HOPEMAN et son carnet

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 21:56    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
J'ai démarré mon sevrage le 1er Mai 2017. 


Je ne ferai pas de décompte du nombre de jour que cela représente ; je me l'interdit. Je sais que cela fera partie des exigences que je m'imposerai, car en lisant certains d'entre vous, j'ai peur que ce décompte sonne comme un compte à rebours vers la rechute. Surtout ni voyait aucun reproche, aucune arrogance de ma part, mais c'est ma façon à moi de marquer "le premier jour du reste de ma vie".


J'ai 41 ans. Le soir de mon anniversaire (fêtait dignement avec ma femme et mes filles), j'ai passé près de 4 heures à me masturber compulsivement à la recherche de contenus de plus en plus glauque avec comme unique constat que cela fait 28ans que j'agis de la sorte. 28 ans putain !! J'ai vécu près de 10ans avec une personne qui connaissait mon addiction, qui a été compréhensive mais qui a fini par craquer face au mur que je représentais. A l'époque, j'avais tenté un sevrage "par étapes" aidé en cela par un forum proche de celui ci et par un psychiatre malheureusement peu aguerri. Résultat : 8ans de vie commune foutu en l'air et un mal-être qui m'a mené aux portes du suicide.


Après bien des déboires, j'ai fini par rencontrer la femme de ma vie. Elle avait un passé difficile avec les hommes (violence dans l'enfance et conjugale) déjà un enfant et porteur d'une maladie génétique grave en prime. Bref, le genre de femme à qui on ne l'a fait pas. Pour la séduire et la garder, je lui est tout dit de moi. Tout, sauf mon addiction qui m'aurait rangé directement dans la catégorie "tous les mêmes". Pour elle, pourtant je ne veux pas être de ceux là. J'ai donc réussi, provisoirement seulement, malheureusement, à tenir à l'écart mes penchants quelques temps. Le temps d'avoir un enfant; le temps de me mentir en croyant que je maîtrisais la bête en ne me masturbant que de temps en temps. Pourtant depuis deux ans mes vieux démons ont refait surface. Il aura suffit de quelques tracas futiles, financiers notamment, pour me faire replonger dans les pires dérives. Ainsi je prétexte des insomnies pour lesquels je suis suivi (quelle ironie !!) pour passer des heures devant mon ordinateur à écumer ce que le porno peut nous offrir de pire. Je ne dors que 3 à 4 heures par nuit maximum, en tentant de maintenir une vie normale par ailleurs. Une folie !! je suis en train de me tuer à petit feu...


Je passe à coté de tout : je n'ai plus d'énergie pour élever correctement mes enfants, je suis un piètre amant, un collaborateur laborieux... Cela ira même jusqu'à rater les derniers jours de vie mon père qui s'est débattu comme un lion contre le cancer. J'étais en train de me masturber quand il a rendu son dernier souffle...
Je dois avouer que c'est cela qui m'a définitivement fait prendre conscience que ma vie entière est un problème. Je n'en peux plus, IL FAUT QUE CELA CESSE !!


Deux mois après sa mort, j'ai donc décidé que l'espoir devait renaître. Voici ce que j'ai entrepris, mais, s'il vous plait, n'hésitez pas à m'indiquer si je m'y prends mal ou si je dois faire certaine choses différemment :


- plus de porno ni même de contenus érotiques sous quelques formes que soit. Pour cela, j'ai volontairement cassé mon smartphone pour m'acheter un tel sans connection internet. J'ai également installé une restriction sur le wifi à certaines heures et j'ai installé l'ordinateur sur la télé du salon histoire qu'il me soit impossible de m'isoler face à un écran. Enfin, je m'arrange pour détourner mon regard ou mon attention dès que je suis sollicité par la télé ou par des affiches publicitaires par exemple (et oui, l'érotisation est partout) 


- Je m'impose une nouvelle hygiène de vie en commençant par le sommeil : plus question de me coucher après minuit. 


- je m'inscris sur le forum pornodépendance et j'ouvre TOTALEMENT mon coeur. Je ne vous cacherai rien et surtout pas à moi même. 


- Je passe plus de temps en famille et en tête à tête avec ma femme en me faisant la promesse que je serai dorénavant l'homme qu'ils ont toujours cru que j'étais.


- Je cherche un psy capable de m'aider sur les racines de mon addiction bien que j'ai déjà beaucoup avancé par moi même sur ce point.


En effet, je suis une caricature sur pattes : j'ai subi des violences sexuelles de l'âge de 4 ans jusqu'à l'âge de 8 ans par un cousin de ma mère. Je n'en ai jamais parlé, à part à ma femme (et encore pas en détails) et à vous désormais. J'ai perdu toute confiance envers les adultes à cette époque d'autant que cette personne s'est fait arrêté quelques années plus tard et que ma mère n'a rien trouvé de mieux à nous dire que "c'est dégueulasse qu'il aille en prison, il n'a fait que touché des enfants, il ne les a pas violé !!" J'avais 13 ans à l'époque et j'étais prêt à tout lui avouer. Cela m'a définitivement refroidi de le faire, et jusqu'à aujourd'hui, elle ignore que ses enfants ont aussi été des victimes (elle l'ignore ou se cache la vérité, je ne sais pas très bien). Extrêmement introverti, j'ai construit ma sexualité par le virtuel, avec le minitel, canal+, les modems 56k, les magazines comme "Entrevue" et l'adsl ensuite. J'étais puceau jusqu'à l'âge de 22ans. J'ai gouté à toutes les formes d'addiction : ados j'étais un gros geek et je pouvais passer 48 heures d'affilé devant un écran ; puis je me suis mis à fumer du cannabis et a beaucoup boire (certains diront que j'étais simplement étudiant  Mort de Rire ), devenu adulte et avant de rencontrer ma femme, j'ai perdu énormément de temps et d'argent en jouant au poker. Aucune de ces addictions n'a pourtant eut raison de ma compulsion pour le porno. Ma crainte désormais est donc qu'en arrêtant le porno, je risque de replonger à nouveau dans l'un de ces vices. 


Voilà... ou plutôt me voilà, tel que je suis et tel que je veux être désormais. Je vous ferai part ici de mes doutes, de mes interrogations en espérant que vous serez quelques un ou quelques une à m'avoir lu jusqu'au bout et à me suivre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 21:56    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tevezmilito


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2017
Messages: 45
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 22:23    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut hopeman
Bienvenue a toi sur le forum !
Tu as pris une bonne résolution en voulant arrêter la PMO !
Tu as des problèmes érectiles?
Revenir en haut
हिमालय


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2017
Messages: 512
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 22:41    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut Hopeman,


Ton témoignage est bouleversant ! Je suis de tout cœur avec toi, c’est un combat d’une vie !


Oublie le passé il n’existe plus désormais.


Oublie le futur il n’est qu’une illusion.


Concentre-toi dans le présent, il n’y que lui un éternel présent.


Tu peux y arriver ! Pour toi, pour ta famille, pour tout ce qui est.


