Déni... que faire?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abîme


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2017
Messages: 2
Féminin

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 02:50    Sujet du message: Déni... que faire? Répondre en citant
Bonsoir,

J'ai longtemps hésité avant de venir poster ici.
Mais je ne sais pas où trouver de l'aide... Alors peut-être pourrez-vous m'éclairer.

Je vous raconte. Pardonnez-moi pour le pavé.

En 2010, j'ai rencontré celui qui est aujourd'hui mon mari. ce fut le coup de foudre.
Célibataire de 31 ans. Jamais en couple. Je ne mes suis pas posé de questions. Le coup de foudre.
Il habitait seul dans un appartement alors très peu de temps après notre rencontre nous avons emménagé ensemble.

A cette époque, je ne faisais pas attention, mais déjà, du contenu pornographique me sautait au nez tous les jours (ou presque) sur son pc.
Il est ingénieur en informatique. Il déteste la pub et était censé avoir bloqué les pubs indésirables qui s'affichent en arrière-plan.
Je lui ai fait remarqué que son "truc qui bloquait les pubs" ne fonctionnait pas bien et que ça laissait franchement à désirer comme système parceque j'étais sans cesse agressé par des images porno...
Le lendemain, je n'en ai plus vu.
Avec le recul aujourd'hui, je me souviens de nombreuses pages porno visitées dans l'historique (que je mettais sur le compte de ces vilaines pubs indésirables) et des poils pubiens qui trainaient partout sur et autour du pc (et qui tombaient, quand à eux de la mezzanine juste au dessus...)- Douces illusions...

Nous avons acheté une maison à retaper en 2011. Nous nous sommes mariés en 2013. Et avons entamé de gros travaux, que nous faisons nous même, en 2014 dans notre maison. Ils se poursuivent encore aujourd'hui.
En 2015, nous avons fait le choix d'avoir un bébé et je suis rapidement tombé enceinte.
Ma grossesse s'est bien passé même si je dormais beaucoup et ce dès le premier trimestre.

En parallèle, les travaux entamés dans la maison en 2014 n'avançaient pas. Il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas et quand je rentrais de mes activités du samedi aprem, les travaux prévus dans la maison pour ce jour étaient à peine commencés (il profitait en fait de mon absence pour consommer du porno et commençait les travaux peu de temps avant mon retour).
Tant et si bien que je n'ai pas vraiment profité de ma grossesse, trop occupée à casser des cloisons, monter des murs, faire de la peinture et de l'enduit,... Je me sentais obligé d'aider mon pauvre mari toujours en galère dans ces travaux.
Niveau sexe, entre la grossesse et les travaux ce n'était pas folichon mais nous avons réussi à maintenir quelquechose de satisfaisant jusqu'au troisième trimestre. J'ai alors été trop fatigué et puis plus envie...

Puis j'ai accouché, sans souci, mais j'étais encore très fatigué. Allaitant mon bébé et assurant tout, toute seul H24. Mon mari passait beaucoup de temps seul et venait souvent se coucher très tard (3 ou 4h du matin).
Nous avons repris les rapports un mois après l'arrivée de bébé mais ce n'était pas très satisfaisant ni pour l'un ni pour l'autre (et pas très fréquent non plus).
En décembre 2015, nous avons fait un grand voyage! Sur une ile paradisiaque à l'autre bout de la terre.
5 semaines pour se retrouver et se reposer!
Nous étions hébergé dans ma famille et avions donc des gens pour nous suppléer auprès de notre bébé si besoin.
C'est là que tout à dérapé et que j'ai découvert le pot aux roses...

Durant la 1ère semaine, il était beaucoup sur son pc, dans le salon, à part, n'aidant pas vraiment et ne s'intégrant pas vraiment parmi nous. Et à un moment, je m'approche par derrière pour lui dire de venir aider et... me semble voir une image furtive. Mais non, j'ai rêvé. Je lui demande, il regarde les news. Ok.
C'est arrivé une deuxième fois.

