OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 14:22    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant











Je consomme du porno depuis l'âge de 12 ans (j'en ai 43). En couple avec 2 enfants. J'entre  progressivement depuis 1 ou 2 ans (voire plus) dans un état dépressif. Je deviens irritable, con, j'ai des pensées suicidaires, des problèmes d'érection récurrents, deviennent permanents. Seul le P. (et encore) arrive à me procurer une érection "satisfaisante".  je suis fatigué, las, tout me gonfle :  mes amis, ma femme, mes gosses, je ne supporte plus personne, pas même moi.  je me réfugie dans le travail, et le Porno.
   
 
 
9 septembre 2015 - Prise de conscience sortie du déni après 1 an de doutes et de combat intérieur Début du 1er sevrage.  


20 - septembre 2015 - Au bout de deux semaines de sevrage, je crois perdre la tête.  J'alterne entre période d'euphorie et détresse profonde. Idées suicidaires en nombre. Des troubles su sommeil apparaissent. Je décide de consulter un psy, qui m'oriente rapidement vers une psychothérapie (analyse).  
 
 
30 septembre 2015 - Je suis en 4e semaine de sevrage. Ma compagne n'est pas au courant, elle sait seulement que je vois un psy pour régler mes problèmes d'irritabilité et de déprime "probablement dus à un surmenage au travail".  ouverture du carnet sur ce forum.  
  
 
A ce stade, je n'ai plus aucune envie consciente de  consulter des sites pornos. Pour autant je ressens  des journées de profonde déprime que je ne connaissais pas quand je n'étais pas en sevrage, alternant avec des journées d'optimisme et de dynamisme.  Certains jours je ressens une oppression permanente et une nervosité que je n'arrive pas à calmer. Tout m'angoisse et je n'ai plus aucune confiance en l'avenir... hier c'"tait le contraire tout allait pour le mieux dans une vie nouvelle.   
 
Pour autant, je n'ai aucune envie de replonger et l'idée même de retourner sur le web pour consulter ne me tente pas.  
 
 19 octobre 2015 - Rechute au bout de 5 semaines de sevrage  /  pour autant je ressens les effets bénéfiques combinés du servage et de la psychothérapie.  Les idées suicidaires ont disparu. elles ne reviendront que plus rarement par la suite.  
 
 
29 octobre 2015 -Après 10 jours de rechute, je remets mon compteur à Zéro.   Pas de malaise. la motivation est toujours là - J'ai juste cédé à mon excitation dû au retour de mon mojo, et à l'illusion selon laquelle me problèmes étaient résolus et que le porno n'en faisaient plus partie.    Il ne s'ait pas d'un retour en arrière mais d'une nouvelle étape dans un lent processus de guérison.  Le travail effectuée en psychothérapie porte également ses fruits. Mon addiction est liée à une faible estime de moi.  
 
20 novembre 2015 -  Rechute au bout de 3 semaines de sevrage  - je me suis cru tellement fort - j'ai cédé à la nostalgie. Je replonge dans l'excès - le moral reste bon.  
  
 
14 - décembre 2015 -  Apres une rechute de 3semaines  je remets les compteurs à zéro.    Pas de déprime. par contre le mojo en berne comme jamais.  Paradoxalement le moral est bon.   
  
 
27 décembre 2015. Plusieurs rechutes durant les précédents jours.
   
 
4 janvier 2016 - 8 jours sans Porn ni MO    
 
J'insiste sur l'absence de MO. Cela ne m'était jamais arrivé, même pendant mon précédent sevrage PMO (5 semaines)    Sensations :  très bonnes. Même si résister à la tentation est très dur (surtout au boulot, face à l'écran) je note un retour des érections matinales + retour des érections avec ma compagne.    Cela semble plus facile de rechuter si l'on se masturbe régulièrement (même si ce n'est que tous les 2 jours)   Supprimer la MO semble améliorer grandement les effets du sevrage.   
  
 Paradoxalement retour de l'état dépressif, troubles du sommeil, déprime. Rétrospectivement c'est une lutte intérieure comme un démon qui se réveille en moi.. il faut que je cède.  
 
 
 5 janvier 2016 - rechute - reprise PMO sans limites. retour du déni compulsion, et avec, disparition de l'état dépressif le démon me récompense.  Lente descente vers l'excès. je ne déprime plus, je m'enfonce avec excès dans une conso de P. très élevée. Toutes mes pensés sont occupées par ça. La psychothérapie avance, mais je rame dans un torrent boue.  
 
 
24 janvier 2016 - Reprise du sevrage 
  
 

26 janvier 2016 - suite à un évènement perso très dur à vivre - La partie glauque de ma vie émerge, durant une séance de psychothérapie. Ca me pête à la gueule.  
       
 
Je réalise la charge de violence que les images porno comportent en elles. Visionner de la pornographie est un acte de violence. C'est violent car il s'agit d'un acte sexuel non consenti par l'objet du désir (l'actrice, la situation érotique, le coït filmé). Chacun aura sa propre interprétation mais en ce qui me concerne, elle s'apparente à un viol. Un viol car absence de consentement, limité à la seule consommation de l'autre. Se branler 5 fois par jour en matant du porno c'est se mettre toute la journée dans un schéma de violence, et de négation de l'autre, de la relation à l'autre.    Il ne doit y avoir aucun jugement moral sur cela.  
  
 Après avoir verbalisé ce qui précède, la compulsion se dissipe. L'envie de porno a disparu, ou plus précisément s'est déplacée vers un autre désir. Dans mes sevrages précédents, la sensation de manque était omniprésente : l'impression de devoir avancer sans béquille (la pornographie). A présent, la béquille a disparu, et je ne la réclame plus - je peux tomber mais ça ne m'inquiète plus - je ne sais pas si cela va durer, mais je l'espère.   D'autres voies, jadis fermées s'ouvrent et je ne sais pas ce qui qui s'y trouve.  Je vais maintenant les explorer...   
   
 
1er février 2016   - 9 jours sans porno ni masturbation. L'envie revient mais cette fois une envie physique ... mon esprit, qui j'adis le voulait, s'y refuse.  
 
4 février 2016 - 11 jours sans PMO et presque 5 mois après le début de ma démarche de sevrage et de sortie de l'addiction, l'envie de Porn n'existe plus. Je ne souhaite pas retourner en consulter ne serait-ce que 'pour voir ce que ça fait'. Je n'ai même pas peur de ma réaction au contact d'images porno. Le sujet a juste disparu  de mon esprit -  je ne lutte plus - je me fais confiance - 
Maintenant commence un autre travail pour ne pas replonger: se ré-approprier sa sexualité. Apprendre ou découvrir quels sont mes vrais désirs - prendre du plaisir et s'amuser dans la vraie vie. Le personnage fantasmé (mon double porno) qui vivait ses orgies à ma place va s'en retourner d'où il vient.




8 février 2016 - en travaillant sur moi, j'ai réussi à réaliser que ce que je nomme "mon addiction" (je n'ai pas d'autre mot) s'interpose entre moi et l'objet de mes désirs (sexuels ou affectifs). Un "monstre" qui aspire mes désirs et les détourne de leur objet véritable pour cela, il se sert de la pornographie comme d'un piège à émotions (désirs). Parallèlement je tente de déconstruire mes rêves (inceste, autofellation) pour me réaproprier mes désirs et ma sexualité. 



10 février 2016 - 5 mois de combat contre l'addiction - Bilan : 
    
     - disparition des pensées suicidaires
     - disparition de l'irritabilité
     - disparition des angoisses
     - des relations apaisées avec mes proches (enfants, compagne) 
     - une vision positive de l'avenir
    - la fin des envies de réaliser ses fantasmes via le porno , soit le retour des fantasmes dans la sphère des fantasmes




La MO est toujours là, mais plus rare qu'avant. Je réalise que le next step consiste à abandonner la MO. Comme pour le P il faut peut être réaliser que ce n'est pas un besoin vital (surtout si l'on vit en couple). 




Globalement j'ose le dire : ÇA VA DE MIEUX EN MIEUX


Evidemment le travail de psychanalyse, n'est pas étranger à l'amélioration de mon état. Mais ce travail ne peut s'accomplir sereinement qu'à l'aide d'un sevrage sérieux, et inversement. 






17 février 2016 -  J'en suis au stade où le comportement addictif ne s'exprime plus. Par contre, ma sexualité est encore détraquée par des années de visionnage et de PMO. 




J'espère retrouver un jour mon équilibre sur ce terrain. J'y travaille, mais cela semble dépendre de facteurs physiques liés (peut être à la chimie du cerveau). J'ai l'impression que mes moyens d'actions sont plus limités que pour le traitement du comportement addictif pour lesquels la médiation et la psychanalyse sont d'excellents leviers. 


J'espère que le sevrage PMO désormais facilité par la disparition du comportement additif me permettra de me rétablir dans une vie sexuelle saine et active avec ma compagne. 


J'ai l'impression que c'est une difficulté à laquelle beaucoup de dépendants peuvent succomber. Beaucoup d'efforts pour se sevrer, avec des effets bénéfiques sur le terrain psychique mais sur le plan purement sexuel/physique, des résultats aléatoires..voire un sentiment de perte de plaisir... alors peut renaître à ce moment là une forme de découragement et la tentation de retourner vivre une vie d'excès sexuel et d'excitation permanente via le porno.  


Pour ma part, pas de découragement, je poursuis ma démarche en vue d'aboutir à un rétablissement (reboot?).




23 février 2016 - GOOD NEWS 30 jours bouclés, cap sur les 40, 60 et au-delà, mais qu’importe : L'abstinence de porno est de moins en moins un enjeu



Je tente désormais de réduire la MO (sans en faire un enjeu « vital ») et de prendre du recul face à l’addiction, ou du moins du sentiment d’être un addict. Faire en sorte que ce que j'ai identifié comme un problème devienne un non-problème.  Etre plus cool et détendu avec les questions de sexualité. Ne plus me prendre la tête avec ça. J’ai pu prendre conscience que ma vision de la sexualité avait été biaisée dès départ, à cause de relations toxiques avec mes parents. Ce qui a été tabou dans mon enfance s’est mué en une fin en soi à l’adolescence, puis en way of life lié à la performance dans ma vie d’adulte. En perdant mes érections, j’avais perdu ma virilité (mirage!!), ma vie, mon identité. 




La psychanalyse m’a permis de remettre le sexe à sa place dans ma vie. Le travail n'est pas encore tout à fait achevé mais je vois que jour après jour ma vision des choses sur ce terrain change. C’est énorme car j’ai l’impression de constater en direct l’évolution de mes points de vue et de mon comportement. j’ai désormais envie d’adopter une attitude positive face à cette question.