Tu as de la bouteille dans cette addiction, et il faut que ça devienne ta force ! Dis-toi c’est bon j’ai dépassé la dose, ça n’est plus pour moi.


Tu à mon respect, on a passé beaucoup de temps à se masturber, sa c’est la partie visible, mais nous sommes des hommes dans la douleur en réalité, il n’y a pas de honte à souffrir.


Concernant le comptage des jours, oui ton raisonnement tient la route, personnellement il m’aide dans les premiers temps mais c’est mon affaire, compté les jours n’est pas forcément la meilleur solution.


Tu as mon respect ! Mon encouragement, et n’oublie jamais que le ciel est avec toi, peu importe tes croyances.


De l’amour pour toi Hopeman.
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 13:10    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour, et merci pour vos messages.

N'étant pas encore un habitué du forum, j'ignore ce que veux dire PMO même si je comprends que ce terme désigne mon addiction. Pour répondre à ta question Tevezmilito, je ne crois pas avoir de problèmes érectiles. Disons que la machinerie fonctionne quand je la sollicite, mais c'est plutôt le désir qui fait défaut. Je crois avoir besoin de rediriger mon énergie sexuelle vers ma femme et non pas vers du virtuel.

Pour le moment je n'ai pas dérogé à ma ligne de conduite, je tiens le coup même si depuis ce matin je suis très étonné de mon état physique ; je m'explique : Globalement j'ai mieux dormi ces dernières nuits (malgré quelques cauchemars inhabituels). Je suis donc plus en forme physiquement. Pourtant, inexplicablement, j'ai des vertiges, des nausées dès que mon esprit vagabonde sur autre chose que la tâche dans laquelle je suis investie. En clair, en écrivant ces lignes j'ai envie de vomir, j'ai eut des vertiges au point de devoir m'assoir lorsque j'ai été tenté dans la matinée, mais je n'ai senti aucun de ces symptomes quand j'étais à la tâche au travail par exemple.

est-ce là quelque chose que certains d'entre vous ont déjà expérimentés et surtout quand cela va-t-il s'arrêter ? car comme je m'y attendais mon démon intérieur s'est empressé de me dire de laisser tomber afin de me sentir mieux...

Dommage pour lui, je préfère vomir et m'évanouir plutôt que de laisser tomber en ce moment. Mon inconscient serait-il en train de me rendre malade afin que je replonge ?
Revenir en haut
Xpetimou


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2017
Messages: 510
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 14:08    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut hopeman !


C'est exactement ça . Symptomes de toute addiction . Cauchemars , nausées , transpi , dur de se concentrer ...


Courage , dans quelques temps ça va disparaitre . Continue de dormir ça améliorera tout plus rapidement . Et evacue les toxines de ton corps avec du sport , ça améliore le sommeil et diminue les effets de l'addiction .



Foi et volonté !

X


PS: PMO = Porno , masturbation , orgasme . 😉
Revenir en haut
Vesper69


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2017
Messages: 365
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 19:51    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Courage tu vas y arriver Smile  Okay
_________________
C'est quand on a touché le fond qu'on est libre de faire ce que l'on veut
Tyler Durden
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Mai 2017 - 11:23    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut à tous !

Les symptômes commence à s'espacer depuis que j'ai compris qu'ils sont liés à mes pensées : dès que je repense à ma vie d'avant le sevrage, les nausées réapparaissent. En bref, je fais un rejet de la "PMO" et finalement ça me rends super joyeux d'en avoir pris conscience. Pour le moment, je n'ai pas pris contact avec un psy et pour être franc, je ne sais pas si je vais le faire. Cette décision très personnelle que je ne vous recommande pas est liée à plusieurs facteurs : financier d'abord d'autant que ma femme est elle même suivi depuis peu pour une dépression sévère. Temporel car je veux être auprès d'elle et de mes enfants que j'ai le sentiment d'avoir négligé d'une certaine manière trop longtemps. Et affectif enfin, car objectivement mon état d'esprit a bien changé depuis la mort de mon père ; je lis beaucoup tous vos témoignages, des articles aussi sur le net sur les addictions mais aussi sur les conséquences du syndrome post traumatique dont je souffre finalement avec mon histoire personnelle.
Je n'ai toujours pas craqué et surtout je n'en ai pas envie ! Le plus dur pour moi est de ne pas retomber dans mes anciennes habitudes de vie. J'ai beaucoup de mal aussi à me détourner de toutes les sollicitations sexuelles dont nous sommes inondés chaque jour par le biais de la publicité notamment. Evil or Very Mad Hier encore je me faisais la réflexion en regardant la télé en famille, il n'était question en réalité que de titiller nos instincts primaires : la bouffe et le sexe puis ensuite une petite dose de culpabilité avec les kilos en trop ou l'exigence d'être gaulé comme un top model pour les femmes ou rasé comme un sportif de haut niveau pour les hommes. Bref, le culte de la performance encore une fois ...

J'en ai assez de tout ça, j'ai levé le pied sur la télé aussi du coup, et déjà ma famille me fait remarquer que j'ai changé en mieux... l'espoir renait vous dis-je...
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Mai 2017 - 12:31    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour hopeman
bienvenue sur ce forum.
C'est un long combat qui t'attend, mais un combat que tu peux gagner peu à peu.
Tu es victime, à cause des blessures subies dans ton enfance. Mais tu ne peux rien y changer car c'est du passé.Par contre, tu as peut-être à faire reconnaître que tu a été victime à cause de ce cousin. Même s'il y a prescription, cela peut t'aider à t'en sortir. Y compris le dire à ta mère si elle est encore vivante.
En tout cas, tu peux choisir aujourd'hui de changer.
Tu as fait déjà la moitié du chemin par une prise de conscience honnête.
Il te reste à franchir l'autre moitié du chemin : cette remontée peu à vers plus de liberté et une meilleure vie.
On est tous avec toi, solidaires les uns les autres car nous vivons en gros tous la même situation.
Pour ton information : la PMO veut dire : pornographie, masturbation, orgasme.
Souvent, pour la plupart d'entre nous, nous avons besoin de la pornographie pour stimuler notre masturbation, et aller jusqu'à l'orgasme.
L'objectif alors est d'arrêter la pornographie.
Bon courage à toi !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Matardor


Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2017
Messages: 10
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Mai 2017 - 14:05    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bravo Hopeman pour ton honnêteté.
éteindre la télévision a été déjà une grande étape pour moi , je n'y suis jamais revenu d'ailleurs , la lecture , le sport , la famille , les voyages sont d'une aide précieuse. Il faut réellement changer ses habitudes et s'en créer de nouvelles pour combattre notre addiction!


Un grand Courage à toi !
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Mai 2017 - 15:33    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut Hopeman, 


Quel courage ! Bravo pour ta démarche. 


Si cela peut t'aider jette un oeil sur le début de mon carnet. (lien dans le bloc de signature). 


