L'avis d'un sceptique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // AUTRES / EXPRESSION LIBRE // Critiques / Améliorations à apporter au site
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 09:49    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Vu que cette section permet à ceux qui sont critiques vis à vis du discours qui est celui de votre site, je me permets de créer ce topic (en espérant que ma franchise ne vous heurte pas trop).

J'ai découvert ce site il y a quelques semaines en surfant sur le net (je suis un gros "googleur"). J'ai lu avec intérêt bon nombre de textes du forum, étant donné que la sexualité et les représentations que l'homme s'en fait m'intéressent.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins: les bras m'en tombent de lire ces journaux de sevrage qui, les ¾ du temps (et encore, je suis gentil, le rapport entre « témoignages de dépendance » et « témoignage de sevrages réussis » est de 1 à 10), n’aboutissent à rien. Vous avez les couilles pleines, ça bouillonne, et vous finissez par « rechuter » (traduction : vous vous branlez un bon coup, comme tous les hommes depuis la nuit des temps quand ils n’ont pas à portée une compagne prête à baiser 3 fois par jour). En regardant des pornos, forcément, puisqu’on vit à l’ère du numérique, et que, reconnaissons-le, c’est plus excitant que de le faire dans son lit ou devant un vieux playboy. A quoi riment ces « journaux » qui parfois avoisinent les 100 pages, qui se résument à de belles résolutions, suivies de « rechutes », de culpabilité, et de nouvelles résolutions, et pour finir, en général, la disparition de l’auteur du post ? (qui finit par comprendre de lui-même que ça ne l’aide en rien de raconter sa lutte perdue d’avance contre la branlette)

A la clé, un processus « ‘faute’/culpabilité/tentative d’arrêt/rechute/etc », qui fleure bon le moralisme judéo-chrétien castrateur (ce n’est pas un hasard si une grande partie des sites parlant de porno dépendance sont des sites cathos ou évangéliques…) et se révèle complètement contre productif : vous qui voulez vous sevrer de votre dépendance au porno, mais vous ne parlez que de cul ! Pas une discussion ici sur la littérature, l’art, la philosophie, ou autre chose d’élevé : votre préoccupation majeure, sinon unique, est, apparemment, la grosse bite en bois et le dégout que vous ressentez de vous l’astiquer devant des vidéos de blondasses malingres payées pour simuler (une sacrée faute de gout d’ailleurs, le porno amateur, avec ses brunettes bien en chair, est infiniment plus excitant). C’est un peu comme si des drogués ne parlaient que de drogue.

En un mot, j’ai l’impression que vous menez un combat donquichottesque, comme ces ados qui veulent arrêter de se branler, et n’y arrivent évidemment pas puisque c’est lutter contre leur propre nature. Votre inéluctable échec à endiguer vos pulsions naturelles génère une culpabilité malsaine, de nouveaux projets sur la comète (« c’était la dernière cette fois, j’le jure ! ») qui ressemblent à des serments d’alcooliques, en un mot, de la m***, alors que vous pourriez tout simplement vivre votre vie en vous secouant plus ou moins souvent la nouille devant un film, quelques heures par semaine (ce que, bon gré mal gré, 95/100 des membres de ce forum finissent par faire).

Au final, cette histoire de porno dépendance, dont les fers de lance idéologiques sont des courants chrétiens durs (sans jeux de mots) et féministes radicaux, autrement dit, des gens bien peu recommandables, n’est qu’un nouvel avatar du moralisme sexuel dont on soupe depuis des siècles (La preuve que de ce que je dis, ce sont les post surréalistes de certains membres sur la nocivité de la masturbation ou l’interdiction du porno). Et si l’homme acceptait tout simplement ses pulsions, ses désirs, ses obsessions, ses « perversions » et tentait de vivre avec, plutôt que de perdre temps et énergie, en vain, à tenter de les museler ?

_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 09:49    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Giller


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 1 605
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 20:49    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Ya des fois où on l'ouvre .... et où on aurait mieux fait de rien dire ... ce que tu dis c'est vraiment à mettre des baffes, ca me fait monter la moutarde au nez de lire de pareilles aneries. Tu aimes le porno ? Restes dans ta bouse ici ya des gens qui ont l'espoir d'en sortir !




Déjà inutile de dire que la pornodépendance est un concept apporté par des religieux qui veulent castrer la société parce-que justement ce forum est fondé sur du non-prosélitisme, en gros pas de religion ... alors c'est bien mignon de se chercher des excuses pour nous trouver bidesque mais faut parfois s'intéresser aux choses un peu plus en profondeur avant de parler comme ça ! Des féministes dis-tu ? Ici on apprend juste à ne pas voir la femme comme un objet, j'appele pas ça du féminisme mais du respect.


Citation:
A quoi riment ces « journaux » qui parfois avoisinent les 100 pages, qui se résument à de belles résolutions, suivies de « rechutes », de culpabilité, et de nouvelles résolutions, et pour finir, en général, la disparition de l’auteur du post ?

Des dépendants restent dans leur faiblesse et d'autres s'en sortent, tu sais quoi dans 6 mois pour moi c'est fini je t'enverrai une carte postale. C'est faire honneurs aux laches qui cessent la lutte, moi je vais faire honneur aux personnes honorables qui s'acharnent et qui sont en bon chemin : 35ans, Pornend, Weezy, moi, AAAAA, Bernard, Dante, Bardamu, Elia, Sia et j'en passe, sans même mentionner la poignée qui se sont déjà sevrés alors que le forum est jeune !


Citation:
vous qui voulez vous sevrer de votre dépendance au porno, mais vous ne parlez que de cul ! Pas une discussion ici sur la littérature, l’art, la philosophie, ou autre chose d’élevé : votre préoccupation majeure, sinon unique, est, apparemment, la grosse bite en bois

Si t'avais lu les carnets en question tu verrais qu'on parle pas beaucoup de ça, ça dépend des gens, les carnets qui avancent marquent l'évolution dans le bon sens d'une personne, on parle de difficultés à aborder une fille, de lutter contre la procrastination, de vie plus saine, au contraire dans un forum censé parlé de pornodépendance on s'évade pas mal. Tu ne mesures même pas la richesse philosophique de ce forum.
 

Citation:
c’est lutter contre leur propre nature 

 
Je te plains sincèrement, si pour toi le propre de l'homme est de se masturber ... chacun sa vision des choses moi je préfère l'amour par exemple, toi qui parlait de gouts lol ca la fout bien . 
 

Citation:
Votre inéluctable échec à endiguer vos pulsions naturelles génère une culpabilité malsaine, de nouveaux projets sur la comète (« c’était la dernière cette fois, j’le jure ! ») qui ressemblent à des serments d’alcooliques, en un mot, de la m***, alors que vous pourriez tout simplement vivre votre vie en vous secouant plus ou moins souvent la nouille devant un film, quelques heures par semaine 

 
C'est vrai, pourquoi faire des efforts pour plus être une merde alors qu'on peut rester dans sa merde ? Cette option a un nom sais-tu ? Ca s'appelle la complaisance dans la faiblesse. Ya des hommes qui aiment avoir une bi** à la place du cerveau et d'autres non c'est comme ça ... 
 

Citation:
ce que, bon gré mal gré, 95/100 des membres de ce forum finissent par faire 

 
Je te remercie de faire honneur aux 5% des membres qui avancent, c'est bien la preuve que ce forum est d'utilité publique, on guérit sans même prescrire de médicaments, magique non ? 
 

Citation:
Et si l’homme acceptait tout simplement ses pulsions, ses désirs, ses obsessions, ses « perversions » et tentait de vivre avec, plutôt que de perdre temps et énergie, en vain, à tenter de les museler ?

 
Marche, court, vole, quand un mur t'arretera tu regarderas en arrière. Bien que je te souhaites de pas être pornodépendant, parce-qu'avec une mentalité pareille t'es pas prêt de sortir du déni, alors je parle même pas de sevrage ...
 

_________________
Se sevrer, s'offrir une vie
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 21:50    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant

Citation:
Déjà inutile de dire que la pornodépendance est un concept apporté par des religieux qui veulent castrer la société parce-que justement ce forum est fondé sur du non-prosélitisme, en gros pas de religion

La société athée actuelle reprend quantité de schémas et de délires judéo-chrétiens, sans les dogmes qui allaient avec auparavant, c'est bien connu.

Tu veux un exemple du forum ? Ton propre post, où tu parles de rédemption, qui, qu'on le veuille ou non, est un concept chrétien. Que tu crois en Dieu ou non, tu reprends donc un concept chrétien (particulièrement nocif puisque culpabilisant). Et ne parlons pas de Manny272 qui parle de "pulsions diaboliques"... La religion est donc omniprésente sur ce forum.


Citation:
Je te plains sincèrement, si pour toi le propre de l'homme est de se masturber ... chacun sa vision des choses moi je préfère l'amour par exemple, toi qui parlait de gouts lol ca la fout bien .
Citation:

Connais-tu seulement un homme, un seul, qui ne se soit jamais branlé ? Faut débarquer l'ami, la branlette fait partie de la vie, n'importe quel médecin te le diras (tant qu'on reste à une fréquence normale j'entends, évidemment, si tu te branles 20 fois par jour t'as un problème). Et je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec l'amour. Ta chérie n'est pas là, t'as une envie, tu l'assouvis, c'est pas la fin du monde...


Citation:

Je te remercie de faire honneur aux 5% des membres qui avancent, c'est bien la preuve que ce forum est d'utilité publique, on guérit sans même prescrire de médicaments, magique non ?

Content de voir que tu acceptes d'emblée mon pourcentage,qui est d'ailleurs plutot clément. Et à mon humble avis, les sevrés  ne le sont pas autant qu'ils le disent. Un bon scientifique ne se contenterait pas de simples témoignages internet, qui peuvent parfaitement être hyperboliques, exagérés plus ou moins consciemment...
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 21:55    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Bon ça a buggé, et je n'arrive pas à éditer. Si un modo y arrive ce serait sympa
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Giller


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 1 605
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 22:21    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
La religion était très présente en France jusqu'à récemment ou l'athéisme monte, il est donc normal de retrouver des termes qui proviennent de la religion ce qui ne sous-entend pas qu'il ya croyance en dieu nécéssaire pour parler avec ces termes, inutile d'essayer d'associer ce forum et la religion on ne fait pas appel à la foi ici, et Afreg en est le premier et fervent garant. Abandonnes cette illusion-là c'est même pas la peine d'insister, personne ici ne dis que Dieu va nous donner la solution, qu'il faut croire en lui, là c'est du religieux et c'est vrai qu'il ya des forums contre la dépendance qui en sont empreints mais ici c'est terrain neutre.

Je suis d'accord ce chiffre de 5% est exagéré, en fait le vrai chiffre est de 50% qui s'en sortent au final et c'est super encourageant pour tout le monde ici.