Aujourd’hui je réalise qu’après tout, si j'ai des pannes avec ma nana, je ne vais pas en mourir. Ca ne peut que s'arranger si je reste relax et bien dans mes baskets en évitant de m'auto flageller avec des pensées culpabilisantes et un sentiment de honte (que le porno ne fait qu'entretenir).



 J'arrive à vivre sans porno et ça c'est SUPER COOOOOOL  :-))  je crois (non j’en suis sûr!!)  que je vais continuer …
     



1er mars 2016 - toujours sur la bonne voie après presque 6 mois d'efforts et quasiment 40 jours se sevrage porno. J'ai retrouvé le désir physique de ma compagne (1er rapport satisfaisant sans aucune panne depuis au moins 1 an - c'était génial (pour elle aussi lol) 




Dire que je ne pense plus au porno serait mentir. Cependant je n'ai plus d'attirance pour ça et je me réinvestis peu à peu dans une sexualité réelle. Je travaille actuellement à faire de la pornographie un objet neutre :  ni attirant, ni repoussant. Le ranger dans la catégorie des trucs qui n'ont aucun intérêt pour moi (genre les match de catch ou la F1).


 Parallèlement je me détache également du forum qui était devenu une aide, une béquille pour tenir dans l'abstinence de porno. Je ne veux plus marcher avec des béquilles ... Je veux courir !!!! 



Je tiens à adresser un message d'espoir à tout ceux qui sont présents sur ce forum  




20 Avril 2016   -  Hier j'ai mis ma compagne au courant de mes problèmes de dépendance à la pornographie, de ma démarche entreprise depuis 6 mois pour en sortir et des effets bénéfiques que j'en retire.   

Bien qu'elle soit tombée de se chaise à l'annonce de tout cela, sa réaction a été compréhensive et pleine d'attention. Je pense qu'elle a compris la douleur que le dépendant endure face à tous ses problèmes.    Je ne dis pas que cela sera facile ni pour elle, ni pour moi. 




Mais au moins, je suis sorti de la honte et de la dissimulation dans nos rapports amoureux. Elle était un problème qu'il fallait contourner. Elle est désormais mon allié.   Je regrette seulement d'avoir été contraint de lui imposer cette nouvelle épreuve. Mais on ne sort pas de cette situation en continuant à se dissimuler.    




Sortir de la dépendance implique une sortie du mensonge et de la dissimulation. 


En parlant à ma compagne j'ai tout simplement tué ma "second life". Impossible désormais d'y retourner. 


26 août 2016 - Aujourd'hui je relis mon carnet d'il ya presque un an :  je découvre un mec qu'il me semble n'avoir jamais connu... c'est moi, mais en plus bizarre. le plus fou c'est qu'au début j'angoissais à l'idée de changer mes petites habitues, ce qui me semblait impossible).




Aujourd'hui même s'il m'arrive de ressentir encore des pulsions, j'ai totalement tourné la page du porno. Mais l'essentiel n'est pas là. L'essentiel c'est d'avoir identifié en mon fort intérieur, les force qui me poussaient à cette consommation. 


Je chuterai peut être encore, mais maintenant je n'ai plus peur de ça. Je ne compte même plus le jours... 





9 septembre 2016 -  Un and déjà





Des hauts des bas, cela n'a pas été facile - je ne pense plus en terme d'addiction ou de compulsion - je me sens libre. Désormais je suis dans la reconstruction   


14 septembre 2016 - tentation ne veut pas dire addiction 


A un certain stade, la question n'es plus de sortir de la dépendance, mais de supprimer les habitudes. un peu comme un ex-fumeur qui n'exprime le manque de nicotine mais qui se damnerait pour retrouver les sensations de la clope du matin ou celle du café... 


La bonne nouvelle c'est que la dépendance est un état dont on sort plus facilement qu'il n'y parait. L'essentiel je crois est d'arriver au stade où l'on peut se dire "je ne suis plus dépendant" (à savoir ne plus être obligé de se masturber pour contiuer à vivre normalement - ne plus compter les jours d'abstinence, ne plus vivre l'abstinence comme un calvaire où à un moindre niveau comme un challenge). 


Il n'en demeure pas moins que dès lors que ce stade est dépassé, les tentations ne vont pas disparaitre du jour au lendemain. L'ex fumeur sera toujours (plus ou moins - je sais de quoi je parle) tenté par la clope du voisin. L'ex porn addict sera toujours tenté par un petit surf sur des images qui le rassuraient tant autrefois. 


Florent Badou dans son bouquin explique qu'il est essentiel de changer son mode de vie pour briser le cylcle de la dépendance et des habitudes. Il ne faut pas céder non plus à une certaine désillusion et être averti à l'avance: une fois le cycle de la dépendance rompu, il faudra ensuite lutter contre les habitudes. Mais ce n'est pas grave, car à ce stade, on ne souffre plus. 
 
   




TENEZ BON  



 
OUI C'EST REVERSIBLE. ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR 
 


 
  
 

_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…


Dernière édition par Zhoelala le Mer 14 Sep 2016 - 10:35; édité 27 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 14:22    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nana08


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2015
Messages: 31
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 15:41    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
C'est à peu pres ce que je ressens en ce moment( depuis 05 jours ) j'alterne entre joie et tristesse, j'ai des sautes d'humeurs de la peine à me concentrer mais j'espere que ca va se dissiper dans quelques jours. C'est peut etre le prix àà payer pour se liberer de tant d'années de dépendances. Courage à toi!
_________________
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 16:38    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Nana08 !  
au début j'étais  comme dans un brouillard, avec en permanence le besoin de faire un effort pour avoir une attitude "normale". Cet effet se dissipe rapidement. la concentration revient vite mais ensuite j'ai l'impression qu'il faut lutter contre les baisses de moral qui peuvent s'avérer très fortes ..
merci encore et bon courage à toi également ! 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Cavalier9


Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2015
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 17:41    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello Zhoelala,  


Je comprend le malaise et à vrai dire, c'est bien l'une des raisons pour laquelle je pensais pendant des années qu'il était souhaitable voir nécessaire de ne pas arrêter complètement tout en jugulant la consommation (avec le consentement de ma psy ! ) mais ayant pris connaissance que récemment que c'était une vraie addiction, je tente comme toi le sevrage ( presque 5 semaines) et je ressent intérieurement une tension latente mêlée d'inquiétude et des états dépressif; 


et oui, stopper le symptôme ne signifie pas avoir réglé le problème antérieur qui a créé l'addiction justement ! la symptomatique change de visage vers l'état dépressif, l'irritabilité, la boulimie ... forme probable de compensation passagère; ( je ne suis pas médecin donc à vérifier avec ton psy ou médecin perso);


Personnellement, j'utilise le sport, la relaxation, la prière, la lecture, une alimentation saine, des infusions de plantes bénéfiques,  le forum et je vais assister très prochainement aux réunions collective de la DASA; et si j'avais une copine, celà m'aiderait également; 


Bon courage à toi et repère toute les choses positives du quotidien car ta vie ne se résume pas non plus à ce symptôme, 


amicalement,
_________________
Actuellement en sevrage, je cherche la motivation pour re trouver une sexualité épanouissante !
Revenir en haut
Waban


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2015
Messages: 116
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 17:54    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Salut Zhoelala,bravo pour cette démarche de sevrage. Ce que je vais te demander  va peut être te paraître naïf mais es tu heureux dans la vie? Tu peux te lâcher nous ne sommes pas là pour te juger, je te demande si tu es heureux pas si tu devrais être heureux dans ta situation actuelle, il y a beaucoup d'exemple de personnes qui ont une maison, un conjoint, une famille et des enfants merveilleux, partent en vacance deux fois par ans et qui pour aucune raison apparentes se sentent malheureux.
_________________
No Pain,
No tartine.

K9
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 19:21    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci pour votre soutien, 


Je ne me sens pas maheureux, j'ai une vie super sympa avec un boulot que j'ai peinement choisi, une compagne attentive et douce. Et des enfant en pleine santé. 


Je souffre cependant des symptômes de manque, avec des angoisses que j'ai peine à contrôler et des baisses de moral enormes. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2015 - 11:26    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Après 10 jours de rechute, je remets mon compteur à Zéro. 

Pas de malaise. la motivation est toujours là - J'ai juste cédé à mon excitation dû au retour de mon mojo, et à l'illusion selon laquelle me problèmes étaient résolus et que le porno n'en faisaient plus partie. 

Les premiers jours suivant la rechute étaient plutôt agréables (je ne le cache pas !!) et cela me confortait dans ma position. Seulement voilà, les effet de l'addiction se réinstallent peu à peu (fatigue angoisses, confusion irritabilité) et donc  je dois tout couper à nouveau. 

Il ne s'ait pas d'un retour en arrière mais d'une nouvelle étape dans un lent processus de guérison.  les 5  semaines de sevrage précédant la rechute m'ont permis de constituer un capital de bien être et de confiance encore bien présents en moi. A moi de savoir en bénéficier, en remettant en place une stratégie de sevrage PMO. 

J'en profite pour mettre à jour le titre de mon carnet avec mon véritable prénom. Je n'ai plus de honte à être ce que je suis, alors autant abandonner mon pseudo. 

Merci à tous pour vos retours, qui m'ont bien aidés à tenir le coup, et j'en suis sur m'aideront encore longtemps. 

Salut... 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 11:00    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Apres une rechute de 3semaines (je me suis cru tellement fort !!!)  je remets les compteurs à zéro. 


Pas de déprime. par contre le mojo en berne comme jamais.  Paradoxalement le moral est bon. 


J1 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Whynot30


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2015
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 11:46    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
SALUT ZHOELALA,

je peux te dire que j'ai connu exactement ce que tu décris, de te sentir dans le dur le matin, euforique apres, puis ca replonge severe le moral.
Je pense qu'il s'agit tout simplement de crise de manque, que notre cerveau et inconscient nous font passer, et payer le prix du sevrage.
Il faut se battre et continuer, même si des fois c'est dur et je sais ce que c'est...

On semble assez identique, alors n'hésite pas si tu en as besoin, on échange
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 19:21    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Whynot30 !!! 


on tient le coup : 1 jour c'est facile :-)) 


_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Whynot30


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2015
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2015 - 08:46    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
dis toi pour te motiver, que chaque jour est une nouvelle journée.
Et puis le soir rajoute a ton compteur, tu verras ca fait du bien
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2016 - 13:54    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour à tous : 


8 jours sans Porn ni MO



J'insiste sur l'absence de MO. Cela ne m'était jamais arrivé, même pendant mon précédent sevrage PMO (5 semaines) 


Sensations :  très bonnes. Même si résister à la tentation est très dur (surtout au boulot, face à l'écran) je note un retour des érections matinales + retour des érections avec ma compagne. 


