Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // AUTRES / EXPRESSION LIBRE // Archives // Cris du coeur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
AliFarka


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2010
Messages: 117
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 23:29    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
Bonjour,

J'ai déjà 33 ans, et j'ai découvert le porno quand j'étais au lycée.
Depuis une quinzaine d'années, petit à petit, lentement, j'en suis arrivé à une consommation quotidienne, entre une demi-heure et une heure par jour. Ces derniers jours, j'ai vraiment dépassé les bornes. J'attaquais avec le porno dès le début de l'après-midi, alors que d'habitude, c'était plutôt le soir. Et ça devenait de plus en plus violent dans ma tête, surtout pendant une semaine. J'ai réussi à retrouver mon rythme normal, à savoir ma petite heure de porno avant de me coucher. Mais je sais que si je continue comme cela, ces cycles violents se répéteront. Sauf si j'agis.

J'ai sous-estimé l'impact que le porno avait dans ma vie. Je mettais la cause de mes frustrations dans beaucoup d'aléas de la vie, et je voyais le porno comme une conséquence. En fait, c'est une vraie drogue. J'ai du m'absenter 3 semaines de chez moi en mai dernier, impossible d'accéder à du contenu porno. Je me rendais compte que j'arrivais à vivre sans, mais pendant ces 3 semaines, il y avait des soirs où je réactivais des scènes porno dans ma mémoire pour mon rituel de masturbation, devenu moins fréquent pendant mon séjour à l'étranger. Mais en revenant chez moi, je me suis jeté sur du porno, là, je me suisi dit que j'étais vraiment drogué. Mais le pire, c'est que je commence à comprendre ce que j'ai toujours voulu me cacher : je ne vois les femmes que comme de la chair à plaisir potentielle. Quelle honte j'en éprouve ! Je n'ai vécu qu'une seule histoire d'amour, brève, et j'ai cassé avec elle immédiatement après avoir fait l'amour. Parce que j'éprouvais de la culpabilité, mais je ne sais pas si c'est lié au porno. C'est une hypothèse. De plus, j'ai d'autres addictions : le tabac et le chite. Et depuis hier, j'ai fumé mon dernier joint, du moins, je l'espère. Et aujourd'hui, cette nuit, j'ai décidé d'arrêter le porno. Tout à l'heure, en rentrant chez moi en train, je me suis mis à réfléchir : oui, ce sera dur de rester sans chite, sans porno, sans masturbation. Ce sera même très dur. Puis je me suis dit, pendant la correspondance de mon métro : il n'y a pas de miracle : tu vas devoir souffrir si tu veux t'en sortir. J'ai toujours voulu éviter ces moments pénibles, mais je n'ai plus envie maintenant de traîner cette honte, cette culpabilité, cette extinction de moi à feu doux. J'ignore si je vais tenir, pour le chite, je pense que c'est jouable. Je n'en ai plus, je ne traine plus avec les gens qui en fument, et il faut que je me déplace pour aller en chercher. En revanche, pour le porno, vu mon état d'addiction, j'ai peur de chuter dans les moments de faiblesse. Cette semaine, je consulte un psy, et je lui ferai part de mon addiction au porno. J'ai pour premier objectif de tenir toute la semaine sans porno. J'ai plus envie de continuer cette vie comme ça, en passant à côté d'une véritable partenaire amoureuse.

Voilà, je souhaite bon courage à ceux qui oseront entreprendre ce type de démarche.

Bien à vous
AliFarka
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 23:29    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
AliFarka


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2010
Messages: 117
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Oct 2010 - 00:28    Sujet du message: 2ème nuit Répondre en citant
J'en suis à 48 heures sans porno. C'est pas mal. Je lutte pour chasser les images qui me viennent comme des flashs. Je fais beaucoup d'exercices de respiration pour me reconcentrer sur ce que je veux être : un homme sain, un homme qui peut beaucoup offrir, un homme fier de pouvoir offrir ce qu'il a de meilleur. Et le meilleur, c'est sans porno. Je suis toujours un peu dans ma bulle, je n'ai pas encore appelé de psy. J'espère le faire demain. En attendant, cette nuit, je vais tenter de me coucher. J'ai trouvé un site qui propose des séances d'hypnose gratuites en mp3. Je me suis couché la nuit passée en me mettant cette séance. Je recommence cette nuit avec cette séance d'hypnose. Bon, cela ne me calme pas sur le coup comme les séquences porno avec lesquelles j'abimais mon cerveau. Mais je me suis réveillé ce matin un peu moins fatigué que les autres jours. L'important pour moi est de ne pas trop me faire d'illusions, ni à me croire trop fort non plus. Avec le temps, j'ai appris à me méfier de mon enthousiasme quand je maintenais le cap sur un objectif précis. Ce qui compte pour moi, maintenant, c'est d'essayer d'arrêter, encore et toujours. Une deuxième nuit sans porno, ca ne m'était pas arrivé depuis mon dernier séjour à l'étranger au printemps dernier. La différence, c'est que cette deuxième nuit, c'est moi qui l'ai choisi, pour moi. Pour ma santé. Pour mon bien-être.
Revenir en haut
Malakoff


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 2
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Oct 2010 - 19:48    Sujet du message: Drogue dure Répondre en citant
Salut AliFarka,


Grand respect pour ce que tu es en train de faire, tes 2 messages m'ont beaucoup touché. Je suis dans le même cas que toi à vrai dire, j'ai arrêté le shit en début d'année, et du coup, pour le Porno ca a repris d'autant plus..... comme s'il fallait compenser le manque.
Mais là ca me gonfle sérieusement et je constate donc la dureté de cette drogue, qui nous fait voir le sexe comme un rêve, et qui ne reflète jamais le réel.


