Carnet de PerMorDu
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pyren


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2013
Messages: 1 094
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Nov 2014 - 07:40    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Bonjour Néo , voilà un jour bien choisi pour l arrêt des combats , j ai rangé l' avatar , c est le chant du départ , à treize heure je boirez un Ricard à notre mémoire ...à ce stade de mon histoire il n y a ni vainqueur ni perdant , j ai compris le jeu du miroir j entre dans l instant .......................Te souviens tu du passage dans " la longue route " ou Moitessier balance le poste de radio par dessus bord et change de cap ? c n était pas de l intelligence , c était de l instinct ............... http://youtu.be/hCdNf-5meRY, je t embrasse , Pyren .
_________________
vends ton inteligence, achète l égarement. L intelligence est une simple opinion, l égarement c est l intuition
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Nov 2014 - 07:40    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
samperte


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2014
Messages: 187
Masculin

MessagePosté le: Mer 12 Nov 2014 - 23:20    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut néo. Un petit bonjour à toi qui combat avec autant de force. Désolé pour ta "chute" mais elle ne doit pas te couper les jambes ou t'empecher d'avancer. Quand à moi, je trouve que cet "autre" est une sorte d'ombre qui nous dissimule doucement, nous faisant perdre notre lien avec le réel et avec nous même. Une ombre mélé à une sorte de "sable mouvant" dans lequel on s'enlise à force de ne rien faire. 
Revenir en haut
aa


Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 426
Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 05:01    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Hello néo.
Je suis à peu près au même point que toi, c'est à dire que j'ai tenu plusieurs centaines de jours à plusieurs reprises, et il y a eu légère rechute récente qui fait douter sur la capacité à venir à bout de l'addiction.

Je vois le chemin comme un chemin en hauteur, plat, qui s'élargit au fil du temps mais avec deux pentes glissantes de chaque côté, qui mènent à des gouffres noirs dans lesquels le soleil ne passe jamais.. Le pied sur la pente, et c'est la glissade, rarement rattrapée ; voire rattrapée mais (comme on est au bord) la glissade franche deux jours plus tard.

Je suis à j + 16j, et je ne me vois pas retomber comme je l'ai fait ces dernières années, tous les 3, 6, 10 mois.
C'est usant.
Quelques enseignements récents:

*l'addiction est physique, comme une drogue: le corps réclame "sa dose". C'est chimique avant tout: adrénaline + dopamine, le corps s'en souvient et veut ressentir à nouveau les effets. C'est d'ailleurs ce qui crée la déprime post rechute: on est dans un état de "bad trip" permanent, comparé au shoot de dopamine: tu dois d'ailleurs être un peu mal à l'aise ces jours ci.

*il faut essayer de lutter de profil, pas de front, se servir de la force de la bête pour esquiver: tu as envie de sexe, de ton shoot? pense MENTALEMENT à ta demoiselle, à des parties de son corps, à la dernière fois que tu y as touché.. tu as du plaisir sexuel, ça permet d'éteindre le désir, la curiosité, mais ce n'est pas un combat frontal face à l'envie sexuelle.
Comme si on se montait une barrière, un garde corps au bord de la pente glissante.

*quand on voit le nombre de types qui ont perdu tout espoir, perdu leur compagne, ça fait peur. Il faut s'en servir aussi.

*Il faut s'auto interroger de temps en temps, pour savoir si on se place au centre du chemin, ou si on s'approche du bord, "juste pour voir": car au bout de quelques mois, tu en conviendras, et tu l'as expliqué, c'est volontaire! On s'approche volontairement du bord, "pour voir le fond".. mais non, il faut rester AU CENTRE du chemin. Eviter de s'en écarter, au cas où l'esprit ait l'envie soudaine de mettre le pied sur le savon.

C'est un apprentissage: tu as vu à quel point l'addiction, la drogue est puissante, même après des mois: il ne faut pas pour autant douter e soi, juste prendre conscience des mécanismes physiques de l'addiction à la drogue, mécanismes plus chimiques que psychologiques: mais si l'on reste au centre du chemin, alors la vie sera heureuse.
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2014 - 13:44    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci les gars.

Je voulais vous rassurer : tout va bien. Il n'y a pas eu de conséquence. Je déconseille évidement d'essayer. Le risque est important de se laisser emporter par les mauvaises habitudes.
Et puis, surtout, on n'en tire aucune gloire, aucun plaisir, aucune satisfaction.

Bon courage à tous. Okay
 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Chris_du_sud


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2013
Messages: 218
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2014 - 15:06    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Est ce qu'on est condamnes a perpetuite ? je veux dire qu'apres quelques annees de sevrage nous pouvons rechuter aussi lourdement ? Comme les Alcooloique .. une fois sevres il ne doivent plus gouter a une seule goutte d'alcool ?
_________________
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2014 - 16:12    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Chris.

Je me réfère à mon vécu pour la cigarette qui est, elle aussi, une addiction forte (en tout cas dans mon cas). Effectivement, j'ai toujours pensé que la moindre petite rechute me replongerait dans une consommation excessive.
C'est d'ailleurs une des raisons qui rendait la prise de décision difficile : imaginer que plus jamais je ne remettrais une cigarette à mes lèvres me semblait trop dur. Je l'ai tout de même fait mais au moins 3/4 ans plus tard à cause de cette peur.
Mais avec le temps, l'envie a vraiment fini par disparaître, je crois totalement. Même si il m'arrive encore, dans certaines circonstances de voir ma main se tendre vers un paquet tendu. Je me sais toujours un fumeur "potentiel" mais je n'ai aucune difficulté pour lutter contre l'envie. Mais il a fallu du temps.

Je crois que pour la pornodépendance, on retrouve les mêmes phénomènes : l'idée de ne plus jamais revoir ces images qu'on a tant aimé nous stresse énormément et nous pousse à refuser ou à retarder notre sevrage.
C'est pour ça que j'ai gardé longtemps l'espoir, un peu idiot, de trouver un équilibre et de pouvoir devenir "serein" face à la pornographie. Mais en fait, je m'illusionnais moi-même, je me mentais à moi-même pour me rassurer, me donner des forces, pour ne pas craindre cette absence absolue.
Je ne voudrais pas trop être lourd pour ceux encore en lutte intense. Mais je crois que je vais mieux depuis que j'arrive à visualiser ma vie sans, pour toujours sans. Il m'a fallu un peu de temps pour admettre que ce serait définitivement sans.

Mais qu'ai-je perdu ? Rien, que du vent, que des sensations illusoires et passagères. Fortes mais artificielles, efficaces mais délétères. Ma vie, ma liberté, ma femme, mon estime de moi valent mieux que ça.

Et le temps est notre allié, j'en suis persuadé. Il faut serré les fesses, les dents, les poings, ... et viendra un temps où la lutte même n'existera plus.

Mon sevrage est fini, je crois, la lutte pas encore. Mon sevrage est une réussite, je pense, mais il ne fait que me donner le choix de me battre vraiment contre ma maladie. Car je ne suis pas encore guéri, ça j'en suis sûr.

Alors, je ne veux pas que mes paroles affolent ou démoralisent certains. Peut-être que je me trompe et qu'un bon cigare de temps en temps ne me ferai pas replonger dans cette addiction. Je ne préfère pas essayer mais je sais que certains y arrivent. Alors pourquoi pas pour la pornographie. Chacun doit trouver son équilibre.

Bon courage à toi et aux autres lutteurs. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
aa


Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 426
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2014 - 08:23    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
"Ma vie, ma liberté, ma femme, mon estime de moi valent mieux que ça."

Je garderai cette phrase en mémoire, elle résume l'ensemble de ce forum.
Revenir en haut
Chris_du_sud


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2013
Messages: 218
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2014 - 13:13    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci Néo tes paroles valent de l'or ! Okay
_________________
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Nov 2014 - 16:57    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci Chris.  Embarassed

Merci LBD. Tu me donnes l'envie d'arrêter ce carnet, ici et maintenant.

Pourquoi ? Pourquoi pas. Wink

J'ai le désir de tourner une page, celle du sevrage et de continuer dans la rubrique "Sevrage réussi".
J'ai presque autant de craintes que quand j'ai ouvert ce carnet il y a presque 17 mois.
Est-ce que je ne surestime pas mon état ? Est-ce que je vais pouvoir mieux avancer ? Ai-je raison de me découvrir autant ? Vais-je pouvoir continuer à aider les autres et moi par la même occasion ? ...

Bon, c'est décidé, je me lance.

Alors au revoir à tous. Encore merci pour toute l'aide que vous m'avez apporté dans mon sevrage. Je reste avec vous mais je quitte symboliquement cette étape de ma vie qui m'a sauvé en m'apportant une prise de conscience salutaire.
Merci encore et pour toujours à AFREG.

Et à bientôt, car vous n'avez pas fini de me lire ... Razz et moi de vous écouter Okay  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Nov 2015 - 23:24    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Forum.


Je me rends compte que j'avais vraiment pris le large. Trop peut-être.  Wink
Je m'en excuse. Mais j'avais besoin de ne plus être sans arrêt replongé dans ce cloaque qu'ont été mes années de dépendance.  Evil or Very Mad

Peut-être suis-je assez fort maintenant pour revenir de temps en temps ?  Okay
Pour aider et pour ne pas oublier. 


Parce que au fond de moi je ne vous ai jamais oublié. 


Et parce que, encore plus au fond de moi, reste blotti, caché, revanchard, ce démon, cet ennemi intérieur qui rumine sa défaite. 