Cela semble plus facile de rechuter si l'on se masturbe régulièrement (même si ce n'est que tous les 2 jours)


Supprimer la MO semble améliorer grandement les effets du sevrage.  


 
















_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Whynot30


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2015
Messages: 103
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2016 - 15:50    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bravo a toi,

Je pense que dans un premier temps le sevrage de la MO est aussi nécessaires, car implicitement, même si tu oublies le support visuel, tu es toujours dans une période d'hyper-exctitation.
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2016 - 17:24    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
En effet, je ressens cette hyper excitation monter régulièrement face à mon écran. Je travaille sur ordinateur toute la journées et c'est très dur de résister à ces envies régulières de PMO. 


Plus qu'une envie d'aller mater du P. je me rends compte qu'au cours de la journée (devant écran seulement) nait une tension que seule la MO pourrait apaiser. 


J'ai un travail très intéressant mais assez routinier. La MO au début était une forme de récréation. Elle a fini par devenir un réflexe, une soupape permettant d'évacuer les tensions et briser la routine. 


C'est dur mais je tiens. 


Je ne suis pas sûr que me priver d'écran momentanément servirait à quelque chose. L'envie de MO revient dès que je suis dans une situation particulière (au boulot, seul devant mon écran). 


Chez moi, avec un ordinateur ou une tablette, je n'ai pas ce genre de tension qu'il faudrait à tout prix apaiser. 


 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 09:12    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour à tous. 


Hier, séance éprouvante chez le psychanalyste. 


J'ai pu réaliser la charge de violence que les images porno comportent en elles. Visionner de la pornographie est un acte de violence. C'est violent car il s'agit d'un acte sexuel non consenti par l'objet du désir (l'actrice, la situation érotique, le coït filmé). Chacun aura sa propre interprétation mais en ce qui me concerne, elle s'apparente à un viol. Un viol car absence de consentement, limité à la seule consommation de l'autre. Se branler 5 fois par jour en matant du porno c'est se mettre toute la journée dans un schéma de violence, et de négation de l'autre, de la relation à l'autre. 


Il ne doit y avoir aucun jugement moral sur cela. La morale n'a rien à faire dans cette histoire. Un seul constat : la charge de violence contenue dans cette mise en situation pornographique fait du mal à celui qui la consomme. Comme dans une situation de viol, il nie le libre arbitre de l'objet de son désir.  


Après avoir verbalisé ce qui précède, la compulsion se dissipe. L'envie de porno a disparu, ou plus précisément s'est déplacée vers un autre désir. Dans mes sevrages précédents, la sensation de manque était omniprésente : l'impression de devoir avancer sans béquille (la pornographie). A présent, la béquille a disparu, et je ne la réclame plus - je peux tomber mais ça ne m'inquiète plus - je ne sais pas si cela va durer, mais je l'espère. 


Bien entendu, pour en arriver là, il faut déconstruire sa vie, ses schémas de pensée, tuer son père, rejeter sa mère (ou le contraire), accepter sa culpabilité (lui donner libre cours), s'envisager soi-même comme un être imparfait, mais dont l'imperfection n'est pas fatale (mortelle). 


La masturbation associée à la pornographie est une camisole. Une camisole chimique qui nous permet de refouler nos peurs et nos angoisses. Le prix à payer pour ce refoulement est double : 


1 - s'insérer dans un schéma de violence 
2 - en refoulant peurs et angoisses, elles se déplacent sur un autre sujet : la femme, les enfants, le travail, la sexualité réelle


Comme lorsque l'on sort du déni, cette prise conscience est une étape, pas une finalité. D'autres voies, jadis fermées s'ouvrent et je ne sais pas ce qui qui s'y trouve.  Je vais maintenant les explorer...


A bientôt et bon courage à tous 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 10:51    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Très intéressant Okay

Ça me parle beaucoup car au cours ce ces derniers mois j'ai pris conscience des angoisses que je cherchais à refouler et du refuge que le porn représentait pour moi.
Je retrouve beaucoup de concept que j'ai évoqué dans mon carnet.

Je pense que si tu rechutes, tu envisageras la chose autrement. Tu verras moins ça comme un échec, tu auras plus de recul sur ce qui s'est passé.

Je te souhaite de ne pas rechuter bien évidemment.
Tiens bon, fais de ton mieux.

Et merci de partager ça avec nous !
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 13:34    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello K@rl, 


merci pour ton message. Le travail d'analyse en psychothérapie n'est pas adapté à tous. 


Pour ma part il a suffit de moins de 10 séances pour passer d'un état dépressif avec idées suicidaires, à un état qui me permet de sortir de la compulsion.
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Fév 2016 - 20:04    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour à tous ,   
  
 
Je place ci-dessous le fil réactualisé de mon parcours et tentative d'analyse rétrospective en fonction de l'évolution des évènements http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm#p92362 


Cela fournit une vue d'ensemble d'un parcours. La première impression que j'ai eue en le lisant est qu'il s'agit  de quelque chose de chaotique, douloureux, mais, la lumière est au bout du chemin. 


à vous de dire, si vous le souhaitez. 


@ plus 
 
 

 
 
 

_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Fév 2016 - 09:08    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
8 jours que l'envie de porn ne s'est pas manifestée. 10 jours sans PMO ni MO. 

Mon esprit ne le réclame plus. En revanche, on dirait que mon corps me le demande, j'ai des douleurs un peu partout, courbatures, manque d'énergie.  ça ressemble un peu à un manque physique (en plus sourd) décrit dans le cadre d'un sevrage d'un produit. 


Je moral est très bon. La dépression est derrière moi. Il ne reste plus que la volonté. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Fév 2016 - 17:21    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Super ton parcours Eric, vraiment touchant...
La prise de conscience, l'envie de sortir de cette grosse dépression, avoir su demander de l'aide...
Le fait que tout cela paie est plus que mérité, car il faut de la volonté pour sortir de l'état dans lequel tu étais.
J'espère sincèrement que cela va durer et que tu arriveras à te reconstruire au plus vite.
 
Tout mon soutien pour la suite.
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Fév 2016 - 18:11    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci pour ton soutien K@rl. 


c'est cool de se serrer les coude. je te souhaite d'en sortir ... et vite ! 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév 2016 - 13:29    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
11 jours sans PMO et presque 5 mois après le début de ma démarche de sevrage et de sortie de l'addiction, l'envie de Porn n'existe plus. Je ne souhaite pas retourner en consulter ne serait-ce que 'pour voir ce que ça fait'. Je n'ai même pas peur de ma réaction au contact d'images porno. Le sujet a juste disparu  de mon esprit -  je ne lutte plus - je me fais confiance - 


Maintenant commence un autre travail pour ne pas replonger: se ré-approprier sa sexualité. Apprendre ou découvrir quels sont mes vrais désirs - prendre du plaisir et s'amuser dans la vraie vie. Le personnage fantasmé (mon double porno) qui vivait ses orgies à ma place va s'en retourner d'où il vient.
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Waban


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2015
Messages: 116
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév 2016 - 13:56    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
J'aime beaucoup la deuxième partie de ton message, après 80 jours de sevrage, j'ai replongé pendant plus d'un mois, je ne savais évidemment pas par quel angle je devais me ré-approproprier ma sexualité. 


Courage.
_________________
No Pain,
No tartine.

K9
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Fév 2016 - 09:54    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Jai décidé de doubler mon challenge Nofap, d'un challenge NOfacebook.


Je desintalle l'appli de mon phone et je n'y serai plus présent jusque fin février (ou plus ). ça fait partie d'un changement d'hygiène de vie.
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Waban


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2015
Messages: 116
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Fév 2016 - 10:04    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Très bonne initiative, je pense que le fait de trainer sur FB et donc de trainer sur internet, est le plus gros facteur de risque pour la rechute. J'approuve à 100% Okay Okay . Si tu vas sur FB faut que ça soit pour des trucs bien pré-définis.


Bonne fin de week end.
_________________
No Pain,
No tartine.

K9
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Fév 2016 - 11:18    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Objectif 2  semaines atteint.  Je passe à 3  semaines.  
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 10 Fév 2016 - 14:14    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
10 février 2016 - 5 mois de combat contre l'addiction - Bilan : 
    
     - disparition des pensées suicidaires
     - disparition de l'irritabilité
     - disparition des angoisses
     - des relations apaisées avec mes proches (enfants, compagne) 
     - une vision positive de l'avenir
     - la fin des envies de réaliser ses fantasmes via le porno , soit le retour des fantasmes dans la sphère des fantasmes


La MO est toujours là, mais plus rare qu'avant. Je réalise que le next step consiste à abandonner la MO. Comme pour le P il faut peut être réaliser que ce n'est pas un besoin vital (surtout si l'on vit en couple). 


Globalement j'ose le dire : ÇA VA DE MIEUX EN MIEUX


Evidemment le travail de psychanalyse, n'est pas étranger à l'amélioration de mon état. Mais ce travail ne peut s'accomplir sereinement qu'à l'aide d'un sevrage sérieux, et inversement. 


Merci et courage à tous. On continue ...
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Madanar


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2015
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 09:14    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Salut Zhoelala! Tu avances d'un pas assuré et tu inspires de l'admiration. Tu fais des progrès incroyables et fantastiques.
Je te souhaite de tout cœur de continuer sur cette lancée Smile
_________________
La chute fait parti de l'expérience du grimpeur mais il remonte ensuite la pente. Il ne faut pas oublier les erreurs mais surtout se souvenir des succès réalisés. Grimpons ensemble vers un monde sans porno Wink
Revenir en haut
MP


Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2015
Messages: 79
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2016 - 21:59    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Une belle personnalité pour se remettre en question et faire des choix qui te mènent à plus de plénitude et de bien être réel. 
Tu es un homme de conviction et tu semblent être conscient de ce qui permet d'accéder de une harmonie intérieure bénéfique. 
Ton témoignage est très important pour tous ceux qui en ont besoin et qui cherchent encore des réponses. 
Merci pour ça
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 10:28    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci MP, Merci Manadar, pour vos encouragement.  


Au-delà de vos louanges, que j'apprécie (bien évidemment), ce qui m'importe le plus est que le parcours dont je livre le témoignage puisse en aider quelques-uns, comme les autres m'ont aidé. 


Le combat n'est pas gagné (le serat-il un jour ?). En tout état de cause il faut savoir que la vérité n'est pas le but à atteindre, elle est le chemin.  


Mille merci à tous . à bientôt. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 17 Fév 2016 - 10:25    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
24 Jours sans P.  Je n'ai plus besoin de ça. J'en conserve le souvenir d'un truc un peu fade avec des filles en plastoc. 