Puis une 3ème, avec mon bébé sur les genoux, face à l'écran cette fois. Je ne réagis toujours pas. Mon cerveau pensant se tromper et le temps entre chaque "épisode" aidant à oublier le précédent.

Au bout de 3 semaines, j'ai une discussion avec mon oncle, il est en colère car mon mari ne participe pas à la vie de la maison, ne s'occupe pas de sa fille,... Il est tout le temps à part.
Il me dit que je n'ai pas de chance, qu'il ne me mérite pas. Je mets ça sur le compte du fait qu'il nous délaisse son bébé et moi.

En parallèle, je passe mes soirées à l'attendre. Il vient toujours se coucher tard, trop tard. Il a toujours un film à regarder. Même quand je lui dit expressément que j'ai envie de lui et que je l'attends dans la chambre.

Et puis pendant la 4ème semaine là-bas, il est tard et je m'impatiente. Je sors de notre chambre et vais voir. Il est à la douche. Rien de bien grave. Il sera bientôt sorti...
5, 10, 15, 30 minutes plus tard toujours personne. Je ressors. L'eau coule toujours. Aurait-il fait un malaise? Je décide de me hisser jusqu'à la fenêtre pour vérifier car il est déjà plus de 1h du matin et la porte de la salle de bain donne dans le couloir des chambres donc si je tape, je réveille tout le monde...
Je prend une chaise, monte dessus et manque de tomber. Mon mari est là, l'eau coule mais il ne se douche pas. Il se masturbe devant son pc...
Mais qu'est-ce-que j'ai fait? Pourquoi? Comment?
Et soudain j'analyse et je comprend...
Je n'ai pas eu d'hallucinations les premières semaines. Il regardait bien du porno avec notre bébé sur les genoux. Nausées, envie de vomir...

On en a parlé, il a d'abord nié, puis à admis tout ce que je lui disais. Sans plus. Il a attendu que je déballe tout mais n'a jamais rien raconté. Nous nous en tiendrons là pour les vacances. Cette épisode m'a fait beaucoup de mal.

Nous rentrons. Les vacances paradisiaques se sont transformées en cauchemar. Ma famille est contente de le voir partir et ils me disent ne plus en vouloir chez eux, même si bébé et moi restons les bienvenus. Ils garderont un sourire de façade jusqu'à la fin. Je suis anéantie.

De retour chez nous, rien à dire. J'essaie de comprendre mais il n'y a  rien à dire. Tout est de ma faute car je ne suis pas assez disponible pour lui. Je l'admet mais ces vacances aurait aussi pu être plus agréable s'il n'était pas venu se coucher si tard chaque soir. J'étais dispo tous les oisrs vers 21h, rien que pour lui, une fois ébé endormi.
J'ai mal, mon coeur saigne, je ne comprend pas. Mais je ne lui en tiens pas rigueur car c'est "anecdotique". La seule chose pour lequel je ne peux pardonner c'est d'avoir fait visionner du porno à mon bébé.

Avec le retour à la maison, nous reprenons aussi chacun notre travail. Ainsi que les travaux. Nous allons devoir refaire l'unique chambre de la maison.
D'un commun accord, nous partons nous installer chez mes parents. Monsieur avancera les travaux après le travail. Pour ma part, je lui amènerai les repas à notre domicile et viendrai manger avec lui. Chose qui s'avèrera rapidement impossible à cause de problème de santé chez notre bébé.
Monsieur sera donc seul après le travail pour faire les travaux de notre chambre. Enduire et repeindre.
Les travaux dureront 2 mois. Car ne pouvant pas lui amener à manger le soir, il perdait un temps fou à se nourrir... En parallèle, il rentrait tous les soirs à 2 ou 3 heures du matin.
J'ai fini par aller sur le chantier un après-midi de libre pour déposer des courses.
Besoin d'utiliser le pc...
Malheureusement celui-ci s'est mal éteint la veille et me réaffiche d'emblée la cession web.
Choc.
Mon mari visite des sites de chat par cam.
Je regarde l'historique.
Nouveau choc...
Des dizaines de pages, tous les soirs, pendant des heures.