Méfions nous  Mr. Green    et redonnons un peu de voix à Neo  Cool
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
fatche305


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2016
Messages: 33
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Sep 2016 - 16:46    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Bonjour,


Petit passage sur votre carnet, même si il n'est plus actif, pour vous remercier d'avoir partagé vos pensées Wink


J'ai parcouru l'ensemble des pages, et j'ai pu développé une autre approche de mon problème grâce à vos réflexions. Je me suis rendu compte de beaucoup de choses (relations avec ma conjointe, manière de se sevrer), qui je l'espère m'éviteront des difficultés inutiles et des erreurs dangereuses


Merci pour votre témoignage Smile
_________________
"Souvent naquît l'espoir lorsque tout est perdu"
Revenir en haut
Chrysanthèmes


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2017
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Mar 2017 - 11:08    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Je commence juste à lire ton carnet...je dois dire que c'est très motivant de voir les effets d'un reboot, je prendrais le temps de tout lire et répondre à nouveau 
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 14:10    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Question : dois-je rester dans cette rubrique ou re-basculer vers "Témoignage de dépendants" ?
Je crois que la question n'est pas vraiment là.
Pourquoi ? Parce que si mon sevrage a vraiment été total et donc une réussite pendant 3 ans et demi, j'ai été, je suis resté et je resterai toute ma vie porno-dépendant. Je pourrais donc être sous les 2 index.


Et comme toute personne dépendante je suis devenu plus fragile et donc plus sujet à rechute.


Vous avez donc compris. J'ai rechuté et je redémarre depuis quelques jours mon sevrage. Etre sur ce forum a été pour moi une aide formidable la première fois. 
Je ne vais pas nous mentir : j'ai de nouveau besoin d'être ici déjà pour marquer symboliquement la fin du déni : non, je ne peux pas maîtriser la consommation de porno, c'est le porno qui prend la maîtrise de mon esprit.


Alors, souhaitez moi une bienvenue car je repars au combat. Je l'espère plus facile ... mais méfiance, l'ennemi est fourbe  Twisted Evil
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Fabian


En ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 727
Masculin

MessagePosté le: Jeu 21 Sep 2017 - 15:20    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
bon courage Wink  Okay
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Sep 2017 - 12:34    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci. 


Je pense (j'espère) que ce sera plus facile cette fois-ci. Et si je repars pour encore plusieurs années de tranquillité, je signe de suite.  Cool
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 159
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Sep 2017 - 21:28    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
bon courage pour la reprise de ton sevrage
j'espère que tu auras plus de facilités cette fois-ci
je te conseille de redémarrer un nouveau carnet dans la partie "dépendants", ou bien de déplacer ce carnet si tu sais le faire
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Sam 23 Sep 2017 - 10:33    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci Ultreïa pour tes encouragements.


Par contre je vais rester dans cette rubrique. Même si c'est prétentieux mais c'est surtout symboliquement plus positif. Et c'est important d'être positif  Okay


De plus, sans trop de forfanterie  Embarassed  je ne suis pas du tout dans le même état que quand je me suis inscrit en juin 2013. 
Evidemment l'expérience que je viens de vivre confirme ce qu'intellectuellement je savais : avoir réussi son sevrage ne signifie absolument pas ne plus être dépendant. Rolling Eyes


Donc la séparation en deux rubriques est artificielle puisque je suis toujours porno-dépendant. Ok. Mais j'ai réussi à me sevrer et je suis persuadé de le réussir de nouveau  Laughing  (soyons positif).


En tout cas cette première semaine de mon deuxième sevrage est hyper positive en particulier dans ma relation avec ma femme. Et ça s'est primordial et très très positif  Okay


Bon courage à tous. 
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 20:06    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Plus d'une semaine.
Tout va bien pour moi et merveilleusement avec ma femme.


C'est impressionnant l'effet insidieux de la pornographie et par opposition l'effet du sevrage.
 
Je n'irai pas jusqu'à dire que je suis content d'avoir chuté mais il faut avouer qu'après être passé si près de la perdre, la retrouver ainsi est un vrai bonheur.


Je ne saurai jamais la remercier assez de me redonner encore une nouvelle chance de la reconquérir. Et de m'aimer encore malgré tout. 
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Sep 2017 - 14:37    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Bonjour. 
 
 
On me dit que je suis dur avec moi-même. Ce n'est pas grave.  
Mais que je suis dur avec les autres dépendants. J'espère ne pas l'être trop, ce n'est pas mon but, loin de là. 
 
 
Mais après presque 4 ans de sevrage (qui n'a pas été si facile que ça a réussir) j'ai fait une vraie rechute. 
Un rechute avec l'illusion de maîtriser ma consommation, l'impression totalement fausse de contrôler les effets de la pornographie sur ma vie (sexuelle, sociale), le sentiment de ne pas me mentir et de ne mentir que par omission à ma femme, la croyance que les passages à l'acte étaient un vrai choix et non pas une conséquence de la rechute, la bêtise de croire que j'étais suffisamment informé pour comprendre, le refus de voir les conséquences ... 
 
 
Tout cela me fait dire de façon peut-être plus brutale que je ne le voudrais que 
-  jamais on ne guérit et donc que le sevrage reste à jamais fragile  
et  
 
- que sans sevrage la vie de couple est impossible. 
 
 
Cela renforce mon acceptation (étape 5 du deuil) d'une vie à tout jamais sans porno.  
 
 
 
 
 
J'espère faire alors de cette rechute une expérience positive.  Okay  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 08:37    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
15 jours de sevrage et un premier vrai test : ma femme est partie depuis hier jusqu'à jeudi.  

 
Me voilà seul avec mon ennemi intérieur que j'ai bien muselé mais ne crions pas victoire trop vite. 
Les cicatrices de ma dernière chute sont encore bien à vif.  

 
Je suis tout de même raisonnablement optimiste  Okay  entre autre grâce à cet engagement implicite que je prend avec vous en revenant sur le forum. C'est, comme il y a 4 ans, une aide précieuse. 

 
Merci 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Fabian


En ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 727
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 12:15    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Okay bravo à toi, garde le cap
j'ai été dans le même cas pendant quelques jours et j'ai vraiment été pas loin de craquer mais non et quand elle est rentrée et avons passé un moment ensemble j'étais fier de moi, de ce que je pouvais "produire" et je pense qu'elle l'a vu aussi et donc a gardé confiance en moi
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Oct 2017 - 13:26    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci Fabian. 

 
C'est effectivement une raison de se battre qui est un atout pour ceux qui sont en couple et qui voient bien la différence dans leur vie de couple. 

 
Le temps passant, j'ai petit à petit oublié à quel point la pornographie dégradait nos capacités à aimer. Et pas que physiquement. 

 
Et mon ennemi intérieur en a profité pour me faire croire que je pourrais trouver un compromis et maîtriser les effets. Quelle prétention de ma part !! 

 
D'ailleurs j'ai repris lors d'une période de fort stress professionnel en même temps qu'une longue absence de ma femme. De forts leviers qu'a su utiliser mon Ego. Evidement des leviers sans point d'appui ça ne sert à rien. Et mon addiction était encore et pour toujours bien là  Evil or Very Mad  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Ultreïa


Hors ligne

Inscrit le: 12 Aoû 2013
Messages: 2 159
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Oct 2017 - 06:28    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
bravo pour cette reprise qui est gagnante pour le moment !
continue !
ta rechute est venu nous rappeler que nous devons tous rester vigilants, même après un sevrage réussi...
_________________
Tenons bon, et ne reprenons pas les chaînes de notre ancien esclavage
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Oct 2017 - 08:24    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Ne jamais se croire plus fort que notre addiction et se méfier de notre ennemi intérieur qui est protéiforme. Vous le chassez par la porte il passera par une lucarne oubliée.  Twisted Evil  

 
Merci de ton soutien Ultreïa 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Oct 2017 - 21:05    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
3 semaines de sevrage. 

 
Sur le plan de la pornographie, aucune difficulté.  
Au niveau de la libido tout va bien.  
J'ai encore du mal avec l'estime de moi. J'en reviens pas de l'effet que ma rechute a eu sur elle.  

 
Mais on pourrait dire pareil que pour l’œuf et la poule  Rolling Eyes  Est-ce ma perte d'estime de moi qui explique ma rechute ou le contraire ? 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 10:17    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Neo, 


Je suis ton carnet depuis pas mal de temps, et je dois dire que tu es un exemple pour moi et je pense, pour pas mal d'entre nous. 


Peux tu décrie STP quelles ont été les conséquences physique et morales de ta rechute, et également nous dire combien de temps tu es resté dans cette phase de consommation et de déni? 


As-tu identifié les facteurs déclencheurs de ta rechute ? 


Cela pourra nous aider tous à comprendre et peut-être anticiper les difficultés à venir, même après un sevrage "réussi". 


Bonne chance à toi pour la suite :-) 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 12:58    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Zhoelala. 

 
Merci pour ton soutien.  

 
Les facteurs déclencheurs ?  
Fort stress, moments difficiles au travail ? Oui, c'est vrai qu'à l'époque il y avait beaucoup de tensions dans l'équipe, énormément de travail avec des échéances courtes. 
Absence de ma femme de plus de 10 jours avec en plus des inquiétudes sur la santé d'une personne proche. 

 
Le sentiment d'être plus fort que l'addiction alors qu'au contraire, j'aurai du comprendre que l'envie de revoir du porno montrait que mon addiction revenait en force.  
Parce que, honnêtement, pendant 3 ans je n'avais pas eu de réelles tentations. Mon sevrage était total et sans difficulté particulière. J'aurai du me méfier.  

 
Donc, rien que du classique : une baisse des défenses et les mauvaises excuses distillées par mon ennemi intérieur qui s'insinuent dans ma conscience. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 21:33    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Les conséquences physiques et morales et la durée ? 

 
La durée : du mois de février à septembre. Quand j'y pense ça fait beaucoup.  Rolling Eyes  
Alors c'est vrai que la consommation du porno était faible (par rapport à avant mon premier sevrage) : quelques minutes par semaine au début puis quelques heures par semaines à la fin.  Shocked  
Et pourtant je croyais maîtriser ma consommation. Quel con ! 

 
J'ai cru pouvoir maîtriser les effets sur mes pensées afin que ça n'agisse pas sur mon humeur et mes relations avec ma femme. Quel gros con ! 
Evidemment que dès le début elle a ressenti des différences ! 

 
C'est vrai minimes : dans ma façon de réagir plus brutalement avec elle, d'être plus vite à cran ... 
Et pourtant je me surveillais, je voulais être le mari parfait pour pouvoir profiter des 2.  Confused  
Alors je l'étais en apparence. Les personnes extérieures nous voyaient et nous voient toujours comme le couple parfait, l'exemple à suivre. 