Ton topic est à la fois insultant, inutile et hypocrite. Tu pouvais quand même avoir le bon sens de comprendre que beaucoup de tes propos pouvaient être blessants ... apparemment tu l'as pas. A quoi ca sert de venir ici pour démoraliser les gens ? C'est comme aller sur un forum où des femmes violées parlent entre elles pour leur dire "hey poulette sois pas hypocrite je sais que t'aime ça et jte prends dans la rue quand tu veux", imagines-tu la portée de tes mots ? Tu viens dire ici face à des personnes qui se battent et ont un équilibre fragile parfois et leur dire de laisser tomber et de retomber dans les vices qui leur ont pourri la vie pendant une voire plusieurs dizaines d'années ? Si t'avais réfléchis à ça avant de parler tu n'aurais pas tapé même la seule première lettre de ce topic.
_________________
Se sevrer, s'offrir une vie
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 22:39    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Citation:
La religion était très présente en France jusqu'à récemment ou l'athéisme monte, il est donc normal de retrouver des termes qui proviennent de la religion ce qui ne sous-entend pas qu'il ya croyance en dieu nécéssaire pour parler avec ces termes


Comme si langage et pensée n'étaient pas liés... La langue n'est pas seulement un outil, elle influence et structure la pensée.

Citation:
inutile d'essayer d'associer ce forum et la religion on ne fait pas appel à la foi ici, et Afreg en est le premier et fervent garant. Abandonnes cette illusion-là c'est même pas la peine d'insister, personne ici ne dis que Dieu va nous donner la solution, qu'il faut croire en lui


Comme j'essaye de te l'expliquer (et comme l'ont démontré Nietzsche et d'autres il y a des plombes), on peut être imprégné jusqu'à la moelle de concepts religieux, sans pour autant avoir la foi, ou adhérer à une religion. L'exemple typique est celui du communisme, qui, bien qu'athée et anticlérical, est tout pétri de mentalité judéo-chrétienne (haine des riches, eschatologie, conception linéaire du temps, dualisme marqué, etc.).

Citation:
Je suis d'accord ce chiffre de 5% est exagéré, en fait le vrai chiffre est de 50% qui s'en sortent au final et c'est super encourageant pour tout le monde ici.


Pourquoi la section "sevrages réussis" est elle aussi vide alors ? Pourtant vous êtes plutot bavards (je dis ça, ce n'est pas un défaut à mes yeux)

Citation:
Tu pouvais quand même avoir le bon sens de comprendre que beaucoup de tes propos pouvaient être blessants ... apparemment tu l'as pas. A quoi ca sert de venir ici pour démoraliser les gens ?


Faut savoir si vous êtes ouverts aux critiques ou pas. J'ai l'habitude d'être franc, brut de décoffrage, je vous dit ce que tot ou tard on vous claquera à la figure IRL. (ou pire, ce que les gens pensent sans oser vous le dire). Au pire, ma bétise vous renforcera dans votre juste cause. Au mieux, vous vous remettrez un peu en question.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Giller


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 1 605
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 22:53    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Franchement c'est rasant de devoir tout contredire, moi j'ai qu'une chose à te dire, t'es insultant, et ton respect pour le porno me dégoute, tu ne vaux pas la peine que je te consacre plus de temps.
Et saches qu'on est ouvert aux critiques dans le sens de suggestion pour améliorer, pas dans le sens de critiquer pour descendre.
_________________
Se sevrer, s'offrir une vie
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Oct 2012 - 23:14    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Ou ai-je dit que j'avais du respect pour le porno ? Le porno professionnel me débecte, il ne m'excite même pas. De là à y voir un danger majeur pour notre société, je pense que c'est exagéré, arguments à l'appui. De même, voir dans la masturbation un fléau à éliminer me semble aberrant. Les testicules produisent du sperme, faut que ça s'évacue, c'est comme ça, "tout coule", comme disait Héraclite (lol). Si tu préfères gicler à ton insu quand tu dors, c'est ton problème. En faire une vertu me semble quand même un tantinet ridicule (et je suis prêt à parier qu'un psy aurait bien des choses à dire sur ce genre d'attitude).

J'ai proposé quelques pistes pour améliorer le forum: arrêter de ne parler que de cul par exemple. Créez donc une section culture, où vous parlerez cinéma,littérature,musique, philo. ça fera un peu moins "forum d'obsédés". Ce serait déjà un bon début, non ?
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
AFREG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 2 359
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Oct 2012 - 00:34    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 

La plupart du temps, je ne prends pas la peine de répondre à ce type de post. La critique suppose le raisonnement et la remise en question, ce qui n'est pas le cas de notre ami Alcibiade.
 

Mais tes posts synthétisent tellement tout ce qui peut avoir d'idiot dans le discours pro-porno, que j'ai décidé de sortir de ma léthargie pour répondre.
 

Quote: Je ne vais pas y aller par quatre chemins: les bras m'en tombent de lire ces journaux de sevrage qui, les ¾ du temps (et encore, je suis gentil, le rapport entre « témoignages de dépendance » et « témoignage de sevrages réussis » est de 1 à 10), n’aboutissent à rien.
 

La majorité des gens qui témoignent sur ce forum n'arriveront pas à se sevrer facilemen. tLe sevrage nécessite une part de responsabilité, de reprise en main. Poster un message ponctuellement ne guérira personne.
Maintenant, si tu prêtes un oeil attentif aux posts de la section "Sevrages réussis", tu verras que tous ont en commun d'avoir fait preuve de rigueur pour y arriver. Leur implication ne s'set pas arrêté à venir sur le forum, tous ont modifié leur mode de vie. Le forum et le site n'ont été que des béquilles. Je n'ai pas plus de prétention que cela pour ces lieux.
 

Quant à la fameuse proposition témoignages de dépendants / témoignages de sevrages réussis... Le sujet est déjà évoqué au sein même de cette dernière section. Pour te répondre synthétiquement, les deux principales raisons qui l'expliquent sont:
- Différents dépendants, dont le sevrage a bien avancé, au point d'être capable de se contrôler quasiment à tous les coups, expliquent que revenir sur le forum peut être douloureux, parce que cela renvoie à leur passé d'addict. Un peu comme un mec sobre qui revient dans un groupe d'Alcooliques Anonymes, et qui se demande ce qu'il fout encore là.
- Je ne mets en section "Réussis" que les témoignages pour lesquels j'ai le certitude d'un succès. Parmi les carnets ouverts ou archivés, il y a donc probablement des réussites qui ne se sont pas manifestés. J'aime le croire :-)
 

La section "Témoignages réussis" illustrent donc surtout les témoignages de membres qui ont pris la peine de revenir s'exprimer sur leur réussite, et éventuellement de continuer à apporter leur soutien aux autres compagnons de galère.
 

Quote: Vous avez les couilles pleines, ça bouillonne, et vous finissez par « rechuter » (traduction : vous vous branlez un bon coup, comme tous les hommes depuis la nuit des temps quand ils n’ont pas à portée une compagne prête à baiser 3 fois par jour).
 

L'homme de Néanderthal, d'ailleurs, est connu pour avoir inventé le gonzo (ironie) Soyons sérieux! Les temps ont évolué. Ce sur quoi les ados peuvent s'exciter aujourd'hui n'a plus rien à voir avec ce que leurs pères et grand-pères ont pu connaître, aussi bien en terme d'intensité que de facilité d'accès.
 

Quote: A la clé, un processus « ‘faute’/culpabilité/tentative d’arrêt/rechute/etc », qui fleure bon le moralisme judéo-chrétien castrateur (ce n’est pas un hasard si une grande partie des sites parlant de porno dépendance sont des sites cathos ou évangéliques…)
 

C'est à ce moment précis que le Bonobo, regardant les abîmes, se rendit compte qu'il avait laissé son indépendance d'esprit au fond du fossé.
Si je te suis, soit on est un primate cédant à ces fameuses pulsions irrésistibles, qui nous demanderaient donc de télécharger des vidéos de gangs bangs et de double pénétration; soi nous sommes de vilans moralisateurs prisonniers de la morale judéo chrétienne. Un choix de perdant en somme.
Je ne suis ni chrétien extrémiste, ni féministe radical. J'ai juste la prétention d'être capable de ne pas sombrer dans ce manichéisme stupide si bien exploité par les pornocrates. Je me fous royalement des envolées morales de certains extrémistes de la pensée. Je ne vais pas repousser une idée qui est la mienne parce qu'un autre l'a eu avant moi.
Au passage, révise tes cours de "féminisme radical". Le féminisme s'est englué sur la question de la pornographie, entre les groupes qui l'analysent comme aliénant pour la femme; et ceux qui aimerait nous convaincre que le porno montre des femmes libérées, puisque libres de laisser les hommes disposer de leur corps.
 

Quote: Et si l’homme acceptait tout simplement ses pulsions, ses désirs, ses obsessions, ses « perversions » et tentait de vivre avec, plutôt que de perdre temps et énergie, en vain, à tenter de les museler ?
"J'ai pas pu m'en empêcher monsieur le commissaire"
Nous vivons dans une société, ce qui implique que nous soyons tous capables de réguler nos pulsions. Sinon, on finit tous comme Ted Bundy et autres.
Lorsque les membres viennent ici, c'est justement qu'ils ne se sentent pas bien avec leurs pulsions. Car un type qui n'est pas gêné par sa consommation de pornographie ne viendrait pas perdre son temps sur ce forum de dépravé :-)
 

Tu veux un exemple du forum ? Ton propre post, où tu parles de rédemption, qui, qu'on le veuille ou non, est un concept chrétien. Que tu crois en Dieu ou non, tu reprends donc un concept chrétien (particulièrement nocif puisque culpabilisant). Et ne parlons pas de Manny272 qui parle de "pulsions diaboliques"... La religion est donc omniprésente sur ce forum.
Encore cette méchante religion qui veut nous empêcher de consommer du vagin barely legal et de nous branler sans complexe.
Evacuer le concept de rédemption pour cause de pseudo nocivité est bien pratique. Il permet aussi d'évacuer le concept de responsabilité. Après, tout est facile: dès que quelqu'un me contredit, je le taxe d'évangélisme. Ca change du point Godwin.
"Rédemption" et "pulsions diaboliques" sont les trois seuls mots que tu as trouvé sur un forum de 32 000 messages, pour démontrer combien ce forum serait un théâtre de l'Inquisition ??? Tant de légèreté me déçoive.
 

