ma tête... 
 
 
J'ai réellement cette impression qu'aujourd'hui j'ai du mal en société à être sincère avec les femmes, ne pas les regarder comme un mort de faim, les respecter comme des êtres humains et non comme des vulgaires morceaux de viande. Quand je fais attention à ne pas le faire, j'ai l'impression que ça se voit et que je met un mur entre elles & moi. 
 
 
Le pire dans tout ça, c'est que j'en ai pleinement conscience aujourd'hui, mais que je rechute occasionnellement. 
 
 
Je suis dans un métier de création, j'ai plein de projets partout, je m'éclate artistiquement et professionnellement. Rien de mon addiction ne transparaît dans le monde réel. Mais j'en souffre, terriblement. 
 
 
Voilà, j'avais besoin de déballer mon sac. C'est la première fois que je parle. Je me suis toujours battu seul dans tous mes combats, et aujourd'hui, dans ce combat contre moi-même, j'ai besoin de vous, de vos témoignages, de vos conseils... Je reviendrai de temps en temps pour vous lire, vous dire où j'en suis.... 
 
 
J'entame aujourd'hui (comme toutes les semaines depuis deux ans) mon sevrage. Celui ci sera différent, je vous livrerai mes témoignages, mes rechutes s'il y en a, mes faiblesses, mes forces... C'est un gros effort que je fais pour vous écrire et sortir de mon mutisme... 
 
 
J'ai envie de guérir, d'être heureux avec ma compagne, de retrouver une sexualité épanouie et naturelle, non-artificielle. Je ne veux pas briser mon couple, je ne veux plus perdre des précieuses heures de ma vie sur des sites à la con, à être au "supermarché" du sexe, choisissant ce que je vais déguster... 
 
 
Merci à ce site d'exister, & merci à tous vos témoignages. Je les lis attentivement, ils me renforcent. 
 
 
A très vite 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Aoû 2017 - 19:55    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 017
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Aoû 2017 - 07:53    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Bonjour, et bienvenue sur ce forum d'entraide ; je crois que tu as bien fait de venir car nous nous soutenons les uns les autres, et nous partageons en toute simplicité parce que nous vivons en gros la même dépendance.
Tu as déjà franchi plusieurs étapes : l'étape de la prise de conscience de ta dépendance ; la deuxième étape de la reconnaissance que ce n'est pas bon pour toi ; la troisième étape de la volonté d'en sortir ; il te reste maintenant à trouver les moyens qui vont aider dans ton sevrage ; le forum en est un parmi d'autres qu'il te faut trouver.
J'ai été très touché par ton témoignage. tant mieux si tu as eu les larmes aux yeux: c'est signe qu'un travail intérieur se fait en toi...
Tu es encore relativement jeune (25 ans) et donc tu devrais pouvoir t'en sortir plus facilement que d'autres comme moi qui se sont adonnés au MPO depuis plus longtemps.

Concernant ton couple, effectivement, il est en danger à cause de ton addiction. Lis d'autres carnets, de pornos dépendants qui sont en couple ;
certains ont fait d'autres choix que le tien : oser en parler à leur compagne pour qu'elle soit à leurs côtés pour les aider à se guérir ; c'est une marque de confiance envers son conjoint ; et c'est une aide réelle; si vous êtes mariés, c'est pour le meilleur et aussi pour le pire: elle peut t'épauler; et en plus, elle pourra comprendre pourquoi votre vie sexuelle à deux ne va pas bien; que cela ne vient pas d'elle, que ce n'est pas de sa faute.
d'autres ont fait le même choix que toi actuellement : ne rien dire ; mais il faut savoir que vos compagnes se doutent de quelque chose en constatant que vous n'êtes pas performants au lit avec elles ; et si elles découvrent votre dépendance (ce que beaucoup de témoignages attestent), alors, c'est assez dramatique pour la vie de couple...
Elles ont alors l'impression d'avoir été trompées ; elles ressentent qu'il y a adultère (même si c'est à chaque fois un adultère virtuel) ; elles ont très mal, se trouvent alors moches (puisque leur conjoint est allé voir ailleurs) ; elles ont surtout l'impression que la confiance est cassée dans le couple
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Combattant


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2012
Messages: 450
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Aoû 2017 - 13:59    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Tu as bien fait de vider ton sac, ça fait du bien  Wink


Sois le bienvenu ici, bon courage et tiens le coup ! Le jeu en vaut la chandelle !
Revenir en haut
MajorTom


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2017
Messages: 5
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Aoû 2017 - 20:57    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Salut à tous, 
 
 
Merci Combattant & Ultreïa pour vos messages. 
 