 
Mais surtout je suis passé à l'acte. Après 35 ans de fidélité !  Crying or Very sad  (Quoique j'ai eu la porno-dépendance comme maîtresse bien avant).  
Mais le passage à l'acte est synonyme de mensonges, de tromperies, de scénarios pour m'échapper ... Je crois que maintenant c'est ce qui lui fait le plus mal. Quel sale con !  Sad  

 
Pour elle, les conséquences morales sont énormes : tristesse, désespoir, sentiment de trahison, ... et pour moi un sentiment d'être une grosse merde. 
Alors si je ne veux pas gâcher le restant de notre vie commune, que j'adore tant, il ne faut pas que je passe mon temps à me flageller. 
Si je veux qu'elle puisse tourner la page, même si cette page restera à jamais écrite, si je veux qu'elle est plaisir à vivre avec moi, il faut que je retrouve ma joie de vivre que j'ai perdu actuellement.  
Pour elle c'est un peu la double peine : trahie et en plus elle vit maintenant avec un dépressif. Ce qui lui donne l'impression que je peux retomber à n'importe quel moment. 

 
Et c'est vrai qu'il faut que fasse taire mon Ego  Bannir  qui n'arrête pas de me dire : "tu n'es qu'une merde" car c'est une façon très forte de me tirer vers lui, c'est à dire vers le bas. 

 
J'y travaille vraiment fort.  Okay  

 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 21:56    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Et les conséquences physiques : 

 
C'est très très simples : je bandais de plus en plus mou, tout en exprimant une libido forte. Mais elle n'était qu'artificielle. 

 
Et maintenant, sans faire le prétentieux, j'ai retrouvé, du jour au lendemain, une vigueur incroyable. Ma femme n'en revient pas, je n'en reviens pas.  Embarassed  

 
Toutes les difficultés pour maintenir mes érections, toutes les excuses qu'on essayait de trouver (fatigues, soucis, irritations, douleurs intestinales, prostates, ... que sais-je encore) n'ont plus aucune effet sur nos ébats amoureux.  

 
On était, elle comme moi, dans le déni. 
On ne voulait pas voir, elle ne voulait pas croire que j'avais pu rechuter. 
Je paraissais tellement sincère que je lui disais que "bien sûr que non", qu'elle ne pouvait me croire aussi menteur. Et moi non plus je ne me croyais pas menteur, juste un peu  Neutral  , si peu  Rolling Eyes  

 

 
Sans en rajouter, on pourrait même croire, maintenant, que je suis sous viagra ou cialis, je vous assure.  Smile  

 
Et sans exagérer, je suis encore avec elle en grande partie grâce à ça. Parce que même après 35 ans, on prend énormément de plaisir physique mais c'est surtout dans la tête que ça fait du bien.  
Elle se ressent de nouveau aimée. On retrouve le relâchement, l'abandon dans les bras de l'un et de l'autre qui permettent d'oublier pendant quelques instants ces derniers mois.  

 
Et quelle meilleure preuve d'amour.  Okay  

 
A l'inverse quand on compare avec la période de la rechute, on peut vraiment dire que la pornographie m'amenait à ne plus nous aimer, physiquement et moralement.  Evil or Very Mad  

 

 
Voila, Zhoelala, je ne sais pas si mes posts peuvent aider. En tout cas , moi, ils me font beaucoup de bien. J'y vois plus clair car ils m'obligent à faire le point, ce que j'ai beaucoup de mal à faire spontanément.  
Ce doit être de la presbytie mentale.  Cool  

 
Alors merci, encore, à ce site d'exister et à toi de m'avoir posé ces questions. 

 
Bon courage à tous.  
N'écoutez pas votre ennemi intérieur qui veut vous faire croire que la branlette devant des pornos est plus jouissif que faire l'amour avec une femme qu'on aime. 
Et qu'est-ce que j'aime ma femme ... 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Fabian


En ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 727
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Oct 2017 - 13:35    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Okay je n'aurais pas mieux parlé.
rien de tel que le réel
Revenir en haut
Zhoelala


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2015
Messages: 205
Masculin

MessagePosté le: Mer 18 Oct 2017 - 13:39    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
merci PMD pour ton témoignage, et bon courage pour la suite :-) 
_________________
mon parcours : http://pornodependance.vraiforum.com/t3199-3-Semaines-de-sevrage.htm?q=#p92…
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 14:00    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Néo,
Je vois que tu es de retour, j'ai lu tes posts depuis septembre. Bravo pour le courage que tu as eu de regarder les choses en face. Je le reconnais assez dans ce que tu dis sur le fait de penser restée maitre et de qq minutes par jour à plusieurs heures par semaine.
Je sors moi aussi d'une periode de forte chute et sans doute de deni. 
Alors je te dis bienvenue comme tu le demande sur ton poste de retour, tout mon soutien.
Je repars au combat et ça me motive de me battre à tes côtés vu la forte expérience positive que tu as avec toi ! 
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 17:50    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut William. 

 
Merci pour ton mot. J'y ai répondu en répondant à ppasmoi sur son carnet dans un message commun. 

 
La force de ce forum c'est de nous donner des frères d'armes et de faire de notre combat solitaire une lutte contre un ennemi commun. 

 
Tu as tout mon soutien et surtout j'aimerai te transmettre cette force de croire dans la victoire parce que la défaite est inacceptable, in-envisageable.  

 
Bon courage soldat. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
William Wallace


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2014
Messages: 1 717
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Nov 2017 - 22:52    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Raaah lala, ton message me va droit au cœur et me galvanise !
Merci pour ta force ! Tu fais vibrer ma corde militaire ! Oui, il faut aussi de la force pour croire en la victoire.
Bonne route marin ! Okay
_________________
Un cœur brave est un cœur libre
Braveheart is freeheart

"Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans la lutte contre le mal" (dans la bible)
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Nov 2017 - 17:06    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci WW.  Okay  
 
 
Tout va de mieux en mieux avec ma femme. Il y a eu beaucoup de pleurs, de discussions, de cris, de câlins, de pleurs, de remises en question, de discussions et surtout beaucoup d'amour. 
 
 
Il y a eu des moments où j'ai vraiment cru l'avoir perdu mais notre amour est resté le plus fort. 
 
 
Elle souffre beaucoup de cette perte de confiance : "va-t-il rechuter ?". J'ai malheureusement du mal à la rassurer car je ne le suis pas vraiment moi-même. 
 
 
Je ne dirai pas que le sevrage est difficile. Même si, comme je l'ai écris sur le post de ppasmoi, il y a toujours des petits messages de mon ennemi intérieur qu'il faut que je combatte, même si le sexe est toujours omniprésent dans ma tête, je peux m'appuyer sur notre amour pour résister.  
 
 
Et côté amour avec ma femme c'est une deuxième jeunesse et à plus de 50 ans c'est très agréable.  Embarassed  
 
 
 
 
Je dois reprendre rendez-vous avec ma psychothérapeute mais comme c'est devenue une amie de la famille, j'ai un peu de mal à imaginer lui raconter mes passages à l'acte. Mais bon. Il va bien falloir affronter mes démons. 
 
 
Je vous souhaite à tous beaucoup de bonheurs, petits et grands, qui font que cette vie vaut la peine d'être vécue. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Fabian


En ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 727
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 15:04    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
l'important est de ne pas se voiler la face je crois que l'honneteté prime sur le reste
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 16:03    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
8 semaines de sevrage, deuxième période seul et pas de rechute à l'horizon  Okay  
 
 
Facile ? Oui mais il faut rester vigilant. Ne pas se fier à trop de facilité. L'ennemi a battu en retraite mais il n'a pas été vaincu. Il fourbit ses armes en rongeant son frein, prêt à bondir à l'assaut dès qu'il entreverra une faiblesse dans mes défenses. 
 
 
Et si j'en crois le retour d'autres anciens, ce n'est plus lors des premières semaines qu'il faut que je me méfies le plus mais bien après une longue période : ne plus jamais croire que l'ennemi est mort ! 
 
 
Et continuer à travailler sur soi : passer de l'égocentrisme à l'égostracisme.  Wink  
 
 
Bon sevrage à tous, quelque soit votre méthode, vos béquilles, votre stratégie, ce qui compte c'est que vous réussissiez un sevrage total et définitif. C'est, je crois, la seule voie ...  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Fabian


En ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 727
Masculin

MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 14:10    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
tu as raison quand on tombe à nouveau on connais les bases donc repartir est facile mais après quelques temps la routine s'installe et la moindre faille peut faire rechuter c'est une vigilance de tout les instants qu'il faut instaurer
courage à toi moi j'approche les 6 mois je n'y pense pas à proprement parler c'est juste une date mais je sais qu'il peut y avoir une faille dans le système
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Nov 2017 - 06:01    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut PMD.


Comme je l'avais dis je me met à jour sur ton carnet, petit à petit car il est devenu assez long. De plus comme il est rempli de réflexions intéressantes, tant de toi que des autres intervenants, j'essaye de bien tout lire et tout comprendre. Forcément cela prend plus de temps que la lecture en diagonale.


J'ai dépassé la partie où tu informes avoir publié un article sur le site de l'obs. Je l'ai lu avec grand intérêt. Certes, pour un habitué du forum et de ton carnet c'est du déjà lu. Mais tu expliques et détailles certaines choses plus que dans ton carnet et tu les met en forme de façon claire et concise. De toutes façons cet article vise en premier lieu à alerter les personnes qui ne connaissent pas encore le problème. Mais même pour nous autres cela reste un très bon rappel, encore aujourd'hui.


J'en suis aux réactions à présent, pertinentes pour la plupart même si certaines font pitié. Un grand coup de chapeau à
Nu Age pour sa réponse à Phil :


Phil : Cochon en novlangue c'est porno dépendant , ça permet de jouer les victimes , c'est pas de ma faute....
Nu Age : Ben oui Phil, évidemment! C'est si simple vu sous cet angle. C'est bien connu, les addictions, on en veut et on en redemande, parce qu'on n'en souffre jamais!!! Et en novlangue "con" signifie "c'est pas ma faute, j'ai été bercé trop près du lit"?


