Petites observations

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // AUTRES / EXPRESSION LIBRE // Ressources diverses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cassis


Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2016
Messages: 143
Féminin

MessagePosté le: Dim 20 Nov 2016 - 17:17    Sujet du message: Petites observations Répondre en citant
Bonjour à tous,


Depuis quelques mois à présent, je m'informe sur le problème qu'est la dépendance à la pornographie et par extension, la dépendance sexuelle.
 J'ai lu beaucoup d'articles, d'études, mais aussi de carnets.

J'ai pu mettre en évidence un certains nombre de choses qui je pense peuvent intéresser certains d'entre vous.


Je ne prétends pas faire une analyse de qui vous êtes, je ne vous connais pas. Simplement des choses que j'observe, que je vois et que ma sensibilité me montre. Libre à chacun de trouver utile ou non ce que je mentionne.


Les choses que j'ai pu remarquer:


-Nombres de dépendants me semble être des hypersensibles qui s'ignorent:
L'hypersensibilité concernerait 20% de la population. Elle fait ressentir les émotions, événement ou autre de manière beaucoup plus intense. Les hypersensibles se sentent souvent en décalage avec le monde qui les entourent, y compris dans le milieu professionnel, où ils ne comprennent pas les codes et les valeurs que "tout le monde" semble comprendre. S'en suit un sentiment d'être incompris, décalé, inadéquat. Très souvent l'hypersensible va se sentir dévalorisé par ce constat d'où le manque d'estime et manque de confiance.
Un certains nombre d'hypersensible ne se reconnaîtront pas dans cette description, car très tôt, pour s'adapter au monde dans lequel ils évoluent ils ont dû se forger une carapace. Ils ont appris à rejeter leur émotions, qu'ils jugent ingérable et ont choisit de privilégier le rationnel, beaucoup plus sécuritaire à leurs yeux.
Si cette description vous parle, je vous encouragent fortement à vous renseigner, il existe de très nombreux articles et livres qui traitent du sujet.


-Nombres de dépendants manque de confiance en eux, ont une faible estime d'eux-même:
Parfois pour les raisons citées ci-dessus et/où parfois à cause d'expériences négatives qu'ils ont pu faire, parfois enfants ou adolescents.
Un conseil à ce sujet: refusez que votre passé définisse qui vous êtes. Votre passé n'est pas votre identité. La meilleure manière pour changer cela; oser! Oser faire de nouvelles expériences, oser aller vers les autres, oser sortir de votre zone de confort. Les nouvelles expériences positives remplaceront progressivement les échecs enregistrer dans la mémoire, faisant ainsi remonter la confiance et l'estime.


-Nombres de dépendants ne se donnent pas (assez) les moyens pour réussir:
Suivant votre passé, vous pouvez avoir besoin d'un psychologue, psychiatre, traitement médicale, sexologue, logiciel de filtrage, parler (même à un ami), de quitter votre job ou tout autre situation qui serait toxique pour vous.
Il n'y a pas de honte à se faire aider, au contraire, reconnaître ses faiblesses et chercher des solutions demande motivation et courage.



-Nombres de dépendants ne font pas le lien entre leur dépendance et les raisons de celle-ci:
La dépendance est l'abus d'une solution de compensation. Oui, mais de compensation de quoi? A l'origine qu'est ce que vous avez voulu compenser?
Un mal-être, un manque de confiance en soi, de l'ennui, une trop grande timidité, trop de stress, des angoisses? Tout ceci a rapport avec la manière de gérer ses émotions. En l’occurrence, plutôt l'incapacité de les gérer de manière adéquate, d’où compensation. Le sevrage seul ne suffit bien souvent pas (du moins sur la durée) si on ne s'attaque pas aux causes qui ont créés le besoin de compensation.


-Nombres de dépendants oublient de vivre et de profiter de la vie:
Non, le sevrage n'est pas un mode de vie en attendant d'être assez bien pour faire ceci ou cela, pour avoir le droit à ceci ou cela. La vie continue, faites dès à présent ce que vous aimeriez faire une fois que vous serez sevrez, cela vous apportera plus de satisfaction, plus d'estime pour vous-même, plus de joie, bref, moins de place pour l’addiction, parce que moins besoin de compenser une vie insatisfaisante.


-Nombres de dépendants ne s'autorisent pas d'être heureux:
Un constat pour le moins surprenant, mais l'addiction semblent mettre dans la tête de certains "qu'ils n'ont pas le droit de". Pas le droit de parler, de dire ce qu'ils pensent, d'être compris, respectés etc... Oui, vous avez le droit de vous respecter et de vous faire respecter, d'avoir des projets, de construire un futur qui vous plaît et de mettre en œuvre ce qu'ils faut pour le réaliser. Oui, il y aura toujours des gens pour critiquer, mais quoi que vous fassiez, ce sera le cas. Alors faites ce que VOUS avez envie dans vos vie, job, projets etc... La vie ne sera jamais parfaite alors n'attendez pas d'être sevré, d'être sevré plus six mois, plus un ans... la vie est courte, faite en sorte de la vivre.


Sujet plus sensible... je me permet tout de même de le mentionner, avec des pincettes et une grande bienveillance.

Le silence ne guérit pas, il maintient dans la honte, la lumière libère et la vérité restaure.


-Nombres de dépendants ont vécu des situations d'abus sexuels:
Outch... les mots font mal et pourtant... j'ai lu de nombreux témoignages, ici et ailleurs, qui le mentionne. J'ai été surprise également, que bien souvent, les personnes ne font pas le lien entre ces abus et leur addiction.

Par l'addiction, le corps dit à l'esprit que quelque chose ne va pas, il "rejoue" le traumatisme vécu. Il cherche également à apaiser le stress et les angoisses.


Pour ce sujet, je me permet de mettre deux liens:


http://www.psycho-ressources.com/bibli/abus-sexuels.html
Les abus sexuels - psycho-ressources.com
www.psycho-ressources.com
Texte sur les abus sexuels: conséquence, victime, abuseurs et psychothérapie. Psychologie, Canda, France, Belgique, Suisse



http://www.memoiretraumatique.org/memoire-traumatique-et-violences/violence…
memoire traumatique et victimologie | VIOLENCES SEXUELLES
www.memoiretraumatique.org
VIOLENCES SEXUELLES. page rédigée par le Dr Muriel Salmona lire également l'article le viol, crime absolu paru dans la Revue Santé mentale dans un dossier complet ...



Voilà, déjà une première partie bien dense, j'espère pas indigeste...
J'espère surtout qu'elle pourra donner des pistes à certains et certaines.


Tout mon soutien dans vos combats.


Cassis
_________________
Compagne d'homme en cours de réhabilitation
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 20 Nov 2016 - 17:17    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // AUTRES / EXPRESSION LIBRE // Ressources diverses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com