Je reviens voir une autre fois dans la semaine pour confirmer.
Prends des photos. Je suis effondrée.

J'essaie d'en parler. Mais il n'avoue rien. C'est seulement une fois devant les faits, les photos des ses copies d'écrans qu'il annone, bêtement.
Je suis sur le cul.
Encore et toujours de ma faute. Pas assez de considération. Pas assez de sexe. Trop de pression. Si j'étais plus prévenante que je faisais un effort... Je lui rappelle qu'il m'a trompé, trahi durant les 5 semaines de vacances et que j'en souffre et maintenant doublement. Que je fais ce que je peux mais que je gère aussi H24 (je prends mon bébé au travail), un bébé malade chronique qui se réveille en hurlant 15 fois par nuit et qui ne s'endort jamais avant 22h30-23h après de longues heures de pleurs. Il ne l'entend pas. Je devrais faire des efforts malgré tout...

Je me décide à faire des efforts. Et ne plus le laisser seul. Quand je le peux, je prend notre bébé et nous venons l'aider sur le chantier. Bébé dort soit dans le porte bébé sur mon dos, soit dans son cosy par terre, dans la poussière. Monsieur est content. Je suis là.
En parallèle, je dépéris et mon médecin me demande de cesser  ce rythme infernal. Je ne dors plus que quelques heures hachées dans la nuit, ne pèse plus que 45 Kg mais le chantier avance.
Je dois finalement laisser tomber car je suis de plus en plus mal. Monsieur finira seul.

Une semaine avant de réintégrer la maison, nouvelle livraison de courses. Et cette fois, c'est par curiosité que je m'en vais fouiner le pc.
Nouvelles pages pornos. Encore du tchat, encore des cams.
Je m'en vais voir son profil et manque de vomir.
Il est passé à la vitesse supérieur et s'est mis à se filmer.
Il me jurera que ce n'est qu'en privé et arrivé qu'une fois car la personne en face "était gentille".
"Gentille"... Encore une fois, je manque de vomir. Je m'enfonce dans la dépression. Mes parents ont été là heureusement pour m'aider à gérer bébé, pour m'épauler. Et je les en remercie.

Incapable de lui fixer des limites claires autre qu' "une consommation raisonnable", je suis retourné chez moi. L'idée d'arracher ma fille à son père m'était insupportable. L'idée de l'abandonner seul à son sort aussi. Le pauvre. Il souffrait. C'est bien pour ça toutes ses conneries non? A cause de moi encore une fois et de mon indisponibilité.

Cette fois, j'ai été claire avec lui. Je revenais mais tout était à reconstruire. Je n'avais plus confiance. J'avais trop mal...
Une semaine après être revenu à la maison, je suis repartie en catastrophe.
A ma première absence (j'avais travaillé de nuit), il avait recommencé à se filmer. Soit disant en privé mais ça ne changeait rien.
Il est revenu pleurer. J'ai tenu une semaine et je suis revenu. Nous étions en mai 2016.

Nous avons beaucoup discuté, mis les choses à plat. Il a semblé entendre raison et se calmer. Pour ma part, je souffrais. J'ai mis beaucoup de temps avant de pouvoir à nouveau avoir un rapport sexuel avec lui.