Encore toutes mes félicitations en retard pour ton travail et ton témoignage. Je termine les réactions avant de retourner à ton carnet. Bon courage et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Nov 2017 - 10:55    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut ppasmoi.

C'est vrai que j'ai été très actif au début de mon sevrage sur ce forum. J'ai essayé d'être un soutien plus qu'un exemple.
Mais ça a surtout été une formidable aide pour moi. Et ça l'est de nouveau. Et tout ce qui nous permet de mieux comprendre est utile, très utile. (Merci AFREG)

Il est même difficile de s'en détacher et pourtant je pense que ça fait parti aussi de la progression normale : on s'éloigne de plus en plus de la pornodépendance.

Bon tu connais les limites de ce que je viens d'écrire. Toi comme moi avons cru que l'éloignement était total. Et on sait maintenant, cruellement, que ce n'est pas vrai et que ça ne le sera jamais.

Mais la vie sans porno est possible même pour un pornodépendant. Okay

L'avoir été nous demande juste plus de vigilance. Mais toi et moi, et d'autres, on va prouver que c'est définitivement possible. Ok ?

De toute façon ne pas lutter est impensable et la défaite nous est interdite.
 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Nov 2017 - 11:29    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Oui, nous avons fait des erreurs dans notre programme de sobriété, que je qualifierai d'erreurs de bonne foi car elles découlaient de certains résonnements logiques.


L'une de ces erreurs était de croire qu'il fallait arrêter de penser à la pornographie et donc d'en parler pour parachever notre sevrage. Je pense que j'ai trouvé ce raisonnement dans tous les carnets de dépendants ayant réussi à tenir plusieurs mois sans porno, y compris le mien et le tien.
Parfois cette démarche de détachement est encouragée par le ou la conjointe du dépendant. Pas de reproche ici, il est normal de vouloir tourner la page et oublier un événement déplaisant. Erreur de bonne foi comme je disais.


Mais c'est bien une erreur et une parmi d'autres. Et toutes ces petites erreurs finissent par fragiliser notre résolution jusqu'au point de rupture. Nous devons vraiment, vraiment apprendre de ces erreurs, nous dire très concrètement ce que nous comptons faire pour ne pas les reproduire et l'appliquer.

Bon courage pour la suite.
 
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance


Dernière édition par ppasmoi le Ven 17 Nov 2017 - 20:20; édité 1 fois
Revenir en haut
Betty


Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 1 038
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Nov 2017 - 15:25    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Permordu,


désolée de voir que tu as rechuté. C'est vrais qu'un pornodependant doit s'abstenir définitivement tout visionnage de porno...Et que l'on peut rechuter des années plus tard, comme toute dépendance.
Evidemment, cela arrive souvent lorsqu'on traverse des épreuves...Ce qui est double peine pour la compagne si elle est concernée.
N'oublies pas de te faire aider si tu traverses des épreuves, c'est aussi important que le sevrage..Sinon, à la prochaine mauvaise nouvelle, tu risques de rechuter à nouveau. Si tu est trop proche avec ta thérapeute, trouves en une autre, ne perd pas de temps...C'est important.

Nous ca va. Gibs croque la vie a pleines dents, il a plein de projets...Une façon, sans doutes, de rattraper le temps perdu.
Bon courage à vous deux ;o)
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 13:27    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci Betty pour tes encouragements. 
 
 
J'espère que vous ne serez jamais concernés, Gibs et toi, mais si tu as le moindre doute sur ton conjoint (changement de comportement, image entre-aperçue, ... je ne sais), dis toi qu'il peut s'agir d'une rechute et prend tout de suite le taureau par les cornes.  
 
 
Sans vivre tout le temps dans la crainte d'une rechute, sans que je veuille mettre la moindre responsabilité sur la conjointe, elle aussi, elle doit rester attentive et ne pas laisser passer le moindre signe alarmant.  
 
 
J'ai été dans le déni mais ma femme aussi. Elle ne voulait pas croire cela possible après tant d'années. Surtout que ma rechute a été progressive, mieux "maîtrisée" et que j'étais honnêtement persuadé que ça n'avait rien à voir avec "avant".  
 
 
Que nenni, que du déni ! 
 
 
Je suis sûr que vous ne serez jamais plus concernés ... mais une femme avertie vaut bien 2 hommes dépendants. Au moins 2  Smile  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Nov 2017 - 13:41    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut ppasmoi. 

 
Personnellement je n'ai pas le courage de me replonger dans mon carnet. J'espère que ça ne te prend pas trop de ton temps.  
Tu as toi-même une forte expérience et une lucidité qui transparaît dans tes posts. Et si la claque que l'on vient de s'infliger nous-même ne nous a pas détruit elle nous a bien réveillé.  

 
Je nous souhaite de ne jamais plus oublier cette leçon. 

 
Pour ce qui est de parler, de ne pas faire comme si ça n'existait plus ou n'avait jamais existé, je crois que tu as raison. Trouver le juste milieu entre ressasser et rester vigilant est un de mes objectifs maintenant. 

 
Il n'y a que depuis 4/5 jours que les répliques du séisme que je viens de faire vivre à ma femme se sont calmées. J'ai bon espoir pour la suite. On finira peut-être, tout de même, notre vie ensemble  Wink  C'est aussi une décision qu'il a fallu qu'on prenne chacun de notre côté de façon consciente et qu'il nous a fallu verbaliser. 

 
Le "verbe" est important. 

 

 
Bon courage à toi. La liberté n'a pas de prix  Okay  

 

 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 112
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 13:44    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Je viens de lire presque intégralement ton carnet Néo PMD et je dois dire que je suis très touché. 
 
 
 
Je suis en pleine découverte de ce forum, et tu nous livres un témoignage poignant sur plusieurs années. 
 
 
 
On voit à quel point tu es un soutien pour beaucoup de gens qui viennent ici. J'ai vraiment envie d'en prendre de la graine. Merci. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Betty


Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 1 038
Féminin

MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 22:16    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Permordu,

cela fait plaisir de discuter avec toi après tout ce temps, même si c'est pour de mauvaises raisons. Je trouves ça bien d'avoir des membres qui, des années après, peuvent apporter leur recul. Nous sommes tous marqués au fer rouge par cette addiction et même si la vie a repris ses droits, je ne pourrais jamais vous oublier, vous, tous ces membres qui nous ont apporté du soutient lors de ce cauchemar.

Tu as raison: On serait tenté parfois, de se dire que c'était une autre vie. Mais je sais très bien que l'addiction reste là, tapie dans l'ombre, et qu'elle guette les moments de faiblesse pour retomber sur sa proie. je pense au cas de Renaud, accro à l'alcool, qui a replongé récemment, alors même que son titre "toujours vivant" venait de sortir.

Pour l'instant je savoure chaque miette de liberté que cette addiction a bien voulu nous laisser en s'effaçant. J'ai suffisamment vécu de rechutes chez gibs pour reconnaitre, instinctivement, les circonstances, les signes avant coureurs. Et comme tu le dis si bien, lorsque j'a le moindre doute, je prend le taureau par les cornes. En attendant, je savoure chaque jour de "liberté".
Je les savoure d'autant plus que, de mon coté, ce n'est pas l'addiction qui guette, mais la maladie, qui peut rester discrète longtemps et resurgir alors qu'on serait tentés de l'avoir oubliée.

Gibs et moi nous nous sommes rendu à l'évidence: Il faut vivre maintenant. Apres il sera trop tard...Je repense à tout ce temps qu'il ne savait comment combler lorsqu'il a commencé son sevrage. Aujourd'hui il n'a pas assez de temps pour accomplir tous ses projets... Alors on fonce!!
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 09:33    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Prendre la décision de vivre, prendre la décision d'aimer, prendre la décision de ne plus succomber.

Si notre ennemi intérieur peut nous manipuler en distillant des mots, des discours charmeurs mais tellement néfastes, notre conscience, certains diraient notre âme, peut et doit reprendre la parole.
Et si on écoute la méthode Couet et bien d'autres, le verbe a de la force, énormément.

Alors se redire régulièrement ce qu'on veut de bon pour nous doit et peut nous permettre d'avancer sur une voie pleine de bonnes choses.

Qui voulons-nous écouter ? Cela parait bête, mais il faudrait déjà se poser cette question.

Je le dis souvent : apprenons à reconnaître la voix de notre ennemi intérieur pour ne pas suivre sa voie.
J'oublie trop souvent de dire : prenons la parole, nous, notre vraie personnalité, celle qui réapparaît avec le sevrage, pour occuper le terrain, pour verbaliser notre voie, celle que l'on veut emprunter.

Certains pensent, à raison, que connaître la route ce n'est pas faire la route. Mais les randonneurs, les marins savent l'importance de préparer sa route. Okay


J'ai pris la décision d'aimer vivre, d'aimer ma femme et d'aimer succomber à ses charmes ... de nouveau et encore et pour toujours. Very Happy

 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 09:36    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Alors on fonce !!!

Je suis content de te lire dans cette disposition Betty. Tu diffuses toujours beaucoup de positivité et d'amour pour la vie et pour les autres. Merci

Prends soin de toi.
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 09:57    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Je suis flatté, Poine.

J'espère surtout ne pas me tromper quand j'essaye d'aider. Et parfois on tombe à côté. Parce que une expérience personnelle a surtout de la valeur pour celui qui la vit. Et encore pas toujours  Sad ... la preuve.

Ce qu'il faut, et c'est le travail énorme que fait AFREG, c'est de tirer d'un grand nombre d'expériences, diverses et variées, des points communs, des éléments présents dans la majorité des cas, ... et proposer des outils qui semblent marcher pour le plus grand nombre.

D'où l'importance de ce forum, là aussi pour recueillir nos vécus tous si proches et en même temps tous si différents.

Bon retour à la liberté pour toi, liberté sous surveillance.  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 112
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Nov 2017 - 12:03    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Oui je te rejoins : l'expérience personnelle est irremplaçable. On ne peut pas s'en sortir dans toutes les situations simplement parce qu'on nous a dit comment faire. 
 
 
 
Viens le jour où quelque chose nous tombe dessus, et là, on doit tenter de prendre la barre. 
 
 
 
Merci pour ton témoignage, et merci pour AFREG, quelle bénédiction que ce forum. 
 