La MB est toujours là, moins présente. Je pense qu'il faut travailler ce point pour revenir à une sexualité moins détraquée ... 

J'en suis au stade où le comportement addictif ne s'exprime plus. Par contre, ma sexualité est encore détraquée par des années de visionnage et de PMO. 


J'espère retrouver un jour mon équilibre sur ce terrain. J'y travaille, mais cela semble dépendre de facteurs physiques liés (peut être à la chimie du cerveau). J'ai l'impression que mes moyens d'actions sont plus limités que pour le traitement du comportement addictif pour lesquels la médiation et la psychanalyse sont d'excellents leviers. 


J'espère que le sevrage PMO désormais facilité par la disparition du comportement additif me permettra de me rétablir dans une vie sexuelle saine et active avec ma compagne. 


J'ai l'impression que c'est une difficulté à laquelle beaucoup de dépendants peuvent succomber. Beaucoup d'efforts pour se sevrer, avec des effets bénéfiques sur le terrain psychique mais sur le plan purement sexuel/physique, des résultats aléatoires..voire un sentiment de perte de plaisir... alors peut renaître à ce moment là une forme de décrochement et la tentation de retourner vivre une vie d'excès sexuel et d'excitation permanente via le porno.  


Pour ma part, pas de découragement, je penses que plusieurs mois de sevrage doivent être nécessaire pour aboutir à un rétablissement (reboot?).








_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2016 - 08:47    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
J 29 - sans forcer  Wink Wink Wink


Je garde le cap en essayant de supprimer la MO, ou en tout cas de l'espacer. 


Je sais que ça améliore les choses de ne pas se masturber, mais on esprit semble être terrorisé à l'idée de ne plus être stimulé sexuellement. Au delà de la recherche d'orgasmes , c'est l'érection qui me préoccupe (comment vais-je faire si je ne bande plus ??? ) 


Idiot mais c'est ainsi. Le mécanisme semble être identique (mais encore plus vicieux) à celui constaté en début de sevrage porno. 


Je vais tenter une semaine sans MO. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
MP


Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2015
Messages: 79
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2016 - 15:17    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour zhoélala 
Après avoir essayé de comprendre cette maladie, cette addiction, et m'être beaucoup renseignée sur le sujet, il semble que les errections repparraissent aussi assez brièvement après le sevrage. Que la sexualité s'en trouve amélioré autant d'un point de vue technique (lã forme) que dans l'aspect bien etre naturel, les orgasmes (le fond). Je le souhaite très fort pour toi. 
Te laisse encore plein de courage sur ton parcours !!
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2016 - 17:06    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci MP pour ton soutien :-) 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
matt


Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2016
Messages: 23
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2016 - 17:10    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Salut Zhoelala

J'ai lu t'es dernier poste et comme tu le dit le sevrage peu malheureusement nous faire passer par une phase de flatine " panne d'érection total".
Je suis passé par la, ou aucune sensation au niveau de la verge donc aucun plaisir lors de sollicitation manuelle ou buccal de demoiselle.
Mais je peu dire qu'après on retrouve ses faculté dans une période plus ou moins longue selon les personnes.
Dans mon cas maintenant j'ai même une trop forte sensibilité lors des érection au niveau de la verge donc lors de la pénétration ça part assez vite.
Faut prendre son mal en patience et seul le temps remet le compteur du cerveau en mode normal.
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Fév 2016 - 17:28    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Matt pour ton message. 


Je crois bien que si je continue la MO, c'est parce que j'ai une trouille bleue de la flatline (que j'ai déjà expérimenté lors d'un sevrage précédent). Le plus débile c'est que je redoute la réaction de ma nana si je ne bande plus, alors qu'au pieu c'est déjà vraiment pas top (et qu'elle est super gentille et compréhensive). 


Je vais travailler là dessus en psychothérapie ... 


encore merci et bon courage dans ta démarche 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mar 23 Fév 2016 - 14:41    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
23 février 2016 - GOOD NEWS 30 jours bouclés, cap sur les 40, 60 et au-delà, mais qu’importe : L'abstinence de porno est de moins en moins un enjeu

Je tente désormais de réduire la MO (sans en faire un enjeu « vital ») et de prendre du recul face à l’addiction, ou du moins du sentiment d’être un addict. Faire en sorte que ce que j'ai identifié comme un problème devienne un non-problème.  Etre plus cool et détendu avec les questions de sexualité. Ne plus me prendre la tête avec ça. J’ai pu prendre conscience que ma vision de la sexualité avait été biaisée dès départ, à cause de relations toxiques avec mes parents. Ce qui a été tabou dans mon enfance s’est mué en une fin en soi à l’adolescence, puis en way of life lié à la performance dans ma vie d’adulte. En perdant mes érections, j’avais perdu ma virilité (mirage!!), ma vie, mon identité. 


La psychanalyse m’a permis de remettre le sexe à sa place dans ma vie. Le travail n'est pas encore tout à fait achevé mais je vois que jour après jour ma vision des choses sur ce terrain change. C’est énorme car j’ai l’impression de constater en direct l’évolution de mes points de vue et de mon comportement. j’ai désormais envie d’adopter une attitude positive face à cette question.

Aujourd’hui je réalise qu’après tout, si j'ai des pannes avec ma nana, je ne vais pas en mourir. Ca ne peut que s'arranger si je reste relax et bien dans mes baskets en évitant de m'auto flageller avec des pensées culpabilisantes et un sentiment de honte (que le porno ne fait qu'entretenir).

 J'arrive à vivre sans porno et ça c'est SUPER COOOOOOL  :-))  je crois (non j’en suis sûr!!)  que je vais continuer 
     
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mar 1 Mar 2016 - 10:06    Sujet du message: Message d'espoir : pour tous :-)) Répondre en citant
1er mars 2016 - toujours sur la bonne voie après presque 6 mois d'efforts et quasiment 40 jours se sevrage porno. J'ai retrouvé le désir physique de ma compagne (1er rapport satisfaisant sans aucune panne depuis au moins 1 ans - c'était génial (pour elle aussi lol) 


Dire que je ne pense plus au porno serait mentir. Cependant je n'ai plus d'attirance pour ça et je me réinvestis peu à peu dans une sexualité réelle. Je travaille actuellement à en faire un objet neutre :  ni attirant, ni repoussant. Le ranger dans la catégorie des trucs qui n'ont aucun intérêt pour moi (genre les match de catch ou la F1).


 Parallèlement je me détache également du forum qui était devenu une aide, une béquille pour tenir dans l'abstinence de porno. Je ne veux plus marcher avec des béquilles ... Je veux courir !!!! 


Je tiens à adresser un message d'espoir à tout ceux qui sont présents sur ce forum  

 
TENEZ BON  
OUI C'EST REVERSIBLE. ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR 


_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 10:27    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
10 mars 2016 - Je poursuis mon sevrage non sans quelques turbulences. La disparition du sentiment d'addiction a laissé place à un sentiment de liberté, qui inclut naturellement quelques tentations... mais rien de grave j'ai su y résister. 


La sortie du déni et la décision de quitter la dépendance au porno n'est que la première marche à gravir. D'autres dénis et verrous doivent céder pour aboutir à un complet rétablissement et le retour à une conception normale de la sexualité, et au delà, de sa propre personnalité, de son rapport aux autres.  Pour ce faire, le sevrage ne suffit pas, il constitue seulement une mise en condition pour effectuer le travail de fond nécessaire à l'élimination du comportement compulsif. 


Désormais je ne travaille plus sur mon rapport à la pornographie ou à la masturbation mais aux réponses données au stress, aux angoisses, et également à l'origine de ces angoisses. 


Le schéma apparait désormais plus clair  : la masturbation compulsive est employée comme une réponse au stress et aux angoisses qui assaillent le sujet de manière épisodique et parfois permanente. Le porno n'est qu'un support qui permet un accès plus direct à l'excitation sexuelle. Sans porno (à un stade plus ou moins avancé) l'excitation sexuelle n'est pas présente et/ou a du mal a s'installer. Elle est donc artificiellement  amenée et favorisée par le visionnage de scènes porno. Le porno est donc employé comme un produit euphorisant donnant accès à une excitation sexuelle, qui permet la satisfaction du besoin compulsionnel (se masturber plusieurs fois pas jour afin de répondre à un stress ou une angoisse). 


Là où le débat sur la dépendance s'installe c'est que le porno n'ses pas à proprement parler une substance psychoactive capable d'entrainer une addiction (l'effet de manque physique comme les héroïnomanes ou cocaïnomanes le ressentent n'est pas présent). En revanche, il existe une similitude avec les drogues c'est le développement d'une tolérance au produit (porno) qui induit le besoin de consommer du porno de plus en plus dur, avec pour conséquence, une perte de l'appétit pour le sexe réel, troubles de l'érection, problèmes éthiques lorsqu'on en arrive à consommer des scènes en désaccord avec notre éthique personnelle, excitation permanente, formulation constante ou indépendante de la volonté de fantasmes sexuels etc..


Si l'on peut parler de dépendance, on devrait plutôt évoquer la combinaison porno/masturbation compulsive. Là encore, il existera toujours un débat sur le fait de savoir s'il s'agit d'une dépendance à proprement parler ou d'un cycle compulsionnel auto-entretenu par la frustration, le sentiment de honte, d'impuissance, de dévalorisation provoqué par la consultation abusive de pornographie et des conséquences psychique et physiques qu'il entraine. 


A ce stade, on comprend l'intérêt d'évacuer ce débat, qui pour certains, aura pour effet le retour du déni. En effet, certains on besoin de se définir comme dépendants pour avancer, d'autres non car cette étiquette peut être parfois lourde à porter. La contestation ou l'affirmation de la notion de dépendance peut être à ce stade contre productive. 


A mon sens, une des clés du rétablissement consiste à parvenir à un stade où celle notion de dépendance est dépassée, pour s'intéresser aux causes profondes qui conduisent à la consommation abusive de pornographie, en vue de permettre la réalisation d'un comportement masturbatoire compulsif. 


on peut donc s'employer à :


1 - envisager d'autres réponses au stress et aux angoisses , que celle qui consiste à aller se masturber pour apaiser cette tension. 