Je me dis moi aussi que je suis devenu porno-dépendant 
et qu'il faut vraiment que j'arrête, car comme toutes les drogues consommées abusivement, on finit par tourner en rond, on comprend que pour son bien être mental, il faut arrêter de s'imprimer ces pu**ins d'image sur la rétine, modifiant par la suite notre perception du monde réel.


Je te souhaite courage et réussite dans la suite de ta démarche.


J'invite tous ceux qui passent trop de temps sur leur ordinateur à rechercher ou visionner du contenu pornographique à se méfier de cette addiction, qui va vous entraîner dans un univers débile ou vous serez tout seul, et vous ne penserez plus qu'à ca !!!!!
A bon entendeur !!!!




PS : Je tiens à préciser que je ne suis pas croyant, et que j'ai jamais fréquenté d'églises, ni pratiqué de religion.
Revenir en haut
AliFarka


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2010
Messages: 117
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Oct 2010 - 01:33    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
Merci Malakoff pour ta réponse,

Je pense que tu sais mieux que moi si tu es "porno-dépendant". Pour ma part, laisse-moi te dire que j'ai d'abord du longtemps me mentir avant d'en arriver à ce constat-là. Et bizarrement, ma créativité ne manquait jamais à l'appel pour justifier mon mensonge, à savoir que j'en étais dépendant. Ces images déclenchent dans le cerveau les mêmes circuits de la récompense que les drogues dures. Voilà qui devrait faire réfléchir. Mais visiblement, tu sembles avoir pris conscience de la nocivité de cette drogue qui ne dit pas son nom. J'espère pour toi que tu t'en sortiras. Si t'as déjà arrêté le chite, c'est une bonne chose. Tu peux te servir de ton capital d'estime qui a probablement du augmenter afin de t'attaquer à la porno-dépendance. Je te souhaite bon courage, tu en auras besoin.

J'entame donc ma troisième nuit sans porno. Et je viens de boucler trois jours sans chite. Comme je suis toujours à la recherche d'un emploi, je passe du temps chez moi à l'heure où le pays travaille. Aujourd'hui, je me suis beaucoup ennuyé, mais je n'ai pas craqué, et c'est là l'essentiel. Le chite et le porno ont fortement contribué à faire de moi quelqu'un qui ne ressent plus grand chose. Avant, je me plaignais de mes émotions, je les ressentais trop fortement. Maintenant, je suis passé de l'autre côté de la barrière, c'est-à-dire que je ne ressens plus grand chose. Je suis tenté de mettre cela sur le compte du chite et du porno, mais si je veux être honnête avec moi, ce blocage des émotions par mon cerveau est aussi du à un traumatisme : j'ai été tabassé il y a 2 ans en rentrant chez moi et cela fait une bonne année que je ne prends plus plaisir aux activités qui m'intéressaient avant. La guitare, qui était ma grande passion, ne me dit plus rien. J'ai rendez-vous demain avec un psy, un contact m'a donné ses coordonnées quand je lui ai parlé de mon stress post-traumatique. Je compte bien en profiter pour voir avec lui mon problème de dépendance au porno. Entre autres. Que vaut une vie sans émotion, sans projet, sans objectif. Sans même la force de rêver. Mais je m'accroche à ce rêve-là : me détacher du porno, du chite, du tabac. Je me sens capable pour le porno et le chite d'un seul coup. J'ai même diminué ma consommation de tabac. Je m'attaquerai au tabac très prochainement. Je veux garder ce plan-là en tête, ça m'aide à ne pas rechuter dans le porno et/ou le chite. En effet, si je craque, je ne pourrai m'attaquer au tabac, et le tabac me regardera du coin de son oeil diabolique en me disant : "bon, bah t'as encore beaucoup à faire avec le chite et le porno visiblement, tu vois donc bien que tu ne peux pas te passer de moi". Et ça, il n'en est pas question. J'ai perdu trop de temps comme ça. J'ai gâché les plus belles années de ma vie, et je veux que les prochaines soient celles du renouveau, de la renaissance. J'ai continué mes exercices de respiration aujourd'hui, et j'ai même pris un gros risque : celui de sortir ce soir sur Paris avec ces grèves pour aller voir un spectacle.
La route est encore longue, chaque petit pas est un petit pas qui me rapproche de mon objectif. Aller, au dodo. Sans porno, et sans masturbation.
Revenir en haut
lameme