 
 
Quand je vois la misère qui se montre ici, je me dit que ce site est irremplaçable, il peut être un élément capital dans notre chemin de guérison. 
 
 
 
Je fais partie d'un groupe de parole dans un autre domaine, et le simple fait de pouvoir parler est déjà positif. 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Nov 2017 - 02:06    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut PMD .


J'ai enfin fini de lire ton carnet et en effet il est impressionnant de voir à quel point certains points de nos parcours sont similaires. Merci de ne pas m'avoir accusé de plagiat sur mon carnet. Okay


Je suis désolé d'apprendre que tu luttes également contre un état dépressif. Est-ce un état récent, dû notamment au fait de ne pas pouvoir rester clean ou quelque chose qui existe depuis plus longtemps mais que tu n'as identifié que récemment. En tous cas j'espère vraiment que tu arrives à le gérer et que tu reçois l'aide dont tu as besoins.


Pour ma part j'essaye justement de ne pas me laisser entraîner dans une spirale infernale d'auto-dévalorisation. Tu parlais de juste milieu un peu plus haut dans ton carnet. Je crois que là aussi il faut trouver un juste milieu entre l'excès d'indulgence envers soi-même et l'excès d'auto-flagellation, car les deux peuvent conduire à la rechute. Ainsi j'essaye de me rappeler régulièrement que je n'ai rien fait de mal à la base, que je n'ai certainement pas voulu devenir dépendant au porno et que nulle part je n'ai vu de panneaux avertissant que le porno rendait dépendant. Je me suis réveillé un « beau » jour et abracadabra, j'avais cette saleté en moi et c'était pour la vie.


Je ne suis vraiment pas adepte des excuses faciles et de la déresponsabilisation à tous crins. Je pense même que cette tendance est un des fléaux du monde moderne. On la retrouve même au sein de ce forum. Pour autant j'estime qu'il est bon de temps en temps de se rappeler que nous ne sommes pas des monstres, des pervers ou des ratés. Nous sommes d'abord et avant tout des victimes, qui pour une erreur qu'ils n'avaient même pas conscience de commettre vont devoir lutter contre eux-même le reste de leur vie. Cela ne dois pas servir d'excuse à tout, loin de là, pas même pour les rechutes. Mais il faut malgré tout se le rappeler et parfois aussi, le rappeler à nos proches.


Dans l'attente d'avoir très vite de tes nouvelles, je te souhaite bon courage.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 112
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Nov 2017 - 15:01    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
 
 
 
ppasmoi a écrit:
Tu parlais de juste milieu un peu plus haut dans ton carnet. Je crois que là aussi il faut trouver un juste milieu entre l'excès d'indulgence envers soi-même et l'excès d'auto-flagellation, car les deux peuvent conduire à la rechute. 
 
 

Je ne suis vraiment pas adepte des excuses faciles et de la déresponsabilisation à tous crins. Je pense même que cette tendance est un des fléaux du monde moderne. On la retrouve même au sein de ce forum. 
 
 



J'adhère à 100%. Je viens d'un milieu style "marche ou crève", avec responsabilisation maximum. L'idée même d'être une victime de quoi que ce soit me faisait horreur, tant j'avais l'impression que c'était une attitude de pleurnicherie et que moi, étant un homme un vrai, pas question de s'apitoyer. 
 
 
Mais il y a un moment où la dépression m'a forcé à demander de l'aide. 
 
 
J'oscille maintenant entre le fait de me dire que je suis un raté et que je suis une "belle personne" parce que je suis vraiment généreux (pleins de personnes le disent autour de moi et ça me gêne extrêmement de l'admettre, j'ai l'impression qu'ils parlent d'un autre, que je suis un imposteur etc.) 
 
 
je vois que la victimisation à outrance s'est bien installée dans notre société. Certes, il existe encore des quantités et des quantités de personnes chez qui dominent le "marche ou crève". 
 
 
Mais l'arrivée des "victimes-auxquelles-on-doit-tout-passer-tant-elles-souffrent" est un phénomène difficile à saisir, car dès qu'on parle de responsabilisation, la réponse ne tarde pas : vous êtes trop dur !!! 
 
 
J'aime donc bien cette idée de garder un équilibre, cet équilibre étant évidemment à moduler avec toute la subtilité propre à l'être humain : qu'a-t-il vécu ? Où en est-il maintenant ? etc. 
 
 
Merci à vous. 
 
 

_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”


Dernière édition par LibrePourAimer le Jeu 4 Jan 2018 - 15:05; édité 1 fois
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Nov 2017 - 11:04    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut ppasmoi. 
 
 
Effectivement nous n'avons pas demandé à tomber malade. Personne !  
Mais c'est de notre responsabilité de lutter et de nous soigner une fois qu'on a compris qu'on était atteint par cette maladie. Non coupable mais responsable.  
 
 
Mais cette façon de voir n'est valable qu'une fois  Neutral  
 
 
Maintenant on ne peut plus dire que nous ne savions pas. 
 
 
 
 
Pour ce qui est de la dépression, elle est ancienne et a commencé par un manque d'assurance et de manque de confiance en moi. La perte de mon père quand j'étais jeune, une famille un peu lourdingue et le fait d'être le petit dernier d'une grande fratrie tout en restant le seul "homme" à la maison entouré de 6 femmes ... dont quelques unes un peu castratrices ... 
Et puis c'est peut-être dans ma nature. Souvent les personnes qui ont beaucoup d'empathie ont aussi beaucoup moins d'armure. 
 
 
La vraie dépression s'est amplifiée au décès de ma mère en 2011 mais j'avais déjà bien plongé dans la pornodépendance à l'époque. J'étais donc déjà fragilisé.  
Elle a débuté quand j'ai vu mes enfants s'envoler dans les années 2000/2005. J'avais beau me dire que nous avions tout fait pour qu'ils soient le plus vite possible indépendants et que j'étais (et je suis toujours) très fier de ce qu'ils sont tous les trois devenus comme adultes, j'ai perdu un peu pied. 
Je n'étais plus le Père, alors que c'était mon rôle depuis mes 20 ans.  
Je me suis effacé pour leur laisser la place dont ils avaient besoin.  
 
 
Non seulement je me suis effacé mais surtout je ne savais plus qu'elle devait être ma place. A la même époque j'ai changé radicalement de métier pour devenir enseignant.  
 
 
J'adore mon métier, mes élèves me le rendent bien. Je suis un prof très apprécié parce que je m'investie énormément et j'ai beaucoup de bienveillance. Et en lycée Pro ils ont besoin de reprendre confiance en eux et dans le rôle de l'enseignement.  
J'ai beaucoup de retours positifs. Mais c'est un métier très, très stressant, surtout les premières années.  
J'ai toujours beaucoup travaillé, en 2/8 à l'usine, comme technico-commercial sur les routes puis comme cadre dirigeant. Je peux comparer (15 ans dans le privé, 15 ans prof). 
 
 
Tout ça pour dire que la pornographie s'est imposé comme un bon moyen de détente, d'oubli de mes angoisses. Alors qu'elle ne faisait qu'amplifier mon mal-être. Mais ça je ne l'ai compris que bien trop tard. 
 
 
Maintenant, plus d'excuses. Et puis plus vraiment de temps à perdre. La vie vaut d'être vécue et elle est trop courte pour s'apitoyer et procrastiner.  
C'est mon angoisse actuelle sur laquelle je travaille beaucoup : vieillir.  
La mort de proches entre 2013 et 2017, souvent jeunes, m'a pas mal ébranlé. Et je n'avais pas vu à quel point cela avait déclenché chez moi une nouvelle vague de dépression qui, sans l'excuser, explique, en partie, ma rechute. 
 
 
Mais je me suis promis que plus jamais je ne rechuterai. Alors je vais garder l'esprit ouvert et arrêter de foncer droit devant sans réfléchir.  
Réapprendre à reconnaître la voix de mon Ego. 
Il a au moins l'intérêt de mieux comprendre mes états psychique que moi.  
Qu'il serve au moins à ça : m'alerter quand je vais mal et me permettre d'affronter tout de suite le problème. 
 
 
J'y travaille  Okay  
 
 
Bon sevrage à toi et à tous. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Déc 2017 - 14:17    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
J'ai écrit dans un autre carnet que tout ce qui nous donne envie de voir du porno (pubs, films, images, recherche sur le net, ...) augmente de façon évidente le risque de rechute. 
 
 
 
 
Comme un ancien alcoolique qui travaillerait dans un bar aurait certainement à lutter contre les nombreuses tentations. 
 
 
 
 
Mais je pense que l'envie ne peut agir que s'il existe un besoin. C'est donc bien le besoin qu'il faut supprimer. Sans besoin pas d'envie. 
J'enfonce une porte ouverte : il nous faut travailler sur les raisons qui nous amènent à avoir besoin de fuir dans le porno et la masturbation compulsive : qu'est-ce qui fait que j'ai besoin de fuir ? Qu'est-ce que je fuis ? ... 
 
 
 
 
A l'inverse, le sevrage actuel m'a rendu une chose sans prix : j'ai de nouveau envie de faire l'amour à ma femme sans en avoir besoin. 
ET ça, non seulement c'est hyper sympa, mais c'est pour moi un signe que je vais vraiment mieux.  
 
 
Je crois que je suis dans une période où j'ai vaincu certains démons en moi, que j'ai pris un chemin qui me plait vraiment et que j'ai pris des décisions qui me font du bien, qui nous font du bien.  Okay  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Déc 2017 - 13:55    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Pour faire écho au dernier post de ppasmoi, je remets pour la troisième fois (je crois) un élément qui me semble important et que ppasmoi semble confirmer : 
 
Je pense, comme lui, qu'un des écueils du sevrage, c'est de ne pas l'envisager sur du long terme et de le croire linéaire et/ou aux résultats immédiats. Il me semble que c'est plus complexe.  
 

 
Le sevrage c'est faire volontairement le deuil d'une chose, d'une façon de vivre qui nous a apporté tant de plaisirs et de "solutions" à nos problèmes que s'en séparer volontairement est aussi douloureux que de perdre un amour, un être cher ou un boulot hyper-intéressant.   
 