Quote: Un bon scientifique ne se contenterait pas de simples témoignages internet, qui peuvent parfaitement être hyperboliques, exagérés plus ou moins consciemment...
Je suis parfaitement d'accord avec toi: la totalité de tes analyses, ne reposant que sur une lecture biaisée d'une poignée de topics, est donc vaine.
Et si tu me dis que tu as à lu ne serait-ce que 20% des messages, je t'embauche comme modérateur :-) (humour)
 

Quote: J'ai proposé quelques pistes pour améliorer le forum: arrêter de ne parler que de cul par exemple. Créez donc une section culture, où vous parlerez cinéma,littérature,musique, philo. ça fera un peu moins "forum d'obsédés". Ce serait déjà un bon début, non ?
Je pense également ouvrir une section cuisine, voyages, réinsertion professionnelle et musique péruvienne.
As-tu vu l'intitulé de la boutique mon ami? www.pornodependance.com
Quand je vais à la boulangerie, ce n'est pas pour parler de Nietzche avec la vendeuse. Et quand je vais au café philo, je n'achète pas de pain.
Désolé que le cul soit un sujet trop terre à terre à ton goût.
 

A, un dernier point, celui qui m'a fait le plus marrer: le coup du "j'aime pas le porno industriel avec des blondes maigrichonnes, je préfère le porno amateur avec de vraies femmes".
Cet argument fort pratique permet de trier ce qui serait le "bon" porno du "mauvais porno". Tu te branles devant un contenu qui te paraît plus décent, donc tu te libères de toute forme de complexe. Tu fermes les yeux sur la misère sexuelle du porno industriel, et tu essaies de te convaincre que le porno amateur est un monde de merveilles. Si tu es suffisamment cynique, tu prétendras que le porno amateur est beaucoup plus esthétique.
 

Tout cela sentirait presque le refoulement judéo-chrétien. Bizzare non? :-)
_________________
AFREG - ADMINISTRATEUR DU WWW.PORNODEPENDANCE.COM

Vous aimez le travail réalisé sur le site et le forum?
Vous pouvez le soutenir par un don Paypal http://www.pornodependance.com/soutenir.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Oct 2012 - 12:24    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Citation:
Si je te suis, soit on est un primate cédant à ces fameuses pulsions irrésistibles, qui nous demanderaient donc de télécharger des vidéos de gangs bangs et de double pénétration; soi nous sommes de vilans moralisateurs prisonniers de la morale judéo chrétienne. Un choix de perdant en somme.


Je ne télécharge ou visionne aucune vidéo de gang bang ou de double pénétration, et je n'adopte pas non plus votre idéologie et votre vocabulaire de rédemption à la noix. Et je suis surement loin d'être le seul. Ce choix bidon plein de manichéisme, c'est vous qui le mettez en place !





Citation:
Au passage, révise tes cours de "féminisme radical". Le féminisme s'est englué sur la question de la pornographie, entre les groupes qui l'analysent comme aliénant pour la femme; et ceux qui aimerait nous convaincre que le porno montre des femmes libérées, puisque libres de laisser les hommes disposer de leur corps.


Je le sais très bien, ayant étudié de près la question féministe. Ce qui nous montre d'ailleurs que l'industrie porno et ses délires et le puritanisme anti porno (qu'il soit féministe, chrétien ou pseudo-laïc) ne sont que deux faces de la même pièce.


Citation:
"Rédemption" et "pulsions diaboliques" sont les trois seuls mots que tu as trouvé sur un forum de 32 000 messages, pour démontrer combien ce forum serait un théâtre de l'Inquisition ??? Tant de légèreté me déçoive.


Je ne vais pas non plus passer mon temps à éplucher votre littérature hein... J'ai pris deux exemples trouvé dans des topics en cours. Quelqu'un de motivé pourrait sans doute trouver des centaines d'exemples sans problème, puisque moi, en 30 secondes, j'en trouve 2. Votre vocabulaire, vos schémas de pensée, en dépit de vos protestations, sont religieux jusqu'à la moelle. Il ne s'agit pas de stratégie Godwin, car après tout on a bien le droit d'être chrétien. S'agirait juste que vous vous en aperceviez.


Citation:
Je pense également ouvrir une section cuisine, voyages, réinsertion professionnelle et musique péruvienne.As-tu vu l'intitulé de la boutique mon ami? www.pornodependance.com
Quand je vais à la boulangerie, ce n'est pas pour parler de Nietzche avec la vendeuse. Et quand je vais au café philo, je n'achète pas de pain.


Socrate parlait bien de philosophie avec des cordonniers et des boulangers... Et des tas de fora internet ne parlent pas QUE de ce qui est censé etre leur sujet primordial. Votre intéret exclusif pour le cul montre bien que, loin de vous sevrer de quoi que ce soit, vous pataugez dans votre boue. Au fond, et au risque de faire le psy, je crois qu'en fait vous retirez un plaisir malsain de l'exposition détaillée de vos problèmes sexuels.


Citation:
Cet argument fort pratique permet de trier ce qui serait le "bon" porno du "mauvais porno". Tu te branles devant un contenu qui te paraît plus décent, donc tu te libères de toute forme de complexe. Tu fermes les yeux sur la misère sexuelle du porno industriel, et tu essaies de te convaincre que le porno amateur est un monde de merveilles. Si tu es suffisamment cynique, tu prétendras que le porno amateur est beaucoup plus esthétique.


Je le soutiens de bonne foi. Nombre de vidéos amateur sont des chef d'oeuvres d'érotisme, et beaucoup de "girls next door" sont plus bandantes que les poupées barbies de l'industrie porno. L'amour y est également plus présent, puisque ce sont souvent de vrais couples qui baisent, et non des acteurs.

Je ne pense pas en revanche que ce soit plus décent. Des gens qui montrent leur cul, ce sont des gens qui montrent leur cul, point.

Cela dit, en effet, je pense que le porno amateur est infiniment supérieur au porno pro, non du point de vue de la décence, mais plutot de l'esthétique, de l'érotisme, etc.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Platonique


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2011
Messages: 843
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Oct 2012 - 23:57    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
J'espère qu tu es encore actif ici car ton post m’intéresse, j'ai parfois eu des reflections similaire sur certain points.

On ne parle pas simplement de cul par contre, mais je comprends que tu n'ai pas tout lu sur le forum évidemment.

Plutot que de feuilleter plusieurs carnets essaie d'en regarder un sur plus de 5 pages, et tu verras que c'est loin d'être uniquement axé la dessus...

Après je pense que tu fais une confusion entre ceux qui , en grande majorité regardent du porno sans problème, et les autres...

Peut être que quelqu'un ici sont trop sevère avec eux même et gagnerait plus à assumer leur pulsion, mais je ne peux pas me permettre d'emettre un jugement sur aucun des membres ici.

La majorité des gens qui consoment de l'alcool ne sont pas alcoolique, pour reprendre ton exemple.

Personnellement il m'est déjà arrivé de rester sur du porno toute une journée en faisant ce que tu sais plus de 15 fois, je considère avoir un problème avec sa, et j'en suis le seul juge, comme tous les autres membres.

Après je m'exclu complètement du débat sur l'industrie du porno, je pense qu'ici la véritable question c'est les problèmes de ceux qui sont dépendants.
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Oct 2012 - 00:46    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Citation:
Peut être que quelqu'un ici sont trop sevère avec eux même et gagnerait plus à assumer leur pulsion, mais je ne peux pas me permettre d'emettre un jugement sur aucun des membres ici.
La majorité des gens qui consoment de l'alcool ne sont pas alcoolique, pour reprendre ton exemple.


Exactement. En fait j'ai la facheuse impression que la confusion est faite ici entre consommation obsessionnelle de porno (se branler 20 fois par jour en passant la journée devant) et consommation de porno tout court (se détendre une heure  ou deux en matant des vidéos de temps en temps).

En lisant les quelques pages que j'ai lues, il semble que pour les auteurs, se toucher UNE fois devant un porno est en soi un drame. Or, la dépendance, ce n'est pas de faire ça une fois après des semaines d'abstinence (franchement, quel homme peut passer un mois sans baiser ou se branler ?) c'est justement, comme tu dis, de le faire à longueur de journée.

De plus, de la lutte contre la dépendance au porno, on glisse fréquemment à la lutte contre la branlette, et là désolé, mais vous n'y arriverez pas. Et quand bien même, arriver à des "pollutions nocturnes",comme un ado de 12 ans, est-ce si formidable ? Le sexe produit du sperme, et il s'évacuera d'une manière ou d'une autre. Et désolé de me répéter, mais s'imaginer que se vider involontairement est plus décent, plus moral, mieux que de se branler un coup, c'est une couillonnade monothéiste, si j'ose dire.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Serie


Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2012
Messages: 89
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Oct 2012 - 11:41    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Peut être serait il intéressant de lire le lien entre la pornographie et la masturbation sur le site pornodependance.com pour mieux comprendre... l'as tu lu?

En gros le message est : la masturbation fait rechuter le dépendant dans le porno. Il s'agit de sevrer de son esprit les modèle relationnelles faussés qui polluent sa vie de tous les jours.

Enfin par le sevrage, je prends conscience que je peux contrôler mes pulsions qui sont chronophages, et par la, développer mon sentiment de puissance, une meilleure estime de moi même.

Donc je pense que le sevrage total pour le pornodependant est très important.

Ton avis est très intéressant car il me renforce dans ma décision.

Je comprend également tes propos si tu n'en souffres pas.

Te souhaitant une bonne journée
_________________
Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Sénèque
Revenir en haut
@@@@272


Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 55
Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Oct 2012 - 09:50    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Il faut avouer que tu es à l'aise dans l'écriture, tu tournes bien tes phrases, tu rédiges avec facilités, bonne culture, mais pourtant ça m'a en rien convaincu que j'étais dans le tort de vouloir effectuer le sevrage..
C'était même interessant d'avoir un avis contraire au bienfait du forum, pour renforcer ma motivation contre ma sexualité non épanoui..
En tous cas, je confirme, quand j'ai dit pulsion démonniaque, c 'était juste pour essayer de personnifier mon malheur..
_________________
Tout vient à point à qui sait attendre
Revenir en haut
Léa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2010
Messages: 1 346
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2012 - 16:51    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Alcibiade,

              Il est assez rare que des personnes débarquent ici pour exprimer des propos d'emblée révoltants.

              Toute ta reflexion part du principe que tu t'adresses à des hommes et des femmes communs.

              Bien sur que condamner la masturbation est domageable, bien sur que certains pornos amateurs à petites doses peuvent procurer du fun dans la vie des célibataires ou des couples.
Bien sur que le sexe est beau et jouissif MAIS ici tu t'adresses à des victimes d'une dépendance au porno et/ou au sexe.

             C'est comme si tu reprochais au alcooliques anonymes de fustiger la conso d'alcool pour ses membres.

             Je suis certaien que tu es doté d'une intelligence hors du commun. Tu n'auras donc pas de mal à comprendre ce que signifie le terme DEPENDANCE.

             Pour un homme ou une femme DEPENDANT la pornographie est toxique parce qu'elle entraine automatiquement une surconsommation, une alteration du lien avec la réalité, avec l'affectivité.

             Si tu n'es pas dépendant alors masturbe toi autant que tu le veux en regardant tout ce que l'industrie du porno amateur t'offre. Va y déchaine-toi, il n'y a aucun soucis....sauf peut-être pour la femme qui partage eventuellement ta vie.