A la vue de ton parcours je te recommande de te faire aider par un vrai psy. Non pas de t'en remettre complètement à lui mais il faut à mon avis que tu rétablisses en toi l'injustice qui t'a été faite. 


Les addictions et polyaddictions en sont la cause. 


Bon courage et tiens bon face aux symptômes du sevrage, il sont bien réels je te l'assure mais disparaissent assez vite. 


Ton état va très vite s'améliorer si tu tiens bon. 


Ensuite viendra la lutte contre les tentations, plus laborieuse car moins spectaculaire. Mais si rien n'est gagné d'avance, je te conseille de ne te fier qu'à un seul indicateur :  la souffrance


Moins tu souffriras, plus tu t'approcheras du rétablissement.  
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Mai 2017 - 07:25    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
courage à toi !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Mai 2017 - 13:11    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
salut et merci pour vos messages de soutien !

Une nouvelle semaine s'amorce et mes symptômes physiques (nausées notamment) s'estompent quelque peu. Je m'aperçois aussi que mon état d'euphorie est retombé ; j'ai été d'une humeur très fluctuante et sur les nerf ce week-end, avec une sorte de ras-le-bol général pour tout. Je sais que c'est une phase normale que vous décrivez tous, mais il faut avouer que c'est très dur à gérer...

Je fais le deuil de tout un tas de choses en ce moment, et pas que de mon père. J'ai décidé que je vivrai avec mon passé. ni plus ni moins. Je sais qu'il me servira de base pour savoir d'où je viens, et je n'ai plus rien à pardonner à personne. désormais, seul le futur m'importe. je veux devenir la personne que j'aurai du être. Je suis beaucoup dans l'introspection en ce moment (en plus ça m'évite de me laisser piéger par des pensées tentatrices) et le résultat c'est que je m'aperçois que mon addiction m'a fait échouer en tout. J'ai tout fait à moitié. J'ai des qualités, voire des talents que j'ai gâché méthodiquement depuis mon adolescence. Au niveau sportif où j'avais un niveau national avant de me vautrer complètement dans la PMO, au niveau universitaire et professionnel où j'ai doublé plusieurs fois avant de décevoir magistralement les enseignants ou employeurs qui me faisaient confiance et qui m'ont donné ma chance. Au niveau amoureux enfin, où ma vie sentimentale n'est qu'une succession d'occasions ratées et de malentendus. Je suis très heureux d'être marié avec la personne avec qui je vie aujourd'hui et j'entends bien ne rien gâcher de ce bonheur cette fois.

Depuis hier j'ai beaucoup de mal à ré-freiner mes pensées et j'ai du mal à distinguer ce qui relève d'une pensée normale au sens d'une libido normale et ce qui relève du pur vice provoqué par l'addiction. Finalement je n'ai jamais eut une vision saine de la sexualité et il m'est très difficile d'en poser une claire. J'ai toujours imaginé tout un tas de scenario porno notamment sur les femmes que je croise dans la vrai vie ou virtuellement tout en étant toujours très correct avec la gente féminine pour qui j'ai beaucoup de respect par ailleurs. D'où un paradoxe et une impasse pour le moment. Mais je ne veux pas aller trop vite, pour le moment je tiens le coup, et j'évite de trop intellectualiser.
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Mai 2017 - 21:28    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Crying or Very sad  dur dur ce soir... Crying or Very sad  mais déterminé... j'espère ne pas craquer
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Mai 2017 - 10:23    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Voilà plusieurs jours que la tentation a été forte... très forte même puisque presque malgré moi, je me suis réinstallé dans une routine qui me permets de m'isoler pour m'adonner à la PMO. Heureusement pourtant, je n'ai pas craqué. Ma détermination fait jeu égal désormais avec un abattement général que je pourrai qualifier de dépression : je fais des cauchemars récurrents, je me réveille systématiquement vers 4heures du matin alors même que je suis fatigué et j'ai des douleurs dans la nuque et le bras signe que je suis très tendu. Ma libido est en berne. Bref, tout va super mal... Crying or Very sad
Je tente toutefois d'identifier ce qui me fait du bien , ou en tous cas qui me permets d'échapper à tout ça. La musique en fait partie : très forte dans les oreilles, j'ai remarqué qu'elle transcende ma colère. Je pense sincèrement qu'à trop avoir été exposé à la violence qu'est la pornographie, j'ai fini par être accro à toute forme de violence. Du coup, la musique sauvage d'un groupe comme Korn (pour les vieux qui connaissent), le visionnage de combats de MMA m'apaisent paradoxalement.
Il nous faut absolument trouver le point d'entrée, la fêlure qui a permis au porno de s'installer avant de pouvoir en sortir. Soyons honnête envers nous même et acceptons notre part d'ombre tant que celle ci est socialement acceptable. J'en ai Marre d'être un robot hypocrite faisant semblant d'être "bien sous tous rapports".
Pour le moment je n'arrive pas à m'apaiser autrement, mais vos conseils sur le sport raisonne en moi de façon flagrante désormais. Ya plus qu'à... 
Revenir en haut
sevrage réussi


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2017
Messages: 517
Masculin

MessagePosté le: Mar 23 Mai 2017 - 16:17    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour Hopeman;


Tiens bon, tout ce que tu ressens est normal et est dû au sevrage ton cerveau réclame


 sa drogue dont tu lui prives légitimement et il te la réclame avec tous les moyens dont


 il dispose quitte à te faire subir tous les supplices mais les meilleurs approchent 


rapidement. Ne lui donne pas cette drogue qui n'apporte que destruction. Dans peu de 


temps tu te sentiras merveilleusement bien




Courage.
Revenir en haut
thierry77


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2017
Messages: 216
Masculin

MessagePosté le: Ven 26 Mai 2017 - 11:55    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour
J'ai lu l'ensemble de ce carnet. Comme tous les autres lecteurs qui se sont exprimés, je suis impressionné par le courage que tu mets à surmonter ce que tu as vécu. Il est évident que tu es sur la bonne voie, même si c'est très difficile, car tu fais preuve d'honnêteté et de courage, et aussi parce que tu as beaucoup de pensées positives. Tu ne veux pas seulement te débarrasser du porno. Tu veux te construire une autre vie, construire une autre relation avec tes proches, devenir un autre homme.
Tu es en très bonne voie et en même temps tu trouves cela très dur. C'est normal. Tu es en très bonne voie car tu as compris beaucoup de choses, tu fais preuve de volonté, tu reconstruis ta vie, les symptômes du sevrage reculent. Et en même temps tu trouves cela dur : c'est normal car tu voudrais toujours que ça aille plus vite, plus loin. Tu vas bien, mais tu ne vas pas aussi bien que ce que tu espérais. Tu es très volontaire, tu as décidé que les choses aller changer, et elles changent, mais tu te rends compte que tout n'est pas résolu. C'est cela qui est dur : le progrès et les victoires sont durs, paradoxalement, car progrès et victoire ont aussi leurs limites.
Il faut te souvenir de ce à quoi tu échappes : des nuits sans dormir, le sentiment de culpabilité, la fatigue, la difficulté à être là pour tes proches. Tout n'est pas parfait aujourd'hui, mais c'est déjà tellement mieux : vois le verre à moitié plein, surtout pas le verre à moitié vide. Et continue le combat.
Je ne sais pas si ces mots peuvent t'aider, mais je tente. Tu as toute ma sympathie. De tout cœur, si je pouvais trouver des mots meilleurs, je te les écrirais. Tu m'as touché par ton courage et ton honnêteté qui suscitent l'estime et même l'admiration. Pour cette raison, je reviendrai lire ton carnet.
A bientôt
Thierry
_________________
Thierry, 50 ans, en cours de sevrage depuis le 16 avril à 3h
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Sep 2017 - 12:25    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour à tous !