 
Faire le deuil de ce qu'on a été et qu'on ne veut plus être ne se fait pas du jour au lendemain.   
 

 
Et je crois qu'on peut calquer les étapes du deuil à celles du sevrage :   
 

 
1 - le choc et le déni quand on commence à comprendre ce que le porno à fait de nous   


 
2 - la douleur, la colère, la culpabilité. Tout ça ce mélange. La douleur de ne plus avoir sa dopamine, son plaisir immédiat, instantané et si facile. La douleur de se trouver seul face à soi-même. La colère de s'être si facilement fait manipuler, de se sentir tromper. Et la culpabilité du mal qu'on a pu faire ou qu'on aurait pu faire à son entourage et à soi.   
 

 
3 - le marchandage : et si on essayait un sevrage partiel ? et si on s'autorisait une petite rechute de temps en temps ? et si ce n'était pas si grave ? et si ... et si ... ?    

 
4 - la tristesse, la dépression : on comprend que plus jamais on ne reviendra en arrière. Le porno ne nous apportera plus jamais le même plaisir parce que maintenant on sait. On pourra retomber dedans mais plus jamais il n'aura le même goût, le même effet apaisant. Il va falloir faire sans ! 
Dur, dur ! Surtout si rien n'est venu remplacer cet antidépresseur ou, bien pire, si on n'a pas résolu les raisons profondes qui font qu'on a besoin d'antidépresseur.   
 

 
5 - la résignation, l'acceptation : on se fait petit à petit à l'idée. On s'organise. On travaille sur la recherche de solutions. On travaille vraiment sur soi et sur son avenir : on se réinvente sa vie.   
 

 
6 - le pardon : étape primordiale à mon avis. On pardonne à ce (ou à ceux) qu'on a perdu le mal qu'il nous a fait quand il était là mais aussi de par son absence. Et surtout on se pardonne. Ce n'est pas se trouver de bonnes raisons mais c'est accepter d'avoir et d'avoir eu des faiblesses. C'est le seul moyen de refermer le chapitre, de tourner la page.  
 

 
7 - la reconstruction : pas besoin de l'expliquer et surtout à chacun SA propre reconstruction en fonction de ce que nous sommes vraiment pas en fonction de ce qu'attendent les autres (présents, passés ou futurs). 
Ne plus se faire manipuler par son ennemi intérieur qui cherche et cherchera toujours à nous déconstruire pour garder le pouvoir sur nous. 


Donc être nous pas lui.   
 

 
Et tant qu'on n'a pas fait vraiment le deuil dans sa tête, les rechutes sont inévitables, je crois. 
 
 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Déc 2017 - 14:40    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Sinon, 13 semaines de sevrage. 
 
J'ai fait les tests de dépistage ... au cas où.  Neutral  
 
Cela a été l'occasion d'une discussion forte en émotions avec ma femme.  Shocked  Mon passage à l'acte est sans conséquence sur mon état viral mais pas sur mon couple et surtout sur ma femme. 

 
Il y a un décalage entre elle et moi : ce qui compte le plus pour moi c'est ma pornodépendance et mon sevrage alors que ce qui lui fait le plus de mal c'est que je l'ai trompé. 
Mais je ne l'aurai jamais trompé sans ma pornodépendance ! 
 
Elle n'en est pas sûre et c'est ce qui la mine, je crois. 

 
Suis-je sûr que le sevrage m'éloigne autant de la pornodépendance que de l'envie de relations sexuelles extra-conjugales ? 

 
C'est sûr que le fait d'avoir déjà sauté le pas, rend le passage à l'acte plus facile. C'est la première marche qui est toujours difficile, non ?  Confused  
 

 
Mais reconstruire des mensonges, chercher activement des partenaires me semble totalement impossible maintenant que je suis sorti de ma rechute.  
Lui mentir et la faire souffrir de nouveau, risquer de la perdre ne serait-ce qu'un peu est totalement et purement inenvisageable. 
Je trouvais dans les pornos la folie nécessaire pour justifier mes actes. J'étais dans un tel état que j'en arrivais à croire qu'elle pourrait me suivre dans mes délires "libertins". 
 
C'est un mot très à la mode qui cache souvent des situations vraiment très glauques. Je connais peu de couples libertins mais aucun où l'un des deux ne souffre pas des fantasmes de l'autre. Et ils ne s'en rendent pas toujours compte ou en tout cas pas tout de suite. Fermons la parenthèse sur un sujet que je connais très peu. 
 
Pour en revenir à ma pornodépendance, sujet que je connais malheureusement mieux, je veux croire que j'en ai fait réellement le deuil, cette fois-ci. 
 
Mon espérance de vie est d'à peu près 78 ans. Il me reste donc approximativement 24 ans à vivre. Je peux sincèrement envisager les 20 prochaines années de ma vie sans porno.  
C'est pas énorme  Mr. Green  et ça va passer vite, mortellement vite.  
 
Alors je veux en profiter pour être le plus souvent heureux avec celle que j'aime le plus au monde. 
Et pas à me palucher des heures devant des pornos : à l'heure du bilan, je devrais déjà justifier de pas mal de temps perdu  Rolling Eyes   

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
LibrePourAimer


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2017
Messages: 112
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Déc 2017 - 15:32    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Wo ! Quelle belle déclaration ! L'amour de sa femme me semble une puissante motivation contre le porno.

Vivre dans le mensonge par rapport à celle (celui) qu'on aime est une douleur salutaire à mon avis, à condition que ça n'en reste pas à la douleur.


Merci pour ce témoignage.
_________________
« Enfin libres, enfin libres, merci Dieu tout-puissant nous sommes enfin libres. » - Martin Luther King Jr. - 1963

“Free at last, Free at last, Thank God almighty we are free at last.”
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Jan 2018 - 11:54    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Bonjour à tous. 
 
Bonne et heureuse nouvelle année que je nous souhaite évidemment sans porno, que je n'envisage que sans porno.  Okay  
 
Personnellement je suis content que 2017 soit finie. Je l'ai quitté en pleine crise de dépression liée entre autre à une grande fatigue suite à une série d'attaques microbiennes (laryngite, sinusite, gastro) dès que j'ai été en vacances. Comme si le corps et l'esprit cédaient. 
 
Je n'ai pas du tout eu l'envie de rechuter, vraiment.  
 
Mais la réapparition de ma dépression (alors qu'objectivement tout va super bien dans ma vie) a provoqué chez ma femme un énorme sentiment de peur et de désespoir. 
Et surtout l'impression qu'elle ne pourrait pas m'aider si je rechutais. Et donc l'expression d'un sentiment de "je n'en peux plus !".  
 
Sa souffrance m'a encore tellement fait mal que j'ai décidé, avec son aide, d'affronter mon état. 
Alors que je me disais que c'était foutu que j'étais génétiquement programmé pour être dépressif et que je finirai seul (comme mon frère aîné qui vient de mourir). J'en suis même arrivé à envisager, pour la première fois de ma vie, mon suicide parce que j'étais sûr qu'elle allait me quitter.  
 
Bonjour l'ambiance pour les fêtes !!!  Crying or Very sad  
 
Elle a encore su me tendre la main et j'ai su enfin la saisir.  
On a fait une longue séance de visualisation où elle me guidait et où j'ai pu me re-ancrer dans la réalité et où j'ai pu retrouver mes alliés intérieurs. 
Je parle souvent d'ennemi intérieur. Heureusement que nous avons aussi des alliés : notre âme sœur et notre "fils". C'est de là que vient, à mon avis, la trinité "le père, le fils et le saint esprit". Mais cela est un autre débat. 
Toujours est-il que je n'arrivais plus à faire appel à ma trinité depuis plus d'un an. Et que ce jour là, j'ai pu la retrouver et même la faire grandir (surtout le "fils"). 
A nous trois, nous avons affronté notre ennemi et ses discours dévastateurs.  
 
Je ne sais pas si vous qui me lisez pouvez adhérer à ou même comprendre ce que je décris ici.  
En tout cas, ce fût fort et cela a donné une lueur d'espoir pour ma femme. Ce qui lui a redonné le sourire et qui nous a permis de commencer 2018 le cœur plus léger. Enfin. 

 
Nous nous sommes retrouvés, heureux simplement d'être ensemble, toujours amoureux mais plus sereins en ce qui concerne notre vie commune à venir. Et, promis, je vais tout faire pour que ça dure. 

 
Donc très bonne année 2018 à tous et même à moi  Wink  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Jan 2018 - 15:53    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Dans un post sur un autre carnet, je disais à ppasmoi que nous ne sommes pas seul dans notre propre individualité.  
 
Je voulais à travers ça dire que si nous sommes coupable d'être devenu porno-dépendant nous, en tout cas notre vraie personnalité que j'appelle parfois "l'âme" (sans connotation religieuse) n'est pas le principal responsable. Mais bien une autre entité qui est en nous et qui veut prendre le pouvoir : l'ennemi intérieur que j'appelle parfois l'Ego. 
 

 
Alors ça sert à quoi de dire ça ? Se déculpabiliser ? 
 
 
Dans le post dont je parlais au début, je disais que notre entité est complexe et multiple. 
 
Si c'est si complexe comment s'y retrouver et agir ?  

 
Ma théorie est qu'il faut se créer des images mentales sur lesquels agir. C'est plus simple. 
 
 
Par exemple l'ennemi intérieur, notre âme sœur, ... et visualiser ces images et agir et/ou interagir avec elles. 
 

 
Vous connaissez cette expérience sur la douleur où on arrive à la faire varier en faisant varier la taille d'une image de flamme  ?(http://archive.boston.com/yourlife/health/diseases/articles/2006/01/23/brain_over_pain/) 
 
 
Eh bin je pense qu'on peut aller beaucoup plus loin en agissant sur tous les maux qui pèsent sur notre âme et qui nous empêchent d'exprimer dans notre vie notre vraie personnalité.
 
 
 
Et je ne suis pas le seul. De plus en plus d'études sur l'auto-hypnose, sur l'hypnose, la méditation, l'auto-suggestion, la méthode Couet, ... le tout associé à l'imagerie médicale donnent des raisons de croire que nous pouvons agir de façon consciente sur notre état mental grâce à des visualisations.  
 