             Méfie-toi cependant parce qu'un beau matin tu pourrais bien te retrouver le sexe blessé, la bouche pâteuse, les yeux exorbités, dégouté de toi-même parce que tu n'as pas su t'arrêter de chercher désespérément la scène qui allait enfin t'exciter.

             Un conseil, si tu veux vraiment partager des echange épistolaires à la hauteur de ton intelligence et de tes attentes, va voir ailleurs si nous n'y sommes pas............

              Les dépendants et compagnes de dépendants n'ont nul besoin d'interventions malfaisantes. Nous menons un combat titanesque qui réussira ou non, là n'est pas le problème.

              Trouve toi d'autres forums.....
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 13:51    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Citation:
Toute ta reflexion part du principe que tu t'adresses à des hommes et des femmes communs.


Et à mon avis c'est le cas, à quelques exceptions près. Qu'un traitement de choc soit nécessaire pour quelques rares obsédés, peut être. Tout le vice de votre site consistant, malheureusement, à faire croire à des tas de gens normaux qu'ils sont des Dominique Grosse canne en puissance.

De même, la branlette, effectuée 20 fois par jour est sans doute un problème. La branlette tout court, non. Le porno 10 heures par jour est un problème, le porno tout court, non. Boire un litre de vodka par jour est un problème, l'alcool tout court, non.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Léa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2010
Messages: 1 346
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 14:17    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Mais enfin.....qui a déjà dit ici que la masturbation était à proscrire même en dehors d'une addiction?

La grande majorité des membres sont des gens ouverts et qui ne seraient pas ici s'ils n'avaient pas un problème de dépendance.

D'ailleurs que fais-tu ici toi?
Pourquoi perdre ton précieux temps à polémiquer sur un sujet qui ne te concerne absolument pas?

Excuse moi mais je ne comprends pas bien quels sont tes motifs.

Ici, personne ne veut convaincre personne.
Ce n'est pas nécessaire, les dégats occasionnés non pas par le porno mais par l'addiction au porno sont tellement considérables qu'ils sont à eux-même la preuve irréfutable de la nécessité vitale de se sevrer.

Si tu refuses cette évidence ou que tu estimes n'être en rien concerné par ce fléau, alors va tuer ton ennui ailleurs.

Je travaille depuis tres longtemps dans le domaine de la santé affective et sexuelle, principalement avec des jeunes et je peux te dire que le porno fait des ravages individuels et dans les couples. Je cotoie avec une grande ouverture des gens de tous les sexes, avec toutes les pratiques sexuelles possibles. Je donne des animatiosn aux jeunes ados, nous parlons de masturbation positivement (puisque qu'elle represente la première façon de connaitre son corps puis de se faire plaisir).

Le dépendance au porno est une pathologie qui malheureusement condamne ses victimes à se passer de toute pornographie et pour un temps de masturbation.

Si tu n'admets pas cela, c'est ton choix mais ne tente pas de convaincre les membres, ce serait peine perdue, je te le dis.
Revenir en haut
Giller


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 1 605
Masculin

MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 17:19    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Alcibiade t'as l'air de t'amuser comme un ptit fou à faire chier ton monde, alors je vais faire appel à ta culture relative et ton intelligence douteuse pour décrypter le message caché dans cette image : 



_________________
Se sevrer, s'offrir une vie
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Oct 2012 - 00:49    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant





Citation:
Mais enfin.....qui a déjà dit ici que la masturbation était à proscrire même en dehors d'une addiction?

Juste une impression.

Je viens poster ici pour discuter, parce que votre discours m'a interpellé. J'ai trouvé intéressant d'en débattre. Maintenant, si tout votre argumentaire consiste à affirmer envers et contre tout "l'addiction au porno est un fléau, on doit s'en sevrer", alors que tout montre que vos tentatives de sevrage sont un échec total... "35 jours, 36 jours, ah zut j'ai rechuté, j'en ai plein les bottines." J'ai l'impression que les pauvres gens qui viennent ici se torturent pour rien, ça fait franchement pitié.

Regardez le journal d'espion, il a gagné quoi à vous lire ? A part se culpabiliser, se torturer, passer ses journées à penser à sa bite et à essayer de ne pas y toucher ? Il a besoin d'une copine avec qui baiser, pas d'un sevrage quelconque.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
indigné


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 358
Masculin

MessagePosté le: Dim 28 Oct 2012 - 13:04    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Bonjour alcibiade,

Je parcours de temps en temps le forum. J'en ai fini avec la pornographie : je n'en regarde plus.

Je pense que tu ne comprends pas bien le site. C'est un site pro-sexe et anti-porno. Le message de ce site est que la pornographie détruit la sexualité.

Des pulsions sexuelles, on en a tous. Le forum et le site n'est pas là pour nier ce que l'on est : des humains avec une sexualité. Mais pour autant, penses-tu vraiment que voir les images trashs fait parti des pulsions sexuelles ? Soit tu ne connais pas la pornographie actuelle, soit tu t'en fous. Mais nous, on ne s'en fout pas.

Bonne journée.
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Oct 2013 - 23:00    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Coucou me revoilou

Et paf, un topic qui montre que j'avais raison: la masturbation EN GENERAL est bel et bien diabolisée dans certains topics,par certains membres (sans jeu de mots):

http://pornodependance.vraiforum.com/t997-Arretez-de-dire-au-jeunes-que-la-…
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Léa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2010
Messages: 1 346
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Oct 2013 - 10:46    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 Mais enfin, tu as décidé de prouver que tu as raison hein?....

Tu pointes UNE INTERVENTION en essayant de montrer qu'elle est représentative de tout le site.

Tu sais quoi ? Puisque la dépendance au porno n'est pas nocive, et bien arrête de venir ici et continue sur ta lancée.

Tu veux que je te fasse une prescription :

- 2 heures de visionnage/jour et de 1 à 5 masturbations/24h.
- dans 3 mois, petit test au lit avec une amoureuse...
- dans 6 mois petit test : j'arrête tout un mois et je vois comment je me sens...

Tout va bien? Tu as pu arrêter un mois sans problème, sans y penser? et les rapports avec la fille? Bonne érection? Pas de pensées porno pendant l'acte?

Ouvre les yeux...la masturbation fait partie du développement sexuel de chaque être humain hommes et femmes, elle n'est pas dangereuse et elle ne deviendra jamais addictive sans le porno.

C'est le porno qui est dangereux, et c'est de cela que ce site traite.
Revenir en haut
louis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Oct 2013 - 17:48    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
[Note de l'administrateur - message en partie édité. Merci de rester courtois vis-à-vis des autres membres dans tes réponses]


[...]


Il y as peut de chance que tu t interesse au sujet par hasard,tu sait la plupart des hommes et femmes ayant une connexion internet et/ou regarde la tv ,consommantbeaucoup de litterature romance sont touche a differents stade.


Instruit toi sur le sujet [...]
Check yourbrainonporn.com [...]   est la plus grande base de donnee sur l addiction avec de nombreux temoignages de toute origine et confession,le site et denue de moral et religion,lorsque tu aura lu ce site tu comprendra que ton argumentaire ne tien pas.
Effectivement le sites d afreg est legerement teinte de moral et c est pour des reactions de deni comme les tienne que je pense qu il est negatif d associer cette lutte a la morale qui sont deux combats tres differents.
Mais la moral n empeche en rien l existence du probleme,debatre a ce sujet est perte de temps,ce qui est interessant c est plutot de chercher a decouvrir quels sont nos comportements sans l influences du monde virtuel,rien que de voir a quel point certain croie perdre leur vie et n ayons pas peur des mots mourrir a l idee de le quitter,ca fait reflechir sur son envahissement sur la realite aujourdhui sous couvert de modernite.


Ouvre plutot un carnet,raconte nous comment ce passe ta vie sexuel reel et digital,j ai fait le test autour de moi sur une vingtaine de personne,qd on se confie les langues se delit et je suis encore sous le choc,tous des probleme sexuel sauf un qui passe son temps dehors et qui n utilises pratiquement jamais les media et ne se masturbe plus depuis des annees...
Quand t a  des proches qui t avouent qu ils pensaient qu ils n etaient pas nees pour aimer le sexe et qu ils sont obliger de visionner du porno pendant qu ils font l amour a leur copine,ou qu un autre qui a plein de copine et qu il parle de cul tout le temps a l air epanoui et finalement t apprend qu il est sous viagra depuis des annees.....


Lit mon temoignages,il est extreme sur ce forum mais anodin sur les sites americains ou beaucoup de jeunes de moin de vingt ans ne bande plus et sont incapable d etre exite par leur copine,par contre devant du porn pas de probleme.


C est surement une chance pour toi d etre tombe ici si tu prend concience de ce qu est le porn,tout ce qui exite et est virtuel"
Rien de religieux ni moral la dedans.
Apres si certain conseil contre l addiction au porn collent avec la religion ou la moral tant mieux pour les gens qui epousent ces valeurs.
Revenir en haut
I'm helping me


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2012
Messages: 810
Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Oct 2013 - 02:04    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Albiciede! Je ne comprends pas exactement ton but. Que veux tu exactement prouver, que veux tu vraiment argumenter? C'est une question franche et sans animosité.

Veux tu dire que la "dépendance au film porno "  est une connerie et une illusion? Penses tu que le porno n'a aucun tort sur notre dépendance? Penses tu que nous somme là pour dire "le porno c'est mal"? Ce sont de vraies questions.

C'est plus complexe que çà, premièrement je peux t'affirmer qu'en tant que porno-addict, cette dépendance est vraiment, malheureusement et tristement réelle. Je peux te l'affirmer et je te "jure" avec regret(merde une référence religieuse Very Happy ) qu'il existe une vraie dépendance compulsive par rapport à la masturbation et la pornographie.

Une vraie souffrance existe et le nier ne résoudra jamais le problème.
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013 - 15:14    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Le problème, vous le regardez par le petit bout de la lorgnette. La plupart des gens qui ont une réelle dépendance au porno souffrent vraisemblablement de misère sexuelle. Le porno n'est qu'un exutoire. S'attaquer à cet exutoire comme s'il était lui-même le problème est une anerie.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Léa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2010
Messages: 1 346
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013 - 16:27    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 Mais tu ne comprends rien ma parole ou alors tu es tellement dépendant que tu cherches toutes les excuses pour pouvoir continuer à l'être.

Le porno peut effectivement être un exutoire, la seule façon d'avoir une sexualité pour les personnes totalement seules ou dont le couple ne fonctionne plus du tout.

Il ne l'est absolument pas pour les autres. Va voir dans les carnets de compagnes, tu y découvriras que beaucoup d'entre elles aiment faire l'amour et accordent une priorité à l'épanouissement sexuel dans le couple. Elles sont très ouvertes.

Très peu de dépendants ici le sont par misère sexuelle. Ils ont presque tous commencé à l'adolescence.