2 - tenter de rechercher un moyen de remédier à l'apparition et/ou à l'entretien du stress et des angoisses qui  
ont été associées à la longue par le sujet au besoin de se masturber. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 16:31    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci pour ce post Zhoelala, tu mets au clair ce que j'ai en tête concernant les schémas de réponse au stress. Je n'ai pas encore le recul pour l'exprimer aussi clairement.
Je pense aussi que pour la plupart d'entre nous, il faut essayer de dépasser ce concept de dépendance.
Sans indiscrétions, et si tu souhaites répondre : qu'as-tu mis en place pour calmer les tensions liées au stress ?
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 17:27    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
la réponse au stress et angoisses a pu se traiter en ce qui me concerne de 2 façons différentes mais poursuivant lie même but : 

1 - Psychanalyse
2 - Travail de méditation (état de pleine conscience)


Ce qui fonctionne dans ces deux démarches c'est que l'on parvient à une prise de distance face à ses émotions, puis on parvient à lâcher prise face à elle. Autrement dit, en poursuivant ce travail on parvient à laisser nos émotions (positives mais surtout négatives) s'exprimer sans qu'elles nous affectent sur le plan psychique et physique. 


On peut don les laisser s'exprimer, sans avoir à leur chercher une "contre-émotion" (une sorte d'antidote), qui bien souvent et de manière très pratique se retrouve dans la masturbation. 


La méditation permet de lâcher prise et de "repérer" l'apparition d'émotions négatives ou de pensées parasites et de les laisser s'exprimer avant qu'elles ne deviennent ingérables au lieu de tenter vainement de les canaliser, puis de se masturber pour tenter de les apaiser. La psychanalyse permet après-coup d'analyser pourquoi et comment ces émotions négatives ou  pensées parasites naissent en nous (le fameux problème sous jacent) et d'éliminer leur apparition.  


Cela fonctionne très bien, à tel point que j'ai récemment été exposé (seul et de manière fortuite) à des images pornos dans un film traditionnel sans que cela produise en moi le moindre effet (attirance ou dégout). Il y a peu, je serai parti dans un délire masturbatoire de plusieurs heures. 


Je constate que l'excitation du pornodépendant face aux images porno est en partie provoquée par l'effet libérateur que promettent ces images. En éliminant les tensions auxquelles le porno est censé constituer une solution (associé à la MB), le cerveau ne réclame plus sa "dose" d'excitation/erection/fantasmes/orgasmes. On est proche du réflexe pavlovien (


Un peu comme un fumeur désintoxiqué qui regarde sans trop d'intérêt son voisin s'allumer une bonne grosse clope (je sais ce que ça fait, j'ai arrêté de fumer il y plus de 15 ans et j'en étais à plus d'1 paquet par jour).


Un article très intéressant aussi à lire : http://www.aide-assistance-sexologique.com/origines%20problemes%20sexuels.htm
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Mar 2016 - 16:29    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour à tous, 


Le porno, je pensais que c'était réglé, je n'y retournais plus. Mais voilà, avec le retour d'une activité sexuelle avec ma compagne, l'envie de PMO me reprends (en particulier en période de stress au boulot) et je dois à nouveau lutter. moins qu'avant, mais quand même. 


Je ne suis plus obsédé comme avant mais je me surprends à y penser de temps en temps et Il me faut faire des efforts pour résister. Il m'arrive même de me masturber sans support pour éloigner de moi d'idée de consulter du porno. 

Je pense que cela a un lien avec les rapports sexuels "réels" mais aussi avec la MB . Je vais donc tenter d'entamer un arrêt total de MB pour voir si cela améliore les choses.


Objectif, tenir 5 jours, et ensuite si je réussis, je fixerai un objectif plus important.  Merci pour votre aide et pour vos encouragements.
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mar 2016 - 09:30    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
T'as raison d'appréhender les choses sous cette angle, je pense aussi que tu n'as aucune raison de t'inquiéter sur cette rechute.
Ne pas oublier que même sans avoir de problème avec le porn, ça reste quelque chose fait pour être attirant.
Vu l'énorme travail que tu as déjà fait, tu devrais pouvoir t'en tirer avec des petites stratégies quotidiennes et un peu de vigilance.

Bon courage Zhoelala !
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mar 2016 - 10:59    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci k@rl pour ton soutien


c'est cool de se serrer les coudes. 


Pour le moment je tiens mon cap sans trop me prendre la tête... ça fait vraiment du bien. 


Je pense à toi... Bon courage !
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
686357


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2016
Messages: 20
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mar 2016 - 11:13    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
C'est un objectif réaliste que je suis sur tu va réussir a tenir Zhoelala, nous sommes tous avec toi Wink
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Mar 2016 - 11:30    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci 686357 !!!
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Mar 2016 - 12:20    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant

 
60 J sans PMO Yes!  

 

_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Beebee


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2016
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Mar 2016 - 00:06    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour à toi Zhoelala !


Merci de nous raconter ton expérience du sevrage. Merci aussi pour le petit mot que tu as mis sur mon carnet. Je t'avoue que ton cap des 60j me donnent beaucoup de motivation. J'ai l'impression que c'est insurmontable et quand je te vois y arriver, je me dis que c'est comme tout, le plus dur, c'est de commencer, une fois lancée, ça devrait aller (je l'espère).


Est-ce qu'au bout de tes 60 jours, tu as encore des pulsions de masturbation forte ? Est-ce que tu es devenu plus apaisé ?


Merci beaucoup et à bientôt
_________________
<<< MON CARNET >>>

Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mar 2016 - 12:54    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Ayant volontairement consulté un site web porno hier, pour tester ce que cela faisait, je remets mon compteur à zéro. 

La bonne nouvelle, c'est que je me sens totalement détaché de ça désormais. Je ne dis pas que je suis insensible aux images. Mais elle n'ont plus du tout la meme charge émotionnelle pour moi. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
intention


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2016
Messages: 168
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mar 2016 - 13:07    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bravo pour ton parcours Okay

En effet, quand on se détache petit à petit du porno, les effets ne sont plus les mêmes et on passe facilement son chemin.

Bonne continuation.
_________________
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mar 2016 - 14:08    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Intention pour ton message !! Je te souhaite une bonne chance dans ton parcours. 


Hello Beebe, les pulsions de masturbation s'estompent peu à peu. Mais le processus est très très très progressif. 


Avec le sevrage de porno, la sexualité rentre dans l'ordre, petit à petit. Donc oui j'ai des envies de MB, mais elles sont de moins en moins fortes. Je dir ait que' lessentiel si on y cède c'est que ça se fasse dans le cadre d'une sexualité normale : sans support visuel, et sans retomber dans un cycle compulsif (ne pas réitérer juste après). 


Ce qui est dur, je crois c'est d'arriver à un certain stade,  à faire la différence entre une envie de mastubation compulsionnelle et une envie "normale" oui, car peu à peu il m'arrive d'avoir envie de me masturber, non pour apaiser une angoisse ou combler un vide mais simplement par "envie". C'est très dur pour un dépendant de fair le distingo entre besoin compulsif et envie naturelle.


Pour faire la part des choses, j'ai trouvé beaucoup d'aide dans le l'âcher prise qu'apportent  la psychanalyse, et la médiation.
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Beebee


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2016
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Jeu 31 Mar 2016 - 15:55    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Zhoelala pour ton analyse. Je ne m'étais jamais posé la question à savoir si se masturber pouvait se faire juste par envie sans entrer dans la compulsion.


Au cours de tes 60 jours, tu as dû te demander comment faire la différence. As-tu trouvé une réponse ? Ce que j'ai peur, c'est qu'en commençant par l'envie, on retombe dans la compulsion. Tu vois ce que je veux dire ? C'est comme un alcoolique sevré, qui se remettrait à boire une gorgée d'alcool pour le plaisir.


Encore bravo pour tes 60 jours Smile Quel est ton objectif désormais ? Te considères-tu comme définitivement guerri ?
_________________
<<< MON CARNET >>>

Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Avr 2016 - 11:08    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Beebee a écrit:
Au cours de tes 60 jours, tu as dû te demander comment faire la différence. As-tu trouvé une réponse ? Ce que j'ai peur, c'est qu'en commençant par l'envie, on retombe dans la compulsion. Tu vois ce que je veux dire ? C'est comme un alcoolique sevré, qui se remettrait à boire une gorgée d'alcool pour le plaisir.



Hello Beebee, c'est effet très difficile. dans un permien temps l'essentiel est de tenir son sevrage pas de MB  pas de porno. au bout d'un certain temps (très variable selon les gens) une sexualité "normale" se remet progressivement en place. On fait plus appel à la compulsion ou au fantasmes pour comber ses vides. Je ne peux pas dire à quel moment on peut se masturber "normalement" ou pas :  il n'y a pas de critère et puis selon les gens, la situation va être différente. Certains vont avoir envie de se masturber uniquement pour retrouver un contact "sain" avec leur corps, d'autres vont retomber dans la compulsion . Ce qui par contre me parait important c'est de déceler et définir ce qui provoque chez nous l'envie de se masturber... est-ce pour échapper à un stress ou à une situation trop pesante ? 


Seule une véritable connaissance de soi le permet. 
Beebee a écrit:
 Quel est ton objectif désormais ? Te considères-tu comme définitivement guerri ?




Je ne sais pas si l'on peut se considérer comme guéri d'une telle chose. Je ne sais même pas si l'on peut dire si c'est une maladie (un fumeur accro est-il malade de cela ?). 
Ce que je sais c'est que l'abus de porno et mon état dépressif étaient intimement imbriqués. Donc mon but à présent est d'éviter le retour à l'état dépressif en évitant de faire une fixation sur le porno. travailler pour éliminer cette chose de ma vie sans mettre de barrières entre elle et moi, mais simplement arriver à ne plus ressentir d'attirance pour ça. La psychanalyse, la déconstruction des fantasmes et des attitudes fétichistes sont des solutions  très efficaces. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 4 Avr 2016 - 15:55    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant


Evil or Very Mad Evil or Very Mad  PMO today  Evil or Very Mad Evil or Very Mad  
 
 



 
 
Pas de panique. C'était une "envie" que je voulais satisfaire depuis quelques jours - je n'ai ressenti aucun stress ou pulsion insurmontable. Je crois que je voulais le faire pour surmonter la peur du contact avec le porno.

J'ai  développé  au cours des dernières semaines, la sensation qu'entrer à nouveau en contact (délibérément ou pas) avec cette chose allait me détruire. Ce qui est vrai, c'est que la consommation de porno est potentiellement destructrice comme elle a bien failli détruire ma vie et ma famille. 


Je viens de prendre cependant conscience que ça ne me détruit pas de manière instantanée. Autrement dit, une rechute ne me renvoie pas à la case "Gros Addict" où j'étais resté enfermé pendant plusieurs années. Elle m'en rapproche un peu seulement. 

J'étais réellement angoissé à l'idée de reconsommer et de replonger dans des heures des PMO et de craving devant mon écran. 

Je sais en revanche que si j'ai pu y céder cette fois, je devrai aussi trouver à la prochaine tentation, la force de passer mon chemin. ne pas rechuter après la rechute et se remettre à consommer de + en plus. 