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2010
Messages: 22
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Oct 2010 - 21:40    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
AliFarka , c'est mon premier message , sur ce forum est à quelque détail près (pas d'histoire de tabassage) nous avons la meme histoire 


j'en suis aussi à mon 3eme jour de sevrage chite branlette et comme toi c'est PUTAIN DE DUR !!!! je crois n'avoir jamais eu les couilles aussi pleine  Razz Razz de ma vie 




pour résumer mon  histoire , j'ai commencer a 14/15 ans et le chite vers 18 


actuellement j'ai une copine qui ne vis pas chez moi , mais qui subis par la force des choses ma pornodépense et le sevrage qui va avec , donc relation mis en stand by le temps de sortir de tout ça (d'ailleurs elle ne comprend pas que j'ai besoin d'etre seul pour sortir de ce bordel)


Si je dois te conseiller un truc , essaye de sortir un maximum de chez toi reprendre des activité que tu aurai laisser tomber par le passé (il n'est jamais trop tard pour bien faire) , je suis personnelement en vadrouille , et le soir tellement j'ai marcher que je suis trop fatigué pour penser au porno , et je tourne legerement au somnifere cette semaine mais  la semaine prochaine fini les somniferes (surtout attention à ne pas passer d'une drogue a une autre)
Revenir en haut
lameme


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2010
Messages: 22
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Oct 2010 - 21:11    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
AliFarka 




ou t'en est mec ??? !!!!


J'espere que ça roule pour toi et que tu tiens le coup en esperant que ta pas rechuter et meme si c'etait le cas , que t'a motivation reste intact


personnelement demain j'attaque mon 6eme jour c'est pas facile je dois l'admettre mais en se concentrant sur d'autre choses ça commence à aller 




je lis " reflechisser et devenir riche " ça me permet d'utiliser toute cette testorone dans un but constructive et non destructeur car je pense que le plus important pour se détourner de cette merde


c'est de nouveau utiliser son temps libre a bonne usage pour profiter au mieux de cette énergie 




courage mec jsuis derriere toi !
Revenir en haut
Sun Nuy


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2010
Messages: 16
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Oct 2010 - 16:55    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
Salut Alifarka! 

 
Qu'est ce que tu deviens? 
Tu sais, je suis touché par ton témoignage & bravo pour tout ce que tu as déjà accompli, c'est très courageux de ta part  Okay
Revenir en haut
Malakoff


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 2
Masculin

MessagePosté le: Dim 17 Oct 2010 - 23:15    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
Salut Alifarka,


merci pour ta réponse.


Je n'avais pas pensé à ce que tu m'as dit : "Si t'as déjà arrêté le chite, c'est une bonne chose. Tu peux te servir de ton capital d'estime qui a probablement du augmenter afin de
t'attaquer à la porno-dépendance". 
Merci pour ce précieux conseil.


Effectivement je suis content d'avoir arrêter le chit et le tabac. Je consomme juste de l'herbe, mais en la vaporisant, ce qui me parait une petite révolution dans le 21ème siècle (c'est un procédé qui permet de consommer de l'herbe sans la bruler, donc de façon 90 fois plus saine qu'en la fumant)


L'arrêt du tabac sous toute ses formes est certainement une des rares choses dont je sois fier. Si tu veux vraiment franchir ce cap, dis le moi je te donnerai des infos et je te ferai passer un méthode pour arrêter de fumer. 1/3 du tabac est composé uniquement d'additifs ....... en général peu dangereux si ils sont ingérés, mais gravement toxiques quand ils entrent en combustion et inhalés......
Je peux t'assurer qu'en 1 semaine y à plus de manque physique, en un mois tu regardes les autres fumer et non seulement tu te dis 'beurk' mais en plus t'as presque une forme de pitié pour eux..... 


Donc en effet nos pensées communes tendent vers ceci :
"si vous faites des changements radicaux dans votre vie, profitez en pour changer UN MAXIMUM de vos sales habitudes, une victoire en entrainant une autre".


Bonne nuit à tous ce qui se masturbent en se disant :
"non mais là, faut vraiment que j'arrête !!!" 
Revenir en haut
AFREG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 2 358
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Nov 2010 - 13:17    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
Bonjour AliFarka,

Juste un petit message pour savoir où tu en étais rendu dans ton sevrage?

Amicalement. AFREG. Administrateur du www.pornodependance.com
_________________
AFREG - ADMINISTRATEUR DU WWW.PORNODEPENDANCE.COM

Vous aimez le travail réalisé sur le site et le forum?
Vous pouvez le soutenir par un don Paypal http://www.pornodependance.com/soutenir.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
AliFarka


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2010
Messages: 117
Masculin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2016 - 18:04    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure Répondre en citant
J'ai donc repris mon sevrage. J'ai déjà fait 5 jours sans PN, et (donc) 5 jours sans MB.
Recommencer. Jusqu'à ce que ça marche. Par contre, je ne me souvenais plus que j'avais déjà écrit sur ce forum il y a déjà 6 ans ! 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:41    Sujet du message: Carnet d'Ali Farka - c'est donc une drogue dure
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // AUTRES / EXPRESSION LIBRE // Archives // Cris du coeur Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com