Tu cherches quoi toi ici???????????????????????
Revenir en haut
faya94160


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 33
Masculin

MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013 - 23:40    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Le porno rend la misère sexuelle complaisante elle détruit toute créativité toute motivation. 
Revenir en haut
Jardinier


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 32
Masculin

MessagePosté le: Dim 27 Oct 2013 - 19:26    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Béh non, on ne regarde pas le petit bout de la lorngette, on est la lorgnette.

On parle d'expérience, alors oui c'est empirique, on ne part pas de grandes théories, on parle d'une somme de parcours personnels. Alcibiade, tu peux refuser d'écouter deux-ci et préférer développer une théorie de la "vrai" pornodépendance liée à la misère sexuelle (?), et aller precher la bonne parole. Cool. Mais que tu prétendes connaitre la vie d'autrui mieux qu'eux meme est une imposture.


Mais je te remercie de venir troller ici. Ce post est une bonne réponse à ceux qui hésitent à parler de leur dépendance autour d'eux : attention, ce genre de commentaire est à prévoir.
_________________
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 - 16:07    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Citation:
Il ne l'est absolument pas pour les autres. Va voir dans les carnets de compagnes, tu y découvriras que beaucoup d'entre elles aiment faire l'amour et accordent une priorité à l'épanouissement sexuel dans le couple. Elles sont très ouvertes.

 

ça ne veut rien dire. Peut être (c'est même probable) que leur compagnon ne se plait pas vraiment dans la vie sexuelle qu'elle leur propose...

Citation:


Très peu de dépendants ici le sont par misère sexuelle. Ils ont presque tous commencé à l'adolescence.

 

Epoque type où l'on veut baiser sans trop y arriver, ou pas comme on voudrait, etc. Merci de confirmer  ma théorie.

Et désolé, mais je ne trolle pas. J'essaye juste de formuler mes objections, en tachant d'argumenter. Je me trompe peut être, mais vous aussi (ce que pas grand monde ici n'a l'air capable d'envisager, apparemment).
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Cath660


Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2013
Messages: 25
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Oct 2013 - 16:52    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Complètement d'accord avec Léa, son message est court mais percutant! Va chercher le site qui encensera le porno et la dépendance au porno comme un bienfait pour la société ... Quant à moi, je ne suis pas dépendante, j'ai "juste" été une "victime"... mais je vois bien ce que tu vas me répondre: "C'est de ta faute, tu n'avais qu'à être plus sexy, plus à l'écoute, enfin c'est vrai il suffit d'être une femme objet !!!!!". 


NB: je ne supporte pas ces discours anti-tout et pro-tout à la fois, et pour tout dire je suis athée...   
Revenir en haut
ByeBye17


Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2010
Messages: 1 537
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Oct 2013 - 10:48    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Alcibiade,

En faite je comparerais notre problème à celui des anorexiques/boulimiques. Comment peut on considérer que la nourriture peut être obsédante à ce point et devenir un si lourd fardeau pour certain qui souffre de cette maladie ?
C'est pourtant naturel de manger, c'est même vital ! Pourtant pour certain pour qui, dans leur rapport à la nourriture autre chose se joue, la nourriture devient un problème.

Venir sur un site d'anorexique/boulémique en ventant les mérites de la mal bouffe tu conviendra que c'est au mieux maladroit au pire très pervers, non ?

L'autre question a se poser c'est pourquoi viens tu ici même plaider avec tant de régularité ?
Comment quelqu'un d'épanoui dans sa sexualité peut il en arriver a parcourir ce site ? L'excuse du "je suis un gros googleur" est un peu grosse ;-)

Après ton intervention et l'ouverture au débat qu'elle suscite est très intéressante et pour ça je t'en remercie. Dans une société où l'individualisme, le consumérisme et le courtermisme sont les principaux fondements, je veux bien comprendre que notre combat semble passé d'age et désuet.

On nous inculque très tôt de ne pas refreiner nos envies et il est là le problème. Le marketing et la TV c'est ce qui a remplacer la religion que tu dénigre (je suis athé mais plus le temps passe et plus j'ai de respect pour les religions). On frustre les gens en permanence pour leur donner envie de consommer, on a besoin qu'ils soient frustrés pour qu'ils continuent comme des moutons dociles à faire avancer la société. La pornographie est un des outils servant cette frustration, surtout la pornographie amateur (beaucoup plus incidueuse et moin grossièrement ficelée) que tu valorise, ben oui cette petite brunette ca pourrait être moi qui la baise, c'est plausible...

Si la norme aujourd'hui c'est de se branler sur les photos facebook de la voisine de palier alors je suis content de mener un combat qui est passé d'age et qui est ringard. D'ailleurs je revendique la ringardise dans une société qui ne produits plus que des moutons frustrés...
Essaye de voir un peu plus loin que le bout de ton nez (tu semble en avoir pourtant largement les capacités intellectuelles, ce qui tant aussi à prouver au combien le système est bien ficelé) tu verra que ce qui se joue derrière la banalisation de la pornographie est éminemment plus politique.

Que la pseudo liberté des moeurs que tu prone ne conduit finalement les gens qu'a encore un peu plus de docilité et d'asservissement. Et bien oui jeune fille faut te faire sodomiser maintenant, parce que tout le monde le fait ! Et toi mon garcon continue de te tirer sur la nouille sur youporn, tout le monde le fait et ca rend heureux !!

On n'a jamais vendu autant de prothèse mamaires, fait d'opération de rallongement de pénis (normes dictée par la pornographie), vendu d'anti dépresseurs que maintenant et les ventes explose depuis dix ans. J'ai vraiment pas le sentiment que les gens soient plus heureux avec la profusion de ce qu'on leur fout sous le nez, au contraire... La pornographie c'est du virtuelle, de l'illusion, de la comédie, mais une illusuion qu'on a reussi a ériger en norme sociétal... Et même ta fameuse petite brune amatrice ne fait que répéter (au mieux de façon consentante) ce qu'on lui a appris a valoriser. Faire une sex tape c'est cool ! 

La vraie subversivité aujourd'hui c'est d'être ringard, c'est de mener des combats comme le notre.
_________________
La pornodependance est un symptome, vouloir s'en sortir simplement par l'abstinence ça ne marche pas. En revanche repenser complétement sa vie fini par rendre le porno juste inutile. Ne reculez devant aucun changement !!
Revenir en haut
Léa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2010
Messages: 1 346
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Oct 2013 - 20:01    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Très bel argumentaire cher Weezy....

Alcibiade pourquoi ne peut-on lire nulle si tu es ou non dépendant?

On dirait que tu évites soigneusement de parler de toi...C'est ton droit mais je trouve que lorsqu'on lance une discussion, la première démarche est de se présenter.

Comment veux-tu que l'on te qualifie d'autre chose que de provocateur si on ne sait pas qui tu es et quelles sont les raisons qui te font penser que nous nous trompons lourdement?

Moi j'aimerais bien savoir qui tu es.
Revenir en haut
GreenApple


Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2013
Messages: 23
Masculin

MessagePosté le: Jeu 31 Oct 2013 - 15:06    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
"ça ne veut rien dire. Peut être (c'est même probable) que leur compagnon ne se plait pas vraiment dans la vie sexuelle qu'elle leur propose..."


Honnêtement j'ai peur de comprendre ce que tu as dit, selon toi non seulement les pronodépendants ne le sont pas et en plus s'ils vont sur des sites porno c'est parce-qu'ils ne se complaisent pas dans les relations qu'ils ont avec leurs compagnes/compagnons ??? 
Si tu as bien dit cela alors permet moi de te dire que tu as parfaitement décrit le problème de la pornodépendance (c'est balo toi qui tenais tant à dire que s'en était pas un) car le problème de cette dépendance c'est le manque total de réalité, les dependants (comme moi et tant d'autres) ont une réalité défiguré et donc des problèmes avec la réalité vrai. Je cite un exemple pour montrer ce que je viens de dire : un homme ou un femme regarde des vidéos, se masturbe et tombe dans le cercle vicieux de cette dépendance, pour un bon nombre d'entre eux ils iront regarder plus loin car les vidéos qu'ils regardaient ne les excitent plus : voici la déformation même de la réalité car pense tu vraiment que monsieur ou madame tout le monde est prêt à se faire saucissonner, à avoir des rapport avec plusieurs personnes (je m'arrête ici je pense que tu as saisie le plus important), en tout cas moi je ne le pense pas. Tout cela pour dire qu'il ne sert à rien de rejeter la faute sur le ou la partenaire et encore moins sur le dépendant car même devant ton obstination de dire que peu de gens sont dépendants tu ne pourras pas nier l'existence même de cette dépendance qui est aussi nocif qu'une autre.
J'ai essayé d'être le plus poli et le plus compréhensible possible et sache que je ne tente pas de te faire changer d'avis mais tout simplement à te faire comprendre que les propos que tu tiens n'ont rien à faire sur ce forum où, malgrés ton indifférence, des gens souffrent psychologiquement       
_________________
Je suis venu, j'ai vu, j'ai été déçu
Revenir en haut
AFREG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 2 359
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Nov 2013 - 20:27    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Léa a écrit:
Alcibiade pourquoi ne peut-on lire nulle si tu es ou non dépendant?






Parmi les espaces critiquant le concept même de pornodépendance qu'on trouve sur le Net, je viens d'en trouver un qui ressemble de très très près à la "philosophie" d'Alcibiade: l'analyse de la pornodépendance comme une "idiotie" "féministe" et "religieuse" (deux termes qui visiblement, dans l'esprit de l'auteur de ce blog, sont à prendre comme des insultes), tout un laius sur l'absence de sujets sur la philosophe et la littérature sur un forum comme le mien.
Et une analyse qui pourrait faire rire s'il ne faisait pleurer: la pornodépendance n'existerait pas, puisque consommer du porno répondrait à des instincts naturels (sexe = nature, porno = sexe, donc porno = nature. C-CUL-FD.)


Et, ô quel hasard! L'auteur de ce blog invite à se rendre ici-même, dans l'antre de la bête, sur le topic d'Alcibiade pour prendre connaissance d'un point de vue "critique". Ce topic, et uniquement ce topic, est le seul lien vers le forum. Quant au pseudo utilisé sur ce blog, il évoque, tout comme le nom "Alcibiade", un certain amour pour le monde hellénistique. Une passion respectable mais assez peu courante chez les posteurs.



A vous de voir si le lien peut être fait entre Alcibiade et l'auteur de ce blog. L'intéressé est invité à confirmer ou démentir.


Dans cette attente, je signale simplement que l'auteur de ce mystérieux blog n'est absolument pas pornodépendant, et ne cherche nullement à débattre - le seul lecteur qui courageusement, a souhaité apporter un avis divergent sur son propre espace, s'est vu  attribuer des "obsessions malsaines".)
_________________
AFREG - ADMINISTRATEUR DU WWW.PORNODEPENDANCE.COM

Vous aimez le travail réalisé sur le site et le forum?
Vous pouvez le soutenir par un don Paypal http://www.pornodependance.com/soutenir.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Aoû 2014 - 13:09    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 
Citation:
un certain amour pour le monde hellénistique





Hellénique plutôt (n'y voyez aucune allusion licencieuse). Hellénistique c'est une époque de l'antiquité grecque en particulier.