 
J'en suis à mon troisième jour sans MPO ni tabac (oui je mène les deux de front  Laughing  Mais le tabac c'est presque rien à côté de la MPO pour moi). 
 
 
Petite baisse de moral aujourd'hui en fin de soirée, je suis seul sans ma copine & mes amis, mais ça va. J'ai eu quelques pulsions dans la matinée en voyant des publi aguicheuses sur les réseaux sociaux, que j'ai vite zappé. Pas de bol mon taf passe par une communication active sur les réseaux sociaux... Il faut que je me cantonne à faire mon taf & arrêter de traîner dessus inutilement. Au passage, Instagram c'est une vraie horreur de tentations et d'image de la femme tout simplement... fausse. 
 
 
J'ai énormément de choses à faire jusqu'à fin Août, ça va bien m'occuper l'esprit. 
 
 
Ultreïa, je comprends très bien ton point de vue vis à vis de mon couple, mais cette situation de désintérêt sexuel dure depuis trop long (3 ans sur 4) pour que j'annonce comme ça, aujourd'hui, comme une fleur. J'ai très peur de sa réaction, à vrai dire. 
 
 
Je préfère d'abord me battre seul, sentir que j'en suis capable, et ensuite lui expliquer en temps voulu. Peut-être que cela peut être mon objectif pour le premier mois. 
 
J'ai deux très bons amis à qui je peux essayer d'en parler. Je sais qu'ils ne me jugeront pas. Ils seront étonnés, mais ils comprendront et essaierons de m'aider. Leur en parler m'ouvrira peut-être une sorte d'objectif supplémentaire, comme un contrat que je signe avec eux, puisqu'ils me redemanderont souvent comment ça se passe... 
 
 
Je pratique beaucoup de sport (musculation & natation). La natation c'est un peu l'enfer en ce moment avec toutes les (très) jolies jeunes femmes qui se font bronzer. Je mets de côté jusqu'à Septembre, j'irai courir ou faire du vélo d'appart', ou même de la corde à sauter. Je fais beaucoup de stretching, ça fait un bien fou pour se vider la tête et perdre ce désagréable appel dans le bas du ventre, synonyme de manque. 
 
 
J'essaie de venir sur le site tous les jours, pour lire des témoignages, et relire ce que j'ai écris... Ca me donne de la force. J'ai vraiment envie de m'en sortir. La vie est courte, et ça me fait mal, malgré mon jeune âge, de me dire que 10 ans de ma vie ont été pourri par cette saloperie. Que je n'ai pas été maître de mes décisions, comportements et pulsions malgré moi, à mon insu totale. 
 
 
Avant de me poser (4 ans avec ma copine actuelle, 2 ans avec une autre juste avant), j'étais un sacré coureur de jupons. Mais je me rends compte que j'étais un putain de mauvais coup! Pas à l'écoute, focalisé sur les pornos que je reproduisais... Pas très reluisant tout ça. 
 
 
Je suis vraiment triste et écoeuré aujourd'hui de percuter enfin qu'une partie de ma jeunesse et ma fraîcheur intellectuelle ont été volées par des marchands de sable. Tout est faux, calculés. Derrière la caméra, beaucoup de filles souffrent, certaines sont mineures, d'autres font ça pour payer leurs études... putain quel monde de merde. J'avais lu un témoignage très intéressant qui dénonçait le nombre de pauvres jeunes filles (de l'est souvent) qui se font recoudre l'anus après des scènes payées à coup de lance pierre. Ca me dégoûte. J'essaie de garder ça en tête, ça me renforce aussi pour me dire que tout ceci n'est qu'une vaste fumisterie et que je suis dépendant d'une illusion. 
 