J'ai pu réaliser aujourd'hui que je n'ai plus besoin d'avoir peur du porno. Cette peur est un piège - soit elle enferme dans une véritable psychose (on pense tout le temps à éviter le porno, on essai de devenir un saint ou un ayatollah), soit elle demande à un moment donné à être surmontée par l'exposition au porno, ce qui est inévitablement source de rechute. 

Je décide donc de ne pas y retourner , sans en faire un drame, non par peur de l'addiction ou  par dégoût (du porno, de moi même), mais par choix et par envie de faire autre chose.


Désormais, je crois que mon travail va s'orienter sur cela : trouver les ressources intérieures et la sérénité permettant de passer son chemin. Il ne s'agit pas de renoncer - mais juste de passer à autre chose. Et pour cela, il convient de trouver une récompense supérieure à celle procurée par une courte branlette de 10mln  sur un film porno factice., ce qui pour un humain normalement constitué semble être dans le domaine du possible.  



Zéro culpabilité ou apitoiement (qui sont aussi les moteurs de l'addiction).  


 
Je me pardonne et remets mon compteur à zéro 


 
c'est juste dommage  pour les presque 70 J sans PMO.  





 

_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Gogogo


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2013
Messages: 296
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Avr 2016 - 09:52    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
D'après moi, c'est la meilleure attitude à avoir en cas de rechute!
Bon courage à toi pour la suite!
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Avr 2016 - 10:42    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Gogogo.  Bon courage à toi également. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
TheDarkPassenger


Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2016
Messages: 35
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Avr 2016 - 10:55    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour Zoehlala !


Je voulais te féliciter pour tout ce travail accompli. Je viens de lire tout ton carnet. Ce que je peux constater, c'est que tu n'as pas fait que te sevrer du porno. Ce sevrage a été pour toi un lieu de développement personnel et d'autoanalyse dont tu peux être tout à fait fier. Je suis très impressionné par le recul que tu arrives à prendre. 
En plus de tout ce que je viens d'écrire, lire ton carnet a été pour moi source d'encouragement. Cela fait 9 jours que j'ai entrepris mon sevrage. C'est un acte dont je ne suis pas fier du tout qui m'a fait prendre conscience de mon énorme problème. En ce moment j'alterne les phases de bien être et d'angoisse, de panique, d'état dépressif et même d'idées suicidaires. C'est une expérience unique et difficile mais qui en vaut la peine. J'espère vraiment m'en sortir car avec cette saloperie, j'ai l'impression de n'avoir qu'une demi vie.
_________________
The Dark Passenger

--------------------
MAJ le 22/05/2016
Sevrage commencé le 10/04/2016
COMPTEUR : 42 Jours
COMPTEUR SANS PMO : J+0
OBJECTIF : passer le cap des 13 jours sans PMO et MO (reboot complet du cerveau)
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Avr 2016 - 15:19    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci TheDarkPassenger 


et bravo pour tes 9 jours.  Ne sois pas impressionné par mon parcours. 


Tu peux aussi te remercier de ta démarche et de ta prise de conscience. Ne te dévalorise pas au contraire, je pense que tu peux être fier de toi et de ta démarche.


 En ce qui me concerne, j'ai juste réussi au bon moment à sortir de plusieurs dénis : 


1- admettre que la dépendance au porno était un problème
2 - admettre que je devais me faire aider par quelqu'un de compétent
3 - admettre que je devais oser m'aventurer là où j'avais refusé d"aller auparavant (régler mes problèmes)
4 - admettre que le seul sevrage de porno ne suffirait pas à me fair sortir du bourbier dans lequel j'étais tombé.


Il faut absolument que tu tiennes ton sevrage, et que tu emploies tous les moyens pour y parvenir. 
Mais il te faudra aussi ouvrir les yeux pour voir ce qui ne fonctionne pas chez toi, et que le porno servait à masquer. 


En ce sens les sensations d'angoisse, de panique, d'état dépressif et d'idées suicidaires que tu expérimentes ne sont que les manifestation du vide que la consommation de porno et d'orgasmes venaient combler. Pour y faire face, je ne peux que t'inviter à envisager un soutien psychologique.  La médiation peut être également un allié fidèle.  (faire un tour sur http://www.petitbambou.com).

Je lis ici et ailleurs de nombreux témoignages de gens qui se se battent et qui ne semblent pas pouvoir se détacher de leur dépendance malgré un sevrage parfois très long. 

Se sevrer est VITAL, car cela offre la possibilité d'ouvrir les yeux sur ce qui ne fonctionne pas dans nos comportements. Cela étant, il convient de conduire parallèlement une démarche de recherche de ce qui te conduit à la dépendance et à la compulsion.  


Tu parles d'auto-analyse, mais j'emploierai plutôt le terme d'analyse, juste pour signifier que cette analyse ne peut (à mon avis) se conduire qu'avec l'aide d'un tiers. Dans mon cas, la psychanalyse  et la méditation constituent des outils puissants vers la sortie de la dépendance. 


Je crois sincèrement que dans cette affaire, on ne peut progresse qu'en se confrontant au regard de l'autre (mais un autre adéquat... qui ne juge pas... qui te laisse seul juge). 


Avec 2 rechutes en presque 90 J je me sens aujourd'hui très bien, mais je ne suis pas pour autant tiré d'affaire. Le détachement du porno n'est pourtant même plus une question. 


La vraie question c'est le détachement de ce qui me ramenait sans cesse au porno. Et donc derrière le sevrage porno, il y a d'autres sevrages (détachements) à mettre en place. 


Nous produisons sans cesse des idées et des émotions (positives ou négatives) et nous y sommes également dépendants. Cette dépendance aux émotions induit à son tour des déséquilibres que la consommation de porno permet de combler de manière illusoire. 


@plus et bon courage ;-)) 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
TheDarkPassenger


Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2016
Messages: 35
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Avr 2016 - 19:39    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci pour tous tes conseils Zoehlala !


J'ai effectivement très envie de me mettre à la méditation. Je suis actuellement une psychothérapie mais je n'ai jamais abordé la question de la pornodépendance avec ma psy. Je commence à y songer. 
J'ai replongé ce soir, mais j'ai aussi mis en lumière certains mécanismes.


En tout cas merci de m'avoir lu !
_________________
The Dark Passenger

--------------------
MAJ le 22/05/2016
Sevrage commencé le 10/04/2016
COMPTEUR : 42 Jours
COMPTEUR SANS PMO : J+0
OBJECTIF : passer le cap des 13 jours sans PMO et MO (reboot complet du cerveau)
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 10:51    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
20 Avril 2016 


Hier j'ai mis ma compagne au courant de mes problèmes de dépendance à la pornographie, de ma démarche entreprise depuis 6 mois pour en sortir et des effets bénéfiques que j'en retire. 


Bien qu'elle soit tombée de se chaise à l'annonce de tout cela, sa réaction a été compréhensive et pleine d'attention. Je pense qu'elle a compris la douleur que le dépendant endure face à tous ses problèmes. 


Je ne dis pas que cela sera facile ni pour elle, ni pour moi. Mais au moins, je suis sorti de la honte et de la dissimulation dans nos rapports amoureux. Elle était un problème qu'il fallait contourner. Elle est désormais mon allié. 

Je regrette seulement d'avoir été contraint de lui imposer cette nouvelle épreuve. Mais on ne sort pas de cette situation en continuant à se dissimuler. 


Je rends hommage à Florent Badou, (www.stopporn.fr ) dont le parcours est pour moi un exemple. 


Amitiés à tous  
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
TheDarkPassenger


Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2016
Messages: 35
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 11:06    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bravo Zoehlala pour cette initiative. Ton épouse a visiblement bien réagis, c'est ce qui compte. Sois fier de toi et fier de l'avoir à tes cotés. Comme tu l'as dit, elle est maintenant ton alliée. 
_________________
The Dark Passenger

--------------------
MAJ le 22/05/2016
Sevrage commencé le 10/04/2016
COMPTEUR : 42 Jours
COMPTEUR SANS PMO : J+0
OBJECTIF : passer le cap des 13 jours sans PMO et MO (reboot complet du cerveau)
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Mai 2016 - 15:21    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello. 


Je m'étais un peu éloigné du forum, ce qui m'a permis de prendre de la distance avec la dépendance (ne plus y penser tous les jours... ça fait un bien fou !!)


Seulement voilà, à trop vouloir oublier la dépendance, 45 jours après mon dernier reset, je le suis surpris à retourner sur des sites porno pour me "distraire". 


Pas de compulsion, mais la preuve que sortir d'affaire est plus compliqué que prévu. La bête est toujours là tapie dans l'ombre. 


Je remets donc à zéro, avec des règles encore plus strictes :  zéro PMO, zéro porno, zéro mb. 


@ plus ! 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Fuego27


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2016
Messages: 137
Masculin

MessagePosté le: Jeu 19 Mai 2016 - 21:42    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bravo pour ce parcours exemplaire.

C'est vraiment encouragant, tu es un espoir pour nous tous.
Merci pour ton témoignage ! On y arrivera nous aussi. et on rendra un femme comblée par ne nouvelle sexualité saine et controlée.
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Juin 2016 - 14:09    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
PMO hier + gros craquage il y a 11 jours. La preuve que se sortir d'affaire n'est pas si simple... Je considère ça comme des expériences qui me promettront de tenter de mieux percevoir l'origine du problème. 


Au bout de 9 mois de combat, je peux quand même dresser un bilant très positif : 


- réduction de la PMO à quasi-zéro (seulement 4 en 130 jours)
- retour du désir et du plaisir physique avec ma compagne 
- érections (il faut en parler quand même) de très bonne qualité 
- plus d'éjaculation "trop rapide" lors des rapports 


En fait voilà, je sens que dans un sens (vie avec porno) ou dans un autre (sevrage), le sexe est devenu une obsession pour moi. J'aimerais  bien me détacher, non plus d'une "addiction", mais simplement de ce comportement qui tend à faire du sexe, des rapports sexuels, de la séduction, un élément central de la vie. J'aimerais oublier le sexe pour un temps, ne plus m'en préoccuper, pour me consacrer aux autres et à moi-même. 


Ayant déjà parcouru un chemin intérieur énorme, à la fois porteur d'espoirs immenses mais aussi très douloureux, je pense qu'il faut désormais que je fasse le deuil d'un comportement :  celui du "tout sexuel". J'ai déjà expérimenté, lors de périodes d'abstinence supérieures à 15j/3Sem, cette sensation d'avoir "oublié" le sexe, de ne plus y penser en permanence. 