Je plaide coupable: ce blog est bien le mien, vous m'avez démasqué (cela dit, je n'ai pas cherché à cacher que l'auteur de ce topic et celui du blog ne font qu'un.) Vous verrez d'ailleurs que je suis loin d'y faire l'apologie de la pornographie.




 
Citation:
 Honnêtement j'ai peur de comprendre ce que tu as dit, selon toi non seulement les pronodépendants ne le sont pas et en plus s'ils vont sur des sites porno c'est parce-qu'ils ne se complaisent pas dans les relations qu'ils ont avec leurs compagnes/compagnons ???




Si un mec se réfugie dans le porno, c'est bien que sa compagne ne le comble pas. Mais il est bien sur plus facile pour elle de se dire que c'est son mec qui a un problème. Je ne veux pas faire de généralité, il doit exister aussi des mecs qui dépassent les bornes, mais globalement...


 
Citation:
Comment quelqu'un d'épanoui dans sa sexualité peut il en arriver a parcourir ce site ? L'excuse du "je suis un gros googleur" est un peu grosse ;-) 



Ce n'est pas une excuse, je passe beaucoup de temps à chercher toutes sortes de cochonneries (et d'autres chose) sur le net. 


En venir à l'attaque ad personam est un peu facile. Je n'ai jamais prétendu avoir moi-même une sexualité exemplaire, même si visiblement, elle me cause moins de problèmes que vous.


Et au cas où ça ne serait pas clair, je ne passe pas comme certains  mes journées à me toucher la nouille sur des quintuples pénétrations.


 
Citation:
On dirait que tu évites soigneusement de parler de toi...C'est ton droit mais je trouve que lorsqu'on lance une discussion, la première démarche est de se présenter. 

Comment veux-tu que l'on te qualifie d'autre chose que de provocateur si on ne sait pas qui tu es et quelles sont les raisons qui te font penser que nous nous trompons lourdement? 

Moi j'aimerais bien savoir qui tu es.



 Tout le monde n'aime pas forcément étaler sa vie sexuelle sur le net. Et qu'est-ce que ça changerait à mes critiques si je vous disais que j'aime telle ou telle pratique ?
Citation:
On frustre les gens en permanence pour leur donner envie de consommer, on a besoin qu'ils soient frustrés pour qu'ils continuent comme des moutons dociles à faire avancer la société. La pornographie est un des outils servant cette frustration, surtout la pornographie amateur (beaucoup plus incidueuse et moin grossièrement ficelée) que tu valorise, ben oui cette petite brunette ca pourrait être moi qui la baise, c'est plausible... 



Mais pourquoi ça frustrerait un mec, ça, justement ? ça pourrait être moi, oui, et alors ? Ce sera peut être moi dans six mois si je persuade ma copine de nous filmer/si je trouve une copine/etc.
Citation:
 On n'a jamais vendu autant de prothèse mamaires, fait d'opération de rallongement de pénis (normes dictée par la pornographie), vendu d'anti dépresseurs que maintenant et les ventes explose depuis dix ans. J'ai vraiment pas le sentiment que les gens soient plus heureux avec la profusion de ce qu'on leur fout sous le nez, au contraire...






Comme si l'industrie du porno était seule responsable. Le milieu de la mode est 100 fois plus coupable que le porno de l'essor de la chirurgie esthétique. Et les antidépresseurs, n'en parlons pas, c'est un mix entre l'idéologie scientiste (la science a réponse à tout) et la quète de bonheur socialo/consumériste. Le porno prend part à ce processus, mais c'est très loin d'être LA cause unique.


A part ça, heureux de voir que vous avez remodelé le site en fonction de mes critiques: section croyants/non croyants, section pour parler d'autre chose que de cul... Chapeau. Vous voyez que mes reflexions étaient constructives.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Néo PMD


En ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 854
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Aoû 2014 - 14:43    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Bonjour Alcibiade. 
 
 
je crois voir derrière toi un autre sexo-chroniqueur qui tient les mêmes discours que toi.  
En gros : la porno-dépendance n'existe pas. Nous sommes tous ici de grands malades, sexuellement mal baisés et/ou mauvais baiseurs et/ou englués dans des concepts judéo-chrétiens culpabilisants. Je crois bien résumer ? 
 
 
Que t'apporte ce discours ? Quelle motivation personnelle t'incite à chercher à nous prouver notre erreur ? Que recherches-tu à obtenir qui va rendre ta vie et celle des autres meilleures ?  
 
 
Ta grandeur d'âme te pousse à faire avancer le débat ?  
Argument de mauvaise foi (?) car en partant d'a priori aussi négatifs tu ne débats pas ! Tu veux juste, comme n'importe quelle missionnaire sûr de sa "foi", nous ramener dans la lumière que seul toi vois clairement.  
Tu ne crois pas ce que les multiples témoignages et maintenant de nombreuses études montrent parce que tu ne l'as pas expérimenté ou parce que tu ne veux pas y croire. Bon OK. Tu n'y crois pas. En quoi est-ce important ?  
 
 
Autre raison possible : si il s'avère que la porno-dépendance existe, cela voudrait dire que ce "plaisir" doit être maîtrisé (avec modération, comme la consommation d'alcool, par exemple).  
Et tu refuses toute forme de perte de liberté ? Tu crains cette dépendance, alors tu préfères ne pas la voir ? Et le meilleur moyen de te persuader qu'elle n'existe pas c'est de discréditer ceux qui disent le contraire. Ton objectif ne serait pas, là encore, le débat. Mais un peu comme une auto-persuasion que tu peux continuer à vivre comme avant sans rien changer. Que cela te fasse du bien, pourquoi pas, mais pourquoi au dépend de ceux qui viennent ici ?  
 
 
Pourquoi, encore une fois, es-tu ici ?  
En quoi notre vie est meilleure, à toi comme à nous, grâce à tes interventions ? C'est la seule question importante, à mes yeux. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2014 - 11:45    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Avoir des avis et des arguments tranchés ne signifie pas qu'on refuse le débat. Ou alors, si je comprends bien, il ne faut pas avoir d'avis préalable pour débattre ? Trop facile, et à ce compte là nul débat n'est jamais possible.

Je pense sincèrement, par ailleurs, que la vie de pas mal de gens ici pourrait s'améliorer en écoutant mes conseils.

Voyez par exemple, votre méthode de l'abstinence totale: c'est à la fois, apparemment, très dur à vivre et contre productif. Quasiment personne n'arrive à stopper une addiction forte du jour au lendemain.
Pourquoi ne pas se fixer des objectifs plus raisonnables ? Par exemple, pour commencer, ne serait-ce que passer une journée par semaine sans porno, puis deux, etc, ou alors calculer ses heures et tenter de les réduire.

Non, vous, c'est brut de décoffrage, on passe des journées devant Clara Morgane et boum plus rien. ça ne peut pas marcher, sauf exception.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Néo PMD


En ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 854
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2014 - 12:29    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Gros progrès, alcibiade, d'admettre que nous sommes fasses à une addiction forte.  Okay  
 
 
De même, reconnaître que tu penses avoir LA solution pour le bonheur d'autres personnes est un aveu intéressant. Toi qui semble aimer les grandes phrases (toutes faites ?), je te propose : "l'enfer est pavé de bonnes intentions" (pour être positif) ou "méfies-toi de ceux qui veulent ton bonheur". Tu choisis celle qui convient le mieux à ton action ici. Bonnes intentions ou volonté de nuire ?  
 
 
Je reconnais un débat constructif au sujet de la méthode. C'est d'ailleurs un débat déjà bien ouvert par d'autres comme en particulier weezy. Tu devrais lire ses topics. Il a beaucoup réfléchi sur le sujet et il a déclenché des réflexions intéressantes. Tu peux en débattre avec lui s'il le désir encore. Ce débat n'est d'ailleurs pas neuf ni limité à la porno-dépendance. 
Comme tu le dis toi-même, les héroïnomanes et autres dépendants à des substances psycho-actives fortes ont les mêmes problèmes et cela depuis plus longtemps. Je ne crois pas que le débat soit clos mais la grande majorité des cures de désintoxications s'accompagnent d'un sevrage complet. Alors pourquoi pas pour nous ?  
 
 
Perso, ce fût la seule et unique solution, que ce soit pour la cigarette comme pour la masturbation compulsive. Mais je suis peut-être, sûrement, très chanceux, d'avoir pu me sevrer de 2 béquilles aussi addictives.  

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
I'm helping me


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2012
Messages: 810
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Aoû 2014 - 16:42    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Mais, faut pas se leurrer, c'est évident qu'on ne peux pas se sevrer du jour au lendemain, c'est pour çà d'ailleurs qu'il faut éviter de se mettre plus bas que terre à chaque "rechutes" sinon, çà ne fait qu’empirer, la guérison passe par plusieurs phases de rechutes de toute façon.

 Et la méthode que tu préconises peut "peut être" convenir à certains à condition seulement de faire preuve d'une grande volonté dans sa pratique, or le problème est que lorsqu'on est soumis à ses propres pulsions il est extrêmement compliqué de se mettre ses limites, quitte à avoir des rechutes, je trouve le sevrage aux films porno plus efficace.  
Revenir en haut
ByeBye17


Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2010
Messages: 1 537
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 14:40    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Bonjour,

Pratiquement deux ans que tu as posté ce topic et force est de constater que le débat a pris une autre tournure.

En effet il semble que deux ans après tu ais admis l'existence d'une dépendance à la pornographie. Les nombreuses etudes et articles publiés sur les deux dernières années ont dues finir par te convaincre que des gens souffre de ce problème et bien indépendemmant de toute idéologie religieuse (la rubrique croyant ne dénombre qu'un pourcentage infime de gens se considérant comme dépendant).

C'est donc que petit à petit l'information se propage et c'est bien ca l'essentiel. il faut que les plus jeunes soient avertis !

Ensuite sur l'approche de sevrage je te rejoins et suis plutôt de ton avis un sevrage total (en hard mode comme disent les anglosaxons) ne me semble pas approprié chez les dépendants longuement intoxiqués.
En tout cas encore une fois si tu propose des solutions pour une autre approche de sevrage c'est que tu admets que des personnes peuvent en être dépendante et surtout en souffrir, cela témoigne donc d'une évolution positive dans la méconnaissance de ce problème de santé publique.

Bonne continuation.
_________________
La pornodependance est un symptome, vouloir s'en sortir simplement par l'abstinence ça ne marche pas. En revanche repenser complétement sa vie fini par rendre le porno juste inutile. Ne reculez devant aucun changement !!
Revenir en haut
°Simon°


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 195
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Sep 2014 - 18:46    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
alcibiade a écrit:

Vu que cette section permet à ceux qui sont critiques vis à vis du discours qui est celui de votre site, je me permets de créer ce topic (en espérant que ma franchise ne vous heurte pas trop).