En septembre 2016, nous devions refaire le salon. Il voulait que je reste mais impossible de vivre dans une maison dont la pièce principale est en travaux avec un bébé qui marche. Nous sommes donc retournés, bébé et moi; chez mes parents.
Son père est venu l'aider pour les travaux.
Monsieur nous a complètement laissé tomber bébé et moi. Il refusait de venir dormir chez mes parents car soit disant qu'on y dort mal...)
Et c'eSt dans les mêmes circonstances que précédemment que j'ai découvert qu'il s'était de nouveau filmé.
Encore une fois, soit disant, une seule fois et en privé. Mais je doute car son nombre d'admirateurs sur ce site de cam porno avait beaucoup grimpé...
Comme je n'y connais rien, je reste indécise sur la crédibilité de ses paroles.
Dans le même temps, j'ai aussi découvert qu'il avait plusieurs comptes mails dédiés et un compte skype "spécial cul" qu'il n'utilise plus mais sur lequel il se connecte régulièrement. Se contente t-il de lire ou efface t-il les conversations? Je ne saurai le dire.

Nous avons encore une fois remis les choses à plat. Je lui en veut de me faire tant de mal mais je ne le juge pas.
Il refuse de me parler.
Il refuse d'en parler à un pro car il a peur que celui-ci ne détruise notre couple...
Il n'a pas de problème avec le porno.
Il a une consommation normale mais il ne sait pas me dire ce que ça signifie.
Pour lui, il consomme peu souvent et sur des durées très courtes.
En bref, le porno est un palliatif de mon manque de présence et si j'étais plus présente il se masturberait moins.
C'est là que j'apprend également que ça fait 1 an que ça ne va pas à son travail.
Encore une fois, il saura utiliser les mots qu'il faut pour me retenir. Le fait que nous ayons un bébé ensemble a joué en sa faveur aussi.

Au fil de nos discussions, il a tout de même écouté et appris à mieux se cacher. Maintenant, il époussette les claviers et se masturbe le matin avant de partir au travail, une fois que je suis partie moi même au mien avec notre bébé.
Idem à la moindre de mes absences le soir ou de nuit pour le travail. Je n'ose plus le laisser seul et quand je n'ai pas le choix ça me rend malade.
Notre vie sexuelle est réduite à peau de chagrin. 1 fois par semaine c'est extraordinaire!
Et avec protection car je ne voulais plus d'autres enfants. Pas envie de revivre ce cauchemar.
Oui, mais voilà...
Les accidents de contraception ça arrive et c'est ce qui s'est passé et bébé 2 s'est installé sans nous demander notre avis.

Je suis aujourd'hui enceinte de 2 mois et demi. Et il replonge petit à petit. Je le sais. Je suis de fait moins disponible pour lui.
Cet aprem, j'ai retrouvé du porno sur son portable, lui qui m'avait juré ne jamais en regarder en dehors de la maison.
Etant consciente de mon indisponibilité future, nous avions convenu d'une "limite" de porno à 2 fois par semaine, qu'il pouvait dépasser à condition qu'on en parle, pour peut-être trouver d'autres solutions (comme me rendre moi plus dispo pour lui).
Mais j'ai clairement l'impression qu'il abuse encore de ma confiance.
Je ne sais pas comment ni quoi faire...

Il est informaticien et connais les pc comme sa poche. Je suis une brèle, fait bugguer les trucs informatique et ne sait utiliser que word.
Faute de me débrouiller en informatique, j'ai pensé acheter une caméra espion pour enregistrer ce qu'il fait ou laisser tourner mon dictaphone pour lui prouver par "a+b" qu'il abuse de ma confiance et doit se faire aider, mais je n'ose pas. C'est con mais je ne veux pas trahir sa confiance.
Je ne sais pas quoi faire...
Je ne supporterais pas un autre faux pas et je suis déterminée à partir s'il y en a un.
Mais je serai aussi détruite. Et je dois être en état physique et psychologique pour pouvoir mener à bien sereinement ma grossesse, mon travail et assumer mon ainé, mon accouchement et l'après avec deux bébés rapprochés.