Me voilà de retour après une longue absence. Je vais étouffer le suspense tout de suite : j'ai rechuté, et lourdement même, deux jours après mon dernier message. La honte, la fatigue, la PMO m'ont détourné du forum et j'ai mis du temps à trouver l'énergie pour revenir alimenter mon carnet.

J'ai donc tenu un mois entier, et j'ai fait l'erreur de penser que je maîtrisais mon addiction. En effet, petit à petit, les relations avec ma femme se sont améliorées, y compris sexuellement, et un petit démon intérieur a profité de ce regain de vie pour souffler sur les braises qui ne cessent de couver. ça m'a anéantie. Je vous passe les détails des derniers mois vu que je me suis réinstallé dans ma vie d'avant le sevrage. Ma femme ne me comprends plus et parle de séparation quant elle ne cherche pas de solutions désespérées et désespérantes (prendre un amant, me trouver une maîtresse, admettre que j'ai la libido d'un octogénaire...). Bref, comme elle n'est pas au courant de mon addiction, elle cherche des réponses que je ne peux pas lui donner. Résultat, on parle beaucoup depuis plusieurs semaines, de tout, de nous, des enfants mais jamais franchement de mon addiction. Et même si on tourne autour du pot, ça me fait du bien puisque ça m'a permis de revenir vers vous, de me relire et de me rendre compte que je suis désormais un peu plus serein face à mon sevrage. Le terme exact serait plutôt moins naïf puisque j'identifie bien mieux ce qui m'arrive depuis une petite semaine maintenant que j'ai repris mon sevrage. Je n'ai plus peur de dire à ma femme ce que je ressens, y compris physiquement. Je ne sais pas si cela me permettra de mieux tenir le coup, mais je dois avouer que cela à au moins permis à ma femme d'être moins sarcastique à mon égard, d'être plus à l'écoute et finalement bienveillante. L'espoir est donc de retour mais il est plus pragmatique aujourd'hui.
Je me rends compte également que je me force moins à faire les choses, par exemple le sport qui semble être une excellente idée mais qui sans fondement et sans investissement profond personnel n'est qu'une manière de bien me fatiguer ; or, pour moi, la fatigue est un déclencheur important de me crises de PMO au même titre que les tracas quotidiens. La clé résidera donc bien dans une profonde connaissance de soi, c'est impératif. On n'apprend qu'en commettant des erreurs paraît-il, j'entends donc tirer profit de mes échecs passés.
Pour la petite anecdocte, ma femme m'a proposé de regarder du porno avec elle pensant que cela "relancerait la machine"... Étrangement, j'ai eut la gastro au même moment et heureusement pour moi elle a abandonné l'idée ! Mort de Rire

Voilà, je vais aller relire les articles du forum pour m'en faire des mantras en constatant que je n'ai pas eut d'envie de PMO depuis le début de mon sevrage, contrairement à mes premières tentatives... Pourvu que ça dure !!
Revenir en haut
Axl56


Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2017
Messages: 100
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Sep 2017 - 13:22    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour Hopeman, content de voir que tu as réussi à te remotiver. Le dialogue avec ton épouse est fondamental, sans lui dire de quoi tu souffres ou en lui disant (ce choix n'incombe qu'à toi et à ton ressenti) tu trouveras en elle le soutient et l'affection nécessaire à tenir dans ce sevrage. Je t'invite à lire mon carnet ou je parle de la relation avec mon épouse.
Pour le sport je suis d'accord avec toi, il faut un objectif pour que cela soit moteur. Perso je suis en surpoids depuis de nombreuses années, et avec le sevrage je reprends une hygiène de vie "normale" cela m'aide aussi dans le sevrage.
Je te souhaite force et courage dans cette épreuve, le bonheur est au bout, et il est grand!!
_________________
Tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir
Revenir en haut
Axl56


Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2017
Messages: 100
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Sep 2017 - 13:22    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour Hopeman, content de voir que tu as réussi à te remotiver. Le dialogue avec ton épouse est fondamental, sans lui dire de quoi tu souffres ou en lui disant (ce choix n'incombe qu'à toi et à ton ressenti) tu trouveras en elle le soutient et l'affection nécessaire à tenir dans ce sevrage. Je t'invite à lire mon carnet ou je parle de la relation avec mon épouse.
Pour le sport je suis d'accord avec toi, il faut un objectif pour que cela soit moteur. Perso je suis en surpoids depuis de nombreuses années, et avec le sevrage je reprends une hygiène de vie "normale" cela m'aide aussi dans le sevrage.
Je te souhaite force et courage dans cette épreuve, le bonheur est au bout, et il est grand!!
_________________
Tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 15:11    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Je m'interroge aujourd'hui, je dirai que j'ai même peur car enfin une évidence s'impose à moi. Une nouvelle fois cette évidence vient d'une discussion/dispute avec ma femme. Hier soir alors que toutes les conditions étaient réunis pour que nous puissions faire l'amour sereinement (enfants au lit et profondément endormis etc), j'ai encore était pris de mon état de "robot" dans le sens où je me suis senti sans aucun affect, ne la désirant pas tout simplement. Très énervée, elle m'a fait remarqué qu'il était temps de nous séparer car bien que très complice, notre relation relevait plus d'un lien de fraternité si le sexe disparait entre nous. ça m'a fait très mal, car pour elle, c'était la preuve que je ne l'aimais plus et que je me voilais la face. Or, j'aime cette femme de tout mon coeur. Comment expliquer, comment lui expliquer que je me sens incapable de lui faire l'amour ? Pourtant la réponse est évidente : je n'ai plus "faim" d'elle. Je suis saturé de sexe et mon esprit rejette tout ce qui y a attrait désormais. Si j'avais réussi à lui faire l'amour ces derniers mois, c'est simplement que mon excitation provenait des scénari pornographiques que je fantasmais avec elle. Désormais libéré de tout cela, je me découvre incapable d'avoir une sexualité "normale" car je ne sais tout simplement pas ce que c'est. Elle ne peut pas m'attendre, et j'ai désormais très peur de la perdre... J'imagine ne pas être le seul dans ce cas, comment gérez-vous? vais-je trouver et non pas retrouver une sexualité saine rapidement ?
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 15:53    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour Hopeman, peut-être pourrais-tu montrer à ta femme une vidéo ou un texte qui expliquerait pourquoi le sevrage de pornographie tend à amener une chute de la libido ? 