J'ai découvert ce site il y a quelques semaines en surfant sur le net (je suis un gros "googleur"). J'ai lu avec intérêt bon nombre de textes du forum, étant donné que la sexualité et les représentations que l'homme s'en fait m'intéressent.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins: les bras m'en tombent de lire ces journaux de sevrage qui, les ¾ du temps (et encore, je suis gentil, le rapport entre « témoignages de dépendance » et « témoignage de sevrages réussis » est de 1 à 10), n’aboutissent à rien. Vous avez les couilles pleines, ça bouillonne, et vous finissez par « rechuter » (traduction : vous vous branlez un bon coup, comme tous les hommes depuis la nuit des temps quand ils n’ont pas à portée une compagne prête à baiser 3 fois par jour). En regardant des pornos, forcément, puisqu’on vit à l’ère du numérique, et que, reconnaissons-le, c’est plus excitant que de le faire dans son lit ou devant un vieux playboy. A quoi riment ces « journaux » qui parfois avoisinent les 100 pages, qui se résument à de belles résolutions, suivies de « rechutes », de culpabilité, et de nouvelles résolutions, et pour finir, en général, la disparition de l’auteur du post ? (qui finit par comprendre de lui-même que ça ne l’aide en rien de raconter sa lutte perdue d’avance contre la branlette)

A la clé, un processus « ‘faute’/culpabilité/tentative d’arrêt/rechute/etc », qui fleure bon le moralisme judéo-chrétien castrateur (ce n’est pas un hasard si une grande partie des sites parlant de porno dépendance sont des sites cathos ou évangéliques…) et se révèle complètement contre productif : vous qui voulez vous sevrer de votre dépendance au porno, mais vous ne parlez que de cul ! Pas une discussion ici sur la littérature, l’art, la philosophie, ou autre chose d’élevé : votre préoccupation majeure, sinon unique, est, apparemment, la grosse bite en bois et le dégout que vous ressentez de vous l’astiquer devant des vidéos de blondasses malingres payées pour simuler (une sacrée faute de gout d’ailleurs, le porno amateur, avec ses brunettes bien en chair, est infiniment plus excitant). C’est un peu comme si des drogués ne parlaient que de drogue.

En un mot, j’ai l’impression que vous menez un combat donquichottesque, comme ces ados qui veulent arrêter de se branler, et n’y arrivent évidemment pas puisque c’est lutter contre leur propre nature. Votre inéluctable échec à endiguer vos pulsions naturelles génère une culpabilité malsaine, de nouveaux projets sur la comète (« c’était la dernière cette fois, j’le jure ! ») qui ressemblent à des serments d’alcooliques, en un mot, de la m***, alors que vous pourriez tout simplement vivre votre vie en vous secouant plus ou moins souvent la nouille devant un film, quelques heures par semaine (ce que, bon gré mal gré, 95/100 des membres de ce forum finissent par faire).

Au final, cette histoire de porno dépendance, dont les fers de lance idéologiques sont des courants chrétiens durs (sans jeux de mots) et féministes radicaux, autrement dit, des gens bien peu recommandables, n’est qu’un nouvel avatar du moralisme sexuel dont on soupe depuis des siècles (La preuve que de ce que je dis, ce sont les post surréalistes de certains membres sur la nocivité de la masturbation ou l’interdiction du porno). Et si l’homme acceptait tout simplement ses pulsions, ses désirs, ses obsessions, ses « perversions » et tentait de vivre avec, plutôt que de perdre temps et énergie, en vain, à tenter de les museler ?




Mais oui alcibiade, tu nous as ouvert les yeux. Smile


Pourquoi se battre pour créer un monde meilleur alors qu'on peut se complaire dans notre faiblesse. Et pourquoi faire dans la demi-mesure ? Vivons notre passion à fond tant qu'on y est ! Les viols, la pédophilie, tout ça finalement c'est acceptable si c'est pour, comme tu dis, vivre notre vie, ne pas se museler. Ouai j'y avais pas pensé ! D'ailleurs on pourrait même ne pas culpabiliser sur le génocide causé par les centaines de milliers d'avortements qui se font chaque année seulement en France à cause de la perversité grandissante, qui finalement est acceptable maintenant que tu en parles !
D'ailleurs l'explosion des divorces, des hommes et des femmes qui trompent; la banalisation de la nudité, l'augmentation des mères isolées sont comme on le sait tous des indicateurs de progrès puisqu'il nous rapproche des animaux qui sont un modèle de civilisation.
D'ailleurs, notre société est tellement en bonne voie qu'on a inventé des sites de rencontre pour personnes mariées. C'est génial ! Mais j'avoue que je reste sur ma faim... Les relations sexuels parents-enfants n'étant pas encore bien intégré dans la mentalité des gens qui se refusent au progrès... :/

Tu m'a ouvert les yeux. Dis-moi quel est le livre qui t'instruit de toute cette science ? Certainement pas un livre de religion bourré de morale arriérée, hein ouai ? Smile
Heureusement moi et toi alcibiade on progresse. On ne stagne pas sur des règles inutiles édictées par les religions tel que l'interdiction de meurtre ou l'obligation de subvenir aux besoins de la femme de laquelle on divorce.

Je vais vite prévenir les tueurs en série qu'ils n'ont plus besoin de réprimer leur envie de meurtre. Et aux pères de familles alcooliques qui battent leurs enfants de ne pas se blâmer pour leurs pulsions naturelles. Alcibiade nous apporte la liberté !

Plus serieusement Alcibiade, je n'ai rien contre toi, et ce petit texte ironique ne te feras pas prendre conscience de ce que tu dis je le sais bien. Mais que 'qui tu sais' te guide.
Revenir en haut
orea22


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2014
Messages: 2
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Nov 2014 - 20:19    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Cette discussion résume à elle seule toute l'ambiguité de l'addiction à la pornographie. On peut tous en effet se rappeler des moments où les propos d'alcibiade nous auraient fait bien rire... Je pense qu'il faut surtout rester pragmatiques. La pornographie fonctionne à plein régime sans trop de difficultés pour des personnes assez isolées et en manque d'affection et/ou de relations sexuelles. On peut tous se rémémorer ce temps ou notre vie était équilibrée entre pornographie, éventuellement jeux vidéos, vie sociale restreinte, scolarité, etc. On peut même le vivre plutôt bien. Jusqu'au jour où il faut rentrer dans la vie active et acquérir son indépendance, où le besoin d'une relation sérieuse se fait plus insistant, où pour une raison ou une autre notre solitude nous devient difficile à supporter... Et là rien ne va plus. Inconsciemment, et bientôt consciemment, le porno devient synonyme de culpabilité. 
C'est une question d'économie de vie. Le porno fait partie des sacrifices nécessaires au passage à une autre économie de vie, à une autre façon d'être. Je pense sincèrement que si la sagesse est si difficile à atteindre, ce n'est pas pour rien. La sagesse demande au plaisir d'être régulé. Lisez Aristote. Référence très intéressante car même s'il a été l'inspirateur d'une partie de la pensée chrétienne, son discours est souvent plus subtil concernant le plaisir. Il me semble que tout le monde a déjà constaté cette vérité qu'Aristote développe dans L'Ethique à Nicomaque ; pour le dire un peu grossièrement : trop de plaisir tue le plaisir. Or l'addiction, c'est trop de plaisir. Et trop de plaisir, une fois passé, fini toujours par entrainer beaucoup de peine. C'est l'expérience du sevrage, de la perte de libido, de l'angoisse. 
Une fois tout cela bien considéré, il me semble que les personnes qui arrivent à consommer de la pornographie de manière très occasionnelle, tout comme les gens qui arrivent à fumer uniquement en soirée, sont respectables, parce qu'elles arrivent à atteindre un certain juste milieu dans leur rapport à ce plaisir particulier qu'est la pornographie. Mais au vue des difficultés présentées par ce type d'équilibre chez certaines personnes, le sevrage total est plutôt recommandé. 
Amis du juste milieu et de la sagesse, je vous souhaite bonne route dans votre longue et pénible recherche... Pourvu qu'elle soit récompensée. 
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Mar 2015 - 01:11    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Assimiler pornographie et masturbation à la pédophilie au meurtre et j'en passe, voilà le grand argument de Simon. Quelle fulgurance de pensée, j'en reste pantois. ça respire le génie chrétien.


Quant à Aristote, ce bonhomme qui assimile le lait maternel à un sperme raté, laissez-moi rire. J'ai beau adorer la Grèce antique, je ne vais pas jusqu'à prendre des leçons chez ce genre de philosophe dégénéré, qui comme par hasard, est le penseur préféré des chrétiens du moyen age. Les grands esprits se rejoignent.


J'irais plutôt chercher des leçons chez les vrais Grecs, ceux qui pensaient que la masturbation était une invention bienfaisante d'Hermès, qui allaient voir les prostituées régulièrement et qui pensaient que l'abstinence (symbolisée par Hippolyte) était néfaste.
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
spirit of soul


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2014
Messages: 289
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Mar 2015 - 12:10    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Abiciade, passe du temps sur yourbrainonporn.com, étude scientifique officiel à l'appui sur l'addiction au porno (non à la masturbation) et les dégât causé sur le cerveau au même titre que les autres addictions. Si tu as une interprétation moraliste et religieuse de pornodépendance.com tu verra que le sujet va au de la de la moral et la religion même si les premier à en parler était des religieux (intérêt dans l'arrêt de la masturbation pour la religion).


L'addiction au porno est un phénomène de masse dans les société moderne avec accé privé à internet, les dégât causé sur le cerveau commence à peine à être découvert, les symptômes sont très larges et vont au dela  des simples troubles sexuels. Il y a beaucoup de problèmes sexuels non conscients avant d'atteindre le stade d'impuissance érectiles, tu en est pas à l'abris toi même, durer anormalement longtemps avec sa partenaire (perte de sensibilité) en est d'ailleur un symptôme précurseur....


Le stade de la moral et de la religion est dépassé depuis des années sur ce sujet, renseigne toi sur le sujet avant de reposter sinon tout ce que tu dit sera associé à du troll ; )
Revenir en haut
danou


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2014
Messages: 303
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Mar 2015 - 01:08    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
oui alcibiade les vrais grecs allait voir des prostituée, géniale ton raisonnement la prostitution c'est interdit et même si je pense qu'il faut légiférer plutôt qu'interdire; la prostitution actuelle n'a rien de positive et que dire de l'époque des grecs (maladie et petite vérole renseigne toi un peu sur la durée de vie à l'époque) réfléchissons un peu et croyons dans un avenir ou nos ados pourront s'épanouir sans un recours intensif au porno
_________________
le combat continue
l'avenir est devant toi n'attend pas qu'il débarque
dan
Revenir en haut
dfrid


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 70
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Mar 2015 - 11:44    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Tout le monde n'a pas le même rapport à la pornographie, il est des gens qui en consomment sans que ça leur nuise, mais ceux qui viennent sur ce forum se sont aperçu qu'elle nuisait à quelque chose dans leur vie. Si la plupart des membres ont un raisonnement totalitaire concernant la pornographie, c'est que pour nous il n'y a pas de demi mesure car y baigner les pieds revient à se faire happer par un torrent. Concernant la pédophilie, j'ai lu le livre d'Orroz "les dangers du sexe sur internet", il y a quelques témoignages de gens qui ont basculés dans la pédophilie en ayant commencé par du porno classique.