La vérité sur moi, qui ne s'applique pas à tout le monde est que le porno n'est qu'un support pour m'exciter. Le vrai problème, je le sens, c'est un comportement hypersexuel : "comportement sexuel humain qui se traduit par une recherche continue et persistante du plaisir sexuel" et dont l'origine est une probable carence affective ressentie dans mon enfance et au cours de ma vie. 


Je vais donc travailler là-dessus et tenter d'oublier pour un temps le sexe et ses dérivés. Après le sevrage porno, je dois peut être m'orienter vers un sevrage de sexe (rapports, masturbation, mais aussi pensées sexuelles). 


@ plus et merci de m'avoir lu :-) 




_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
wildcat


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2013
Messages: 201
Masculin

MessagePosté le: Sam 4 Juin 2016 - 10:03    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bravo, Zhoelala,


126 jours de sobriété sur 130, c'est énorme. Tu es sur la bonne voie.
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Juin 2016 - 11:35    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci Wildcat pour ton encouragement.  


je vais tenter de ne pas m'endormir sur mes lauriers. Mon ego avait réussi à me persuader qu'après tout, j'avais retrouvé un état normal, et qu'une petite PMO de temps en temps "comme au bon vieux temps" ne pouvait pas faire de mal. 


Que nenni! si sur l'instant l'acte semble sans conséquences, et que le schéma addictif ne se remets pas en place immédiatement, je perçois cependant un changement de l'humeur le besoin de lutter contre les tentations, qui se réinstalle au cours des jours suivants. 


Je crois qu'il faut vraiment que j'arrive à réaliser que rien ne sera plus "comme au bon vieux temps", qu'il est temps de passer à autre chose. 


Je ne vais pas dramatiser les rechutes, au contraire. Je les considère comme autant d'expériences négatives, qui vont me permettre de renoncer à ce comportement qui me nuit tellement. 


Merci à tous, et à bientôt 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Juin 2016 - 11:42    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
 Hello à tous, 


un petit mot pour donner des nouvelles. Rechute today, 10 j a près mon dernier reset, j'avais juste envie. je ne ressens ni honte, ni tristesse, et pour autant le déni n'est pas de retour. je remets juste mon compteur à zéro, en me disant "rien à réussir, rien à atteindre". 


Mon travail de psychanalyse m'a permis d'identifier les mécanismes qui entretiennent mon attirance pour le porno et parmi eux, la honte et la culpabilité. Paradoxalement, je réalise que le sentiment de culpabilité  et de honte nés de la consommation de porno, créent ou renforcent l'attirance que j'éprouve à son égard. 


La fin de la culpabilité (ou plutôt le fait d'avoir renoncé à me sentir honteux ou coupable) fait que je me sens de plus en plus libre de cette emprise. 

Le travail en ce qui me concerne n'est pas encore terminé, c'est très long - j'ai encore des envies liées par exemple à des situations, des styles de filles mais au lieu de lutter contre ces pulsions, j'essaie de les accueillir. Souvent elles disparaissent, parfois elles me dépassent, comme aujourd'hui. 


Ce n'est pas grave, je sais que cette voie est la bonne. 


A tres bientôt 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Juin 2016 - 17:39    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
J'ai le même problème que toi concernant l'attirance avec le sexe.
J'ai longtemps cru que c'était lié a l'addiction au porno, mais je me rends compte que non.
Même sans porn, j'y pense beaucoup.
J'assume bien le fait d'aimer ça mais je crois que j'y pense trop.

Bon courage pour la suite, cette voie est la bonne :-)
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Juin 2016 - 09:04    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello Karl, 


Dans notre cas, il faudrait peut-être mettre de côté la notion d'addiction au porno pour ce recentrer sur la problématique de l'addiction sexuelle  : Je te conseille de consulter cette vidéo  du dr. Laurent Karila, spécialiste dans ce domaine : 
http://www.addictaide.fr/video/laurent-karila-addiction-sexuelle-trouble-hy…


Il a aussi écrit un bouquin 'Accro" sur la question des addictions comportementales : sa lecture est assez déculpabilisante et permet de saisir (un peu) le mécanisme de l'addiction sexuelle. 


Il décrit dans son bouquin un protocole de traitement de l'addiction sexuelle, dont j'ai retenu deux aspect fondamentaux : 


1 - tenter de lutter contre l'apparition de la phase de craving (psychothérapie comportementale) 


2 - tenter de détruire le "filtre sexuel" (sexualisation de tous les aspects de la vie du dépendant) mis en place par le dépendant



Entrer en phase de craving devient à la longue un réflexe, motivé au départ par la gratification immédiate que constitue, non pas la masturbation, mais la "chasse" au contenu sexuel. 


Dans l'étude du Dr Karila, on apprend que pour l'addict, le but n'est pas l'acte sexuel en lui-même (MO/PMO, qui débouche inévitablement sur une phase de honte et de déprime), mais bien la phase d'excitation et d'euphorie qui le précède (le craving). Le pire étant qu'afin de pallier au phénomène de descente de l'après MO/PMO, on se remette en phase de craving. 


Je pense que si tu arrives déjà à espacer le plus possible tes phases de rechute, cela veut dire que tu arrives à éviter l'apparition des phases de craving.  Parfois tu n'y parviens pas mais globalement, je pense que le travail consiste à s'entrainer à (non pas les éviter) mais gérer phase apparition du craving. En ça le sevrage aide énormément puisqu'il favorise l'atténuation de la chaine - évènement déclencheur, idées obsédantes, craving, passage à l'acte. Mais, le sevrage ne fait pas tout. Karila explique qu'on peut mettre en place des "procédures" (combinaison de comportements) qui permettent de gérer la phase d'obsession et éviter d'entrer dans le craving. 




- repérer les évènement déclencheurs et mettre en place des stratégies pour les éviter
- parler de la pression sexuelle (idées obsédantes conduisant au craving) à un tiers afin de la fire baisser




Je crois aussi que méditer lorsqu'on ressent cette pression sexuelle, pour l'accueillir et la remettre à sa place (car elle a une utilité - le dépendant n'arrive simplement plus à la gérer) peut aider.


 Il faut peut être penser à imaginer une autre forme de gratification (plus saine) qui viendra faire "oublier" la gratification obtenue par le visionnage d'images à caractère sexuel. 


Pour le filtre sexuel, ça semble plus compliqué mais là encore, le sevrage semble aider car on constate une baisse de l'obsession chez les gens au bout de quelques jours/semaines de sevrage. Cependant le sevrage ne fait pas tout, et  je pense que là, c'est un travail psychologique qu'il faut mener afin de repérer les causes de l'obsession sexuelle (en général, elle a une signification et répond, par exemple à une blessure narcissique ou un traumatisme). 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Juin 2016 - 12:00    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Intéressant Zhoelala.
Ces phases de craving c'est l'essentiel de mon problème, c'est avec ça que je fuis, je ne cherche pas forcément l'orgasme.
L'orgasme permet de calmer le jeu mais ce n'est que temporaire évidemment.

J'ai conscience de ce problème depuis longtemps mais je n'avais jamais trouvé d'info précise là dessus. J'étais trop centré sur le sevrage et je n'avais pas donné assez d'importance à une éventuelle obsession pour le sexe. Je vais me pencher là dessus.

Merci pour le partage et d'avoir pris le temps d'écrire tout ça.

Bon week-end !
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juin 2016 - 09:26    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello K@rl, 

En observant, on constate sur les  forums  de dépendant, la présence de gens qui restent focalisés sur leur sevrage, même au bout de très longues périodes (100, 200 jours). et il ne s'agit pas de cas isolés. 


Après de très longs sevrages,  et malgré l'amélioration de leur état, certaines personnes en  sont encore au stade où elles restent en lutte contre l'envie de consommer. 


Pour ma part, j'essaie de travailler sur l'envie de consommer et l'apparition des phases de craving, pour les contourner et/ou mieux les gérer. 


Au début, j'ai trouvé que me masturber sans support permettait de mettre un terme à une envie de porno. Cependant, j'ai constaté que cette masturbation sans support tendait à entretenir un état d'obsession sexuelle. J'étais moins obsédé/excité qu'en consommant du porno, ce qui constitue quand même une amélioration.


Idem pour les rapports sexuels avec madame, j'ai remarqué qu'il généraient des émotions positives, et maintenaient mon excitation sexuelle pendant les heures/jours suivants. 


Pour autant, la suppression de toute forme de rapport sexuel me mène à la frustration et provoque à terme une grosse envie de consommer. 


Une chose que j'ai retenue des études de Laurent Karila c'est qu'il est impossible, voire contre-productif de demander à une personne (addict ou non) de se priver de sexe. Le but à atteindre serait donc de parvenir à remettre de l'orde dans une sexualité déréglée au moyen : 


1 - d'un sevrage permettant de briser le cercle de la dépendance 'immédiate" générée par les images, et au flux de dopamine qu'elles génèrent; 


2 - à plus long terme d'une gestion des phases d'envies de consommer (craving) dont on constate qu'elles s'espacent avec le temps. 


En conséquence, la gestion des phases de craving, et l'élaboration de stratégies de comportement permettant de les éviter/détourner de leur but initial, me semble primordiale, et doit être envisagée de manière tout aussi sérieuse que le sevrage. 


Je constate que trop de gens se retrouvent brimés/frutrés par leur sevrage et rechutent (avec sentiment de honte etc...) même au bout de 200 jours avec l'impression d'avoir fait du sur-place. 


Dans les phases de craving, on doit s'interroger sur le comportement qui permettrait non pas de réprimer l'envie de consommer mais la dépasser. Dans un premier temps, nous aider à laisser passer la vague. dans un second temps nous aider à surfer cette vague. les pulsion sexuelles sont un moteur incroyablement puissant et je suis désormais persuadé que ces pulsions qui s'expriment sur le terrain sexuel, peuvent s'exprimer d'une autre manière. 


Notre cerveau commande une envie sexuelle (celle qui conduit au craving) mais pour une raison qui nous est totalement personnelle. D'autres auront envie de manger, de fumer une clope ou un joint... Il y a u départ dans notre esprit un signal qui engendre une pression sexuelle. 


J'ai le sentiment que ce "signal" qui engendre la pression sexuelle peut ne pas automatiquement se muer en envie de consommer du porno ou du sexe en général. (au passage, nous avons focalisé sur le porno, alors qu'il s"agit, je crois, d'une question de consommation de sexe. Le porno en ligne étant simplement le moyen le plus simple et le plus rapide de consommer du sexe). 


Je pense donc qu'au delà du sevrage, très salutaire, c'est sur notre rapport au sexe et de nos réflexe face à nos pulsions qu'il convient d'agir. 