Tu as rechuté une fois mais le sevrage entraîne souvent une "Flatline" (période avvec une libido faible et des incapacité d'avoir des érections), et ceci est normal et même signe que ton corps récupère de toutes ces années de sur-sollicitation.


En tout cas je ne peux que te féliciter pour le courage dont tu fais preuve par ton témoignage.


Courage à toi ! 
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Sep 2017 - 21:33    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
bonsoir hopeman


bienvenue, c'est la 1ère fois que je t'écris


la pleine lumière que tu mets / fais sur ton histoire me touche profondément


j'ai eu la même démarche il y a qques années


et je sors doucement du tunnel Smile


""Si j'avais réussi à lui faire l'amour ces derniers mois, c'est simplement que mon excitation provenait des scénari pornographiques que je fantasmais avec elle. Désormais libéré de tout cela, je me découvre incapable d'avoir une sexualité "normale" car je ne sais tout simplement pas ce que c'est.... Comment lui expliquer que je me sens incapable de lui faire l'amour ?"""


>>> Wwwahhouuu le choc ici, çà me parle cette phrase... cela fait 2.5 ans que je n'ai pas fait l'amour avec ma femme pour un tas de bonnes et mauvaises raisons (voir mon carnet)
mais la foi nous tient
les choses reviennent doucement ceci dit Smile


nous sommes / je suis dans cette période de sevrage où c'est le grand silence


que me dit ce silence ?


que veut il libérer en moi ?


que fais je de ce silence en moi ?


j'essaie de le remplir d'amour, de bienveillance à mon égard


j'essaie de le remplir de vie ce silence


je comprends mot à mot ce que tu dis et décris si bien. Je suis avec toi et prie pour toi


hugo
_________________
Hugo

" DECIDER DE CHANGER : c'est CHANGER
et CHANGER : c'est GAGNER
donc, DECIDER DE CHANGER c'est QUOI ????????????????? "
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Dim 17 Sep 2017 - 06:42    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Hopeman,
à mon avis, tu prends de gros risques à ne pas en parler à ta femme.
Soit elle va le découvrir un jour toute seule, et alors la confiance dans ton couple sera cassée.
soit elle pressent inconsciemment qu'il y a un gros problème entre vous, et elle va finir par te quitter, se sachant pas où est le problème...
Les témoignages de couples que j'ai pu lire manifestent que le meilleur chemin, c'est de dire la vérité à sa femme, mais de ne pas entrer dans les détails avec elle; et ensuite de se sevrer sérieusement pour aller mieux
si ta femme t'aime vraiment, elle sera à tes côtés dans ta lutte. Et de son côté, elle comprendra mieux les choses... Lis les témoignages des compagnes de dépendants sur ce forum: c'est très éclairant je trouve
http://pornodependance.vraiforum.com/f4-Temoignages-de-compagnes-de-dependa…
tu peux lire aussi ce que les compagnes de dépendants nous disent
http://pornodependance.vraiforum.com/f27-Les-compagnes-parlent-aux-d-pendan…
Mais c'est bien sûr à toi de voir; à toi aussi d'interroger ceux qui vivent en couple...
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Sep 2017 - 10:28    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
J'ai suivi tes conseils Ultreïa. Ces témoignages de compagnes sont poignants et souvent très dérangeants pour moi. Bien entendu ce sont des conseils judicieux. Pour autant, notre couple est issu de deux détresses distinctes que nous avons su transcendés jusqu'à présent. Elle a traversé des choses très difficiles dans son passé et si je lui annonce cela, je la détruit définitivement. Elle a déjà trouvé du porno sur un PC de son ex compagnon et plus rien n'a été pareil ensuite m'a t elle dit. Elle le percevait comme un déviant et un moins que rien et il faut dire que c'est bien comme ça que je me perçois déjà. Vais-je détruire mon couple et la vie de mes enfants simplement pour faire preuve d’honnêteté ? C'est un vrai déchirement pour moi.
Mon attitude n'est sans doute pas la meilleure, mais je ne trouve pas d'autre moyen pour construire ma vie aujourd'hui. Certain diront que je construis ma vie sur un mensonge, et ils auront sans doute raison. Pour autant, je lui ai fait part de ma détresse sans entré dans le détails et contrairement à ce que j'ai pu écrire il y a quelques temps, j'ai décidé que je me ferai aidé par un professionnel. J'en ai fait part à ma femme et tout ce qui compte pour moi, c'est qu'elle voit que je suis sincère dans ma démarche. J'imagine que chaque personne, chaque couple a un jardin secret, ce sera le mien. A partir de maintenant, j'ai décidé d'aller mieux et j'en déduis que notre couple ira mieux aussi si je laisse la PMO loin de moi. Je n'aborde plus mon sevrage de la même manière, mes symptômes physiques diffèrent quelque peu de mes premières tentatives et je dois avouer que cela me donne l'espoir d'être sur le bon chemin. Voilà plus de 10 jours que j'ai laissé tombé la PMO. Les nausées ne me quittent plus depuis le début du sevrage, ni les maux de tête. Heureusement pour le moment, je n'ai aucune envie d'y retourner contrairement à mes tentatives de sevrage précédentes où l'idée de replonger m'obsédait. J'ai pris contact par mail avec un centre d'addictologie en espérant qu'ils pourront compléter les actions que j'ai engagées pour aller mieux. Ma femme s'est adoucie avec moi et je m'aperçois depuis hier que je n'aborde plus ma relation avec elle  de la même manière. J'ai très envie de douceur et d'apaisement et j'imagine que nos prochains ébats ne seront constitués que de cela. En attendant, je vais continuer à tenter de faire taire la voix en moi qui m'insulte et me rabaisse. Je veux être indulgent avec le type que je vois dans la glace car c'est un type qui souffre. Je veux l'aider...
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Sep 2017 - 12:49    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Hopeman


çà me fait bcp de bien de te lire  Okay


car je vis la même chose que toi en ce moment


ma femme ne sait pas le millième de ma vie passée en tout cas pas dans les détails
et heureusement


elle ne connait pas non plus mon addiction PMO


je n'ai jamais mis ce mot sur mon problème devant elle


même si les choses s'apaisent depuis qques mois // pmo  Okay


je suis complètement en phase avec le jardin secret que tu dois préserver au risque de tout faire péter


bravo d'aller voir un addictologue  Okay


de mon côté, je vois vendredi un homme que je connais qui est un as de la relation à l'autre et au corps pour lui demander comment aborder (ou non) le sujet pmo avec ma femme et refaire progressivement l'amour avec elle !


Plus de relation sexuelle depuis 2.5 ans avec ma femme pour différentes raisons (excellentes et moins bonnes) : voir mon carnet


Ceci dit, les câlins sexuels reprennent depuis peu avec une érection en béton armé  Okay


je sors du tunnel de la pmo et je sors de + en + à la lumière libre !