Alors pourquoi ne pas essayer avec notre dépendance ? 
 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Tatooyou


Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2014
Messages: 1 125
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Jan 2018 - 21:15    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
J'ai toujours trouvé ta conception du petit démon intérieur très intéressante et imagée, que je pense partager en partie, mais sans m'approprier tout à fait le concept. Penses-tu que cela t'as aidé de mettre assez tôt dans ton parcours une "personnification"/une image de cette part obscur? Dis moi si jamais je n'ai pas saisi correctement ta vision, je suis fatigué par mes sessions d'étude et mes dernières rechutes Neutral

Est-ce que tu as toi même expérimenté ces visualisations?

Cela m'intéresse beaucoup ce que tu nous proposes, j'y pense depuis un moment en me disant que cela pourrait peut-être être bénéfique pour ma reconstruction et surtout pour trouver un apaisement intérieur. Je crois aussi que ça pourrait également aider ma compagne qui a toujours beaucoup de difficultés à se remettre d'un traumatisme et de soucis familiaux (ça limiterait les problèmes que nous pouvons avoir Mr. Green ).

Penses-tu que cela pourrait avoir un impact positif sur la créativité musicale/artistique?
_________________
"Tu sais que c'est réel
Quand tu sors la tête de l'écran
Tu vibres et tu vis vraiment"

1995 - Réel
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mer 10 Jan 2018 - 11:17    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut Tatooyou. 

 
Pour la créativité musicale/artistique je ne sais pas. Les créateurs ne sont-ils pas des personnes plus complexes que les autres ?  Wink  
 

 
Personnellement, c'est grâce à une longue séance de visualisation que je viens de me sortir d'une passe vraiment difficile. 
Et dès le début de mon sevrage, ce sont des visualisations qui m'ont aidé à avancer. 
Mais comme je le disais c'est ma femme qui me guidait la dernière fois et ma psychothérapeute pour le plus gros du travail. 
Cela fait des années que ma femme s'est formée avec notre psychothérapeute. 
 
Ce qui est "amusant" c'est qu'elle-même a du mal à visualiser. Certaines personnes y arrivent mieux que d'autres. J'ai la chance d'y arriver.  
Je ne suis pas sûr que ce soit lié mais quand je rêve je fais toujours des rêves très construits, très scénarisés. 
Je te parle des rêves parce que c'est aussi une des techniques utilisées par notre psy. La compréhension des ses rêves est aussi d'une grande aide. Mais il y a tellement de traducteurs auto-proclamés qu'il faut se méfier des "dictionnaires" tout fait. 
 
Et, même si c'est plus rapide que beaucoup de psychanalyses, il a fallu passer par un long chemin :  
- trouver les nœuds qui me liaient encore à mon enfance (cordons avec les parents, tous les "enfants" bloqués en moi) 
- reconnaître la voix de mon Ego (il est multiforme) 
- trouver mon "anima" et l'intégrer en Moi 
- trouver mon âme sœur et créer ma trinité 
- faire grandir ma trinité. 
Cela doit paraître ésotérique  Rolling Eyes   

 
Mais dans les faits ce ne sont que des techniques de visualisations. 
 
Par exemple, pour les enfants bloqués en moi : j'en avais un premier qui était là au fond de moi à cause d'un événement traumatique à l'âge de 4/5 ans.  
Je suis allé à la rencontre de cet enfant et je lui ai expliqué ce qui s'était passé ce jour là et pourquoi il y avait autant de stress autour de lui. Paroles qui auraient pu être prononcées à l'époque par les adultes et qui ont manqués.  
Pour des raisons tout à fait compréhensibles par un adulte, la situation était stressante et les explications difficiles à donner. Mais ces raisons étaient inaccessibles à un enfant de 5 ans. Il attendait donc au fond de moi qu'on lui explique. 
Une fois que j'ai visualisé cet enfant en face de moi et que je lui est parlé calmement, je me suis senti plus léger et plus jamais je n'ai revu cette scène en rêve, que ce soit un rêve éveillé ou dans le sommeil. 
 
Cela parait con de parler à un enfant qu'on visualise dans son esprit en espérant en plus que cela va supprimer un trauma. Je sais ça parait fou. Et pourtant ... 
 
 
Je vais te donner un autre exemple : ma dernière visualisation. 
A cause de la rentrée au boulot, j'étais stressé. Je commençais à partir dans des pensées négatives (petite voix "tu n'es pas prêt", "ça va mal se passer", "elle ne comprends pas tes angoisses, elle les minimise, elle te prend pour un nul", ...) 
Je me suis posé. J'ai visualisé mon état d'esprit : un hangar genre construction poutres métallique et sol béton et d'un seul coup comme un tremblement de terre, des flammes rouges visibles à l'extérieur, le sol se fissure et les poutres se déforment vers l'intérieur et le toit (toi) menace de s'effondre sur moi. Tu vois le genre de scène cauchemardesque !! 
Alors j'ai visualisé ma trinité (moi, ma partenaire et notre "fils") assis par terre au centre en train de se tenir la main. Puis j'ai visualiser une lumière bleue qui partait de notre cercle et qui en s'éloignant "reconstruisait" l'entrepôt et qui finissait par remplacer la lumière rouge à l'extérieur. Et le calme revenait. Ce fut un vrai combat ! 
Une fois ce calme revenu, je donnais l'ordre à celui qui se cachait derrière tout ça de venir à nous.  
a ma grande surprise, je vois à ce moment arriver un petit bonhomme tout penaud avec un hygiaphone et à côté de lui une installation genre "boite à effets spéciaux". En fait c'était mon égo qui m'avait fait croire à une catastrophe annoncée. Mais annoncée par lui, amplifiée artificiellement par lui. 
Alors je lui ordonne de détruire son matériel. Il prend un gros pistolet et tire dedans. Puis je lui dit de s'approcher de nous trois et plus il se rapproche plus il rétrécie jusqu'à disparaître. 
 
 
J'ai rouvert les yeux et j'étais calmé et serein. J'ai pu reprendre ma journée et être un mari aimant sans être centré sur mon nombril et mon stress avait disparu. Et la rentrée s'est bien passée ... comme toujours. 
 
Voilà, je me suis dévoilé pour t'illustrer ce que je veux dire par visualisation : pour moi les images se forment dans ma tête sans effort puis j'essaye d'intervenir volontairement pour reconstruire ce qui semble être en mauvais état, de lutter contre ce qui est mauvais (l'ego souvent).  
Je suis souvent très étonné de ce que découvre. Mon inconscient fabrique des situations souvent drôles et souvent très symboliques (le petit bonhomme avec son hygiaphone j'ai trouvé ça drôle comme symbole de l'égo qui fait peur mais qui en fait n'a pas beaucoup de force sauf qu'il triche, comme d'habitude). 
 
 
Alors l'important c'est que ça marche. Je me connais suffisamment pour savoir que j'étais parti pour une journée d'enfer avec beaucoup de tensions en particulier avec ma femme qui m'aurait servi de punching-ball. Alors que là ça a été une super journée 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018 - 11:49    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
13 semaines, je crois. 

 
Nous sommes 3 ou 4 dans une situation similaire : long sevrage de plusieurs années sans problème. Puis on tombe dans le piège enfantin du "je gère" et on se fait avoir de nouveau. Pour des raisons personnelles différentes. 

 
La deuxième prise de conscience est plus ou moins longue à venir mais les dégâts de cette deuxième sont importants pour les couples. 
 
Par contre je ne crois pas me tromper : il me semble que ce deuxième round avec notre addiction est non seulement plus facile mais surtout encore plus formateur. 
Je pense, j'espère, qu'on s'en sortira encore plus forts et surtout encore plus prudents. 

 
L'important c'est que tout ça n'entraîne pas trop de souffrances à nos compagnes.  

 
Personnellement tout les indicateurs sont au vert. Rien n'est oublié, elle a encore des questions sans réponse satisfaisante mais on progresse l'un et l'autre, l'un avec l'autre, l'un grâce à l'autre. 

 
Nous avons vraiment l'espoir, de nouveau, de finir notre vie ensemble et j'ai l'espoir de croire que cette "mésaventure"  Rolling Eyes  a renforcer encore nos liens. 
 
Je ne désespère pas qu'elle retrouve un jour toute sa confiance en moi. 
 
Voilà, je vous souhaite à tous de réussir ce long et difficile chemin. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Blutch


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2014
Messages: 387
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018 - 12:04    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Comme on dit: nous apprenons de nos erreurs.
C'est ça qui fait que c'est plus facile Wink
_________________
Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Mar 16 Jan 2018 - 08:11    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut PMD.

Étant, sauf erreur de ma part, l'un des trois ou quatre auxquels tu fais référence, je me devais de te féliciter pour tes 13 semaines. Par coïncidence je suis moi même à trois mois pile aujourd'hui, soit un peu moins que toi.


Je te félicite donc de tenir bon là ou tant d'autres renoncent, de tout ce travail accompli pour changer et t'améliorer et de tout tes efforts pour que ton couple continue à vivre. Bravo et merci également de nous faire partager le fruit de ton travail et de tes recherches en psychologie. J'ai bien peur que la psychologie de Jung ne soit un peu trop ésotérique pour moi mais cela n'en est pas moins intéressant.


Enfin bravo pour ton implication sur le forum. Tes interventions sur les différents carnets sont toujours pertinentes et encourageantes. J'espère que tu continueras longtemps à nous faire profiter de ton expérience pour les bonnes comme pour les mauvaises choses.

A nous les six mois sans pornographie et à bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mar 16 Jan 2018 - 11:18    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Merci ppasmoi. 
 
Je pourrais faire un copier-coller et t'envoyer le même message : félicitations pour ton parcours et ton implication sur ce forum. 

 
C'est vrai que à la base du travail de ma psychothérapeute il y a Jung mais elle l'a laissé derrière depuis longtemps. 

 
Avec ce genre d'outils il faut trouver celui qui nous convient, tout en gardant l'esprit ouvert.  