Bon courage 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
LeMojo


Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2015
Messages: 337
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juin 2016 - 11:50    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Salut Zhoelala

C'est la première fois que j'apparais sur ton carnet et pour être honnête j'apprécie le contenu de tes propos qui sont plein de justesses. Et de précisions sur, d'une part ton expérience mais aussi par les nombreuses sources liées à la maladie que tu apportes.

Au delà du processus du sevrage qui n'est, à mon avis, qu'une étape (essentielle soit elle) pour se libérer de nombreuses frustrations, j'ai vu que tu travaillais en parallèle avec un psychothérapeute (ou une).

Cela fait un an que je tente de réussir une vie sans masturbation,car cet acte a tendance à me sapper le moral. Alors qu'en sevrage l vie semble plus tranquille même si parfois le manque est pesant.

Vient ma question: j'hésite à voir une psyo, mais à vrai dire j'ai peur. J'ai fait un gros travail sur moi, je sais ce qui m'angoisse (ce qui m'a).
Mais j'aimerai apaiser mon enfant intérieur comme tu l'as écrit.

Est ce qu'une psychothérapie semble nécessaire que le sevrage se passe bien ou non?
N'en tirerai-je pas encore plus de frustration en me retrouvant "officiellement" comme un sujet malade?

Je perçois ces gens comme des gourous malheureusement, mais peut être devrai-je faire confiance et "lâcher prise" de toutes ces considérations et me libérer du déni?
_________________
VAMOS!
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juin 2016 - 18:37    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello leMojo et merci pour ton message. 

une démarche avec un psy ne fait pas de toi un "malade". Une psychothérapie est une démarche que l'on accomplit pour se libérer des chaines, obstacles et prisons mentales que nous nous sommes bâtis. 


Il n'est point de maladie, mais seulement le souhait de trouver la voie de l'équilibre intérieur, avec l'aide d'un thérapeute. Ce denier n'est ni un gourou, ni un modèle. Il est un support. le support sur lequel on peut projeter nos angoisse, névroses et questionnements, pour les confronter à la réalité, notre réalité profonde, au delà des constructions de notre ego. 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
k@rl


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2015
Messages: 578
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Juin 2016 - 07:41    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Entièrement d'accord avec cette vision du sevrage. Ça fait longtemps que je vois ça comme ça,  ce qui m'aide à ne pas culpabiliser lors des rechutes. 
Ça me permet aussi de reste concentrer sur le travail de fond que je vais rencentrer sur ces phases de craving.

Je ne sais pas comment elles se manifestent chez toi, mais pour moi c'est souvent très intense, ingérable en fait.

Merci pour la synthèse ;-)
_________________
mon carnet
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Juin 2016 - 09:22    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Hello K@rl, 


Au début pour moi aussi c'était ingérable. Je crois qu'en début de sevrage, c'est l'effet de manque qui génère en premier lieu l'envie de consommer. Ensuite, la culpabilité, la honte et la frustration (sexuelle ou non) font aussi patrie du tableau.


Maintenant l'envie de consommer apparait beaucoup plus rarement. Et elle n'est difficilement gérable que lorsque qu'un cycle d'excitation / fantasme  s'est mis en place dans mon esprit. Une fois que l'idée de me faire un plan (cul/porn) est dans ma tête, c'est très compliqué de revenir à mes occupations habituelles (cela doit correspondre à la notion de pression sexuelle employée par Karila). 


En revanche, lorsque j'arrive à éviter l'apparition de la pression sexuelle (le truc qui nous faut absolument faire  sortir de nous en consommant) tout se passe normalement. Mieux, plus j'arrive à éviter l'apparition de la pression, et moins cette pression a tendance à se manifester. 

Je pense qu'une bonne partie du travail consiste à recenser quels sont les facteurs déclenchants de cette pression sexuelle afin d'envisager des stratégies comportementales visant à éviter son apparition. 

Pour ma part, les facteurs déclenchants sont : 

1 - le stress au boulot, et les tâches rébarbatives,  associées à la présence d'un écran (=évasion facile)


2 - les rapports sexuels avec madame. Les émotions positives que provoquent la satisfaction d'avoir retrouvé une sexualité "normale" m'entrainent dans un schéma de déculpabilisation et d'envie d'encore plus de sexe. Ma compagne n'étant pas disponible autant que je désire, les envies de masturbation de "consommer du sexe" se manifestent plus fortement les heures et les jours suivant un rapport sexuel.  


Je note cependant qu'ayant réglé certains conflits intérieurs grâce à la psychanalyse, l'envie de me masturber ou de consommer du sexe liés à des sentiments de honte/culpabilité/frustration, ne s'exprime plus.


Je note aussi qu'auparavant, les facteurs déclenchants étaient plus nombreux, et qu'ils étaient constitués d'émotions positives liées au travail : recevoir une bonne nouvelle dans le cadre de mon job, avoir accompli un bonne journée de travail.  Ces facteurs déclenchants sont désormais inopérants; Je constate quand même que la majorité de mes facteurs déclenchants sont liés au travail, puis aux relations sexuelles avec ma compagne.

Je vais travailleravec ma psychanalyste sur ces 2 aspects (sexe et stress au travail), afin de mettre en place un mécanisme psychique permettant d'éviter l'envie de sexe dans les contextes évoqués ci-dessus. Je suis convaincu que la pression sexuelle qui s'installe chez le dépendant est une pulsion qui peut se traduire par autre chose qu'une envie de consommer du sexe, que si l'on arrive à détourner la pression sexuelle de son objectif (consommer du sexe - sous quelque forme que ce soit) celle-ci aura tendance à ne plus s'exprimer à plus ou moins long terme. 

J'ai également pris un RDV chez un hypnothérapeute afin de tenter de désamorcer dans l'inconscient, les envies de consommer liées aux facteurs déclenchants. 


A ce propos, le post suivant que je viens de trouver sur : http://blog.hypnose-liege.com/accro-sexe-porno-dependance-temoignage/ illustre parfaitement le propos : 


Comment je me suis sorti de la porno dépendance


Le premier pas a été de reconnaître qu’il s’agissait d’une vraie dépendance, puis d’oser chercher de l’aide, et d’en trouver ! J’avais l’impression que j’étais entrain de passer à côté de ma vie.
Le travail thérapeutique consiste en un vrai sevrage :
– trouver les moyen de se déshabituer, de mettre en place d’autres réflexes,
– accepter le manque, pouvoir le gérer,
– travail sur la prévention du stress et des tensions,
– réappropriation de la « vraie « vie sexuelle.


Au fil du travail, j’ai compris des choses importantes, acquis des outils pour m’en sortir.
– j’avais mis en place cette dépendance pour gérer mon stress, il y a une intention positive de l’inconscient dans le processus, l’hypnose l’a aidé à trouver d’autres moyens,


– s’il est vrai que les sites me libéraient de tensions, j’ai compris que je me mettais moi-même la pression pour quelque part avoir « l’excuse » de les consulter, et pour qu’ils me procurent davantage de plaisir. Au plus j’étais sous tension, au plus le désir et le plaisir étaient à leur paroxysme,
– j’ai appris à détecter les premiers signaux d’alertes, je sais quand je suis plus fragile et quand il y a risque, et surtout ce que j’ai à mettre en place.


De plus en plus de personnes consultent pour une problématique de dépendance au sexe et porno dépendances. Ce témoignage est une synthèse d’accompagnements que j’ai effectué avec des personnes porno dépendantes et du travail que nous avons effectué grâce à l’hypnose.
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Juin 2016 - 14:06    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Texte magnifique sur le craving d'une dépendante à la coke  : https://moijuliettef.wordpress.com/2015/04/06/craving-quand-tu-nous-tiens/


Coke, porno ou autre, les similitudes sont frappantes. Si elle a pu tenir depuis 3 ans déjà, vous le pouvez aussi.  
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Juin 2016 - 10:05    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Plus aucune tentation, tension sexuelle ou début de craving depuis au moins 10 jours. 

Quand je pense au Porn ou à la MB, je ne fais rien pour résister, l'idée s'évapore d'elle même. Ces pensées sont également de plus en plus rares. 


Pour autant ma libido est OK, je suis beaucoup moins obsédé par le cul, mais dans les moments d'intimité avec ma femme, ça se passe incroyablement bien.  


Je reste prudent mais on dirait que la voie de la rémission est bien là  :-) 


bon courage à tous. La vie est belle 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Gabrielle


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 133
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil 2016 - 12:20    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Bonjour ZhoelalaMerci pour le lien sur le craving. Je ne connaissais pas ce terme et le lien explique bien la façon dont le manque apparaît. tes explications permettent aussi de comprendre que la dépendance pornographique n'est pas forcément dirigée contre les compagnes de dépendants. 
Bonne route à toi.
Gabrielle
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 10:53    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Non, les compagnes ne doivent pas confondre dépendance sexuelle et infidélité/mensonge dans les sentiments, même si techniquement, les actes du porno dépendant s'y apparentent. 


Pour le dépendant, le support sexuel (porno, relation, chat, sexe tarifé...) est un produit que l'on consomme comme de la coke ou de l'alcool. Le comportement et le contexte induits par cette consommation ne sontpas le sujet central du problème. 


Le dépendant ne consomme pas du porno principalement parce qu'il s'ennuie avec sa femme. Il consomme pour apaiser une souffrance (qui ne fait que s'accroitre en raison du phénomène de manque. 


Les compagnes se sentent trompées et salies et c'est un réaction naturelle. Pour autant les problèmes dans le couple ne sont pas forcément à l'origine de la dépendance (c'est souvent l'inverse). 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
JeanSolPartre


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2016
Messages: 2
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 11:28    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR Répondre en citant
Merci pour tes témoignages Zhoelala et la documentation que tu partages. 


Je me retrouve bien dans ce que tu évoques. Après 2 ans sans porno, je suis retombé dans l'addiction. Le problème qui me concerne est certainement un manque affectif développé lors de mon enfance, ce qui me fait constamment penser au sexe. 




J'ai également repéré d'autres facteurs déclenchants les pulsions comme les 2-3 jours après une soirée bien trop arrosée ou le stress au boulot et le travail sur écran toute la journée. Les deux se renforcent d'ailleurs. 




Comme le disait si bien Spinoza : pour régler un problème, il faut s'attaquer aux causes et non au problème lui même. En soi le sevrage n'est pas qu'un élément de la guérison, puisqu'il s'attaque directement au problème, mais en aucun cas, il règle les problèmes intérieurs, les causes qui nous poussent à consommer de la pornographie. 


Enfin tout ça tu en parles déjà très bien dans l'ensemble de ton carnet.




Bonne journée à toi. Et bon courage pour ta guérison.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:42    Sujet du message: OUI C'EST POSSIBLE ON PARVIENT A SE SOIGNER ET A SE RETABLIR
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com