 
J'ai 25 ans, et je n'ai plus envie de vivre une partie de ma vie à côté de la réalité. Il y a tant de choses à faire dans ce monde, on n'a qu'une vie et qu'une seule jeunesse. 
 
 
Dans de nombreux témoignages que j'ai lu aujourd'hui, j'ai retrouvé des gens qui, eux-aussi, dévisageaient les femmes comme des vieux pervers morts de faim, et qui souhaitent s'en sortir, ou mieux, qui s'en sont sortis. Ca me rassure de savoir qu'il y a une issue et que mon cerveau va se "reprogrammer", se rééquilibrer comme il se doit. Les femmes le sentent, clairement. Je pense en avoir mis mal à l'aise un sacré paquet... 
 
 
 
 
Hier j'ai eu très envie de ma compagne, mais je me sentais pas encore prêt à le faire dignement, sans passer au porno. Aujourd'hui calme plat, mais beaucoup plus de taf et de fatigue. 
 
 
Voilà, troisième jour. J'ai déjà tenu plusieurs fois une semaine avant de rechuter, alors je me fais pas trop de soucis pour aller jusque là. Je viendrai poster souvent passé ce cap-là, j'en aurai besoin ! 
 
 
Bon courage à tous, la vie est courte  Exclamation  
Revenir en haut
warkill


Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2017
Messages: 65
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Aoû 2017 - 21:31    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Bonsoir MajorTom et bienvenue parmi nous

J'ai lu tout ton témoignage et je trouve que tu as bien fait de venir en parler ici, c'est un très bon début car tu auras des conseils et du soutien. Maintenant pour ce qui est d'arrêter c'est clair qu'il est pas facile de s'en sortir, surtout que tu en est fortement touché et que ça pourrait bousiller ton couple et qu'il faut agir et bannir cette saloperie qui nous empoisonne chaque jour depuis notre adolescence qui en a pris un coup aussi car on a que des images sales, et destructrices encrées et c'est pas facile de les faire partir. Le smartphone un vrai piège, et c'est ça qui est à l'origine de mes nombreuses rechute d'ailleurs, même avec des filtrages je parviens a trouver des failles


En tous cas je te souhaite bon courage et de t'en sortir car en tant que célibataire, je suis impressionné quand je lis les carnets du forum, du nombre de personnes en couples et qui sont touchés par ce phénomène et à telle point cet addiction nous rend tous malheureux quelque soit notre situation, mais faut garder la tête haute. Force à toi  Okay
_________________
"Si tu abandonnes une fois, cela peut devenir une habitude. Alors, n'abandonnes jamais!"
M.Jordan
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 017
Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Aoû 2017 - 06:22    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
un petit mot pour t'encourager !
Tu es sur un chemin de vie !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Combattant


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2012
Messages: 450
Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Aoû 2017 - 12:04    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Allez courage et tiens-nous au courant ici régulièrement  Okay
Revenir en haut
MajorTom


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2017
Messages: 5
Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû 2017 - 21:31    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Cinquième jour et tout va bien, pour l'instant ! 
 
 
 
 
 
J'ai eu quelques pensées compulsives à un moment, mais ça va, ça se contient. Un peu de respiration ventrale, de travail de concentration et j'arrive à reprendre mes esprits. 
 
 
 
 
 
Merci Combattant & Ultreïa, ça me fait chaud au coeur ! Je vous souhaite évidemment la pareille, je suis bien placé pour savoir à quel point ça peut pourrir une vie. 
 
 
 
 
 
Warkill : +1, les smartphones c'est le piège absolu. J'ai pas réussi à trouver de filtre aussi violent que K9 pour l'instant. J'y travaille petit à petit, j'en combine certains... Mais c'est chaud à faire. Pour l'instant c'est la volonté qui travail, pas le filtre ! 
 