" En attendant, je vais continuer à tenter de faire taire la voix en moi qui m'insulte et me rabaisse." NON MOI JE LE DIRAIS DIFFEREMMENT >> ne la fais SURTOUT pas taire cette voix (refoulement) mais discute avec elle et entends ce qu'elle te dit. C'est difficile comme exercice mais vas-y essaie, tu en tireras quelque chose, crois moi je l'ai fait cet exercice, c'est top


Apprivoise cette voix, elle fait partie de toi donc soit sympa avec elle car elle est .. TOI !!


"Je veux être indulgent avec le type que je vois dans la glace car c'est un type qui souffre. Je veux l'aider..." 
regarde dans mon carnet l'exercice du MIROIR justement
ici tu dis bien d'être gentil, aimable avec toi même, c'est super
aide toi en effet, si tu as compris c'est top
sois ton meilleur ami
console toi
accueille ta souffrance comme une partie de toi 
tu n'ES pas ta souffrance, jamais 
il y a de la souffrance en toi, çà c'est ok 
mais tu n'ES pas souffrance, tu n'ES pas ta souffrance non plus 
tu ES TOI et TOI SEUL, et rien de plus 
tu es tellement plus que cette partie, douloureuse certes, mais qui va te mener à tes besoins profonds si tu t'en fais une amie, si tu la questionnes et surtout si tu ne la planques pas sous le tapis... 

 
je te propose de nous reparler 

 
amitiés 
et courage Smile 

 
Hugo 

_________________
Hugo

" DECIDER DE CHANGER : c'est CHANGER
et CHANGER : c'est GAGNER
donc, DECIDER DE CHANGER c'est QUOI ????????????????? "
Revenir en haut
Axl56


Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2017
Messages: 100
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Sep 2017 - 16:51    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Hopeman, la décision de parler à ta femme de cette addiction n'appartient qu'à toi. Chaque couple est particulier. Quelque part ne pas lui dire c'est aussi la préserver, d'autant plus si tu réussi ton sevrage seul.
La seule chose que je vois dans ton message c'est combien tu l'aimes et c'est la le plus important.
Les témoignages de conjointes peuvent aider à comprendre un peu mieux nos femmes.
Une chose est sûre en tout cas, le dialogue et la compréhension sont les choses les plus importantes dans le couple pour préserver et entretenir l'amour. 
Je te souhaite beaucoup de force et de courage pour ton sevrage, le bonheur est au bout!!!
_________________
Tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 08:20    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
+13

Voilà : finalement j'en viens à compter les jours moi aussi, ce qui témoigne d'un changement radical de point de vie dans ce nouveau sevrage. WAOW !!!!! je viens de me relire et je viens de faire un lapsus à l'écrit !!!!!!!!!! "point de vie" à la place de point de vue !!!!!!!!!!!!!!

Bon ben finalement j'en dirai pas plus pour aujourd'hui, tout est dit !! Mort de Rire
  
  
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 12:57    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
13 jours: super !
et vraiment super ta décision d'aller voir un professionnel pour t'aider
le fait que tu as dit à ta femme que tu n'allais pas bien, et que tu allais voir un professionnel, pour moi c'est suffisant (sans entrer dans les détails de ton addiction); elle voit que tu prends les moyens d'aller mieux !
courage et confiance !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Sep 2017 - 11:18    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
5 jours de plus dans mon sevrage et la détermination est toujours là. Bizarrement les symptomes sont revenus aussi à l'issu de ce week-end encore fort en discussion avec ma femme. Je pense que mon corps réagit très fort à chaque nouvelle volonté de ma part de me libérer. Finalement, on est tous d'accord pour affirmer que nous sommes accro à une drogue sans substance, pour autant le cerveau n'est rien d'autre qu'une machine régit par la chimie. C'est le manque de ces substances qui pour le moment est le plus dur à supporter même si paradoxalement ce n'est pas ça qui me fait le plus peur pour la suite. En effet, j'ai été sportif et je sais qu'avec de l'entrainement, on peut voir son corps changé. Avec l'activité physique, la seule volonté fait des miracles sur une silhouette trop frêle ou sur un souffle trop court. Non, ce qui me fait le plus peur c'est le manque de cette adrénaline qui me poussait sans cesse à aller voir une page de plus, comme si le mieux était toujours la chose d'après. Pour le moment je n'ai rien trouvé qui pourrait remplacer cette expérience et c'est ici que mon questionnement commence. En effet, est-il judicieux d'espérer trouver une activité qui me permettrait de palier à ce manque ou dois-je me convaincre que je dois vivre sans ? Évidemment la deuxième solution me paraît être la meilleure mais j'ai peur de ne pas y arriver. Car oui, c'est bien la peur qui me pousse (nous ?) au quotidien. J'ai peur d'échouer mon sevrage, peur de perdre ma femme, peur qu'on connaisse la vérité sur moi et c'est aussi la peur qui finalement m'a poussé à tout arrêter dans la mesure où je commençais à glisser dans les stades 2 ou 3 tels que décrit par AFREG dans ses articles. Je me suis mis à chercher des contacts réels sans jamais passé à l'action et j'ai eut peur de tromper ma femme et qu'elle découvre tout. De façon rationnelle, il était hors de question que je la trompe, et de façon addictive je commençais à imaginer et à mettre en place des choses pour que cela arrive. C'était insupportable et ce fut mon déclic personnel. J'ai lu un jour que le sentiment de sécurité était le sentiment qui l'importait sur tous les autres comportement. ça m'a permis aussi de comprendre que stupidement on se sent en sécurité dans notre addiction car on la connait, on croit la maîtriser et même si elle nous fait souffrir on a peur de vivre sans elle. Compagnes de dépendant qui me lisaient peut-être, comprenez que votre conjoint(e) à peur et que vous devez le rassurer sur le fait que ce qui l'attend au bout du sevrage est terrifiant mais tellement gratifiant. Ami dépendant (et je me parle à moi même en écrivant cela), comprend bien que ta peur est irrationnelle et qu'on ne s'épanouit pas en elle... Aussi, j'ai pris la décision ce week-end de travailler sur ce qui m'effrait le plus afin de vivre plus sereinement. Mon passé a ancré des peurs et des angoisses dans mon esprit que je me dois d'éradiquer pour aller mieux. Que la force soi avec moi !! Okay Okay


Je voudrais vous remercier de prendre le temps de laisser des commentaires sur mes posts, et même si je me rends compte que je n'ai pas toujours pris le temps de vous répondre directement dans ce carnet, je suis vos suggestions (notamment sur le mirroir) et je m'imprègne de votre soutien pour avancer encore un peu plus vers le sevrage définitif.
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Sep 2017 - 12:20    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
En arrêtant la PMO, on découvre d'autres plaisirs dans la vie; alors que lorsqu'on consomme, les autres plaisirs sont amoindris
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 03:32    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Insomnie et 1ere grosse crise de manque... J'ai un rdv avec un psy dans deux semaines et j'ai de sales idée qui me viennent du genre je peux recommencer d'ici là... Je vais écouter de la musique en tentant de me calmer...
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 06:30    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
oui, c'est dur le sevrage...
il faut tenir bon, en se disant que "après" ce sera mieux
mais pour le moment, c'est parfois l'enfer...
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
sevrage réussi