Cette grossesse me fragilise nerveusement et mentalement. Trop de pression.
Ce soir, je pleure de l'avoir retrouvé à se masturbé cette semaine parceque j'ai du faire demi-tour après avoir oublié quelquechose à la maison.
Je pleure d'avoir retrouvé du porno sur son portable.
Je pleure de savoir que je vais travailler de nuit demain pour arrondir nos fins de mois pendant que lui va prendre du bon temps sur le net.
Je pleure d'être aussi bête, aussi crédule, aussi fragile en ce moment.
Je m'en veut de ne pas pouvoir faire le tri dans ses affirmations et lui foutre le nez sur ses contradictions mais je suis incapable de mettre un orteil dans ce milieu.
Je m'en veux de ne pas savoir l'aider, nous aider. Poser des limites.

Je suis totalement perdue. Je ne sais pas quoi faire.
Depuis qu'il a pris notre bébé sur les genoux pour regarder du porno, j'ai tellement peur pour lui.

Je suis incapable de réfléchir de manière rationnelle à ce problème et j'ai vraiment besoin d'aide.
J'ai déjà pensé aller voir un psy mais je n'en ai pas les moyens et je ne peux/veux pas en parler à sa famille.
Le divorce serait le dernier recours.
Je souhaitais le trainer en thérapie mais une amie m'a dit que tant qu'il n'aurait pas conscience ça ne servait à rien et aussi que ça allait remuer des trucs par forcément cool pour lui et qu'il y aurait certainement des éclaboussures sur nous.

Pouvez-vous m'aiguiller?
A qui demander conseils? Comment l'aider à prendre conscience de son problème? Quelles solutions pour ça?
Comment nous protéger de tout ça mes enfants et moi?

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire mon pavé qui doit être décourageant mais je ne sais pas faire court.

Bien à vous,
Abîme
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 02:50    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abîme


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2017
Messages: 2
Féminin

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 03:03    Sujet du message: Déni... que faire? Répondre en citant
Je tiens quand même à préciser que mon mari à fait de nombreux efforts depuis sa dernière trahison.
De vrais gros efforts, bien visibles, pour participer à notre vie de famille de laquelle il était absent jusqu'à présent. Et aussi s'impliquer auprès de son enfant.
C'est pour cela que je souhaite vraiment l'aider malgré tout le mal qu'il m'a fait.
Revenir en haut
Fabian


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 571
Masculin

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 12:12    Sujet du message: Déni... que faire? Répondre en citant
Bonjour Abîme,
je vois ton message et je suis au boulot donc pas le temps de t'écrire très longuement mais au risque de paraître abrupte tant qu'il ne prendra pas conscience de son addiction tu ne pourras pas faire grand chose pour lui.
Dans mon cas ma femme a commencé la procédure de divorce après avoir tenté 100 fois de m'aider.
Cela m'a servi d'électrochoc.
J'ai commencé une thérapie, méditation, hypnose entre autres et je suis clean depuis presque un mois et, pour ma part, suis sur la bonne voie mais une rechute peut arriver à tout moment.
Il faut avant tout être conscient du problème, de l'addiction et tant qu'il est dans le déni rien n'y fera.
J'ai demandé à ma femme de mettre un programme restrictifs sur les pc et elle seule a le code, j'ai purgé mes disques durs, etc etc
je résume car je n'ai pas le temps maintenant mais un seul mot d'ordre : tu n'es pas coupable de son addiction et lui seul a le pouvoir de s'en sortir quand il sera prêt
Revenir en haut
Ich bin malade


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2017
Messages: 362
Masculin

MessagePosté le: Ven 16 Juin 2017 - 16:50    Sujet du message: Déni... que faire? Répondre en citant
Bonjour Abîme,

Tout d'abord désolé de ce qui t'arrive et je te souhaite tout le courage nécessaire pour traverser cette épreuve.

J'aimerai t'aider mais avant j'aurai besoin de clarification sur "De vrais gros efforts", peux tu développer ? car ce message me laisse perplexe par rapport au pavé et la situation que tu as décrite
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:51    Sujet du message: Déni... que faire?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE COMPAGNES DE DEPENDANTS // Témoignages de compagnes de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com