 
A nous les 6 ans sans porno  Okay  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
gr33n


Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2017
Messages: 133
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Jan 2018 - 04:48    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Je m'associe à ces remerciements.
La lecture de tes écrits est toujours un plaisir.
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Jan 2018 - 10:42    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Le partage, la bienveillance, l'entraide sont des éléments forts de ce forum. 

 
Il faut apprendre à s'en éloigner progressivement mais j'espère qu'il restera un oasis dans ce désert social, mental qu'est la porno-dépendance. 

 
J'espère atteindre de nouveau, grâce à cette pause ici, les bords de la mer et reprendre mes navigations loin de ce Sahara stérile et mortifère. 

 
J'espère que la caravane que nous formons va mener le plus de nous vers la liberté. 

 
Bon cheminement à tous 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Jan 2018 - 13:48    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Passage rapide sur mon carnet pour dire que tout va bien. 

 
Bon courage à tous 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Fabian


En ligne

Inscrit le: 25 Mai 2017
Messages: 727
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Jan 2018 - 14:55    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Okay
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 11:32    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Plus de 5 mois de sevrage, pas de rechute mais besoin de rester vigilant et de combattre parfois encore des envies d'y retourner. 

 
Je le sais bien mais je suis encore surpris par la force d'attraction du chants des sirènes  Rolling Eyes  

 
Le chemin en pente douce est si attirant  Bannir  

 
Méfiance et bon courage à tous 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Gabrielle


En ligne

Inscrit le: 22 Juin 2016
Messages: 117
Féminin

MessagePosté le: Dim 4 Mar 2018 - 16:27    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Néo PMD a écrit:


 
- trouver les nœuds qui me liaient encore à mon enfance (cordons avec les parents, tous les "enfants" bloqués en moi) 
 
- reconnaître la voix de mon Ego (il est multiforme) 
 
- trouver mon "anima" et l'intégrer en Moi 
 
- trouver mon âme sœur et créer ma trinité 
 
- faire grandir ma trinité;


 
Cela doit paraître ésotérique  Rolling Eyes    


et bien, moi je trouve ça très clair et je te rejoins à 100%.


tout ce travail de visualisation peut se faire aussi en thérapie (c'est plus long mais cela porte ses fruits à condition de lâcher l'ego). 
C'est cette même démarche avec un psychanalyste que mon mari continue à accomplir.


les blessures d'enfance et défaire les noeuds des traumatismes non mentalisés, 
les problèmes d'ego, 
les problèmes de manque d'estime de soi-même
le recours au porno pour un "mieux-être" tout relatif et très passager
et retour à la case départ 
et rebelotte


c'est en plongeant dans les racines qu'un dépendant peut arrêter, pas seulement la pornographie mais le mal-être qui va avec, en précédant et suivant le passage à l'acte. 

je lis ton carnet régulièrement depuis que suis inscrite sur ce forum, presque 2 ans.
celui de Pyren m'a apporté des pistes de réflexion aussi




Je trouve que ta démarche a une profondeur et que c'est cela qui t'a permis de t'en sortir.


alors, bonne route à toi 


 










 


_________________
" Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. "
Jean de La Fontaine
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Mar 2018 - 11:15    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Bonjour.


Merci Gabrielle. 


De mon côté tout va bien. 


Bon courage à toutes et tous.
_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Ven 23 Mar 2018 - 09:23    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut PMD.

Content de voir que tout va bien pour toi et donc que le sevrage tient. Bientôt 6 mois si je ne m'abuse. J'espère que tu vas marquer le coup.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Avr 2018 - 09:01    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
6 mois 1/2.  Okay  
 
 
Salut Ppasmoi. Je n'ai pas fêté les 6 mois parce que je n'ai pas réalisé que j'y étais. 
Tout va très bien. Du coup je m'éloigne un peu du forum d'autant que la période a été très chargé professionnellement. 
 
 
Avec, comme toi, un ennemi intérieur qui essaye toujours, de temps en temps, de se faire entendre : "et si tu y retournais pour voir, après 6 mois ça ne serait pas bien grave, tu mérites un peu de détente, vas-y t'es fort maintenant, ...."  Twisted Evil  
 
 
L'avantage de cette notion d'ennemi intérieur c'est que, sans te déresponsabiliser, tu peux te déculpabiliser suffisamment pour moins souffrir dans ton image de toi.  
Et surtout tu as un outil pour lutter : tu as une voix intérieure que tu peux combattre plus facilement parce que tu peux mettre une image dessus. Tu peux la visualiser et donc la détruire. Et ne pas suivre sa voie. 
 
 
Mais comme elle fait aussi partie de notre construction mentale elle ne fait que se cacher, perdre de la force, disparaître des écrans radars. Elle reste là, tapit au fond. Mais au moins pendant ce temps notre vraie personnalité peut s'exprimer vraiment. Et ce qu'on en fait ne dépend que de nous. 
 
 
Du coup tu comprends pourquoi il y a régulièrement ces relents  et pourquoi il faut rester vigilant.  
 
 
Notre ennemi intérieur connait bien nos faiblesses. Et notre circuit de la récompense avec tout le système bien connu de la dopamine n'a pas de secret pour lui. Il connait très bien nos blessures, nos fragilités. Elles sont autant de points d'appui où il peut mettre son levier pour nous faire chuter.  
Les connaître peut être une aide. C'est évident. 
 
 
Mais tout ceux qui restent bloqués sur cette seule connaissance des mécanismes qui nous ont fait chuter n'avancent pas. En effet ils n'ont pas vraiment identifié l'ennemi. Ils restent sur l'idée que le mécanisme est la cause alors qu'elle n'est qu'un outil au service de notre ennemi et pas l'ennemi lui-même. Cela explique pourquoi nombreux sont ceux qui deviennent des spécialistes de la dopamine mais qui n'arrivent pas, malgré leur réelle compréhension des circuits neuronaux, à avancer. 
 
 
Bonne lutte à toi et à tous. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Avr 2018 - 17:35    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Quelques jours seul à la maison avec un tour de reins donc pas de sport et beaucoup de travail devant l'écran : il faut que je fasse attention et que je m'occupe. 
 
 
Ceux qui n'ont jamais eu d'addiction ne peuvent pas comprendre. Mais même après plusieurs mois, la lutte est permanente. 
On est un peu comme ces sportifs qu se sont fait une grave entorse. Ils gardent cette faiblesse, cette fragilité. Ils doivent prendre des précautions et ils connaissent les gestes, les moments à risques. Mais ils reprennent quand même leur sport, leur vie en faisant attention. 
 
 
Bin nous c'est pareil sauf que je préférerais avoir eu une entorse  Rolling Eyes  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
Ich bin malade


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2017
Messages: 419
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Avr 2018 - 18:07    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Alors pour l'entorse ça peut s'arranger si tu veux, oups j'ai glissé !

Sinon, détresse et détends toi tu as déjà tenu 6 mois et demi, tu vas pas tomber maintenant (vraiment).

Je sais pas si le fait de trop penser au porno ne nous met pas du plomb dans l'aile ?
car au lieu de faire nos vies en passant à autre chose : comme tu pourrais le faire en ce moment en faisant ton taf chez toi et en te reposant beh on est focus porno, porno, faut pas que j'aille voir du porno, ohlala je vais être à la maison ya du porno le vilain monstre et bien au final, notre pire ennemi devient le centre de notre attention de façon consciente ou inconsciente donc bam !

voilà j'ai pas trouvé d'autre chutes, je suis nul.

Mais sinon courage à toi, tiens bon !
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2018 - 02:21    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Néo PMD a écrit:
Bin nous c'est pareil sauf que je préférerais avoir eu une entorse  Rolling Eyes   



Mouahahahahah, excellent ! Et tellement vrai, tout comme le reste du message. Effectivement nous aurons toujours en nous une fragilité et de temps en temps, une petite douleur chronique. Mais on peut tout à fait vivre avec, à condition d'être prudent.

A bientôt.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
Néo PMD


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 902
Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Avr 2018 - 10:13    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Salut et merci. 
 
 
(pas merci à l'informatique qui vient de me planter la connexion et donc le long message que je venais de finir Bannir  ) 
 
 
Pour résumer, je disais : 
Ich bin malade, Ich liebe dich  Smile  . Tu as bien ressenti la tension qui sous-tendait mon message, mais ne t'inquiète pas. Non seulement elle était petite mais le fait même de l'exprimer m'a permis de lui tordre le cou. 
C'est l'effet de ce forum et on peut encore et toujours remercier AFREG d'avoir créé ce lieu de paroles et de partages. On sait qu'on sera entendu et par des personnes qui peuvent comprendre. Et à qui d'autre peut-on en parler ?  
 
 
Sur le risque de trop penser au porno, je suis d'accord avec toi. Mais là aussi je peux te rassurer, le sevrage fonctionne bien et je ne suis pas du tout obnubilé par le sujet, je n'y pense quasiment jamais. 
 
 
Ppasmoi, merci aussi. On vit souvent les mêmes étapes, les mêmes doutes, les mêmes situations. Et là aussi le forum est un formidable outil car il permet de ne pas se sentir seul.  
Et si on n'est pas seul à vivre ce cauchemar c'est que tout ne vient pas de nous. Et même si c'est évident c'est bien d'alléger un peu notre fardeau.  
 
 
Alors encore merci, pas de stress mais pas de déni non plus.  
 
 
Et puis ma femme revient aujourd'hui. Je vais pouvoir l'accueillir l'esprit et les bras ouvert. 
 
 
Bon courage à tous. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
ppasmoi


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 438
Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Avr 2018 - 10:43    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
Oui, pouvoir regarder sa moitié en face, sans honte et sans culpabilité, est une de nos principales motivations. Rien que pour cela ça vaut le coup de tenir bon.
_________________
Le prix de la liberté, une éternelle vigilance
Revenir en haut
sevrage réussi


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2017
Messages: 491
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2018 - 17:32    Sujet du message: Carnet de PerMorDu Répondre en citant
 
Félicitation pour tes 6 mois de sevrage  Smile , c'est encourageant, c'est dire que c'est possible de se débarrasser du porno. Cool
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:26    Sujet du message: Carnet de PerMorDu
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // TEMOIGNAGES DE DEPENDANTS ET DEPENDANTES // Témoignages de dépendants Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 9 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com