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2017
Messages: 517
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 09:59    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Courage mon pote, c'est le prix à payer pour la liberté
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 19:08    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
courage les gars
je vois bien de quoi vous parler...
j'en suis courageusement à j+2/+60
Smile
on avance ensemble
amitiés
hugo
_________________
Hugo

" DECIDER DE CHANGER : c'est CHANGER
et CHANGER : c'est GAGNER
donc, DECIDER DE CHANGER c'est QUOI ????????????????? "
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Sam 30 Sep 2017 - 14:44    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
+21 les copains !!
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 161
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 12:48    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
21 jours: bravo, continue !
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Azimut


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2015
Messages: 1 023
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 13:50    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Okay Okay Okay
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Oct 2017 - 13:12    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Voilà... je ne tiendrai donc pas plus d'un mois dans mes tentatives... j'ai rechuté il y a deux jours et je serre les dents pour ne pas retomber plus lourdement. J’essaie de me convaincre qu'il ne s'agit que d'un dérapage, mais je dois avouer que je suis très fatigué et déprimé. Je me raccroche à l'idée que je consulte dans une semaine mais que le chemin est difficile pour se sortir de là !
Revenir en haut
Hugo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2017
Messages: 311
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Oct 2017 - 18:12    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
courage
la déprime post-chute est d'autant + difficile et dure que le sevrage a été long avant
donc c'est normal
tu ne t'inquiètes pas
il faut juste serrer un peu les dents
et tu vas vite retrouver des forces pour reprendre
rappelle toi surtout que tu as fait 22 jours
écris le çà !
c'est super 22 jours
courage
hugo
_________________
Hugo

" DECIDER DE CHANGER : c'est CHANGER
et CHANGER : c'est GAGNER
donc, DECIDER DE CHANGER c'est QUOI ????????????????? "
Revenir en haut
Hetfield


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2011
Messages: 1 052
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Oct 2017 - 16:57    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut Hopeman,

As - tu pense à écrire toutes les choses que la pornographie abime dans ta vie ? Fais donc une liste de ça et garde la dans ta poche en permanence. Tu peux aussi faire une seconde liste de tout ce que tu ressents et constate de positif dans ta vie quand tu ne consomme plus.

Essaies de te remettre dans la situation quand tu avais réussi à stopper pendant presque 1 mois, et note comment ton regard sur les choses avait changé, tout le positif.

J'ai lu tout ton carnet, et je trouve que tu as mis le doigt sur une chose essentielle : la fatigue est un facteur de rechute pour toi.

C'est pour ça que je pense qu il est très important d insérer la relaxation et la méditation (une certaine forme de méditation particulièrement relaxante ) dans le sevrage.

Pratiquees quotidiennement, cela permet de récupérer de l énergie, en relâchant les tensions physiques et psychologiques. L anxiété diminue fortement et notre façon de voir le monde devient plus positive. L esprit est moins agité, on a moins "besoin" de compulser car nous sommes redevenus calmes.

En tout cas ta démarche est pleine de courage. Ta sincérité et ton ouverture montrent que tu as décidé d affronter la réalité, et ça tu peux en être fier.

Courage à toi et bravo Wink
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Mar 31 Oct 2017 - 10:33    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
En cette fin de mois, je reviens vers vous vous donner de mes nouvelles. Comme vous le savez j'ai rechuté et recommencé la PMO, mais de façon moins "extrême" je dirais. Je n'y passe pas une grande partie de mes nuits et surtout je me contente de porno "soft". Dis comme ça c'est pathétique mais je veux le considérer comme une forme de mieux d'autant que je me suis rendu dans un centre afin de rencontrer une équipe qui pourrait me permettre de sortir de ma dépendance. Comme on pouvait s'y attendre, il n'est vraiment pas naturel d'aller dans ce genre d'institution lorsqu'on souffre d'une addiction comme la notre. J'étais assis en salle d'attente à coté d'une ado visiblement toxico à une drogue dure vu son état physique, et à coté de plusieurs alcoolodépendants. La secrétaire m'a pris pour l'éducateur de la jeune fille Laughing . J'ai été reçu par deux jeunes femmes avec tout ce que ça comporte de difficultés dans ma situation et pourtant pour la première fois de ma vie, j'ai parlé librement de ce qui m'arrivait, sans retenu exactement comme sur ce forum. Elles ont accueillis mon témoignage sans aucun a priori et nous avons convenu que je poursuivrai mes séances avec l'une d'elle, la psychologue. J'y suis donc retourné la semaine dernière et pour le moment nous avons surtout parlé de ce qui m'a amené vers la pornographie, donc de mon enfance. Malgré mes réticences et la souffrance que représente la démarche d'aller consulter, je ne peux que vous exhorter à le faire. Chaque histoire est unique, chaque addiction trouve sa source dans un contexte différent, mais je sais désormais qu'il est primordial de se faire aider afin de se poser les bonnes questions. La prise de conscience peut tout à fait être individuelle, mais le chemin pour s'en sortir lorsqu'on souffre d'une forme sévère comme la mienne nécessite un accompagnement.
Ma femme sait que je vais consulter, elle ne sait pas que c'est un centre uniquement dédié aux addictions. Je pense qu'elle ne retient que ma démarche et ça la rend heureuse de savoir que je ne reste pas inactif face à mon mal être. On s'est portant un peu pris la tête car elle voulait que je lui raconte ce que nous nous somme dit avec la psy. Je m'y refuse évidemment. J'ai suivi tes conseils, Hetfield, mais plus de façon mental dirons-nous et ça m'aide vraiment à me motiver pour arrêter. Moralement je suis bien bas, mais je tiens en me disant qu'il y aura un jour du mieux.
Revenir en haut
hopeman


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2017
Messages: 27
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2018 - 12:39    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Presqu'un an après l'ouverture de ce carnet, le constat est amer et l'échec cuisant. J'ai souvent replongé de manière magistral, le suivi psy n'a été que peu efficace. Les crises se sont succédées avec ma femme qui a menacé plus d'une fois de me quitter. Notre dernière relation sexuelle remonte à plusieurs mois et mon estime personnelle est inexistante. Pourtant lors d'une énieme dispute, ma femme m'a dit quelque chose qui m'a marqué et fait réagir plus particulièrement : "j'en ai marre d'avoir une chiffe molle à la maison ; on dirait que rien ne t'atteinds, le pire ce que tous les gens qu'on connait vont croire que c'est moi la méchante de te laisser et tu passeras comme toujours pour le chic type".

chic type...