La prostitution n'est pas interdite, mais en lisant des témoignages de prostituées, il y a une chose que je remarque : elles sont souvent consentantes financièrement, mais pas sexuellement. Je trouve que ça tue le sexe d'arriver devant une fille blasée qui a eu dix gars derrières et qui, au mieux mentira en faisant semblant d'aimer ça, au pire tirera la tronche pendant l'acte. Je trouve ça aussi dévalorisant pour l'estime de soi, en réalité la personne ne s’intéresse qu'à notre argent et aucunement à nous. Après il y a des hommes que ça ne dérange pas.
Revenir en haut
spirit of soul


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2014
Messages: 289
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Mar 2015 - 14:05    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 
Citation:
Tout le monde n'a pas le même rapport à la pornographie, il est des gens qui en consomment sans que ça leur nuise












Je le vois plutôt comme ça pour des personnes qui consomment régulièrement : Il est des gens qui en consomment sans avoir conscience que ça leur nuise, une nuance qui change tout.


Beaucoup avant le stade du problème d'érection (plusieurs années de conso voire décennie) ne veule pas entendre parler de problème avec la pornographie, et vont consulter différents thérapeutes pour des problèmes sexuel et non sexuels qui ne penseraient jamais reliés à leur consommation de porno, thérapies souvent sans résultats puisque le problème principal n'est pas réglé ni conscientisé !


Le porno sur internet est un problème pour la quasi totalité des consommateurs, chacun est juste à un différents stades dans l'escalade de l'addictions avec une multitudes de symptômes différents selon le stade atteints. Et pour ceux qui sont inconscient (et même certain en toute conscience) la grimpette continue avec les années souvent jusqu'à ce que la drogue ne fasse plus grand effets : fin de l'escalade possible qui entraine une décision forcée d'une prises en mains ou les abîmes. (le stade de la perte de sentiments, de drive sexuel et d'érection totale est proche du stade des abîmes)
Revenir en haut
danou


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2014
Messages: 303
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Mar 2015 - 11:15    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Tout a fait d'accord avec dfrid mais je ne suis pas totalement contre la prostitution (échanger un service sexuelle contre de l'argent) mais pas dans sa forme actuelle (D'ailleurs elle n'actuellement aucune forme et personne ne semble s'y intéréssé ),  j'ai été dans un salon de massage thailandais il n'y a pas longtemps c'était géniale mais la fille m'a proposée une masturbation manuelle; je n'avais heureusement pas l'argent 20 E supplémentaire, je sais c'est pas bien, car en fait je n'ai pas refusée ,mais bon le massage tantrique que fille m'a fait est un truc géniale qui devrait être appris et diffusé partout car ce massage m'a rendu une libido très positive, bien que 4 jour après j'ai eu une rechute monnumentale 4 ms j'étais  vanné et déçu.
la prostitution pour handicapé est aussi un débat a ouvrir en France car ça existe en allemagne pour les  handicapés moteur ou mentale (h mentale veux pas dire qu'on est débile loin de la, ex: autisme ) c'est pour ça que je pense qu'il faut légiférer et peut être faire (ça peut paraitre incroyable ce que je dit mais si on réfléchi un peu il y a du vrai ) de la prostitution un vrai métier, hélas la prostitution illégal ou les fille travaille parfois a la chaîne à j'ai peur encore de long jour devant elle, mais si on légalise et s'organise les choses peuvent changer :je ne pense pas aux maison close mais a quelque chose de plus organisé des micros centres ou il n'y aurais que 4 ou 5 filles et 1 mec ou deux d'ailleurs  qui pourrait vivre de façon tranquille en recevant 5 ou 6 client par jour je parle de ça car j'ai rencontré récemment un jeune handicapé vierge qui vit très mal la masturbation compulsive et j'ai moi même fréquenté la prostitution il y a encore quelque années( mais bien sur cela fait parti de mon passé) ,certaine prostituées sont très humaine voir" professionelle" d'autre moins certaine sont triste seules et paumé sans vie sociale, il n'est pas évident de dire quand on te demande ce que tu fais dans la vie de répondre "prostitué" bien que la plupart on un autre métiers a coté .
Je le repete je suis contre la forme actuelle de la prostitution,et je pense qu'il faut débattre pour évité l'illégalité et le proxénétisme et les dérive comme celles de mr strauss kahn qui profite allégrement de son statut sociale j'espère que ce post va suscité quelque réflexion il y beaucoup a réfléchir sur ce sujet ex : ou trouver des gens qui se prostiturais par vocation et sans profiter de leur misère sociale (après tout on touve bien  certaine star porno qui se disent épanoui même si je reste assez dubitatif) bien sur la lutte contre la prostitution actuelle se fera dans les écoles et avec les parents et avec une éducation sexuelle positive :l'apprentissage du massage et du toucher peut être une piste 
 à méditer un peu 
_________________
le combat continue
l'avenir est devant toi n'attend pas qu'il débarque
dan
Revenir en haut
alcibiade


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2012
Messages: 25
Masculin

MessagePosté le: Mar 31 Mar 2015 - 23:19    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 
Citation:
 que dire de l'époque des grecs (maladie et petite vérole renseigne toi un peu sur la durée de vie à l'époque)
La durée de vie moyenne à l'antiquité (et dans toutes les sociétés prémodernes)est considérablement abaissée par le taux de mortalité infantile (un enfant sur deux meurt avant l'age de 1 an). Passée l'enfance, les gens vivaient 60-70 ans sans problème. Il suffit de voir l'age canonique de nombre de personnes connues (les 92 ans de Sophocle, par exemple). Seuls les abrutis s'imaginent que les anciens mouraient à 30 ans. Vous n'en faites évidemment pas partie, vous savez que c'est une moyenne qui ne veut rien dire.


 
Citation:
 La prostitution n'est pas interdite, mais en lisant des témoignages de prostituées, il y a une chose que je remarque : elles sont souvent consentantes financièrement, mais pas sexuellement. Je trouve que ça tue le sexe d'arriver devant une fille blasée qui a eu dix gars derrières et qui, au mieux mentira en faisant semblant d'aimer ça, au pire tirera la tronche pendant l'acte. Je trouve ça aussi dévalorisant pour l'estime de soi, en réalité la personne ne s’intéresse qu'à notre argent et aucunement à nous. Après il y a des hommes que ça ne dérange pas.
Moi par exemple. Avoir à sa disposition pendant une heure ou deux une femme qui fait exactement ce que l'on désire c'est vraiment le pied.  Mais c'est un autre sujet.


Cela dit, je ne vous sens pas non plus fort à l'aise sur ce sujet (ce pauvre Danou, qui dit des choses fort sensées, est d'ailleurs obligé d'y aller avec des gants et de faire des déclarations de principe pour ne pas subir les foudres, apparemment) 
Masturbation, pornographie, prostitution, ce serait pas le sexe de manière générale qui vous pose problème ? (le sexe réel hein, pas le sexe idéal que vous imaginez).
_________________
"Soit à l'écoute de tes couilles comme de ton esprit" Lao Tseu.
Revenir en haut
Néo PMD


En ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 1 854
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Avr 2015 - 09:49    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
Prostitution : taux de suicide 40 fois supérieur à la moyenne des autres "métiers".
Mais ça je pense que tes couilles n'en n'ont rien à faire.

Avant d'être pornodépendant, pendant et après, j'ai toujours considéré que le trafic d'être humain (en location avec ou sans option d'achat) était inhumain, justement.
Et avoir besoin de payer une femme pour satisfaire mes besoins m'a toujours semblé de plus très affligeant.

Et dire "avoir à sa disposition une femme" n'est pas tout à fait réel non plus. Il serait plus exact de dire "avoir à sa disposition le corps d'une femme" et ça serait moins hypocrite. C'est, à mes yeux, proche de l'esclavage. Mais j'ai bien compris que cela ne te dérange pas.


Quant au sexe, je n'ai, personnellement, pas besoin de me l'imaginer ni de me le payer. Et cela ne me pose aucun problème. 

_________________
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Bertolt Brecht
Revenir en haut
danou


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2014
Messages: 303
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Avr 2015 - 19:28    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
salut néo pmd je pensait que tu m'avait répondu mais je me suis aperçu qe tu répondait a Albiciade mon propos sur la prostitution est différend il concerne surtout les gens handicapé qui n'ont pas accées a une sexualité sociale a deux personne
albiciade je sais pas ou tu a eu des chiffres sur la mortalité grec mais en regardant quelque émissions sur le sujet on découvre que les tiollettes comunnes était des nid a microbes et que beaucoup de gens mourrait et a tous ages toi tu nous parle des nantis qui était protégé par rapport au classes moyennes 
je parle de la prostitution car ayant cotoyé les prostituées je me suis aperçu qu'elle était plutôt malheureuse mais que certaine tirait une sorte de fierté de ce qu'elle fesait et entretenait une sorte de dépendance a cette activité tu devrais lire les livres de mary james koh bella avant de glorifier la prostitution car ce n'est surtout pas mon but mon but c'est qu'on si intéresse un peu néo pmd ça t'étonnera peu être mais je pense plus comme toi que tu ne le pense   
_________________
le combat continue
l'avenir est devant toi n'attend pas qu'il débarque
dan
Revenir en haut
weaning


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2014
Messages: 72
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Avr 2015 - 12:59    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
danou a écrit:

tu nous parle des nantis qui était protégé par rapport au classes moyennes 


Touché dans le mille, tu l'as démasqué Mort de Rire ...
_________________
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme!!!
Revenir en haut
Aliocha


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2014
Messages: 80
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Juin 2015 - 22:18    Sujet du message: L'avis d'un sceptique Répondre en citant
 
Citation:


Il suffit de voir l'age canonique de nombre de personnes connues (les 92 ans de Sophocle, par exemple). Seuls les abrutis s'imaginent que les anciens mouraient à 30 ans.

Oui, ou alors ils sont connus parce qu'ils ont vécu longtemps ce qui leur a permis d'avoir une oeuvre conséquente.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:12    Sujet du message: L'avis d'un sceptique
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.pornodependance.com Index du Forum // AUTRES / EXPRESSION LIBRE // Critiques / Améliorations à apporter au site Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com