 
 
 
 
Concernant le fait que je sois en couple comme bon nombre de gens touchés, il faut savoir que j'étais déjà addict avant. A l'époque, c'était moins qu'aujourd'hui. Après, quand la routine commence à s'installer dans le couple (ce qui est normal!), ça a commencé à s'intensifier assez sévère. Ca, combiné au fait qu'à l'époque je faisais un boulot abrutissant où mon seul passe temps de la journée, c'était regarder les fesses des filles pendant 7 ou 8h... Génial. 
 
 
 
 
 
J'espère que tout ça sera loin de moi un jour.  Very Happy  
 
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 017
Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû 2017 - 21:53    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
J +5: bravo, continue !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 171
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Aoû 2017 - 00:03    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
bonsoir tom et bienvenue
je me suis inscrit tout récemment comme toi
ta lucidité me touche. j'ai connu comme toi cet isolement total / cette fracture totale où personne au monde n'a pu imaginer une seconde ce que je vivais alors même que je vivais l'enfer, seul, en restant le beau gosse souriant à tout le monde.. sans pouvoir en parler... piégé... enfermé...
jusqu'au jour où j'ai parlé Smile comme toi ici sur ce forum


important : choisis bien les personnes qui vont t'écouter
choisis une personne guérie (ou bien avancée) qui est passée par là


mon humble conseil : mets toi déjà dans la pleine lumière et la vérité TOI SEUL dans un 1er temps avant d'aller raconter sous le coup de l'émotion je ne sais quoi à je ne sais qui, fusse ta compagne.
Tu n'en sortiras pas tout seul, tu dois l'accepter, tu auras besoin d'écoute et d'encouragement
et pour te déstresser dès maintenant (et donc t'encourager) : aucune inquiétude.. tu retrouveras une libido / érection en béton armé +++ quand tu auras abandonné cette came.


A++ et courage
Hugo 
_________________
Hugo

"la vérité ME rendra libre"
Revenir en haut
MajorTom


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2017
Messages: 5
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Aoû 2017 - 21:57    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
Salut Hugo, salut à tous, 
 
 
Tout d'abord, merci pour ces conseils & ces encouragements Hugo! J'ai bien compris qu'il ne fallait pas que j'en parle à n'importe qui, et que je devais attendre un peu avant de le faire. Je sais que je m'en sortirai pas seul, j'attends le bon moment pour en parler. J'ai pas envie que ça s'ébruite, et que les gens commencent à casser du sucre sur mon dos. 
 
 
De mon côté, j'ai fait une rechute totalement débile le week end dernier. Je suis rentré un peu (trop) bourré, et j'ai même pas su résister. J'ai été très, très en colère contre moi-même, et ça m'a fait du bien que les larmes de colère sortent. J'ai matté un porno et ça m'a rien donné. Je suis allé au bout de la masturbation, mais j'ai pas eu d'orgasme. En vrai, c'était naze. Vraiment. Et je m'en suis rendu compte. Je me suis rendu compte qu'en m'abstenant une semaine, les pulsions sexuelles que je pouvais avoir rien qu'en faisant un câlin avec ma compagne étaient dix fois plus intenses qu'un pseudo orgasme devant un porno. 
 
 
C'était samedi dernier. J'en suis donc à mon 8ème jour aujourd'hui. Honnêtement, ça va. J'ai l'impression d'avoir franchi un certain cap. Je sais aussi qu'il retombera aussi vite à la moindre pression, alors je suis vigilant. 
 
 
J'ai repris le sport intensivement, et l'arrêt du tabac depuis 14 jours me procure un bien énorme. 
 
 
Je vous tiens au jus de mes progrès, je suis plus motivé que jamais !! Very Happy  
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 171
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Aoû 2017 - 00:13    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal Répondre en citant
hello,
ce que tu entreprends est énorme
il faut que tu te répètes cela 50 fois par jour car c'est vrai !
pour le sport et le tabac : canon
lis si tu le veux les 2 - 3 conseils que je viens de donner à artyom
bravo, continue, on avance !
Hugo
 
_________________
Hugo

"la vérité ME rendra libre"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:49    Sujet du message: Témoignage, sevrage et journal
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com