Chic type... Syndrome du chic type, cela me dit quelque chose. Ni une ni deux, google est mon ami et voici ce que je trouve :

http://www.lespasseurs.com/Etes-vous_un_chic_type.htm

BOUM !! 14 oui sur 15 !!

cette petite aventure date d'il y a 6 semaines environ. Il n'y a pas grand chose sur le net concernant ce syndrome mis à part un livre, celui du docteur Robert A. GLOVER. Et là, c'est la rélélation !! je viens de terminer ce livre qui a retenti en moi comme une bombe. Mon addiction n'est pas la cause de mes problèmes mais un symptômes parmis d'autres. Tout s'explique : ma frustration quotidienne, mes angoisses, ma compulsion à la masturbation et au porno, tout est lié à mon enfance et mon adolescence : à l'abandon symbolique et parfois réel de mon père et ma mère, à ma relation avec elle "monogamique" où, symboliquement, je refuse de faire entrer une autre femme dans ma vie, à ma manière de vouloir être différent de mon père, à toujours vouloir tout faire bien pour les autres en m'oubliant moi même... Aujourd'hui, je suis persuadé que bon nombre d'entre vous se reconnaîtrons dans ce syndrôme et surtout pourquoi il n'arrive pas à décrocher. La simple première lecture de ce bouquin m'a permis d'identifer les racines du mal qui me ronge et surtout il donne des exercices à faire pour se sortir de ce schéma d'existence si dévastateur. Le chemin ne fait que commencer pour moi, mais j'ai déjà trouvé un angle d'attaque intéressant car ma femme est en train de lire ce livre aussi et elle m'a indiqué qu'elle comprennait enfin qui j'étais !! je vais ouvrir un sujet sur une autre partie de ce forum afin de vous faire partager ma découverte, mais sachez que j'aurai besoin de vous et votre avis sur cette question.
Revenir en haut
Tatooyou


Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2014
Messages: 1 133
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2018 - 13:01    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Cela m'intéresse, j'ai fais également le test et il semble que j'explose les scores  Mr. Green Merci pour ton partage  Okay
_________________
"Tu sais que c'est réel
Quand tu sors la tête de l'écran
Tu vibres et tu vis vraiment"

1995 - Réel
Revenir en haut
Anonymehelp


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2018
Messages: 147
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2018 - 13:14    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Félicitations d’être de retour !


Le livre dont tu parles à l’air très intéressant.  Je ne pense pas être « Un chic type » pourtant j’ai 12/15. Mais je me reconnais parfaitement dans le résumé du livre quand il y est dit « veut faire plaisir, il recherche le consensus et l'approbation d'autrui ― en particulier celle des femmes ».  J’ai toujours voulu chercher à plaire à tout le monde, plus en particulier aux femmes.  Je vais quand même m’intéresser à ce livre. Merci pour la référence je cherchais justement un bouquin à lire.


Je te souhaite beaucoup de courage et beaucoup de motivation pour recommencer ton sevrage
Revenir en haut
Bara


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2018
Messages: 149
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2018 - 18:07    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
J'essaie de faire le test mais une fois que je clique sur résultat, la fenêtre qui s'ouvre est vide.
Ce sujet m'intéresse. Merci d'avoir fait partager.
_________________
"Le courage, c'est de se battre quand tout est en notre défaveur"

http://pornodependance.vraiforum.com/t4327-Le-Grand-Acte.htm#p119728
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 132
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Mai 2018 - 09:49    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Bonjour hopeman 


 Ton histoire est très douloureuse. 
Je rejoins Utreïa en disant qu'il serait peut-être important de te faire reconnaître comme victime. 
Si malheureusement il y a prescription pour la justice,  il y a peut-être des associations qui pourrait t' aider.  
Pour ce ce qui est de ta mère, cela te libérerait certainement de lui dire ce qui s'est passé. Tu pourras travailler tout cela avec la psychologue si tu la vois toujours.  

Ton approche pour comprendre comment tu es devenu  pornodependant est très constructive.


 Le résumé que tu donnes, avec la compréhension de ta vie suite à la lecture de ce livre, correspond tout à fait à la description qui caractérisait mon mari.
Maintenant il n'est plus porno dépendant  grâce au suivi psychologique qu'il a entamé il y a deux ans et qu'il poursuit toujours actuellement.


Ce que tu dis est fort intéressant et peu de porno dépendant sur ce forum ont conscience que la porno dépendance  est très souvent le symptôme d'un mal-être qui recouvre plein d'autres choses.

Ta femme te soutient, c'est primordial 

Je te souhaite une bonne continuation 
_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 492
Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Mai 2018 - 11:43    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet Répondre en citant
Salut Hopeman.

Ce n'est pas la première fois que je lit sur le forum des allusion à ce syndrome du chic type. Je ne suis pas un expert sur le sujet mais je pense que je l'avais aussi étant jeune. J'ai travaillé à le faire passer en vieillissant, même si ça n'a pas été facile.
Je l'ai subi en plein durant l'enfance et l'adolescence, un peu moins au début de l'age adulte mais surtout parce que j'ai fait une sélection draconienne des personnes avec qui je voulais passer du temps. Je suis même passé par un stade de grande asociabilité et une très longue période de célibat, pour me protéger des personnes qui cherchaient à profiter de cette personnalité que j'avais alors.


Mais parallèlement j'ai voulu assez rapidement prendre des responsabilités d'encadrement dans ma profession et j'ai fait ce qu'il fallait pour. Or pour encadrer les gens il faut parfois savoir aussi les recadrer ou tout simplement savoir dire non. J'ai donc du, avec difficultés, abandonner le chic type pour devenir autre chose et je me sens tout de même mieux dans mon personnage d'aujourd'hui que dans celui d'avant. Mais je n'oublie pas qu'au fond de moi demeure cette personne avide de reconnaissance, d'approbation, ce chic type sur lequel il est si facile de marcher.


Et même si j'ai évolué, ma persona actuelle découle tout de même beaucoup de ce chic type que j'étais avant, des choix que j'ai fait à ce moment là, comme celui de commencer à regarder de la pornographie pour compenser l'absence de vrai relation. Je ne correspond peut être plus à la description du chic type mais j'en subi encore aujourd'hui les conséquences. Peut être même que ma crise de la quarantaine a consisté à essayer de réparer les erreurs que j'ai faites lorsque j'étais ce chic type.  


Ce qui m’amène à ma question Hopeman. Tu as lu le livre et tu t'es reconnu dans le personnage. Tu penses qu'une bonne partie de tes problèmes viennent de là et tu as sans doute raison. Mais en pratique que comptes tu faire pour y remédier et comment ta démarche de sevrage de la pornographie s'inscrit elle dans cette optique d'amélioration personnelle ?
Je suis intéressé par ce que tu envisages de faire, tant pour comparer avec ce que moi j'ai fait que pour te piquer des idées que je n'aurai pas eu à l'époque.

Dans l'attente de te lire, bon courage et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:02    Sujet du message: HOPEMAN et son carnet
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com